Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Oui Natacha Polony, l’avenir est au gaullisme social

Oui Natacha Polony, l’avenir est au gaullisme social

Il faut absolument lire l’excellente interview donnée par Natacha Polony au FigaroVox. D’abord, elle y dessine une ligne politique cohérente qui pourrait enfin bousculer le duopole de l’UMP et le PS et à laquelle j’adhère largement, mais elle y explique aussi pourquoi le FN est une impasse.

Le gaullisme social, une boussole pour l’avenir
 
Pour moi, le gaullisme représente la voie de sortie de crise pour notre pays, cette boussole qui ferait que pour une 3ème fois, l’homme qui a sauvé notre pays en 1940 puis en 1958, pourrait une nouvelle fois nous permettre de repartir sur de nouvelles et bonnes bases. Pour Natacha Polony, « cette aspiration politique à une forme de gaullisme social existe et pourrait même être majoritaire dans le pays, mais elle n'est pas incarnée pour l'instant  ». Longtemps, j’ai plutôt été hostile à l’ajout de l’adjectif « social » au gaullisme, pour deux raisons. En premier lieu, parce que pour moi, le gaullisme est forcément social parce qu’il se soucie de l’intérêt général et cherche à faire avancer tout le monde. Ensuite, parce que j’avais l’impression que ce qualificatif était trop marqué politiquement, et donc réducteur.
 
Mais aujourd’hui, face à un pouvoir « socialiste » qui joue son mandat sur une baisse forte des cotisations patronales pour diminuer le coût du travail, qui poursuit le processus délétère de destruction des services publics (la grève de la SNCF nous le rappelant bien) et qui a capitulé idéologiquement face à la droite la plus bête selon Paul Krugman, ce qualificatif prend du sens. Aujourd’hui, la défense des conquêtes sociales du passé est presque totalement abandonnée par le Parti Socialiste. Les gaullistes authentiques sont donc de facto les nouveaux porteurs de certaines espérances classées à gauche, à savoir le progrès social, la défense d’un équilibre entre le travail et le capital, le refus d’une société toujours plus inégale et instable, du fait d’une démission idéologique face au « laisser faire » et au « laisser passer », du refus de la nation, garante de la démocratie et de notre solidarité des autres partis.
 
Pour elle, le rapport à la mondialisation devrait être le nouveau fondement du clivage droite-gauche, entre « ceux qui sont favorables à l'extension d'un marché mondialisé et une mise en concurrence universelle et de l'autre les tenants d'une protection des citoyens par l'exercice de la souveraineté des peuples (…) Il doit également se redéfinir autour de la notion de progrès : avec d'un côté ceux qui voient dans l'histoire de l'Humanité celle d'une conquête permanente et infinie sur la nature et la tradition et ceux qui pensent que l'individu est confronté à ses limites  ». Ce faisant, elle prolonge la pensée de Jean-Claude Michéa, pour qui on reconnaît une personne de gauche au fait qu’elle est incapable de critiquer tout ce qui est nouveau. Le progrès, s’il est souvent porteur de bonnes choses, ne l’est pas forcément. Les farines animales, c’était aussi un progrès à une époque. On a vu où cela nous a mené, avec la vache folle…
 
L’impasse du Front National

Puis, la discussion dérive sur le FN, qui représente, pour beaucoup, cette alternative à la pensée néolibérale dominante. Dans une analyse que je partage volontiers, pour elle « les médias et les partis de gouvernement ont systématiquement et méthodiquement éradiqué toutes les dissidences en les assimilant au Front National pour les décrédibiliser. En cela, ils ont offert un boulevard à Marine le Pen en lui laissant le monopole de la contestation d'un système que tant de Français jugent étouffant et générateur de malheur et de pauvreté  ». Mais le FN ne trouve pas davantage grâce à ses yeux qu’aux miens pour trois raisons : le manque de crédibilité du virage idéologique, la persistance d’un fond xénophobe et la personnalité même de la nouvelle présidente. Une analyse à laquelle je souscris totalement.

Pour elle, « il est vrai que Marine Le Pen a siphonné le corpus idéologique de Jean-Pierre Chevènement ou Philippe Séguin. Sur le papier, cela peut sembler intéressant. Mais, j'ai du mal à comprendre comment des militants qui ont soutenu pendant tant d'années le « reaganisme » de Jean-Marie Le Pen peuvent aujourd'hui défendre exactement l'inverse. Comment des gens qui étaient anti-laïcs et refusaient la loi sur les signes religieux à l'école peuvent aujourd'hui proclamer leur amour pour la laïcité et l'école républicaine ? J'y vois une forme d'opportunisme et je me méfie des impostures derrière les postures ». Elle poursuit : « par ailleurs, il y a, non pas forcément chez les électeurs du FN, mais chez certains militants et soutiens, des gens chez qui la frustration a basculé dans la haine. Il suffit de surfer sur internet pour trouver dans certains propos un déferlement de violence qui me révulse ». Ou même de la part du président d’honneur
 
Elle conclut : « je ne connais pas Marine Le Pen et il est possible qu'elle soit sincère dans sa démarche (même si je crains qu'elle soit surtout représentante d'une génération de politiques, tels qu'on les voit aussi dans les autres partis, sans architecture idéologique et fonctionnant à l'opportunisme) mais il lui sera très difficile de se débarrasser de ses militants historiques. Et puis, en politique, on ne porte jusqu'au bout que les idées auxquelles on croit de toute son âme  ». Cela fait du bien de lire sous la plume d’une personne que j’apprécie beaucoup, une des figures de la pensée alternative, un jugement aussi bien structuré mais également aussi ferme sur le FN. Le salut de la France doit prendre un autre chemin car la voie offerte par ce parti, outre d’être incapable de rassembler une majorité, serait probablement une impasse de plus, certes différente sur bien des points, mais pas moins une impasse.
 
Un grand merci à Natacha Polony pour cette belle tribune. Non seulement elle montre que la voie de la nation n’est pas forcément rabougrie ou haineuse, mais aussi que celle-ci repose au contraire sur l’écoute de ce que nous sommes et une prudence à l’égard de la dictature de la modernité.
 
Lire aussi un papier d’il y a deux ans : « Pour gagner, l’alternative devra être centrale  »

Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • xmen-classe4 xmen-classe4 18 juin 2014 11:50

    elle est un peut trop veille pour s’interroger sur sa façon d’aimer le gaullisme. le gaulliste gagne plus d’argent que les autres et saura quoi faire face à l’état.


    • lsga lsga 18 juin 2014 13:27

      Rappelons ici que De Gaulle a été mis au pouvoir par les USA pour contrer la vague communiste qui était majoritaire en France à l’époque.

       
      De Gaulle n’est qu’une pièce de la politique américaine de Containment des USA.
       
      Tout ce qui vous plait chez De Gaulle : le refus de rentrer dans l’OTAN, les réformes sociales, etc : ce sont les concessions qu’il a été obligé de faire aux communistes pour éviter que le pays ne se révolte. 
       
      De Gaulle : c’est le Pinochet Français, un dictateur mis en place par la CIA pour contre le Communisme.

    • Vipère Vipère 18 juin 2014 13:38


      Isga bonjour

      « De Gaulle : c’est le Pinochet Français, un dictateur mis en place par la CIA pour contre le Communisme. »

      Vivement le retour d’une envergure comme celle de DE GAULLE qui trancherait singulièrement sur nos médiocres politiques !


    • lsga lsga 18 juin 2014 14:06

      De Gaulle n’avait aucune envergure.

       
      Le boom économique des années 50-60-70 a eu lieu à peu prêt partout, et est la conséquence de l’explosion de la plasturgie.
       

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 juin 2014 18:17

      Isga ne va pas assez loin, il faut dire toute la vérité :


      De Gaulle était un Androïde mis en place par la confédération reptilienne de Sirus. 

    • mmbbb 18 juin 2014 19:09

      @ ISGA Ecrire d’enormes conneries ne vous donnent t elles pas des cephalees ? Vous devriez ecrire a Henri Amoroux historien francais qui a connu les fachos les vrais ceux qui portaient a la ceinture le pistolet Mauser et qui tiraient a bout portant sur les cocos les juis et les Francs macons ( je l’ai deja ecris ) D’ailleurs ce Mauser etait l’arme favotite du tres grand demaocrate Staline Je vous conseille d’aller au Chili et de rencontrer les familles ayant un de leurs proches disparus sous Pinochet Croyez que les cocos francais purent editer un journal L’hulanite sous Pinochet Et pour finir croyez vous que les cocos francais fussent democrates ? Eux qui ont fermes les yeux sur les pays de l’est ( printemps de Prague entre autre ) Votre betise et votre enfermement intellectuel sont incommensurables


    • Byblos 19 juin 2014 03:45

      Il ne faut pas répondre à ce zigomard. C’est un provocateur insignifiant.


    • Trelawney Trelawney 19 juin 2014 08:54

      De Gaulle : c’est le Pinochet Français, un dictateur mis en place par la CIA pour contre le Communisme.

      Ca c’est une hypothèse de travail qui est automatiquement rejetée par le fait que De Gaulle s’est retiré asses violemment de l’OTAN. Ce qui était contraire aux intérêts de la CIA.

      Par contre les communistes et cégétistes qui prenaient leurs ordres directement du KGB, c’est un fait


    • Vipère Vipère 19 juin 2014 09:22

      Trela...

      A vous lire...

      Le Maréchal Pétain plutôt que DE GAULLE ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 juin 2014 05:26

      Vipère,
      Bien sûr ! Les Américains ont conservé une ambassade à Vichy, si je me souviens bien, jusqu’en 1942. Jusqu’au bout, ils préféraient Vichy à De Gaulle, ils étaient bien plus malléables !

      Monnet, employé des USA, écrivait en 1943 aux Américains :
      « Il faut se résoudre à conclure que l’entente est impossible avec De Gaulle, qu’il est un ennemi de la construction européenne, et qu’il doit être détruits dans l’intérêt des Français ».

      De Gaulle n’a jamais célébré le débarquement !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 juin 2014 10:03

      POLONY EST ELLE VRAIMENT LA SOEUR CACHEE DE CELINE DION ?????

      un gaullisme social ne peut exister sans un PCF FORT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 21 juin 2014 10:06

      @vipère

      de gaulle s’arrangeait mieux avec les communistes qu’avec les USA  !!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • mmbbb 22 juin 2014 12:40

      Par Byblos je ne ferai plus mais ce genre de personne n’apporte pas grand chose hormis une controverce stupide et sterile Quoi qu’il en soit il est marrant de constater que tous le monde se reclame de Gaulle apres avoir ete fusille politiquement par la Gauche La verite ne peut pas etre cachee et Hollande n’est pas De Gaulle . Obama n’aurait sans doute pas cette attitude condescendante lors de ces rencontres C’est vrai que Sarko et notre president normal sont de veritables gentils petits toutous 


    • non667 22 juin 2014 14:17

      De Gaulle : c’est le Pinochet Français, un dictateur mis en place par la CIA pour contre le Communisme.

       parole de isga taupe du kgb !


    • mac 22 juin 2014 19:03

      Isga votre commentaire est tellement stupide qu’on se demande s’il faut y répondre.


      De Gaulle mis en place par les USA !
      Ben voyons, révisez votre histoire, ils n’en voulaient pas !
      Quitter l’Otan, les remarques sur l’hégémonie du dollar, sur la guerre du Vietnam, le vive le Québec libre ça a effectivement tout du comportement d’un laquais des USA !

      Quand au boum économique des Trente glorieuses qui aurait eu lieu partout, comment expliquer que la France qui était ruinée en 45 ait atteint une économie presque une fois et demi plus grosse que celle de la GB au début des années 70 ?
      Je ne parle pas de la puissance spatiale, aéronautique, technologique et militaire qu’était la France au départ de de Gaulle car aucun pays de taille comparable ne lui arrivait à la cheville dans ces domaines à l’époque...



    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 23 juin 2014 09:50


      ISGA ET POLONY ON NE VOUS FELICITE PAS POUR VOS INEPTIES§§§§


    • xmen-classe4 xmen-classe4 26 juin 2014 23:17

      non mais à la place d’avoir des référendum , une 5 ème république, nous avons des préfets et une relative indépendance sur les USA qui reste très modeste.


    • César Castique César Castique 18 juin 2014 11:51
      « Mais, j’ai du mal à comprendre comment des militants qui ont soutenu pendant tant d’années le « reaganisme » de Jean-Marie Le Pen peuvent aujourd’hui défendre exactement l’inverse. »

      C’est pourtant tellement simple : Reagan, c’était pendant la guerre froide . qu’il allait gagner -, et c’était encore la période où le capitalisme plaçait l’entreprise au centre de l’économie. Désormais, la finance a remplacé l’entreprise, et cela bouleverse toute la perception qu’on pouvait avoir du libéralisme et, plus encore, de l’ultralibéralisme.

      Pour le reste, on sait ce qu’elle pense, cette Polony, des idées que professait De Gaulle à propos du peuplement de la France ?

      « 
       Sur le plan ethnique, il convient de limiter l’afflux des Méditerranéens et des Orientaux, qui ont depuis un demi-siècle profondément modifié les compositions de la population française. Sans aller jusqu’à utiliser, comme aux Etats-Unis, le système rigide des quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Suisses, Hollandais, Danois, Anglais, Allemands, etc.) » directive au Garde des Sceaux, 12 juin 1945 (Cité par Plein Droit, n°29-30 Novembre 1995).

      «  Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. »

      « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France . Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. »

      P.S. - J’ai entendu, sur LCI, ce que cette dame pense de l’école de la République. J’ai été effaré par ce discours qui semblait tout droit sorti d’une tenue blanche ouverte de la Loge Fraternité et Universalité, du samedi 18 août 1888...

      • CASS. CASS. 20 juin 2014 21:32

        en réalité arianiste issu des cultures et du premier monothéisme à vocation universelle de l’empire perse à vocation universelle proto indo -européen et des cultures grecques et seulement de langue latine ; les gaulois dont les celtes avaient choisi l’arianisme car au plus proche de notre culture antique ancestrale. ne surtout pas confondre le christianisme primitif avec l’église cathos romaine pas très catholique c’est le moins que l’on puisse dire les protestants saxons etc. d’ailleurs De Gaulle était helleniste


      • Furax Furax 18 juin 2014 12:26

        Tout mouvement d’avenir ne peut se fonder QUE sur la parole redonnée aux Français, par référendum, à propos de l’adhésion à l’UE.
        L’insulte faite à la démocratie et au peuple de France après le référendum de 2005 doit être réparée.
        http://pluzz.francetv.fr/videos/on_...
        (Ecouter à partir de 1:07:20)


        • zygzornifle zygzornifle 18 juin 2014 13:20

          La mariée est toujours belle ....


          • zygzornifle zygzornifle 18 juin 2014 13:24

            «  sans architecture idéologique et fonctionnant à l’opportunisme » Heu..... oui mais ils sont ou les autres, les honnêtes avec des idées qu’ils appliqueront réellement ?? ....


            • claude-michel claude-michel 18 juin 2014 13:24

              Rêveillez vous...

              Natacha Polony...le Gaullisme est mort avec le général... !

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 05:56

                claude michel,
                Certainement pas ! Poutine a choisi la Constitution de la Ve République pour la Russie. « La nouvelle grande Russie » Xavier Moreau.


              • claude-michel claude-michel 19 juin 2014 07:07

                Par Fifi Brind_acier ...Toujours à côté de la plaque...la constitution à la mode Poutine.. !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 17:38

                claude michel,
                Non à la mode Gaulliste ! Vous n’avez toujours pas compris pourquoi Poutine exaspère autant les USA : il est pour la souveraineté des Nations, comme De Gaulle ! « A Washington, Poutine les rend fous ! »


              • lsga lsga 19 juin 2014 17:41

                Les USA ont adoré que De Gaulle participe à leur politique de Containement de l’URSS en empêchant les communistes, majoritaires alors en France, de prendre le pouvoir. 

                 Dans les années 50, les USA n’étaient pas en mode libéral, mais en mode anti-communiste. D’où leur soutient à De Gaulle. 


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 juin 2014 05:30

                Isga,
                La mise en place de toutes les mesures sociales du CNR n’étaient certainement pas la tasse de thé des Américains...


              • CASS. CASS. 20 juin 2014 21:43

                oui fifi mais la réincarnation de De Gaulle est en Russie, alors on fait comment ?,. Villepin a tenté une fois de proposer un plan social gaulliste et aussi niet à l’agression de l’Irak , il a failli se faire pendre à un croc de boucher.juste pour ces deux choses,par la mafia umps and co.


              • Vipère Vipère 18 juin 2014 13:59

                Nostalgique du gaullisme et de ses valeurs, Natacha POLIGNY ? comment ne pas l’être et lui rendre un hommage posthume sincère et mérité ?

                Le sens du devoir, le paternalisme et l’autoritarisme, l’amour de la France et des français, une vision souverainiste et socialiste de la France, une ’honnêteté scrupuleuse et le sens de l’économie des deniers de la France, etc...

                Il fait rendre à DE GAULLE ce qui appartient à DE GAULLE, une envergure politique peu commune, propre au Grand Charles dont nul autre politicien ne peut se revendiquer, parce qu’elle appartient en propre au Général.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 juin 2014 19:36

                  Sampiero,
                  Le pays exsangue ? L’ européisme vous aveugle !
                  Jamais les Français ne se sont autant enrichis que pendant les 30 glorieuses ! « C’était comment la France il y a 40 ans ? »
                  « Comparaison de l’industrie française 1968 - 2008. »


                • lsga lsga 18 juin 2014 19:41

                  fifi : grâce à l’exploitation néo-coloniale de l’Afrique, grâce à l’impérialisme français, grâce à la France-Afrique des Charles Pascua et autre...

                   
                  Vous êtes bien contre l’Impérialisme ? 

                • rocla+ rocla+ 18 juin 2014 21:08



                  Voilà un Sampiéro qui a passé sa vie à servir dans une boite dont le patron 
                  était un affreux capitaliste de droite . 

                  Il traite dans divers post les gens de larbins de droite . Il a attendu sa retraite 
                  pour changer le monde avec des paroles verbales . 

                  Perso à 24 ans j’ ai essayé un poste dans la grande distribution , j’ ai constaté 
                  leur façon de rendre les gens pour des cons , au bout de pas deux mois je suis 
                  parti de là , ne voulant pas être le con qui sue la transpiration pour des enfoirés 
                  dans leur genre .

                  Me suis mis à mon compte jusque’ à ma retraite . 

                  C ’est sans doute ça la différence entre un homme de gauche Sampiéro , 
                  qui est dans les paroles verbales et un homme de droite qui est dans
                   l’action concrète . 

                  Ce monde de la GD ne m’ a pas plus j’ en suis parti . 
                  Sampiéro lui est resté , assis à la table des fins de mois assurées par son salaud 
                  de patron .

                  Et sur ce site c ’est tout à l’ avenant , beaucoup de tchatche …..pfffffffffffff

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 juin 2014 05:59

                  sampiero,
                  La suite, c’était Mitterrand, et le début des dérégulations en tous genres pour entrer dans l’ UE : « La dette, avec et sans l’article 123 », le chômage n’a plus jamais cessé de monter !


                • keiser keiser 19 juin 2014 09:17

                  Ne me dis pas que c’est pas vrai !? ...
                  Rocla , je n’arrive pas à croire que tu as eu 24 ans .
                  Non tu plaisante , bien sur . smiley


                • rocla+ rocla+ 19 juin 2014 17:35

                  Nous les salariés qui avons fait la fortune de la boite donc du patron, on s’est enrichi ? partis de rien, on est parvenus à rien. 


                  Et tu restes toute ta carrière à enrichir un patron ? 

                  Faut être neu-neu pour jouer de la sorte . 

                  Ou bien t’ as envie de faire autre chose et tu le fais ,
                  ou alors tu continues à l’ enrichir et tu assumes .

                  Parvenir à la retraite pour vouloir changer le monde 
                  avec des  paroles alors qu’ on ne  réussit même pas à se 
                   changer  soi-même est très stupide . 

                  Le restant des paroles c ’est des guignolades pour te donner 
                  bonne conscience .

                  Il y a des milliers de métiers en dehors de cadre assurance 
                  ou boulanger . 

                  Sampiéro prend les gens pour des ânes .

                • CASS. CASS. 20 juin 2014 21:58

                  Fifi et avant il y a eu le printemps des sayanim et leurs collabo 68, il y a eu les giscards et la loi rothchild puis Mitterand et le pompon final sarko le hollande umps et cie associés.LACATASTROPHE finale.


                • scylax 18 juin 2014 19:44

                  Nous reparler de l’escroquerie du « gaullisme social » après 54 ans de règne de la grande gigue et de ses épigones (à part les quelques années de l’agitateur local Mitterrand), c’est à se tordre de rire ou plutôt à se mettre dans une rogne homicide.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès