Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Post-Brexit : les mensonges de la propagande euro-atlantiste éclatent au (...)

Post-Brexit : les mensonges de la propagande euro-atlantiste éclatent au grand jour

Mes lecteurs réguliers connaissent le conseil que je prodigue constamment : si l’on ne veut pas se faire avoir par des politiciens véreux et des « experts » bidons, il est sain d’avoir le réflexe de comparer toujours les prévisions aux réalisations.

C’est ce qu’il convient de faire aussi pour l’affaire du Brexit. Les prévisions apocalyptiques des ténors de l’oligarchie euro-atlantiste sont-elles en train de se vérifier ? Ou bien sont-elles en train d’apparaître au grand jour comme une escroquerie intellectuelle pré-électorale de première grandeur ?

Retour sur épisode antérieur.

—————————————–
13 mai 2016 : Christine Lagarde se rend à Londres pour affoler les Britanniques avec des « expertises » angoissantes du FMI en cas de vote du Brexit
—————————————–

Le vendredi 13 mai 2016, ayant fait exprès le voyage, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde était venu affoler le public britannique.

Lors d’une conférence de presse à Londres, jouant à Madame Soleil, elle avait affirmé que « le PIB britannique pourrait subir un manque à gagner compris entre 1,5% et 9,5% en cas de Brexit » et qu’il y avait un « risque d’une réaction adverse du marché à court terme ».

Dame Christine avait assuré à la planète entière qu’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne représenterait même « un risque important pour l’économie mondiale » et que « ce n’est pas une question intérieure, c’est une question internationale ».

Répondant à des journalistes qui s’étonnaient de la voir venir prendre position dans la campagne référendaire en cours, en invoquant la prétendue « expertise » du FMI, la directrice générale de cette institution totalement dans la main des Américains avait réfuté toute accusation de s’immiscer dans les affaires intérieures britanniques, en soulignant que « les experts du FMI ont fait leur travail » en décortiquant les conséquences attendues d’un Brexit. Et que « nous n’y avons rien vu de positif ».

[ Source : http://www.latribune.fr/…/le-brexit-un-risque-important-pou… ]

————————————————————————–
18 jours après le vote du Brexit, où en est-on des prévisions de Mme Lagarde et des « experts » du FMI ?
————————————————————————-
S’agissant du « risque d’une réaction adverse du marché à court terme », c’est pile-poil le contraire inverse qui se produit : toutes les bourses du monde volent de records en records, à commencer par la bourse de Londres et celle de New York.

[cf ; mon article par ailleurs
et cf. aussi http://lexpansion.lexpress.fr/…/wall-street-ouvre-en-hausse… ]

S’agissant du « risque important pour l’économie mondiale » ayant pour effet que le référendum britannique n’était « pas une question intérieure, [mais] une question internationale », l’oracle du FMI avait également tout faux.

Comme le précise en effet la dépêche AFP du 11 juillet à la clôture de Wall street, « les inquiétudes pour la croissance mondiale continuent à s’apaiser après les chiffres de vendredi meilleurs que prévu sur l’emploi aux Etats-Unis, et des développements politiques, surtout au Japon, qui contribuent à apporter de la bonne humeur ».

[ Source : http://www.romandie.com/…/Wall-Street-reste-sur-…/719577.rom ]

Enfin, s’agissant de l’effondrement du « PIB britannique [ qui ] pourrait subir un manque à gagner compris entre 1,5% et 9,5% en cas de Brexit », il est évidemment encore bien trop tôt pour formuler un jugement. On commencera à en avoir des indices vers la fin de l’année.

Cependant, on peut en avoir une première idée en regardant l’évolution du cours de la livre sterling.

La monnaie britannique a subi une dépréciation significative avec le vote du Brexit puisqu’elle cote 1,30685 dollar à la clôture ce 11 juillet. Comme elle avait fait l’objet d’achats spéculatifs, la livre cotait 1,49 dollar juste avant le référendum. La baisse actuelle est donc de -12,3% par rapport au dollar par rapport au 22 juin. Cependant, la livre sterling cotait 1,38628 dollar le 28 février dernier : le cours actuel n’est donc en baisse que de -6,3% par rapport à la fin février.

Si la livre se stabilisait au niveau actuel, cela signifie qu’elle aurait perdu entre 6 et 10% par rapport au dollar. Une telle dépréciation, qui reste dans une fourchette modérée, aura à coup sûr des effets macro-économiques positifs sur l’économie britannique qui dépasseront les effets négatifs.

On peut en attendre une baisse des importations et une poussée des exportations britanniques, rendues soudain 6 à 10% plus compétitives. Il devrait en découler une baisse du chômage et une accélération de la croissance, c’est-à-dire tout le contraire, encore une fois, des prophéties bidons des « experts » du FMI.

———————
CONCLUSION
———————

Le cours des événements se charge de montrer que Christine Lagarde et les employés du FMI ne sont que des menteurs ou des incompétents, et dans tous les cas des larbins de l’oligarchie.

Comme je l’ai déjà souligné quelques jours après le référendum, il se confirme donc que ce qui se déroule sous nos yeux est un scénario très comparable à ce qui s’était passé en Suède au lendemain du référendum du 14 septembre 2003 sur l’adoption de l’euro.

Tous les « experts » européistes autoproclamés avaient assuré au peuple suédois que, si jamais il commettait la folie « populiste » de refuser l’adoption de l’euro, le sort de la Suède serait scellé : la couronne suédoise s’effondrerait, la bourse de Stockholm s’écroulerait et toutes les entreprises quitteraient le pays, révulsées par tant d’horreurs.

Les Suédois avaient néanmoins voté à 57% contre l’adoption de l’euro. Or, les jours, les mois et les années qui suivirent apportèrent le plus cinglant démenti à toutes ces histoires de Barbe-Bleue. Je renvoie ici à ma conférence « Faut-il avoir peur de sortir de l’euro  ? ».

La situation économique et financière du Royaume-Uni et du monde, telle qu’elle apparaît dix-huit jours après la victoire du Brexit, révèle une nouvelle fois que les « experts » euro-atlantistes autoproclamés qui monopolisent les grands médias ont une nouvelle fois trompé les peuples, et notamment le peuple français.

S’il y a bien du souci à se faire en ce moment, ce n’est pas vers le Royaume-Uni qu’il faut regarder, mais :

vers l’Italie, où la situation des banques est plus préoccupante que jamais et où la zone euro est de nouveau au bord de l’explosion.

– vers Varsovie, où le dernier sommet de l’OTAN-UE ne laisse pas d’inquiéter quant à la dérive de plus en plus belliciste et démente des oligarques euro-atlantistes vis-à-vis de la Russie.

————————–

Tant que les Français accorderont encore le moindre crédit à des Attali, Macron, Juppé, BHL, Lagarde, Minc, Delors, Sarkozy, Bayrou, et autres escrocs de la fausse « expertise » sans cesse promus par les propriétaires de nos grands médias, la France continuera à sombrer dans le désastre économique et social, et à se laisser entraîner vers une guerre mondiale.

Libérer la France, c’est d’abord raisonner par soi-même, comparer TOUJOURS les prédictions aux résultats, et ne plus JAMAIS croire à la terreur et à l’intimidation des euro-dictateurs.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

238 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 13 juillet 08:22

    De toute façon l’élite de veaux grand remplacés est crasse et pourrie, c’est juste anthropologique .... rien n’est possible dans la décadence multiethniquée et soumise des libidineux pousseurs de Caddie. Quand on est chiure de son Histoire on est dirigé par des saloperies ...
     
     
     
    COIFFEUR DU FLAN 9895€/mois
     
     
     
    Un souchien valet cireur de chaussure Morelle aussi ?
     

     


    • Jo.Di Jo.Di 13 juillet 10:18

      « Au lieu de parler du coiffeur de Hollande on ferait mieux de parler des migrants morts en Méditerranée »
       
      Sénateur Pourri Sexialiste
       
      Tout est dit .... L’alibi senteur de rose charité de la traite négrière capitaliste pour masquer le parfum de purinement ...


    • izarn 13 juillet 10:18

      @Jo.Di
      Si tu remplaces une élite par une autre dans le meme système, le résultat sera le meme !
      Tu peux toujours changer de pompe à essence, ton véhicule n’ira pas plus vite....
      C’est comme pour l’UE, si tu ne sors pas du machin, tu peux mettre n’importe qui au pouvoir, cela ne changera rien du tout...


    • HELIOS HELIOS 13 juillet 12:50

      @izarn

      ***** tu peux mettre n’importe qui au pouvoir, cela ne changera rien du tout... ****

      Si, comme vous dites, rien ne change, dans ce cas pourquoi avoir peur de mettre le FN au pouvoir ? ... votez Marine plutôt que vous abstenir, cela fera au moins le renouvellement des têtes....

      PS : même dans un billet d’Asselineau, où chaque intervenant peut attendre encore longtemps la réponse de l’auteur, on est bien d’accord que rien ne changera... d’ailleurs, l’UPR et son gourou, se donnent-ils les moyens d’arriver au pouvoir ? comment vont-ils faire pour passer de 0,87% au 25-30% nécessaire pour être au second tour de la présidentielle et comment arriveront ils a obtenir au moins les 12% pour une triangulaire aux législatives qui vont suivre. ???
      Ce qui est clair, c’est qu’a part la contestation sterile, l’UPR, c’est creux, nada, rien du tout... surtout ne pas faire d’alliance avec ceux qui ont le même objectif !

    • Ar zen Ar zen 13 juillet 13:11

      @HELIOS

      Ce n’est pas juste ce que vous dites. Le FN ne veut pas sortir de l’UE. Le FN propose un référendum au peuple de France s’il arrive au pouvoir. Mais, pour le moment, il ne se prononce pas sur la sortie de l’UE. C’est une certitude.

      Par conséquent, lorsque vous écrivez que l’UPR pourrait faire alliance avec ceux qui ont le même objectif, vous écrivez des contrevérités.

      Le FN propose un programme de gouvernement dans le cadre de l’UE et indique vouloir consulter les Françaises et les Français au sujet d’une sortie éventuelle. Le FN n’a donc « aucune opinion » concernant la sortie de l’UE. Il n’en parle pas.

      Mais je peux me tromper Hélios. Il vous appartient de m’apporter la preuve de ce que vous écrivez. Et pour l’appartenance à l’OTAN, quelle est la position du FN ?


    • HELIOS HELIOS 13 juillet 15:20

      @Ar zen


      .... répondre a vos questions, comme celles d’autres sur le FN, je ne peux pas, je n’appartiens pas au FN ... je me contente d’écouter ce qu’il se dit et de regarder les faits... et je fais marcher mon cerveau.

      Si le FN proposait le smic a 10 000 euros, je serai content, mais en même temps je ne le croirais que s’il m’apportait la preuve que sa démarche est fiable ou au minimum réaliste...
      l’UPR veut sortir de l’UE mais qui n’a pas de démarche... puisque 0,87% etc....

      L’objectif du FN, c’est de redonner sa souveraineté a la France... et pour cela sortir de l’UE, il y a une hierarchee dans l’action je croyais que c’était la même chose pour l’UPR, vous me confirmez que son but ultime ce n’est pas la souveraineté, c’est la sortie de l’UE.

      Le FN a une démarche démocratique, qui consiste d’abord à arriver au pouvoir et poser la question de l’appartenance a l’UE aux français.... si la réponse des français est la sortie de l’UE, le FN fera tout pour sortir de l’UE.
      L’UPR veut d’abord sortir de l’UE... voir les 0,87%....etc

      ... rappellez vous qu’un parti n’a pas d’opinion, il a des orientations politiques, parce qu’un parti ce n’est pas qu’un gourou dans un coin tout seul. Où est le staff d’Asselineau ? 

      Alors, je ne vais pas vous raconter des salades, si au second tour des éléctions j’avais le choix entre le PS/LR/VERT et un UPR je choisirai l’UPR, mais cela n’arrivera hélas pas. Que ferez vous la prochaine fois ?... 0,87% ?

      Il ne reste que 5, 10, 15 années etc pour que l’UPR arrive a faire un score de compétiteur... peut -etre jamais...le FN c’est demain dans un ans. si vous ne l’aidez pas, il ne faudra pas vous plaindre. Moi, je me regarderai dans la glace le matin... j’aurais essayé... 

      ...et je maintiens, que toutes les attaques que vous faites envers le FN ne sont que du travail de sape envers le retour a la souveraineté de notre pays... donc vous travaillez ** pour l’ennemi ** si on peut parler ainsi, vous pouvez avoir n’importe quel objectif, il ne sera jamais atteint, vous pourriez demander n’importe quoi !

      Réflechissez, j’ai sorti mon bon sens, j’espère ne pas être le seul en 2017




    • HELIOS HELIOS 13 juillet 15:24

      @Fifi Brind_acier

      Facebook ( est ses metastases) sont nativement bloqués chez moi... utilisez un média libre svp !

    • Sozenz 13 juillet 17:18

      @HELIOS
      "Si, comme vous dites, rien ne change, dans ce cas pourquoi avoir peur de mettre le FN au pouvoir ? ... votez Marine plutôt que vous abstenir, cela fera au moins le renouvellement des têtes...« 

      tiens , je ne comprends pas pourquoi les conseillers en communication ne propose pas à hollande de faire de la chirurgie esthétique pour changer de tête , si c est bien le changement de tête que vous souhaitez ...
      Non , mais sans rire ^^ , vous me faites halluciner !! j ai l impression d être dans un roman de Kafka... »Pitié , sortez moi de ce cauchemar" ^^


    • Laurent 47 13 juillet 17:57

      @Ar zen
      Le F.N. n’a absolument pas l’intention de sortir de l’Europe !
      Mais il a fermement l’intention de sortir de cette Europe, ce qui n’est absolument pas la même chose !
      Et surtout de l’OTAN, car nous ne sommes pas yankees.
      Cette Europe, protectorat américain depuis 1945, qui court droit à la catastrophe vers laquelle les Etats-Unis veulent nous entraîner pour nous empêcher de nouer des liens économiques naturels avec la Russie, notre proche voisin !
      Seuls les américains ont le droit de faire de fructueuses affaires en Russie, ce qui explique le nombre de grosses entreprises qui y sont installées ( aux dires de Poutine lui-même, qui s’en félicite ) !
      Tandis que ces cons de dirigeants européens avalent sans sourciller tous les jolis contes de fées que les va-t-en guerre de Washington leur servent, sans se poser la moindre question !
      Nos agriculteurs souffrent des pertes de marché, ainsi que nos industriels, tandis que la Russie est en train de redémarrer son agriculture, délaissée du temps de l ’U.R.S.S.
      Qui sont les dindons de la farce, dans ce piège à cons ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 juillet 18:41

      @HELIOS
      Votre bon sens devrait vous amener à consulter le site du FN. Voici ce qu’on y trouve :
      - « Perspectives pour une Nouvelle Europe ». Parler de Nouvelle Europe, est antinomique au fait d’en sortir définitivement.


      - « Plus libres, plus fort, une Autre Europe est possible ! » Une autre Europe n’est pas sortir de la construction européenne. Le FN dit tout et son contraire, histoire de noyer le poisson.

      L’ UPR a compilé 21 versions contradictoires du FN sur l’ UE et l’euro. L’avantage, c’est que chacun y trouve ce qui l’arrange, ce qui veut dire que la ligne politique du FN, c’est de ne point en avoir.

      Quant aux chances du FN d’accéder au pouvoir, ce sont les mêmes que depuis 40 ans = peanuts. 85% des Français n’en veulent pas.
      Et si le FN est au 2e tour, quelle que soit la chèvre qu’il a en face, elle sera élue.
      Hollande a déjà fait savoir qu’il comptait bien sur le FN pour se faire réélire.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 juillet 18:52

      @Laurent 47
      Vous avez bien compris.
      Le FN (comme Mélenchon) veut sortir de cette Europe là, pour en fabriquer une autre...
      Pour Mélenchon, c’est le Plan B pour l’ Europe.
      Pour le FN, c’est la Nouvelle Europe.
      Ils s’inscrivent tous les deux dans le cadre de la construction européenne. Pas celle là, une autre. Comme « Nouvelle Donne », « Nous citoyens », Dupont Aignan, Chevènement, Jacques Sapir etc.


      L’UPR ne veut plus du tout de construction européenne.
      Ni de celle-ci, ni d’une autre mouture.

    • Ar zen Ar zen 13 juillet 19:27

      @HELIOS

      Un long commentaire mais qui ne me satisfait pas du tout. Ce que vous avez écrit, vous me l’avez déjà écrit.

      Je pose des faits, simplement des faits. Qui sont : le FN ne dit pas qu’il souhaite sortir de l’UE. Il annonce la tenue d’un référendum. Il ne s’agit pas d’un travail de sape. Je fais des constats que vous pouvez faire vous même.

      Pour le reste, s’il faut réfléchir, il y a bien une réflexion à avoir. Pourquoi l’élite financière, détentrice de tous les médias, accepte t-elle de promouvoir constamment un parti qui va à l’encontre de leurs intérêts ? Voilà une question qu’elle est bonne.

      Je comprends pourquoi elle évite de donner la parole à un parti qui vient nuire à ses intérêts. Ceci je le comprends.

      Et vous, vous en rajoutez une couche en parlant du manque de notoriété de l’UPR. Ceci devrait Vous mettre la puce à l’oreille. Mais, même pas. En revanche, le parti de Macron, lui, il est promu dans les grandes largeurs. Qui est-il Macron ? Est-ce que vous vous êtes attardé sur son compte ? A t-il été élu ? D’où vient-il ? Combien d’adhérents ? D’où vient l’argent ? Il ne présente pas un danger pour le système en place, il « est » le système en place.

      Si vous ne voulez pas réfléchir, cela vous appartient. Mais je tiens à vous dire, je vous l’ai déjà écrit d’ailleurs que de nombreux aspects du programme du FN me satisfont. Je ne dénigre pas le FN pour dénigrer. J’apporte toujours des arguments. Signalez moi quand j’ai dénigré sans argumenter ?


    • Extra Omnes Extra Omnes 13 juillet 22:38

      @HELIOS
      @fifi

      Quitter fesse bouc pour aller sur minds.com


    • GrandGuignol GrandGuignol 13 juillet 23:07

      @HELIOS
      « d’ailleurs, l’UPR et son gourou, se donnent-ils les moyens d’arriver au pouvoir ? »

      Tiens encore un qui utilise le mot « Gourou », pour F.A mais jamais pour les menteurs affabulateurs, traitres et autres faux nationalistes, tous médiatisés, tous pro-européens et autres euro-septiques qui veulent Renégocier une autre UE.....Voir les modalités de renégociations des traités et l’unanimité requise des pays membre de cette UE.

      Alors oui HELIOS, oui l’UPR n’a pas l’ampleur du FN, mais l’UPR n’a pas 28 sons de cloches en ce qui concerne la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN. Le FN lui s’emmêlent dans des négociations et la création d’un ministère de la souveraineté, lol, c’est quoi ça un ministère de la souveraineté si ce n’est pour rester dans l’UE ( voir le programme du FN section Europe en bas de page).

      Le FN, Dupont Aignan et autres tartuffes d’une autre Europe sont autant pour la souveraineté de la France que Hollande, Valls ou Macron.


    • Ar zen Ar zen 14 juillet 09:44

      @Laurent 47

      Je n’utilise pas le substantif « Europe » pour parler de « l’Union Européenne ». Lorsque vous dîtes que le FN voudrait sortir de cette « Europe » vous laissez entendre « Union Européenne », je suppose.

      Mais les faits sont têtus et le FN n’indique jamais qu’il veut sortir de l’UE, n’indique jamais sa position concernant l’appartenance de la France à l’UE. Le FN propose de sonder le peuple français à travers un référendum pour savoir s’il souhaite se maintenir ou non dans l’UE.

      Le FN n’assume donc pas une position de « sortie de l’Union Européenne ». A moins que je sois passé à côté d’une déclaration ou d’un document auquel cas je vous demanderais de m’indiquer le lien.

      Le FN ne souhaite pas sortir de l’OTAN. Le FN veut sortir du commandement intégré de l’OTAN. Le FN souhaite, par conséquent, que la France continue d’appartenir à l’OTAN.

      Ce qui me sidère c’est que les électrices et les électeurs du FN pensent que la direction de ce parti souhaite sortir de l’UE et de l’OTAN. Ce n’est pas vrai.

      Lorsque vous dîtes que le FN a fermement l’intention de sortir de « cette Europe » sur quoi vous appuyez vous ? Est-ce que vous pensez à la « rénégociation » des traités ? Je vous invite à lire l’article 48 du TUE sur la révision des traités. Vous allez tomber de haut. Ce ne sont pas les chefs d’Etats et de gouvernements qui se réunissent autour d’une table pour discuter de « rénégociation ». Non, non, non. Les choses ne sont pas ainsi. Il y a une procédure à suivre pour mettre en oeuvre l’article 48 et proposer la modification d’une disposition d’un traité. Le conseil intervient, le conseil européen aussi, la commission européenne également, le parlement européen itou, les parlements nationaux de même, un comité dédié également. les décisions sont rendues à « l’unanimité ». Autant dire que cet article 48 du TUE est auto-bloquant. Autant dire qu’une « rénégociation » est impossible. Mais vous pouvez y croire bien sûr, comme on peut croire au Père Noël. Pour vous faire votre idée par vous même il vous suffit de lire l’article 48 du TUE. Vous comprendrez la supercherie de la « rénégociation ».

      Je suis d’accord avec vous sur les sanctions débiles infligées à la Russie.


    • Djam Djam 14 juillet 11:42

      @HELIOS
      Donc, vous avez adressé un « post » à Asselineau et vous ragez parce qu’on ne vous a pas répondu ? Figurez-vous que tous les autres sites de parti font pareil et c’est d’ailleurs assez normal vu que :

      1/ ils reçoivent tous des centaines de courriels par jour, s’il fallait qu’ils répondent à tous ils perdraient à l’évidence un temps précieux utile (pour eux en tout cas) à d’autres taches,
      2/ Vu le nombre impressionnants d’injures, de leçons (oui oui !), d’attaques vengeresses que tous les partis reçoivent il faudrait qu’ils soient masos pour prendre le temps de répondre,
      3/ et comme il n’y a pas un seul parti qui a grâce ni à vos yeux ni à ceux de tous les autres internautes des forums (sauf quelques exceptions de promoteurs anonymes de leur propre choix de parti) on se demande bien comment Asselineau pourrait monter en puissance.

      Par ailleurs, je l’écris en boucle parce que c’est vraiment flagrant sur AV, la majorité des commentaires que l’on peut lire sur les forums sont des insultes croisées, des tentatives pathétiques de discréditer celui qui ne pense pas comme soi, des déversements d’aigreur, de cynisme ou de remarques qui se veulent (?) de l’humour.

      Les français, dans leur grande majorité, sont devenus de véritables impuissants en matière d’action. Déjà connus comme râleurs patentés, ils ont ajouté à cette attitude stérile, l’insulte, le cynisme, l’aigreur, l’attentisme, l’individualisme augmenté, le j’m’en-foutisme pour les moins cultivés, l’opportunisme pour les planqués. L’oligarchie a toujours détesté les peuples et finalement on est bien obligé de leur donné raison vu qu’à part insulter anonymement en ligne, ou se faire embarquer dans des « pseudos révolutions ou manifs » au titre de conte pour enfant qui finissent systématiquement dans la rubrique « faits oubliés » des merdias officiels, les peuples finissent toujours par se faire entuber...

      Et après entubage, puisqu’ils n’ont toujours pas osé se redresser, s’unir, se respecter dans l’action à mener, trouver une vraie stratégie pour contrer le chaos planifié par l’oligarchie surpuissante mondialiste... ils retournent à leur clavier, chacun dans son coin, et recommencent à insulter, vociférer, râler, pleurer...

      Bref, les nouveaux peuples infantilisés sont bien là. Ils pleurent sur leur misère, leurs victimes, collent des coeurs en papier avec des mots d’enfants sur les lieux de crimes de masse, posent des bougies... sans prier d’ailleurs, portent des pancartes ou des banderoles avec des « Plus jamais ça », hurlent des « Que fait la police ? » ou des « Que fait l’Etat » (qu’ils vomissent copieusement d’ailleurs« ) mais ces nouveaux peuples sont infichus de s’unir pour une seule et même bataille contre ce qui les tue réellement et depuis des décennies.

      Voilà pourquoi, vos commentaires qui critiquent les opinions des autres seront encouragées par le Système qui nous tue. Car une fois que vous vous êtes épuisés en fiel stérile contre d’autres anonymes, les affaires, le chaos, les grandes manoeuvres, les lois scélérates, les euthanasies de masse, les guerres »préventives" illégales, les dénis de démocratie patents, les horreurs économiques, les viols d’enfants en réseaux, les rackets institutionnalisés, le storrytelling médiatique continueront sans aucun problème.

      Quand donc les peuples comprendront-ils qu’il n’y a pas d’autre issue de sortie que celle qui consiste à cesser de nous diviser pour AGIR ENSEMBLE, au quotidien, et vers le même objectif : infiltrer partout le système et le renverser par l’intérieur lentement ???
       


    • Doume65 14 juillet 11:47

      @Fifi Brind_acier
      « Le FN (comme Mélenchon) veut sortir de cette Europe là, pour en fabriquer une autre »

      Mais pourquoi pas ? Des gens que je connais qui veulent sortir de l’UE, la plupart ont un sentiment européen fort. En quoi une vraie communauté européenne (sans aune majuscule) construite par les peuples européens, sur des valeurs qu’ils auront choisies, remplaçant bureaucratie dispendieuse (10 000 fonctionnaires de l’UE gagnent plus que le Premier Ministre britannique) par une administration au service des aspirations communes serait-elle à priori malfaisante ?
      Le gros problème de l’UE, ce n’est pas seulement sa bureaucratie délirante, mais le fait qu’elle soit inféodée au néolibéralisme et aux anglo-saxons (plus trop anglo, maintenant).


    • gimo 14 juillet 15:48

      @Djam
          tres bien vu et décortiquer    .... Neanmoins tu as oublier par prudence quil y a de la lâchété

      a vendre

    • Iren-Nao 14 juillet 15:48

      @Fifi Brind_acier
      L’UPR ne veut plus du tout de construction européenne.
      C’est en effet un point de vue que j’approuverais plutôt, mais qui pour le moment et pour longtemps ne pèse en réalité rien du tout, car jusqu’à plus ample informe l’UPR c’est tout au plus quelques adeptes d’AVOX.
      Même si nous appliquions le mythique article 50, nous aurions forcement avantage a recréer un bon nombre de traites avec nos partenaires européens dans des tas de domaines.
      Donc la démarche de Dupont Aignan ou du FN est largement plus réaliste que les incantations UPR qui pesent a peu près autant que les miennes personnelles quand je me pogne. Pour moi ces incantations ne valent pas même d’aller voter. Le vote utile, vu la situation et l’urgence, c’est le FN qui va un peu dans le bon sens. si cela rétablie une forme de souveraineté. la GB est en train d’en faire la démonstration.
      Je pense quant a moi que l’UE est de toute façon en train de se démantibuler toute seule, et clairement l’UPR n’a aucun rôle la dedans, peut être un jour ,tout au plus, un maigre maroquin pour Asselineau, mais quelle importance ?
      Iren-Nao


    • Ar zen Ar zen 14 juillet 16:11

      @Iren-Nao

      Vous n’avez donc pas lu l’article 48 du TUE, celui qu’utiliseraient MLP et NDA pour rénégocier les traités.

      Il ne s’agit pas de s’asseoir autour d’une table. Le processus est long et complexe et même inatteignable pour des raisons « d’unanimité ». L’article 48 du TUE laisse à penser qu’une rénovation des dispositions des traités est possible mais, techniquement, c’est impossible.

      Alors, lorsque vous parlez de réalisme pour MLP ou NDA, je me dis que vous n’avez pas du tout mesuré la portée de l’article 48 du TUE. Ne me croyez pas, lisez le et faites votre idée par vous même. Voici ce que j’écrivais il y a quelques jours :

      Alors « renégocier » les traités (quelles dispositions parmi les 500 articles, il faut au préalable les identifier) est-ce possible ? Connaissez vous le temps que ceci mettra ? Avez vous lu l’article 48 qui pose les conditions de changement de dispositions des traités. Nous serons dans le cadre d’une révision « ordinaire » des traités. Il y a différentes étapes.

      1°) Soumettre la proposition au conseil de l’Union Européenne (c’est à dire la réunion des 27-28 ministres concernés par le sujet, économique, agricole, juridique,...). Unanimité requise.

      2°) Transmettre cette proposition au conseil européen. Unanimité requise.

      3°) Les transmettre aux 27-28 parlements nationaux.

      4°) Recueillir l’approbation du parlement européen à la majorité simple pour « débuter » l’examen de la, ou des modifications souhaitées.

      5°) Convoquer une convention composée de représentants de parlements nationaux (des 27-28), des chefs d’Etats ou de gouvernements, du parlement européen et de la commission.

      6°) La commission doit adopter par « consensus » une "recommandation.

      7°) Cette recommandation est soumise à une conférence des représentants des gouvernements des Etats membres (27-28). Unanimité requise.

      8°) Si un accord est trouvé, il doit être ratifié par tous les Etats membres. C’est seulement à ce moment que la nouvelle disposition entre en vigueur. Unanimité requise

      9°) Si après un délai de 2 ans après la signature du traité modifiant le ou les traités, les 4/5 ont ratifié ce traité (mais pas tous), le conseil européen se saisit de la question. Par conséquent rien n’est encore fait et rien n’est encore accepté.

      10°) Je vous signale que toutes les décisions concernant les modifications sont prises à « l’unanimité ». C’est donc une course d’obstacles que personne ne pourra jamais finir. « Renégocier » les traités est une vue de l’esprit.

      Procédure de révision ordinaire

      2. Le gouvernement de tout État membre, le Parlement européen ou la Commission peut soumettre au Conseil des projets tendant à la révision des traités. Ces projets peuvent, entre autres, tendre à accroître ou à réduire les compétences attribuées à l’Union dans les traités. Ces projets sont transmis par le Conseil au Conseil européen et notifiés aux parlements nationaux. 3. Si le Conseil européen, après consultation du Parlement européen et de la Commission, adopte à la majorité simple une décision favorable à l’examen des modifications proposées, le président du Conseil européen convoque une Convention composée de représentants des parlements nationaux, des chefs d’État ou de gouvernement des États membres, du Parlement européen et de la Commission. La Banque centrale européenne est également consultée dans le cas de modifications institutionnelles dans le domaine monétaire. La Convention examine les projets de révision et adopte par consensus une recommandation à une Conférence des représentants des gouvernements des États membres telle que prévue au paragraphe 4. Le Conseil européen peut décider à la majorité simple, après approbation du Parlement européen, de ne pas convoquer de Convention lorsque l’ampleur des modifications ne le justifie pas. Dans ce dernier cas, le Conseil européen établit le mandat pour une Conférence des représentants des gouvernements des États membres. 4. Une Conférence des représentants des gouvernements des États membres est convoquée par le président du Conseil en vue d’arrêter d’un commun accord les modifications à apporter aux traités. Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives. 5. Si à l’issue d’un délai de deux ans à compter de la signature d’un traité modifiant les traités, les quatre cinquièmes des États membres ont ratifié ledit traité et qu’un ou plusieurs États membres ont rencontré des difficultés pour procéder à ladite ratification, le Conseil européen se saisit de la question. http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:12008M048:fr:HTML


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 juillet 19:38

      @Doume65
      Il est impossible d’avoir « une Autre Europe » que celle là. A cause de l’article 48 du TFUE. Il faudrait changer de fond en comble les Traités européens (des milliers d’articles). Et que 100% des pays soient d’accord, sur chaque article, à la virgule près. 1 seul pays qui s’oppose et c’est refusé.


      Les pays européens sont de plus en plus divisés, et songer qu’ils se mettent d’accord unanimement sur des milliers d’articles est une utopie. Pour que ça marche, il faudrait 27 Mélenchon ou 27 Marine le Pen en même temps. La probabilité d’avoir la même couleur politique dans les 28 pays en même temps est de 1 fois tous les 735 000 ans.

      Allez demander à Merkel si elle veut d’une Europe sociale ? Il faudrait mutualiser les dettes = euro-bonds, et Merkel a déclaré « Pas d’euro-bonds tant que je vivrai. » Si vous voulez autre chose en Europe, il faut en sortir. Puis, les pays qui veulent ensuite signer entre eux des accords de coopération pourront faire autrement, s’ils le souhaitent.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 juillet 19:48

      @Iren-Nao
      Détrompez-vous, les journalistes connaissent tous l’ UPR, ils reçoivent depuis 9 ans tous les communiqués de presse de l’ UPR. Mais ils ont consigne de ne pas en parler.


      Le site de l’ UPR est le 2e site politique le plus fréquenté de France. Avec 11 500 adhérents, l’ UPR est actuellement un des rares mouvements politiques qui reçoivent des adhésions quotidiennes alors que la plupart des Partis perdent massivement des adhérents.
      L’utile, vu l’urgence, c’est d’adhérer à l’ UPR.
      Plus nous serons nombreux, plus il sera difficile de censurer l’ UPR.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 juillet 03:55

      @HELIOS


      L’UPR n’’est pas une option crdible de gouvernement : on ne prend pas le pouvoir sans soutien des médias. Mais l’analyse de Asselineau est le meilleure pour expliquer l’Histoire de la France depuis 1945. On ne demande pas à JJ Rousseau de ne pas avoir mené l’assaut contre la Bastille....

      PJCA 



    • Iren-Nao 15 juillet 06:09

      @Ar zen
      Mon point de vue est que la France étant constitutionnellement souveraine, tout ce qui est hors de la constitution est illégal et que donc nous avons le devoir unilatéral de nous assoir sur les dispositions non dans ce sens.
      Si la France décide de ne pas appliquer telle ou telle directive, elle ne l’applique pas. point.
      Je n’ai effectivement pas lu votre article 48 et je m’en balance, si par exemple la France decide que désormais et a nouveau nous décidons de battre monnaie ou de refuser telle ou telle directive, l’UE fera quoi ? La guerre ? Nous avons encore la seule armee qui tienne un peu la route et personne ne se lancerait dans une telle idiotie.
      Les pays européens ont largement autant besoin de la France que le contraire. Je dirais meme que nous sommes largement la dessus en position de force. Et historiquement ce ne serait pas la premiere fois que la France assumerait son destin.
      Toutes ces arguties légalistes ne sont en fait pas grand chose. Un traite c’est par definition annulable si la France le veut, l’avis des 27, peu importe.
      En tout cas attendre que UPR remporte ne serais que quelques sièges est pure illusion.
      L’Angleterre vint de monter la voie et elle ne va pas s’en trouver plus mal. La GB ne s’est jamais gênée pour imposer sa ligne, et ça va marcher.
      De Gaulle prônait souvent la politique de la chaise vide, et ça marchait pas si mal, mais il était d’une autre pointure que nos énarques.
      J’approuve la plupart des idées de UPR, mais nous n’avons pas a demander la permission a qui que ce soit.
      Iren-Nao


    • Robert GIL Robert GIL 15 juillet 07:19

      @Fifi Brind_acier

      Asselineau se proclame anti système et se veut la voix de ceux qui subissent la politique des partis traditionnels, des gouvernements successifs et de Bruxelles. Dans cette énumération de responsables, il en oublie volontairement un : le patronat. Les fermetures d’usines, les suppressions d’emplois, le chômage, les bas salaires, la remise en cause des acquis sociaux ne seraient pas de sa responsabilité. Comme si les décisions du gouvernement, et celles de Bruxelles, n’étaient pas prises en fonction des besoins et des seules exigences du patronat !
      .
      Sortir de l’euro sans sortir du capitalisme c’est encore un slogan de droite pour éviter que les salariés s’en prennent au système en place … Asselineau manipule les gens au profit du Medef et de l’ordre établi ! L’UPR est l’une des composantes créées au service des droites européennes. Dans chaque pays de l’union il y a son équivalent (lister toutes les formations plus ou moins marginales de droite et d’extrême droite qui fleurissent dans les divers pays de l’UE) pour canaliser la colère des gens et les empêcher de pencher trop à gauche ! Leur but est que si l’Europe explose, dans chaque pays le capitalisme sera préservé et les affaires pourront continuer …avec comme partenaires les autres capitalistes européens … tout changer pour que rien ne change !
      .

      ASSELINEAU et l’UPR ou l’imposture anti-européenne


    • Robert GIL Robert GIL 15 juillet 07:21

      @Fifi Brind_acier

      Asselineau se proclame anti système et se veut la voix de ceux qui subissent la politique des partis traditionnels, des gouvernements successifs et de Bruxelles. Dans cette énumération de responsables, il en oublie volontairement un : le patronat. Les fermetures d’usines, les suppressions d’emplois, le chômage, les bas salaires, la remise en cause des acquis sociaux ne seraient pas de sa responsabilité. Comme si les décisions du gouvernement, et celles de Bruxelles, n’étaient pas prises en fonction des besoins et des seules exigences du patronat !
      .
      Sortir de l’euro sans sortir du capitalisme c’est encore un slogan de droite pour éviter que les salariés s’en prennent au système en place … Asselineau manipule les gens au profit du Medef et de l’ordre établi ! L’UPR est l’une des composantes créées au service des droites européennes. Dans chaque pays de l’union il y a son équivalent (lister toutes les formations plus ou moins marginales de droite et d’extrême droite qui fleurissent dans les divers pays de l’UE) pour canaliser la colère des gens et les empêcher de pencher trop à gauche ! Leur but est que si l’Europe explose, dans chaque pays le capitalisme sera préservé et les affaires pourront continuer …avec comme partenaires les autres capitalistes européens … tout changer pour que rien ne change !
      .

      ASSELINEAU et l’UPR ou l’imposture anti-européenne


    • Ar zen Ar zen 15 juillet 07:36

      @Robert GIL

      Vous êtes aveuglé par votre hargne contre Asselineau.

      Vous écrivez : « il en oublie les patronat, les fermetures d’usines, les suppressions d’emploi.... ».

      Vous n’avez, par conséquent, encore rien compris au fonctionnement de l’UE. Les traités européens, qui s’imposent à tous, ont été mis en place pour favoriser les intérêts particuliers d’une élite financière. Les « peuples » n’ont pas été associés à la réflexion. Ils ne comptent pas.

      Alors, fort de ce constat, vous devriez vous pencher sur l’article 63 du TFUE qui « interdit » d’interdire tous les mouvements de capitaux vers les pays membres « et » vers les pays tiers. Pour un néophyte cet article semble anodin mais il ne l’est pas du tout, du tout ! Cet article est la porte ouverte, le feu vert généralisé à toutes les délocalisations. Il faut que vous le compreniez.

      Ainsi n’importe quelle société, comme bon lui semble, auparavant bien sûr ce n’était pas le cas, il fallait des autorisations, peut décider d’installer ses unités de production dans le pays le moins disant social, salarial, environnemental. Ceci a été le cas des industries textiles, des industries de l’acier et aujourd’hui de l’industrie automobile. Grâce à l’article 63, la France se vide de ses emplois pour les transférer ailleurs.

      En résumé, vous n’avez pas compris que 85% des lois et réglements en France sont pris à Bruxelles. Nous avons transféré notre souveraineté à la Commission Européenne. Vous pouvez critiquer Asselineau mais vous vous trompez de cible. Ouvrez votre esprit, cherchez à comprendre le fonctionnement de l’UE qui ne favorise que les intérêts particuliers d’une élite financière.

      Il faut donc procéder par étapes successives Robert GIL. Pour reprendre la main sur le « patronat », il faut sortir de l’Union Européenne. Si vous ne le comprenez pas vous ferez le don Quichotte et vous irez vous battre contre des moulins à vent.


    • Ar zen Ar zen 15 juillet 08:14

      @Iren-Nao

      Je suis d’accord avec vous, « tout ce qui hors de la constitution est illégal ».

      Mais vous avez manqué d’informations. La constitution de la 5ème République a été modifiée à 19 reprises, par la procédure du congrès en catimini, depuis le traité de Maastricht en 1992. Des pans entiers de souveraineté ont été transférés à Bruxelles.

      Connaissez vous l’article 55 de la constitution de la 5ème République ? Le voici :

      ARTICLE 55.

      Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.

      Après sa lecture vous pourrez faire un constat en relation avec votre phrase « tout ce qui est hors de la constitution est illégal ». Vous voyez, par conséquent, que les traités TUE et TFUE ont une autorité supérieure à celle des lois françaises. C’est écrit dans la constitution Iren-Nao. Vous l’ignoriez ?

      Vous pouvez bien sûr écrire que l’on peut désobéir. Mais cette désobéissance va jusqu’à où ? Un président qui ne respecte pas la constitution devient illico presto un dictateur puisqu’il respecte seulement ce qu’il a envie de respecter. D’ailleurs, les autres chefs d’Etats peuvent, dans leur pays, en faire de même. Ainsi Iren-Nao si personne ne respecte plus rien, à quoi sert-il de signer des traités ? Cela devient la foire d’empoigne, du grand n’importe quoi.

      Vous pensez bien que si le président de la République française désobéit aux traités signés, comme bon lui semble, les autres chefs d’Etats ne seront pas en reste. C’est du grand guignol.

      Pour la politique de la « chaise vide » par De Gaulle, cela n’a pas marché. Il aurait voulu dénoncer le traité de Rome mais le Général n’avait pas la majorité à l’assemblée pour le faire. Sa seule manière de « protester » a été « la politique de la chaise vide ». Et cela n’a pas duré très longtemps. Mais il s’agissait d’une union à 6 pas à 28 ! Aujourd’hui la politique de la chaise vide n’aurait strictement aucune conséquence puisque les décisons se prennent le plus souvent à la majorité qualifiée. la présence de la France n’est donc pas nécessaire pour faire adopter des textes.

      Il faut donc vous ôter de la tête que nous n’avons pas d’autorisation à demander à quiconque. Les règles internationales s’appliquent toujours et tout le temps, sauf en Corée du Nord. Je ne pense pas que vous vouliez transformer la France en Corée du Nord ? Vous ne pouvez pas faire l’économie de ne pas respecter vos engagements. Vous pouvez vous retirer d’un traité mais en respectant le droit, toujours. Ceux qui vous mettent ce genre de chose dans la tête en matière de « désobéissance » sont d’une très grande inconséquence. Ce sont des manipulateurs, rien d’autre.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 15 juillet 10:39

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour Fifi. En ce qui concerne Mélenchon, vous avez à la fois raison et tort. Mélenchon a prévu, s’il était élu, de faire à l’UE des propositions qui consisteraient finalement à se dégager de tous les traités européens qui privent les peuples de leur souveraineté, en particulier les Français. Si les négociations ne parvenaient pas à reconstruire une Union qui respecte la souveraineté des peuples, la conclusion serait claire : Plus d’Europe du tout.


    • julius 1ER 15 juillet 11:23

      Si, comme vous dites, rien ne change, dans ce cas pourquoi avoir peur de mettre le FN au pouvoir ? ... votez Marine plutôt que vous abstenir, cela fera au moins le renouvellement des têtes...

      @HELIOS

      Helios... le blaireau de l’année !!!!
      parceque toute la famille Le Pen et leurs cadres depuis 50 ans sont des perdreaux de l’année ,,, ??

      tu devrais éviter de raconter des conneries aussi monstrueuses , ou au moins relis ta prose avant de publier !!!!

    • Sozenz 15 juillet 13:46

      @Fifi Brind_acier
      il sont en train de proposer une autre Europe en ce moment pour ne pas avoir l effet brexit qui pourrait s etendre à tous les pays qui voudraient sortir de L UE.
      chacun pourra se dire ; « ah, nous allons enfin changer le fonctionnement de L ue . mais c est un piège , un leurre , pour que les gens restent dans l UE .
      ils diront ensuite qu ils ont essayé de faire modifier les traités , mais ils garderont la même ligne de conduite .
      ils savent très bien que les gens souffrent de l UE , qu ils sont de moins enclin à se regrouper autour de ce fonctionnement et que tout le monde se sent trahis de ce qui avait été un »rêve" pour eux , et qu apparait tout l inverse .
      Ils vont encore se faire avoir .... car ils sont trop crédules .


    • Iren-Nao 15 juillet 14:28

      @Ar zen
      N’empêche, que des traites ça se dénonce !
      Cela devient la foire d’empoigne, du grand n’importe quoi.
      Ça l’est deja !!
      Iren-Nao


    • Ar zen Ar zen 15 juillet 18:41

      @Danièle Dugelay

      Lisez l’article 48 du TUE, vous le trouverez facilement sur le net. « Mélenchon a prévu... de faire des propositions ». 

      Il faudrait tout d’abord que Mélenchon « identifie » les dispositions qu’il souhaiterait voir modifier. Figurez vous que cette affaire de modification des dispositions des traités n’appartient pas aux chefs d’Etats et de gouvernements. Lisez l’article 48 du TUE, je n’invente rien. C’est d’abord le conseil qui décide à l’unanimité de la prise en compte de la disposition à modifier. Ensuite le conseil européen intervient, lui aussi à l’unanimité. Intervient la commission européenne. Intervient aussi le parlement européen qui se prononce lui à la majorité qualifiée. Les parlements nationaux des 27-28 pays sont consultés également. Un comité spécifique est crée pour la circonstance. Il y a donc plus de 3000 (trois milles) personnes, au bas mot ,qui sont consultées. L’article 48 prévoit effectivement le changement de dispositions des traités mais, techniquement, cet article est auto-bloquant. 

      Mélenchon connait l’article 48 du TUE. Il sait comment fonctionne le processus. Celui ci peut durer des années avant que la disposition ou les dispositions soient entérinées. Ensuite il faut aux 27-28 pays ratifier le nouveau traité ayant modifié le ou les traités. C’est un parcours du combattant impossible à terminer. 

      Si c’est la solution que propose Mélenchon, je peux vous dire qu’il se moque de vous et de ses électeurs. C’est simplement dramatique de faire croire une telle chose aux Française et aux Françaises. J’enrage devant tant de malveillance et de manipulation. Il se moque de vous. 

      Si vous ne me croyez pas, interrogez quelqu’un qui s’y connait en droit et demandez lui de vous traduire l’article 48 du TUE. Faîtes votre idée par vous même. Posez vous la question de savoir quelle procédure il faut suivre pour changer une, voire plusieurs, dispostions contenues dans les traités européens. 



    • Ar zen Ar zen 15 juillet 18:55

      @Iren-Nao

      Bien sûr Iren-Nao que les traités cela se dénonce. Les traités européens contiennent la manière qu’il faut utiliser pour les dénoncer. Le traité d’organisation de l’atlantique nord, OTAN, autre exemple, prévoit les conditions de sa dénonciation, différentes de celles du TUE et du TFUE. Chaque traité dispose dans son sein les règles de sa dénonciation. 

      C’est donc bien ce que je vous ai écrit. Il ne s’agit pas de « désobéir » puisque dans ce cas tous les chefs d’Etats du monde pourraient, eux aussi désobéir, cela ne serait pas réservé à la France et cela serait, effectivement, du grand n’importe quoi. 

      Pour vous répondre, et bien oui les traités cela se dénonce. Pour le TUE et le TFUE il faut employer l’article 50. Il y a des règles de droit à respecter. 

      Et bien non, en matière de droit international, ce n’est pas encore la foire d’empoigne. Tous les pays respectent le droit international hormis la Corée du Nord.

    • franc 15 juillet 21:38

      @Iren-Nao

       j’approuve votre propos.


    • Iren-Nao 16 juillet 02:32

      @Ar zen
      Comme d’habitude vos positions sont apparemment pleines de bon sens et de légalité, cela est sans doute respectable, mais c’est justement ce qui ne me va pas, il y a si longtemps que tous ces europeistes a la Juncker et Barrosso nous le mettent sans même le moindre soupçon de vaseline que il est devenu urgent de répondre de façon non courtoise en renversant la table brutalement, et notamment en faisant physiquement peur a ces crapules de collabos.
      Les temps que nous vivons vont forcement mal tourner et le moment des thèses de ramollos est de plus en plus dépassé. Poutine a une fois de plus raison, quand le baston est inévitable, il faut cogner fort, et le premier.
      Iren-Nao


    • Doume65 17 juillet 00:42

      @Fifi Brind_acier
      « @Doume65
      Il est impossible d’avoir « une Autre Europe » que celle là. A cause de l’article 48 du TFUE. »

      J’ai bien compris (soupir) ! Je ne parle absolument pas de réformer l’UE. Comment se fait-il que je me fasse si mal comprendre ? Je me relis et mon texte me semble clair. Je parle bien de la dézinguer afin de pouvoir, nous les peuples d’Europe, créer un vaste rassemblement auquel nous donnerons les contours et le pouvoir que NOUS aurons choisis. Va bene cosi ?


    • sonhouse 17 juillet 13:52

      @Ar zen

      « Tous les pays respectent le droit international hormis la Corée du Nord. »

      Elle est bonne celle-là !


    • Ezamose 17 juillet 16:42

       @HELIOS

      « Il ne reste que 5, 10, 15 années etc pour que l’UPR arrive a faire un score de compétiteur »

      Et ? Un partit politique de lèche-cul telle que EELV qui à une représentation assez forte dans les médias ( et même en dehors des élections présidentielle ) n’arrive pas à faire mieux que 2.31 % en 2012 et 1.57 % en 2007.

      L’UPR fait 0.87 % avec une représentation médiatique proche du 0 absolu, d’ou la question intéressante :

      Que fait l’UPR avec au moins l’égal de ce qu’à comme attention EELV du point de vue des journalistes ? 10 % / 15 % ??

      Intéressant pour les gens de voir un partit politique qui ne joue à pas à la girouette tout les 2 jours ou qui cherche à incarner le renouveau toujours avec les mêmes gueules de corrompus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès