Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour Chirac c’est Hollande… Donc pour la gauche c’est (...)

Pour Chirac c’est Hollande… Donc pour la gauche c’est Mélenchon !

A gauche pour de vrai ! il est hors de question de faire le procès d’intention de François Hollande. Aussi n’est-il pas responsable du soutien que lui apportent aujourd’hui directement tous les membres de la famille Chirac, en dehors de la reine des pièces jaunes. Nous le disons sans arrière pensée, sans ironie, ou presque.

Il est en revanche urgent pour les militants et les sympathisants sincèrement ancrés à gauche, et qui penchent du côté du PS, de s’interroger sur le sens politique de ces soutiens de droite. Certes, les médias, et en particulier ceux qui défendent un système totalement sclérosé, présentent celui qui a été président de la république de 1995 à 2007 comme un radical social à l’image de BFM TV ce jour. Comme s’il fallait absolument atténuer le sens politique de ces ralliements de droite en faveur d’un candidat “de gauche”. Comme s’il fallait absolument démontrer que la famille Chirac avait toujours été plus proche de la gauche sociale que de la droite libérale. Comme s’il fallait absolument empêcher les électeurs PS de douter de l’orientation de gauche de ce parti. Mais Jacques Chirac n’a jamais, absolument jamais été un radical social.

Il a bien plus été un radical de droite !

  • Les premières privatisations de 1986 à la mode Reagan ou Thatcher qui ont commencé à appauvrir les services publiques c’est lui !
  • Le démantèlement du système d’éducation avec pour origine la loi Devaquet et la mort d’un étudiant en novembre décembre 86, c’est lui !
  • Le bruit et les odeurs qui dérangent les bons petits Français, c’est lui !
  • Les lois Pasqua sur le code de la nationalité qui donnent la primauté au droit du sang plutôt qu’au droit du sol, c’est lui !
  • La précarisation des salariés à travers le Contrat Nouvel Embauche, c’est lui !
  • Le CPE qui a jeté dans la rue des millions de jeunes, c’est toujours lui !

Jacques Chirac, sa fille Claude et tous leurs proches ont toujours été des libéraux de droite hier, le sont toujours aujourd’hui et le resteront toujours demain !

Ils estiment, de toute évidence, que la distance politique et idéologique qui les séparent du candidat socialiste à l’élection présidentielle n’est pas infranchissable. Mieux, cette distance ils l’ont franchi !

Et quand on est à gauche pour de vrai !, un tel franchissement de distance commence par surprendre et finit par rendre évident l’évidence : pour l’homme de droite des années 80 et 90 en France, Hollande c’est pas si mal et c’est très compatible !

Alors il est encore temps de voter à gauche vraiment pour les militants et sympathisants sincères de gauche qui s’apprêtaient à voter PS le 22 avril. Il est encore temps pour eux de franchir la distance qui sépare le social libéralisme qui est finalement une déclinaison du libéralisme de droite, pour rejoindre les rives du Front de Gauche et glisser dans l’urne un bulletin Mélenchon !

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • jako jako 18 avril 2012 13:57

    Merci Sydne, conclusion logique dès le titre, chapeau smiley


    • chapoutier 18 avril 2012 14:10

      il devient clair que la bourgeoisie à estimer que le meilleur candidat pour faire passer la douloureuse était Hollande.
      le ralliement de Chirac donne le là !
      la bourgeoisie à clairement compris que si sarko repassait, la France risquait de se retrouvée en situation quasi insurrectionnelle.
      aux yeux du grand capital de new-york et de londre, sarkozy est clairement disqualifié pour faire appliquer le MES et le TGSC, seul hollande est en mesure d’instrumentaliser les organisations syndicales dans le cadre d’une co-gouvernance pour tenter de retarder les manifestations qui seront forcément au rendez-vous dès lors qu’il faudra appliquer la règle d’or.
      d’où ces ralliement.
      les semaines à venir seront fécondes d’événements !


      • Tall 18 avril 2012 15:09
        Ne dites plus > Parti Socialiste

        dites > Parti Système 

        • xray 18 avril 2012 16:26


          Le vote utile 

          « Voter utile », c’est voter pour un candidat qui propose des solutions pour échapper au désastre européen qui vient après les élections. 
          Non pas de voter pour les candidats ultra médiatisés asservis aux intérêts étrangers. 

          Se sortir de l’Europe ! Et, vite ! 
          http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/06/30/se-sortir-de-l-europe-et-vite.html 

          Les tueries de Montauban-Toulouse 
          (Une tricherie électorale à l’américaine) 
          http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2012/04/10/mohamed-merah-une-tricherie-electorale-a-l-americaine.html 




            • Daniel Roux Daniel Roux 18 avril 2012 18:30

              Le ralliement de Chirac n’a aucun sens politique. Ce type n’a aucune conscience, ni morale, ni politique.

              Il s’agit du dernier pet d’un vieillard impuissant dans la figure de celui qui l’a ridiculisé.

              N’oublions pas que Chirac est le principal responsable du retour de Sarko sur le devant de la scène politique et donc de la catastrophe nationale qui résulte de son élection.

              Chirac ne mérite aucun respect.

               


              • verdad 18 avril 2012 18:40

                Chirac n’a jamais été de Droite, toute la Gauche Caviar-Dom Pérignon,

                le savait, le Communiste Chirac est un infiltré, il vendait l’Humanité Dimanche à la sortie de la Messe les Dimanches matin.

                Comme Melenchon et consorts,il est l’héritier de la Trilogie du Crime,
                LENINE-TROTSKI-STALINE..

                • chapoutier 18 avril 2012 18:49

                  c’est quoi la marque de la moquette, c’est de la bonne !


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 avril 2012 18:47

                  c ’est vrai , tous les gens c ’est des salauds . 


                  Sauf pas les vôtres .

                  • frugeky 18 avril 2012 19:58

                    Y’a qu’à voir tous les médias qui encensent Hollande cette semaine alors que la semaine dernière encore ils soutenaient sarko. cette manière de tourner casaque est le plus sûr moyen de voir que c’est plié pour l’UMP. Très bon ce rappel des faits chirac mais il y en a eu d’autres. chirac n’est passé pour un vieillard affaibli QUE pour échapper à son procès et sa condamnation, avec le soutien de sarko et maintenant il fait comme il a toujours fait tout du long de sa carrière.

                    Le vote à gauche, c’est Mélenchon, Poutou ou Artaud. En aucun cas ce ne peut être Hollande.

                    • NOJ71 18 avril 2012 20:02

                      Selon votre démonstration Mélenchon est d’extrême droite !

                      Chirac appelle à voter Hollande. Donc Hollande est de droite. Mélenchon a de bonnes relations avec Buisson . Celui-ci a souhaité sa présence à l’Elysée lorsqu’il a reçu la croix de la Légion d’honneur des mains de Sarkozy. Donc Mélenchon est d’extrême droite comme Buisson.

                      • mixx 18 avril 2012 20:34

                        Articles écrit à la hâte par un ou une fan de mélanchon. Qui n’a pas cherché à analyser les évènements mais tentent de profiter d’un évènement !


                        • vachefolle vachefolle 19 avril 2012 10:06

                          Chirac a toujours eu comme objectif de faire perdre son camp, si lui même ne pouvait pas gagner. Il a voté Mitterand en 81 pour faire battre Giscard en pensant qu’il ne resterait que 6 mois.

                          Ici, il ne s’agit pas de politique, car évidemment Chirac est de droite, mais de haine vis a vis de son ancien ministre et successeur, qui l’a trahi en allant chez balladur.


                          • spartacus spartacus 19 avril 2012 12:47

                            La gauche aujourd’hui :

                            Le capitalisme sans capital

                            L’investissement sans épargne

                            L’entrepreneuriat sans entrepreneurs

                            L’entreprise sans actionnaires,

                            La compétitivité sans gain de productivité

                            Le dialogue social sans syndicats représentatif

                            La démocratie sans obligation d’être parachuté

                            La représentation civile sans non-statutaires

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès