Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Patrimoine : déshabillez-moi !

Patrimoine : déshabillez-moi !

Arnaud Montebourg a un fauteuil Art Déco, Eva Joly des kayaks, Aurélie Filippetti un maillot de Beckham, d’autres une voiture pourrie ou encore une maison à la campagne. Depuis quelques jours, des élus se mettent à nu quand d’autres refusent la publication du patrimoine voulue par François Hollande pour « moraliser » la vie publique. Transparence ou voyeurisme ?

Il y a ceux qui ont « l’humour du fric » et d’autres qui craignent « la chasse au fric ». Et dans la course à la vertu, plus de gauche ni de droite. La semaine dernière, la demande de publication du patrimoine des élus dans le cadre de la loi sur la moralisation a agité la classe politique. Dans toutes les familles, donc. « Je suis propriétaire, avec mon mari, d’un appartement dans le XIIIe arrondissement » a déclaré Marisol Tourraine sur RTL, quand Nadine Morano, sur Itélé, lâchait : « Je ne donnerai pas mon patrimoine, ça ne regarde personne ». A gauche de nouveau, Bernard Cazeneuve, sur France Info : « J’ai une maison que j’ai achetée dans l’Oise qui est évaluée à peu près 500 000 euros ». Et quand Gilbert Colard parle d’une « connerie », d’un « nudisme politique », Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, admet, lui : « Je crois que ce n’est pas forcément la bonne solution ». Selon le député PS Jérôme Guejd, cette demande de publication « accrédite l’idée selon laquelle les élus sont tous pourris ». Finalement, Marine Le Pen résume bien : « C’est la course à celui qui sera le plus pauvre ».

François Mauriac avait une très jolie formule. Il parlait de la « maladresse des habiles ». Cette expression a souvent pu être utilisée à propos de Nicolas Sarkozy, lui qui se croyait si habile et qui se prenait les pieds dans le tapis. M. Hollande suit le même chemin. Ce qui fut, au départ, une affaire Cahuzac, devint, peu à peu, une affaire à plusieurs, entre Moscovici, Valls, Ayrault et Hollande (parce que tous, évidemment, étaient au courant depuis des mois). Et pour éviter cette propagation, le président de la République a opté pour une stratégie d’enfumage sur le patrimoine, la transparence et la lutte contre les paradis fiscaux. Et, en définitive, l’histoire lui retombe sur le nez parce que, bien sûr, sa tactique est pour le moins grotesque, sinon délétère. Car il est évident que nombre de politiques peuvent ou vont mentir. Or, la population n’est dupe. Preuve de la pathologie : François Fillon, qui a touché 15 000 euros par mois pendant cinq ans, dit qu’il a un patrimoine de 100 000 euros. Pire encore : Arnaud Monteboug qui déclare sa place de parking à Dijon. Rions ensemble.

Reste que cette manœuvre fonctionnera. En deux temps. Elle sera d’abord présentée à l’Assemblée, puis vidée de sa substance. Mais, en somme, tous les patrimoines pourront être éludés, en passant entre femmes et enfants. Dans ce cas, cette technique, si elle aura certes permis d’embarrasser la droite, perdra toute sa vertu morale, celle-là même qui devait en faire sa force. Et si c’était déjà le cas ? Que faire, alors ? Crier, dénoncer, condamner à tout bout de champ ? Non. Cela serait purement et simplement impossible. En vérité, le problème est bien plus large. Pour les politiques, le souci n’est pas d’être riche ou pauvre, loin de là. Il réside, surtout, dans leur utilité ou leur inutilité. Aujourd’hui, les politiques sont inutiles, impuissants, et c’est la raison pour laquelle leur vertu est évoquée. Quand, dans les années 60, Giscard d’Estaing était ministre des finances, il était déjà très riche. Cela ne l’a, pourtant, pas empêché d’être élu président de la République. Aussi Georges Pompidou venait-il en Porsche à Matignon : personne ne lui faisait grief. Imaginez, aujourd’hui, M. Ayrault faire de même. Ce serait une révolution. Pourquoi ? La raison est simple : M. Ayrault ne sert à rien. M. Pompidou, lui, permettait à la France de construire des grands groupes qui existent encore aujourd’hui et d’avoir une croissance de 5% par an. Au fond, Machiavel disait : « Le Prince ne doit pas forcément être vertueux mais il est nécessaire qu’il passe pour l’être ». Et aujourd’hui, l’inutilité du politique français l’empêche de dissimuler son vrai caractère. Là est l’essentiel du sujet.

Pourtant, l’hypocrisie est immense. On s’éloigne, en effet, de notre affaire Cahuzac, de notre affaire Moscovici, de notre affaire Hollande, tous étant au courant, répétons-le. Alors, voyons plutôt les nouvelles informations, très vite occultées. Ainsi, le journal d’extrême-droite Minute affirme que les 15 millions d’euros du compte de Cahuzac, qui ne sont pas en Suisse mais, comme tout le monde le sait, à Singapour, viendraient de la campagne avortée de Rocard en 1988. Ce qui expliquerait, alors, le silence de Hollande, et plus généralement, le silence de tous. Ce qui expliquerait, aussi, l’arrogance inouïe de Cahuzac, avouant lui-même avoir menti quand il disait que la France pouvait dépasser les 3% de déficit budgétaire.

Il demeure, tout de même, une interrogation : faut-il interdire le cumul d’un mandat de parlementaire avec celui d’un autre intérêt, comme avocat d’affaires ? Grande est la discussion. Celle-là même qui, si elle devenait une affirmation, coincerait, entre autres, M. Copé. Si nous allions jusqu’au bout de cette logique, il n’y aura plus, dans l’Assemblée, que des professionnels de la politique et des fonctionnaires, eux qui représentent déjà 55% de l’Assemblée. Et si nous allions encore plus loin, on supprimerait toute la IIIème République car les politiques furent, alors, pour la plupart, avocats. Pis : Bernard Debré, médecin, n’aurait, ainsi, plus le droit d’exercer ses fonctions de député. Les députés seraient, aussi, en confrontation avec l’élu local de leur circonscription. Car, pour se faire réélire, le députe devra devenir, d’autant plus, l’assistant social de sa circonscription. Il ne viendra donc pas plus à l’Assemblée. On peut même, alors, jusqu’à s’interroger : quel est rôle de député dans la politique française aujourd’hui, sinon traducteur des directives de Bruxelles ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • spartacus spartacus 15 avril 2013 11:29

    Les patrimoines sont une source incroyable d’information, au contraire c’est très amusant.


    Najat Vallaud-Belkacem touche par an net 152 000€. Son mari adjoint à la direction du redressement productif émarge environ 100 000€ par an.....Et ils sont locataires et n’ont que 25000€ de coté. Environ 67 000€ d’impôts sur le revenu.
    Soit ce sont de paniers percés irresponsables, soit elle prend les gens pour des cons !

    Moscovici, député européen entre 1994 et 1997 puis entre 2004 et 2007, Vice-président du Parlement européen. Ministre chargé des Affaires européennes entre 1997 et 2002 Député du Doubs en 1997,en 2007 en 2012. De 2008 à 2012, président de la communauté d’agglomération du pays de Montbéliard (PMA). dispose comme patrimoine moins de 300000€ logement inclus.
    Ce type depuis 1994 a plus de 10 000€ par mois depuis 1994. Il est « ministre de l’économie et des finances ».......
    C’est un affront au contribuables.
    Nous prendrait il pour des cons !
    Que fait il de son argent perso ? Ou un compte dans un paradis fiscal ???? Qui sait ???


    • Gauche Normale Gauche Normale 15 avril 2013 11:58

      Alors là Spartacus, je suis totalement d’accord avec vous : ces gens là se moquent de nous ! Ils prétendent aimer la France, représenter le bon peuple mais la politique leur permet surtout de se faire une petite fortune. Voilà pourquoi il faut saisir les fortunes et les biens de tous les bourgeois qu’ils soient industriels ou politiques et réquisitionner leurs demeures qui doivent être de sacrés gisements de logements vides !


    • spartacus spartacus 15 avril 2013 16:17

      @gauche normale

      Mais moi je suis pas jaloux. Ça ne me dérange pas que ces gens gagnent de l’argent.
      Tant mieux pour eux !
      En plus par leur travail. Sur ça rien a redire.

      Ce qui me scandalise c’est que ces gens nous prennent pour des cons, sur la réalité de leurs revenus.
      Ils ont honte de dire qu’il gagnent de l’argent. C’est dire si ils s’abaissent devant le Marxisme ambiant.

    • Traroth Traroth 15 avril 2013 16:27

      Le « marxisme ambiant » ? On ne doit pas vivre sur la même planète...


      Sinon, pour une fois, je suis d’accord avec le fond de votre intervention. Cela dit, s’il s’agit bien de déclaration sur l’honneur, ils commettent alors une forfaiture qui est un délit en soi, et donc, c’est une très bonne chose qu’on les y contraigne.

    • Gauche Normale Gauche Normale 15 avril 2013 17:32

      Mais moi je suis pas jaloux. Ça ne me dérange pas que ces gens gagnent de l’argent.
      Tant mieux pour eux !
      En plus par leur travail. Sur ça rien a redire.
      Très bonne récitation de larbin (ce n’est pas une insulte, c’est un syndrome).
      Et maintenant voilà qu’il faut travailler pour être riche. Décidément il n’y a plus de justice smiley 
      En fait c’est impossible : aucun milliardaire n’est capable de fournir 3 millions d’années de travail, aucun n’est capable de prendre autant de risques de santé que leurs travailleurs. Par contre ce sont eux qui refusent de payer leur pollution (cf. Côtes bretonnes), qui refusent de combler le déficit qu’ils ont creusé.
      Car c’est de là que viennent les « trous » que l’on bassine sur la tête des ouvriers pour mieux les culpabiliser alors qu’ils ne les ont pas creusé.
      Reprendre leurs fortunés ne serait donc que justice. Mais je tiens à faire la distinction entre les industriels et les acteurs car ces derniers au moins s’exploitent eux-mêmes.
      Ce qui me scandalise c’est que ces gens nous prennent pour des cons, sur la réalité de leurs revenus.
      Tout à fait d’accord. Ça me rappelle les souris qui élisent tout le temps des chats et qui s’étonnent ensuite que les lois ne leur soient pas favorables (cf. Thomas C. Douglas).
      Ils ont honte de dire qu’il gagnent de l’argent. C’est dire si ils s’abaissent devant le Marxisme ambiant.
      Tellement honte qu’ils sont obligés de tout planquer fissa dans des paradis fiscaux, les pauvres. C’est bien connu, ces paradis sont une invention de Marx !
       smiley

    • credohumanisme credohumanisme 15 avril 2013 11:31

      "Ce qui expliquerait, aussi, l’arrogance inouïe de Cahuzac, avouant lui-même avoir menti quand il disait que la France pouvait dépasser les 3% de déficit budgétaire."

      Oui Cahuzac a menti en connaissance de cause sur ce point.

      Quand Hollande nous dit, récemment et bien tardivement, avoir sous-estimer l’ampleur et la durée de la crise, il ment une nouvelle fois.
      Ils n’ont pas sous-estimé la crise, ils savaient et ont menti sciemment.

      Dès lors comment CROIRE aujourd’hui à la réelle volonté de moralisation, comment croire aux nouvelles promesses ?


      • LE CHAT LE CHAT 15 avril 2013 12:52

        le premier sinistre va lui mettre son slip au dessus du pantalon pour être un super Ayrault !
         smiley


        • Traroth Traroth 15 avril 2013 16:41

          Pas mal... smiley


        • Montagnais Montagnais 15 avril 2013 14:50

          « Aurélie Filippetti un maillot de Beckham, » dites-vous


          Bécane à-t-il un slip d’Aurélie ?

          Ce serait normal, industrie de l’amusement publique - « Culture » - « Politique » .. même Maison ..

          C’est marqué « NOM » au fronton .. triangulaire.

          Excellent article.

          • Pelletier Jean Pelletier Jean 15 avril 2013 16:00

            Il est vrai, que pour l’heure les premières déclaration sont parfois surprenantes, celle de Fillon par exemple,en bel hypocrite qui parle d’une maison là où il s’agit d’un château....
            Mais au gouvernement aussi il ya des déclarations qui sonnent faux, j’ai entendu parler d’une maison dans les Landes d’une valeur de 168 000 euros (CécileDuflot), moi qui cherche une maison je suis preneur à ce prix là...

            http://jmpelletier52.over-blog.com/


            • Traroth Traroth 15 avril 2013 16:21

              « Aussi Georges Pompidou venait-il en Porsche à Matignon : personne ne lui faisait grief »


              En fait, c’est exactement le contraire. Pompidou est venu une seule fois en Porsche, et De Gaulle lui a dit « ne faites plus jamais ça ». Excellent contre-exemple, donc...

              • entrecote entrecote 15 avril 2013 18:18

                Tout cela est très malsain... mais c’est un mal nécessaire.

                Si seulement tous ces prétentieux en col blanc pouvaient prendre conscience qu’on ne s’enrichit pas avec un smic à 1400 euros et qu’il y a un fossé qui sépare nos modes de vies, ce serait déjà ça de gagné !

                Comment il a dit Pèpère : « on est riche à partir de 4500 E par mois »... il a qu’à demander à une famille avec 4 gosses scolarisés si on peut mettre 10.000 euros de côté tous les mois, où acquérir un patrimoine de 1.000.000 euros à son départ en retraite !

                Le fond du débat est : « qui est en capacité aujourd’hui accèder à un ministère, sinon un fils ou une fille de... ! Tous le même profil, le même milieu social...

                Elle est où aujourd’hui »la voix du peuple" et qui la porte ?

                Quel élu se reconnait dans les difficultés quotidiennes auxquelles la classe moyenne est confrontée (malgré des heures de boulot et de course contre le temps !) ?

                Comment peuvent-ils comprendre que la hausse de l’énergie, du loyer, etc... impactent si douloureusement des revenus fragilisés et à risque ?

                Moi, leurs déclarations de patrimoine me font palir : je pensais qu’ils étaient de la gauche laborieuse... on m’aurait trompée ???...

                Des guignols !


                • milan 15 avril 2013 20:44

                  Revoyez vos sources Traroth, car selon les miennes, « Georges Pompidou – président de 1969 à 1974 – possédait sa propre Porsche, qui était régulièrement aperçue à l’Elysée. Selon le site Vroom.be, le chef de l’Etat avait acheté cette voiture allemande en 1962. Il s’agissait d’un modèle 356 B T6, produit en série de 1948 à 1965, qui allait inspirer quelques années plus tard la célèbre 911. »




                  • Yohan Yohan 15 avril 2013 20:52

                    Merde, les ministres socialos sont plus riches que les ministres UMP. Pauvres socialos ! :, A les entendre, ils sont riches malgré eux et en sont même honteux. Que c’est dur d’être socialiste quand on est riche, moi qui croyait naïvement que c’était l’inverse smiley 


                    • entrecote entrecote 15 avril 2013 21:45

                      On ne va encore faire monter la mayonnaise avec : plus les bleus, moins les rouges !!!

                      Ca suffit ces conneries de polémiques imbéciles juste destinées à détourner les esprits des vrais sujets.
                      On n’entend plus nos grands parleurs que sont COPPE et JACOB... surement partis mettre de l’ordre en Suisse, sur les conseils de CAHUZAC, FABIUS et LE PEN !!

                         Ah, elle est jolie la nation pognon ! 
                      « Rigueur » ils disent, « Solidarité », « Efforts de tous », « Restriction »... 
                         Maudits malfaisants, maudits rois fainéants !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès