Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pas de confiance au Gouvernement en l’absence d’une fermeture (...)

Pas de confiance au Gouvernement en l’absence d’une fermeture immédiate de Fessenheim !

Ca fait bientôt deux ans que ça dure ! On vous poserait la question : « Ne trouvez-vous pas qu’ils ont assez "joué" ? », vous répondriez bien sûr comme tout citoyen excédé de leurs atermoiements, de leur veulerie : « Oui ! Et trop c’est trop ! ». Et logiquement vous exigerez des parlementaires EELV qu'ils ne votent pas la confiance au Gouvernement si celui-ci ne prévoit pas d’inclure la fermeture immédiate de la plus vieille centrale de France dans sa déclaration de politique générale. Parce que c’est une question de cohérence politique. Et qu'elle leur offre l’occasion de démontrer qu’ils ont bien conservé la capacité d’avoir des convictions, et pas seulement un intense appétit de pouvoir personnel comme leur récente attitude à l’égard de la direction de leur parti tend à nous le suggérer.

On ne peut pas décider de refuser d’entrer dans un Gouvernement dirigé par un Premier ministre qui vous propose un grand ministère de l’écologie, et ne pas exiger de lui, en échange d’un vote de confiance, une décision symbolique qui témoignerait de la sincérité de sa généreuse proposition. Car, ou bien les propositions de Valls étaient réellement tout sauf un leurre, et la fermeture de Fessenheim prévue dans l’accord EELV/PS de l’automne 2011 ne devrait poser aucun problème ; ou bien alors Valls démontrerait, convaincu qu’il était que Cécile Duflot ne reviendrait jamais sur sa décision de ne pas participer à un gouvernement dirigé par lui tout en parvenant à entrainer dans son sillage la direction d’EELV, qu’il a joué un jeu pernicieux en faisant une offre mirifique aux écologistes dans le seul but de les décrédibiliser par leur refus et de tenter une scission de leur parti.

Ségolène Royal, quant à elle, est favorable à l’arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim

FESSENHEIM DOIT FERMER ! Et pas fin 2016 – début 2017, comme annoncé par Delphine Batho lorsqu’elle était ministre de l’écologie. Plus personne ne croit désormais à cette date. Pas plus Henri Proglio, le patron d’EDF, que tout observateur un peu lucide, et bien sûr aucun militant antinucléaire. EDF s’étant soumis comme la loi l’y oblige aux injonctions de l’ASN (l’Agence de Sureté Nucléaire), elle a réalisé en 2013 les travaux de renforcement des radiers (la semelle en béton de soutènement des réacteurs) pour la coquette somme de 60 millions d’euros. Proglio aura alors beau jeu d’argumenter dans cette période de campagne des présidentielles et de crise économique majeure qu’on ne ferme pas une centrale qu’on vient de rénover pour un coût total exorbitant (plus de 400 millions !).

Peu importe que ce renforcement de radier soit d’une bien illusoire efficacité - un corium ne se laissant guère impressionner par quelques centimètres supplémentaires de béton - ce qui restera dans la tête des électeurs c’est qu’un futur président ne peut décemment pas gaspiller à ce point l’argent public. Et Hollande sera-t-il alors devenu à ce point inconscient qu’il mépriserait ce genre de considération ? Allons donc… Jamais alors il ne décidera de fermer Fessenheim.

En conséquence si l’on veut voir un jour débuter en France le processus de dénucléarisation, il n’y a plus d’autres alternatives : ou bien Valls s’engage à la fermer immédiatement, ou bien EELV ne lui accorde pas sa confiance.

Ce sera l’occasion pour EELV de nous donner la mesure de sa réelle volonté écologique, démentant par là-même que son refus du généreux ministère de l’écologie n’était pas qu’un simple calcul politique en prévision des prochaines échéances électorales européennes.

Sinon, forcément, des citoyens antinucléaires très motivés auront-ils d’autres alternatives que de se jeter eux-mêmes dans l’arène électorale ? Ne serait-il pas en effet enthousiasmant et probablement assez efficace de lancer une liste intitulée « L’Europe commence à Fessenheim » très exactement 20 ans après que la liste « L’Europe commence à Sarajevo » soit venue perturber elle aussi en son temps le jeu électoral ?

Alors, please, « STOP RISKING EUROPE », et prenez vos responsabilités d’élus…

 

 

 

 

 

 

Crédit illustrations : remerciements aux auteurs


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Patrick Samba Patrick Samba 3 avril 2014 09:57

    Bonjour,

    quelques précisions :

    Immédiateté : concept d’une grande relativité au PS et à EELV (ça fait quand même deux ans que la centrale aurait dû être fermée « immédiatement » !)

    Immédiateté : concept n’ayant pas le même sens dans toutes les régions francophones (au Québec, par exemple, immédiatement ça veut dire immédiatement : Le Québec ferme son unique centrale nucléaire et dit non au gaz de schiste - WikiStrike.com)

    Esbrouffe ? : on n’a jamais su si EDF avait réellement procédé aux travaux de sécurisation supplémentaire à Fessenheim (Le journaliste de l’Alsace n’a jamais été autorisé à pénétrer sur le site lors des travaux : Alsace | Le chantier du radier s’achève sur la tranche 1 de la centrale de Fessenheim)

    Ségolène Royal : Ex-compagne du Président de la République et actuelle ministre de l’écologie (précisions pour ceux qui aurait manqué un épisode) 


    • gaijin gaijin 3 avril 2014 11:17

      patrick
      les promesses n’engagent que ceux qui y croient .......


    • Patrick Samba Patrick Samba 3 avril 2014 23:45

      gaijin,
      ouais, mais j’ai personnellement un peu de mal à me faire à cette « philosophie » chiraquienne profondément cynique et fondamentalement jouisseuse. Et pour le moment je n’arrive pas à me plaindre de ce mal, et je veux croire que c’est plutôt un bien....


    • zygzornifle zygzornifle 3 avril 2014 10:20

      C’est le Sénat et la moitié des députés qu’il faudrait fermer, ils sont plus dangereux que toutes les centrales nucléaire .....


      • bibou1324 bibou1324 3 avril 2014 10:34

        STOP RISKING EUROPE ?


        Une centrale nucléaire qui pète, c’est 1 million de morts quand ça arrive, c’est à dire une fois tous les 25 ans. Et encore, c’est pour les estimations les plus pessimistes.

        Une centrale à charbon, c’est 7 million de morts. Par an, même s’il n’y a aucun dysfonctionnement.

        Vous voulez arrêter de « risquer » l’Europe ? Multipliez par 3 ou 4 le nombre de centrales nucléaires, et fermez les centrales à charbon allemandes. Et surtout arrêtons les panneaux solaires et autres éoliennes, qui polluent énormément lors de leur fabrication.

        • Hermes Hermes 3 avril 2014 13:44

          Désinformation, comme d’habitude.

          Il suffit de suivre le lien que vous donnez : la pollution atmosphérique globale est responsable des 7 millions de morts en Europe. Don il faut minorer ce chiffre de façon très importante. De combien ? lisez cette étude, la proportion est en fin de page (de 5 à 30%) en fonction des polluants. Donc en étant très pessimiste (en abondant dans votre sens), il faut diminuer par 3, soit donc environ, au pire 1,3 millions de morts en Europe. Certes c’est déjà beaucoup trop.

          Côté nucléaire, si vous multipliez le nombre de centrales nucléaires vous augmentez le risque en proportion ! 1 million tous les 25 ans multiplié par 4 ça commence à faire beaucoup, en restant sur ces chiffres (en négligeant les incidents passés sous silence comme ce qui se passe aux US actuellement, les effets du viellissement des matériels, et les risques socio-politiques). Au japon, la dictature de l’information tente d’étouffer la réalité : 800 travailleurs « disparus » pour les organismes d’affiliation, 1 jeune sur 100 par ans mourra d’un cancer dans les zones contaminées...que le gouvernement encourage à repeupler.....La chaine alimentaire du pacifique sera contaminée pour longtemps provoquant des maladies sur du très long terme dans une zone géographique très étendue (ça vient d’où le poisson que vous mangez ?). Les cancers des zones de retombées athmosphérique lointaines (ouest des US, irelande, etc) ne seront jamais comptabilisés. Fukushima, c’est 3 ou 4 fois Tchernobyl, et malgré toute la bonne volonté de TEPCO la catastrophe est loin d’être maîtrisée contrairement à Tchernobyl où des sacrifices humains considérables, et une situation géographique bien plus favorable, ont permis de contrôler la sitiation. Donc les chiffres seront au delà de toute possibilité d’estimation.

          La guerre des chiffres ne sera jamais honnête (de bonne ou de mauvaise foi), à cause de la complexité des problématiques et on leur fera dire ce qu’on a envie selon l’enjeu économique pour lequel on roule....

          Pour ma part, je considère qu’aucun de ces risques (thermique ou nucléaire) n’est acceptable : la décroissance énergétique, est une direction incontournable sinon la nature reprendra tot ou tard ses droits une fois l’humain disparu. Cette décroissance risque de nous être imposée de toute façon par la première catastrophe naturelle de grande ampleur venue, tant le système se fragilise en se complexifiant. Autant nous y préparer.

          Souriez ç’areva bien ! smiley


        • christophe nicolas christophe nicolas 4 avril 2014 14:21

          Pour les morts, je pense qu’Hermes à raison mais il est judicieux de rappeler que le solaire photovoltaïque n’est pas une industrie non polluante, ce qui se voit au cout d’investissement.

          Je pense que ces centrales nucléaires pourront être recyclés en mode fission/fusion froide pour produire de l’énergie et se décontaminer. La chimie n’est pas mon domaine donc je vais éviter d’en parler, ce sera aux institutionnels de mener les études dans ce sens, ils se rachèteront. Le pauvre Andréa Rossi est allé vendre son E-cat aux fous du MIT et aux fonds d’investissement, il est foutu, ils l’ont bien manœuvré pour se l’attacher. Mais leur affaire va connaître des problèmes qu’ils ignorent et qu’ils seront incapables de comprendre et de résoudre, en tout cas, pas avec les morpions du MIT. Ces salopards ont tout planté en 89 et ont tout contrôlé pour que ça leur revienne, sales méthodes, mais l’énergie pas chère, abondante et non polluante leur fiche les jetons car chaque peuple devient indépendant et leur orgueil de dominateur du monde en prend un coup dans l’aile. Ils ne se rendent pas compte qu’ils sont en plein culte de l’argent et que ça les pousse à agresser les autres.

          A mon avis, Fessenheim pourra devenir une sorte de pilote dans ce domaine, Angela devrait être ravie. Mon souci principal est de ne pas subir le sort d’Andréa Rossi car j’ai fait l’objet de manipulations mentales savamment orchestrées et particulièrement tordues, c’est pour cela que je suis sur Agoravox, normalement les gens qui cherchent à planter le truc pour se l’approprier plus tard n’aiment pas la visibilité, ça les emmerde et j’adore emmerder les salopards qui se la joue à la secrétaire du pape : « je l’ai espionné pour l’aider, le pauvre allait se faire avoir, ce pauvre pape voulait suivre le message de Jésus (sic) » .C’est faux, il collectait des renseignements pour que ses maitres puissent mettre en œuvre des techniques de harcelement-global afin de lui faire faire ce qu’ils voulaient, surtout ne pas les gêner dans leur conquête du pouvoir. Benoit XVI ne devait pas faire beaucoup d’informatique ils ont utilisé les vieilles méthodes. Les anges veillent, et le secrétaire s’est fait pincer, ce n’était qu’un pion manipulé. Alors qui ? Les mêmes qui font des révolutions dans le monde avec des provocations sous fausse bannière, les mafias et la corporatoratie de l’argent dénoncée par John Perkins et Aaron Russo. Le Vatican a désormais son service de surveillance, ses caméras, etc... Ca coute de l’argent tout ça. Regardons dans les évangiles, « services secrets ».... oui, ce sont les sbires de Caïphe qui espionnent, non ?

          L’objectif de la corporatocratie : La Russie et ses immenses ressources. On revient à Fatima... La Vierge a les idées fixes... Les leaders de ce monde ne doivent pas se laisser berner, l’ennemi est un état d’esprit malsain particulièrement vicieux car il opère des provocations sous fausse bannière pour placer ses pions qui vous asservissent par l’argent : les attentats du 11 septembre sont un exemple parmi tant d’autres, l’état financier des USA est désastreux., ils sont à la botte de la corporatocratie. Un petit procès du 11 septembre devrait résoudre l’affaire pour rappeler qui commande... les américains ont horreur des mensonges et là ...


        • scylax 3 avril 2014 10:44

          Il vaut mieux revenir aux centrales à charbon ou au gaz, ce qui d’ailleurs nous liera au camarade Poutine. 


          • CN46400 CN46400 3 avril 2014 11:38

            « EDF s’étant soumis comme la loi l’y oblige aux injonctions de l’ASN (l’Agence de Sureté Nucléaire), elle a réalisé en 2013 les travaux de renforcement des radiers (la semelle en béton de soutènement des réacteurs) pour la coquette somme de 60 millions d’euros. Proglio aura alors beau jeu d’argumenter dans cette période de campagne des présidentielles et de crise économique majeure qu’on ne ferme pas une centrale qu’on vient de rénover pour un coût total exorbitant (plus de 400 millions !). »


             Et on ajoutera que la production de Fessenheim étant pour une bonne part destinée à l’Allemagne (pays en voie de dénucléarisation...), il serait idiot de perdre une aussi bonne occasion de limiter le déficit du commerce avec ce pays qui revend l’électricité à ses ressortissants deux fois les prix pratiqués en France...

            • SergeL SergeL 3 avril 2014 17:42

              En 2013, la France a exporté 5,3 TWh d’électricité vers l’Allemagne, qui lui en vendait en parallèle 15,1 TWh. La France a donc un solde importateur de 9,8 TWh


            • CN46400 CN46400 3 avril 2014 19:51

              Exact sauf que les importations d’Allemagne en 2013 (15Twh) découle d’une chute des prix provoquée par l’éffondrement des cours du charbon, conccurencé par le gaz de shiste aux USA, dont l’Allemagne, et d’autres en Europe (France aussi), ont profité.

                Malgré ces importations, en 2013, la France a exporté, ailleurs qu’en Allemagne, 79 Tw/h pour 32 Tw/h importé (bilan = + 47 Tw/h)

            • SergeL SergeL 3 avril 2014 20:09

              La France vend de l’électricité à l’Allemagne quand les énergies renouvelables sont au repos (nuit) et l’Allemagne exporte en France quand ses parcs éoliens tournent ou que sa production photovoltaïque fonctionne (milieu de journée).


              La France a un solde importateur positif avec la Suisse & l’ Italie.


            • Jerome 3 avril 2014 15:56

              Je comprends bien qu’il faille des combats phare pour un partie politique pour se faire connaitre et occuper le terrain médiatique. Mais et c’est un mais important, avec la crise les gens ne sont pas concerné par ce combat.

              SI l’on ferme « immédiatement » cette vieille centrale nucléaire, d’où viendra l’électricité manquante (1800 mgw ) ? Fermer une centrale c’est bien, apprendre à notre société à économisé l’énergie comme on a commencé à le faire avec l’eau c’est beaucoup mieux.

              D’un point de vue plus politique c’est le PS qui a négocié avec EELV avant la présidentielle dans le dos de hollande ( et ainsi obtenir un groupe parlementaire à l’assemblée nationale avec 2.71% des votes exprimés ou 1.79% d’électeur inscrit), Hollande à toujours dit ne pas se sentir lié par ces accords et ce avant même le deuxième tour.

              D’un point de vue plus pragmatique l’importance d’EELV dans l’opinion publique est inversement proportionnel à son importance ( ou pouvoir de « nuisance » ) en politique. EELV peux influencé par son vote les lois, mais n’aura que peu de poids dans l’opinion publique.


              • Denzo75018 3 avril 2014 17:09

                Fessemheit, on s’en tape, les VERTS ont DÉSERTÉ le gouvernement par peur de prendre l’eau ou de ne pas avoir assez de conviction pour mener à bien ne serait-ce un bout de leurs réformes !


                • Denzo75018 3 avril 2014 17:13

                  Aux prochaines élections, souhaitons que les Français se souviennent du COURAGE Politique des VERTS ! Fouttons-leur une bonne raclée et abstenons_nous comme ils s’abstiennent du gouvernement .. LEs VERTS sont des lâches qui n’acceptent le « combat » qui si ils sont sûr de « gagner » !!! Drôle de conception de la politique mais pendant ce temps, ils confisque l’écologie ...


                  • SergeL SergeL 3 avril 2014 17:34

                    "25 réacteurs nucléaires français souffriraient d’usure accélérée sur les gaines enveloppant leurs combustibles radioactifs"

                    http://www.mediapart.fr/journal/france/070214/nucleaire-un-probleme-d-usure-menace-pres-de-la-moitie-des-reacteurs

                    comment éviter le black-out à la suite de l’ arrêt de la moitié du parc ?

                    en effet d’où viendra l’électricité manquante ?


                    • Akerios 3 avril 2014 18:32

                      De nos WC équipés du tout dernier module « Méthanier »...................
                      Non ! je plaisante.
                      Centrales solaires , centrales marines , éoliennes , centrales a gaz et quelques centrales atomiques plus viables et récentes...............pour des milliards à récolter......il y a des solutions.
                      Pour Areva , EDF et d’autres des milliards a perdre et il faut être bien naïf vu le nombre des centrales françaises pour croire a un débat non arbitraire dans un pays ou l’atome est roi.
                      Il faut commencer par

                      Fessenheim !

                      et tendre vers les autre énergies plus couteuses a court et moyen terme et plus rentables a long terme.

                      La mort radieuse détruit des régions entières en cas d’accidents et le Lobby du nucléaire très puissant en France et pour cause ne dit rien des millions de cancers qui vont se déclarer dans les populations de plus en plus contaminés.

                      La contamination se fait en quelques minutes ou quelques jours mais provoque des dégats irréversibles par destructions irréparables du génome humains.

                      Ces dégâts cumulatifs irréversibles impactent les générations futures.

                      Le nucléaire ce sont nos enfants et leurs descendances qui pairont la facture.


                    • Akerios 3 avril 2014 18:55

                      Tiens une région du Japon contaminée pour 10.000....50.000 ans ou plus !
                      C’est vrais au delà de 50 ans on ne compte plus...cela fait du bien d’être égoïste , un vrais bonheur !
                      Si la centrale de la Hague fusionne rien n’empêche d’aller vivre au Pérou ou en Argentine ...eh ! et ! cela sonne bien Argentine !


                    • Denzo75018 10 avril 2014 09:08

                      2 millions de chômeurs/sans emploi à faire pédaler sur des vélos avec dynamo, voila une bonne idée pour des MgW et en plus gratuits (lol) !!!


                    • alinea Alinea 3 avril 2014 20:42

                      Pardonnez ma crasse ignorance, mais que veut dire voter sa « confiance » en un tout neuf gouvernement ? Est-ce un blanc seing ?


                      • JMBerniolles 3 avril 2014 23:52

                        Passons sur les incompréhensions de cet article.

                        * En fait on augmente la surface d’étalement du corium sur le radier.
                        * la scénario d’un corium entier sur le radier d’un REP est très hypothétique.
                        * Malgré les pires conditions à Fukushima Daiichi sur les 3 réacteurs où s’est formé un corium cela ne s’est pas produit.

                        Maintenant, il faut peut-être se poser la question de savoir pourquoi la procédure de fermeture de Fessenheim n’a pas été engagée par le gouvernement ;

                        Il y a plusieurs éléments de réponse, en dehors de la très forte opposition locale.
                        1) les réacteurs de Fessenheim peuvent encore fonctionner pendant au moins 20 ans. La prolongationde 10 ans est pratiquement acquise.
                        2) contrairement à ce qu’a affirmé Delphine Batho qui n’était jamais qu’une incompétente de plus dans le précédent gouvernement, l’arrêt immédiat de Fessenheim aurait des répercutions sur la stabilité du réseau que l’on ne peut risquer. Le gouvernement n’est déjà plus crédible, alors s’il provoque un black out sur une partie de l’Europe à la suite d’une décision imbécile !

                        La mobilisation pour la fermeture est à bout de souffle. Il faut une action commando, par définition anti démocratique parce qu’elle vise à faire prévaloir le point de vue d’une minorité, exécutée par des membres de Greenpeace qui sont des professionnels bénéficiant de larges complicités, pour ranimer le débat.

                        la lutte pour l’environnement ne devrait pas se résumer à l’anti nucléaire ce qui est le cas en France où la Chimie bénéficie d’une paix royale par exemple.










                        • Patrick Samba Patrick Samba 4 avril 2014 09:17

                          « Passons sur les incompréhensions de cet article »

                          Au contraire,JMBerniolles, aucontraire, faites profiter les lecteurs de votre immense compétence pour les éclairer utilement sur ces incompréhensions, voyons !!


                        • bourrico6 7 avril 2014 11:07

                          Le titre m’a fait marrer, comme si une centrale nucléaire dont tout le monde se fout était la cause de « perte de confiance » (fallait être sacrément tarte pour avoir confiance déjà à la base alors bon .... )
                          Chacun à « Sa Question Cruciale », la seule sur laquelle il va se faire son opinion de façon ferme et définitive... grotesque.

                          Parce que la vraie question, la question qui fâche et que personne n’a les couilles de poser, est la suivante : « Etes vous prêt à réduire votre consommation d’énergie en proportion  ? »
                          Ou encore : « combien de centrale à charbon vas t-on constuire pour compenser ? »
                          Etes vous prêt à prendre le vélo, le train, etc, etc au lieu de votre bagnole, à réduire votre température intérieure en Hiver, etc, etc.

                          Rien de tout ça, on reste campé sur des positions de principe tellement décalée de la réalité qu’on passe pour de simples hurluberlus sans intérêt.

                          Et va pas t’imaginer que je suis un pro nucléaire à la Joe l’irradié, bien au contraire, mais la, ça tiens trop du grand fourre tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès