Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Oui Jean-Luc Mélenchon a eu raison d’aller à Hénin-Beaumont (...)

Oui Jean-Luc Mélenchon a eu raison d’aller à Hénin-Beaumont !

A gauche pour de vrai ! on n’en a pas dormi de toute la nuit du dimanche 10 juin au lundi 11 juin. La question tournait en boucle, faisait mille détours, revenait en spirale et recommençait sa boucle :

Jean-Luc Mélenchon a-t-il eu raison de prendre un risque aussi énorme de se présenter dans le 11e circonscription du Pas de Calais alors qu’une élection facile l’attendait ailleurs ?

Et cette question en induisait d’autres, inévitablement, inéluctablement, durablement cette nuit du 10 juin au 11 juin :

pourquoi prendre le risque de ne pas avoir un tel porte voix à l’assemblée ?

Pourquoi prendre le risque de mettre en scène l’héritière du trône FN ?

Pourquoi prendre autant de risques ?

Pourquoi ?

Impossible de nous apaiser, de nous calmer, de cesser de penser… Quand soudain, non brutalement, le mot RISQUE nous a donné la réponse.

En politique, si vous voulez gagner, prendre un siège à l’assemblée, sans faire campagne, sans poser les débats de fond il vous suffit de ne surtout prendre aucun risque. Vous prétendez que tout est normal ou bien vous atterrissez là où le combat est gagné d’avance sans avoir à lever le petit doigt. Et finalement ce manque de courage vous aura récompensé d’un siège mais il vous aura également privé de la satisfaction de voir vos idées se propager.

En se présentant à Hénin-Beaumont, Jean-Luc Mélenchon n’a pas fait le choix de la récompense acquise sans effort. Il a fait le choix du combat, Front contre Front, car aucun autre parti à gauche n’ose avoir ce courage, cette audace. Aucun autre leader, et certainement pas au PS n’aurait eu le cran d’affronter la Marine et ses p’tits gars musclés en face à face !

En se présentant à Hénin-Beaumont, Jean-Luc Mélenchon a permis au Front de Gauche d’exister durant toute la campagne des législatives. Alors que la droite et la gauche sociale démocrate ont tout fait pour passer sous silence les enjeux de cette élection :

  • pour la droite, il ne fallait pas qu’éclate au trop grand jour la stratégie de rapprochement avec la droite extrême,
  • pour la gauche sociale démocrate il ne fallait surtout pas que soit découverte trop tôt la future politique d’austérité qui se prépare.

La présence de Jean-Luc Mélenchon à Henin-Beaumont a permis de rappeler la nécessité absolue d’affronter le FN partout où il se trouve, de rappeler la stratégie d’alliance à peine voilée qui se trame entre l’UMP et l’héritière du trône FN.

Sa présence à Henin-Beaumont a permis qu’apparaisse enfin au grand jour les réelles intentions d’un parti socialiste à l’égard de la gauche radicale et alternative au capitalisme financier. Et les intentions du parti socialiste sont désormais limpides : éliminer cette autre gauche par tous les moyens, y compris en prenant le risque de faire rentrer Marine, la fille de Jean-Marie à l’assemblée. Vous trouvez qu’on exagère A gauche pour de vrai ? Alors comment expliquer qu’un premier ministre en fonction et qu’une première secrétaire de parti se soient rendus à Hénin-Beaumont pour attaquer dans leurs discours non pas l’hétière du trône FN, mais bel et bien le principal porte voix du Front de Gauche ? Dans quelle autre circonscription de France le sommet de la pyramide PS s’est-il déplacé ? Aucune !

Mais la candidature de Jean-Luc Mélenchon n’aura pas seulement permis qu’éclate au grand jour les vrais visages d’une droite extrême et d’une gauche qui ne l’est qu’en apparence. Elle aura entretenu le débat au sein même du Front de Gauche, la nécessité absolue de son union. Ainsi, la forte médiatisation que beaucoup critiquent aura finalement agit comme une digue empêchant certains membres qui composent le Front de Gauche de céder à la tentation de rentrer dans un gouvernement social démocrate ou de conclure un accord vite fait bien fait dans le dos d’un Front de Gauche qui ne peut exister que dans l’unité d’action de chacune de ses composantes.

Cette candidature, enfin, a permis la reconquête d’un électorat qui désertait la gauche sociale démocrate locale, engluée dans de sombres affaires et qui a perdu 8000 voix. Dans cette 11e circonscription du Pas de Calais, la seule présence de Jean-Luc Mélenchon a permis quant à elle de reconquérir 1000 voix par rapport au score de la présidentielle, de faire progresser le pourcentage électorale du Front de Gauche de 8 points. Et cette dynamique on l’observe partout sur le territoire. 677 260 citoyens et citoyennes de plus ont voté pour les candidats du Front de Gauche par rapport aux législatives de 2007 partout en France.

En vérité, derrière ce qui aurait dû être un progrès de la gauche radicale et qui apparaît comme une défaite en trompe l’oeil se cache le problème fondamental de la démocratie française.

  • Ce problème c’est la Ve république et ses institutions.
  • Ce problème c’est le quinquennat et l’élection du président de la république 5 semaines avant la tenue des élections législatives voulu par un certain Chirac avec la complicité d’un certain Jospin.
  • Ce problème c’est l’absence d’un scrutin proportionnel. Dès lors, les élections législatives sont réduites à un rôle mineur d’enregistrement du 2e tour de l’élection présidentielle. 

Et ce dysfonctionnement éclate au grand jour, révélant les petites manoeuvres, les petits arrangements pour savoir si untel se maintient contre unetelle.

Oui, Jean-Luc Mélenchon a eu mille fois raison d’aller à Henin-Beaumont. Car cette seule présence de Jean-Luc Mélenchon dans la 11e circonscription du Pas de Calais nous aura permis A gauche pour de vrai ! de trouver quelques réponses, de voir enfin certains masques tomber. Ainsi finis les boucles, les détours, les spirales au centre de notre cerveau à 3 heures du matin.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Castel Castel 14 juin 2012 10:18

    Mélenchon a imité Mitterrand en allant à Henin-Beaumont. Mitterrand sur la peine de mort, il a fait style d’être courageux et d’aller à l’encontre de l’opinion public, pareil pour Méluche en allant se frotter au fief de MLP.


    • DSKprésident 14 juin 2012 17:15

      On a bien compris que le franc-machon travaille pour les mondialistes UMPS, le Nouvel Ordre mondial, et pour diviser les français nationalistes patriotes qui pourraient gêner Wall Street, l’OTAN et Bruxelles dans leur prise de contrôle de la France et des autres Nations.

      En cela Mélençon est bien un traitre à la France et au peuple, n’en déplaise aux braves gens de la « vraie » gauche qui s’était trouvés un nouveau porte-voix.

      C’était juste une nouvelle marionette de l’Empire sioniste, sortie de sa boîte, le temps des présidentielles et des législatives. Voiture balai des mondialistes ultra-libéral du PS.

      Baudruchon ira retrouver Besancenot au cimetière des trotskistes, traites des petites gens.

      On en regrette encore le vrai Georges Marchais, même si déjà à l’époque, il se faisait ridiculiser par les sionsites de la télé.


    • Castel Castel 14 juin 2012 10:19

      La présence de Jean-Luc Mélenchon à Henin-Beaumont a permis de rappeler la nécessité absolue d’affronter le FN partout où il se trouve

      C’est quoi cette stigmatisation des minorités ?


      • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 15:17

        Relis tes chiffres le partis minoritaire c’est le FDG, tu parles de quelle minorités svp ?


        Syndrome paranoïaque type du militant FN !

      • Castel Castel 14 juin 2012 15:40

        C’est vous le militant, pas moi.

        C’était juste de l’humour, à gauche vous ne faites que protéger les minorités (parfois à raison d’ailleurs). 18% des électeurs, c’est un chiffre important, mais cela reste quelque peu minoritaire quand même ! smiley


      • DSKprésident 14 juin 2012 17:19

        Mélenchon le mondialiste, le bon soldat du Nouvel Ordre Mondial, trotsko-maçonique doit lutter contre les Nations et les nationalistes, donc le FN.

        Selon le N.O.M. les Nations sont des obstacles à leur impérialisme, et à leur prise de pouvoir globale.

        Il faut donc les diaboliser, les stigmatiser, les bête-immonder, les réduire à Hitler, Mussolini, ...

        telle est la stratégie simpliste des Mélenchon, des sionistes, du Médef, de l’UMPS, de Wall Street et de Bruxelles. 


      • Fergus Fergus 14 juin 2012 11:42

        Bonjour, Sydney.

        Je suis de ceux qui pensent que Mélenchon a eu grand tort d’aller à Hénin-Beaumont. Non parce qu’il lui fallait trouver une circonscription gagnable, mais parce qu’il n’y allait, aux yeux de l’opinion, que pour prendre une revanche personnelle sur Le Pen en lui faisant mordre la poussière après la déconvenue de la présidentielle.

        A l’arrivée, nul ou presque n’a vu ou entendu les idées du Front de Gauche, seulement les coups portés de part et d’autre dans ce pitoyable pugilat, et médiatisés avec complaisance. Ce faisant, Mélenchon a largement contribué à donner au FN la lumière qui lui manquait, et comme ce parti ne s’appuie pas sur des idées, mais sur deux ou trois slogans simplistes, cela a suffi à conduire au résultat que l’on connait.

        Cordialement.


        • Fergus Fergus 14 juin 2012 11:53

          J’ajoute à cela que le résultat pose de graves questions : comment et pourquoi les composantes du Front de Gauche ont-elles pu enregistrer un aussi spectaculaire recul ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit : elles vont passer de 19 élus dans une assemblée dominée par la droite en 2007 à 12 élus (11 PC + 1 PT) dans une assemblée de gauche !

          Quid en outre de l’attitude future du PC, principale composante - et de loin - du FdG ? Echaudé par ce cuisant recul (jusqu’en Seine-Saint-Denis), il pourrait être contraint de se rapprocher tôt ou tard du PS pour sauver cee qui l’être de ses positions municipales en 2014. J’aimerais être optimiste, mais...


        • Michel DROUET Michel DROUET 14 juin 2012 12:02

          Bonjour Fergus

          D’accord avec toi, c’est le combat de trop pour Mélenchon pour qui j’ai voté à l’élection présidentielle.

          Il aurait été mieux inspiré d’aller dans une autre circonscription, gagnable pour lui : sa voix manquera à l’Assemblée Nationale.


        • wesson wesson 14 juin 2012 12:20

          Bonjour Fergus, 


          « Ce faisant, Mélenchon a largement contribué à donner au FN la lumière qui lui manquait »

          non Fergus. Le FN a déjà toute la lumière qu’il veut, et avant même la décision de Mélenchon la focale médiatique était sur Hénin Beaumont. 

          Il faut un peu ouvrir les yeux sur la complaisance des médias envers le FN, car ce parti leur sert à maintenir une alternance inoffensive entre les deux partis compatibles avec la construction européenne.

          On est arrivé à un « plutot le FN que le FdG ». Je suis un peu attristé de vous voir en accord avec ça.

        • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 15:31

          C’est le jeu politique qui veut cela Fergus, il y a pas a être déçu, JLM à été bon il aurai pu être meilleur avec le recul, mais avec des si...

          Mais, dit toi bien que ce n’est pas passé loin, car imagine si (encore un si) les 21% était 25% et bien JLM serai devant Kemel ! Et la le ps aurait été obligé de donner la consigne de raillement en se désistant pour Melenchon ! Et vu la réserve de voix de toute la gauche dans cette circonscription c’était gagnable ! Moi j’en veux aussi aux deux « poltron » de candidat d’extreme gauche qui se son présenter plus « contre le FDg » que contre le FN et le Ps car au final tous les extrêmes gauche ont perdu labas !
          JLM à tente un coup (kit ou double ) labas, il a perdu... Tout en progressant.
          Il ne faut pas etre impatient nous avons des gens de valeur dans les rangs du FDg, regarde un bonhomme comme J. Généreux au FN les mecs ils ce planques (les fameux haut fonctionnaires lol, des travailleurs hein !)

        • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 15:42

          Non sa voix ne manquera pas car en tant que president du FDG je pense qu’il se fera entendre.


        • Fergus Fergus 14 juin 2012 15:45

          Bonjour, 1875.

          Tu as raison, bien sûr, de souligner cela. Mais comme il a été souligné sur un autre fil, l’erreur tactique de Mélenchon aura été de se présenter dans une circonscription très incertaine - pour des motifs quand même assez largement liés à son ego - alors qu’une candidature en un lieu moins centré médiatiquement sur l’affrontement avec Le Pen lui aurait donné la possibilité de parler beaucoup plus des idées du FdG, et surtout de ne pas hypothéquer ses chances d’accès à l’Assemblée nationale où son talent de tribun aurait pu être infiniment plus utile, ne serait-ce que pour mettre le PS face à ses contradictions au fil des mois. Espérons que tout cela ne soit que partie remise...


        • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 15:48

          Oui l’éclairage est depuis quelque années plus intense sur le FN, JLM essai entre autre d’en tirer oportunement profit politiquement pour le FDG en l’affrontant le plus souvent comme par le passé un certain « Tapi » le fit dans les bouches de rhones.

          Les médias sont comme les mouches attirer par tu sais quoi et suive à ce titre le folklore du FN en campagne et espérant le buzz, Melenchon à voulu utiliser cela, peu être trop au détriment de ses convictions et des idées de FDG.

        • Fergus Fergus 14 juin 2012 15:50

          Correction : en fait, ce n’est pas sur un autre fil, mais un peu plus bas sur celui-ci, un post d’Alinea.


        • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 15:56

          Stabilo tu penses que l’UMP est une traîtrise, ok. Le PS moins ok mais... Le FDG carrément pas ok !


          Mais pour moi la traîtrise en politique c’est le FN qui ce dit défenseur des travailleurs( et classe modeste), alors qu’il rassemble tout les mouvements identitaire réactionnaire, rigoristes religieux, dont les interets sont en total contradiction avec un éventuel progrès du bien être de ces classes modeste, ne serais que par la préservation ou le rétablissement de privilège inhérent à ces groupes extrémistes.

        • Catart Catart 14 juin 2012 16:51

          salut Fergus,

          en total accord avec toi et de notre côté nous l’annoncions avant le 1er tour des présidentielles, je veux dire ...si Mélenchon gardait son indépendance en restant FG et ne pas céder aux PS il devenait le sauveur ou le futur sauveur...et comme il l’avait dit durant la campagne la rue avec lui faisait le reste, il a voulu jouer pour le PS comme étant le pion attaquant Le Pen... manque de bol déconvenue à la présidentielle, et cette trahison de se ranger pour Hollande sans rien demander en échange le peuple lui fait payer aujourd’hui, demain Mélenchon comme nous l’avions dit ne sera plus rien et Hollande a été très fort sur le coup, en un coup de dés il a éliminé la seule personne qui aurait pu le géner. Depuis Hollande a fait un autre coup de dés très fort aussi, mettre Montebourge dans un ministère inutile créé spécialement pour lui casser les reins... dont il ne sortira rien si ce n’est que le ridicule.... et nous en reparlerons avec plaisir

          bonne journée à toi


        • DSKprésident 14 juin 2012 17:21

          « OUI, Jean-Luc Mélenchon a eu raison d’aller à Hénin Beaumont » :

           

          au moins, il nous aura bien fait rire avec sa double fessée donnée par le peuple français.


        • Laulau Laulau 15 juin 2012 08:03

          Ce faisant, Mélenchon a largement contribué à donner au FN la lumière qui lui manquait,

          Vous êtes aveugle et sourd ?
          Après les présidentielles le FdG a disparu des média et le PS a fait campagne contre lui. Vous écrivez que le FdG a gagné 1000 voix à Hénin, pour minimiser la chose, mais vous oubliez de dire que le PS en a perdu 7000 ! Ces 1000 voix, vu l’abstention cela fait + 8% !
          Mélenchon est allé à Hénin Beaumont pour obliger les média à parler du FdG, ceux-ci ont répliqué en le dénigrant et en montrant la grosse blonde sur tous les écrans. Rue 89 s’est particulièrement illustré dans ce jeux, évitant de prendre parti et calomniant le FdG dans plusieurs articles.
          Le PS, dont mine de rien vous avez été l’allié objectif pendant toute la campagne, le PS se croit très malin en ignorant le FN au premier tour et en dirigeant ses attaques contre le FdG. Son but est atteint, il va avoir la majorité absolu et le FdG est affaibli. Mais les idées du FN gagnent toute la droite, joli résultat ! Vous avez gagné, sablez donc le Champagne ! Les sociaux démocrates firent de même à la mort de Rosa Luxembourg, mais la fête n’a pas duré bien longtemps !


        • Ariane Walter Ariane Walter 14 juin 2012 11:56

          Ce faisant, Mélenchon a largement contribué à donner au FN la lumière qui lui manquait,

          Tu es vraiment socialiste Fergus !! 
          Tu ressors exactement les mêmes arguments qu’eux !
          Tendance Aubry, même !
          je te conseille la lecture d’un article absolument superbe dans Charlie hebdo. Sur ce que mélenchon a permis de mettre au grand jour.
          Le fascisme à présent à visage découvert de la Le Pen.
          Et la collusion des medias face à ce pb.
          De ces medias dont tu fais partie même ici.
          En faisant semblant d’être FDG.

          Pas très joli tout ça.
          Charlie Hebdo est aussi groupie de Mélenchon ?
          A moins que ce soit simplement un journaliste qui réfléchisse...
           


          • Fergus Fergus 14 juin 2012 13:59

            Salut, Ariane.

            Merci d’éviter de tomber dans la dialectique sectaire qui consiste à condamner tout camarade qui n’est pas strictement sur la même ligne militante pure et dure : cela rappelle les procès en déviationnisme. Je ne suis toujolurs pas plus socialiste que toi. J’essaie simplement, n’étant pas militant, mais sympathisant du FdG, de regarder les choses sous un angle pragmatique. Et ce n’est pas parce qu’Aubry a pu, ici et là, dire une chose que cette chose est nécessairement fausse.

            Pour ce qui est de Le Pen, je crains que, là aussi, tu ne manques de lucidité : regarde et écoute autour de toi, hors du cercle militant, et tu seras effarée de découvrir à quel point ce « fascisme » auquel tu fais allusion n’est pas perçu par la majorité de l’opinion ; cette mise à nu prétendûment révélée n’est qu’un fantasme de plus. Et quand elle l’est, les gens s’en fichent, c’est cela la triviale réalité !

            Quant à Charlie Hebdo, que j’apprécie beaaucoup, ce n’est malheureusement qu’un média très marginal dont les écrits n’influencent que très peu de monde.

            Je te souhaite une excellente journée.


          • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 16:09

            Ariane, c’était le risque de focaliser encore plus la lumière labas, mais c’est ainsi ont assume !

            Des fois faut secouer le bazar pour par exemple avoir des avis critiques par la suite comme tu le mentionne pour Charlie hebdo.
            Si ont reste à la niche rien ne se passe et l’adversaire gagne comme dans un salon.
            Puis je me permet de t’ajouter une chose, ne crois tu pas que le militantisme FN n’est pas assez actif sur le net politique français, qu’il faille leur donner le luxe en plus de nous diviser nous a l’extrême gauche sur des aspects de forme plus que de fond ?

          • alinea Alinea 14 juin 2012 11:58

            En allant à Hénin-Beaumont, Mélenchon n’a justement propagé aucune idée du FdeG !
            Tous ses sympathisants ont loué le héros qu’il est, mais une circonscription facile l’aurait mis à l’Assemblée, ce qui, convenez-en, était plus utile que rien pour les années à venir.
            En allant à Hénin-Beaumont, il s’est fait juste cracher dessus et il a dégoûté tous ceux qui n’étaient pas acquis à sa cause. Il a fait gagné mille voix dans une circonscription, je pense qu’il aurait mieux fait de garder le million de voix et demi de la Présidentielle : résultat des courses, il n’y aura pas de groupe à l’Assemblée alors qu’il y en avait un.En plus s’il fallait tout ça pour dissuader les cocos d’aller au gouvernement, cela en dit long sur la solidité du rassemblement des gauches ( mais ça, cet argument, je n’y crois pas). De toutes façons, vue la force réduite qui est la nôtre, il n’y aura aucune proposition de la part du gouvernement, si bien que le problème est réglé !! Quant à la proportionnelle, voyons combien de députés aurait eu Le Pen !
            On a le droit de faire une connerie mais on a le devoir de le reconnaître et d’en tirer leçon. Cela a l’air mal parti !


            • Ariane Walter Ariane Walter 14 juin 2012 12:11

              Alinea : la presse libérale a détruit Mélenchon. le PS libéral a fait de même.
              la droite continue.
              Bien sûr qu’il a propagé les idées du FDG. J’y étais. J’ai entendu ses discours. Y étais-tu ?
              Bien sûr que sa campagne a été efficace. Il lui a manqué 800 voix, je crois.
              Mais Vae victis !

              Il serait plus utile à l’assemblée. je ne crois pas.
              pas assez de députés Fdg à l’assemblée pour y jouer un rôle.

              C’est une étape politique. il n’y a ni vainqueur ni vaincus car la suite de l’histoire s’apprête à décapiter tt le monde.

              La politique du FDg est la seule à être vraiment anti-libérale.
              Le FN est de droite et le social est son leurre depuis sa naissance.
              Certains y croient.
              Et le capital en est ravi. car ainsi ils ne sont pas au fdg, le seul parti vraiment dangereux pour eux.
              Là,ils l’ont sacrément secoué. ils doivent en rire. Comme on riait à Pompéi avant le grand boum !


            • alinea Alinea 14 juin 2012 13:59

              Ariane : je parlais des idées du FdeG au niveau national ! je ne doute pas un seul instant de l’excellent boulot qui a été fait dans le Nord Pas de Calais ; je le trouve dérisoire comparé à ce qu’il y avait à faire, c’est tout ;
              Moi, je n’ai rien à dire, je veux dire : je sais que je ne suis pas entendue, je m’exprime mais j’ai d"énormes craintes : quand on censure les critiques au sein d’un parti, cela me semble mal barré, mais mal barré pour moi, je ne préjuge pas de l’avenir. De plus, je ne suis pas une dissidente de la dissidence !
              Au fond, je me demande si je ne plaçais pas Mélenchon bien plus haut que vous tous et qu’il s’avère politicard ordinaire, et que cela me déçoit.Cela ne m’empêchera pas de continuer mais dans le sens qui correspond à mon caractère, critique, insoumis et impossible à soumettre à quelque autorité ou mensonges que ce soit !! Il me faut vivre avec !


            • Fergus Fergus 14 juin 2012 14:03

              Bonjour, Alinea.

              Entièrement d’accord. Mélenchon a fait du combat de Hénin-Beaumont une affaire personnelle qui l’a envoyé dans le mur et a gravement desservi son camp. Il est évident qu’il aurait dû se présenter dans une circonscription gagnable pour faire entendre sa voix sur les seules idées avant de les porter au sein de l’hémicycle. Victime de son ego, il a commis une grosse faute tactique.


            • alinea Alinea 14 juin 2012 14:04

              Ariane : « il serait plus utile à l’Assemblée... ».
              Par rapport à la situation actuelle, cette phrase était un compromis de ma part. Certes, j’ai toujours dit et pensé que Mélenchon n’avait rien à faire à l’Assemblée, il y a tout un tas de militants capables d’y défendre nos propositions . Donc, d’accord avec toi !


            • alinea Alinea 14 juin 2012 14:13

              Fergus : que Mélenchon ait un gros ego, c’est une évidence et peut-être tout à fait nécessaire dans sa position, mais que ses adorateurs l’adorent, c’est cela qui me fait frémir ; si je continue sur ce ton, on va finir par me virer du parti comme on m’ a viré de son blog ! Et cela, je trouve que c’est grave : la répétition des même erreurs, donc la répétition des mêmes échecs.
              Or un gros ego, s’il est intelligent, sait écouter. Mélenchon ( qui a toujours eu un gros ego) savait écouter ; s’il a perdu cette qualité et que personne autour de lui n’y met le holà, il bétonne son ego et on va droit dans le mur !


            • Onecinikiou 14 juin 2012 14:24

              En parlant de capital, le FdG est tellement le seul part anti-libéral qu’il promeut l’ouverture des frontières comme son allié de circonstance (qui n’en demandait pas tant de la part de ses éternels idiots utiles), j’entends parler ici du MEDEF. 


              Dont la présidente, madame Parisot, n’a nullement écrit de brûlot sur Mélenchon (puisqu’étant tellement anti-libéral n’est-ce pas et donc dangereux pour ses intérêts, logique !) mais uniquement sur... Marine Le Pen.

              Allez donc savoir pourquoi...

            • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 16:20

              C’est la presse qui n’a rapporté que les joutes verbales avec marine. Les discours de meeting étaient eux une exposition idéologiques absente de la presse.


            • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 16:26

              Je pense pas que ce soit une erreur tactique, mais un choix politique avec 2 alternatives possibles. Malheureusement c’est la plus mauvaise qui c’est révélé. Melenchon est un bon politicien, mais faut pas en faire une idole ou pire une divinité. Laissons ce genre d’attitude dévotionnelle aux groupis du FN leur idole Marine.


            • 1871-paris 1875-Paris 14 juin 2012 16:31

              @onic... Ouverture des frontières vu par un FN forcement c’est libéral !

              Vu par le FDG c’est avec des RÈGLES SOCIALES strictes respectants le droits des travailleurs !
              Mais sa vous le comprenez pas au FN car vous prôner la déréglementation total du code du travail rien que déjà au niveau des PME et PMI alors on imagine à un niveau plus haut, une vrais catastrophe sociale !

            • Onecinikiou 14 juin 2012 17:29

              « Ouverture des frontières vu par un FN forcement c’est libéral ! »

              C’est pourtant une simple constatation de la réalité du monde tel qu’il EST, non tel que vous aimeriez idéalement qu’il soit ! Et la nuance est d’importance : c’est ce qui sépare généralement les partisans du courant réaliste avec les tenants de l’idéalisme le plus utopique, et donc potentiellement le plus dangereux. Je dis généralement car il n’est pas impossible non plus que vous ne maitrisiez absolument pas les sujets que vous abordez, et parliez sans savoir. C’est une hypothèse tout à fait envisageable, je dirai même qu’elle « tient la corde » si vous me passez l’expression.


              « Vu par le FDG c’est avec des RÈGLES SOCIALES strictes respectants le droits des travailleurs ! »

              Allons, allons, votre mentor Mélenchon, ex-maastritchien, s’est lui-même fait sévèrement berné par (beaucoup) plus intelligent que lui sur cette question de la fameuse « Europe sociale », dont on attends toujours de voir les prémisses, et qui s’est révélée en réalité le cheval de Troie de la déréglementation libérale et financière, du libre-échange et de la mondialisation économique. Il la d’ailleurs parfaitement reconnu en son temps. Il n’y a donc plus là de débat entre nous. Par conséquent je ne saurais trop vous conseiller d’arrêter de déblatérer sur des processus qui manifestement vous dépassent.

            • bernard bernard 15 juin 2012 00:08

              « C’est une étape politique. il n’y a ni vainqueur ni vaincus car la suite de l’histoire s’apprête à décapiter tt le monde » (sic)

              Pas vaincu...melenchon ?

               smiley (juste un, je n’insiste pas)


            • Quidam 15 juin 2012 09:46

              Mélenchon est une porte d’entrée, pas une finalité.

              Il est heureux qu’il sache parler au pluriel, plutôt qu’en son nom, mais ne peut-on pas passer à la vitesse supérieure, et oublier le représentant, au profit du PROGRAMME, qui est le seul qui soit compréhensible (ce qui ne veut pas dire simpliste) et réaliste.
              Certain verts admettent également que c’est le plus avancé en matière d’écologie...
              Mélenchon est opportuniste, mais je ne crois pas que ce soit pour sa petite personne, et c’est une stratégie payante, au moins les gens parlent un petit peu plus du fond, après cette superbe campagne présidentielle.

              De toute façon, à la fin, c’est nous qu’on va gagner...

            • Ariane Walter Ariane Walter 14 juin 2012 12:00

              L’article : « meurtre en simili » par Paul Klein ds Charlie hebdo.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès