Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ouverture des séances à L’Assemblée Nationale avec la traditionnelle (...)

Ouverture des séances à L’Assemblée Nationale avec la traditionnelle élection de son Président de séances...

C'est donc aujourd'hui en ce mardi 26 juin 2012 qu'a eu lieu le cérémoniel du Palais-Bourbon avec la traditionnelle élection au Perchoir de Claude Bartolone prenant place sur son fauteuil dans ce qui constituera pour cinq années durant, la première des séances de l'Assemblée Nationale sous la présidence de François Hollande… Discours inaugural par le doyen, vote du Président.

C'est par un petit panorama des changements d'attitudes politiques qu'il faut prendre cette nouvelle Assemblée avec quelques petites surprises de position au sein de l'ancienne majorité depuis que la victoire est passée aux mains des socialistes… François Baroin en se positionnant clairement contre toutes formes d'alliance avec l'extrême droite coupe son ancienne majorité en deux et se place d'ores et déjà par son intransigeance comme candidat potentiel à la Présidentielle de 2017, n'en déplaise à ses acolytes favorables à une coalition avec l'extrême que représente le Front national qui restera néanmoins, tout comme le MoDem centriste, parmi les groupes des non-inscrits… Fantomatique démocratie qui met des élus sur les Bancs pour qu'on ne les entende surtout pas ! Et si l'Ump songe à plancher sur ses valeurs* comme nous l'annonce le site de la Chaîne Parlementaire, c'est soit qu'ils n'en restent plus beaucoup ou alors qu'ils n'en ont jamais réellement eu… Certains et certaines comme F. Fillon et R. Bachelot estiment, inversement, qu'il faudrait réaliser « un inventaire des années Sarkozy ». En mettant ainsi en branle le modus vivendi de l'ensemble de l'Ump uni derrière Marc-Philippe Daubresse qui souhaite au contraire « renforcer le ciment » de son groupe en narguant l'Union des démocrates et indépendants (Udi) fraichement créé pour l'occasion prétextant qu'il y aurait « plus de centristes ici à l'Ump qu'à côté », il apparaît clairement qu'en dehors du fait que la défaite puisse laisser un goût amer, elle enclenche inévitablement de nouvelles rivalités et de nombreuses frictions en perspective ! Pas évidente du tout cette traduction de l'ambiance qui règne entre cette droite classique et ô combien cacique et son centre plus ouvert depuis que J.-P. Raffarin y eût décelé, au soir des Législatives, que ce centre dont on parle tant mais dont les pourcentages en suffrages électoraux laissent à désirer aurait glissé à gauche. 

Une fois le dépouillement des bulletins effectué Mr Bartolone prononce son premier discours à la Tribune… Avec une « petite » majorité de 298 sièges contre 185 pour son prédécesseur Bernard Accoyer - EÉLV (Europe-Écologie-LesVerts) ayant voté blanc comme pour raccourcir la largesse d'une majorité trop flagrante - Claude Bartolone entame un discours de remerciement aux « serviteurs de l'institution Parlementaire »… Jeunes Députés nouvellement élus, Étrangers de l'Outre-Mer ; tous sont invités à promouvoir l'égalité des chances, la fraternité… Il met cependant en garde lorsque « la morsure d'une crise sociale fait sentir son empreinte ». Il en profite également pour affirmer son goût pour la loi et son talisman de la Justice, toujours inscrits dans une perspective de changement occasionné par le grand chelem réalisé par le Parti Socialiste… Paix, démocratie et bonheur au service de la dignité de tous dans le respect de l'intérêt général. Hommage également aux gloires de la République qu'incarnaient les Chaban, Raymond Forni ou autre Philippe Séguin… Il rappelle aussi pour clore la polémique de l'incursion de l'extrême droite représentée par un siège Front national qu'à une certaine époque si une minorité de l'Assemblée n'avait pas donné les pleins pouvoirs à Pétain c'était pour que « Travail, Famille, Patrie » ne prenne pas le pas sur celui de « Liberté, Égalité, Fraternité » et ce n'est certainement pas demain que cela commenceraPetite anecdote qui n'est pas des moindre en apprenant que Mr Bartolone aurait de nombreux amis à droite ce qui de prime abord semblerait rassurer en tant que gage de la Démocratie… Hélas, il n'en est rien car l'unique raison de ce copinage réside dans le fait qu'ils ont une passion commune… La chasse ! Et voilà-ti-pas que revient déjà à la mémoire cette triste époque giscardienne qui raffolait des chasses à cour dans la forêt de Haguenau en Alsace (sic) !

Étant donné le niveau des tensions internationales et des problématiques intérieures avec en toile de fond les crises syriennes, afghanes, le chômage et l'épongement de la dette, on ne risquera pas de s'ennuyer sur les bancs de l'Hémicycle durant cette première année de travaux parlementaires avec pour commencer dès cet été l'ouverture d'une « session extraordinaire ». D'autant plus que certaines inévitables vagues de licenciements vont se poursuivre, il reste évident qu'on préfèrerait aux saines paroles des actes effectifs sur le terrain. Quelque chose d'autre qu'un simple sauvetage médiatique lors d'une campagne présidentielle chez les Lejaby tandis qu'ailleurs une filière similaire fermait ses portes dans l'anonymat le plus complet. Quant à la parité des genres (masculin, féminin), gageons-en qu'elle ne fera qu'occulter l'omission de la parité monétaire abandonnée depuis une certaine idée de la « fracture » chiraquienne et de la « rupture » sarkoziste…

Et puisque ce haut lieu de la Démocratie qu'est l'Assemblée nationale représente l'antre des lois, terminons par quelques citations** pertinentes et carrément d'actualité bien que leurs auteurs appartiennent à des siècles anciens :

« Il faut éclairer l’histoire par les lois et les lois par l’histoire » de Montesquieu

« Quand les armes parlent, les lois se taisent » de Cicéron

« On peut violer les lois sans qu’elles crient » de Talleyrand

« Les hommes font les lois, les femmes les abrogent » de Alphonse Karr

« Les moeurs font toujours de meilleurs citoyens que les lois » de Montesquieu

 

 

*http://www.lcp.fr/actualites/politique/138134-politique-l-ump-planche-sur-ses-valeurs-apres-la-defaite

**http://www.evene.fr/citations/mot.php?mot=lois


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • jef88 jef88 27 juin 2012 12:46

    OUF !
    j’ai eu peur ! ! !
    j’ai cru lire « Palais Bouffon »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires