Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > On commence par l’écologie.....

On commence par l’écologie.....

Au-delà de l'exclusion d'une ministre du gouvernement, fait rarisime...en général "les ministres se cassent ou ferment leur gueule", il y a un signe fort, négatif qui est donné à toutes celles et à tous ceux qui bien que non écologistes encartés considèrent que l'écologie c'est important et non accessoire.

Des associations familiales comme le CNAFAL expriment leur inquiétude et leur réprobation, traduisant par là même ce que pensent beaucoup de familles.

"L’Environnement encore mis à mal !! La cure d’austérité ne justifie pas tout
Le Ministère de l’Écologie verra son budget 2014 réduit de 7% et perdra encore plus de 500 emplois.
Après une baisse de 4,5% en 2013, l’écologie paye un lourd tribut face à la crise. Le CNAFAL ne peut entériner, même au nom de la résorption des déficits, un tel coup de ciseau.
Pourtant, lors de sa première conférence environnementale en septembre dernier, François Hollande assurait que la transition énergétique serait bien inscrite dans l’action gouvernementale. "Je veux faire de la France, la nation de l’excellence environnementale".
- Réduire de 75 à 50 % la part du nucléaire dans la production de l’électricité d’ici 2025.
- La fermeture de Fessenheim d’ici à 2016.
- L’interdiction des forages de gaz de schiste.
- L’utilisation des fonds de la Banque publique d’investissement pour financer la transition écologique de l’économie.
- Lancer un "vaste plan" pour permettre à "un million de logements par an de bénéficier d'une isolation thermique de qualité".
 
Outre les économies d’énergie induites par la transition écologique promise, le développement de nouvelles filières peut être créateur d’emplois. Alors pourquoi sabrer dans ce budget, Monsieur le Président ?
La baisse importante de son budget, prouve une nouvelle fois que la transition énergétique n’est pas une priorité du gouvernement malgré le nombre d’emplois qu’elle génère !!
Pour le CNAFAL sacrifier l’environnement, c’est aussi sacrifier l’humain à l’économie. Il est temps d’inverser le rapport."
 
Aujourd'hui c'est l'écologie qui est sacrifiée.... Ce sera à qui demain ?
Cette austérité est intolérable et incompréhensible.
Le peuple est désemparé et déçu....
ATTENTION AUX LENDEMAINS QUI NE CHANTERONT PAS POUR CEUX QUI N'ONT PAS COMPRIS QUE LE DECOURAGEMENT PEUT PASSER LA MAIN A LA COLERE !
 
Jean-François Chalot

Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Akerios 4 juillet 2013 16:47

    Il n’y avait peu être qu’un ministre intègre au Part socialiste et nous l’avons perdu.

    Des masse de députés PS votent en urgence des lois plus anti-sociale les unes que les autres sans états d’âmes... sinon ils sont viré.....la gamelle en or massif passe avant le reste.

    Sombre bilan !

    Cela doit changer.


    • taktak 4 juillet 2013 22:21

      Jean François, vous vous faites vous aussi avoir par ce titre de ministère de l’écologie.
      Car derrière le MEDDE, c’est l’ensemble du service publique de l’aménagement du territoire qui est attaqué, et notamment la maitrise publique des infrastructures, des capacités d’ingénierie publiques indépendantes des marchés, en bref de toute une technicité indispensable pour un vrai pouvoir politique.
      C’est là encore la privatisation des services publics le tout pour répondre en premier lieu au directive de l’UE sur la concurrence

      http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/batho-coulee/

      ou sur agoravox : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/batho-coulee-138153


      • spartacus spartacus 5 juillet 2013 11:20

        Ca sert à rien un « ministère de l’écologie ». C’est un ministère pour faire plaisir à un groupe de pression. 


        Un gouffre pour contribuables pour faire plaisir à des Kmers verts au pouvoir de nuisance.

        Il regroupe six directions générales

        • La Direction générale de l’énergie et du climat : Chaque propriétaire de maison ou d’appartement est assez grand pour faire lui-même le calcul des bénéfices liés à une meilleure isolation de son logement, sans que l’État nounou ne vienne se mêler de cela.
        • La Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer : Fin des nouvelles lignes TGV. N’y a r-il pas un ministre de l’économie ou un autre du « redressement improductif » pour s’occuper des transports ?
        • La Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature  La crise du logement en France passe notamment par la constructibilité par défaut de tous les terrains en France, et non pas l’inverse. Ny a t-il pas un ministre Kmer vert au logement pour s’en occuper ?
        • La Direction générale de la prévention des risques La façon dont le gouvernement n’a pas géré la crise de Lubrizoil Rouen cet hiver montre qu’il n’y a rien à attendre des pouvoirs publics en cas de gros problèmes. N’y a t-il pas un ministre de l’industrie ? 
        • La Direction générale de l’aviation civile :Le contrôle aérien est privatisé en Angleterre, en Espagne. Les avions sont-ils davantage en danger dans les cieux des royaumes d’Elisabeth II et de Juan Carlos ?
        • La Direction des pêches maritimes et de l’aquaculture Pourquoi ne pas laisser l’Europe s’en charger totalement, puisque la France doit se conformer à ces directives.

        Un ministère de l’écologie n’est qu’un foutage de gueule destiné à apaiser les Kmers vert de notre pays. Dépenser notre argent pour des raisons politiciennes de clientélisme électoral.


        • Jimmy 5 juillet 2013 11:49

          ils ont attendu le premier prétexte pour la virer
          son tort ? s’être pris pour un ministre de l’écologie et en conséquence ne pas avoir voulu nous faire avaler le gaz de schiste


          • asterix asterix 5 juillet 2013 13:39

             JF !

            L’écologie est quelque chose de tellement sérieux qu’elle ne devrait pas relever d’un parti. Ce parti vert n’est finalement qu’un fourre-tout et les positions divergentes de ses membres ( Cohen-Bendit, Eva Jolly et le Maire d’un des arrondissements de Paris, par exemple ) font que la plus grande cause de l’humanité, seule garante de son devenir, se trouve cloisonnée dans des considérations qui ne la concernent pas directement.
            J’ai été militant chez les écolos belges et, franchement, je le regrette. On y parlait plus d’anathèmes sur n’importe quel sujet que d’écologie ...même politique ! Et ses dirigeants, à de rares exceptions près, ne songeaient qu’à leurs mandats personnels
            Il n’en revient pas moins que tu as raison. Cette Ministre fut courageuse et ne s’est pas inclinée face à un système du tout ou rien qui emporte toutes les opinions face à un collectif gouvernemental. En fait, pas pour les mêmes raisons je le précise, je partage l’opinion de Spartacus : un Ministère de l’écologie n’est qu’un leurre qui ne sert à rien.
            Bravo à cette Ministre qui a fait passer ses conceptions avant sa personne. Songez à lui manifester votre approbation NOMINALE lors des élections européennes.
            Salut à toi qui, tout politique que tu sois, mets en avant ton militantisme d’éducation populaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès