Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (...)

Pierre Laval, de l’arrivisme ordinaire à l’horreur politique (2)

« En elle-même toute idée est neutre, ou devrait l’être ; mais l’homme l’anime, y projette ses flammes et ses démences : impure, transformée en croyance, elle s’insère dans le temps, prend figure d’événement ; le passage de la logique à l’épilepsie est consommée… Ainsi naissent les mythologies, les doctrines, et les farces sanglantes. » (Emil Cioran dans "Précis de décomposition", 1949, cité dans "L’œil de Vichy", 1993). Sur Pierre Laval, deuxième partie.



Pierre Laval était une personnalité politique très classique de la IIIe République. Et le voici qui a viré à l’autocrate traître et sanguinaire.


Laval et Vichy

Le régime de Vichy était ainsi né : « L’Assemblée Nationale donne tout pouvoir au gouvernement de la République, sous l’autorité et la signature du maréchal Pétain, à l’effet de promulguer par un ou plusieurs actes une nouvelle Constitution de l’État français. Cette Constitution devra garantir les droits du Travail, de la Famille et de la Patrie. Elle sera ratifiée par la Nation et appliquée par les Assemblées qu’elle aura créées. La présente loi constitutionnelle, délibérée et adoptée par l’Assemblée Nationale, sera exécutée comme loi de l’État. » (signé par Albert Lebrun et Philippe Pétain, à Vichy le 10 juillet 1940). Il n’y a eu aucune ratification par le peuple des actes constitutionnels que Pétain a promulgués dans la plus grande autocratie.

Ce régime, qui remit en cause sans le dire explicitement à la fois la République et la démocratie, dura quatre années parallèlement à l’Occupation nazie. Il s’effondra avec la Libération de la France et très formellement avec l’ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental promulguée à Alger par De Gaulle.

Cette ordonnance, inspirée des thèses constitutionnelles de René Cassin, proclamait que le régime de Vichy ("autorité de fait") n’avait jamais représenté la France qui était donc toujours demeurée républicaine : « La forme du gouvernement est et demeure la République. En droit, celle-ci n’a pas cessé d’être [article 1]. Sont en conséquence nuls et de nul effet tous les actes (…) promulgués sur le territoire continental postérieurement au 16 juin 1940 et jusqu’au rétablissement du Gouvernement provisoire de la République française [article 2]. ».

C’est pourquoi De Gaulle a toujours refusé de rétablir la République comme lui demandait notamment Georges Bidault, le président du Conseil national de la Résistance (CNR) : « La République n’a jamais cessé d’être. La France libre, la France combattante, le Comité français de libération nationale l’ont tour à tour incorporée. Vichy fut toujours et demeure nul et non avenu. Moi-même suis le Président du Gouvernement de la République. Pourquoi irais-je la proclamer ? ».

Cette doctrine très gaulliste (déjà proclamée dans le manifeste de Brazzaville le 27 octobre 1940 : « L’organisme sis à Vichy et qui prétend porter ce nom est inconstitutionnel et soumis à l’envahisseur. ») fut néanmoins battue en brèche sans être explicitement remise en cause par Jacques Chirac lorsqu’il a reconnu la responsabilité de l’État dans la rafle du Vel’ d’Hiv’ le 16 juillet 1995 (voir plus loin). On ne pouvait cependant ignorer que le pouvoir en France continentale était aux mains de Pétain…


La politique de collaboration

Philippe Pétain resta officiellement Président du Conseil avec le titre de Chef de l’État mais le gouvernement était désormais dirigé par un Vice-Président du Conseil avec la nomination de Pierre Laval le 12 juillet 1940, bombardé comme le successeur désigné de Pétain en cas de vacance du pouvoir, et cumulant à partir du 28 octobre 1940 le Ministère des Affaires étrangères, mais il a été congédié sans ménagement le 13 décembre 1940 au profit de Pierre-Étienne Flandin puis de l’amiral François Darlan. Il fut rappelé par Pétain sur forte insistance des nazis le 18 avril 1942 avec le titre de Président du Conseil jusqu’à la Libération (formellement le 19 août 1944), période où il a cumulé également les titres de Ministre de l’Information, des Affaires étrangères et de l’Intérieur.

_yartiLavalPierre05

Toute la politique de Pierre Laval, en 1940 et de 1942 à 1944, a été de montrer la sincérité d’une alliance entre la France et l’Allemagne, ce qui nécessitait d’être plus zélé que les nazis. Il considérait que le Royaume-Uni perdrait un jour ou l’autre la guerre et qu’il fallait montrer des gages de bonne volonté aux Allemands pour préserver au maximum les intérêts de la France. Toute une propagande s’est développée autour de Pétain, des valeurs du travail, de la famille et de la patrie, autour de l’effort et de la noblesse des paysans, de la période précédente qui était laxiste, immorale et dégénérée. Je conseille à cet égard de regarder l’excellent film "L’œil de Vichy" réalisé par Claude Chabrol en partenariat avec Robert Paxton et Jean-Pierre Azéma, et sorti le 10 mars 1993.

Se moquant de la "Révolution nationale" voulue par Pétain et peu "préoccupé" par le statut des Juifs institué dès le 3 octobre 1940 (qu’il signa), Pierre Laval a tout fait pour favoriser la collaboration avec les nazis. Après sa rencontre avec Hitler à Montoire, Laval a convaincu Pétain de le rencontrer aussi le 24 octobre 1940. La poignée de main eut un terrible retentissement symbolique.

_yartiDrone03

De retour au pouvoir (après la disgrâce de Darlan), Pierre Laval redoubla les signes de collaboration avec les nazis, pensant (à tort) que Hitler serait plus clément avec la France dans le cadre d’une réorganisation de l’Europe. Au point de se faire humilier lors d’une autre rencontre avec Hitler à Munich le jour même de l’invasion de la zone libre par les nazis. Pierre Laval rencontra Hitler au moins trois fois pendant la guerre.


« Je souhaite la victoire de l’Allemagne… »

Le 22 juin 1942, à l’occasion du premier anniversaire de l’attaque de l’Allemagne contre l’Union Soviétique, Pierre Laval prononça à la radio ce qui le fit condamner pour haute trahison. Il donna cette alternative : « Ou bien nous intégrer, notre honneur et nos intérêts vitaux étant respectés, dans une Europe nouvelle et pacifiée ; ou bien nous résigner à voir disparaître notre civilisation. (…) J’ai la volonté de rétablir avec l’Allemagne et l’Italie des relations normales et confiantes. De cette guerre surgira inévitablement une nouvelle Europe. (…) Pour construire cette Europe, l’Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. (…) On parle souvent d’Europe. C’est un mot auquel, en France, on n’est pas encore très habitué. On aime son pays parce qu’on aime son village. Pour moi, Français, je voudrais que demain, nous puissions aimer une Europe dans laquelle la France aura une place qui sera digne d’elle. ».

On notera que les mots employés avaient perdus de toute signification : "Europe pacifiée" (par les ravages du nazisme), "civilisation" (déjà disparue avec Auschwitz), "digne d’elle" (en collaborant avec l’occupant). Un peu comme après la Libération les "républiques démocratiques" ou "populaires" qui n’avaient rien de démocratique et rien de populaire. Alors que la Communauté Économique Européenne (CEE) puis l’Union Européenne (UE) ont été réellement porteuses de paix sur le continent européen (et même Prix Nobel de la Paix).

Et dans un détour d’argumentation, Pierre Laval lâcha cette phrase qui choqua tous les Français, même ses plus proches collaborateurs : « Je souhaite la victoire de l’Allemagne parce que, sans elle, le bolchévisme demain s’installerait partout. ». Il avait initialement prévu de dire « Je crois en la victoire de l’Allemagne et je la souhaite parce que… » mais Pétain lui avait fait corriger : « Non, vous n’avez pas le droit de dire "je crois", vous n’êtes pas militaire, donc vous ne pouvez pas faire de pronostic sur l’issue du conflit, vous n’en savez rien. ». Lors de son procès, Pétain rejeta toute la responsabilité de la phrase sur Pierre Laval : « Quand je l’ai entendu à la radio, je croyais que c’était fait, qu’il avait arrangé l’affaire, quand j’ai entendu que cette phrase était répétée à la radio, j’ai bondi. Je ne me suis pas rendu compte. Je croyais que c’était supprimé et je suis navré qu’elle soit restée. » (3 août 1945).

Maurice Schumann, représentant de De Gaulle à la BBC à Londres, a réagi le soir même : « L’homme qui ose souhaiter la victoire de l’Allemagne s’est exclu de la France, il s’est condamné à mort. [Il est] un Judas doublé d’un maître-chanteur et triplé d’un négrier. (…) Pour forcer les ouvriers français à mener dans les usines bombardées du Reich une existence pire que celle des coolies [ouvriers agricoles d’origine asiatique], il a commencé par fermer mille trois cents usines, de manière à synchroniser la création du chômage avec l’invitation au voyage. » (22 juin 1942).


La répression antisémite

La répression des Juifs se renforça et ce fut Pierre Laval qui proposa le concours de la police française dans les arrestations. Plus de dix mille Juifs, surtout des femmes et des enfants, furent arrêtés par la police française (dirigée par René Bousquet) lors de la rafle du Vel’ d’Hiv’ les 16 et 17 juillet 1942.

Il a fallu attendre le 16 juillet 1995 avec l’élection de Jacques Chirac pour que le Président de la République française reconnût la responsabilité de l’État dans cette cruelle ignominie : « La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. » en ajoutant plus positivement : « Je veux me souvenir que cet été 1942, qui révèle le vrai visage de la "collaboration", dont le caractère raciste, après les lois anti-juives de 1940, ne fait plus de doute, sera, pour beaucoup de nos compatriotes, celui du sursaut, le point de départ d’un vaste mouvement de résistance. Je veux me souvenir de toutes les familles juives traquées, soustraites aux recherches impitoyables de l’occupant et de la milice, par l’action héroïque et fraternelle de nombreuses famille françaises. J’aime à penser qu’un mois plus tôt, à Bir Hakeim, les Français libres de Kœnig avait héroïquement tenu, deux semaines durant, face aux divisions allemandes et italiennes. (…) Cette France n’a jamais été à Vichy. Elle n’est plus, et depuis longtemps, à Paris. Elle est dans les sables libyens et partout où se battent les Français libres. Elle est à Londres, incarnée par le Général De Gaulle. Elle est présente, une et indivisible, dans le cœur de ces Français, ces "Justes parmi les nations" qui, au plus noir de la tourmente, en sauvant au péril de leur vie (…) les trois quarts de la communauté juive résidant en France, ont donné vie à ce qu’elle a de meilleur. Les valeurs humanistes, les valeurs de liberté, de justice, de tolérance qui fondent l’identité français et nous obligent pour l’avenir. » (16 juillet 1995). Ce discours est d’ailleurs toujours d’actualité avec la crise des réfugiés syriens.

Son successeur François Hollande confirma cette interprétation historique le 22 juillet 2012 : « La vérité, c'est que la police française, sur la base des listes qu'elle avait elle-même établies, s'est chargée d'arrêter les milliers d'innocents pris au piège le 16 juillet 1942. C'est que la gendarmerie française les a escortés jusqu'aux camps d'internement. La vérité, c'est que pas un soldat allemand, pas un seul, ne fut mobilisé pour l'ensemble de l'opération. La vérité, c'est que ce crime fut commis en France, par la France. ».

En tout, plus de soixante-seize mille Juifs furent arrêtés par la police française entre 1942 et 1944, puis déportés et massacrés à Auschwitz. La justification de Pierre Laval était terrifiante : « Le seul moyen de conjurer le péril juif était le rapatriement de ces individus dans l’Est de l’Europe, leur pays d’origine. » (30 septembre 1942, télégramme aux ambassadeurs français).

_yartiLavalPierre04

Pierre Laval institua aussi le STO (Service de travail obligatoire) qui apporta une main d’œuvre de 600 000 ouvriers français dans les usines allemandes de juin 1942 à août 1943 (le STO a encouragé l’entrée en Résistance de jeunes qui refusaient de partir en Allemagne).

À partir du 26 novembre 1942, Pierre Laval a concentré tous les pouvoirs avec la bénédiction de Pétain (il n’avait plus besoin de la signature du vieux maréchal). Il accentua la répression contre les résistants, les maquisards, tous les opposants au régime ou à l’occupant, et intégra même dans son gouvernement des militants carrément fascistes comme Joseph Darnand (1er janvier 1944), Philippe Henriot (6 janvier 1944) et Marcel Déat (16 mars 1944). À Marseille, un milicien fut même nommé préfet.

Dans le prochain article, la déchéance de Pierre Laval, dont personne ne demanda la réhabilitation.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (15 octobre 2015)
http://www.rakotoarison.eu

Je conseille de lire la biographie par le gendre de Pierre Laval, René de Chambrun : "Pierre Laval devant l’Histoire" (éd. France-Empire, 1983).


Pour aller plus loin :
De Gaulle.
Pierre Laval.
Pétain.
Hitler.
La Shoah.
Mai et juin 1940.
Daniel Cordier.
Jean Zay.
Germaine Tillion.
Stéphane Hessel.
Irina Sendler.
Élisabeth Eidenbenz.
Céline.
Charles Péguy.
Jacques Chirac.
Le mythe gaullien de la rafle du Vel’ d’Hiv’.
Discours de Jacques Chirac du 16 juillet 1995 (texte intégral).
Discours de François Hollande du 22 juillet 2012 (texte intégral).
L’Europe, c’est la paix.
Ce qu’est le patriotisme.

_yartiLavalPierre09
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • malko malko 23 décembre 2015 08:06

    Les collabos d’aujourd’hui, c’est l’UMPS inféodée à l’UE qui est dominée par l’Allemagne.

      
    L’UE, sous direction allemande, est une sorte de 4e Reich.
    Plus besoin de panzers, les banksters font le job avec la dette.
     
    Et donc, de nos jours, la résistance est incarnée par les souverainistes, dont le FN est le plus puissant.

    • MAIBORODA MAIBORODA 23 décembre 2015 08:31

      @malko


      « Et donc, de nos jours, la résistance est incarnée par les souverainistes, dont le FN est le plus puissant ».

      Vous devriez vous renseigner quelque peu sur les origines ou les fondements idéologiques du FN.
      Bon ! Ceci dit, le FN de Marine et de Philippot n’est pas tout à fait celui du père, encore que l’état-major soit composé de quelques nostalgiques de Vichy et de quelques épigones des théoriciens de l’extrême droite d’avant guerre.



    • malko malko 23 décembre 2015 08:52

      @MAIBORODA

        
      Heureusement que vous rectifiez un peu le tir dans la suite votre com.

      Car effectivement, le FN de Marine et Marion, ce n’est plus du tout la même chose que « l’origine » d’il y a 70 ans. D’autant que le FN est né en 1972.

      C’est l’UE qui incarne le fascisme financier actueli. C’est elle « l’occupant » d’aujourd’hui.
       
      Rappeler sans cesse ces « origines » sans rapport avec notre époque, ça fait partie de l’arsenal de propagande anti-FN. Et on n’a pas fini de l’entendre.
        
      La force du fascisme financier de l’UE est dans sa désincarnation. Il n’y a pas une tête emblématique à couper. C’est un dragon de 50.000 personnes remplaçables ( 30.000 fonctionnaires et 20.000 lobbyistes ).


    • julius 1ER 23 décembre 2015 09:32
      Car effectivement, le FN de Marine et Marion, ce n’est plus du tout la même chose que « l’origine » d’il y a 70 ans. D’autant que le FN est né en 1972.

      @malko

      c’est beau de « croire ».... mais comme dans toute croyance il y a les limites de celle-ci !!!

      Laval croyait que les allemands allaient gagner ???
      Laval croyait qu’en maximisant la collaboration, il allait en tirer un profit certain pour lui peut-être ???? pour le pays nullement !!!
      Laval croyait qu’en organisant le STO... il allait renforcer« les liens »avec le Reich
      Laval croyait qu’en durcissant la répression il allait vaincre la résistance dans le pays ....
      Laval croyait qu’en traquant les Juifs il allait s’attirer la sympathie des Nazis 

      Laval n’avait pas compris que déjà fin 1941 l’Allemagne avait perdu la guerre devant Moscou !!! c’est grave pour un haut responsable de l’Etat de n’avoir qu’une vision approximative des choses ....

      et c’est aussi grave que croire que le parti des Le Pen est un parti d’avenir....... alors qu’il ne fait que reprendre les vieilles recettes du passé !!!!!

      la paix soit avec toi !!!

    • malko malko 23 décembre 2015 10:25

      @julius 1ER

       
      alors qu’il ne fait que reprendre les vieilles recettes du passé !!!!!
        
      Vous n’en savez rien, puisque vous n’avez jamais été voir son programme
       
      Ceci dit, si vous aimez l’islam, je comprends votre hargne
       

      Tandis qu’on qu’on reproche au FN actuel d’être sioniste
       
      Bref, les références au passé pour casser du FN sont à géométrie variable, selon qu’elles arrangent la propagande ou non.


    • Trelawney Trelawney 23 décembre 2015 14:08

      @julius 1ER
      Ce que vous dites sur Laval est intéressant, mais vous oubliez seulement de dire que Laval, ainsi que Darlan étaient radicaux de Gauche comme 80% du gouvernement Pétain.

      Ce n’est pas parce que Tixier Vignencourt était sympathisant SS que 100% de la mouvance extrême droite était dans le même registre

      Il y avait dans la résistance beaucoup plus de monarchistes et extrême droite que de socialistes


    • julius 1ER 23 décembre 2015 16:18

      @Trelawney

      pour répondre assez crûment à ce genre d’inepties, ce n’est pas parceque je vais me mettre une plume dans le cul que je deviendrai une autruche !!!!!!

      de plus les radicaux des années 30 seraient l’équivalent du centre -droit aujourdhui .... les commerçants les boutiquiers etc .... ils n’avaient de radical que le nom !!!!

    • julius 1ER 23 décembre 2015 16:45

      Vous n’en savez rien, puisque vous n’avez jamais été voir son programme
       
      Ceci dit, si vous aimez l’islam, je comprends votre hargne

      @malko

      pov’naze qui croit tout savoir et qui plus est , comble de la superficialité ,prête aux autres ces propres turpitudes......
      le programme du FN c’est un ramassis de recettes éculés qui nous feront rentrer dans le 21 ie siècle en marche arrière ;... de plus c’est un tissus de contradictions ... un jour on est dans l’euro et le lendemain on y est plus ..... c’est le miroir aux alouettes, y en a pour tout le monde, pour tout les goûts pour toutes les tailles c’est pas grave pour l’instant faut ratisser large ..... objectif accéder à tous les postes qui rapportent car un parti çà coûte cher à entretenir ....

       secondo pour ta gouverne, rien à foutre de l’islam, car je suis athée alors !!!!

      par contre tirer sur l’islam comme tous les veaux qui le font comme si c’était le problème principal sur terre çà se saurait depuis longtemps alors c’est parceque des cons-cons comme Houelbeq et Zemmour en mal de notoriété disent des conneries que çà devient des vérités !!!!

      capito Malkouille de mes deux orphelines . !!!! 

    • malko malko 23 décembre 2015 17:04

      @julius 1ER

        
      Extrême-gauche alors ?
        
      Si oui, c’est l’UE votre ennemi

    • Auxi 23 décembre 2015 17:18

      @malko

      les références au passé pour casser du FN sont à géométrie variable

      Normal, puisque le FN est à géométrie variable… Faut bien suivre, si on peut : ils disent tout et le contraire de tout, selon le contexte.


    • malko malko 23 décembre 2015 18:30

      @Auxi

        
      Le FN est nationaliste ... donc souverainiste .... donc anti-UE
        
      Le problème de l’extrême-gauche, c’est qu’elle n’a jamais voulu admettre que la solidarité transnationale, ça ne marche pas, ça n’a jamais marché, et ça ne marchera jamais.

      Exemple : Fidel avait compris que c’était le nationalisme cubain qui avait assuré le succès de la révolution. Le Che pas ... on connaît la suite, il s’est fait zigouiller rapidos comme un pov clodo en rase campagne. Tandis que Fidel est toujours là.
       
      Autre exemple : l’UE, qui est un organisme transnational profite exclusivement au capitalisme. Attendez le Tafta, ça va être encore plus « drôle ».

      L’extrême-gauche n’a donc plus aujourd’hui que 2 choix >
       
      1 - disparaître
      2 - passer pragmatiquement par la case « nationaliste » pour renaître plus tard dans le cadre d’une nation souveraine

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 décembre 2015 21:34

      @malko
      Le FN ne veut sortir de rien du tout ! Exactement comme tout le reste de la classe politique, qui nous promet aussi « Une Autre Europe » depuis plus de 30 ans.


      Il fait partie intégrante du système. Il est chargé de porter, et de salir, tous les sujets tabous dont la classe politique ne veut pas discuter : l’article 50, la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’OTAN, la souveraineté, et l’indépendance de la France.

      Il salit tous ces sujets par ses dérapages, ses diatribes racistes et xénophobes contre les Musulmans, contre les étrangers et les immigrés. Sans jamais s’en prendre aux causes.

      Charger un bouc émissaire des sujets dont le pouvoir ne veut pas parler, c’est une manipulation qui s’appelle :« Psychology reverse ». Le résultat : dès que les citoyens parlent de sortir de l’ UE, on les traite, par amalgame, de fachos et d’extrême-droite, pour les déconsidérer.


      C’est le plus sûr moyen que des débats contradictoires ne s’ouvrent pas sur les sujets tabous.
      La pensée unique peut s’imposer : « la sortie de l’ UE serait un cataclysme ! »

    • malko malko 23 décembre 2015 22:36

      @Fifi Brind_acier
        

      Vous croyez qu’en répétant robotiquement 10.000 fois les mêmes mensonges grotesques, on va vous croire ?

    • marceau 24 décembre 2015 00:33

      @Fifi Brind_acier
      « Il salit tous ces sujets par ses dérapages, ses diatribes racistes et xénophobes contre les Musulmans, contre les étrangers et les immigrés. Sans jamais s’en prendre aux causes »

      -Mais l’islam n’est ni une race, ni un peuple, mais une idéologie politico-religieuse et tout le monde a parfaitement le droit de combattre cette idéologie qui affirme l’infériorité de la femme par rapport à l’homme, l’infériorité du non musulman par rapport au musulman, la légitimation de l’esclavage, de la guerre sainte, du colonialisme !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2015 07:18

      @marceau
      Vous ne faites aucune différence entre les divers courants de l’Islam ?
      La religion catholique se résumerait à l’ Inquisition ?


      La version archaïque de l’ islam, genre Inquisition, c’est 5% des Musulmans, c’est cette version que répand l’ Arabie Saoudite, via les imams, les mosquées et Internet. Cet Islam est d’abord dirigé contre les Musulmans, 80% des victimes du terrorisme sont musulmanes.
      Vous voyez que vous salissez tout.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2015 07:21

      @malko
      L’article a été lu par 1000 personnes, je me fiche bien de ce qu vous pensez.

      Vous avez trouvé la bonne version du FN sur l’ UE & l’euro ?
      L’UPR a promis depuis 1 an une caisse de champagne à celui qui trouve dans un document officiel du FN (programme ou profession de foi) la phrase : « Sortir la France de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, unilatéralement pas l’article 50 » . Personne n’a encore trouvé.


    • Trelawney Trelawney 24 décembre 2015 11:37

      @julius 1ER
      Relisez vos livres. Sur les 80 députés et sénateurs qui refusèrent les pleins pouvoirs à Pétain, il y avait 36 SFIO sur 170 et 13 PRG sur 150. La droite n’était en grande majorité pas présente car ils étaient en grande partie sur le Massilia avec aussi Jean Zay et Mendes France

      Le PSF qui était les anciens « croix de feu » ont une opinion divergente sur ces événements, puis qu’ils ne voulaient absolument pas intégré la LFC. Comme ils étaient opposé à De Gaulle, ils créèrent leur propre mouvement de résistance (le KLAN) directement rattaché aux services secrets anglais et ne dépendant pas des FFI. C’est pour cela que le CNR refusa leur intégration en 45.

      Le socialiste ne doit jamais faire d’amalgame entre l’extrême droite et Pétain sinon ca se retournera toujours contre lui, car la gauche de l’époque PRG, SCFI et PCF (avant que la Russie n’entre en guerre) était en très grande majorité proche de Pétain et opposée à De Gaulle.

      Leur but était simple : collaborer avec Hitler pour rendre cette occupation moins pénible


    • marceau 24 décembre 2015 14:32

      @Fifi Brind_acier

      -Mon pauvre garçon, quels divers courants de l’islam. ?

      -En islam il n’y a qu’un prophète, qu’un coran, qu’une sunna qui sont les mêmes pour tous les musulmans ; sunnites comme chiites, salafistes comme frères musulmans , tous ont le même système de valeurs, les mêmes références, le mêmes modèle, la même doctrine.

      Encore un qui se paye de mots !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2015 19:35

      @marceau
      Ben justement non, il y a plusieurs courants dans l’ Islam.


      Les fondamentalistes ont été instrumentés par l’Arabie Saoudite, pour devenir les mercenaires de l’ OTAN, qui mène au Moyen Orient des guerres par procuration, dont les victimes sont les minorités religieuses et majoritairement des musulmans.

      L’arc chiite est composé de l’ Iran, la Syrie et l’ Irak.
      Origines du conflit en Syrie, en 3 minutes.

    • MAIBORODA MAIBORODA 23 décembre 2015 08:36

      Merci à l’auteur pour ce rappel exhaustif mais clair des pensées et des « actes » de l’apôtre LAVAL.
      A-t-il cru servir les intérêts de la France en pactisant avec l’occupant ou bien n’a-t-il été que l’exécutant de ses propres ambitions ? La question n’est toujours pas tranchée.

      • fred.foyn Le p’tit Charles 23 décembre 2015 08:48

        bof..un collabo comme on en trouve tant chez nos politiciens de l’UMP/S...rien de bien nouveau..c’est une des spécialité française... !


        • pierre 23 décembre 2015 09:05

          @Le p’tit Charles
          et surtout au fn, un vrai nid.


        • fred.foyn Le p’tit Charles 23 décembre 2015 09:18

          @pierre...bonjour..Pas pour l’instant à ma connaissance...vous avez des noms..ou c’est juste pour faire l’important et dire des bêtises.. ?


        • Lonzine 23 décembre 2015 09:55

          @pierre
          Lisez les commentaires de MAIBOROBA (que je salue au passage), il y a tout ce qu’il faut.


        • fred.foyn Le p’tit Charles 23 décembre 2015 10:01

          @Lonzine...heu c’est tout comme information.. ? Pas de noms donc..du bidon de votre part pour mousser dans le vide...

          Quand on affirme quelque chose faut avoir des preuves...BOUFFON.. !

        • Cadoudal Cadoudal 23 décembre 2015 14:05

          @Lonzine
          "De fait, le conseiller Schleier, « constatant que la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française22 » pousse Abetz à favoriser l’entrée au gouvernement de Vichy des syndicalistes et socialistes acquis à la collaboration."
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_France

          Encore un peu de boulot mon cher Lonzine : Censure, révisionnisme, rééducation de masse...

          En attendant, les faits restent têtus et tenter de nier le tropisme collaborationniste de la gauche Française en répétant sans cesse les mêmes mensonges pour épater le gogo me semble bien digne des collabos actuels que vous représentez avec brio...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 décembre 2015 21:59

          @Cadoudal
          L’hôpital qui se fout de la charité ? ou la compétition des collabos ?
          La Gauche a collaboré au niveau du gouvernement.
          L’Extrême droite a collaboré aussi, elle vient des ligues fascistes des années 30 + la Collaboration + l’ OAS. 


          Ce qui est à noter dans cet article, merci à l’auteur, c’est l’apparition de l’ Europe...
          Et oui, Hitler était pour l’ Europe nouvelle ! Il était même pour « une Europe des ethnies ». Que nous retrouvons aujourd’hui, mais quel hasard !! dans la Charte des langues minoritaires et dans les euro-régions ....

          En fait, il n’y a aucun hasard.
          La construction européenne n’est que la suite de l’ Europe Nouvelle d’ Hitler.
          Elle a été décidée en Août 1944 à Strasbourg entre les dirigeants nazis ( Walter Hallstein sera 1er président de la Commission européenne) et de Hauts fonctionnaires américains ...
          « L’ Europe des collabos ».

        • escoe 23 décembre 2015 10:22

          Il est plus que jamais nécessaire de lire « Industriels et banquiers sous l’occupation » d’Annie Lacroix-Riz.
          Nos Laval à nous sont déjà là : ils s’appellent Valls et Macron.


          • julius 1ER 23 décembre 2015 17:27

            @escoe


            en ce sens l’Histoire n’est jamais écrite définitivement et les analyses de Annie Lacroix sur la période avant -guerre vaut son pesant d’or ..... 

            analyses pertinentes qui permettent de mieux comprendre « l’étrange défaite » ...
            excellente analyse avec le lien ci-contre :



          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 décembre 2015 22:04

            @julius 1ER
            J’apprécie beaucoup Annie Lacroix Riz, mais sur le FN, je crois qu’elle se trompe.
            Le FN n’a pas vocation à gouverner, mais à faire peur au moment des élections pour obliger les électeurs à aller votre « pour faire barrage au FN » et faire élire les 2 autres.


            Il a aussi pour rôle de salir l’idée de souveraineté, pour que les Français n’envisagent pas de se rassembler pour sortir de ce bouzin européen. Il empêche tout débat serein et républicain sur la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, puisque ce sont désormais des sujets traités et salis par le FN. 

          • malko malko 23 décembre 2015 10:38

            On s’en tamponne de 40-45, c’est pas avec toutes ces vieilles conneries que les Français vont beurrer leur tartine aujourd’hui.

              
            Ces rappels « historiques » n’ont d’autres buts que de fournir une base de donnée aux propagandistes de tous poils qui en extraient alors ce qui les arrange.

            • Pie 3,14 23 décembre 2015 13:54

              @malko

              De vieilles conneries...

              Vous soutenez un parti qui fait sans cesse référence à l’Histoire, aux racines, à l’identité, à un passé supposé meilleur mais il y a manifestement des périodes qui ne vous intéressent pas.

              Pourtant les familles politiques ont aussi une histoire. La vôtre appartient clairement à l’extrême-droite française. Certes le FN d’aujourd’hui est une adaptation contemporaine des valeurs de cette famille mais son fond idéologique est identique.

              De ce point de vue, il est toujours utile de savoir ce que donne votre famille politique lorsqu’elle est au pouvoir.

            • Cadoudal Cadoudal 23 décembre 2015 14:13

              @Pie 3,14
              De fait, le conseiller Schleier, « constatant que la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française22 » pousse Abetz à favoriser l’entrée au gouvernement de Vichy des syndicalistes et socialistes acquis à la collaboration.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_France

              Bonjour chez vous également ainsi qu’a toute votre famille révisionniste qui devrait parfois s’assurer de la propreté de son fond de culotte idéologique avant de présumer de la couleur du slip de ses adversaires...

              Je sais malheureusement que rien ne pourrait vous ébranler, votre panurgisme, votre lâcheté et votre inculture vous protégeant de toute remise en question...


            • Pie 3,14 23 décembre 2015 14:36

              @Cadoudal

              Avant de vous occuper de mon fond de culotte commencez par étudier réellement au lieu de rabâcher la vieille antienne d’extrême-droite selon laquelle la collaboration serait d’abord l’affaire de la gauche.
              Aucun travail historique ne confirme cela. Il existe certes des opportunistes partout et des exemples de personnes de gauche qui ont collaboré. En généralisant abusivement on peut tout affirmer, c’est ce que l’extrême-droite fait en reprenant à son compte le vocabulaire de l’adversaire, c’est sa rhétorique habituelle (le révisionnisme par exemple).

              La réalité est que la période de l’occupation permet à une famille politique jusqu’ici exclue du pouvoir de l’exercer et d’appliquer ses valeurs.

              Quant au reste : panurgisme, inculture, lâcheté...je vous souhaite un mauvais Noël.

            • malko malko 23 décembre 2015 15:17

              @Pie 3,14
               

              C’est une famille catholique qui aime son pays.
                
              Face à l’UE et Daech, ils sont crédibles.

            • Pie 3,14 23 décembre 2015 15:28

              @malko

              Il n’y a pas que des catholiques dans cette famille même s’ils sont nombreux. Il y a des néo-païens et aussi des personnes comme la famille Le Pen qui se soucient bien peu de la religion.

              De plus les démocrates chrétiens sont pro-européens et je ne vois pas en quoi le fait d’être catholique plutôt qu’athée rendrait les premiers plus efficaces face à Daesh.

            • malko malko 23 décembre 2015 16:05

              @Pie 3,14
               

              Ce qui me fait marrer dans cette propagande anti-FN qui se déchaîne aveuglément, c’est qu’elle se contredit à tous les coins de rue.
               
              Exemples récemment vus sur ce site ces dernières semaines >
                
              Le FN est nazi  <>  le FN est sioniste
                
              Le FN est identitaire et raciste  <>  le FN est européïste
               
              Le FN est intégriste catho  <>   le FN s’en fout des religions

               
              Je propose donc aux bouffeurs de FN d’organiser un congrès pour un peu synchroniser leur cacophonie, parce que pour l’instant, ça donne juste envie de se boucher les oreilles

            • julius 1ER 23 décembre 2015 16:21

              @malko


              les forums c’est comme la télé .... t’es pas obligé d’aller sur les chaines qui ne te plaisent pas .....au lieu d’écumer tous les forums pour raconter des inepties !!!!

            • malko malko 23 décembre 2015 16:25

              @julius 1ER

               
              Tiens, à propos, vous n’auriez pas des trucs de 14-18 à mettre sur le dos du FN ?
              Moi, je dis ça, c’est pour aider, hein ...

              Allez, bonnes fêtes quand même  smiley


            • francesca2 francesca2 23 décembre 2015 16:45

              @Pie 3,14


              C’est peut-être une vieille antienne de l’extrême droite, mais Pierre Laval lui-même venait d’où ? Les principaux partis collaborationnistes d’où venaient-ils ?
              Le fascisme aussi d’ailleurs, tout vient de la gauche....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès