Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Oui Robert Herrmann ! Mais Masseret ne vous a pas entendu

Oui Robert Herrmann ! Mais Masseret ne vous a pas entendu

En cause en premier lieu les résultats, évidemment. On a titré « L’ombre du FN sur la Grande Région » (ACAL) dans les DNA. Oui, sombre nuage sur les urnes sauf pour les premiers placés qui jubilent. On doit les comprendre mais si on avait écrit « Flash éblouissant du FN sur l’ACAL » on aurait suggéré plus astucieusement le côté éphémère du premier tour pour être en mesure d’écrire lundi prochain « Retour à un ciel encore nuageux mais serein ».Merci quand même aux DNA pour le beau travail. mais si "Masseret fait front" (C'est le titre d'aujourd'hui.

 

Causes profondes et causes directes.

Procédons selon la méthode de nos bons vieux cours d’histoire bien qu’il soit de bon ton de refuser tout déterminisme. Mais ici, il s’agit d’une histoire encore courte ou malheureusement de prémices de suites plus lourdes.

 En effet, les origines lointaines sont connues et décrites depuis des mois voire des années sans qu’on s’en alarme outre mesure, nulle part. Même les extrêmes populaires ou populistes se chevauchent souvent à présent. C’est donc la faute de la conjoncture, issue elle-même d’une longue théorie de conjonctures successives mais semblables. Donc là, on sait. Depuis longtemps

Pour les causes immédiates ou structurelles, on sait aussi, au moins depuis la Réforme Territoriale, quelque peu bâclée ou trop vite ébauchée.

 Grâce à la prime au premier ( +25%) peut-on pour six longues années, avec un tiers des voix ( 36% à M. Philippot) voir un parti tenir fermement les rênes d’une Région face à une opposition majoritaire, certes éparse mais capable se dresser unie si nécessaire.

Pour éviter les triangulaires qui favorisent encore le premier au second tour, on a recours au désistement ou à la fusion.

Le désistement pur et simple prôné par Bayrou et maintenant par les instances du PS a un prix exorbitant : tous ces efforts des militants, leurs espérances, leur envie d’en découdre remis aux calendes grecques. Très, très dur, bien plus digne que le maintien à tout prix comme l’a préconisé, de son seul chef, Nicolas Sarkozy.

 

Restait la fusion raisonnable, juste.

C’est ce que recommande Robert Herrmann, le président de l’Eurométropole, socialiste invétéré au moins autant que Masseret mais modéré et ouvert. A la tête de l’Eurométropole, il a confié des vice-présidences et des présidences de commission à des élus de droite qu’il laisse effectivement travailler. Il les gratifie souvent d’un satisfecit élogieux et ce, officiellement.

JPEG - 92.3 ko
Le président de l’Eurométropole
Photo Norma Serpin

Serait-ce le vent d’Est ou du Nord-Est venu « Outre-Rhin » qui dispense cette tentation de la cohabitation rendue là-bas quasiment nécessaire. Ici ce n’est même pas le cas.

 

A Strasbourg, le maire socialiste Roland Ries, s’est comme à l’accoutumée rangé aux ordres du parti , i.e retrait de M. Masseret qui a refusé. On pourrait lui dire « qui t ‘a fait sénateur et président etc… » à la manière de Philippe Seguin qui asséna une semblable formule à Balladur, jadis candidat à la présidentielle contre Chirac.

Les élus notables (parlementaires ou élus régionaux sortants ou départementaux) sont partagés mais pas inexpugnables, pas plus que ne l’est le maire qu’on sait homme de compromis. Le score du PS à Strasbourg est de 22,20 % soit plus de 6 points au-dessus de celui de Masseret dans la Grande Région. Il n’est donc pas désavoué comme d’autres socialistes qui ne le méritent pas forcément.

 Masseret- on le surnommera peut-être « le Vercingétorix de l’Est », mais on ne sait quelle Rome l’immortalisera ni dans quel désagréments - n’est pas absolument nécessaire à la victoire de Philippe Richert mais c’eût été rassurant par un désistement ou une fusion . Pour ce brave homme, intelligent dit-on, peut-être aussi un peu franchouillard, version « Alesia », une seule alternative : se désister en fusionnant ou résister dans l’espoir de quelque glorieux bouclier.

Le résultat de l’alternative est très difficile :

-optimiste : si Richert l’emporte sans lui, il devient un allié opportun sans aucun pouvoir car suspect. En outre, nombre de ses électeurs lui en voudront de ne pas être dans les rangs des vainqueurs.

-défendable : Richert l’emportait avec lui : il partageait la victoire « à proportion » et le bonheur des militants est préférable à une morosité obligée de six ans ou à un autre refuge politique. De toute façon il aura peu d’élus.

-pessimiste : avec son maintien en l’état, le FN l’emporte et le président de la Région Lorraine en est partiellement responsable. Politiquement mort. (Si çà existe).

 

Avec 15% des votes moins ceux qui ne le suivront pas, il aura alors fait pencher le balancier là où, en aucun cas il ne voulait qu’il aille. Cornélien !

 

Enfin les élus alsaciens et tous les frontaliers des autres départements avec eux -non pas tous- connaissent les aléas insupportables du programme du FN.

De plus de nombreux Alsaciens dans leur refus de la Réforme Territoriale ont fustigé tous les autres partenaires, certes imposés, souvent avec le mépris du riche pour le pauvre. Philippe Richert le paye en nombre de voix non quantifiables aujourd’hui, lui qui avait été très ouvert puis résigné (force reste à la loi).

La partie la plus stupide des Alsaciens l’avait « coincé » dans des menaces d'atteinte à l’identité alsaco-alsacienne qui n’existe pas au détriment de la belle Alsace, humaniste ( le mot ici n’est pas galvaudé gardant son sens historique), celle d’Albert Schweitzer qui appartient à tous ou à personne mais qui existe.

La Grand Région Est est une région frontalière avec l’Allemagne , la Suisse, le Luxembourg et même la Belgique. Un aspect très grave que le Lorrain ignorerait ?

Alors sait-il ce qu’il fait l’ex-président de la Région Lorraine ? Le « Pauvre homme » de Tartuffe ?

 

Antoine Spohr

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 8 décembre 2015 14:13
    « J’ai toujours refusé d’être un pantin, de danser au bout d’un fil tiré par... des gros bonnets. Je n’en suis pas honteux, c’est ma vie ; mais je voulais, quand ton heure viendrait, que ce soit toi qui tire les ficelles : Sénateur Corleone, Gouverneur Corleone... »

    Marlon Brando, Le Parrain (1972), écrit par Mario Puzo, Francis Ford Coppola

    • A. Spohr A. Spohr 8 décembre 2015 15:48

      @M de Sourcessure
      Excellente référence mais à ne pas prendre à la lettre comme vérité d’évangile à la sicilienne.


    • leypanou 8 décembre 2015 15:26

      « Avec 15% des votes moins ceux qui ne le suivront pas, il aura alors fait pencher le balancier là où, en aucun cas il ne voulait qu’il aille. Cornélien !  » : pourquoi vous partez du principe qu’il ne peut en avoir que moins ?

      J’aurais été alsacien, au contraire, je serais allé voter pour sa liste ne serait-ce que pour le plaisir de dire NON à la directive de la rue Solférino.

      Si Florian Philippot est arrivé en tête avec plus de 35%, c’est essentiellement à cause de la politique menée au niveau national, les considérations locales pesant peu.


      • troletbuse troletbuse 8 décembre 2015 15:56

        @leypanou
        C’est juste
        Si il reste, je voterai peut-être pour lui
        Si il se retire ce sera FN


      • jef88 jef88 8 décembre 2015 16:13

        CONSTAT
        à l’est des Vosges, l’arrondissement de Saint Dié ...
        dans la commune de Saint Dié le score du FN n’était pas génial. c’est une ville active avec encore des emplois ...
        dans les vallées voisines on peut constater que les résultats du FN s’améliorent quand on va de l’aval vers l’amont. les communes aval sont en sommeil et les communes amont sont mortes...
        notez que dans ce secteur, à part Saint Dié la population a diminué de moitié depuis les années 60 ;
        POURQUOI ? l’industrie textile qui faisait la richesse du pays a TOTALEMENT disparu !
        et sur ce sujet les politiques de tout bord sont muets depuis 40 ans .....


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 8 décembre 2015 17:14

          @jef88
           il faut TOUT dire ou se taire !


          1 - Les Déodatiens (habitants de Saint-Dié) ont voté massivement pour les Républicains dans un fief récent du PS, tenu par Pierret et dans lequel l’ineffable Jack Lang a cru pouvoir se faire élire par parachutage. Pour ces électeurs, passer du rose au bleu clair est un écart aussi important que là où on passe du bleu clair au bleu marine.

          2 - Les communes aval autour de St-Dié sont habitées par des rurbains qui travaillent à St-Dié, et ces communes ont voté FN.

          3 - Quant aux communes amont, elles n’ont jamais vu un arabe ni un métier à tisser et elles votent largement FN par capilarité démagogique !



        • brieli67 8 décembre 2015 22:23
          @M de Sourcessure

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Lang

          hep !! Jack Lang est lorrain vrai pur produit du terroir de Mirecourt !

          et Maistre Seguin ???

        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 9 décembre 2015 10:44

          @brieli67

          Seguin aussi était un parachuté.
          Pour le reste, un élu local devrait par définition résider et avoir une vie économique et sociale là où il se présente.
          Peu importe le lieu de naissance.

        • A. Spohr A. Spohr 8 décembre 2015 16:37

          Merci de le rappeler. J’en tiendrai compte dans mon prochain papier ( Médiapart) puis ici..

          C’est d’ailleurs pourquoi l’arrogance de riches alsacons est insupportable face aux régions sinistrées de Lorraine ( Textile, Houille, Fer ) où ils sont venus gagner leur vie comme au Farwest
          Heureusement Richert n’en est pas, c’est un authentique rural. Et nous sommes nombreux dans ce cas . .

          • brieli67 8 décembre 2015 22:31
            @A. Spohr

            dans un prochain papier évoquez VOUS pour être plus objectif et vraiment complet :

            madame Nadine née Pucelle

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Nadine_Morano

            et le déroulement de cette campagne !

            La Dame 100 gênes — Richert lui clouera le bec ?

            la grenade est désamorcée....



          • Yohan Yohan 8 décembre 2015 20:05

            Huummm !, trois régions pour le FN, c’est en bonne voie


            • brieli67 8 décembre 2015 22:50
              @Yohan

              Et alors ??

              Cette assemblée restera jacobine ! qu’une couche administrative
              remarque un des feuillets bombes à retardement : les Communautés de Communes - bien plus grave
              Depuis 1945 la même faune et même flore qui nous dirige !
              toujours la même schizo : la vérité Parisienne et la chose Alsacienne.

              Héraklès , ton heure est venue !!

            • brieli67 9 décembre 2015 00:06
              & toi ki sur la Toile ??

              « A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

              l’insigne invective du Jour !

              Omnis homo mendax

              ksa fait du bien ce retour aux sources ? n’empêche !

            • gerard5567 8 décembre 2015 21:13

              Doté d’un égo sur-démesuré, Richert n’est pas des plus sympathique et il a le sens de l’ingratitude. Rien à voir avec un Marcel Rudloff ou un Adrien Zeller, ses prédécesseurs.

              Richert, c’est le conseiller régional qui a insulté une pauvre employée de la Région qui ne faisait qu’appliquer la loi et qui refusait de lui consentir un passe-droit sur un dossier qui lui tenait à cœur. Rudloff a dû le rappeler à l’ordre.


              • brieli67 8 décembre 2015 22:17
                Exemple au hasard : l’edito du jour des DNA

                 « A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
                (« Prends garde au bœuf par devant, à l’âne par derrière, à l’imbécile de tous les côtés). »

                Bravo !! — le rural Richert comprendra !
                les média de l’est sous le monopole CMUT itou :
                rendez-vous au prétoire !

                récit de la journée : mise au pas

                http://www.liberation.fr/france/2015/12/08/dans-l-est-la-liste-du-socialiste-masseret-pourra-se-maintenir_1419308

                déjà en 1974 je militais : avec le SAC - et ses effluves aux trousses -un dénommé Dédé Bord a été le « secrétaire » du ministre de l’Intérieur de mai 68

                la place Kléber sans sapin mais avec de longs panneaux pour boucher la vue du trou.

                d’ailleurs le Président Pflimlin s’exclamait en tribune : demain matin à potron-minet l’Armée Rouge et ses chars et ses Cosaques sera aux pieds du Kleber

                un peu de fiel :

                Richert était militant actif d’un alsaco : Brice Lalonde et a gagné sa place en candidat a politique au CG67 très jeune contre un dynosaure sénescent. et été récupéré par Zeller chez Initiatives Alsaciennes- certains comme Muller Freddel sont devenus rocardiens. Zeller abondait dans un style CSU bavarois mâtiné de libéralisme, — son ami Muller de Marlenheim a conjugué avec l’ Alsace d’Abord d’un Spieler, ex député FN

                Très drôle, Le papa Jo d’un Ries capturé comme jeune lieutenant avec d’autres officiers supérieurs français se prélassaient dans des hôtels du Sud bavarois :

                Jo a devancé l’appel des Sirènes et resté officier mais de la Wehrmacht : un Malgré-nous nous dit-il de cœur avec la presse locale

                Pernelle avec son masque Franz Mitt’rand, avec sour-cillements oculaires : :son grand père maternel a été directeur chez la De Dietrich de Reichshoffen en 40-45 et dignitaire nazi oblige.

                Bref depuis 1945 le pouvoir en Alsace est en bonnes mains ? des fois plus magouilleuses mais toujours très active.

                Cher ami Antoine avez vous lu les propos très récents d’Yves Bur ? , d’Alain Ferry ?

                ô combien plus respectables que ceux d’un Herrmann !

                 



                • brieli67 9 décembre 2015 00:21
                  en presse
                   depuis des jours

                  le grand Ami d’ Antoine est resté Zen

                  http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jerome-cordelier/regionales-2015-philippe-richert-le-fn-progresse-partout-sauf-chez-nous-01-12-2015-1986391_244.php

                  Y avait du temps pour préparer une « gouvernance » hors des œillères partisanes.

                  Politique d’autruches.


                  • bluerider bluerider 9 décembre 2015 12:59

                    il faut réformer le mode de scrutin. Se retirer c’est manquer à son devoir de parlementaire respectueux des électeurs. Même dans l’opposition. Pour moi ce mot d’ordre est un enfantillage devant son jouet électoral cassé. Dehors les pleurnichards, et ceux qui ne supportent pas le FN.. eh bien allez leur dire en séance pleinière, devant huissier et tous les français, au lieu de fuir. Votre tour, si vous êtes bon, reviendra. Bande de.. (lire mon article ce jour)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès