Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Payer pour voter ? Même pas en rêve !

Payer pour voter ? Même pas en rêve !

Pourtant, je suis partisane d’aller voter ne serait-ce que par respect pour les suffragettes qui nous ont conquis ce droit, à nous, les femmes.
Payer pour voter, on aura tout vu !
D’ailleurs pour quoi et pour qui voter alors qu’en grande majorité ce sont encore et toujours les mêmes qui proposent leur candidature ? Ceux qui ont toujours tout compris des attentes des français chaque fois qu’ils se sont pris une raclée, c’est-à-dire à chaque élection, et dont les français se rendent très vite compte qu’ils n’ont toujours rien compris.

primaires {JPEG}

Voter, oui. Mais pas à n’importe quel prix… dans le sens littéral de l’expression.
Même un centime d’euro, je ne le donnerais pas.

  • Et certainement pas pour des écologistes, bien plus connus pour s’échauffer entre egos que pour se préoccuper du réchauffement climatique. Des écologistes qui, de toute façon, n’entendent rien à la gestion d’un pays,  
  • Non plus que sur les moyens et petits joueurs de l’UMP, les Fillon, Le Maire, Kosciusko-Morizet, Copé et Poisson qui n’ont que l’importance de leurs scores prévisibles.

Ne reste donc le choix qu’entre deux antagonistes dont je fais, ci-après, un portrait non exhaustif, en toute partialité.

Alain Juppé, l’homme au sourire en coin
fils d'un exploitant agricole des Landes,
Parcours politique (dans les grandes lignes) : ministre du budget de Jacques Chirac en 1986 puis son premier ministre en 1995 en même temps qu’il est élu maire de Bordeaux. Ministre de l'écologie, ministre de la défense, ministre des affaires étrangères entre 2007 et 2012.
À son actif : sa loyauté indéfectible envers son président ; l’honnêteté de ne pas avoir contesté sa malhonnêteté dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.
À son passif  : avoir été pratiquement le seul vraiment condamné, ce qui dénote une naïveté incompatible avec l’exercice d’un poste à responsabilité en politique.
Démêlées avec la justice : condamné en 2004 à une peine de 10 ans d’inéligibilité

  • affaire des emplois fictifs à la mairie de Paris. Contraint de démissionner de tous ses mandats. S’expatrie au Québec et en revient pour se faire élire maire de Bordeaux en 2006 et réélire en 2014.

Quel est le programme de promesses que s’empressera d’oublier Alain Juppé, extrait de son livre « Cinq ans pour l’emploi », avec pour centres d’intérêts prioritaires :
1) Fiscalité - Baisser la fiscalité des entreprises et réduire les charges. Pour les particuliers employeurs, les cotisations seront aussi Réduire les cotisations des particuliers employeurs et des travailleurs indépendants. Réduire de 85 à 100 milliards d'euros les dépenses publiques.
2) Social  : Ce qu’il en dit : « ce n'est pas parce qu'on augmente l'âge de départ à la retraite et que les actifs seront plus nombreux sur le marché du travail que le chômage augmentera… Je m'inscris en faux contre toute idée de corrélation entre l'âge de départ en retraite et le taux de chômage. Les pays où l'âge de départ à la retraite est élevé ne sont pas les pays où le chômage, y compris celui des seniors, est élevé. »

Nicolas Sarkozy de Nagy-Bócsa, l’homme bling-bling repenti
issu de la petite noblesse hongroise,
Parcours politique (dans les grandes lignes) : maire de Neuilly-sur-Seine de 1983 à 2002, député des Hauts-de-Seine en 1988, ministre du budget, de la communication, de l'intérieur, de l'économie, des finances et de l’industrie, de 1993 à 2007, Président de la République, de 2007 à 2012.
À son actif : en 1993 il fait preuve d’un courage remarquable en intervenant et en en négociant lui-même avec le forcené lors d’une prise d’otages dans la maternelle de Neuilly.
À son passif  : Déclaré officiellement soutien de Jacques Chirac depuis son entrée en politique, il lui préfère Balladur mieux noté dans les sondages lors des élections de 1995. Il revient dans la sphère de Jacques Chirac lorsque ce dernier est réélu en 2002 et devient son ministre de l’intérieur. Nommé ensuite ministre des Finances en même temps qu’il est président de l’UMP, il se chicane de nouveau avec Jacques Chirac à propos du cumul des mandats.
Démêlées toujours en cours avec la justice, en qualité de témoin :

  • affaire Clearstream
  • affaire des écoutes
  • affaire Bygmalion

Quel est le programme de promesses que s’empressera d’oublier Nicolas Sarkozy, extrait de son livre « Tout pour la France », avec pour centres d’intérêts prioritaires :
1) Immigration : « suspendre le regroupement familial » - « stopper » l’immigration économique pendant le prochain quinquennat. Durcir les conditions d’accès à la nationalité en faisant passer de cinq à dix ans la durée de résidence pour devenir français, ainsi qu’en réformant le droit du sol. Supprimer l’aide médicale d’Etat.
2) Religions : interdiction du voile à l’université
3) Justice, créer des peines planchers avec des risques encourus « exponentiels » : quantum de la peine majoré de 25 % après trois condamnations pour des crimes et des délits, de 50 % après cinq condamnation, 100 % après dix condamnation. Abaisser la majorité pénale à 16 ans au lieu de 18. Rétablir les jurés populaires au sein des tribunaux correctionnels.
4) Fiscalité des entreprises : « Exonération de 85 %, voire exonération totale pour la transmission d’entreprise, si l’activité est maintenue pendant cinq ans au minimum, avec le maintien de la majorité des emplois correspondants. »

Pourquoi payer pour donner la préférence à un candidat alors qu’ils ont tous les mêmes points communs, à savoir :

  • par manque de compétences dans des domaines scientifiques, artistiques, sportifs,… ambitionner le plus haut poste politique,
  • ne voir dans l’accession au rang de chef de parti qu’un tremplin pour parvenir à la présidence de la république qui leur offrira la postérité,
  • dépenser l’argent des contribuables en frais d’apparats : voyages et réceptions, lorsqu’ils sont en poste,
  • et conserver des avantages ad vitam æternam quand ils ne le sont plus : les prestations offertes de 3 collaborateurs et 1 agent de service, le loyer payé, avec charges incluses et frais généraux, de locaux meublés et équipés, le remboursement de frais de déplacements et frais de réception.
  • Et sans doute, pire que tout, nous gaver de leurs livres (même quand nous ne les achetons pas avec les médias qui nous les commentent abondamment) et de leurs états d’âne via, encore et toujours ces médias qu’ils prétendent abhorrer.

Aussi, je le leur dis tout net, à ces tribuns de pacotille, pour que je consente à aller voter, il faudrait me payer.
OU ALORS,

  • je paierai pour voter dès lors que les candidats signeront un contrat de prestation de services ; convention par laquelle une personne s’oblige, contre une rémunération, à exécuter pour l’autre partie (en l’occurrence, nous citoyens électeurs) un travail déterminé, sans la représenter et de façon indépendante en créant des droits et obligations pour les parties en cause.
  • je paierai pour voter dès lors que les candidats offriront une garantie de résultat telle qu’elle est prévue par l’article 1147 du code civil s’agissant de prestations

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • flourens flourens 13 octobre 20:12

    surtout, ce qui est risible ou déprimant, au choix, c’est que le dicton dit, on ne change pas une équipe qui gagne, que dirait-on d’un sélectionneur si il choisissait les mêmes joueurs qui se seraient pris 7 à 0 pendant 5 matchs d’affilé, on le pourrirait, mais là on nous présente une équipe qui perd et on nous demande d’applaudir, non, il ne faut pas un vote pour qui que ce soit qui ait eu une responsabilité dans l’état de notre République, ils ont tous échoués et nous demandent de leur faire confiance, le moindre patron les licencierait pour faute grave, mais là, non !!!!
    à nous de les licencier, pour moi si un seul se présente qui ait trempé dans ce naufrage c’est pêche à la ligne


    • La râleuse La râleuse 14 octobre 10:54

      @flourens, bonjour et merci de vous être intéressé à ma chronique.
      Votre adhésion à ma manière de penser ne peut que me faire plaisir en même temps qu’il me navre de constater le dénuement de notre paysage politique.
      Cordialement,


    • sarcastelle 13 octobre 22:24

      Voter aux primaires écologiques ne concerne que l’électorat écologiste. La variation du résultat écologique en fonction du candidat présenté n’aura pas de répercussion sur le choix final du président.

      .
      Voter aux primaires de droite/centre et de gauche est en revanche important qu’on soit d’un bord ou de l’autre. On va aux primaires de son coeur choisir le candidat qu’on pense avoir le plus de chances, et aux primaires des gens qu’on déteste pour leur choisir le candidat le plus nul. 
      .
      Se braquer sur les deux euros relève d’un idéalisme charmant mais à côté de la plaque. 


      • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 08:45

        @sarcastelle


        Pour un RSA 2€ c’est une somme, c’est vrai que les pauvres et les déshérités ne passent pas par les urnes car personne ne parle d’eux hormis pour les étiqueter comme parasites et profiteurs .....

      • La râleuse La râleuse 14 octobre 11:13

        @sarcastelle, merci à vous de m’avoir lue.

        Vus les candidats qui s’offrent à notre choix, je ne crois pas que les primaires écologiques ont jamais risqué, et ne risquent toujours pas, d’avoir une incidence sur la présidentielle.
        La dernière phrase de votre commentaire m’a beaucoup amusée. Et pour cause !
        Selon les chroniques qui ont été publiées sur l’AgoraVox, je me suis vue attribuer bien des convictions ou des sentiments mais jamais encore je n’avais été jugée ni charmante ni idéaliste.


      • La râleuse La râleuse 14 octobre 11:18

        @zygzornifle, bonjour et merci pour votre commentaire.
        Un commentaire qui est tellement juste que je n’ai pas jugé utile de souligner cette évidence dans ma chronique.
        Qui, en effet, est automatiquement écarté du droit de donner son opinion ? Le plus démuni bien sûr. Celui dont l’avis compte justement plus que les autres.
        Cordialement,


      • Sozenz 14 octobre 11:27

        @sarcastelle

        Se braquer sur les deux euros relève d’un idéalisme charmant mais à côté de la plaque.

        Mon chez monsieur , vous ne connaissez pas bien les règles du commerce . « allez poser la question » à Rockefeller 1er et aux grosses entreprises ...
        C est vous qui êtes a coté de la plaque, mais ne vous en offusquez pas ., je crois que vous n’ avez jamais fait le calcul de la rentabilité du truc ...
         faites la même chose sur toute légère augmentation qui se multiplie par des milliers et des millions (exemple vinci ).


      • La râleuse La râleuse 14 octobre 11:41

        @Sozenz bonjour et merci pour votre commentaire
        Même moi qui suis nulle en maths, je comprends très bien votre raisonnement basé sur une logique imparable.
        Cordialement


      • Sozenz 14 octobre 11:49

        @Sozenz
        le problème du financement des campagnes des partis est un gros problème . d un coté il y a les partis qui sont appuyés par les médias , des moyens déjà acquis , le soutien des elus etc ...
         et de l autre les « parias » de la politique voulue .
        c est comme si vous mettiez dans une arène un type avec un sabre face à un type avec un opinel.
         .


      • VINCENT871 20 novembre 12:32

        Bonjour,


        Payer pour voter, c’est inadmissible, antidémocratique, antirepublicain.

        Que l’état ouvre gratuitement ce droit au vote.

        Excusez-moi, il faut un mouton pour payer pour un vote.

        Cordialement.




      • fred.foyn fred.foyn 14 octobre 06:55
        Savez vous que les politiciens prennent les Français pour des « CONS »...
        Vous en avez encore une preuve !

        • La râleuse La râleuse 14 octobre 11:23

          @fred.foyn bonjour
          À part certaines personnes crédules qui voteront pour des partis extrêmes, je crois que tous les autres français ont parfaitement conscience que les politiciens les prennent pour des cons.
          Ce qui m’étonne le plus, ce n’est donc pas votre commentaire mais le portrait que vous avez choisi pour vous représenter et qui, bien qu’en petit format, m’évoque un individu issu d’une étrange planète.
          Cordialement,


        • fred.foyn fred.foyn 14 octobre 12:57

          @La râleuse...Bonjour..Mon avatar est le reflet de notre société dans son ensemble..et hélas à chaque élection nous retrouvons les mêmes tordus en gouvernance...2017 sera la même chose.. !


        • mmbbb 14 octobre 08:28

          les journalistes n’etaient pas autant disert avec Mitterrand.. Juppe un petit joueur a cote Mais Mitterand c’est celui qui fit passe la France de l ombre a la lumiere dixit Lang . les moralistes de gauche sont impayable d’autant qu ils ont promu en 2012 son digne successeur. Le bilan de Mr Hollande « Sarko en vait rever, hollande l’a fait » . Cahuazac un petit sauvageon de la finance ?


          • La râleuse La râleuse 14 octobre 11:38

            @mmbbb
            Je n’aime pas beaucoup Jacques Lang et, sauf avoir instauré la fête de la musique pour laquelle on ne peut que le féliciter, je ne crois pas qu’il ait jamais rien fait de particulièrement remarquable qui lui donne le droit de se poser en censeur.
            Mais il faut reconnaître que Mitterrand, s’il n’a pas conduit une politique des plus économiques pour la France, s’il valait peut-être mieux ne pas trop approfondir ses amitiés, avait de la classe.
            Comme quoi les François se suivent qui ne se ressemblent pas.
            J’aime bien votre définition de Cahuzac smiley
            Cordialement,


          • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 08:42

            On vois bien que les politiques cherchent par tous les moyens a faire rentrer du pognon, tout est bon.

            J’ai regardé les 7 détrousseurs de droite hier soir, ce sont tous les mêmes presque a la virgule près, pas un mot d’humanité, de social, rien de chaleureux, rien sur l’avenir , que des contraintes, des augmentations TVA en tete , l’éloignement de la retraite ,l’ouverture de la chasse aux chômeurs et autres précaires,tout pour les riches et les patrons, s’ils passent en 2017 ce sera une catastrophe on aura notre Tchernobyl politique et social , vive l’astérité en bande organisée .....
            La matrone Merkel en a du se pisser dessus de joie .....

            • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 08:47

              je vais mettre les 2€ dans la tirelire de ma gamine au moins même si elle achète des bonbons le gouvernement profitera de la TVA dessus ...... 


              • La râleuse La râleuse 14 octobre 11:50

                @zygzornifle, bonjour
                Voilà une très bonne idée.
                Toutefois, ce n’est pas le gouvernement qui est censé profiter de la TVA perçue mais l’État. Et l’État, c’est nous.
                Alors, quid de ces deux euros déposés dans la tirelire de votre gamine ?  smiley
                Cordialement,


              • zygzornifle zygzornifle 14 octobre 13:08

                @La râleuse


                 le dentiste bien sur ....

              • La râleuse La râleuse 14 octobre 16:55

                @zygzornifle

                Mais c’est bien vrai, bien sûr smiley


              • Fergus Fergus 14 octobre 09:35

                Bonjour, La râleuse

                Pas d’accord avec vous sur cette question de principe dans la mesure où il convient de ne pas mettre tous les votes sur le même plan.

                Il serait effectivement choquant de payer pour un scrutin officiel, organisé par l’Etat pour désigner les représentants du peuple aux différents niveaux de la gestion de notre pays. Il appartient donc à l’Etat de prendre en charge les frais d’organisation de ces scrutins. J’ajoute que la participation des lecteurs à ce type de vote relève du civisme.

                Voter pour participer à une primaire n’a en revanche rien de choquant dans la mesure où un scrutin de cette nature est entièrement à la charge du parti qui l’organise. Et la participation à une primaire ne relève pas du civisme mais d’une démarche bénévole.

                Cordialement.


                • La râleuse La râleuse 14 octobre 13:14

                  @Fergus, hello

                  Tellement rare que nous ne soyons pas d’accord que c’en est presque rassurant smiley
                  Comme vous devez vous en douter, j’ai parfaitement conscience que ces élections sont organisées par les partis politiques qui en assurent la dépense. Avec même parfois certain chef de parti qui n’a aucune idée du coût de meetings clinquants, ce qui ne plaide pas en faveur de ses qualités de gestionnaire.
                  Je n’en demeure pas moins profondément hostile à la contribution EXIGÉE par ces partis pour avoir le droit de voter.
                  Je suis profondément hostile à une mesure qui exclut les plus démunis.
                  Et vous serez bien d’accord avec moi, Fergus, que démuni n’est pas synonyme de sot et que les démunis ont tout autant que les autres le droit d’exprimer leur opinion.
                  Or, elles sont infiniment nombreuses les personnes pour qui deux euros ne peuvent être dépensés que pour une raison essentielle.

                  Certaines de ces personnes sont visibles qui forment les files des associations caritatives. Sont encore plus nombreuses celles qui vivotent sans se plaindre, honteuses de leur dénuement.
                  Ce sont ces personnes-là que les partis politiques empêchent de s’exprimer en exigeant une contribution pour avoir le droit de voter.
                  J’estime que c’est scandaleux et ce sont elles que j’ai voulu représenter.

                  Amicalement,


                • colza 14 octobre 15:28

                  Et bien, moi, je vais ajouter, contre 2 ou 4 euros, mon petit caillou au cairn de tous ceux qui ne veulent en aucun cas voir Sarko à la présidentielle.
                  Je n’en ai rien à cirer des élections de la droite, je ne veux juste plus voir Sarko ailleurs que dans un tribunal.
                  Ce n’est pas de la politique, mais du nettoyage.
                  Et pour cela, je suis prêt à banquer.


                  • La râleuse La râleuse 14 octobre 16:53

                    @colza, bonjour et merci pour votre participation
                    Je pense que votre vœu a toutes les chances d’être satisfait et que vous le reverrez dans un tribunal. Mais pour aller où chaque fois qu’il en sortira ? Là est la question.
                    Cordialement,


                  • Marius71 Marius71 14 octobre 16:35

                    Même pour pour me torcher...

                    j’en veux pas des bulletins de vote...


                    • La râleuse La râleuse 14 octobre 16:54

                      @Marius71, bonjour,
                      Comme je vous comprends !
                      C’est que ce n’est vraiment pas très grand un bulletin de vote.

                      Cordialement,


                    • Jean Keim Jean Keim 14 octobre 17:36

                      Payer ou ne pas payer pour voter ne change rien à l’affaire, l’état au bout du compte n’a pas d’autre argent que le nôtre, la vraie question est : faut-il voter ? Et si nous sommes indécis sur la réponse alors nous sommes dans le même désarroi mental que les hommes politiques.


                      • La râleuse La râleuse 14 octobre 17:59

                        @Jean Keim, bonjour
                        Je crois que vous faites une confusion.
                        En l’occurrence, il ne s’agit pas d’un vote d’État mais de voter pour les candidats d’un parti politique. L’argent collecté l’est pour payer les diverses manifestations des partis politiques.
                        Cordialement,


                      • Jean Keim Jean Keim 14 octobre 21:00

                        @La râleuse
                        Oups ! 

                        Je comprends maintenant pourquoi tous les candidats cités sont de la même tendance, au début de la lecture j’avais pourtant percuté et puis ensuite je ne sais pas pourquoi, je glisse d’une primaire vers une votation officielle :-0
                        Dans tous les cas, voter même (et surtout) dans une primaire, c’est accepter et cautionner l’arbitraire.






                      • VINCENT871 20 novembre 12:38

                        Bonjour,


                        Mais biensûr que si ce doit être un vote d’état.

                        On ne doit pas payer pour aller voter !

                        C’est inadmissible. C’est antidémocratique, antirépublicain. Anti....

                        Il faut quoi, un extrème à la tête de notre pays pour éviter d’être pris pour des cons !!

                        Cdlt.

                      • VINCENT871 20 novembre 12:35

                        Bonjour à tous,


                        Payer pour voter, c’est absolument antidémocratique, antirepublicain, ... anti anti ...


                        C’est prendre les Français pour des cons.

                        Que l’état ouvre dès maintenant les primaires gratuites. Cela me paraît logique.


                        Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès