Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Police partout....

Police partout....

Les écoutes téléphoniques illégales sont interdites mais pratiquées sans conséquence pour les écouteurs ;

les fichiers officieux existent et se développent.

AUJOURD'HUI, il y a une continuité appelée républicaine qui a une face de moins en moins cachée, policière et informatique....

BIG BROTHER AVEC OU SANS MOUSTACHE EST TOUT PUISSANT.....

BIG BROTHER, BLEU OU ROSE RESTE BIG BROTHER !

 

JPEGLa lecture attentive de Lettrasso, chaque semaine apporte son lot d'informations utiles.

Certains naïfs ont pensé que la "gauche" au pouvoir allait mettre fin à certains abus et notamment au fichage informatique généralisé,

Big Brother vous suveille et nous surveille !

Il était bleu, il est rose aujourd'hui, peut redevenir bleu ou devenir gris demain -ce que nous redoutons- il est notre ennemi.

( Je préviens d'ailleurs les lecteurs ironiques que si ce fichier devenait rouge, je le combattrais de la même manière avec la même énergie : un principe reste un principe et les droits de l'homme ne sont pas négociables)

 

Le TAJ ancienne formule fondé par Claude Guéant est maintenu par le nouveau gouvernement comme l'annonce ce large extrait tité de lettrasso

 

http://www.loi1901.com/intranet/a_news/index_news.php?Id=2017

"Le jour de la victoire de François Hollande, le 6 mai 2012, le Journal officiel a publié le décret annonçant la création d’un gigantesque fichier, le TAJ : Traitement d’Antécédents Judiciaires. Ce décret a été pris à l’initiative du ministre de l’Intérieur de l'époque, Claude Guéant. L'idée de Guéant était de fusionner le fichier de la gendarmerie (JUDEX) avec celui de la police, le fameux STIC : Système de Traitement des Infractions Constatées pourtant sévèrement critiqué en 2009 par un rapport de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil).

On aurait pu croire que l’alternance politique allait être fatale à la création de cette très volumineuse base de données. Il n'en est rien : la mise en service est toujours annoncée pour la fin de l’année.


Et pourtant, le STIC est un fichier très dangereux. Il est arrosé par le fleuve toujours en crue des procédures judiciaires. Plus de 7 millions de personnes mises en cause et près de 30 millions de victimes y figurent désormais.

Le problème que pose ce fichier réside dans sa mise à jour. Ce sont les services du procureur de chaque tribunal concerné qui en ont la charge. Mais, faute de moyens, faute d’échanges entre les ministères de l’Intérieur et de la Justice et surtout faute d’un outil informatique adapté, le STIC est truffé d’erreurs.

L’enquête de la Cnil en 2009 avait révélé que seulement 17 % des fiches du STIC étaient exactes ce qui se traduit par le fait que plus de 1 million de personnes blanchies au cours des trois années précédentes étaient toujours considérées comme suspectes.


Tout le monde peut se retrouver en bonne place dans le STIC. Il suffit d'être mis en cause dans un crime, un délit ou faire l'objet d'une contravention de 5e classe (2). Pire, les victimes d'infractions sont également inscrites pendant toute la durée de la procédure et très souvent oubliées dans la mémoire numérique du monstre.

Or, la consultation du STIC est obligatoire pour le recrutement et l’agrément des candidats souhaitant accéder à certaines professions représentant près de 1 million d’emplois : gardiens, employés d’aéroport, agents de police municipale, diplomates, hauts fonctionnaires, etc. On peut dire que son usage dans le cadre de ces enquêtes administratives obligatoires demeure pour le moins, sujet à caution...

Les victimes d'une utilisation, sans vérification par l'administration, du fichier STIC sont très nombreuses et les exemples ne manquent pas. Sans compter les utilisations "frauduleuses" faites par des policiers peu scrupuleux pour le compte de tiers comme par exemple, certaines agences immobilières ou grandes surfaces...


Alors, mélanger deux fichiers (car le JUDEX de la gendarmerie n'est pas mieux loti que le STIC de la police) truffés d'erreurs n'est certainement pas la bonne solution.

La proposition faite par la Cnil d'une utilisation du fichier plus respectueuse du droit des personnes a été très vite oubliée...

Pourtant, obliger la création de deux profils d’accès est sans aucun doute la bonne solution :
- profil judiciaire qui délivre toutes les informations et qui ne doit être utilisé que dans le cadre d’enquêtes policières,
- profil administratif qui ne donne accès qu'aux condamnations ou aux suites pénales défavorables.

Enfin, créer une ligne budgétaire pour mettre à jour ce fichier et la maintenir sur toute la durée de son existence serait la moindre des choses. La fusion est prévue pour la fin de l'année. Il est temps de rendre une petite visite à votre député..".

 

Mais est-il possible que l'utilisation du fichier puisse être plus respectueuse des droits des personnes ?

Ne faut-il pas demander le retrait pur et simple de ce décret Guéant ?

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 14 mai 2013 11:51

    il faut tout de meme faire quelque chose contre l’insecurité grandissante, monsieur Valls pense-t-il faire quelque choses ?

    je me permet de lui donner quelques pistes...
    Voir : STOP A L’INSECURITE


    • Robert GIL ROBERT GIL 14 mai 2013 14:19

      juste par curiosité, avant de moinser, quelqu’un a lu l’article donc j’ai mis le lien ?


    • Mr Dupont 14 mai 2013 16:19

      Pas besoin : vos copiés-collés sont connus de tous


    • Cassiopée R 14 mai 2013 13:00

      Les caméras dans les rues peuvent servir mais les médias et la police n’en parlent jamais, même si la justice traîne on peut le faire indirectement pour vérifier, comme pour le triste cas de Fiona qui je l’espère sera retrouver.


      • viva 14 mai 2013 16:01

        Même les radar automatiques sont utilisés pour faire de la surveillance, plutôt que de généraliser la mise en place de caméra, qui ne gênent que les personnes honnêtes, des caméras mobiles et discrètes seraient plus efficaces, il y en a, mais peu.


      • viva 14 mai 2013 15:56

        Les fichiers ne servent pas à rétablir la sécurité, les voyous savent contourner cela.


        Ils n’ont d’autres fonctions que le contrôle des populations, finalelent c’est justement le citoyen honnête qui est soupçonné par défaut.

        • raymond 14 mai 2013 17:28

          Bonsoir Chalot, tu vis ou ? les écoutes sont généralisées depuis bien longtemps, le pire ce sont les enregistreurs sur les autoroutes , renseignez vous.... (nota le seul moyen de se déplacer sont les autoroutes....)


          • TSS 15 mai 2013 00:04

            (nota le seul moyen de se déplacer sont les autoroutes....)

            je ne les prend plus depuis leur privatisation... !!


          • CHALOT CHALOT 14 mai 2013 17:33

            Robert Gil !

            J’ai lu l’article mis en lien

            Ah le sécuritaire !?

            La vidéo surveillance s’appelle maintenant la vidéo protection...On ne se lasse pas du progrès.

            D’accord avec Viva et je dirais même plus : les petits voyous savent contourner la vidéo surveillance, quand aux grands, certain A même réussi à être ministre de l’intérieur sous Sarko !


            • ZenZoe ZenZoe 15 mai 2013 10:43

              D’accord avec Chalot, tout est prétexte en France à ficher les gens, et surtout ceux qui n’ont rien fait de mal.
              Sans même parler des erreurs de mises à jour soulevées par l’auteur, déjà graves en elles-mêmes, on devrait s’inquiéter ausi de l’usage qui pourrait être fait des données, cédées à des organismes qui eux-mêmes feront suivre à d’autres (un peu comme les fichiers clients), vendues par des collaborateurs indélicats, piratées par des hackeurs au chômage... Le mieux est encore de laisser tomber l’idée d’un fichier central.


              • Bobby Bobby 15 mai 2013 18:16

                Bonjour à tous,

                La sécurité ! c’est le let-motiv évoqué à chaque fois... ça devient lassant que la plupart des gens se laisse encore berner par ce genre de « langue de bois » !
                 
                Notre époque voit se développer en effet tous les aspects « sécuritaires ». aspects qui ont pris actuellement une part très importante dans l’économie mondiale au point de s’y trouver dans les premières places et ce n’est pas pour rien ! les médias servent très bien ce projet parce qu’il tend par son ampleur a créer une situation où les individus sous couvert de sécurité, n’auront plus aucun droit, plus aucune possibilité de montrer le moindre désaccord avec la dynamique sociétale adoptée par les gouvernements... aux fins de préserver les déséquilibres économiques grandissants et protéger les seuls profiteurs du système actuel, les utltra-riches !

                Ce n’est pas pour rien que la classe dite « moyenne » tend a disparaître ! et que la paupérisation générale va bon train.

                Quand va-t’on ouvrir les yeux ?


                • Bobby Bobby 15 mai 2013 18:25

                  insérer (les agences de « sécurité » sont déjà partout, on en voit dans toutes les grandes surfaces, presque à chaque coin de rue... et c’est pas fini !) au bon endroit svp, juste après « ce n’est pas pour rien ! » merci !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès