Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Olé ! Ou comment détourner une charge syndicale

Olé ! Ou comment détourner une charge syndicale

Une « négociation sur l’emploi » contre la réforme des retraites ?

La réforme des retraites arrivera mercredi au terme de son laborieux marathon législatif avec son adoption solennelle au Sénat avant le vote définitif à l’Assemblée nationale.

Tous les médias entonnent l’air de l’essoufflement de la mobilisation en détaillant les reprises de travail et notamment sur le front stratégique des carburants. L’objectif de 80% des stations-service approvisionnées mardi "sera tenu", a assuré le ministre de l’Energie Jean-Louis Borloo. Qui a fixé cet objectif ? On ne sait pas, mais le ministre triomphe, et c’est semble t-il le principal.

Pour autant, la réforme ne sera pas encore loi. Les chefs de file des parlementaires socialistes ont en effet annoncé la saisine du Conseil constitutionnel.

Il faudra donc encore attendre la mi-novembre pour que la loi puisse être promulguée par le Président de la République.

Christine Lagarde a parlé d’un "tournant" dans le conflit, tandis que Eric Woerth estimait que "ça ne sert à rien aujourd’hui de faire grève contre les retraites".

Bref le gouvernement et les médias qui le soutiennent veulent donner l’impression qu’une page se tourne et proclame la fin du combat, levant le bras de Sarkozy déclaré vainqueur des syndicats de salariés.

Victoire à la Pyrrhus ? Nous verrons bien en 2012.

Après des semaines de conflit, la majorité semble vouloir calmer le jeu. "Il n’y a pas de gagnant, chacun a pris ses responsabilités", a jugé le président de la commission des Affaires sociales à l’Assemblée, Pierre Méhaignerie.

J’ai regardé l’émission d’Yves Calvi qui réunissait entre autres, Chérèque, leader de la CFDT et Parisot, leader du MEDEF. A la dernière minute, François a lancé à Florence une proposition qu’elle a accepté immédiatement en direct, mesdames et messieurs, sans même réfléchir une seconde. Il s’agit d’une "négociation sur l’emploi des jeunes et des seniors".

Il fallait voir comme elle insistait pour donner sa réplique. Ce fut un grand moment de théâtre car il était évident que les acteurs avaient répété leur scène.

C’est ainsi, à un moment ou un autre, il y a toujours le maillon faible, le Chérèque, qui abandonne ses alliés en rase campagne, tel Achille rentrant sous sa tente. 

C’est sans surprise que dès ce matin, j’apprenais que cette « initiative » était saluée par Mme Lagarde et M. Woerth, et reprise en fin de matinée par François Fillon.

Après la promulgation de la loi, a dit le Premier ministre aux députés UMP, le gouvernement proposera "aux partenaires sociaux d’engager un dialogue sur l’emploi des jeunes et l’emploi des seniors".

Soyons sérieux ! Il est évident qu’il ne s’agit que d’un bout de chiffon que l’on agite devant le taureau pour le détourner de son objectif : Sauver sa peau en encornant son futur assassin.

Que peut bien vouloir dire une négociation sur l’emploi alors qu’il n’y a plus d’emplois, massivement transférés dans les pays à bas coûts par la mondialisation à marche forcée pour le seul profit des actionnaires des multinationales.

Fillon avait essayé comme en 2003, lors de sa première « réforme », le coup de la pénibilité. Cela a échoué car le MEDEF avait fait cyniquement capoter ces négociations en 2008. Cette fois, on balance à la télé un vague projet de négociation et tout le monde se précipite en criant « Merci Chérèque ! »

Reste à savoir si les salariés seront dupes.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • glopy1 27 octobre 2010 10:36

    j’ai vu cette émission. Les syndicats etaient pathétique d’asservissement comme quoi l’argent qu’on a retrouvé chez certains était fotr utile. heureusement que leur base est plus active et contestataire.

    Parisot dont j’avais cru a sa nomination, a quelqu’un de plus humain, s’avère être pire que tout, méprisante, raide, aveugle. Sans doute revigorée par la droite décomplexée

    finalement les meilleurs... c’etait les jeunes !!! qui soit disant n’auraient pas d’idées. 

    Ca me faisait un peu penser a « faites un chèque de 100 milions et discute après »

     les medias sont tous a la botte du pouvoir, c’est dire s’ils craignent pour eux. Entendu hier sur RTL « les depots de carburants presque tous débloqués, 3 ont repris le travail et 9 encore bloqués ».. prend on les francais pour des cons a ce point ?

    Antendu ailleurs : seul 56 % des des francais sont pour la poursuite de la grève... soit « seul une majorité est pour la grève »..

    Quand va t on réquisitionner les millions de bétancourt, requisitionner l’ile mal aquise et la vendre pour financer les retraites ?


    • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 12:43

      Yves Calvi n’a pas conservé l’attitude objective qui devrait être la sienne. Il donnait les bons et les mauvais points jusqu’à la caricature.

      J’ai retenu que 3 milliards d’euros allaient être piqués dans la caisse de l’assedic et que le fond de retraite mis en place par Jospin pour 2020, allait être pillé.

      Après cela, inutile de venir faire le malin en disant qu’on augmente pas le cotisations, ni les impôt. Trop facile de vider les réserves et de laisser l’ardoise aux successeurs


    • stephanie stephanie 27 octobre 2010 13:48

      Vous avez un lien ? merci !


    • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 14:15

      C’est Chérèque qui l’a dit dans l’émission Mots croisés sur France 2

      http://mots-croises.france2.fr/


    • jaja jaja 27 octobre 2010 10:50

      Quand la situation est chaude rien de mieux que d’inviter les pantins chez Calvi. Personne n’est dupe à la base de cette propagande et même les troupes de Chérèque continuent à être actifs sur les blocages.

      N’oublions pas que demain est une nouvelle journée de grève et de manifs dans toute la France. Chacune et chacun doit faire l’effort d’y être présent...

      Plus que jamais ne rien lâcher...


      • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 12:48

        Très juste.

        C’est par l’engagement physique que l’on soutient le mouvement pas en regardant sa télé en tapant du pied.


      • Croa Croa 27 octobre 2010 23:53

        « Personne n’est dupe à la base de cette propagande  »

        Hélas si smiley

        Si ça ne marchait pas ils trouveraient autre chose !

        D’un autre coté ça nous évite une dictature méchante...


      • jaja jaja 28 octobre 2010 00:04

        Quand je dis à la base je parle de ceux qui se bougent le cul, qui sont sur les barrages ou en manif et qui militent.

        Mais il est évident que pour la grande masse des adhérents inactifs, tu as raison, ça marche encore. A nous tous de faire en sorte que ce ne soit plus aussi vrai bientôt.


      • jaja jaja 28 octobre 2010 00:11

        Et c’est donc ceux qui se bougent qui doivent s’organiser entre eux afin de pouvoir entraîner les autres. Les Interpros de ce mouvement contre la « réforme » des retraites ont très bien fonctionné jusqu’à maintenant. Ce que j’y ’ai vu (dans le 92) c’est beaucoup de jeunes, donc de nouveaux militants arrivant sur le devant de la scène. Et ça c’est très encourageant....


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 octobre 2010 11:15

        Chérèque ne change pas, toujours le premier à vendre le mouvement... mais d’autres de la CFDT ne l’entendent pas de cette oreille, un Chérèque ça ne sert que sur les plateaux télé...


        • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 13:00

          Depuis le terrible exemple d’une secrétaire générale élu par le bureau nationale alors qu’elle avait été jetée par les adhérents, il est clair que ce n’est pas ces derniers qui décident mais les aparatchiks.


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 octobre 2010 20:07

          c’est à la base de prendre ses responsabilités et de faire rouler la boule, maintenant, Chérèque a trahis le mouvement (voir l’article du canard enchaîné) en reprenant à son compte une l’idée que R. Soubie avait annoncé la veille sur Europe 1... Soubie, Parisot, Chérèque sont sur la même longueur d’onde, la bonne affaire !


        • Croa Croa 27 octobre 2010 23:56

          « d’autres de la CFDT ne l’entendent pas de cette oreille, »

          Ah ? smiley Cherche bien quant même !


        • Advice 27 octobre 2010 11:34

          Laissons tomber les dirigeants syndicaux, ils sont corrompus.
          Débrouillons-nous seuls. Ils nous sabotent : sabotons !


          • liberta 27 octobre 2010 11:35


            Il faut maintenant suite à cette scène de mauvais théâtre attendre les remontées de la base des adhérents CFDT qui risquent de ne pas cautionner Chérèque

            C’est vrai que cette scène du « rejoins moi et faisons l’amour » était ce qu’attendait le Gouvernement et chacun a pu ressentir, qu’elle avait été préparée, mais est-on vraiment surpris ?

            C’est fait !! le scission de l’Intersyndicale est en route !!


            • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 12:46

              C’est malheureusement le schéma classique. Les syndicats sont valorisés parce qu’ils sont chargés d’encadrer la colère des salariés et leurs revendications, et qu’ils sont utiles pour arrêter les grèves.

              Le risque pour le gouvernement est le débordement par la base. C’est seulement à ce moment là qu’il commence les négociations sérieuses.


            • Login Login 27 octobre 2010 14:57
              Et si les talents des auteurs de AV étaient mis à contribution pour conduire l’action...

              Première règle : Maîtriser l’agenda. Pour cela, se donner un projet : Rétablir le démocratie.

              Deuxième règle : Choisir son terrain. Ne considérer l’actualité que sous l’angle où le déni de la démocratie.

              Troisième règle : Engager les hommes pas les partis. Il ne s’agit pas de débattre mais de rétablir les conditions du débat. Le débat fera le reste.


              • Login Login 27 octobre 2010 14:58

                sous l’angle du déni de démocratie...


                • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 16:07

                  La difficulté est d’atteindre les électeurs, ceux qui n’ont pas de culture politique, qui votent selon la météo, le sexe, le nombre de passages sur TF1 ou d’autres critères tout aussi étrangers à la politique et ceux qui ne votent pas.

                  Attac a essayé, mais n’a pas réussi.

                  Ne croyez pas que je méprise ces citoyens, plutôt le système qui manipule leur ignorance.

                  Ces électeurs là, ne viennent pas sur AV ou sur d’autres sites produisant de l’information alternative, ne lise pas le Diplo, ni d’ailleurs le Figaro. 

                  Les sondages sur AV sur un sujet politique ou un autre montre en général que 80% en gros de ceux qui répondent sont à gauche et 20% à droite.


                • Croa Croa 28 octobre 2010 00:03

                  ... Ce qui laisse à 0% ceux qui ont comprit qu’il n’y a rien à attendre de la gauche comme de la droite...

                   smiley Eh, Ho ! Nous ne sommes pas RIEN !!!  smiley


                • Daniel Roux Daniel Roux 28 octobre 2010 08:43

                  @ Croa

                  Bien sûr que non, personne ne vous oublie.

                  J’évoquais uniquement le résultat en gros des sondages sur AV.

                  Lors d’élection, la répartition ne doit pas être loin de 20% à droite toute, 20% à droite mais.., 20% à gauche toute, 20% à gauche mais.., 10% ni l’un, ni l’autre, balle au centre, 10% sur la couleur de la cravate.


                • Login Login 28 octobre 2010 10:52

                   @Roux. 

                  Je vois pas le rapport entre ATTAC, un acteur du débat, et la proposition de rétablir le débat ? 
                  Quand une question touche à l’essentiel, toute la population s’informe. Rappelez vous du matraquage sur H1N1.


                   

                   

                    
                   
                   
                    

                • Daniel Roux Daniel Roux 28 octobre 2010 11:00

                  @ login

                  Je ne citais Attac que comme référence de ce qui a été tenté par des gens de bonne volonté qui voulait rétablir un débat citoyen hors des partis politiques.


                • Login Login 28 octobre 2010 11:40

                   @Roux

                   Dans un contexte où la majorité rejette les politiques, pas étonnant :)

                • pastori 27 octobre 2010 15:41

                  je ne savais pas qu’on votait une loi.



                  amis comme j’ai vu le médef super content, je me suis dit :« quelque soit la loi, s’il est content, moi, j’in intérêt à me faire du souci.

                  par acquis de conscience j’ai appelé un ami , le fils d’un milliardaire et lui ai demandé si son père était content de la loi. il m’a répondu OUI.

                  alors, c’est confirmé ! je me suis retiré dans ma chambre, versé des cendres dans mes cheveux, déchiré mes vêtements et pleuré en criant »pauvre de moi".

                  mais la loi je ne sais toujours pas à quoi elle a trait. c’est secondaire.

                  • SylvainD 28 octobre 2010 12:09

                    Bien d’accord, c’est secondaire une loi. 

                    Le but du jeu c’est de se faire plaisir et de faire plaisir à ces amis... Et à gauche comme à droite c’est malheureusement souvent les mêmes amis, enfin pour ce qui concerne la gauche socialiste souvent, les syndicalistes souvent, la droite tout le temps...
                    Et (concernant l’article) victoire à la Pyrrhus pas certain, attendons de voir...

                    • Fergus Fergus 27 octobre 2010 16:03

                      Merci, Daniel, pour cet article qui résume bien la comédie qui est actuellement jouée au peuple français avec un Chérèque une nouvelle fois pathétique dans sa course au leadership du « syndicalisme responsable ». Qu’il continue dans cette voie et son syndicat se fera à nouveau essorer comme cela a déjà été le cas en 1995, lors de la trahison de Notat, et en 2003 lors du ralliement de Chérèque à un texte qui pouvait encore être largementa mendé à l’avantage des travailleurs.

                      Quant à Calvi, ce n’est qu’un pantin ridicule au service du pouvoir, un serveur de soupe de la pire espèce.


                      • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 16:10

                        Merci Fergus

                        Ah oui, Notat ! J’avais déjà oublié son nom mais pas son action et la trahison des cadres du bureau national.

                        Je crois qu’elle tient une boîte de conseil quelconque.


                      • pastori 27 octobre 2010 19:09

                        et en plus il est antipathique et arrogant.


                      • pastori 27 octobre 2010 19:11

                        je parlais de Calvi, qui a en plus un pseudo qui me dérange


                      • 65beve 27 octobre 2010 16:42

                        Chérèque ministrable ?


                        • Eric Kaminski 27 octobre 2010 16:53

                          Restons mobilisés ! Jetez un œil sur ce blog pour une vision plus large du problème et des contre propositions innovantes et réalistes : http://ekaminski.blog.lemonde.fr/


                          • Traroth Traroth 27 octobre 2010 19:13

                            Victoire à la Pyrrhus pour Sarkozy peut-être, mais certainement pas pour ses patrons, qui gagneront quoi qu’il arrive en 2012. DSK, Aubry, Royal, Sarkozy, Bayrou ou Villepin, tous seront bien obéissants s’ils sont élus !


                            • Daniel Roux Daniel Roux 27 octobre 2010 23:49

                              Un des noeuds et le plus difficile à trancher : Le monopole des partis politiques sur le choix des élus.

                              Je suis pour le tirage au sort des représentants du peuple.


                            • Croa Croa 28 octobre 2010 08:45

                              Tout à fait !

                              Il existe pourtant des imbéciles qui croient à un changement possible en 2012 !  smiley

                              Seule solution pour en sortir à temps : se fâcher vraiment ! (La mobilisation « retraite » actuelle ne me semble même pas à la hauteur, mais bon ça peut évoluer et il y aura peut-être d’autres occasions.)

                              Sinon nous pouvons attendre la crise finale, mais il sera trop tard pour que ça ne fasse pas mal !


                            • pastori 27 octobre 2010 22:18

                              « Chérèque ministrable ? »


                              si c’est pour être comme les actuels, les oui chef ! chef,  alors 
                              65 millions de français sont ministrables, y compris les bébés et les sénateurs séniles.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès