Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pas touche aux tarifs réglementés de l’énergie !

Pas touche aux tarifs réglementés de l’énergie !

Il faut faire barrage à la privatisation des barrages ! C'est l'intérêt des consommateurs et de l'Etat....

L'Union Européenne,encore elle, veut liquider les derniers services publics et même dicter sa politique aux gouvernements.

N'est-il pas nécessaire et indispensable de mettre à l'ordre du jour LA LIQUIDATION DE L'UNION EUROPEENNE, ennemi numéro 1 des peuples d'Europe ?!

La Commission Européenne continue à faire pression sur les États afin qu'ils appliquent ses directives.

Les peuples n'ont plus rien à dire, les parlements nationaux non plus, ce sont les « fonctionnaires » de Bruxelles, aux ordres qui dictent leur condition.

Faudrait-il un jour dissoudre les parlements nationaux qui doivent passer leur projet de budget sous les fourches caudines de la Commission ?

Nous n'en sommes pas encore là... quoique.

Le 15 novembre la Commission européenne s'est transformé encore une fois en donneuse d'ordres :

Le marché de l'énergie doit être libéralisé et les tarifs réglementés doivent être abandonnés.

L'EDF ne doit plus maîtriser 91 % de la capacité de production ?

Delphine Batho, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a exprimé le 25 octobre dernier son opposition à la mise en concurrence des concessions de barrages hydroélectriques

La Commission de Bruxelles a réagi immédiatement pour tancer la ministre, trop indépendante

Marlène Holzner, porte-parole du commissaire à l’Énergie, Günther Oettinger n'y va pas par quatre chemins, elle est directe et menaçante :

"La France s'était engagée à ne plus favoriser certains opérateurs et à attribuer ses concessions hydroélectriques sur base de procédures d'appels d'offres. C'était sur cette base que la Commission avait retiré l'infraction introduite devant la Cour de justice [en 2006, NDLR]. Nous attendons des précisions des autorités françaises et allons analyser la situation",

En juin 2012, la Commission européenne a sommé la France à se conformer aux obligations légales de l’Europe, faute de quoi la Commission pourrait saisir la justice !?

La Commission considère que « les prix réglementés perturbent le fonctionnement des marchés car ils n’en reflètent pas les besoins réels et limitent les possibilités d’une concurrence effective. Ils peuvent être un obstacle à l’arrivée de nouveaux entrants. Ils ne peuvent donc être adoptés qu’à condition de servir à l’intérêt économique général, et doivent être proportionnés, clairement définis, transparents, non discriminatoires et vérifiables

Cette menace s'est précisée le 15 novembre , on peut lire dans le texte publié le passage suivant :

« Dans certains États membres, les prix sont même fixés par l'État, pour certains groupes de clients ou pour l'ensemble d'entre eux, à des niveaux inférieurs aux prix du marché. »

Les consommateurs savent ce que signifie la fin de la réglementation des tarifs de l'énergie.

Les familles qui voient arriver les grands froids sont souvent contraintes à réduire leur chauffage...

Nombreuses d'entre elles ont froid...

Comment feront-elles demain avec la « libéralisation des tarifs » ?

Le gouvernement saura-t-il dire Non à l'Union Européenne ?

Rien n'est moins sûr.

Ce qui est certain, c'est l'obligation qu'ont les associations familiales et les associations de consommateurs en général de mener le combat pour le blocage du prix de l'énergie...

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 1er décembre 2012 14:35

    Le type vient nous expliquer que le monopole est la garantie de prix plus bas.


    Quelle coco bêtise. 

    La CGT, et les cocos sont prêt a vous faire avaler n’importe quoi pour garantir des privilèges a la minorité des bénéficiaires de régimes spéciaux EDF.

    Les acheteurs de gaz de ville peuvent en témoigner. Pendant que dans tous les pays le gaz baisse, le français le paye de plus en plus cher à cause d’un monopole qui n’a pas su négocier les prix d’achat. Le prix du gaz mondial baisse partout. Chez nous il augmente.



    • La mouche du coche La mouche du coche 1er décembre 2012 15:45

      Si vous ne vouliez pas de cette politique, il ne fallait pas voter pour ce gouvernement. Comment dit-on déjà, ah oui, idiot utile. smiley


    • Croa Croa 1er décembre 2012 14:56

      Il y a deux types d’électricité hydraulique, au fil de l’eau et de hautes chutes. Celles au fil de l’eau produisent tout le temps et sont peu souples (un peu tout de même.) Celles de hautes chutes servent aux appoints nécessaires immédiats vu qu’il suffit d’ouvrir une vanne pour injecter instantanément de l’électricité sur le réseau. Il serait irresponsable de confier ça à des privés qui n’en auraient évidemment rien à battre à propos de l’équilibre du réseau !

      Ceci dit, la commission n’est est plus à sa première connerie !


      • Croa Croa 1er décembre 2012 14:59

        Heu...  smiley

        Il faut évidemment lire « Ceci dit, la commission n’en est plus à sa première connerie ! »


      • CHALOT CHALOT 1er décembre 2012 16:47

        La mouche ! je n’ai ni voté ce gouvernement ni soutenu cette politique
        Je n’ai fait que chasser le nain destructeur avec des millions de personnes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès