Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pas de vœux… Un engagement au combat social !

Pas de vœux… Un engagement au combat social !

Ils peuvent se renvoyer la balle, les libéraux de "gauche" et les libéraux de droite et organiser de grands débats....Ils sont co-responsables !

LE PEUPLE LES BALAYERA !

JPEG

Rien ne va plus !

Le nombre de pauvres augmente sans cesse.

Nous allons franchir le cap des 9 millions de personnes dont 2 millions 500 000 enfants qui survivent sous le seuil de pauvreté.

Des hommes, des femmes et des enfants meurent de froid dans la rue en France, c’est une honte.

Honte à ce gouvernement !

Le pays compte 200 000 chômeurs de plus que l’année précédente.

L’aventure militaire continue, sous Sarkozy c’était la Libye qui était anéantie et livrée aux islamistes, avec Hollande c’est la Syrie et l’Afrique….

Des hôpitaux de proximité ferment, le nombre de logements sociaux stagne…..

Les grandes régions vont être baptisées, elles vont devenir de superstructures étant doté de nouvelles compétences….C’est l’éclatement de la République avec en prime noire la suppression programmée de nombreuses communes rurales contre l’avis de leurs habitants et de leurs élus.

Pour 2015, les bons vœux de l’exécutif vont pleuvoir, ils ne vont pas « mégoter » sur les petits fours.

Ils peuvent faire couler à flot le champagne, ils ne font pas oublier que 2015 c’est une augmentation des tarifs des timbres de 7% et de 2,5% pour la SNCF, ex services publics…..

Les guignols de l’info se sont amusés le 1er janvier 2015 avec leur rétrospective où l’on voir le premier ministre, « de gauche » en couple avec le président du MEDEF et leur premier enfant : le petit Macron…. Cela ne m’a pas fait rire, mais pas du tout….

C’est vrai que le gouvernement actuel n’est pas de gauche et que sa politique est 100 % libérale.

Pendant ce temps, alors que le peuple qui souffre s’abstient et que le Front National grimpe, la gauche non libérale prépare les élections départementales en multipliant les appels à se rassembler pour une alternative.

L’alternative sociale et politique anti capitaliste ne se construit pas en laboratoire en regroupant toutes les forces anti gouvernementales éparses, elle se construit avec le peuple et non seulement pour le peuple.

Il faut reconquérir les quartiers, s’y implanter, y vivre, participer à la construction du tissu associatif, s’opposer aux expulsions locatives, lutter pour le droit au logement, redonner de l’espoir aux sans rien.

C’est par le mouvement social qui nous arriverons à inverser la situation, à redonner du punch à tous les laissés pour compte.

Il faut préparer des initiatives politiques et sociales à la hauteur de l’enjeu et pourquoi pas une manifestation nationale à Paris, pas sur un mot d’ordre propagandiste incompréhensible comme cet appel à une 6ème république mais sur des mots d’ordre concrets comme : non au pacte de responsabilité, pas d’expulsions locatives, construction de 250 000 logements sociaux par an, relevé des minimas sociaux au-dessus du seuil actuel de pauvreté, pas touche aux hôpitaux publics de proximité….

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 2 janvier 2015 14:32

    ++++++++

    Marre des aproles de ces incompétents...des « ACTES ».....
    bonnes fêtes...

    • CHALOT CHALOT 2 janvier 2015 15:38

      Le changement ne découlera pas des politiciens libéraux ou pseudos de la gauche radicale qui passent leur temps à se présenter aux élections mais du mouvement social, avec sa dynamique.

      Quant à la 6ème république, elle ne sera que l’un des fruits de l’irruption des masses opprimées sur la scène politique et sociale....
      Je ne lis pas dans le marc de café mais du fruit de mon expérience, c’est ma petite part de vérité

      • jaja jaja 2 janvier 2015 15:45

        « Le nombre de pauvres augmente sans cesse. » nous dit l’auteur, ce qui est vrai !

        « En 2014, le nombre d’ultra-riches dans le monde a augmenté de 6% et leur patrimoine (...) de 7% pour atteindre près de 30.000 milliards de dollars ».... (source banque suisse UBS et de l’agence de conseil Wealth-X)

        En vertu du principe des vases communicants il est ainsi évident que le pouvoir d’achat des prolétaires plonge pendant que celui de la classe possédante s’accroit... Il s’agit en fait d’une gigantesque guerre de classe à l’échelle planétaire qui est menée par la Bourgeoisie à l’heure actuelle. Son but maintenir et accroître son taux de profit à elle aux dépens de la classe dominée qu’elle appauvrit volontairement.

        La seule façon d’enrayer ce phénomène serait de répondre à leur guerre par la nôtre en expropriant de force les capitalistes et en socialisant l’outil de production au service de toutes et tous ! Première étape permettant ensuite d’instaurer l’égalité universelle non seulement au niveau politique mais aussi économique comme le voulaient déja nos ancêtres à l’exemple des révolutionnaires de La Conjuration des Égaux menée par Gracchus Babeuf !


        • Spartacus Spartacus 2 janvier 2015 16:32

          Raisonnements sur la base de prémisses supposées mais erronés.

          Entre 1990 et 2010, la part de la population mondiale faisant face à la pauvreté est passée de 43,1% à 20,6%.....
          Comme quoi la lecture des données de la banque mondiale éclairerait les abonnés de l’humanité et libération.

          « En vertu du principe des vases communicants....... »
          Hélas ceci est faux. Comment en 2015 en être resté à ce schéma d’ignorance de la dynamique du capital ? 
          On ne partage pas la richesse car elle n’a pas jamais de valeur fixe. Tu vois la valeur de la bouteille d’eau de l’autre, quand t’as soif, mais tu ne vois pas que quand t’avais pas soif la bouteille t’en avait rien a foutre et que pendant que l’autre la portait toi tu glandais.

        • jaja jaja 2 janvier 2015 16:44

          Va raconter tes conneries à qui tu veux mais pas à moi... Pour les chiffres que j’ai publiés plains toi à tes potes de l’UBS !...

          PS : Ni l’Huma et encore moins Libération ne sont ma tasse de thé....


        • Spartacus Spartacus 3 janvier 2015 10:54

          @taunimarus


          1-La pauvreté est calculée en fonction des personnes en dessous d’’une moyenne d’un revenu médian. 
          Ce revenu médian est en hausse constante. 
          Si le revenu médian augmente certains passent sous le seuil sans pour autan être plus pauvres, mais statistiquement passer sous les seuils.

          2-Les revenus les plus élevés ont augmentés dans les 1% des plus riches. Soit plus les revenus de plus de 130 000€ par an. Hors il apparaît que ces revenus sont éphémères. Si tu vends ta maison tu va te retrouver dans les 1% mais a moins que tu dispose d’une maison a vendre chaque année tu ne reste pas dans les 1%.


        • Spartacus Spartacus 2 janvier 2015 16:11

          Elle est bien bonne !

          On a rarement aussi rigolé !
          Les logements sociaux, pour de l’anti-capitalisme....
          Ha, ha hahahahahaha waaaaaa............

          Cher gauchiste Chalot, en cherchant une minute on trouve l’organisme HLM dans ton patelin « ICF NORD EST SA HLM »......
           smiley Quel surprise anti-capitaliste !!!!!!!

          109 millions d’€ de CA et un bénéfice de 11 millions d’€uros ........Du 10% de rendement....

          Mieux que Peugeot ou Carrefour......Mieux que 95% des propriétaires privés de France !!!...

          Effectivement le pauvre ça alimente la gamelle des gauchistes du conseil d’administration.Les vociférations des gauchistes ne sont que des postures.....

          Chalot peux tu allez nous chercher le bilan et nous faire un topo du coût de la masse salariale ? On aimerait connaitre la gueule des rémunérations « ANTI-CAPITALISTES » de tes potes gauchistes.....

          A mon avis ils vont pas te le donner !

          Anti-capitaliste tu disais ?????

          • CHALOT CHALOT 2 janvier 2015 16:15

            spartacus  ! quel est le rapport entre ce que j’écris et ton lien : rien, absolument rien !


            • mmbbb 3 janvier 2015 10:04

              Par CHALOT au lieu de toujours vociferer contre la pauvrete et de nous culpabiliser vous devriez communiquer les chiffres sur les budgets sociaux en France ( c’est ce que vous dit indirectement Spartaccus ) et le cout de cette immigration clandestine Maintenant ils arrivent par cargo entier par pillote automatique et s’echouent directement Votre generostie c’est bien mais il fine il y a toujours un cout Articicle parut sur l’explosion des impots locaux


            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 janvier 2015 16:51

              http://actualites.forum.orange.fr/messages/index/209764/francois-hollande-parole-a-notre-ami-mohammed-madjour.html

              Ma réaction à votre article est mon article d’aujourd’hui (http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/audacieux-et-combatif-disent-les-161399) mais aussi un de mes précédents commentaires sur Agoravox repris par le forum ci-dessus :

              «  »
              Les « États » ont une autre préoccupation que celle de donner du travail et de l’activité au peuple ! Le président et son chef de gouvernement aiment à rappeler « la France Ve puissance mondiale » sans qu’aucun syndicat ni aucun responsable ne demande « Où vont alors les richesses de la France ? »


              La loi des finances est-elle si transparente qu’elle veut bien le montrer, les budgets sont-ils vraiment étudiés et équilibrés ? Pourquoi l’État joue les pauvres et les caisses vides si la France tient la cinquième place parmi 200 nations au monde ?

              Si les richesses ne sont pas investies pour créer des emplois et de l’activité sur le territoire national et si ces richesse sont incommensurables comme le rappellent les dirigeants politiques, il convient juste de se poser les vraies questions : A qui profite la richesse de la France et quelles sont véritablement les préoccupations des responsables politiques ?

              En attendant le chômage en tant que « masse » ne fait que progresser (c’est une société dans la société), mais il atteindra fatalement ses limites...«  »

              Alors oui Chalot, il faut : «  »préparer des initiatives politiques et sociales à la hauteur de l’enjeu«  » qui n’est autre que le redressement de l’économie nationale !


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 2 janvier 2015 21:56

                .... et foutre une déculottée à la Marine, on est d’accord. Vous suivez toujours, Momo ?


              • colere48 colere48 2 janvier 2015 18:14

                Quant à la 6ème république, elle ne sera que l’un des fruits de l’irruption des masses opprimées sur la scène politique et sociale....

                Nous revoilà en Utopia Chalot !
                L’individualisme, l’égoïsme et le chacun pour soi règnent en maitre !!!!!!!!!
                Les peuples ont les gouvernants qu’il méritent ....


                • rocla+ rocla+ 2 janvier 2015 18:51

                  C ’est bizarre ne trouvez-vous pas  ?


                  Les pauvres traitent les riches de salauds tout en espérant piquer leur 
                  pognon par ruissellement . 

                  Qui peut expliquer ce paradoxe ?

                  • dithercarmar dithercarmar 2 janvier 2015 20:18

                    Un paradoxe ? non. 

                    C’est grâce au ruissellement que l’on remonte à la source pour la tarir pour que des crétins dans votre genre puissent avoir soif. Même si le ruisseau est petit.




                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 2 janvier 2015 20:12

                    Pourquoi personne ne dit la vérité : nous sommes à un tournant de l’Histoire de l’Humanité. Qui va gagner : la poignée de financiers internationaux et leurs complices mis en place depuis des années ? Ce n’est pas un jeu de hasard, c’est un jeu de réflexion à longs termes. Les peuples aussi peuvent gagner la partie et les suivantes seront plus faciles pour eux. Mais il faut qu’ils se bougent, qu’ils réagissent. Les exploités doivent chasser les exploiteurs, ils sont nombreux et ils peuvent refuser l’organisation du désastre programmé.

                    De quoi ont-ils peur ? de la guerre ? De toutes façons, c’est un massacre permanent que nos enfants vivront si nous laissons faire ces « élites » qui n’ont que leurs richesses et les cerveaux de leurs larbins bien arrosés. Ce sont nos enfants qu’il faut sauver ou laisser détruire ? Et vous hésitez encore ?

                    L’avantage d’une VIème République, c’est qu’elle sera pensée par les peuples et que ce sont devant les peuples que les élus seront responsables avec le référendum révocatoire. La Vème, c’est le 49.3 qui fera passer la loi Macron et la VIème ce serait le licenciement des Hollande-Valls-Macron et leurs copains au service des multinationales.

                    Peuples, VOUS êtes, NOUS sommes responsables de l’avenir de l’humanité. REVEILLEZ-VOUS  !


                    • Paulpoule 2 janvier 2015 21:41

                      ça n’a pas grand chose à voir avec et article, mais ci-dessous vous avez un avant-goût de ce qui se passe réellement à droite. FN=pseudo parti patriote, la collusion UMP-FN est en marche. Cela n’a rien d’anodin !

                       FNeux anti-chistème vous l’avez dans l’os.

                      c’est le seul moyen pour le fn d’accéder au pouvoir te peut-être la seule chance pour ump d’y revenir...

                      http://m.marianne.net/La-petite-sauterie-entre-jeunes-du-FN-et-de-l-UMP-pour-passer-la-nouvelle-annee_a243602.html


                      • Paulpoule 2 janvier 2015 21:44

                        les smicards qui votent fn vont être servis !


                      • Paulpoule 3 janvier 2015 11:59

                        Si on va vers l’émergence d’un UMP-FN, ça ne veut pas dire que le système UMP-PS n’est plus ou ne sera.
                        Binaire comme raisonnement.
                        On voit que le PG-FDG c’est le PS, on peut envisager de nouveaux blocs qui PS-FDG-verts, UMPS, UMPFN, etc.


                      • Paulpoule 3 janvier 2015 12:00

                        votre message n’est pas clair. Au lieu de faire de l’esprit, envisagez les faits.


                      • zygzornifle zygzornifle 3 janvier 2015 10:44

                        Le changement se fera par la rue en colère, le reste n’est que du brassage d’éolienne .....


                        • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 11:05

                          Oui l’ autre j’ étais dans une rue en colère , quel vacarme , surtout que la rue 

                          adjacente elle aussi était en colère .... smiley

                          • eric 3 janvier 2015 11:10

                            Oui, marre de ces politiques socialistes cautionnée par les votes des gauches de gauche, il est grand temps de revenir à une une vraie politique sociale de progrès  !



















                            Nombre de logements construits en :
                            1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 France métropolitaine 37 934 35 661 34 247 30 259 28 881 30 891 29 018 29 428 36 454 37 412 43 498 53 414 56 675 63 445 61 944
                             












                              France entière . . 38 826 33 204 31 492 33 387 32 084 31 783 38 812 38 665 45 212 55 450 59 635 66 668 65 437


                            La fantastique effort, la montée en puissance de la construction de logement sociaux sous Sarkozy, en pleine crise, est en effet compromis par l’actuel régime socialiste. Sans parler de la politique privilégiant les plus défavorisés dans l’attribution.


                            26 octobre 2005
                            Présentation en Conseil des ministres d’un projet de loi portant engagement national pour le logement : TVA réduite à 5,5 % pour les opérations d’accession à la propriété d’un logement neuf dans les quartiers faisant l’objet d’une convention de rénovation urbaine ; facilitation des procédures de reconstruction (transfert de la délivrance du permis de construire au préfet, et non au maire) ; accroissement du pouvoir des communes pour imposer la construction de logements locatifs sociaux ; fusion des offices publics HLM et des OPAC dans un statut unique d’Office public de l’habitat (OPH) ; instauration d’un supplément de loyer de solidarité (SLS) ; sursis aux coupures d’eau, d’électricité et de gaz en hiver pour les personnes de bonne foi entre le 1er novembre et le 15 mars.

                            16 juillet 2006
                            La loi relative à l’engagement national pour le logement, dite loi ENL, définit les conditions de vente aux locataires d’HLM de leur logement.

                            Décembre 2006
                            A la suite de la mobilisation des Enfants de Don Quichotte, une association nouvellement constituée qui a installé 200 tentes le long du canal Saint-Martin à Paris, Jacques Chirac, lors de ses voeux pour l’année 2007, se prononce pour « un véritable droit au logement opposable » et demande au gouvernement d’avancer sur ce point « dans les toutes prochaines semaines ».

                            17 janvier 2007
                            Présentation, en Conseil des ministres, d’un projet de loi portant sur le droit opposable au logement et des mesures en faveur de la cohésion sociale : l’État devra garantir le droit au logement de toute personne qui, résidant sur le territoire français de façon régulière et stable, n’est pas en mesure d’accéder par ses propres moyens à un logement décent et indépendant ou de s’y maintenir ; 5 catégories de « demandeurs les plus prioritaires » pourront, à partir du 1er décembre 2008, présenter un recours administratif si leur demande de logement n’a pas reçu une réponse correspondant à leurs besoins et leurs capacités, dès lors que cette demande a été regardée comme prioritaire et urgente par une commission de médiation ; création d’un Haut Comité de suivi de la mise en oeuvre du droit opposable au logement. Le projet de loi crée par ailleurs une prestation d’aide à la réinsertion familiale et sociale des immigrés ayant vécu au moins 15 ans en France mais n’ayant ni ascendant ni descendant présent sur le territoire français et dont les revenus sont modestes ; il met en oeuvre une directive européenne qui permet aux États membres de ne pas accorder le droit à une prestation d’assistance sociale aux citoyens de l’UE entrés sur leur territoire pour y chercher un emploi, pendant la période de recherche d’emploi.

                            5 mars 2007
                            Promulgation de la loi n° 2007-290 instituant le droit au logement opposable (« Loi Dalo ») et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale.

                            11 décembre 2007
                            A Vandoeuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), Nicolas Sarkozy, président de la République, annonce une modification des règles d’attribution des HLM pour en faire profiter en priorité les ménages les plus modestes : réévaluation des revenus des locataires de HLM tous les 3 ans et paiement d’un loyer supplémentaire en cas de dépassement du plafond autorisé.

                            18 décembre 2007
                            Michel Delebarre, président de l’Union sociale pour l’habitat, et Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, signent un accord portant sur la vente de logements sociaux à leurs locataires : le mouvement HLM s’engage à augmenter le nombre de logements mis en vente en échange de constructions neuves dans les mêmes communes.

                            5 juin 2008
                            Deux décisions du Conseil de l’Europe jugent que la France viole la Charte des droits sociaux en matière de logement en raison de l’« insuffisance manifeste » de l’offre de logements sociaux.

                            28 juillet 2008
                            Christine Boutin présente, en Conseil des ministres, un projet de loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion qui comprend, notamment, le dispositif de la « maison à 15 euros par jour ».

                            20 octobre 2008
                            Lors de l’examen du projet de loi de mobilisation pour le logement, le Sénat rejette les dispositions visant à assouplir la loi SRU qui impose 20% de logements sociaux dans plus de 700 communes (le projet de loi initial prévoyait d’assimiler à du logement social certaines habitations vendues à des familles modestes).

                            1er décembre 2008
                            L’application de la loi sur le droit au logement opposable entre dans sa seconde phase : les personnes qui remplissent les critères du droit au logement et qui ne se sont pas vues proposer de solutions peuvent déposer des recours devant le tribunal administratif contre l’État.

                            25 mars 2009
                            Promulgation de loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion. La loi réforme le 1% logement en lui attribuant deux nouvelles missions : la rénovation urbaine et l’amélioration de l’habitat. En outre, pour favoriser la mobilité dans les HLM, elle tend à autoriser les bailleurs sociaux à faire partir les locataires dont les revenus sont devenus deux fois plus élevés que le seuil fixé pour avoir droit à un logement social. De même, elle prévoit que les ménages en sous-occupation doivent être relogés dans des logements plus petits.

                            10 juin 2009
                            Dans son rapport annuel, le Conseil d’État met en évidence les difficultés d’application du droit au logement opposable.

                            6 juillet 2010
                            François Baroin, ministre du budget, annonce la fin de l’exonération de la contribution sur les revenus locatifs pour les organismes HLM.

                            Octobre 2010
                            En Ile-de-France, des élus locaux s’inquiètent des conséquences du droit au logement opposable sur la mixité sociale. La répartition des logements sociaux étant inégale, la loi tend à concentrer les populations les plus pauvres dans les quartiers les plus sensibles.

                            28 décembre 2010
                            Le secrétaire d’État au logement, Benoist Apparu, rend public le montant des amendes infligées en 2010 aux communes qui ne respectent pas le quota de 20% de logements sociaux : 426 communes ont été sanctionnées et le total des sanctions s’élève à 31 millions d’euros.

                            20 janvier 2011
                            Benoist Apparu annonce que 131 509 logements sociaux ont été financés en 2010, soit une augmentation de 9,7 % par rapport à 2009.


                            • JL JL 3 janvier 2015 11:35

                              ’’Oui, marre de ces politiques socialistes cautionnée par les votes des gauches de gauche’’

                              eric a tout faux !

                              C’est justement parce que les gens de gauche se détournent de ce socialisme apatride, hors sol et qui ne veut plus rien dire sinon socialisation des pertes, que le PS cherche des voix à droite avec ces politiques de l’offre qui ne font qu’augmenter l’écart entre rémunération du travail et rémunération de la rente et la rigueur imbécile.

                              La rigueur imbécile, ça veut dire qu’on met les gens au chômage pour économiser des emplois. En quelque sorte, l’intérêt général subit la double peine.

                              Les gouvernants confondent individualisme et individuation.

                              Le vrai socialisme favorise l’individuation : c’est le fameux principe : ’’Tous pour un, un pour tous’.

                              Le libéralisme promeut l’individualisme, càd chacun pour sa gueule.

                              le capitalisme favorise l’ascension des prédateurs.


                            • eric 3 janvier 2015 12:13

                              C’est quand la grande manifestation nationale « gauche de gauche » contre l’exonération d’impôts sur le revenu des riches électeurs socialistes à hauteur de 3 milliards d’euro pendant que le RSA est augmenté de 40 euros par an ?
                              Contre la nouvelle hausse des bonus des recteurs d’université de 10 000 euros, portant le total à 37 000 euros ?
                              Contre la suppression à grand cout de la journée de carence des fonctionnaires quand on gèle les prestations sociales des pauvres ?

                              Et vous voulez parier que toute la gauche de gauche appellera à faire barrage à l’UMP en faveur du PS lors des seconds tours des cantonales ?

                              En 2012, Poutoux a apellé à faire élire Hollande. Résultats ? Et ils étaient prévisibles ? Hausse de la pauvreté APRÈS crise, baisse de la construction de logement sociaux comme jamais, hausse du nombre de SDF ( d’après Emmaüs, de 40% !) et de pauvre, voir Chalot ci-dessus. Il n’y a pas de hasard. La nouvelle pavreté est apparue sous Mitterrand. Elle a baissé sous Sarko, c’est repartit en flèche. A impôts suivant la même trajectoire. Comptez ; Regardez où va l’argent. Le pacte de responsabilité ne remettra même pas les compteurs à zéro par rapport à l’ampleur du racket supplémentaire imposé aux entreprises exsangues mis en œuvre au début de ce quinquennat.

                              3 ans de régression sociale par rapport à Sarkozy. Il serait temps que les gauches de gauche prennent conscience. Entre deux maux, il faut choisir le moindre dans l’intérêt des pauvres et des travailleurs.

                              Les gauches de gauches étant incapable de convaincre plus de quelques pourcent d’électeurs, elles doivent peser dans le sens du progrès social. C’est leur vocation et leur devoir.

                              Votez UMP !


                            • JL JL 3 janvier 2015 15:10

                              eric est impayable !

                              Il fait mine de dénoncer les mesures prises par le PS sans dire que son parti ferait pire !

                              J’appelle cela se prévaloir par procuration, de ses propres turpitudes .


                            • eric 3 janvier 2015 15:54

                              Faux, du reste Chalot explique très bien ici et ailleurs que la situation empire. Allez voir la hausse des SDF décrite par Emmaüs et le SAMU social.
                              Du reste, c’est toujours pareil. Les nouveaux pauvres ont fait leur apparition après 81 et la prise du pouvoir par les gauches. Partout et en tout temps, elles sont particulièrement dure aux plus défavorisés.


                            • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 11:42

                              et le vrai socialisme favorise les privilèges pour les fonctionnaires-prédateurs 

                              tout pour ma gueule . 



                              • Paulpoule 3 janvier 2015 12:09

                                beauf anti-fonctionnaires ! tu verras quand t’auras une veine qui claquera dans ta tête et qu’aux urgences il n’y aura pas de médecins à l’hosto public pour te prendre en charge.
                                Parce que tu dois sûrement penser aux profs et aux fonctionnaires territoriaux genre équipement mais quand un gouvernement dégraisse le monde fonctionnaire, il dégraisse l’ensemble.


                              • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 12:27

                                Parle moi aussi de ta grande soeur .... smiley


                              • doslu doslu 3 janvier 2015 13:29

                                Rocla n’est qu’un poujadiste réac comme la plupart des commerçants pleurnicheur et avides
                                combien tu paye d’impôts sur la fortune rocla ? comme tout voleur qui se respecte
                                ahh les fonctionnaires te font chier surtout ceux du fisc et de l’URSSAF
                                remarquez qu’il n’utilise jamais le mot ’artisan" parce qu’il est juste un réchauffeur de congelé
                                un tricheur comme la majorités de ses collègues
                                salaud de reac de commerçants


                              • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 13:35

                                Tu te trompes doslu je parle pas qu’ aux cons gelés , je parle aussi à toi .


                                t’ as vu je suis pas sectaire .

                              • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 15:24

                                celle qui a du poil au cul 


                              • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 11:54

                                tout à fait , c ’est l’ oeuvre de gugusses qui ne sont responsables de rien ,

                                aucune sanction , rien , ils peuvent faire ce qu’ ils veulent cela n’ a 
                                pas de conséquence pour eux . 

                                Ils en ont pas le statut , mais le schéma est le même .

                                Aucun entrepreneur dans le privé ne se risquerait à un plan autant aléatoire 
                                et risqué . 

                                • JL JL 3 janvier 2015 11:58

                                  Bien entendu, quand on est ignorant on ne peut dire que des conneries : et le plus ignorant c’est celui qui ne veut pas savoir.

                                  rocla vous n’êtes qu’un troll minable et indécrottable.


                                • JL JL 3 janvier 2015 12:00

                                  Une injure à l’intelligence. Ce négationnisme que vous pratiquez est le cancer des réseaux sociaux.


                                • rocla+ rocla+ 3 janvier 2015 12:21

                                  L’ insulte à l’ intelligence est de construire des usines à gaz que l’ on démonte aussitôt les avoir montées .


                                  Supplémentairement   avec pour but avoué de taxer taxer taxer .


                                   

                                  • eric 3 janvier 2015 12:36

                                    Construire 250 000 logement sociaux en France est parfaitement inutile.

                                    D’autant que c’est long et couteux. Une solution quand ? C’est maintenant qu’il fait froid dans la rue.

                                    Il y a d’après l’auteur de l’ordre de 9 millions de pauvres ( d’autre disent 11).

                                    Il y a 10 millions de place en HLM

                                    36,5% des locataires vivent en HLM. 

                                    C’est beaucoup trop par rapport au nombre de personnes vraiment dans le besoin.

                                    On voit avec ces chiffres que le problème est bien de donner une vraie priorité aux pauvres dans les attributions.

                                    Il y aura encore un peu de marge pour quelques « moyens » méritants amis des commissions d’attribution.

                                    Grande manif nationale pour virer des HLM ceux qui y sont par abus et faire, enfin, la place aux pauvres, comme avait commencé à le faire le progressiste quinquennat Sarkozy !

                                    Le bilan Hollande en la matière, se réduit à avoir viré Frigide Bargeot qui payait un loyer normal...


                                    • Spartacus Spartacus 3 janvier 2015 14:25

                                      C’est la le problème.

                                      Chalot il préfère chasser le « riche » qui a mis de coté de l’argent pour acheter son logement que de dire aux fonctionnaire locataire qui vote gauchiste qu’il n’a rien a foutre dans ce logement. 

                                      Tout un état d’esprit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès