Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Philippe Poutou, candidat du NPA, pour une immigration sans compter : le (...)

Philippe Poutou, candidat du NPA, pour une immigration sans compter : le gauchisme au secours du patronat européen et du capitalisme !

Le candidat du NPA aux Présidentielles, Philippe Poutou, invité lors de la dernière de « On n’est pas couché » sur France 2 (29 octobre), répond à la question de savoir "pourquoi tant d’ouvriers" se retrouveraient "dans le discours de Marine Le Pen ?" Il explique qu’ils se feraient escroquer par un discours de stigmatisation de l’immigré rendu responsable de tous les problèmes, parce qu’ils auraient perdu l’espoir à tort, de la possibilité d’être des millions dans la rue pour imposer une autre politique… Jusque-là, on suit à peu près quoi que, précisément, on puisse s’interroger de savoir de quelle politique il pourrait bien parler ? C’est effectivement plus loin que les choses se gâtent…

Le NPA, en combattant la nation à laquelle il oppose l’icône de l’immigré, fait le jeu du F. N.

Qu’est-ce qu’a donc trouvé comme « arme fatale » le programme des trotskistes aux présidentielles pour nourrir cet espoir susceptible de contrer une Marine Le Pen en verve ou un Sarkozy tout-puissant ? Le NPA, pense au contraire de cette désignation comme bouc-émissaire de l’immigré, que la réponse serait d’abattre les frontières et de régulariser tous les sans-papiers, plus encore, leur donner aussi le droit de vote parce qu’ils paieraient des impôts (Entendu en lien avec la création de richesses - Quoi que les sans-papiers qui ne sont en général pas déclarés ne puissent en payer, une des moindres contradictions de ce discours simpliste)… Rappelons-nous au passage que le vote de l’impôt détermine une démocratie censitaire qui est à l’homme moderne ce qu’est le pithécanthrope à la politique. Ce type de citoyenneté attachée à l’impôt était le propre de régimes bourgeois, heureusement effacés de l’histoire, où le suffrage universel devait échapper à ceux qui, trop pauvres, ne pouvaient le payer. Si nous nous arrêtions à ce seul critère, cela exclurait une partie non négligeable de la population française d’origine immigrée ou non.

Chercher donc l’erreur ! Quel programme révolutionnaire effectivement et tellement nouveau que celui-là qui, au contraire de l‘effet d’annonce, en prenant le contre-pied d’une marine Le Pen en joue le jeu, car quoi de meilleur pour lui faire gagner des voix, que d’opposer ainsi l’immigré à la nation de façon aussi radicale et fantasmatique ?

On oublierait presque, derrière les bons sentiments qui raflent trop facilement la mise ici (Poutou évidement applaudi par le public de l’émission) de la même façon vendeuse que le populisme ailleurs, le fait que la libéralisation des frontières au nom de la liberté de circulation des immigrés et la fin de la citoyenneté française, que signifierait le droit de vote sans condition donné à ceux de nationalité étrangère, convergent dans un effacement de deux conditions essentielles qui fondent la nation : 1-Ses frontières, qui lui permettent de faire valoir le caractère unitaire de notre pays, une loi-un territoire-un peuple, donc l’égalité de traitement devant le droit et la loi avec tous les avantages sociaux pour tous que cela signifie ; le droit de vote qui va avec l’accès à la citoyenneté politique et la nationalité, qui a à voir avec la notion de peuple conscient de ses responsabilités et de l’appartenance à une identité, s’identifiant avec des valeurs, des symboles, des libertés, un modèle social etc. On retire à la nation deux de ses attributs essentiels sans lesquels elle n’est plus et avec elle ce qui l’identifie, car la France a bien une identité, ce pays qui dispose de la législation sociale et du code du travail les plus avancés au monde...

D’ailleurs, à quel pays d’origine de ces personnes migrantes oserait-on demander de renoncer au principe de nationalité, de faire ce que le NPA demande à la France avec l’oubli de son identité ? Peu importe pour ce gauchiste qui dans la pure tradition d’un internationalisme dogmatique qui est plus proche de la religion que de la raison, s’attaque à la nation que le NPA identifie à une discrimination, de la même façon qu’il défend le voile et la burqa contre la République et identifie la laïcité à un racisme !

Derrière les fausses évidences, NPA et patronat même combat…

De l’autre côté, les spéculateurs qui animent les marchés et le grand patronat européen rêvent de lever l’obstacle régulateur des Etats sur l’économie (le fameux moins d’Etat des libéraux) pour mieux livrer sans contrainte à toutes les spoliations, des travailleurs ainsi dépourvus du cadre dans lequel ils ont conquis leur acquis et où ils ont leurs repères, leurs appuis pour se défendre.

Comme le souligne Philipe Lévy, fondateur de Bastille République Nation (BRN)1 : « Classiquement, les représentants du capital plaident sans relâche pour plus d’immigration. L’affaire est aussi vieille que le capitalisme lui-même, qui a « libéré » le marché du travail. Dès lors, plus l’offre de celui-ci est abondante, plus son prix est bas. Concrètement, plus la file au bureau d’embauche est longue, plus ceux qui ont « la chance » d’avoir un emploi sont poussés à accepter des rémunérations et des garanties au rabais. Ainsi, en 2006, le patronat européen (l’UNICE, à cette époque) avait exercé une forte pression sur les pays de l’Ouest de l’UE en demandant « la levée immédiate des restrictions à l’accès des citoyens des nouveaux Etats membres au marché du travail » (1), non sans avoir rappelé que « la libre circulation des travailleurs est une liberté fondamentale garantie par le Traité ». Cinq ans plus tard, cette « liberté » (non de « circulation », mais en réalité d’embauche) étant acquise au sein de l’UE, il plaide pour accélérer l’immigration en provenance de pays tiers. Business Europe (le nouveau nom de l’UNICE) affirmait ainsi, dans une déclaration du 16 février 2011, que « les migrations économiques jouent un rôle clé pour les besoins de l’actuel et du futur marché du travail ». Le texte poursuit : « la Commission (européenne) a pleinement raison de souligner la contribution de politiques d’immigration flexibles et déterminées par la demande (de main d’œuvre) » (…) On s’en doute, en France, le Medef n’est pas en reste. Dans un entretien récent (2), sa présidente stigmatisme « le populisme » en affirmant que « les pays qui se sont repliés sur eux-mêmes se sont appauvris ». A Bercy, Christine Lagarde ne dit pas autre chose. Plaidant pour « protéger et sécuriser » l’immigration légale, elle soulignait récemment que « dans le long terme, on aura besoin de main d’œuvre ». (…) Mais la palme revient sans doute à Jean-Louis Bourlanges, président de la Fondation du Centre. Pour l’ancien eurodéputé, « le refus de toute immigration est une aberration intellectuelle et politique, une sorte d’utopie fasciste » (6). Qui dit mieux ? ». Voilà, la boucle est bouclée !

Le but du patronat européen, facilité l’immigration pour flexibiliser le travail dans un contexte d’effacement des nations et de régression des garanties sociales. On voit bien que les bons sentiments du NPA desservent la cause des immigrés eux-mêmes, qui viennent en France chercher du travail sous une législation sociale unique du point de vue des droits, ou des conditions sociales qui ont à voir avec un modèle social français unique au monde en termes de couverture des risques sociaux, de politiques sociales, de santé publique mais aussi de libertés. Autant de chose qui, avec la fin des frontières et du principe de nationalité, signifierait la disparition de la France comme nation à la faveur de l’intégration libérale européenne, verrait immédiatement cette législation sociale et ce modèle politique qui la soutient se fondre dans un nivellement vers le bas en Europe des systèmes de protection, comme cela en est le projet de plus en plus clairement énoncé à travers ce que nous dit le gouvernement par la voie, entre autres, de Bruno Lemaire. Sur France-Infos, invité le lendemain du dernier sommet européen, saluant le "discours de vérité" du président de la République, il explique :"Je pense qu’on a parfois dissimulé un peu la gravité de la situation aux Français (…) Quoi qu’il en soit, il est urgent aujourd’hui de changer de modèle de croissance et de contrat social français » Tout est dit !

Ainsi, suivre le NPA, en applaudissant à ses bons sentiments en matière d’immigration qui jouent sur un simplisme qui est tout le contraire d’une pensée révolutionnaire, c’est ni plus ni moins donner un sacré coup de main à ceux qu’il dit combattre et c’est trahir la cause du peuple. La haine que vouent ces trotskistes à la nation en raison d’une idéologie internationaliste dogmatique rejoint celle de ceux qui sont les tenants du capitalisme mondialisé et ne veulent plus entendre parler de nations, à l’image de l’évolution que Nicolas Sarkozy fait subir à la France à travers l’Europe du Traité de Lisbonne et les dernières décisions prise pour sauver la zone euro, promouvant un gouvernement économique européen dessaisissant les peuples, entre plus d’intégration et de convergences avec l’Allemagne, de pertes de souveraineté qui en sont solidaires, pour l’affaiblir dans son indépendance, et ce qu’elle a de résistance à travers sa démocratie sociale à une Europe qui la piétine. C’est aussi vouloir affaiblir le rôle de la France en regard de ce modèle opposable au modèle anglo-saxon, intégrateur en contrepoint du second qui sépare en évitant tout mélange. Un modèle dont, il n’y a pas si longtemps, notre cher président disait qu’il avait en France permis d’amortir les effets de la crise de 2008 mieux qu’ailleurs. Précisément, Monsieur le Président, parce que notre protection sociale n’est pas un produit financier soumis aux aléas du marché.

Les extrêmes se rejoignent toujours pour servir le système en dévoyant la volonté du peuple

On ne voit ainsi, pas très bien, ce qu’il y a d’espoir nouveau dans les réponses du NPA qui se montre dans toute l’étendue de son gauchisme totalement à côté de la plaque en regard des vrais enjeux, des intérêts du peuple, immigrés et français confondus. On voit aussi que les bons sentiments sont tout aussi dangereux que la haine de l’autre dans leur fourvoiement, ils sont du côté de l’irrationnel et de la déraison. Les enjeux politiques sous-tendus par la situation actuelle nécessitent autre chose que de l’indignation ou des bons sentiments qui ne sont que l’aspect émotionnelle de la politique qui ne sauraient tenir lieu d’explication ou de programme, encore moins de projet. Avec cette logique de l’émotion on nie la complexité des enjeux politiques et on interdit de les penser, le gauchisme servant ici une fois de plus, les intérêts de classe des dominants, par son extrémisme et son dogmatisme irréformable, tout en contribuant à limiter la pensée à gauche qui pourrait permettre de poser le bon logiciel.

Comme toujours, les extrêmes servent les intérêts des puissants, de ceux qui entendent asservir les peuples, l’une en tentant de les entraîner par l’escroquerie du populisme dans l’impasse du nationalisme et de l’exclusion de toute altérité, désignée comme bouc-émissaire au service de la haine, l’autre en prônant l’altérité comme réponse à tout, obsédé par la destruction de la nation, l’immigré ayant remplacé l’ouvrier dans l’ordre du sacré de la révolution prolétarienne au nom de la quelle on doit libéraliser les frontières pour laisser librement circuler les hommes comme les capitaux. C’est tout simplement servir au capitalisme mondialisé sur un plateau la liberté d’utiliser les travailleurs les uns contre les autres sur un grand marché sans règles.

N’oublions pas que la gauche a abandonné depuis longtemps le peuple qui, justement, ne voit que dans un vote protestataire du type Le Pen, l’opportunité de se faire entendre. La responsabilité en revient à d’autres. L’usage qui est fait de l’immigré par le NPA, contribue un peu plus à ce sentiment général d’une partie non négligeable des couches populaires. Des couches populaires dont les conditions de vie dégradées, l’absence d’espoir, dépassent de loin les différences culturelles ou d’origine qui sont le fonds de commerce de certains.

Plus d’intégration plutôt que plus d’immigration, c’est évident !

La France a toujours été une terre d’immigration, d’accueil, et défendre cela s’inscrit dans l’héritage de la Nation, qui a toujours été généreuse (droit du sol 1889 en France), et l’immigration continuera de contribuer à l’enrichir dans tous les sens du terme, mais pour tout il est question de bonne mesure, d’équilibre. Ainsi, pour que ceux qui entendent venir chercher en France une nouvelle chance la trouve, il faut aussi que les conditions en soient réunies, et cela a à voir directement avec les possibilités d’insertion sociale, de l’intégration de façon plus générale, pour justement éviter que l’argument de mise en concurrence des travailleurs français avec les travailleurs immigrés ne puisse être un recours pour ce patronat qu’il est question de combattre ensemble : travailleurs Français et immigrés même combat !

Il faut donc, pour pouvoir accueillir, un certain espace vital qui, s’il n’est pas respecté en en étouffant les possibilités, condamnent tous ceux qui migrent vers la France à être de plus en plus rejetés aux marges, en mal d’intégration, en mal de trouver leur place parmi les autres. Nous sommes passés de 45000 naturalisation par an en 1995 à 108.000 aujourd’hui, rien qui ne ressemble à un repli raciste de la France.

La question de l’immigration est une grande question politique qui demande responsabilité et une vraie vision de la nation, des choses qui manquent irrémédiablement à ce candidat. La seule réponse viable à la situation c’est plus de nation et plus de république, plus de liberté, d’égalité et de fraternité dans la responsabilité. C’est pousser jusqu’au bout la portée et le sens des attributs de cette République démocratique, laïque, sociale, indivisible bien que décentralisée. C’est défendre cela, Monsieur Poutou, qu’être un révolutionnaire de notre temps !

Guylain Chevrier.

 

1-http://www.diasporaenligne.net/index.php?option=com_content&view=article&id=1532 :-le-patronat-europeen-veut-plus-dimmigration-pierre-levy-du-nouveau-brn


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 09:00

    le NPA est contre la libre circulation des capitaux et donc le pillage des pays du sud et la speculation qui sont la cause principale de l’immigration. Tu a raison arretons les raisonnements simplistes.....
    La pauvrete est la principale cause de l’immigration : les maçons de la creuse, les ramoneurs savoyard, les mexicain de Barcelonette, etc ne partaient pas de chez eux par plaisir. L’immigration italienne, portugaise...c’etait pour le plaisir de changer d’air ?
    Ensuite , il y a 8 millions de pauvres en France, pres de 70% de la population qui gagne moins de 1500 euros par mois, alors ces gens la ferait bien de regarder serieusement ce que propose le NPA , voici pour les curieux :
    http://www.npa2009.org/content/nos-r%C3%A9ponses-%C3%A0-la-crise-texte-vot%C3%A9-par-le-1er-congr%C3%A8s-du-npa

    et pour en savoir plus sur Poutou :
    http://2ccr.unblog.fr/2011/11/02/un-candidat-sans-artifice/


    • foufouille foufouille 4 novembre 2011 11:44

      le NPA est contre la libre circulation des capitaux et donc le pillage des pays du sud et la speculation qui sont la cause principale de l’immigration.

      non, c’est la difference de salaire
      sur un smic a 1000, tu peut envoyer min 200 en afrique ou economiser pour te payer maison commerce etc


    • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 11:52

      le NPA est contre la libre circulation des capitaux et donc le pillage des pays du sud et la speculation qui sont la cause principale de l’immigration.

      La difference de salaire influ, c’est vrai mais si les pays peuvent se develloper sans la predation des multinationales du nord, si les gens sont mieux chez eux ils ne viendront pas se faire chier chez nous.


    • foufouille foufouille 4 novembre 2011 14:12

      non
      ils pensent qu’on est riche
      si boboland avec un smic a 10000 existait, les francais iraient


    • Beaurepaire Beaurepaire 4 novembre 2011 10:42

      Dans les sondages Nathalie Arthaud pour Lutte ouvrière et Philippe Poutou pour le NPA ne recueillent que 1% des intentions de vote. Melenchon à 5% va les rejoindre avec encore 2% en moins. Marine malgré (ou à cause) des attaques ridicules allant de l’extrême-droite (sioniste) à l’extrême-gauche (soutien de Sarko) et surtout du pouvoir (gauchiste) et du MEDEF (dangereuse) est repassée à 19%. La différence c’est que 13% des sondés disent savoir pour qui ils vont voter mais ne veulent pas le dire aux sondeurs. C’est un chiffre anormalement important ! Les instituts de sondage savent bien pour qui ils vont voter, mais depuis quelques mois les scores du FN ne sont plus corrigés. 



      Pourquoi ces 13% ? Marine, outre des conseillers qui sont des universitaires de gauche, des centristes ou des gaullistes, récupèrent des électeurs à gauche et surtout à l’extrême-gauche, qui ne s’en vantent pas de trop. L’extrême-gauche est passée de 20% à 7%. Le programme d’Arnaud Montebourg en matière de propositions économiques a plu à des Français qui en ont assez de la dérive totalitaire du libéralisme, mais le soutien à Hollande, moins. Il est bien certain que ce n’est pas Flanby qui va imposer l’égalité des entreprises devant l’impôt, nationaliser les banques et Areva ou les mettre au service des Français, relancer cette idée des gaullistes de gauche sur le socialisme appelait la participation, empêcher les délocalisations par des taxes aux frontières qui les rendront compliquées et coûteuses... N’imaginez-pas Frère Benêt disant non à l’OTAN, aux Chinois ou à la Parisot... faut pas rêver les amis ! D’ailleurs la Parisot elle le sait et elle prépare un front républicain pour faire élire Hollande face à Marine. Imagine t’on Jaurès élu avec le soutien du patronat ? Marx faisait parfois des critiques sur le patronat excellentes, mais il ne s’imaginait pas qu’après le soutien au stalinisme, ses disciples se feraient élire par les Thyssen ou les Krupp comme Hitler.


      Thyssen et Krupp c’étaient des rigolos. Golden Sachs et le MEDEF, se sont emparés désormais du pouvoir politique, des médias et de la culture. Rothschild, Bouyghes, Lagardère... Au niveau justice ils ont ont aussi leurs hommes de paille. Désormais devenus les rois du monde ils veulent faire de tous les peuples des esclaves à la chinoise. Pour cela il faut faire venir des centaines de millions d’immigrés en Europe et ainsi supprimer le SMIC et les protections sociales. Leurs amis de la conférence des évêques italiens demandent désormais à l’Europe d’accueillir 200 millions d’Africains. Or en France nous avons 5.000.000 de chômeurs, 1.730.000.000.000 d’€ de dettes. Nous sommes limite récession. Il manque 900.000 logements sociaux et le chiffre des SDF ne cesse d’augmenter. L’ensemble des partis politiques et surtout le NPA cautionnent cette politique. Le NPA est même le fer de lance des globalists, des immigrationistes et même des islamistes. Le NPA, parti normalement progressiste, a présenté des femmes voilées. Je me souviens que Krivine avait accueilli Khomeyni dans une villa appartenant à la LCR, qui les a remercié à sa façon, mais à l’époque Krivine n’était pas pour la Charia et les militantes ne portaient pas le voile. 


      Le NPA à 1% c’est encore un danger pour les travailleurs, car il a des soutiens à gauche et les mêmes buts que le MEDEF en matière d’immigration : des centaines de millions d’esclaves, au détriment de nos peuples et de ces peuples.

       


      • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 10:54

        Quand dans la même émission, Marine Le Pen, fustige les travailleurs
        immigrés et que l’instant d’après elle demande la présence de l’armée pour
        protéger nos multinationales qui exploitent et pillent les richesses d’autres
        pays, on comprend que son seul objectif est la défense du capitalisme ! C’est
        souvent à cause de cette colonisation économique, que les populations
        spoliées n’ont d’autre choix que l’immigration....

        http://2ccr.unblog.fr/2011/01/17/le-fn-defenseur-des-classes-populaires/


      • Beaurepaire Beaurepaire 4 novembre 2011 12:07

        Quand dans la même émission, Marine Le Pen, fustige les travailleurs
        immigrés et que l’instant d’après elle demande la présence de l’armée pour
        protéger nos multinationales qui exploitent et pillent les richesses d’autres
        pays, on comprend que son seul objectif est la défense du capitalisme ! C’est
        souvent à cause de cette colonisation économique, que les populations
        spoliées n’ont d’autre choix que l’immigration....


        C’est amusant car en rien crédible ! C’est pour cela qu’elle est à 19% et va faire beaucoup plus et que les intentions de votes pour votre NPA oscille entre 0 et 1%. La Yougoslavie de Tito c’est fini et le communisme aussi. Alors comme en Chine vous êtes les alliés des capitalistes les plus pourris et servez de l’opium au peuple. En France vous avez perdu les ouvriers alors vous vous être figurés récupérer le vote islamiste. Du coup vous êtes passé de 4 à 1%. 

        Le message de Marine sur l’immigration c’est que dans un pays qui a cinq millions de chômeurs il faut se soucier d’eux et de tous ceux qui vont connaître le même sort dans les mois qui viennent. La zone €, que le FN a été le seul parti encore existant à combattre en 2005, va faire faillite comme l’Argentine avec le $ en 2000 et la Russie d’Eltsine (enfin presque). Il faut appliquer des remèdes analogues. L’un d’eux est de constater la réalité : on n’a plus besoin d’immigration de travail.

        Au niveau des multinationales et des patrons en général on voit bien à qui ils s’en prennent, au point d’essayer de créer une mobilisation autour de la Parisot. En vain ! Sans parler du vote ouvrier, les classes moyennes souffrent des agissements des banksters et ils voient bien que les globalists mènent leur pays à la ruine. 

        Vous apparaissez comme le fer de lance des nouveaux esclavagistes. Pour les délocalisations vous ne savez dire qu’une chose officiellement il faut les interdire. C’est irréalisable donc cela ne profite qu’au patronat. Taxer les produits chinois produits parfois par des enfants ou des prisonniers des communistes, sans se soucier de leur sécurité et de la pollution ça c’est lutter contre les financiers apatrides. Sans parler du coût en énergie des transports, de la qualité des produits et de leurs dangers pour la santé !!! 

        Au fait Marine est la seule des candidats sérieux à condamner les guerres néo-colonialistes (Irak, Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye... ). Elle propose des rapports normaux avec l’Afrique et de les aider. Certains de ses conseillers pensent comme moi qu’il faut décoloniser jusqu’au bout. 

      • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 12:33

        Ce n’est pas parcequ’ a une epoque 99% des gens pensaient que la terre etait plate qu’ils avaient raison !


      • Beaurepaire Beaurepaire 4 novembre 2011 13:18

        C’est ce qui se passait quand elle disait que l’€ avait des conséquences négatives sur notre économie, que l’Europe et l’OTAN faisaient de la France un état vassal, qu’on ne pouvait plus accueillir 203.000 immigrés, que la misère était grande surtout dans les campagnes, qu’il fallait défendre les services publics, que la laïcité était menacée... Je faisais partie des 99% qui la traitaient de folle, qui riait et hurlait car tout le monde le faisait. Je clignais de l’oeil comme les crétins lors du discours de Zarathoustra : 

         Hélas ! Le temps est proche du plus méprisable des hommes, qui ne sait plus se mépriser lui-même. Voici ! Je vous le montre le dernier homme. »

        « Amour ? Création ? Désir ? Étoile ? Qu’est cela ? »

        Ainsi demande le dernier homme, et il cligne de l’œil.


        Et puis un peu troublé par certaines de ses solutions et voyant la justesse de ses dires, je l’ai écouté et j’ai comparé ses idées avec ce que la Parisot ou Pujadas disent d’elles. 



      • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 13:24

        Je faisais partie des 99% qui la traitaient de folle....Heu, c’etait dans quelle emission !


      • Beaurepaire Beaurepaire 4 novembre 2011 13:35

        Dans toutes les émissions c’était le cas et Drucker faisait des mamours à Besancenot. Quand Zeymour et Ménard se sont comportés différemment ils ont été insultés par les chiens de garde du système et virés. 


        Maintenant les plus intelligents - sauf s’ils sont rétribués par la Parisot - ont changé d’attitude, j’en conviens. La Parisot contrôle de plus en plus étroitement les politiques et les journalistes. Elle est avec eux comme si c’était la présidente ou leur patronne. Et ils obéissent !

      • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 13:45

        la Parisot controle tout le monde, sauf Marine : mort de rire, bon je vais en rester la sinon a force de rire je vais me demonter une machoire !


      • Beaurepaire Beaurepaire 4 novembre 2011 14:53

        La Parisot et le MEDEF préparent un front soi-disant républicain contre Marine. Donc il va y avoir un front allant des révisionnistes qui la disent sionistes au NPA. Il sera soutenu par les pires islamistes, des extrémistes ultra-sionistes, Sarko, les financiers du monde entier, les dictateurs qui se débarrassent de leurs pauvres pour mieux s’enrichir, les magouilleurs, le MEDEF donc, les banques, les évêques français, les syndicats qui ne représentent plus personne, les permanents des associations bidons... 


      • bigglop bigglop 4 novembre 2011 20:02

        Bonjour à tous,
        Une petite vidéo révélatrice de la face cachée de Besancenot

        http://www.dailymotion.com/video/xfn5f8_besancenot-muet-sur-le-groupe-bilderberg_webcam


      • Sacotin Sacotin 4 novembre 2011 20:34

        Encore un qui se laisse avoir par les sirènes de la marine...


      • jaja jaja 4 novembre 2011 12:19

        Ne pas oublier qu’alors que le NPA aidait aux blocages lors du mouvement contre la réforme des retraites la Le Pen appelait à la répression des ouvriers par les CRS !

        http://blogs.mediapart.fr/blog/2iemdb/221010/marine-le-pen-appelle-la-repression

        On voit bien par cet exemple clair combien sont hypocrites les postures de la châtelaine de Saint-Cloud...


        • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 12:37

          dans ma region, il y a une usine qui est occupé par les ouvriers, et sur les mur alentours ils avaient collé des affiches pour expliqué leur lutte et crier leur colere : en un weekend toutes ont été recouvertes par la flamme tricolore du FN !
          sans commentaires..............


        • jaja jaja 4 novembre 2011 12:48

          Sans commentaires en effet...

          Contrairement à la légende diffusée dans la fachosphère la majorité des ouvriers ne sont pas dupes... Seuls les jaunes fricotent avec les fachos mais ce n’est pas nouveau...Ainsi à la porte des boites les diffuseurs du FN se font régulièrement virer par les ouvriers comme à PSA Aulnay récemment....


        • bluerage 4 novembre 2011 12:51

          Il est clair qu’avec un discours pareil le NPA va servir de repoussoir aux ouvriers et perdre sa base électorale, ne réunissant finalement que quelques fils de bobos pseudo révolutionnaires de salon, si il fait 2 pour cent aux présidentielles ce sera Noel au balcon.

          A dire de telles conneries à la télé, fuat pas s’etonner si ensuite les gens votent FN. Ceux qui sont sur le terrain savent pourquoi, les autres autistes eux continueront à croire au grand soir

          NPA et MEDEF même combat quoique pas pour les mêmes raisons, la Parisot vous dit merci les gars.


          • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 13:08

            Par curiosité, peut tu me dire dans quel lutte ouvriere le FN s’est engagé et a participé ?
             Ensuite quel base ouvriere ? malhaeureusement la majorité des salariés ne vote pas, le travail de fond de l’extreme droite « tous pareils, tous pourris » a porté ses fruits. D’ailleurs ici meme tu continu le travail en faisant croire que le NPA travailles pour le patronat, tu poursuit le travail de sape. Mais il suffit de reprendre l’histoire, en periode de guerre le FN est dans la collaboration, pas dans la resistance , le FN defend ses interets de classe avec une atrocité inouie contre les populations, Le Pen est milliardaire et ne se trompe pas de combat !
            Mais un milliardaire seul ne peut rien seul, alors il lui faut des gogos pour aller en premiere ligne....


          • non667 4 novembre 2011 18:16

            à gil
            Par curiosité, peut tu me dire dans quel lutte ouvriere le FN s’est engagé et a participé ?

            1° les nervis du npa et autres traitres facho lui interdisent physiquement !
            2° manifester contre ....quand on à voté front républicain qui à amené chirac puis sarko et qui amènera flamby au pouvoir est un leurre de traitres au peuple comme le communisme dévoyé a été un leurre pour les peuples soviétiques au bénéfice d’une nomenclature ! smiley smiley smiley
             


          • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 13:10

            Le discourt du FN est changeant suivant ses interets, d’ailleurs a une epoque Le Pen aimait beaucoup les musulmans, voir ci-dessous :

            http://2ccr.unblog.fr/2011/10/14/jean-marie-le-pen-aime-les-musulmans-algeriens/


            • bluerage 4 novembre 2011 16:38

              Au NPA vous aimez aussi beaucoup les musulmans, vous avez même présenté une voilée aux élections qui vous a fait perdre la moitié de vos militants, et malgré ça vous n’avez toujours rien compris Robert GIL , en espagnol un GILIPOLLAS est un abruti fini, un con quoi , c’est pas de votre faute avec un tel pseudonyme...


            • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 17:23

              plutot que des insultes reponds a ma question :


            • BHL=MST 4 novembre 2011 14:22

              L’union des mondialistes vous présente : La mort des acquis sociaux ! Avec Poutou( Ouvrons les frontières ! ) et Rockefeller (baissons les salaires !). Thibault :« je m’y suis reconnu ! », Parisot : « la comédie de l’année ! »


              • xray 4 novembre 2011 16:31


                IMMIGRATION

                La misère est le fondement de la société de l’argent ! 
                (Le malade, l’industrie première.) 

                Il est certain que lorsque l’on n’a pour seul repère que le PIB et que l’on sert le capital de la Dette publique, la vision de l’immigration ne peut être que positive.

                Multiplier la misère et les malades pour générer du PIB. 
                Quand le PIB augmente, c’est de la croissance. Quand le pays fait de la croissance, il s’enrichit. Quand le pays s’enrichit, c’est de l’argent pour ceux qui en ont besoins. Va sans dire, de l’argent pour les riches.  Pour être pauvre, on n’a pas besoin d’argent. 

                Toute dégradation est source de PIB. 
                Par leur présence, par les désordres qu’ils occasionnent ainsi que la délinquance et les vandalismes dont ils sont responsables, les immigrés contribuent à générer du PIB et à gonfler de capital de la Dette publique. 

                Le capital de la Dette publique contrôlé par qui ? 

                Il faut se méfier du discours des « intellectuels ». 
                S’il veut bouffer, un intellectuel n’a d’issue que de servir le système qui lui remplit sa gamelle et lui nettoie ses crottes. 

                Bon à rien et nul en tout, bardé de diplômes bidons, il est persuadé qu’il ne peut être qu’un « intellectuel ». 

                Le bourbier européen 
                http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com 

                L’EUROPE des CURÉS 
                http://mondehypocrite.midiblogs.com 



                • molotov Le sablier 4 novembre 2011 18:43

                  Philippe Poutou ou le faut révolutionnaire mis en place par l’UMP,

                   tout comme jadis Mr besensenot mais qui a eu chaud au miche les dernier temps : (ecoute telephoniques, filature, surveillence,ect...

                  Ceci pour tout simplement divisé pour mieux glissé.

                  Je vous le dit, si il y a parmis vous, des vrais révolutionnaire il faut allée le chercher plus bas. 


                  • Emmanuel Aguéra LeManu 4 novembre 2011 19:40

                    Extrait de l’article... "... leur (les travailleurs immigrés) donner aussi le droit de vote parce qu’ils paieraient des impôts (...Quoi que les sans-papiers qui ne sont en général pas déclarés ne puissent en payer, une des moindres contradictions de ce discours simpliste)« 

                    La connerie de l’auteur est ici avérée. Quand on croit qu’il suffit de ne pas être »déclaré" pour ne pas payer d’impôts. On rentre, on fait pipi, sa prière, et hop ! au lit.


                    • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 4 novembre 2011 21:22

                      Le socialisme ne peut se développer que dans une économie dirigée.


                      Pour qu’une économie soit dirigée, il faut contrôler :

                      - La circulation des capitaux.
                      - La circulation des marchandises.
                      - La circulation des travailleurs.

                      Ces conditions sont absolument nécessaires, mais certes insuffisantes en elles-mêmes.

                      Une fois ces 3 conditions remplies, le socialisme se réalise si l’on partage équitablement la valeur ajoutée et le patrimoine.

                      Qu’au moment où le néolibéralisme s’effondre, des mouvements d’extrême gauche parlent de tout autre chose doit nous interroger sur :

                      - Qui finance ?
                      - Qui procure 500 signatures pour concourir à la présidentielle ?
                      - Qui assure le relais dans les médias ?

                      Pour comprendre, je conseille l’excellent « Complexe d’Orphée » que Jean-Claude Michéa vient de commettre.

                      A cette lecture, vous comprendrez « Comment le loup libéral est-il rentré dans la bergerie socialiste ».


                      • garisamui garisamui 4 novembre 2011 22:51

                        Besancenot était un pitre sympathique qui croyait a ce qu’il disait, lui.

                        Poutou est un guignol sympathique, une belle tête de vainqueur, mais complètement ahuri de s’entendre dire ce qu’il dit.

                        Autant de voix utiles pour MLP, donc.


                        • guylain chevrier guylain chevrier 4 novembre 2011 23:19

                          Le gauchisme joue le jeu non seulement d’une Marine le Pen par son extrémisme mais cache aussi son dogmatisme dangereux pour la démocratie, celui d’un trotskisme qui n’a rien de dissemblable avec le soviétisme des années de plomb que ceux-là dénonçaient tout en en ayant les mêmes attributs : philosophie officielle, culte de la personnalité, sectarisme. Encore heureux qu’on ne risque pas de les avoir au pouvoir !


                          Il faut combattre Marine Le Pen dont il ne fait pas un doute qu’elle défende le capitalisme, car elle ne propose aucune alternative au système, au contraire, elle en joue, en dénonçant de temps à autre ce que personne d’autre ne dénonce de façon tactique et efficace. Mais pour la combattre, il faut aller sur le terrain des motifs qui font voter pour elle sinon, on a tout faux et on la rend plus dangereuse encore qu’elle ne l’est. Mais n’oublions pas non plus que c’est l’absence de projet politique à gauche et les désillusions qu’elle a provoquées par ses trahisons régulières qui créent ce phénomène dangereux. Et encore plus sans doute avec une extinction de la voix des peuples organisée par une Europe qui vide de toute substance le mot démocratie pour mieux faire le lit d’un risque fasciste qui pourrait très bien prendre une forme beaucoup plus tangible à l’aune d’une mondialisation qui piétine les peuples, les méprise. 

                          Nous entrons, ne nous le cachons pas, dans une période de montée des périls avec pour l’instant aucune alternative. Même un grand mouvement de masse ne suffirait à régler le problème car il manque le contenu. Quel modèle de société opposer à celui qui nous domine ? Il y a bien des pistes mais c’est une toute nouvelle pensée qui doit voir le jour et qui reste à faire murir. Le péril fasciste vient peut-être plus de ceux qui veulent une démocratie bidonnée sur le mode du parlement européen, 72 députés français sur 736 dont la voix même unanime ne sert à rien face aux autres députés, qui permet de faire jouer le fédéralisme et la supranationalité contre les nations, les peuples, en donnant l’illusion d’être représentés et libres, ce qui ne trompe de plus en plus qu’un nombre restreint de citoyens. Citoyens, définition : « celui qui fait les lois auxquelles il obéit et qui est tour à tour gouvernant et gouverné ». Tout le contraire de ce que nous vivons aujourd’hui.

                          GC.


                          • LE CHAT LE CHAT 4 novembre 2011 23:52

                            toujours aussi cinglés au NPA ? après les candidates voilées , l’appel à l’immigration massive ,
                            merci à Poutou de contribuer à booster fortement le score de MLP !
                            Déjà Tartine au brie et son appel au droit de vote pour les immigrés avait donné un coup de pouce ...

                            Ils sont à la rue complet !


                            • wesson wesson 5 novembre 2011 01:01

                              Bonjour l’auteur,
                              franchement ces articles là sont vraiment pénibles. Si les parti de gauche disent des choses vraiment de gauche, alors ça fait toujours le jeu du FN.

                              D’ailleurs, n’importe quelle idée qui n’est pas du FN fait le jeu du FN ... et on a bien compris votre raisonnement : pour défendre son idée, alors il faut se taire !

                              Et depuis le temps que le jeu du FN est fait, il devrait déjà être au pouvoir ! Sauf qu’il ne le sera jamais, car les gens savent bien que c’est un parti de girouette, qui va toujours dans le sens du vent. Hier ils allaient flatter la croupe à Reagan, aujourd’hui il tâtent les fesses aux salariés.

                              Alors vous savez, entre un parti qui dit tout et son contraire, et un parti qui répète les même choses depuis 30 ans, je préfère encore la cohérence des opinions. Et savez-vous, je dit que le ciel est bleu, même si Marine Le Pen pense la même chose !


                              • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2011 02:16

                                Le FN n’était pas un parti fréquentable, mais depuis que la fille contrairement à LePen père revient sur certains thèmes et même mieux va voir l’ambassadeur d’Israel aux states...

                                Donc maintenant elle est fréquentable, mais elle va peut être elle aussi rentrer dans le système et on verra si le Sarkozy soutenu par les sionistes et les mondialistes ne sera pas contraint et forcé au dernier moment de négocier avec Marine LePen que nos médias de la pensée unique auront relooké sous un bon angle d’ici 2012...

                                Or le Napoléon de poche fera tout et n’importe quoi pour repasser sinon c’est la cour de justice directe avec toutes les casseroles et les affaires qu’il traine depuis Karachi !!

                                Évidemment si Marine LePen se retrouve face à Hollande, on va nous faire le coup des films nazis sur le service public, et les mises en scène dans la rue avec hystériques et pleureuses s’indignant de vivre dans un pays ou on peut voter pour autre chose que les candidats préfabriqués de l’UMPS, candidats adoubés par le système, par les grands groupes et les financiers de la mondialisation et de la globalisation...

                                Mais à part cela nous sommes en démocratie, pourquoi ne demande t on pas vraiment leur avis aux français sur l’immigration, plutot que de nommer un émissaire americano sioniste au secrétariat de la dite immigration, j’ai nommé le pantin Klarsfeld, qui ne nous fait plus rire depuis son démasquage idem pour son collègue de propagande de la pensée unique BHL...

                                Quand à Madame Parisot, inutile de dire qu’elle n’a rien fait comme le gouvernement actuel pour limiter les délocalisations de groupes multimilliardaires...
                                Pas plus que de se prononcer sur une immigration douteuse en 2011, prétexte à des sous emplois à moins de mille euros, au torpillage organisé de notre système social et de nos conventions....

                                Tout ceci faisant le bonheur de la clique dorée mondialiste, les vrais dirigeants du monde, le NOM et le Bilderberg, entre autres, tout ce beau monde n’ayant jamais gagné autant de milliards, alors que la moitié de la planète rame, travaille avec des salaires de misère, et subissent une crise que ceux d’en haut n’ont jamais connu, encore moins en 2011, la pauvreté et la précarité du plus grand nombre, faisant le bonheur et la richesse des salopards qui dirigent réellement et globalement ce monde aussi peu démocratique que cohérent !!


                              • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2011 02:27

                                 Les gens qui cautionnent ce système et qui prônent une immigration pire que celle que Sarkozy entretient malgré des opérations de façade et de com, sont des bons petits collabos déguisés du système....

                                 Les ouvriers ont envoyé paitre à plusieurs reprises Besancenot qui s’est retiré dès qu’il a été démasqué craignant de se prendre un bourre pif d’un ouvrier à l’ancienne pas dupe de la comédie des partis à la française sous Sarkozy ( manipulations et faux extrémistes bidons)...

                                La nouvelle fausse Arlette est agrégée dans une grande Fac parisienne, mais chut faut pas le dire, elle ne fait déjà que 1% faut pas réveiller les derniers rêveurs qui croient que l’internationale americano sioniste tolère une vraie gauche ou un vrai parti politique de gauche...

                                Les financiers choisissent les candidats éligibles, donc ne vous étonnez pas des personnages un peu surfaits parachutés censés représenter la gauche de la gauche, la manipulation avait commencé avec madame Buffet, et j’ai de gros doutes sur Melenchon...
                                Quand au postier de Neuilly, si certains n’avaient pas encore compris, il était à coté pour aller prendre ses consignes !! d’ailleurs Hollande n’est il pas allé au lycée à Neuilly ??


                              • jaja jaja 5 novembre 2011 15:16

                                Si j’avais le temps je ferais une petite compil des vidéos des boites où OB est passé pour démonter les saloperies de Chistoff M.... En tous cas OB s’éclate depuis qu’il n’est plus porte-parole mais simple militant...

                                http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/besancenot-lance-le-crac-40-04-11-2011-1702061.php

                                OB et les ouvriers, un exemple on peut en trouver beaucoup d’autres :

                                http://www.dailymotion.com/video/x9ojm0_les-conti-place-vendome-240609_news


                              • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2011 21:48

                                si vous gobez les montages de presse c’est votre problème...

                                Moi je n’appartiens à aucun parti ni syndicat ce qui me permet de rester lucide...

                                On ne peut pas comparer le statut d’un postier de Neuilly avec celui d’un ouvrier d’usine, ou d’une caissière de supermarché !!

                                Moi j’ai travaillé en usine et vécu trois licenciements difficiles, ce n’est pas le cas du fantoche Besancenot adoubé par le système mondialiste car inoffensif et permettant à certains de libérer leur rancoeurs ds des opérations retransmises à la télé ( donc déja bidon)...

                                Pas une caméra ne filme actuellement les ouvriers de Mary sur Marne ou ce qu’il en reste devant leur usine, qui va surement finir par fermer sans aucun mouvement de doigt du gouvernement actuel, des médias achetés et de certains syndicats qui ne manifestent que quand il est trop tard !!! ( eux aussi bien achetés par le système avec des CE ou il ne vaudrait pas mieux mettre le nez en 2011 pour éviter l’émeute des gens démunis)...

                                La France est dans un système d’hypocrites de faux semblants et de collabos du pouvoir qui ne font que du théatre devant les caméras tout en laissant fermer les boites contre enveloppes, ce système mafieux est au bout du rouleau, il est temps que cela cesse...


                              • guylain chevrier guylain chevrier 5 novembre 2011 02:17

                                Je ne vois pas ce qu’il y a de pénible dans mon article. Je ne fais qu’un constat tout ce qu’il y a de plus objectif. Les gens du NPA adhèrent à une idéologie dogmatique, antinational qui fait le jeu du nationalisme, pro-immigré qui le fait tout autant. Des gens effectivement sectaires qui font de la chasse aux sorcières dès qu’ils le peuvent dans les syndicats où ils ont fait de l’entrisme depuis des années. Ces gens là sont une catastrophe et n’occupent la réalité en faisant parfois illusion que dans la mesure où le parti communiste qui en un temps a pu être porteur d’un véritable espoir pour les couches populaires à désinvesti la place. Mais sur le fond, ce qui me dérange le plus chez ces trotskistes, c’est leur déni des libertés individuelles conséquent à leur dogmatisme, c’est là où il faut en avoir peur, comme de tous ceux qui, au nom d’une grande cause sont prêts à tout instant à ne respecter aucun des grands principes qui font une société fondée sur l’Etat de droit. Là aussi ils font le jeu du FN.


                                • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2011 02:38

                                  Personne n’ose souligner que les pays mal notés ou en difficulté, sont les derniers pays socialistes de l’Europe et du monde peut etre...

                                  Nous nous n’avons plus de vrais socialistes depuis le départ de Mauroy, et Hollande sera plus proche d’un Blair, s’il devait passer, donc il rassurera les agences de notations, à condition de retirer sa proposition délirante d’embaucher des dizaines de milliers d’enseignants en plus...

                                  Le symbole de Papandreou et de la Grèce, c’est un signe révélateur que les banques mondialistes donnent leurs ordres au grand jour et que les politiques sont « tolérés » à condition qu’ils baissent leur froc et viennent aux convocations du conseil supérieur, pour prendre des coups de triques, comme des enfants pris en faute !!

                                  C’est la fin des états et de la politique, ah elle est belle l’Europe de 2011, une Europe fantoche aux ordres des banques americano sionistes et des agences de notation qui sont les vraies courroies de transmission et de sanction du NOM... le pouvoir au dessus des pouvoirs et des états réduits à aller prendre leurs listes de mesures et de procédures à appliquer comme des gamins punis à la queue leu leu, devant un conseil de discipline !!


                                • guylain chevrier guylain chevrier 5 novembre 2011 18:41

                                  Réponse à la malhonnêteté intellectuelle d’un certain LeManu qui dit :

                                  « Extrait de l’article... »... leur (les travailleurs immigrés) donner aussi le droit de vote parce qu’ils paieraient des impôts (...Quoi que les sans-papiers qui ne sont en général pas déclarés ne puissent en payer, une des moindres contradictions de ce discours simpliste)"

                                  La connerie de l’auteur est ici avérée. Quand on croit qu’il suffit de ne pas être « déclaré » pour ne pas payer d’impôts. On rentre, on fait pipi, sa prière, et hop ! au lit.« 

                                  Un extrait évidemment tronqué de mon article en référence pour justifier une remarque inspirée uniquement par un parti pris ainsi facilement repérable. Voilà l’extrait sans sa coupe, mis en gras : »leur (les sans-papiers) donner aussi le droit de vote parce qu’ils paieraient des impôts (Entendu en lien avec la création de richesses - Quoi que les sans-papiers qui ne sont en général pas déclarés ne puissent en payer, une des moindres contradictions de ce discours simpliste)…« Et oui, j’avais précisé  »Entendu en lien avec la création de richesses« , parce que l’argument toujours avancé, c’est que les sans-papiers travaillent et qu’il faudrait dont les régulariser parce que cela démontrerait leur utilité économique et par voie de conséquence aussi leur donner le droit de vote en rapport avec des impôts sur le revenu qui ont cette signification de citoyenneté de droit pour ceux qui défendent cette cause. Evidemment, des impôts il en existent de toutes sortes dont des impôts indirects en nombre, mais bien sûr, et clairement, il ne s’agissait pas ici de cela.

                                  Alors mon cher Le Manu, il faut arrêter tout de suite cette manipulation qui ne vise encore une fois qu’à éviter le débat de fond sur le contenu pour manier l’insulte en désignant ainsi »la connerie de l’auteur", c’est-à-dire moi, une méthode dont on retiendra le ridicule consubstantielle du gauchisme primaire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès