Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Perte du triple « P » pour le Petit Protecteur du Peuple

Perte du triple « P » pour le Petit Protecteur du Peuple

100 jours avant le premier tour de la présidentielle le verdict est tombé, nous avons été dégradés. Ce qui pouvait se présenter comme une marche triomphale vers une reconduction est devenu un chemin de croix. Probablement ces 100 jours de Sarközi vont ressembler aux cent jours de Napoléon, de l’Ile d’Elbe à Waterloo ; c’est d’ailleurs tout ce que nous pouvons souhaiter au fossoyeur de la République française !

Visionnaire, Philippe Cochet, Secrétaire Général Adjoint de l’UMP, en juin 2011, annonce

„Malgré les difficultés et grâce aux mesures courageuses entreprises par le gouvernement, comme celle, indispensable, sur les retraites, nous serions dans une situation critique et nous aurions perdu la confiance des agences de notation. Alors que même dans ces temps difficiles nous continuons actuellement à créer des richesses. Dites-vous bien que si on change de majorité en 2012, la France perdra automatiquement ce fameux triple A. Auquel cas vous serez tous en partie ruinés ! „

http://www.voixdelain.fr/blog/2011/09/26/fete-de-l%e2%80%99ump%c2%a0-point-de-salut-sans-sarkozy/

Donc nous n’avions pas encore changé de majorité et, comme ce grand visionnaire de la Sarkozie l’annonçait, nous sommes en ruine. En d’autres temps l’Etat français aurait traité cet individu de membre de la 5ème colonne, d’ennemi de l’intérieur, de défaitiste, de Déroulède de l’arrière. Que nenni, il ne faut pas oublier qu’à la même période un autre grand comique de la sarkozie en sortait d’aussi belles. En effet François Baroin claironnait l’été dernier « nous sommes une valeur refuge »

Concrètement dans notre pays, valeur refuge, nous avons vu sabrer nos retraites, prolonger notre temps de travail, augmenter nos impôts, exploser notre dette, croitre le nombre de nos chômeurs, délocaliser nos entreprises, bref nous sommes en chute libre. Le seul salaire qui ait vraiment augmenté entre 2007 et 2012 est celui du président, et pas rien, de 101.488 euros à 240.000 euros, soit 140%.

Donc le Petit Protecteur du Peuple a perdu un de ses 3 « P », mais lequel ?

-le „P” de Petit ? Non. Il est, reste et restera à jamais Petit, petit dans ses pensées, petit juché sur ses talonnettes, petit avec ses amis d’un jour (en général le 14 juillet quand il invite Benali, Assad et Moubarak et paye un exilé fiscal pour chanter sous la Tour Eiffel), petit avec le Peuple quand il traite un passant de « Casse toi pov’con » ou un autre de « descends si t’es un homme ». Dire a quelqu’un de descendre à sa hauteur est bien un signe de petitesse, surtout entouré d’une foultitude de gardes du petit corps.

-le „P” de Peuple ? Peut-être. Que connait-il du peuple ? Le peuple de Neuilly ? Le peuple de banlieue qu’il voulait nettoyer au Karcher ? Le peuple qu’il ponctionne de plus en plus, de Petit Plan de Ponction en Petit Plan de Ponction bis ? Ou bien le peuple du Fouquets, celui ou traînent ses amis richissimes, ce bistrot dont un ministre, monsieur Estrosi, le « motodidacte », dit :

"Il est indigne de reprocher au président de la République d'être allé dans une brasserie populaire des Champs-Élysées",

http://www.lepoint.fr/politique/regardez-estrosi-le-fouquet-s-une-brasserie-populaire-des-champs-11-01-2012-1417650_20.php

-le „P” de Protecteur ? A coup sur ! Et là est le grand, l’immense échec de Sarközi. Il se voulait Protecteur, il est un simple Proxénète, faisant travailler les uns pour enrichir les autres. Et pas n’importe lesquels.

Ceux qui travaillent plus, de fait, chôment plus longtemps et sont toujours plus nombreux à chômer, en sarkozie. Quel beau résultat, 12 ans de Chirac, suivis de 5 ans de sarkozie, et la France est au bord de la faillite alors qu’un référendum avait donné un résultat sans équivoque : les français ne voulaient pas de cette union monétaire des riches.

Ceux qui s’enrichissent plus sont ceux du CAC 40, ceux qui touchent quelques centaines de milliers d’euros par année, sans compter les dividendes, ceux des parachutes dorés, des patrimoines cachés, ceux qui, responsables mais jamais coupables peuvent mettre des usines en faillite et quand même toucher bonus et retraites chapeau.

Il se voulait le Petit Protecteur du Peuple de France, il est juste le Petit Proxénète des Pauvres de la République, et le toujours Protecteur Patenté des Puissants.

Alors oui, notre pays en dérive recherche un Capitaine, un vrai, quelqu’un capable de faire autre chose que de diriger un pédalo, ou de nous emmener de nouveau dans des expéditions coloniales d’un autre âge.

Et je voudrais terminer en remerciant sincèrement les agences de notation, en l’occurrence Standard and Poor’s, qui (grâce à cette dégradation de celui qui se croit encore Capitaine du navire France alors qu’il a fait de notre pays un bateau ivre) booste les candidatures de François Bayrou, Marine le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Grâce à ces trois là nous avons des chances d’avoir enfin des débats et des propositions autres que le sempiternel jeu de chat et de la souris que nous proposent les comiques UMPS-istes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Dolores 14 janvier 2012 06:50

    Après les cent Jours Napoléon a atterri à l’île d’Elbe !


    • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 07:57

      Elbe c’est dans « mare nostrum » apres les 100 jours il a ete envoye a St Helene ...., une mer d’ailleurs ...


    • appoline appoline 14 janvier 2012 18:57

      Bien, je le trouve mignon avec ses grandes oreilles, il n’a pas l’air bien malin et semble court sur pattes mais bon il a l’air serein avant que le bateau coule et puis j’utilise du savon au lait d’anesse ; comme quoi ces deux là même s’ils sont bêtes à manger du foin, ils savent aussi bien leur épingle de la meule. Bon, le pré n’était pas pourri au départ, ça aide.


    • Dolores 15 janvier 2012 19:23

      Merci d’avoir rectifié le tir !
      Elbe était avant les cent jours.


    • pruliere pruliere 14 janvier 2012 07:00

      Bonjour Gérard,

      Texte qui malheureusement n’est que trop vrai.

      De plus, je crois que dans le cas de ce petit P(et), on peut faire la même analyse avec pratiquement chaque lettre de l’alphabet !

      Petit protecteur du peuple ?! Il n’ y a qu’à considérer cette nouvelle lubie de la TVA sociale, qui va frapper de plein fouet les retraités, donc ses électeurs, pour voir que le peuple, il lui porte son plus profond mépris ! Et dire que ces gens vont encore probablement voter pour lui !

      "Alors oui, notre pays en dérive recherche un Capitaine, un vrai, quelqu’un capable de faire autre chose que de diriger un pédalo, ou de nous emmener de nouveau dans des expéditions coloniales d’un autre âge."
      J’ai bien peur hélas que ce genre d’oiseau rare n’existe pas dans les sphères du pouvoir de notre pays. Il faudra donc être patient et attendre encore quelques années. Mais le peuple a-t-il les moyens d’avoir cette patience ?


      • spartacus1 spartacus1 14 janvier 2012 08:50

        Sarko, il y a 3-4 mois avait fait du maintien du AAA et de la règle d’or une machine de guerre contre l’opposition en général et le PS et particulier.

        Mais, le boomerang qu’il avait lancé à l’occasion lui revient en pleine poire.

        Sarko, c’est le président non pas du triple E (comme Echecs) mais de l’infinité des E.


        • Claudec Claudec 14 janvier 2012 10:39

          Antisakozysme primaire !

          La perte du AAA n’est pas l’expression d’un échec du Président Sarkozy et du gouvernement mais celui de la France entière qui les a mis démocratiquement en place.

          Est tout autant, sinon davantage responsable, une opposition qui, en dépit d’une crise sans précédents continue par sectarisme, depuis bientôt cinq ans, a tout faire pour entraver la moindre action, sans se soucier qu’elle soit bonne ou mauvaise et adaptée ou non à la conjoncture.

          Il est trop facile d’imaginer depuis quand ce AAA nous aurait été retiré si les socialistes avaient pris les commandes en 2007.

          La France paye son ingouvernabilité et démontre, que contrairement à ce que proclame des coqs gaulois aussi chauvins qu’aveugles, nous restons le peuple stupide qui a perdu tous les grands combats dans lesquels il s’est trouvé livré à lui-même depuis le début du siècle, du fait du ralliement à une pensée unique portée par une gauche qui se complaît à vivre encore à l’époque de Zola.


          • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 16:20

            @Claudec, la derniere fois que j’ai vote a gauche c’etait en 1981 .. donc epargnez moi vos reactions epidermiques de sarkolatre, et apprenez a lire


          • Fergus Fergus 14 janvier 2012 17:01

            Re-bonjour, Claudec.

            Je vous rappelle, comme je l’ai fait sur un autrre fil que l’opposition ne peut être tenue pour responsable de rien dans la conduite des affaires du pays depuis près de 10 ans, période durant laquelle l’UMP a disposé de l’Assemblée Nationale et du Sénat (jusqu’à la perte récente de ce dernier. Comment pouvez-vous affirmer sans rire que cette opposition a pu « entraver » l’action du gouvernement ?

            Quant à la gauche qui se complairait à vivre à l’époque de Zola, voilà une affirmation pour le moins croquignolette !!!


          • Pyrathome Pyrathome 14 janvier 2012 19:02

            Casse-toi, pov c.. , ça urge smiley....


          • Dzan 14 janvier 2012 21:52

            Tiens Calmos est revenu des Bahamas où il a été planquer ses sous.
            Votez M-rine


          • F-H-R F-H-R 15 janvier 2012 17:50

            Complètement d’accord avec ЕкатеринаSelenaOndirignee.

            Déjà, en 2007, Sarkozy avait l’air d’un fasciste. Nous en avons eu la music depuis. Quant aux énarques socialistes, ils avaient déjà ruiné la France, notamment avec les mesures Aubry.

            Il y a, chez les Français, trop de corporatisme et de petites chapelles pour que l’intérêt général ait sa place. La caste des politiciens professionnels profite de ces divisions pour s’installer, une fois à droite, une fois à gauche et en définitive tirer les marrons du feu.

            Il faut effectivement arrêter de croire que ce sont ceux qui ont pignon sur rue qui vont faire de la France une république démocratique et prospère. Il y a parmis le peuple, des gens compétents et humanistes, dont les idées et la volonté de les mettre en oeuvre sont étouffées par le carcan des partis politiques, lesquels ne visent qu’à favoriser l’élite qui les constitue.

            Les forums citoyens ne devraient pas servir de relai à l’ENA et autres sphères mafieuses mais à faire émerger la démocratie et favoriser l’avènement de nouvelles figures représentatives des Français (en espérant que chacun oublie ses petits intérêts personnels au profit du bien de tous).

            Le clivage gauche/droite est destructeur. On ne peut pas faire du social au mépris du développment économique, comme on ne peut pas se développer économiquement en laissant sur la route des millions de gens.


          • kéké02360 14 janvier 2012 12:53

            Il est temps de virer la racaille UMP-PS la preuve !!

            LETTRE AU SÉNAT 
             Monsieur le Président du Sénat, Mesdames les sénatrices, Messieurs les Sénateurs,

            les deux articles choquants, ci-dessous, circulant sur internet, nous aimerions connaitre votre point de vue sur ce sujet ainsi que sur le livre en pièce jointe qui fait la une de certaines stations de radio et sites internet. 

            Envisagez-vous d’aborder une réforme sur les rémunérations et privilèges des élus tout confondus, pour participer à la solidarité nationale en cette période de « crise et d’austérité », qui pour le moment n’est supportée que par les classes moyenne.

            Avant de poursuivre, permettez-moi de vous rappeler la devise inscrite sur le fronton des édifices publics que vous fréquentez : “LIBERTÉ - ÉGALITÉ – FRATERNITÉ”, vous devriez en tant que dirigeants du pays, montrer l’exemple ! ...

            En effet, il y a de quoi être « surpris » de cette cagnotte, des montants des rémunérations, privilèges, avantages, retraites dont vous bénéficiez. Ces retraites transformées en rentes pour les héritiers, alors que le simple contribuable après le décès de son conjoint est « sanctionné » par un plafond en cas de réversion.  

             Dans l’attente d’une réponse de votre part , (ne me dites pas que vous ignorez ce qui circule sur Internet, j’en doute fort, je ne vous croirais pas et le peuple français non plus).

             Mesdames, Messieurs recevez notre haute considération.  
             Un retraité  
             Mercredi 1er décembre 2011Le sénat est supposé représenter les collectivités territoriales. 
             Ci-dessous, bel exemple d’honnêteté en se constituant une cagnotte sur le dos du contribuable. 
            Sénat : sa cagnotte de 1,3 milliard d’euros fait une grave polémique : 
             Le Sénat a accumulé une cagnotte de 1,3 milliard d’euros, en ne rendant jamais à l’État ses excédents budgétaires. En temps de crise, il serait urgent de rembourser cet argent du contribuable.

            EXPLICATION

            1,310 milliard d’euros comme trésor de guerre, 1.310 millions d’euros qui dorment tranquillement dans la cagnotte du Sénat, alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs, à la recherche du moindre petit million pour réduire la dette colossale de la France. Cela ressemble à un scandale d’État, dont personne ne semble s’émouvoir. Pourtant, en un demi-siècle, les trois cents et quelque sénateurs et les mille deux cents fonctionnaires environ de cette Assemblée, censée être exemplaire, ont « confisqué » dans les faits l’argent du contribuable pour se constituer un très égoïste trésor de guerre.

            Comment est-ce possible ? L’origine de cette incroyable et très contestable cagnotte remonte à la Libération. En effet, pendant la guerre de 1939-1945, le régime de Vichy avait supprimé les dotations financières accordées chaque année à l’Assemblée nationale et au Sénat. Les deux Assemblées ont donc connu d’énormes difficultés de fonctionnement jusqu’à la Libération. En 1945, pour se mettre à l’abri de tels désagréments, les deux Assemblées ont décidé de se constituer, dorénavant, un trésor de guerre… totalement injustifié en temps de paix, dans une démocratie apaisée

            Qu’importe : sénateurs de droite, du centre et de gauche ont décidé de ne plus reverser au Trésor public l’argent non dépensé de la dotation gouvernementale qu’ils reçoivent tous les ans. Sous la IIIème République, ces excédents étaient intégralement reversés à l’État. C’était la moindre des choses. Mais, après 1945, les parlementaires se sont accordé sans complexes le droit de garder et de gérer les excédents financiers de l’Assemblée nationale et du Sénat, sans avoir à subir le moindre contrôle d’une quelconque autorité administrative.

            Une cagnotte qui grossit

            D’année en année, le Sénat a veillé à faire grossir sa « caisse noire  », dans l’opacité la plus totale. En effet, le premier rapport public sur l’utilisation du budget du Sénat n’a été publié qu’en 2003. Depuis, tous les ans, ce rapport est vendu pour la modique somme de 3,5 €. Mais, c’est un labyrinthe de tableaux et de chiffres difficiles à décrypter, compréhensible aux seuls spécialistes, si bien que les médias s’y sont peu intéressés. 

            Pas de Cour des comptes au Sénat

            Même la Cour des comptes n’a pas pu fourrer son nez dans la comptabilité du Sénat. Cette institution est pourtant chargée de vérifier la bonne gestion de tous les budgets des ministères, des collectivités locales, du Parlement et même de l’Élysée. Tous se plient sans rechigner à cette règle constitutionnelle… tous sauf le Sénat, qui s’exempte lui-même de cette obligation sans être sanctionné ! Avec l’aide d’un expert-comptable spécialisé en comptabilité publique, France-Soir a donc décidé d’éplucher les 88 pages du rapport d’information du 18 mai 2011 de la « Commission spéciale chargée du contrôle des comptes et de l’évaluation interne sur les comptes du Sénat de l’exercice 2010 ». Et là, nous sommes tombés sur la discrète cagnotte du Sénat, à la page 75.

            Bien cachée

            C’est dans la rubrique comptable « immobilisations financières » que se cache cette cagnotte, valorisée au total à 1,310 milliard d’euros. Trois grands postes principaux y figurent. Primo, le portefeuille de titres du Sénat proprement dit. Il totalise la bagatelle de 119,8 millions d’euros en actions et obligations de toutes sortes. En clair, depuis des années, le Sénat joue (habilement) en Bourse. Secundo : les 152,8 millions d’euros de prêts (immobiliers pour la plupart) accordés à taux zéro aux sénateurs et au personnel de cette Assemblée par les deux très riches caisses de retraite du Sénat. Troisième poste : les placements financiers et leurs intérêts venant en couverture des engagements de retraite pour 1,026 milliard d’euros. Ces derniers se répartissent entre 499,5 millions d’euros pour la caisse de retraite des anciens sénateurs et 527 millions d’euros pour la caisse de retraite des ex-employés du Sénat.

            Deux caisses de retraites en or

            Dans les pages 27 et suivantes du rapport parlementaire, l’examen des comptes de ces deux caisses de retraite (qui fonctionnent par répartition et capitalisation) montre qu’elles n’ont nul besoin de se refinancer chaque année auprès de l’État. Démonstration avec l’année 2010 : le Sénat a versé à ses retraités 26,7 millions d’euros de pensions, tout en dégageant un excédent de 28,8 millions d’euros. Pour certains anciens dignitaires de la Haute Assemblée, ces pensions s’élèvent à près de 10.000 € mensuels…

            On peut se féliciter que cette caisse de retraite des sénateurs soit bien gérée, au point d’être assise sur un tas d’or, contrairement à beaucoup d’autres. Mais que cette même caisse continue, chaque année, à solliciter l’aide de l’État, comme si elle était en déficit, frôle l’indécence. Même constat pour la caisse de retraite du personnel du Sénat.

            Remboursez !

            Un seul chiffre résume la florissante comptabilité du Sénat : en 2010, tous budgets confondus, cette Assemblée a dégagé un résultat en excédent de 3,275 millions d’euros sur le dos du contribuable, 3,275 millions inutiles, un trop-perçu qu’il serait juste de rembourser à l’État… qui se dit en situation de pré-faillite, qui multiplie les plans d’austérité, imposés à tous les Français, qui fait la chasse aux niches fiscales et augmente la TVA.

            Rendre ce trésor de guerre aux Français semblerait logique. Dans son discours d’investiture, le 1er octobre dernier, le nouveau président du Sénat, le socialiste Jean-Pierre Bel, n’a pas écarté cette éventualité. Au-delà de la justice sociale, cela améliorerait l’image d’une institution pléthorique (348 sénateurs français, contre 100 aux États-Unis, 66 en Allemagne et 264 en Espagne), aux émoluments ou avantages élevés (les sénateurs touchent près de 15.000 € brut par mois, dont 6.000 en indemnité mensuelle forfaitaire pour frais).

            Jean-Pierre Bel a donc admis : « Nous devons changer l’image de notre Assemblée, souvent caricaturée certes, mais qui se doit aujourd’hui à plus de transparence, plus de modestie. Elle se doit d’aller vers une vraie rénovation démocratique, vers une autre façon de travailler […]. Nous devons en débattre ensemble, dans un cadre collectif. »

            Monsieur le président, pour « plus de transparence, plus de modestie » rendez à l’État la cagnotte de 1,310 milliard d’euros, puisque tous les ans vous touchez plus d’argent que vous n’en avez besoin. En 1992, le gouvernement de Pierre Bérégovoy avait déjà demandé à l’Assemblée nationale et au Sénat de restituer leurs deux cagnottes… afin – déjà ! – de diminuer le déficit budgétaire.

            L’Assemblée nationale avait accepté de rendre, en deux fois, 4 milliards de francs (environ 610 millions d’euros). Les divers présidents du Sénat, eux, se sont opposés à tout remboursement, permettant à leur cagnotte de grossir encore. La raison officielle de ce refus était toujours la même : gonflé d’intérêts, ce reliquat des sommes versées par l’État constituait une provision en prévision des retraites futures des sénateurs et du personnel de cette Assemblée. On l’a vu, faux argument. Alors, Messieurs les Sénateurs, remboursez ! Un milliard trois cent dix millions d’euros pour diminuer, tout de suite, notre dette sans douleur, qui dit mieux ?

            Les plus hauts salaires de la fonction publique

            Cette caisse noire ne sert pour l’instant presque à rien, sinon à immobiliser des excédents financiers dans un Sénat qui accorde déjà les plus hauts salaires mensuels brut de la fonction publique à son personnel. Un salaire minimum fixé à 3.000 € pour, notamment, les gardiens du Luxembourg, lingères et agents de nettoyage, 6.000 € pour les chauffeurs en début de carrière et jusqu’à près de 20.000 € pour les grands directeurs. Un même Sénat qui fait bénéficier les anciens sénateurs de retraites mensuelles brut canon : 4.400 € en moyenne, 6.600 € pour vingt-deux ans de cotisations et jusqu’à 10.000 € pour une quarantaine de sénateurs « dignitaires ». Cerise sur le gâteau : une indemnité mensuelle (« allocation de retour à l’emploi » payée par le Sénat) pouvant aller jusqu’à 5.542 € est versée à chaque sénateur battu aux élections et sans emploi… pendant trois ans.

            Mesdames et Messieurs les sénateurs et députés, voici ce qui circule sur le net (simplement pour vous informer). Il est vrai que cela ferait une sacrée rentrée d’argent et ne vous appauvrirais pas pour autant compte-tenu de la protection dont vous bénéficiez. 

            Je cite également et je m’interroge :

            À l’heure où la situation financière est telle que l’on cherche en hauts lieux désespérément de l’argent et que l’on va encore s’acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver, une réflexion s’impose !

            Sachant en plus ce qui suit :
             - Etats-Unis : 300 millions d’habitants, 100 sénateurs et 435 représentants
             - France : 60 millions d’habitants, 350 sénateurs et 577 députés. 
             Ne pensez vous pas, que nous pourrions carrément supprimer, sans être méchant et perturber en quoi 
             que ce soit le « bon » fonctionnement de notre beau pays, la bagatelle de 250 sénateurs et 142 députés.
            Je vous laisse le soin de calculer au plus juste, mais il me semble qu’à la louche cela ferait :
             6000€ x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 € par an 
             Sans commentaire !!!

            Ne rigolez pas, c’est notre pognon !! 

            À défaut on pourrait au moins envisager de baisser leur salaire, non ???
             577 députes, 343 sénateurs, 30 ministres et secrétaires d’état ,
             si on leur baissait leur salaire de 1 000 €, on ferait 950 000 € d’économie chaque mois.
             950 000 € X 12 = 11 400 000 €
             En 3 minutes j’économise plus de 11 millions d’euros par an, sans toucher à la TVA, sans toucher aux retraites !!!

            en PJ la référence du livre de Robert COLONNA D’ISTRIA et Yvan STEFANOVITCH qui prouve la véracité de cette aberration indécente de la part de hauts fonctionnaires.______________________________________________________________________ ____________________________________ 
             ON VA VOIR SI ON PEUT FAIRE TOURNER ÇÀ DANS TOUTE LA FRANCE !!! ALORS FAITES CIRCULER !!! Fin de citation. 


            • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 16:11

              @kekeo2360, pour faire tourner, Agoravon n’est pas le lieu ideal, envoies sur facebook en creant un groupe et tu verras combien nous sommes a etre d’accord et a « signer »


            • kéké02360 14 janvier 2012 17:54

              Je suis pas un client de fesse-bouc !!!

              Mais s’il y en a qui y sont fichés, qu’ils n’hésitent pas à mettre sur le mur cette lettre ( ci dessus ) au président du Sénat !!!!

              à moins de refiler la lettre à Mélenchon , il doit encore avoir des potes dans cet hospice smiley



            • POUR SARKO TRIPLE C COMME TRIPLE C..


            • IL FAUT LE DIRE

              avec baroin et pecresse on n’avait aucune chance.2 BACC G AUX FINANCES ET un triple C.. A LA

               BARRE...

              IL PARAIT QU ON VA Y METTRE MORANO ET LEFEVBRE..........


            • kéké02360 14 janvier 2012 12:56

              On peut dire que la barque prend l’eau avec la perte du A !! smiley

               La photo de l’article symbolise peut-être un ex président du FMI tentant de se débarasser de sa femme !!!! smiley smiley smiley


              • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 16:12

                pourtant l’ane n’est pas en rut !


              • Traroth Traroth 14 janvier 2012 12:59

                C’est une fin en apothéose pour la présidence Sarkozy ! Espérons qu’il aura au moins le bon goût de s’arrêter en attendant d’être remplacé...

                Je pense de plus en plus qu’il ne se représentera pas, personnellement.


                • bernard29 bernard29 14 janvier 2012 13:28

                  ce qui est formidable c’est que S-rkosy est noté par ses propres amis. 
                  S-rkosy voulait noter ses ministres. Mais ils sont tellement nuls qu’on aura jamais les notes.

                  En revanche , les amis de S-rkosy, eux ont décidé de faire paraître leurs notes sur son bilan. Et ils l’ont dégradé. C’est pas nous qui notons S-rkosy. ce sont ses amis « S and P » et « Moodys » bientôt.

                  Pour nous, il était déjà à - 15 voire pire sans aucun doute. Avec perspectives négatives. 


                  • Richard Schneider Richard Schneider 14 janvier 2012 16:22

                    @ bernard29 :

                    Bonne remarque :« ce qui est formidable, c’est que Sarkozy est noté par ses propres amis ».
                    Ou : Sarkozy voulait noter ses ministres. Mais ils sont tellement nuls qu’on aura jamais les notes".
                    Enfin, espérons que bientôt c’est nous qui les noterons en les fichant à la porte !

                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 janvier 2012 16:43

                    J’adore la photo qui illustre l’article. Celle où Sarko est à la barre du navire France. C’est criant de vérité.

                     smiley


                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 18:45

                      merci Peachy, je me doutais bien que ce genre de truc te plairait !



                    • AVEC UN TRIPLE ZERO COMME SARKO IL FAUT S ATTENDRE A TOUT...

                      OUI UN TRIPLE ZERO..........


                      • Defrance Defrance 14 janvier 2012 18:27

                          Bonjour l’auteur, 

                         Sous quel nom va t il se présenter ? Nicolas Sarközy de Nagy-Bonsaï ou un autre pseudo . ? car pour le moment son élection en 2007 est passible du pénal ?

                        Article 433-19

                        Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002.

                        Est puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende le fait, dans un acte public ou authentique ou dans un document administratif destiné à l’autorité publique et hors les cas où la réglementation en vigueur autorise à souscrire ces actes ou documents sous un état civil d’emprunt :

                        1° De prendre un nom ou un accessoire du nom autre que celui assigné par l’état civil ;

                        2° De changer, altérer ou modifier le nom ou l’accessoire du nom assigné par l’état civil.

                        Article 433-22

                        Les personnes physiques coupables de l’une des infractions prévues au présent chapitre encourent également les peines complémentaires suivantes :

                        1° L’interdiction des droits civiques, civils et de famille, suivant les modalités prévues par l’article 131-26 ;

                        2° L’interdiction, pour une durée de cinq ans au plus, d’exercer une fonction publique ou d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de laquelle l’infraction a été commise ;

                        3° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35.

                        Article 433-22 modifié le 6 août 2008

                        Les personnes physiques coupables de l’une des infractions prévues au présent chapitre encourent également les peines complémentaires suivantes :

                        1° L’interdiction des droits civiques, civils et de famille, suivant les modalités prévues par l’article 131-26 ;


                        • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 18:50

                          @DeFrance, jai etudie (un peu) la langue hongroise, disons que sarkozi, qui est un nom de tsigane hongrois, signifie (poliment) des marais, et plus vulgairement, issu du marecage ; nagy signifie grand et Bocsa est une petite bourgade de Hongrie ayant comme interet majeur une sattion service ...bref sarkozi von nagy bocsa .... (j’ai remplace « de » par « von » car en hongrois comme en allemand la particule « de » est tres tres peu utilisee) .. ne signifie pas grand chose de grandiose .. a la hauteur du personnage


                          • Defrance Defrance 14 janvier 2012 20:31

                               Bien sur, le problème est que ses bulletins de votes ne comportaient PAS son vrai nom, ce qui est formellement interdit par la loi ! bizarrement seul un élu Polynésien a porté plainte ! 

                               Le fait d’avoir supprime la particule lui a permit de cacher ses origines aristocrate et par consequent ont modifié les votes des citoyens ? 


                          • chacaldu06 chacaldu06 14 janvier 2012 19:04

                            Bonsoir à tous,

                            Fillon a parlé à la télé ce matin au sujet du triple A.

                            J’ai rarement entendu de l’enfumage aussi grossier...

                            Traduction : préparation de l’opinion aux prochains serrages de vis « nécessaires » au relèvement de la France...

                            Bravo François, on va te croire avec ta tête de vainqueur...

                            @+


                            • Pyrathome Pyrathome 14 janvier 2012 19:07

                              Je porte plainte direct à la SPA pour insultes et cruauté envers un pauvre âne qui n’a rien demandé et surtout pas de le comparer à une larve ..... smiley


                              • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 janvier 2012 20:14

                                @Pyrathome, je te demande humblement de retirer ta plainte, jamais je ne me serais permis d’insulter un ane, qui est quand meme un animal utile sur la planete, donc aucune comparaison possible avec « la larve »


                              • paul 14 janvier 2012 19:31

                                On rappellera que les banques américaines, juste avant leur effondrement en 2008, avaient été notées triple A par ces chères agences, d’ailleurs payées par ces mêmes banques .


                                • Vipère Vipère 14 janvier 2012 21:21

                                  Le capitaine MOINSSE D’UN A, propose aux Français, une longue traversée de 4 ans sur le bateau ESPERANZA.

                                  Une longue escale est prévue sur l’Ile de la DESOLATION.

                                  Il est recommandé aux passagers de se munir de leurs testaments rédigé par devant notaire,

                                  D’un gilet de sauvetage et d’une paire de rame.
                                   


                                • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 janvier 2012 07:05

                                  une croisiere Costa au large de la Toscane ... vers l’Ile d’Elbe ...


                                • Vipère Vipère 14 janvier 2012 20:17

                                  Bonjour à tous

                                  La photo vaut son pesant d’or ! on s’en étrangle de rire !

                                  Bon, reprenons nos esprit et passons à la lecture !


                                  • LE CHAT LE CHAT 14 janvier 2012 21:15

                                    super , la photo de sarko avant retouche par photoshop ! smiley


                                    • Gérard Luçon Gerard Lucon 15 janvier 2012 12:21

                                      @Alchimie, la devaluation possible de l’Euro ne sera pas plus une « catastrophe » pour nous que pour les americains ou les pays emergents. rappelons-nous la valeur de l’Euro par rapport au dollar il y a 10 ans. Si notre monnaie chute (donc celle des 17 pays qui l’utilisent) les reserves en euros de pays comme la Chine vont aussi chuter, il y aura donc, obligatoirement, une regulation « planetaire ». Le monde de la finance n’a aucun interet a laisser le foutoir s’installer et a perdre trop sur ses activites de speculation, car des Etats en faillitte annulent par obligation leurs dettes exterieures ! Et pour memoire dans l’accord de depart l’Euro a une parite fixe avec le Franc : 6,55957. Si l’euro est abandonne et si devaluation il y a ce sera apres le retour a la monnaie initiale a la parite initialement fixee !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès