Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pétain : l’heure de la vraisemblance

Pétain : l’heure de la vraisemblance

On parle souvent de l’heure de vérité, en oubliant commodément qu’on a chacun la sienne et que les circonstances ne sont pas sans influence sur le choix de celle qui prévaut et qui doit soutenir ce qu’un consensus considère comme la meilleure à dire.. Avez-vous remarqué que, depuis quelque temps, reviennent à la mode des bribes de remises en question du rôle du Maréchal Philippe Pétain ?

Pétain : l’heure de la vraisemblance ? Depuis quelque temps, reviennent à la mode des bribes de remises en question du rôle de Pétain ? N’avez-vous pas l’impression que, dans un retour du couplet, les mânes du Maréchall s’apprêtent à nous chanter « Francais, me voici » ?

C’est que 70 ans ont passé… Une nouvelle vérité sur l’Occupation et la Collaboration et donc sur le rôle de Petain ? N’y songez même pas ! Une histoire héroïque de résistance s’est construite, qui a sa valeur de mythe et qui n‘est pas a déconstruire. Cette histoire est étayée par des montagnes de documents et on peut raisonnablement penser que tout ce qui pourrait la contredire sérieusement a été effacé ou détruit depuis longtemps. …

Pas une nouvelle Histoire, donc…, mais n’y a-t-il pas quelques éléments à revoir et à corriger pour qu’une vérité soit mise en lumière qui colle mieux à l’image que la France devrait avoir d’elle-même et de sa continuité ? Depuis 70 ans, on a donné de la France de 1940 à 44 l’image d’une nation en animation suspendue. Comme si tout ce qui s’est fait à Vichy n’avait pas vraiment existé. Comme si durant l’Occupation on n’avait pas légiféré en France, que les fonctionnaires n’eussent pas continué leur boulot, que l’empire colonial ait été administré sans effort et que le potentiel militaire et diplomatique français soit devenu soudain quantité négligeable. OR CELA N’EST PAS VRAI.

La France, envoyée au tapis en 1940 , n’était pas K.O. Elle pouvait se relever…et il était prévue qu’elle se reléve. De là les conditions correctes – voire généreuses – faites alors à la France par l’Allemagne. De toute évidence, on ne voulait pas annihiler la France, mais s’en faire une alliée à long terme, dans un monde où les gros joueurs, adversaires du Reich, bien sûr, seraient les Anglosaxons et l’URSS .

C’est dans ce contexte de 1940 qu’il faut voir Vichy et Petain. Rien n’était joué. Loin de là ! Comme l’a dit alors De Gaulle, « la France avait perdu une bataille… elle n’avait pas perdu la guerre ». Elle avait encoure de atouts. Elle avait son propre jeu à jouer. Battue par les armes, il lui restait celui de la diplomatie. Se rendre indispensable et devenir l’arbitre…. Comme au traité de Vienne.

Or, il ne faut pas oublier que, quand Pétain prend charge en ‘40… ON NE SAIT PAS QUI VA GAGNER CETTE GUERRE ! L’intérêt EVIDENT de la France, n’est-il pas de garder ses options ouvertes avec les deux camps ? N’est-ce pas ce que Talleyrand aurait fait ? Est-il invraisemblable qu’au moment où la France n’a plus que son astuce pour rester dans la partie, Pétain décide d’envoyer son plus brillant protégé à Londres pour garder un pied dans le camp des Alliés pendant que lui-même, avec les Nazis dans Paris, assumerait la tâche herculéenne de défendre ce qui pouvait être défendu des intérêts de la patrie ?

L’idée d’une connivence entre Pétain et De Gaulle n’est pas originale ; en fait, c’est de loin la thèse la plus vraisemblable. Pourquoi n’a-t-elle pas été mise de l’avant davantage ? Parce qu’aussi longtemps que l’on voulait insister sur le sauvetage de la France par les nobles paladins anglosaxons altruistes, il valait mieux la montrer, totalement impuissante sous la botte de quelques traitres collaborateurs. Mais maintenant….

Maintenant que l’Histoire a montré que les Anglais et les Américains ont - et ont toujours eu - leur agenda propre, comme il sied à des états souverains, maintenant qu’un ex-président révèle qu’il y a depuis des décennies une guerre perlée avec l’Amérique, faut-il penser que la France a été écartelée entre des héros un peu jocrisses qu’on a sacrifiés et des traitres ?

Pourquoi ne pas voir l’hypothèse qu’il y ait eu surtout des Français patriotes qui ont « fait pour le mieux », acceptant au besoin de porter un masque d’ignominie quand l’exigeait l’intérêt de la patrie. La cause du « vainqueur de Verdun » sera un jour portée en appel.

 

Pierre JC Allard


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 09:42

     « Le vainqueur de Verdun »...Le « BOUCHER de Verdun nuance »..celui qui signa la feuille pour envoyer les juifs dans les camps...Une belle ordure..collabo qui aurait du être fusillé vu ses ignominies..mais le mieux placé pour en parler était Mitterant qui collabora (après avoir été décoré par Pétain de la francisque)...Une ordure mis au pouvoir avec les voix majoritaires de la gauche de l’époque.. !


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 10:15

      Bonjour, Le p’tit Charles

      Désolé, mais vous faites erreur : « le boucher de Verdun » était le général Mangin.

      Quant à Pétain, il jouissait d’un respect considérable dans les rangs des poilus, ce que m’a confirmé mon grand-père maternel, rescapé des combats du fort de Vaux, lorsque j’étais ado.

      Un respect qui a perduré jusqu’en juin 40, et même au-delà. Sans lui, Pétain n’aurait pas pu imposer cet armistice à la population.

      Je fais partie de ceux qui ont condamné et condamnent encore cet armistice qui donnait quasiment les pleins pouvoirs régaliens à l’occupant allemand.

      Mais il faut reconnaître que cette attitude est facile des décennies après. Faute d’avoir pu vivre la vie de nos aïeux, peut-être devrions-nous éviter de tirer à boulets rouges sur ceux qui, en France, ont fait, à ce moment-clé de notre histoire, confiance au « héros de Verdun ».


    • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:29

      @Fergus...Fergus..Pétain à des morts sur la conscience à Verdun..sinon pourquoi dirait on le vainqueur de Verdun.. ?


      La bataille de Verdun est une bataille de la Première Guerre mondiale qui eut lieu du 21 février au 19 décembre 1916 près de Verdun en France, opposant les armées françaises et allemandes. Conçue par le général Erich von Falkenhayn, commandant en chef de l’armée allemande, d’après la version qu’il en donna dans ses Mémoires, comme une bataille d’attrition pour « saigner à blanc l’armée française » sous un déluge d’obus dans un rapport de pertes de un pour deux, elle se révélera en fait presque aussi coûteuse pour l’attaquant : elle fit plus de 714 231 morts, disparus ou blessés, 362 000 soldats français et 337 000 allemands, une moyenne de 70 000 victimes pour chacun des dix mois de la bataille. On peut noter que selon les travaux historiques récents, notamment ceux de l’historien allemand Holger Afflerbach, l’objectif allemand était plus simplement de prendre le saillant de Verdun, la version d’une bataille d’attrition étant une justification inventée après-coup par Falkenhayn pour masquer son échec.

      C’est la plus longue et l’une des batailles les plus dévastatrices de la Première Guerre mondiale et de l’histoire de la guerre. Verdun apparaît comme le lieu d’une des batailles les plus inhumaines auxquelles l’homme se soit livré : l’artillerie y cause 80 % des pertes, le rôle des hommes y consiste surtout à survivre — et mourir — dans les pires conditions sur un terrain transformé en enfer, tout cela pour un résultat militaire nul...Le rôle du général Pétain, qui commande les troupes françaises à la bataille de Verdun est très important. Par son charisme il a su redonner l’espoir aux troupes, sa vision stratégique a changé le cours de la bataille, il a mis en place la « voie sacrée » qui a permis le ravitaillement et le roulement des troupes et il a mis en place l’aviation dans les combats....C’est dans tous les livres d’histoires....Pourquoi faut il que vous contredisiez la vérité historique à chaque fois.. ?


    • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:52

      @Le p’tit Charles...Alors « Fergus »...rien à dire.. ?


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 10:54

      @ Le p’tit Charles

      Je sais tout cela. Je précisais seulement le regard porté sur Pétain par une majorité des Français en 1940.

      Vous écrivez « Pourquoi faut il que vous contredisiez la vérité historique à chaque fois.. ? »

      En quoi ce que j’ai écrit contredit la vérité historique : oui, un nombre considérable de Français était derrière Pétain en 1940 malgré les massacres de Verdun ; certains lui vouaient même une véritable vénération, notamment dans les campagnes.

      Et oui, le « boucher » était Mangin ; mon grand-père ne l’appelait d’ailleurs pas autrement. Mais ce qualificatif était également appliqué au général Nivelle, pas à Pétain.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 11:10

      @Fergus...On vous met le nez dans votre caca et vous insistait encore à dire le contraire de la vérité historique...Désolé mais là vous jouez au bouffon...


    • Fergus Fergus 18 avril 2015 11:30

      @ Le p’tit Charles

       ??? Désolé, mais je ne comprends pas un mot de ce dernier commentaire.


    • Ben Schott 18 avril 2015 12:57

      @Le p’tit Charles

      « Pétain à des morts sur la conscience à Verdun..sinon pourquoi dirait on le vainqueur de Verdun.. ? »

      Oui, un militaire a la mort de ses ennemis sur la conscience, mais c’est un peu pour ça qu’il est payé.
      La stratégie d’un chef d’État-major qui dirait « bon les gars, on va leur foutre sur la gueule, mais allez-y mollo quand même », ne serait valable que si on faisait pareil dans le camp adverse.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 14:58

      @Le p’tit Charles...Pathétique le nombre de décérébrés sur Agora qui conteste l’histoire.. ?


    • Ben Schott 18 avril 2015 15:00

      @Le p’tit Charles

      C’est à moi que vous vous adressez ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 avril 2015 16:32

      @Le p’tit Charles

      ET À TOUS

      Je dois m’absenter auujourdu. Mais je ne suis pas en fuite.. Comme d’habitude je répondrai 
      à tous les commentaires. Je serai la à partir de 7 h heure de paris, Dimanhe.19 avril

      Pierre JC Allard
       

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter 18 avril 2015 18:01

      @ P’ti Charles

      Avez-vous lu votre copié-collé ?

      Le rôle du général Pétain, qui commande les troupes françaises à la bataille de Verdun est très important. Par son charisme il a su redonner l’espoir aux troupes, sa vision stratégique a changé le cours de la bataille, il a mis en place la « voie sacrée » qui a permis le ravitaillement et le roulement des troupes et il a mis en place l’aviation dans les combats....

      Plus tard , il contribuera à modifier la doctrine calamiteuse d’offensive à outrance de l’Etat-major, introduira et développera l’utilisation des blindés et de l’artillerie, améliorera autant que faire se peut le confort du soldat, et traitera avec mansuétude les mutineries de 1917

      Fergus a parfaitement raison de souligner son extrême popularité auprès des anciens combattants et de la majorité des français en 1940, popularité qui lui vaudra les pleins pouvoirs dans une approbation quasi-générale

      C’est ensuite que les choses se gâteront et qu’il deviendra un des grands traîtres de notre histoire


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 19 avril 2015 04:14

      @Le p’tit Charles
      C’est la gauche qui a donné les pleins pouvoirs à Pétain, vous ne pourrez le contester car ces sources ne viennet pas d’un chapeau.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 avril 2015 04:56

      @Le p’tit Charles

      La SEULE question que je pose ici est : « Petain a-t-il fait le mieux pour la France ». Si on s’en ecarte, on ne fera que se repeter nos vieux préjugé. Si on accepte de les remettre en question, on ferapeut-etre un bout de chemin....

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 avril 2015 05:05

      @Fergus


      Vous etes, comme d’abitude, un modele de reflexion impartiale et d’ouverture d"espri 

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 avril 2015 05:18

      @Le p’tit Charles

      Je ne comprends pas ce que vous reprochez a Fergus

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 avril 2015 15:48

      @Fergus


      Je partage votre incompréhension....

      PJCA

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 avril 2015 02:53

      @Sharpshooter


       « C’est ensuite que les choses se gâteront etqu’il deviendra un des grands traîtres de notre histoire »

      Ce qui est conestable et contesté. Les reactions a cet erticle seront un indicateur de ce qu’en pensent les Internautes...

      PJCA

    • fred.foyn Le p’tit Charles 20 avril 2015 13:12

      @Le p’tit Charles...Mon commentaire explique que Pétain était bien le général en chef tout simplement...Alors les décérébrés qui le contestent sont des cons tout simplement.. !

      Je comprends pourquoi Hollande est président.. !


    • raymond 24 avril 2015 20:29

      @Ben Schott
      en 1914 et 1945 il s’agit de guerre donc non les militaires ne sont pas payés, juste forcés.


    • César Castique César Castique 18 avril 2015 09:52

      « ....mais le mieux placé pour en parler était Mitterant... »


      Il n’y en a plus besoin, puisque toi t’es là, maintenant.

      • P-Troll P-Troll 18 avril 2015 10:25

        De toutes façons, la France n’était pas représentée à Yalta pour le partage du monde.

        Quelles qu’aient été les rapports entre Pétain, Mitterrand et De Gaulle, l’Europe est alors devenue, grâce à l’appui du Royaume-Uni et au plan Marshall, une colonie des Etats-Unis. 

        Il aura fallu une cinquantaine d’année pour que cette réalité apparaisse à ceux qui ont cru, à travers le jeu PCF/De Gaulle, à une autonomie et une indépendance. D’autres préparaient l’Union Européenne et fabriquaient l’Euro à l’image du dollar : une monnaie privée destinée à endetter les états au profit des banques.

        Pétain n’était qu’une marionnette et les slogans « travail-famille-patrie » des hochets pour endormir les croyants. La « patrie » a bon dos. Les vraies stratégies ne se construisaient pas dans son bureau, mais à Washington, Londres et moscou.

        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:30

          @P-Troll...Désolé mais là vous racontez des conneries énormes sur la guerre de 14/18.. !


        • P-Troll P-Troll 18 avril 2015 10:45

          @Le p’tit Charles

          Je n’ai pas dit UN MOT de la guerre de 14/18 !

        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 10:54

          @P-Troll....« Quelles qu’aient été les rapports entre Pétain, Mitterrand et De Gaulle,  »


        • P-Troll P-Troll 18 avril 2015 11:00

          @Le p’tit Charles

          Vichy, l’Etat Français, Maréchal nous voilà, Bousquet, Papon, c’était bien pendant la seconde guerre mondiale et pas en 14/18, non ?

        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 11:12

          @P-Troll...Les trois réunis sont aussi en 14/18...confusion.. !


        • Ben Schott 18 avril 2015 12:59

          @Le p’tit Charles

          « confusion » oui... Mitterrand est né en 1916.


        • lsga lsga 18 avril 2015 13:30

          « Désolé mais là vous racontez des conneries énormes sur la guerre de 14/18.. ! »

          j’en ai pleuré de rire devant mon écran.
          Soit il confond 14-18 et 39-45, soit il ne lit pas les commentaires, soit il est taré...

        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 13:51

          @lsga...Tout le monde peut se tromper..pas la peine d’en faire toute une l’histoire...et éviter d’être grossier et con en même temps..ça changera...merci


        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 avril 2015 14:56

          @Ben Schott...Exact autant pour moi.. !


        • Abou Antoun Abou Antoun 18 avril 2015 16:48

          @P-Troll
          D’autres préparaient l’Union Européenne et fabriquaient l’Euro à l’image du dollar
          Jean Monnaie ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 avril 2015 19:23

          @Abou Antoun
          Par contre, les relations entre Jean Monnet et De Gaulle étaient très claires !
          Note de Monnet à ses employeurs américains en date du 6 mai 1943, découverte dans les documents américains déclassifiés en 2000 :


          « Il faut se résoudre à conclure que l’entente est impossible avec De Gaulle, qu’il est un ennemi du peuple français et de ses libertés, qu’il est un ennemi DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE, et qu’en conséquence, il doit être détruit dans l’intérêt des Français ».

          C’est une info pour ceux qui croient encore que la construction européenne est une idée française...
          Elle était dans les cartons d’ Hitler, sous forme de « D’ Europe Nouvelle » , et dans les cartons des américains. Voici une affiche nazie vantant le peuple européen : « Camarades européens »

        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 avril 2015 05:02

          @Fifi Brind_acier

          Note de Monnet à ses employeurs américains en date du 6 mai 1943, découverte dans les documents américains déclassifiés en 2000 
           
          MERCI ! Faire decouvrir ce documentt a ceux comme moi qui ne le connaissions pas me rend heureux d’avoir écrit cet article.

          PJCA





        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 18 avril 2015 11:00

          @ auteur

          «  »La France, envoyée au tapis en 1940 , n’était pas K.O. Elle pouvait se relever…«  »

          Plus que le KO, la France a disparue dans la grande débâclé ! Nier l’histoire, cela énerve la Vérité historique ! Pétain a été sollicité et il n’avait accepté que parce qu’il avait un couragez que d’autres n’avaient pas : Il avait accepté de signer la fin de la guerre pour sauver ce qu’il pouvait sauver mais cela n’était pas une collaboration avec les ambitions du troisième Reich !

          Après l’occupation et la grande débâcle, les Français ont déserté leur pays et se sont donné le but de se refaire ailleurs : VOUS OUBLIEZ LES COLONIES, monsieur Allard ! Vous oubliez les parcours et les histoires criminelles comme celles du terroriste JANSON.

          Le peuple Français est un peuple ingrat, depuis plus d’un demi siècle qu’il chante le chameau de De Gaule alors que la libération de la France n’avait jamais eu lieu : Disparu en 1940, elle avait été occupée par les alliés qui avaient détruit le rêve allemand faisant miroiter la « liberté » et ...plus tard elle a échoué dans son projet colonial et le « Coup d’État-résurection » dont vous voyez aujourd’hui l’ampleur de ses conséquences !

          La vérité historique, c’est mon affaire, vous pouvez toujours bavarder ... Lisez mes articles vous aurez des idées plus conformes à l’histoire et à la réalité du moment.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 avril 2015 05:10

            @Mohammed MADJOUR


            Je cherche seulement a rester EXCLUSVEMENT sur la question deja complexe du comportement de Pétain.

            PJCA

          • Azur Cérulé Azur Cérulé 18 avril 2015 11:39

            A l’auteur,

            Je ne sais pas s’il y eut à un moment une connivence consciente ou non entre Pétain et De Gaulle, toujours est-il que je rejoins votre analyse pour ce qui est du rôle de chacun. Une France refusant de se rendre eut subi des dommages bien plus graves, tandis qu’une France sans force résistante reconnue eut subi ignomignie et soumission plus nette encore à la libération. Il vaut mieux anticiper plusieurs issues possibles.


            • Abou Antoun Abou Antoun 18 avril 2015 17:01

              @Azur Cérulé
              Une France refusant de se rendre eut subi des dommages bien plus graves, tandis qu’une France sans force résistante reconnue eut subi ignominie et soumission plus nette encore à la libération.
              Il semble qu’une capitulation eut été préférable à un armistice. Au moins la situation eut été plus claire, la France pays provisoirement vaincu pouvait apparaître au rang des vainqueurs après la défaite allemande, plutôt que d’être l’objet de ’suspicions’ (un peu comme l’Italie). Nous devons à de Gaulle d’avoir ’sauvé les meubles’ après la libération, la France aurait pu apparaître comme deux fois vaincue (en 40 et en 45).
              Mais enfin WW1 et WW2 c’est le suicide de l’Europe en deux temps. Il y a un vaincu l’Europe, constituée aujourd’hui d’états fantoches ayant tous fait allégeance aux USA. De fait l’Europe n’est plus qu’une zone géographique et économique sous contrôle étranger. Une Europe des Nations à la De Gaulle aurait-elle pu exister ? Difficile à dire, mais en ce moment les Européens sont infantilisés et ridiculisés . Victoria Nuland dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Fuck Europe ! Et les 28 écrasent.
              Pétain, Hollande, même combat !


            • La Dame du Lac La Dame du Lac 18 avril 2015 17:12

              Bonjour Azur Cérulé, heureuse de vous lire ici.
              C’est la fameuse polémique de Paxton que Zemmour a soulévé il ya peu dans son sublissime livre, notre suicide à tous, qui fut Numéro UN des ventes pendant plus de sept mois ( ça, c’est le peuple qui parle !).


            • Jelena 18 avril 2015 18:22

              >> une France sans force résistante reconnue
               
              Quand les amerloques sont venu en France, il y avait au grand maximum 30.000 allemands pour un pays de 40 millions d’habitants... C’est dire si cette résistance fut « farouche ».
               
              D’ailleurs des films tels que « la 7eme compagnie » ou « la grande vadrouille » démontre à quel point cette période fut..... « traumatisante » pour les français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès