Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Politique familiale et justice sociale

Politique familiale et justice sociale

Alors que les exonérations fiscales accordées aux entreprises, les allègements de cotisations patronales et sociales nous coutent des milliards d’euros, le gouvernement nous assure désormais qu’il incombe aux citoyens d’admettre une réduction des prestations sociales sous prétexte que la croissance est nulle. Le gouvernement fait le choix entre ses obligations sociales, le remboursement des intérêts de la dette (42,5 milliards d’euros en 2010 : son 2ème poste de dépenses) et ses engagements pris lors de la signature du Pacte budgétaire de ramener son déficit structurel à 0,5% du PIB. Mais tout ceci n’est pas une obligation, encore moins une fatalité, c’est seulement un choix de société.

Sous prétexte de « justice » on prétend réformer les aides familiales alors que le taux de cotisation « allocations familiales » à la charge des entreprises a été divisé par deux en 15 ans. Sur le fond, le gouvernement socialiste utilise pour la retraite, les allocations familiales et les remboursements maladie, les mêmes arguments que la droite : « il faut sauver notre système de protection sociale », » il y a trop d’inactifs car nous vivons plus longtemps » mais à aucun moment ne sont proposées les bonnes solutions, car il n y a pas de déficit structurel, le déficit est conjoncturel et créé par la politique d’austérité qui entraine :

—un niveau de chômage sans précédent, or 1 million de chômeurs, ce sont 5 milliards d’euros en moins dans les caisses de la sécu,

—une politique en faveur des riches : selon la cour des comptes, prélever des cotisations sur des revenus actuellement exonérés (stock options, parachutes dorés, revenus financiers) rapporterait 4 milliards,

—des cadeaux aux entreprises par des exonérations de cotisations non justifiées car non créatrices d’emplois,

—une politique de bas salaire qui prive la sécu de cotisations,

—une fraude et une évasion fiscale qui s’élèvent à 90 milliards par an et pour lesquelles les gouvernements successifs adoptent une politique de laisser-faire, et suppriment des postes de fonctionnaires chargés des contrôles.

La liste n’est pas exhaustive et peut être complétée par de nombreux autres privilèges, ainsi celui de l’industrie pharmaceutique avec ses milliards de bénéfices qui devrait être nationalisée …

Aucune réforme qui se privera de ces ressources, qui existent, ne pourra réussir ; au contraire, en aggravant l’austérité, en frappant le plus grand nombre et en épargnant les vrais riches, elle contribue à freiner la croissance et donc à augmenter le chômage …

Le courage serait donc de s’attaquer réellement au chômage en interdisant les licenciements financiers, en orientant le crédit vers les entreprises créatrices d’emploi. Cela suppose l’appropriation collective du secteur bancaire, ainsi que celle de secteurs qui ne devraient pas être soumis à la concurrence, comme l’énergie (gaz, pétrole, électricité), la création d’emplois dans le secteur public etc.

Enfin il faudrait revenir aux fondamentaux de notre protection sociale, tel que l’avait voulu le CNR (conseil national de la résistance), une sécurité sociale universelle où chacun cotiserait en fonction de ses moyens et recevrait en fonction de ses besoins, une sécurité sociale gérée par les travailleurs pour les travailleurs (rappelons que lorsque la sécu était gérée par des conseils d’administration avec une majorité « salariée », elle n’était pas en déficit).

Messieurs Ayrault et Hollande, messieurs du Parti dit Socialiste, ce n’est pas de Courage dont vous faites preuve, c’est au contraire de la Lâcheté et de la Soumission devant le pouvoir de l’argent, devant le capitalisme dont vous êtes les caniches. C’est aux salariés, aux travailleurs, et à tous ceux qui vont payer les pots cassés d’organiser la riposte pour empêcher la destruction de notre protection sociale.

D'aprés R.PALAO

http://2ccr.unblog.fr/2013/06/14/politique-familiale-et-justice-sociale/

Lire aussi : SUPPRIMER LE QUOTIENT FAMILIAL


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Akerios 17 juin 2013 10:56

    Merci pour ton article ROBERT GIL.


    • Akerios 17 juin 2013 11:37

      Je en total accord avec l’ensemble de l’article.

      Sur le volet justice sociale je vais faire une mise en garde.

      Contrairement aux engagements pris par ce gouvernement seuls les salariés et retraités sont et seront mis à contribution pour payer « le remboursement des intérêts de la dette (42,5 milliards d’euros en 2010 : son 2ème poste de dépenses)  » .

      C’est le choix du gouvernement : donner l’argent des salariés et des retraités aux entreprises et à la finance ...............et....................... en contrepartie les entreprise et la finance doivent maintenir et créer des emplois.

      Ce système pratiqué en alternance par nos dirigeants dit de gauche ou de droite ne fonctionne pas.

       

      Pourquoi :

      - l’argent récolté par les entreprises et la finance n’est pas réinvesti ou dépensé sur place

      - les paradis fiscaux prospères ( 12 pour 20 pays enEurope ) ( entreprises et finance )

      -l’ évasion fiscale qui s’élèvent à 90 milliards ( entreprises et finance )

      - les salariés et retraités s’appauvrissent ( ils consomment et investissent sur place )

       

      Mais le plus grave n’est pas la. La base même du système économique est remis en cause pour les retraités et salariés.

      ......................................la résolution bancaire.................................................

      Salariés et retraités ne placent par obligation les salaires et leurs économies dans des banques qui ne sont pas celles des paradis fiscaux.

       

       

       

       


      • Akerios 17 juin 2013 12:25

         «  Politique familiale et justice sociale »

        En Europe c’est la panique chez nos dirigeants ! Le navire coule et pour sauver le système la priorité est d’enfumer les salariés et retraités pour mettre en place en urgence et à leur insu  :

        ......................................la résolution bancaire.................................................

         

        Sur internet on commence a en parler.

        En gros un bulle de 600.000 milliards constituée de Produits dérivés ( gré à gré ) source FMI, BRI, FIB est le fruit de la spéculation interne de l’ensemble des banques mondiales entre elles.

        Cette somme ne repose pas sur des actifs ! « c’est de la cavalerie »

        Pour conclure dans un raccourcit tragique la finance va faire voter à Bruxelles une loi pour fixer les modalité de la résolution de l’explosion de la bulle bancaire. Tout les avoirs d’un compte bancaire seront transformés en actions de la banque qui les détiens.

        Donc en valeur boursière des actions de la banque qui a fait faillite !

         

        « Politique familiale et justice sociale » la nouvelle organisation sociale mise en place ne fonctionne pas alors qu’elle est néo-libérale et donc idéale en elle même .

        Le pire c’est que ce système néo-libéral est hautement toxique !

        Les gouvernements en urgence préparent ....... «  la résolution bancaire » ..... 

        J’invite chacun a aller sur internet pour contrôle le bien ou le mal fondé de ma mise en garde.

        .................................................................

         

        Si cela est vrais c’est une terrible catastrophe qui se prépare et j’espère me tromper.

         

         


        • Akerios 17 juin 2013 12:36

          Il n’y a pas 20 mais 26 pays en Europe. La rédaction d’un message est difficile . Retourner aux causes du gigantesque drame social qui se prépare pour moi n’est pas hors sujet.

          http://bourse.lesechos.fr/forex/infos-et-analyses/ue-la-bundesbank-appelle-a-une-autorite-de-resolution-bancaire-886755.php

          Ce lien parmi beaucoup d’autres est assez édifiant.


        • Akerios 17 juin 2013 12:49

          ROBERT GIL

          Bonjour,

          Un article sur l’organisation du  Système bancaire en Europe et la dette...... avec..........La résolution bancaire  sont indispensables .

          Le reste c’est du détail. Le travail est énorme.

           

           


          • Akerios 17 juin 2013 18:54

            Une fois l’arbre abattu les fruits .................................................


          • hunter hunter 17 juin 2013 16:32

            Les allocs familiales, mieux connues sous le vocable de « prime à la saillie » ou encore « argent braguette », ont été mises en place après WWII, car suite à cette grande boucherie mondiale, nous avions perdu beaucoup d’effectifs de population !
            Quoi que...... !
            C’est discutable, mais comme on importait le modèle consumériste made in USA, celui-ci impliquait une augmentation de consommateurs potentiels, pour satisfaire au schéma produire/vendre/consommer ! Les consommateurs consomment et plus il y a de consommateurs, plus on produit, plus on vend...c’est la sacro-sainte Croassance ! 
            Pour inciter les survivants à créer de nouvelles entités consommantes, on leur a filé de la thune, et donc on a fait de l’élevage !

            Ces paramètres étaient valables il y a 70 ans !
            70 ans plus tard donc, les éleveurs ont bine fait leur boulot : la France (et pas seulement elle, la planète entière) est surpeuplée !

            Donc, pour ce qui est de la France, il suffit ! Les allocs familiales, doivent être SUPPRIMEES, purement et simplement, pour TOUS !

            Le pays est repeuplé, tellement d’ailleurs, qu’on a plus assez de taff (chômage de masse) et de ressources (pauvreté de masse, pas encore trop visible, mais ça vient), pour tout le monde !

            Donc arrêtons de subventionner les éleveurs, on est assez nombreux comme ça !
            Car si demain, vous supprimez les allocs, immédiatement, les éleveurs cesseront de se reproduire, car ils devront trouver un autre moyen de financer les traites de la bagnole où de la télé plate !

            Bon vous me direz, ça fera aussi moins de bagnoles vendues !
            Je dirai tant mieux, c’est comme les gens, il y en a beaucoup trop !

            quant aux télés plates on s’en fout, ça fera un peu moins de thunes aux multinationales qui exploitent les p’tits esclaves chinois !

            Certes, i faut arrêter d’aider les multinationales, en les exonérant de tels et tels impôts, mais il faut aussi arrêter les primes à la saillie !

            Que ceux qi veulent faire de l’élevage, assument les frais à 100 % !
            J’en ai marre de payer les couches et la bouffe de ces cohortes de petits marmots insupportables et mal élevés, qui pourrissent ma tranquilité, et devant lesquels je devrais m’extasier et bétifier... ?

            Si les éleveurs payaient leurs méfaits à 100 %, ils traineraient moins dans les restos et on serait tranquilles !

            Ils rouleraient moins en bagnoles et l’air serait plus pur !

            Les familles nombreuses devraient être taxées en fonction du nombre de petits consommateurs engendrés, et faut de la bonne grosse taxe qui ruine, pas d’autre choix !

            S’ils ne peuvent pas payer, ils pourront toujours voir avec M Bergé et la clique des infertiles nouveaux mariés, il devrait y avoir moyen de faire quelques transactions....

            Quand la France aura compris que tous les problèmes actuels dérivent d’un seul paramètre, la surpopulation, on aura fait un progrès !

            Quand la planète entière aura compris ça, alors peut-être qu’on sera enfn devenus très intelligents...mais bon, pas avant une bonne centaine de milliers d’années, et encore, je suis trop optimiste !

            Maintenant, Messieurs les moinsseurs, adeptes du lapinisme et totalement hermétiques à la notion de fonction exponentielle en mathématique, je vous en prie, vous êtes mes invités.....

            Be seeing you

            H /


            • Akerios 17 juin 2013 16:55

              Ton message hunter est la sagesse même !


            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 18 juin 2013 05:00

              Et oui l’UMPS ! Plutôt que de demander ce que le bulletin peut vous rapporter, demandez-vous ce que vous n’apportez pas à celui qui s’est déplacé pour ce bulletin !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès