• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > On se lamente de la qualité médiocre de la campagne électorale (...)

On se lamente de la qualité médiocre de la campagne électorale présidentielle française

On se lamente de la qualité médiocre de la campagne électorale présidentielle française mais la campagne est-ce qu'elle est uniquement par la faute des candidats qui préfèrent s'invectiver que d'imposer aux médiats leurs programmes et thèmes de campagne (Programme que Macron n'a visiblement pas, d'ailleurs).

Seul Mélenchon défend ses idées tous les autres combattent des hommes.

Quant au rôle de la presse et de la justice, moi qui suis très critique vis à vis de la presse, je vois mal ce qu'on peut leur reprocher.

Bien sûr la presse fait dans le sensationnelle mais dans cette dérive elle a coutume de tomber poussée par le public friand de scandales.

Je trouve que pour le reste elle fait plutôt mieux (mise à part parfois à des soutiens un peu trop appuyés à certains candidats) son boulot que d'habitude.

Elle enquête. Il est normal qu'elle enquête, c'est son premier rôle. Il est encore plus nécessaire en campagne électorale qu'elle cherche à faire connaitre la réalité (belle ou pas) des candidats. C'est une obligation d'information. Que les médiats révèlent particulièrement les contradictions des candidats, comme celles de Fillon entre son discours sur l'éthique et de sa pratique personnelle, est évidemment un devoir d'éclairage indispensable. Il faut qu'en même savoir pour qui on vote. Non ?

Au surplus, Accepterions-nous mieux d'apprendre ces choses après l'élection ? Nous aurions le sentiment d'avoir été floués. Pour remplir son rôle d'électeur le citoyen doit avoir l’information aussi complète que possible de ce que sont et représentent les candidats. C'est l'ingérence médiatique inhérente à la démocratie, faire publicité de ce qu'elle connait des candidats et de leurs programmes mais aussi d'en montrer les contradictions et falsifications.

Ce faisant la presse ne dit pas pour qui voter. L'électeur reste libre de son choix et même d'avantage puisqu'il est mieux informé. Que ça fasse du bien ou du tord à un candidat n'est que le problème du seul candidat pas de la démocratie.

Par contre que le candidat dénonce un supposé complot de la presse (amusant car c'est souvent eux qui dénoncent les « complotistes ») ou de la justice est un acte qui devrait être pénalisé tant il est antidémocratique et dangereux venant de la bouche d'un candidat responsable aux plus hautes fonctions.

Quant à la justice, que dirait-on si, lorsqu'elle est mise au courants de faits, que ce soit par les médiats ou qui conque, et que le caractère délictueux est suffisamment étayés par des arguments crédibles et connus au surplus du public, elle ne mettait pas ces faits à l'instruction.

Que dirait-on d'elle si, une fois les faits corroborés par des éléments de preuve incitant une mise à l'examen de l'auteur, qu'elle ne l'inculpait pas ? Vaudrait-il mieux l'inculper après qu'il soit élu ? N’aurions-nous pas aussi l'impression d'avoir été floués par la justice d'autant qu’au vu du mandat de l'élu, la justice devrait suspendre son action ?

Les personnalités publiques s'exposent au jugement des électeurs. Elles l'acceptent dès qu'elles se présentent au suffrage. C’est même inhérent au principe de l’élection. Elles doivent aussi en assumer, seules, les conséquences dont celles de la mise en lumière de leur passé. Cela d'autant qu'elles-mêmes instrumentalisent la presse et cherchent elle-même à s’y exhiber. Il est logique et normal que la presse, en retour de l’image flatteuse que cherche à donne le candidat en l’instrumentalisant, lui renvoi le côté qu’il tait.


Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 mars 08:24

    On s’attendait à ce que l’auteur relève une peu le niveau de cette campagne, mais non, c’est raté.


    • Le421 Le421 13 mars 18:34

      @Gilles Mérivac
      Il précise que La France Insoumise se bat sur un programme, sur des idées et non pas sur le dénigrement idiot de la concurrence, et c’est bien.
      C’est bien parce que c’est exact.

      Cette campagne a été ramenée, encore une fois, au fond du caniveau avec le concours à celui qui traînera la plus belle casserole et celui qui se servira du meilleur « fake » possible.
      J’ai apprécié le coup du suicide (fictif) de Pénélope initié par « sens commun » et le fameux bar parisien soi-disant « musulman » où les femmes sont interdites...

      On est dans le copier-coller avec la campagne de Trump.
      Demain, on nous expliquera que les costards de Fillon on été commandés aux 3 Suisses !!

      Et les moutons... Bêêêêêêê Bêêêêêêê !


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 14 mars 06:45

      @Le421
      Par définition, le programme de la France Insoumise est la négation des autres programmes. C’est donc uniquement un projet d’opposition qui ne présente pas de mesures concrètes et positives pour s’en sortir.
      Ce n’est pas un programme de gouvernement, mais de protestation.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 13 mars 09:43

      Ce faisant la presse ne dit pas pour qui voter.

      Vrai

      L’électeur reste libre de son choix et même d’avantage puisqu’il est mieux informé.

      Heu...

      Que ça fasse du bien ou du tord à un candidat n’est que le problème du seul candidat pas de la démocratie.

      Non

      Il y a deux choses dans ce que vous dites : le temps de parole et le message du candidat. Donc :
      Le message seul peut-il systématiquement surmonter le déficit de temps de parole ?

      Dans certains cas : absolument pas. Je peux vous donner l’exemple du temps de parole aux primaires aux USA où la corrélation est très forte avec les résultats.


      • Alren Alren 13 mars 11:30

        @La Voix De Ton Maître

        Ce faisant la presse ne dit pas pour qui voter : Vrai

        Elle nous dit pour qui ne pas voter  : pas Le Pen et surtout, surtout pas Mélenchon ! dont les prestitués des journaux de milliardaires et des télés « publiques » savent que le programme L’Avenir en Commun serait appliqué !

        L’horreur, n’est-ce pas Pujadas et consort ?


      • Croa Croa 13 mars 13:54

        À La Voix De Ton Maître
        « la presse ne dit pas pour qui voter. »
        *
        Effectivement, mais elle pense si fort que tout le monde comprend...
        Que ce serait vraiment bien de voter Macron !


      • Le421 Le421 13 mars 18:41

        @Alren
        Que ce soit Hamon, Poutou, Arthaud ou Asselineau, on a compris que ces gens n’étaient pas potentiellement dangereux, donc, pas de coup de fusil.
        Le représentant de La France Insoumise représente, avec notre programme, un réel danger pour l’oligarchie des friqués qui ont très bien compris qu’il pourrait y avoir un basculement imprévu dans la conduite du pays.
        Le véritable candidat « anti-système » actuel, c’est JLM.
        Il est devenu l’homme à abattre, c’est patent.
        La caricature d’émission proposée par Pujadas avec des intervenants répétant une leçon bien apprise (sauf Torreton, caramba !!) et même une restauratrice « falso » bien connue des plateaux de France Télévision n’a fait qu’affirmer définitivement le parti pris des médias.
        Je vous passe le graphique CSA sur le temps d’antenne, c’est scandaleux.

        Mais c’est dommage, on a contourné le problème avec internet...


      • BRICE 13 mars 10:04

        « Seul Mélenchon défend ses idées tous les autres combattent des hommes »

        Cher Monsieur,

        je vous invite à élargir votre champ de vision car ce n’est pas le seul à défendre ses idées.

        Je reconnais à Mélanchon un certain talent d’orateur mais une fois les rideaux du théâtre tirés, une fois ses critiques et propositions passées en revue, surprise !

        Il n’y a rien, ou pas grand chose de différent avec les autres et les sacro-saintes directives européennes que, faisant mine de combattre, il accepte gentiment comme tous les autres....ou presque !

        Cherchez un peu et vous trouverez, parmi les candidats ayant leur 500 signatures un candidat, le seul, qui nous propose une autre alternative.

        Bien à vous


        • Sparker Sparker 13 mars 11:01

          @BRICE
          Alternative sans plan ni agenda pour affronter, la sortie de l’euros, de l’UE, les nationalisations fleuve, les référendums pour constituer un programme économico/social qui ne veut pas faire l’UPR, la politique migratoire résultant de la chute de l’euros (y’en a qui vont morfler grave), les négociation « coopératives » pour ne pas se faire blouser par tous les dumpings (on restera un des rares apparemment riche de l’es UE) de plus mettre au point un plan B en cas d’échec des négociations comme le prevoit les anglais. C’est beau de rêver à la maman france mais la réalité est tout autre.

          https://www.youtube.com/watch?v=WG2iVpYl21w
          Plan et startégie de la FI pour se désangager des traités de l’UE.


        • Abou Antoun Abou Antoun 13 mars 10:34

          La médiocrité de la campagne reflète la médiocrité des candidats, eux-mêmes étant le reflet de la médiocrité du pays. Tout se tient, la France est à la dérive...


          • Abou Antoun Abou Antoun 13 mars 10:36

            J’aurais pu me contenter de plusser fred.


          • Sparker Sparker 13 mars 11:03

            @Abou Antoun
            Vous auriez eu l’air aussi fin, certes...


          • Alren Alren 13 mars 11:35

            @Abou Antoun

            Si les Français qui ont fait de leur pays la cinquième puissance mondiale avec 67 millions d’habitants seulement sont « médiocres », vous devriez aller, le « combattant » Abou, ou retourner dans un pays pas médiocre, comme l’Algérie peut-être ?


          • Le421 Le421 13 mars 18:44

            @Alren
            J’avais le Mali, moi. C’est bien le Mali. Les gens sont gentils si on a la bonne opinion au bon endroit...


          • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 13 mars 11:56

            Ce qui est très éclairant c’est de constater la façon de réagir que choisissent les candidats à la révélation de ce qui leur fait ombre.

            - Le déni,
            - L’étonnement (j’ignorais...),
            - Le report sur autrui de la faute,
            - La victimisation (je suis victime d’un complot de la presse, de la justice, des autres candidats,...),
            - La banalisation (tout le monde le fait),
            - Le détournement (lui fait pire que moi),
            - Le camouflage (ce n’était pas illégal -en ignorant volontairement de parler d’éthique-),
            - La justification,
            - La reconnaissance des faits en les assumant,
            - Les excuses,
            - Le silence,
            - Le recentrage sur le programme,
            ...

            Quel est le meilleur choix d’un point de vue éthique, d’un point de vue de la communication... ?


            • soi même 13 mars 13:14

              @Olivier MONTULET, très bonnes observation des mœurs de nos politiques dommage que vous faite pas la même liste des travers de la presse, qui à la sa spécialité de nous vendres des vessies pour des lanterne. .


            • Le421 Le421 13 mars 18:45

              @Olivier MONTULET
              Je vous ai mis trois étoiles


            • Ruut Ruut 13 mars 12:05

              J’attends des médiats une égalité Totale du temps d’antenne sur toute les chaînes de tous les candidats ayant eu leurs 500 signatures et ce / émissions.
              La Démocratie n’est viable que si les médiats sont honnêtes et fournissent un difficile travail d’explication des faits.
              Ce que ne font hélas plus ni la presse TV ni la presse écrite.


              • Le421 Le421 13 mars 18:50

                @Ruut
                Il suffit de comptabiliser ce qui concerne la campagne (paroles sur le programme) et ne pas comptabiliser le temps que certains candidats mettront à justifier leurs malversations...

                Ou comment truquer ouvertement.

                Le pauvre type qui n’a pas dix casseroles au cul passera dix fois moins...

                Et attendez.
                Macron avec ses trois millions disparus, ça va sortir bientôt.
                Comme ça il passera matin, midi et soir sur les écrans. Plus entre deux pour débiter sa sérénade...
                Le banquier qui va t’expliquer où placer ton pognon pour gagner un max !!
                Il suffit d’y croire...


              • Croa Croa 13 mars 14:09

                Je ne pense pas comme l’auteur. Il y a longtemps que nous n’avons pas eu une campagne d’aussi haut niveau au contraire !
                *
                Cependant il faut aller chercher la campagne là où elles est  : Dans les conférences et sur Internet. Grâce à la vidéo sur Internet il est désormais possible de vivre en direct ou en différé les déclarations non polluées des différents candidats.
                *
                Si on se contente des journaux ou de la télé, sûr que ça ne vole pas bien haut. Même les débats télévisés ne valent pas grand chose : tout le monde coupe tout le monde quand ils ne parlent pas en même temps encore ! Là, effectivement on ne comprend pas grand chose sinon que la politique c’est tout un cirque. Si c’est tout ce que l’auteur a vu, alors évidemment...   smiley  !


                • sweach 13 mars 14:18

                  @Croa
                  Sur ce point je suis d’accord, cette élection est très hétéroclite et surtout incertaine.


                  Les points de vue des candidats sont très différents, mais ce qui est déplorable c’est que individuellement on peut aller chercher les informations qui nous intéresse principalement via internet. 

                  Mais collectivement c’est un gros n’importe quoi et nous sommes privé de vrai débat entre les différentes idées.


                • Sparker Sparker 13 mars 19:36

                  @sweach
                  La « vrai » campagne officielle n’est pas encore démarrée. Le neuf avril, il me semble, les débats commenceront à ce moment je pense.


                • sweach 13 mars 14:12

                  *moi qui suis très critique vis à vis de la presse, je vois mal ce qu’on peut leur reprocher.*

                  Alors celle là !

                  Finir par trouver normal, la prise de position politique dans les médias, c’est une tout sauf de la démocratie.

                  Ce qu’on leur reproche est simple, les médias ne joue pas un rôle informatif, mais un rôle de propagande.

                  Quand on regarde les débats télévisés, seul Mélenchon et Marine le Pen, tentent désespérément de faire passer leur programme au milieu de question Poeple des journalistes qui n’ont aucun sens et dont tout le monde se fou royalement.

                  Aujourd’hui tout le monde est persuadé que Marine le Pen va foutre les Arabes dehors et interdire l’islam si elle est élu, pourtant ça ne sort de nulle part sauf dans les suggestions des médias et ceux qui le croit seront déçus.

                  Pour la justice, elle n’a jamais rien fait contre les politiques, nous savons qu’ils sont tous pourri, ils peuvent les gonfler autant qu’ils veulent avant ou après une élection mais s’ils ont 500 élus avec eux, il faut leur foutre la paix le temps de l’élection. 

                  Aujourd’hui nous avons trop d’émission politique dans le petit écran, des chaines pseudo-infos 24 sur 24, des avants des après journal.
                  Même les émissions people qui se bidonne, on a l’impression que les guignols de l’info sont sur toutes les chaines.

                  • aliante 13 mars 16:12

                    vous vous plaignez du faible niveau de la campagne ,mais avez vous oubliez que les maitres sont à la commission de Bruxelles et les banque centrale européenne ,l’élection présidentielle est tout juste un habillage médiatique de désignation d’un préfet qui va appliquer le cahier des charges
                    pour 2017 comme la destruction du droit du travail,l’uberisation de la société ,la baisse des allocations chômage
                    vous élirez des irresponsables quel qu’ils soient ,
                     


                    • zygzornifle zygzornifle 13 mars 16:15

                      elle est a l’image de nos politiques ......


                      • troletbuse troletbuse 19 mars 18:30

                        @Montulat
                        Quant au rôle de la presse et de la justice, moi qui suis très critique vis à vis de la presse, je vois mal ce qu’on peut leur reprocher.
                        Elle enquête. Il est normal qu’elle enquête, c’est son premier rôle
                        Quant à la justice, que dirait-on si, lorsqu’elle est mise au courants de faits, elle ne mettait pas ces faits à l’instruction.

                        Comme SWEACH, cette appréciations me fait beaucoup rire
                        Soit vous êtes niais, soit vous faîtes la propagande der Macaron.
                        Les journaputes aux ordres ont l’ordre de descendre les petits candidats sinon, c’est la porte. La justice n’a sorti l’affaire Fillon que sur ordre de Hollandouille. et vous n’avez pas connaissance de la batterie de cuisine que trimballe Macaron, ni vous, ni la justice ? . Vous vous renseignez sur TF1, le monde ?
                        C’est lamentable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès