Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Plus dure sera la Chute

Plus dure sera la Chute

Les chutes se suivent et ne se ressemblent pas : celle du mur de Berlin et celle de Nicolas Sarkozy dans les sondages à mi mandat ne sont pas de même nature.

Une fois passé l’enthousiasme des français qui ont élu Sarkozy à la tête de l’état, le bilan a mi-mandat est plus que mitigé.

La rupture constatée était-elle celle qui était attendue ?

Les promesses non tenues s’accumulent. lien

Rappelons en quelques-unes :

« Une démocratie irréprochable » : Que dire de la « mise au pas » de l’Assemblée Nationale ? que dire d’autoriser le chef de l’état à prendre la parole dans cette même assemblée sans permettre aux députés de lui répondre ?

« Vaincre le chômage », le FMI table sur un taux de chômage en France de 9,6 fin 2009 et de 10,3 fin 2010. lien

« Réhabiliter le travail », à Gandrange, des stèles commémorent les promesses non tenues. lien

« Augmenter le pouvoir d’achat » il a baissé de 0,5%en 2008 et devrait s’établir à -1% en 2009.

lien

« Permettre à tous les Français d’être propriétaires de leur logement » « je ne laisserais plus personne mourir dans la rue » : il n’a pas été possible d’attribuer les 250 millions d’euros de crédit débloqués en urgence pour l’année 2008. lien

 « Sortir les quartiers difficiles de l’engrenage de la violence et de la relégation » Supprimer la police dans les banlieues et traiter les jeunes de racaille, ou de pauvre con celui qui refuse de serrer une main, n’ont rien fait pour arranger la situation. lien

 « Je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques  » : remember Kadhafi, la Chine, Poutine, Ali Bongo. A lire l’analyse cinglante du président de la Ligue des droits de l’Homme. lien

Les français restent toujours attentifs au bilan. lien

Si l’on compare celui de Mitterrand avec celui de Sarkozy, on est surpris du peu de consistance de ce dernier face à celui de son prédécesseur de gauche.

Quel est-il ?

Bouclier fiscal : cadeau de 15 milliards aux plus nantis,

Fermetures d’hôpitaux,

Contrôle des médias, 

Fermeture de 6000 bureaux de poste,

Fermeture de tribunaux,  

Jumelage cafouilleux des ASSEDIC et de l’ANPE,

Augmentation plus que substantielle des dépenses de l’état,

Aggravation du chômage,

Fragilisation de l’emploi chez les jeunes

Suppression de postes dans l’éducation nationale,

Classe surchargées.

Népotisme avec l’affaire Jean Sarkozy, Fermetures de services dans les hôpitaux, et diminution de leurs personnels,

Diminution du pouvoir d’argent des français, Multiplication des caméras de surveillance, y compris dans les forêts !,

Augmentation du nombre de radars,

Implication de la France dans la guerre en Irak, en Afghanistan,

Continuation de la politique France Afrique, pétrole uranium, etc.,

Quel est l’intérêt de remplacer le RMI par le RSA ? Ou la possibilité de faire des heures supplémentaires défiscalisées, alors que le travail se fait rare ?

Celui de Mitterrand était autre.

Abolition de la peine de mort,

Abrogation du délit d’homosexualité,

Semaine de 39 heures,

Cinquième semaine de congés payés,

Retraite à 60 ans,

Extension massive des droits d’expression du personnel et du poids des institutions représentatives, (comité d’entreprise)

Nationalisation des 36 premières banques de dépôt, ainsi que PARIBAS et Suez, nationalisation de grands groupes industriels

Augmentation de l’ensemble des allocations sociales,

Régularisation de la situation de tous les immigrés sans papiers qui exercent un métier, et qui peuvent le prouver,

Création de l’impôt sur les grandes fortunes, doublement des crédits de la culture et du travail,

Augmentation d’un tiers de celui du logement, création des zones d’éducations prioritaires,

Loi Lang sur le prix unique du livre,

Légalisation des radios libres, et création du futur CSA. lien

 

S’agiter n’est pas construire.

Confier à Eric Besson, (celui-là même qui décide de renvoyer dans un état en guerre des citoyens de leur pays), un débat « quasi pétainiste » sur « l’identité nationale », ressemble à une provocation : les commentaires négatifs ne sont pas publiés sur le site concernant le débat. Lien vidéo pour le prouver

Les Français ont bien aussi perçu qu’il s’agissait à la veille des régionales de brandir le drapeau nationaliste, afin de capter des voix d’extrême droite.

La folle course en avant du président, multipliant les effets d’annonce, les déclarations contradictoires, les contre-vérités, ne présagent rien de bon pour l’avenir.

Il ne suffit pas de claironner « j’ai changé », il faut aussi que les actes suivent les paroles.

Il ne suffit pas de nommer Jaurès à tout bout de champs, il faut aussi en appliquer les idées.

La crise monétaire a bon dos, car nombreux continuent de penser que pour relancer le pouvoir d’achat, le bouclier fiscal n’est pas une réponse adaptée.

Sarkozy a semblé s’intéresser à l’écologie, mais tout compte fait, que reste-t-il du Grenelle ?

Quoi d’autre sinon une taxe carbone qui va une fois de plus privilégier les nantis, même si ceux qui seront assujettis à la taxe, recevront une aide substantielle.

Au moment ou les accidents se multiplient au Tricastin et ailleurs, au moment où l’EPR prend eau de toute part, l’arrêt progressif du programme nucléaire aurait peut-être été une meilleure réponse.

La désunion de la gauche risque de fausser le scrutin des prochaines régionales, mais le changement ne viendra-t-il pas d’ailleurs ?

Si les mobilisations continuent, autant pour la Poste, que dans d’autres domaines, le pouvoir ne craint-il pas d’avoir face à lui, une foule en colère descendre dans la rue ?

L’histoire française nous a prouvé que ce sont plus les mobilisations populaires, que les rendez-vous électoraux, qui ont bousculé les régimes et provoqué les changements profonds.

Alors comme disait un vieil ami africain : « la folie du feu s’arrête à la rivière ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 10 novembre 2009 16:48

    Eh oui, Olivier, un constat au mieux médiocre, au pire calamiteux. Et des réformes mal ficelées, inabouties ou contre-productives.

    A cet égard, et n’en déplaise à Bertrand, venu hier chanter les louanges de son maître, la grève du RER est venue démontrer de manière éclatante qu’il n’existe pas de « service minimum » dans les transports comme l’ont cru les naïfs, charmés par le pipeau présidentiel.

    Or la plupart des réformes ont, comme le « service minimum », été bâties elles aussi sur des fondations instables ou inexistantes, et nos concitoyens s’apercevront au fil du temps qu’elles sont inapplicables ou très en deça des objectifs annoncés à grand renfort de propagande... 

    Quelqu’un a écrit hier que Sarkozy n’est qu’un « produit marketing ». C’est malheureusement vrai, et c’est bien là tout le drame de notre pays !


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 10:35

      désolé je n’ai pu répondre plus tot,
      victime d’un bug
      sur ma page l’article n’apparaissait pas,
      il semble que ce soit réparé,
      enfin, merci pour ton commentaire,


    • spartacus1 spartacus1 12 novembre 2009 00:57

      Ce qu’il y a de bien avec Sarkozy, c’est que l’on ne s’ennuie jamais : à chaque jour son gag ou sa connerie !

      Après 2 ans et demi, il commence a avoir un assez joli répertoire.


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2009 07:09

      spartacus,
      mes moments préférés sont lorsqu’il s’évade du discours que lui ont préparés les scribes présidentiels, et lorsqu’ils part dans des impro improbables, et cocasses.
      réjouissons nous de ces grands moments à venir.


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 novembre 2009 17:18

      Salut Olivier,

      à propos de chute, je propose de voir celle de cette fable africaine un peu à la manière de notre grand Jean de la Fontaine.
      Presque rien à voir avec ton excellent article, mais je les lis presque tous (tes articles) à cause de la sagesse de ton vieil ami africain.
      Serait-ce lui l’auteur de cette coquine fable-ci :
      FABLE AFRICAINE
       Une fermière du Rwanda,
       Qui était Hutu de surcroît,
       Quitta sa case et sa smala
       Pour le marché de Kampala.
       Elle voulait honorer sa tribu
       D’un beau chapon gras et dodu..

       Mais elle était peu fortunée,
       Et le marchand Tutsi, rusé,
       Refusa de baisser le prix
       Du chapon par elle choisi..

       Me le donnerais-tu,
       Dit la cliente Hutu,
       Contre une gâterie
       Sur ton beau bengali ?

       A voir, dit le vendeur,
       De cette gâterie quelle serait la valeur  ?
       Vaudrait-elle un chapon ?
       Il m’en faudrait la preuve pour de bon.

       Aussitôt la bougresse s’enfouit sous le boubou,
       Et vite fait jaillir la sève du bambou.
       J’ai gagné le chapon, s’exclame l’innocente,
       à bouche encore pleine du produit de la vente.

       Que nenni lui répond le volailler acerbe.
       Tout comme la figure, le chapon tu as perdu,
       Car comme le dit notre si beau proverbe

       * *** "Turlute Hutu, chapon point eu".**** **

       

       


      • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 10:36

        Eugène,
        je n’ai pu te répondre plus tot,
        mon article n’apparaissait pas,
        il devait y avoir un bug,
        enfin, çà semble réparé,
        merci pour la fable,
        très drôle
        à+


      • pepin2pomme 11 novembre 2009 11:13

        Excellent !!


      • Fergus Fergus 11 novembre 2009 13:39

        Salut, Eugène.

        Le pire pour cette pauvre femme, c’est que ça fait grossir, toutes les bourgeoises savent cela !


      • Dominique TONIN dume 11 novembre 2009 18:29

        EXCELLENT ! EUGENE,
         Je lisais, je lisais, étant impatient de connaître la chutte ! Excellent ! ça détend !
         Je l’imprime.


      • BA 11 novembre 2009 10:49

        A propos de la soi-disant «  » « reprise » «  » :

        Les pays occidentaux sont confrontés à un chômage qui explose. Aux Etats-Unis, le chômage a atteint 10,2 % en octobre. Conséquence : la consommation baisse, et la consommation va continuer à baisser.

        Problème supplémentaire : les consommateurs sont incapables d’emprunter pour consommer car ils sont fauchés et surendettés. Le nombre de crédits accordés par les banques s’effondre.

        Etats-Unis :

        Variation annuelle de l’encours : crédits revolving accordés aux ménages américains :

        http://www.crisedusiecle.fr/usa-credits-menages-detail-REV.html

        Variation annuelle de l’encours : crédits non-revolving accordés aux ménages américains :

        http://www.crisedusiecle.fr/usa-credits-menages-detail-NREV.html

        Variation annuelle de l’encours : total des crédits accordés aux ménages américains :

        http://www.crisedusiecle.fr/usa-credits-menages-detail-TOTAL.html

        Aux Etats-Unis, comme en France, comme dans d’autres pays occidentaux, les problèmes s’accumulent  : le chômage explose, la consommation chute, les consommateurs sont surendettés, et donc les consommateurs empruntent de moins en moins.

        C’est donc l’Etat qui va soutenir la consommation. C’est l’Etat qui va se surendetter en prenant le relais du consommateur.

        - En France, l’Etat distribue des primes aux consommateurs pour qu’ils continuent à consommer (prime de rentrée scolaire, prime à la casse, prime à la cuve, prime pour les logements économes en énergie, etc.)

        - Aux Etats-Unis, cet été, l’Etat a distribué une prime aux consommateurs pour qu’ils achètent une voiture neuve. Mais ça n’a pas duré. Quand l’Etat a arrêté de distribuer cette prime, les ventes de voitures se sont effondrées.

        - De même, l’aide surnommée « Cash for houses » est donnée aux primo-accédants. Quand un ménage américain achète un logement, l’Etat lui donne un crédit d’impôt de 8000 dollars. Cette aide devait se terminer en novembre. Les hommes politiques américains ont compris que les ventes de logement allaient s’effondrer si cette aide s’arrêtait. Du coup, ils ont voté une loi prolongeant ce programme d’aide jusqu’au 30 avril 2010  !

        - Conséquence  : aux Etats-Unis, comme en France, l’Etat se surendette encore plus. Les consommateurs sont surendettés, et l’Etat est lui-aussi surendetté.

        Dette publique des Etats-Unis au 11 novembre 2009  : 11 995 729 335 706 dollars, soit 83,87 % du PIB.

        http://usdeficit.com/

        Dette totale (publique + privée) des Etats-Unis  :

        Domestic nonfinancial sectors : 34 353,8 milliards de dollars.

        Domestic financial sectors : 16 501,9 milliards de dollars.

        Foreign : 1 957,3 milliards de dollars.

        Dette totale (publique + privée) des Etats-Unis : 52 813 milliards de dollars, soit 369,28 % du PIB.

        Source  : D.3 Debt Outstanding By Sector.

        http://www.federalreserve.gov/releases/z1/Current/z1.pdf

        L’Etat se surendette pour soutenir la consommation. Si les aides d’Etat et les primes s’arrêtaient, la consommation s’effondrerait brutalement.

        Jusqu’à quand va durer cette fuite en avant ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 11:17

          BA,
          oui, vous avez raison, j’avais évoqué ce mécanisme dans un article plus ancien,
          la France court le risque d’être bientôt en faillite,
          bon courage aux futurs investisseurs qui vont accepter l’emprunt sarkozy
          ils risquent de le regretter bientôt.
          merci pour les liens, très intéressants.


        • pepin2pomme 11 novembre 2009 11:17

          Je propose à Olivier qu’il décompte avec le même zèle lesquelles des 110 propositions du candidat Mitterrand faites en 1981 ont été tenues !
          Je ne veux pas défendre ici notre bien aimé président, mais simplement souligner que les promesses n’engagent que ceux qui y croient.


          • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 11:22

            pepin2pomme
            bien sur, vous avez raison,
            sur l’un des liens, vous avez du avoir acces à ces 110 propositions,
            et elles n’ont pas toutes été tenues, bien sur,
            c’est d’ailleurs important de ne pas confondre « propositions » et « promesses », non ?
            en tout cas, les deux bilans mis en correspondance parlent d’eux même.
            au sujet de votre phrase « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »,
            elle est à l’origine inventée par Pasqua, puis reprise par Sarkozy, qui était en quelque sorte son « brillant » élève...
            il faut toujours rendre à César ce qui lui appartient.


          • Jojo 11 novembre 2009 12:45

            Bonjour Olivier Cabanel,

            Dans le bilan du mythe errant vous oubliez la France au sol outré, l’arche d’alliance (non pas avec Dieu comme les hébreux non), avec-on-ne-sait-plus-trop-qui et surtout la pyramide (tout un symbole déjà ouh là !), à 666 losanges exactly … Farceur le mitrand je ne vois que ça !

            Désolé… Oui je sais… Je suis déjà dehors !


            • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 13:31

              Jojo,
              permettez moi de passer outre les jeux de mot vaseux
              indigne d’un vieil almanach Vermot, ou même d’un comptoir de beaufs étourdis par de mauvais pastis,
              regardez les bilans, sereinement et tirez en une conclusion honnête,
              vous le pouvez.


            • Jojo 11 novembre 2009 14:28

              Le post ne se voulait pas si sérieux (quoique), mais bon puisque vous le prenez ainsi :
              Le bilan des réalisations en France d’un président français, ne peut intéresser que des français, ce que je ne suis pas.

              La toile étant malheureusement (ou heureusement c’est selon), ouverte aux Inuits ( y compris les plus nuls d’entre eux, ça je vous l’accorde volontiers et le Pastis n’y est pour rien…), il faut en principe s’attendre à ce que tous n’aient pas le même intérêt que vous pour un sujet…
              Ensuite, certains des dits Inuits, passent leur temps à lire les pires horreurs sur ce qui pour eux est intouchable, ça s’appelle la libre expression des autres. Alors si j’admets par exemple que mon prophète puisse être insulté à longueur de fil par ceux qui en ont envie, vous pensez bien que ce n’est pas pour accorder un quelconque statut d’idole sacrée à un autre mortel.

              Si en même temps et par le plus grand des hasards, il se trouvait que le dit mortel ait fait partie de ceux qui auraient accordé les pouvoirs spéciaux à l’armée en Algérie, souffrez que les comme quoi puissent avoir une dent contre lui.

              Si enfin, vous voyez une différence entre le contenu de mon post qui n’est qu’un bref aperçu de la face cachée (pas tant que ça en fait) de la lune. Voyage gratuit avec escale aux pyramides de Gizeh et surtout la fameuse visite rendue au sphinx. Je disais donc que si vous voyiez une différence entre ça et le testament de celui que j’aurais blasphémé : « je crois aux forces de

              l’esprit, je ne vous quitterai pas », c’est qu’il est bien question pour vous de quasi-idolâtrie, aveugle donc. Auquel cas j’arrête là, ne tenant pas spécialement à être plus désagréable que vous ne l’avez été vous même. 


            • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 16:36

              Jojo,
              ne montez pas sur vos grands chevaux, vous pourriez faire une mauvaise chute,
              je ne crois pas que le bilan de sarko n’intéresse que les français,
              la preuve vous la donnez vous même.
              et tant pis si nous n’avons pas la même analyse,
              ce qui est intéressant, c’est le débat, n’est-ce pas ?


            • patroc 11 novembre 2009 13:14

               Un bon article..


              • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 13:33

                Patroc,
                merci,
                c’est sympa,
                si vous le voulez bien on pourrait aller au dela de ce qui est dans l’article,
                histoire de faire vivre le dialogue, le débat ?
                j’aimerais avoir de la part des lecteurs d’autres éléments peut etre oubliés ?
                il doit bien y en avoir ?
                en tout cas, merci.


              • goc goc 11 novembre 2009 14:20

                @ l’auteur

                Implication de la France dans la guerre en Irak, en Afghanistan,

                c’est bien pire encore
                il faut parler de traitrise caractérisée

                - re-intégration dans l’OTAN
                - fermetures de casernes
                - pillage du budget de l’armé afin de s’offrir un bel avion de luxe
                - alignement systématique et soutient inconditionnel avec la politique sioniste. d’ou perte de crédibilité au MO (et donc de marchés)
                - soutient du traité de Lisbonne avec refus d’un nouveau referendum
                - passage de la gendarmerie sous contrôle du ministère de l’intérieur, d’ou contrôle politique accrue
                etc..


                • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 16:29

                  Goc,
                  merci,
                  c’est ce que j’attendais,
                  je n’ai ébauché qu’un début de liste,
                  j’attendais des lecteurs des éléments supplémentaires,
                  merci d’en avoir donné quelques uns.
                  c’est vrai que la réintégration dans l’otan n’est pas la meilleure des idées...


                • non666 non666 11 novembre 2009 17:48

                  En realité comme les souligne goc et comme nous sommes deja nombreux a l’avoir montré, Sarkozy a fait des promesses et a gagné sur des engagements qui n’etaient pas dans le mandat présidentiel (car la politique economique et sociale depend du premier ministre...) et a « oublié » de faire campagne uniquement sur les sujets que goc souligne.

                  Il est clair que sur la viol du TCE refusé par les français, la reintegration sous commandement US dans l’Otan, l’alignement sur les thèses pro-israeliennes au proche orient ou la dereglementation financiere dont il a été un des chantres, il aurait perdu ces elections.
                  Plus que lui, c’est aussi TOUT le système médiatique qui est a montrer du doigt et a accuser de traitrise.



                • JL JL 12 novembre 2009 10:14

                  Non666, faudrait-il accuser le système médiatique de traitrise ?

                  Non évidemment ! Le système médiatique est entièrement libre. Il suffit d’avoir les milliards nécessaires pour pour atteindre des millions de lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs.


                • anny paule 11 novembre 2009 16:23

                  Très bon article.
                  La chute est peut-être en marche : ce midi, dressant la table, je tendais une oreille vers France-Inter...
                   Le journaliste qui rapportait la cérémonie du 11 novembre (avec, « grande première bling-bling », la présence d’A. Merkel en chair et en os ! ce qui doit honorer les victimes de la boucherie de 14-18, soit dit en passant !) n’a pas omis de rapporter qu’une tribune d’honneur avait été dressée pour pouvoir suivre de près la cérémonie.
                   Il n’a pas manqué, non plus, de signaler que l’accès à cette tribune était réservé aux seuls titulaires d’une carte de l’UMP !
                  Il n’a pas gardé le silence sur le fait qu’il y avait eu un tout petit désordre... il n’y avait pas assez de monde sur la tribune... on a dû faire rentrer des non affiliés !
                  Serait-ce que les rats quittent le navire ???
                  Par contre, pour quelqu’un qui clamait qu’il serait le président de tous les Français, ce type d’ostracisme classe une fois encore le personnage !!! 


                  • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 16:31

                    Anny Paule,
                    s’il faut maintenant que le Prez s’oblige a remplir les tribunes avec du personnel non prévu, c’est effectivement un symbole intéressant,


                  • JL JL 12 novembre 2009 10:17

                    Anny Paule, il y aura toujours assez, trop de rats dans ce navire là : moins il seront nombreux et plus ils s’engraisseront, c’est tout !


                  • zigpus 11 novembre 2009 16:26

                    Excellent état des lieux.
                    Mais pas réjouissant du tout.
                    La com fera passer tout ça comme le reste.
                    Et ce n’est que le bilan de mi-parcours....
                    j’enrage !!!


                    • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 16:32

                      Zigpus,
                      c’est aussi mon sentiment,
                      tant d’erreurs en si peu de temps,
                      le pire est peut être à venir,
                      mais les français le laisseront-ils faire sans bouger ?


                    • kitamissa kitamissa 11 novembre 2009 18:27

                      très rapidement comme ça en passant puisque vous évoquez le mandat « merveilleux de Mitterand »

                      dans sa campagne présidentielle face à Giscard ,il avait dit « le chômage ? j’en fais mon affaire !  »

                      il y avait à l’époque en 81 déjà 1 million de chômeurs ......et 3 millions à la fin de ses mandats !...

                      effectivement ,il en a fait son affaire !......mais chuuuttttttt .......faut pas l’évoquer ,ça fait tache !

                      voilà,je ne faisais que passer ,ah oui,j’oubliais .....

                      ,le suicide de Bérégovoy et celui des écoutes de l’Elysée,le sang contaminé,le nuage de Thernobyl s’arrêtant juste à nos frontières,Mauroy qui bloque les salaires et augmente les impôts,le projet Savary qui jette plus d’un million de manifestants dans les rues,l’affaire du Rainbow Warrior,la vague d’attentats en France,la révolte des étudiants contre la réforme Devaquet,les insurrections en Nouvelle Calédonie,l’affaire Roger Patrice Pelat copain de Mitterand qui est inculpé de recel de délit d’initié,comme Gérard Monate ....suite à l’affaire Urba qui finançait le PS ...l’affaire Tapie,l’affaire des faux bulletins de santé de Mitterand,le " suicide de François de Grosrouve dans l’Elysée ....l’élévage de sa fille bâtard avec les deniers de la république,le passé Vichyste de Mitterand ....

                      voilà j’arrête ,j’en ai d’autres en vrac comme ça ,mais pour une autre fois !....


                      • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 19:47

                        kitamissa
                        il faut toujours avoir à l’esprit que la gauche en 81 n’a eu le pouvoir que 5 ans, puisqu’en 86, c’était la première cohabitation, avec Chirac
                        puis elle a repris le pouvoir en 88, pour subir une deuxième cohabitation en 93 avec Balladur
                        difficile de pouvoir mener un programme tel qu’il était prévu, vous en conviendrez ? lorsque le pouvoir est partagé avec un premier ministre à droite...
                        pour vos chiffres de chômage, si vous le permettez, je vous propose de comparer les taux :
                        le chômage était de 6,1% en 81, et à 8,5% en 88 (avec 2 ans de cohabitation)
                        or, sarkozy l’a pris à 8,3 en 2007 et est annoncé à 10,6% fin 2009.
                        voici le lien avec tous les chiffres :
                        http://www.france-inflation.com/graph_chomage.php
                        une partie des évènements que vous signalez ont eu lieu alors que le premier ministre était de droite...ne l’oubliez pas,


                      • kitamissa kitamissa 11 novembre 2009 21:37

                        Cabanel ...

                        de droite comme de gauche ,les programmes promis durant les campagnes ne peuvent certes pas être tous appliqués ,et ça depuis toujours sous tous les gouvernements ...

                        je ne trouve d’ailleurs aucune excuses ,que ce soit Pierre ou Paul qui gouverne ..

                        on ne promet pas ce que l’on est pas certain de pouvoir tenir !

                        vous devez bien vous douter que je penche plutôt à droite ,celà n’enlève en point mon jugement .......

                        ceux comme moi qui ont voté pour le candidat de Droite en 2007 n’attendaient pas des miracles, nous avons voté Sarkozy parce que c’était lui le chef de file et candidat s’étant présenté ,mais pas pour le bonhomme lui même ,que ce soit bien clair ....

                        nous lui donnons au milieu de son mandat ,encore le même temps pour mener à bien le programme qui nous intéressait ,je ne dis pas tout le programme,mais celui des grandes lignes,à savoir les réformes et l’adaptation à notre époque !

                        si ce mandat ne nous a pas donné satisfaction,nous revoterons pour un autre candidat représentant les mêmes valeurs,celle de la Droite républicaine ,non sans avoir au premier tour donné un coup de semonce pour montrer notre insatisfaction !

                        et pas de promesses en l’air comme c’est la sale habitude en France ...

                        nous préférons quelqu’un qui a l’honnêteté de dire « pour nous sortir de la merde ,il va falloir en mettre un coup et en baver !..... » plutôt que celui ( ou celle) qui promet le miel et le lait coulant des fontaines en cas de victoire !

                        n’ayez pas de faux espoirs malgré tout,jamais nous ne donnerons nos voix à un candidat de gauche !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 22:06

                        Kitamissa,
                        au moins çà a le mérite d’être clair,
                        je me demande s’il ne faudrait pas aller au delà du clivage droite/gauche, avec le centre mou au milieu ?
                        le discours sarkozyste n’a pas hésité à brandir des idées de gauche pour obtenir ce qu’il a.
                        n’y a -t-il pas une déontologie possible en politique ou de telles pratiques seraient rendues impossibles ?
                        on peut tromper quelques personnes de temps en temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps,
                        sarkozy devrait le savoir.
                        manifestement il l’ignore.
                        vous en pensez quoi ?


                      • kitamissa kitamissa 11 novembre 2009 23:20

                        c’est bien ce que j’ai dit ...

                        nous voterons un vote sanction si nous ne sommes pas satisfaits ,et tant pis si ce vote va en faveur de celui ou celle que nous avons choisi pour la sanction si le nombre de voix au premier tour est indiscutablement tellement élevé qu’il n’y aura pas lieu d’un 2eme tour !

                        de toute façon c’est ce qui risque de se passer !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2009 07:06

                        Kitamissa,
                        pour ma part je ne lis pas dans le marc de café,
                        mais je ne serais pas autrement surpris que votre « idole » n’aille pas jusqu’au bout de son mandat...
                        ce qui n’empêcherait pas lors d’un nouveau vote de le remettre en selle.
                        les français sont versatiles.
                        je crois que tout vient de Chirac,
                        lors de son dernier mandat, il a été élu avec un score « à l’africaine » par la droite ET la gauche, qui a voulu surtout empecher Le Pen d’arriver au pouvoir.
                        Chirac a commis une grosse erreur en se dotant d’un gouvernement exclusivement de droite.
                        il aurait du « renvoyer » l’ascenseur.
                        mais ces prédateurs qui se disent démocrates aiment trop le pouvoir pour avoir envie de le partager.


                      • kitamissa kitamissa 12 novembre 2009 10:51

                        Cabanel....

                        mon« Idole »...c’est vite dit .....

                        dans un autre débat ,j’avais même dit qu’il commencait à nous courir sur le haricot avec ses gesticulations dans tous les sens ,et que nous reconsidérerions sa candidature en 2012 si jamais il se représentait sans avoir obtenu les résultats que nous attendions .

                        en réalité ,la politique est malade chez nous ....

                        chaque formation que ce soit de droite ou de gauche conserve ses vieux démons ,et fait de la politicaillerie à court terme ...

                        la gauche est restée figée dans son Marxisme et n’a aucune alternative à proposer,la droite n’a pas eu assez de cran au départ pour faire les reformes necessaires de crainte de désordre social .....

                        on ne recule pas parce que telle ou telle fraction fait un chantage à la grève ,ça décrédibilise ceux qui sont au pouvoir !

                        chez nous,ce sont les corporatismes et les cloisonnements qui nous bloquent ,d’autres pays Européens l’ont compris et se sont affranchis de toutes ces contraintes !

                        c’est pour celà que je redis que nous attendons un remplaçant issu de la majorité,fiable et solide ,et en phase avec ce que nous attendons enfin pour remettre le pays sur les rails !

                        celà n’exclut pas nos intentions de vote sanction necessaire afin de créer un coup de semonce salutaire ,ceci pour montrer que l’on a le pouvoir de faire ou défaire !



                      • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2009 10:57

                        Kitamissa,
                        il faudrait peut être arrêter d’attendre TOUT d’un homme,
                        il y a tous les matins sur France culture, une série d’émission (6h du mat !) universitaires,
                        cette semaine, c’est la démocratie, avec des références sur les systèmes spartes, ou d’ailleurs, et c’est très intéressant,
                        j’ai personnellement plus confiance dans un peuple, une base qui « fait remonter » vers les représentants qu’il s’est choisi, ce qu’elle désire,
                        plutôt que de faire une confiance aveugle à une dirigeant qui n’en fait qu’à son aise
                        je privilégie donc une structure horizontale, plutôt que celle que nous avons et qui est pyramidale, où tout vient du haut, sans que nous ayons de contre pouvoir (autre que descendre dans la rue) pour marquer notre désaccord.


                      • Dominique TONIN dume 11 novembre 2009 18:53

                        J’observe que les différents intervenants se donnent le compte selon s’ils« bandent » pour la gauche ou pour la droite ! Je ferais observer, avec la plus grande neutralité, qu’il n’y a que ceux qui ne font rien, qui ne se trompent pas ! Qu’il est inutile et trop tard de faire état des erreurs des uns et des autres ! Sauf, sauf à vouloir les corriger dans le futur ! Sauf à vouloir, ou mieux pouvoir proposer autre chose, une alternative, des propositions concrètes ! Sinon vos gesticulations écrites ne servent à rien, sauf à faire vibrer votre égo !
                        Puisqu’en retour vous allez me demander, ce que moi, malin, je fais, je porte à votre sagacité ceci : www.peuplefrancais.fr
                        Ceci dit je vous lis tous avec plaisir, parce que vous représentez, quelque part la diversité francaise et la voix du peuple, celui pour qui je « bande et je roule »
                        M’aider dans cette entreprise osée, ne vous est pas du tout interdit, bien au contraire.
                        mail contact : contact@lepf.fr


                        • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 19:50

                          dume,
                          je connais votre mouvement,
                          je crois que le problème français vient du fait qu’il n’y a pas une autorité de justice indépendante au dessus de l’état, qui soit capable de condamner un gouvernement qui fait le contraire de ce qu’il avait promis, ou qui ne fait pas ce qu’il avait promis,
                          la prochaine disparition des juges d’instruction ne va pas arranger les choses,
                          quand a la cour des comptes, elle ne peut que dénoncer, mais ne peut pas agir...
                          c’est une véritable carence démocratique.


                        • Frabri 11 novembre 2009 19:46

                          Certain-ne-s disent que les période de crise sont plus favorable a la droite qu’ a la gauche,car en période de crise les citoyen-ne-s veulent plus d’autorité ,or la droite est plus autoritaire que la gauche

                          L’exemple c’est les élections européennes. On croyait que la crise allait avantager la gauche, or dans la plupart des pays européens c’est la droite qui a gagné.

                          Pour l’après chute, si chute il y a, où est la relève ? ? ?


                          • olivier cabanel olivier cabanel 11 novembre 2009 19:53

                            Frabri,
                            il ne faut pas oublier que la victoire de la droite est due en parti au fait que ce sont les personnes agées qui ont fait basculer l’élection,
                            ensuite, il y a eu (et c"’est régulier) manipulation médiatique en faisant remonter la communication sur l’insécurité quelques semaines avant l’élection,
                            le débat faussé sur l’identité nationale fait partie de la même stratégie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès