Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour gagner la présidentielle...

Pour gagner la présidentielle...

Pauvre François Bayrou, après les rumeurs de ralliement de plusieurs députés UDF à la candidature de Nicolas Sarkozy, la création d’un cercle démocrate, républicain et social pour défendre les « valeurs humanistes sociales et républicaines »...

Créé par le très charismatique André Santini et par Valérie Letard (UDF Nord) qui leur permettra d’examiner les projets des candidats avant de décider de leur choix définitif, on apprend officiellement celui du trublion de l’UDF : Christian Blanc.

J’ai eu l’occasion de consacrer un article à cet Opni passé par le cabinet de Michel Rocard et la présidence d’Air France.

Extrait de la déclaration parue dans Le Figaro :

(parlant de Nicolas Sarkozy) : J’apprécie sa capacité d’action... Il me semble le mieux préparé et le plus tonique pour faire face aux défis que nous allons connaître.

Il a compris que la France est restée trop longtemps figée dans un modèle qui a fait merveille pendant les Trente Glorieuses, mais qui ne marche plus aujourd’hui.

En ce qui me concerne, avec le mouvement Energies 2007 que j’ai fondé, je contribuerai à faire entrer la France dans le XXIe siècle avec optimisme ...

En conclusion, « le rouge est mis », Christian Blanc et les militants de ENERGIE 2007 nous affirmeront qu’ils rejoignent le camp de l’UMP après avoir reçu toutes les garanties en ce qui concerne leur programme !

Mais au fait, quels sont les axes forts du programme d’ENERGIE 2007 lancé en juin 2006  ?

Suppression du cumul des mandats

Cette proposition, qui peut paraître étrange à certains, n’en reste pas moins intéressante puisqu’elle propose de permettre l’accès à de nouveaux profils dans la vie politique française, et surtout de mettre fin à des situations de cumuls intolérables .

On ignore si le ministre de l’Intérieur, président du Conseil général des Hauts-de-Seine et président de l’UMP envisage pour lui, comme les très nombreux « cumulards » de l’UMP, d’appliquer cette réforme majeure ? Auraient-ils déjà signé la pétition « Les citoyens contre le cumul des mandats » ?

Stabilisation, puis diminution de la dette publique

De plus en plus de voix, dont celle de Christian Blanc, se sont élevées contre le montant actuel de la dette publique de notre pays, les militants d’ENERGIE 2007 ont organisé des manifestations en octobre 2006 sur ce thème.

Que déclaraient les militants ?

La dette publique pèse désormais en France l’équivalent de 41 000 euros par ménage, pour un montant total cumulé de 1108 milliard d’euros (hors engagement de paiement des retraites des fonctionnaires, évalués à environ 900 milliards d’euros supplémentaires). Chaque année, à partir du 15 octobre environ, l’Etat emprunte pour régler ses dépenses de fonctionnement...

Les dernières déclarations de Nicolas SAarkozy du 23 janvier ne semblent pas vraiment aller dans ce sens.

Reprenant une formule qu’il avait déjà employée dans les Ardennes en décembre, il certifie vouloir conduire une véritable révolution économique et donne davantage de détails sur ses propositions concernant notamment les cotisations et la fiscalité.

Selon M. Sarkozy, on peut donner (aux Français) des prestations meilleures en dépensant moins. Si on réduit de 4 points nos prélèvements obligatoires, on rend 68 milliards d’euros aux Français : 2000 euros rendus par foyer et par an, y compris les retraités, et 4900 euros par foyer si on s’en tient à la France qui travaille, calcule-t-il. Je crois à un bouclier fiscal à 50% intégrant la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

Alors que restera-t-il de tout cela ? Lisons Christian Blanc dans le texte :

Assurant qu’il ne quitte personne, le député apparenté UDF rappelle avoir de l’amitié pour François Bayrou et espère que le moment venu il participera au rassemblement autour de Nicolas Sarkozy pour gagner la présidentielle.

Ah bon, c’est pour gagner la présidentielle. Certains esprits chagrins diront que soutenir François Bayrou dans sa démarche et l’aider à gagner la présidentielle, cela aurait été un beaucoup plus beau challenge. Mais s’il faut gagner...


Moyenne des avis sur cet article :  4.01/5   (97 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • www.jean-brice.fr (---.---.15.14) 26 janvier 2007 14:35

    M. BAYROU EST LE REPRESENTANT DU CENTRISME EN FRANCE qui n’existe plus depuis le IIIème République et que M. GISCARD D’ESTAING a essayé de relancer avec le succes que l’on sait. Voter BAYROU, c’est voter à terme SARKOZY : que les choses soient claires ...


    • Petit 26 janvier 2007 14:40

      Le centre n’est jamais mort, c’est juste la Vème qui essaie de le camoufler. La france est un pays de bourgeois modérés depuis toujours.


    • www.jean-brice.fr (---.---.15.14) 26 janvier 2007 14:46

      La France est un pays de petits bourgeois depuis les défaites napoléennes ... avec un déclin inéductable devant l’empire anglo-saxon : mais ce dernier est lui-même en descente plus rapide qu’on ne croit ! L’avenir nous appartient si on sait relever le défi ...


      • LaEr (---.---.161.16) 26 janvier 2007 16:44

        Pour une fois je vais citer Sarko :

        Si tu n’aime pas la France, Quitte-là !

        Ras le bol de ces gens qui n’arrête pas de dénigrer notre pays...


      • T.B. T.B. 27 janvier 2007 14:07

        http://www.jean-brice.fr/index.php

        Je suis allé sur le site de Jean Brice que je vous recommande et je ne vois pas ce qui mérite cet aboiement de roquet. D’ailleurs rien ne le mérite !

        LaEr, tu n’es pas propriétaire de la France à toi tout seul. Tu n’as pas à décider ce que les autres doivent faire ou pas faire. Si un jour je désire quitter mon pays dont les frontières ont été dessinées par l’Histoire des hommes et par le hasard des naissances, ce n’est pas toi avec ce genre d’injonctions qui le décidera pour moi. Au contraire, ton frein à main est tellement bloqué au niveau du cervelet, que j’aurais plutôt tendance à rester, juste pour t’emmerder.


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 janvier 2007 15:05

        Cher Jean-Claude,

        J’ai bien connu à une époque lointaine Christian Blanc, nous avons travaillé ensemble lorsqu’il dirigeait le cabinet de Michel Rocard avant 1981. Il avait précédemment présidé la Mutuelle nationale des étudiants de France (MNEF devenue aujourd’hui La mutuelle des étudiants (LMDE)) de 1964 à 1965. Par la suite il a rejoint Edgard Pisani en charge de la Nouvelle Calédonie du 21 mai 1985 au 15 novembre 1985, sous le gouvernement Fabius, comme Secrétaire Général. Ensemble ils ont déminé intelligemment la situation qui était explosive, en dotant la Nouvelle Calédonie d’un statut et d’un processus de réforme suffisamment consensuel pour durer encore. Responsable de la « Mission du Dialogue » en Nouvelle-Calédonie. La mission s’est conclue par la signature des « Accords de Matignon » en 1988 Nomme préfet entre temps, il prendra la direction de la RATP comme PDG (1989-1992).

        C’est à ce moment là qu’il change d’orientation politique, il démissionnera se jugeant dans l’impossibilité d’obtenir le soutien du ministre concerné pour établir un service minimum pendant les grèves. Il récidivera en 1997 en démissionnant de son poste de PDG d’Ari France ( 1993 à 1997) sur un désaccord avec le Ministre des transport Jean-Claude Gayssot.

        Pour la suite vous avez bien résumé son profil de carrière, il glisse ainsi successivement d’un positionnement rocardien à l’UDF puis....à un soutien et en engagement actif en faveur de Nicolas Sarkosy.

        Il n’est pas le seul socialiste à avoir fait ce chemin vers la droite/. L’actualité bordelaise sur une histoire de détournement de biens envers une personne âgée, met en relief le dénommé François Xavier Bordeaux qui fut longtemps le chef de file des socialistes à Bordeaux qui a rejoint Alain Juppé.

        Peu d’homme (ou de femme) font le chemin inverse... sans doute à un moment donné, l’argent, le pouvoir, les honneurs font-ils craquer les premières convictions de jeunesse.

        Bien à vous.


        • toto1701 (---.---.129.208) 26 janvier 2007 15:08

          le centre existe,je l’ai en moi !! je ne pense pas etre le seul !!! ceux qui vont a la soupe ne recolteront rien de la clémence du peuple souverain aux présidentielles comme aux législatives !


          • www.jean-brice.fr (---.---.15.14) 26 janvier 2007 15:19

            Pour toto 1701 : veuillez définir ce qu’est le centre ?


            • toto1701 (---.---.129.208) 26 janvier 2007 16:05

              sur vingt minutes j’ai fait un politest et selon ce test pro ump !!! il m’a été dit qu’ en fonction des themes mes reponses etaient tantot de gauche tantot de droite !! question !!! qu’estcequ’ une reponse de gauche ,qu’estce qu’une reponse de droite ?hahahahamdr j’en ai conclu que j’etais au centre !!! c’est mon droit non !!!


            • (---.---.237.80) 27 janvier 2007 09:21

              bien sur, c’est votre droit mais ce n’est guère convaincant !


            • Charles André Charles André 26 janvier 2007 15:52

              Encore une fois, on accorde plus d’importance à la politique politicienne, au positionnement, qu’au projet. C’est sur cette base, sur une convergence de priorités, que Blanc soutient Sarko.

              Il a, comme je l’écris dans mon article sur AV, bien plus à y perdre qu’à y gagner.

              Son siège de député soutenu par l’UDF, il aurait pu tout simplement vouloir le garder au chaud. Et non, il va au charbon et c’est fort honorable.


              • Charles André Charles André 26 janvier 2007 15:55

                Pour parler projet :

                Vous omettez quand même le chantier n°1 d’Energies2007 et Christian Blanc : renouer avec une croissance forte et durable en basculant dans l’économie de l’innovation...

                Ce chantier est la première priorité de l’Appel lancé par Christian Blanc...

                Les autres ne sont nullement abandonnés. J’ai d’ailleurs connaissance de la position de quelques personnes qui se réjouissent que nouis puissions influencer le programme UMP sur ces domaines...

                Tout ceci n’est qu’un début.


              • gabriel fouquet (---.---.247.81) 26 janvier 2007 16:18

                @Slovar Il ne s’agit d’avoir, ou de ne pas avoir eu, toutes les garanties concernant le programme d’Energies2007. Ce n’est pas le cas, et nous ne le prétendons pas. Christian Blanc dit depuis le mois de juin et le lancement d’Energies2007 que vous évoquez qu’il prendra position au mois de janvier. Aucun candidat ne reprenant l’intégralité de notre programme, et l’idée d’une candidature étant farfelu, il a fallu faire un choix. Voilà qui est fait. Il n’a jamais dit qu’il ne prendrait pas position pour tel ou tel candidat ni prétendu qu’il soutiendrait François Bayrou. Il a toujours affirmé être libre. Et il l’est. Au vu des réactions, il eut été sûrement plus confortable de rallier la révolution centriste de Bayrou qui monte dans les sondages.

                Mais au fait, quel était le développement le plus long dans le discours de Christian Blanc lors du lancement d’Energies 2007, ou vous étiez présent il me semble ? Il s’agissait de l’économie de l’innovation. Le discours est disponible sur le site d’Energies2007. http://energies2007.com/share/files/Discours%20de%20Christian%20Blanc%20pour%20le%20lancement%20d’Energies2007.pdf

                Soyez honnête quand vous présentez les choses.

                Je vais tâcher de l’être. La question de la dette est effectivement un problème. Mais aucun des candidats ne propose un programme crédible en la matière. En revanche, nous sommes susceptibles de trouver des alliés qui nous aideront à remettre ce sujet au centre des débats, Alain Lambert notamment. Sur le cumul des mandats, tous les principaux candidats ont évolué ces derniers temps, du PS avec le mandat unique à l’UMP avec la limitation du nombre du mandat dans le temps. Croyez bien que nous garderons notre liberté de parole sur ces sujets et que nous ne lâcherons pas prise.

                Enfin, oui, et au risque de vous surprendre, pour être en mesure en oeuvre des réformes, il faut gagner la présidentielle. So what ? La beauté du challenge ... on s’en tamponne le coquillard ! On n’est pas là pour ça. On est là pour être en mesure d’agir et mettre en oeuvre des réformes que l’on estime essentielles. Permettre à la France rentrer dans l’économie de l’innovation est une essentielle.

                Froid et pragmatique mais réaliste.


                • ZEN zen 26 janvier 2007 17:12

                  De dérive en dérive C.Blanc se retrouve là :

                  http://forestent.free.fr/sarko.html


                  • fred (---.---.188.113) 26 janvier 2007 21:21

                    ils vont tous à la soupe ils se trompent peut-être de manche les courageux qui quittent bayrou

                    nous nous soutenons NDA http://www.wmaker.net/mappemonde/


                    • guillaume badin (---.---.22.101) 26 janvier 2007 21:53

                      je n’ai qu’une chose a dire, les députés qui s’en vont de l’UDF s’ont vraiment des laches qui s’assoiemt sur leurs principes pour une parcelle de pouvoir. qu’est ce que je vais rigoler quand bayrou sera élu président Mr blanc regrettera beaucoup sa lâcheté. et ne venait pas me dire que c’est juste un choix idéologique si christian blanc était vraiment sincère il aurait quitter l’UDF il y a longtemps François Bayrou n’a jamais caché ni son programme ni le fait d’ètre candidat aux élections présidentielles. il a juste négocié avec l’UMP en faisant exprès de partir pendant la campagne pour affaiblir l’UDF. c’est un procédé honteux et qui n’agrandit pas la politique !


                      • antoine (---.---.17.88) 26 janvier 2007 22:31

                        petite information en passant. Christian Blanc n’a jamais été membre de l’UDF.


                      • lolokerino (---.---.41.177) 27 janvier 2007 11:31

                        les personnalités qui quittent l’udf avaient depuis longtemps prevenu Bayrou et l’avaient mis en garde sur le coté suicidaire de sa strategie

                        Oui aujourd’hui Fb a un regain de forme dans les sondages en raison principalement d’un report de voies socialistes fortement « deçues » par les nombreuses defaillances et gaffes de leur candidate

                        Il est possible que si Le Pen ne monte pas plus, on assiste au scenario de 1969, soit un deuxieme tour centre contre droite

                        Tout cela ne permets pas de credibiliser la candidature Bayrou qui resulte d’un statut d’opposant au systeme alors que lui et ses amis y ont largement contribué et d’une imposture sur un projet de gouvernement de coalition alors que sa demarche est plutot sectaire, d’exclusion( cf critique Gde robien) et surtout terriblement critique avec le ps et l’ump alors qu’il pretend réussir une concorde nationale avec eux...

                        Pour terminer avec quelle majorité FB pourrait il gouverner ?

                        N’oublions pas que nous sommes dans un scrutin majoritaire et que l’udf serait bien obligé de faire des alliances

                        La malhonneteté intelectuelle d’aujourd’hui consiste a camoufler ce fait et conduirait l’udf, dans cette situation à choisir son alliance uniquement en fonction des resultats electoraux et non pas sur des projets communs

                        c’est quand même un ENORME CHEQUE EN BLANC a donner à ce candidat !!


                        • ZEN zen 27 janvier 2007 12:15

                          @lolokerino

                          Analyse trés lucide que je partage entièrement.


                        • CedricA (---.---.139.196) 28 janvier 2007 23:55

                          Voila une belle reformulation de l’argumentaire fournis par le partis socialiste à tous ses partisans pour tacher de discréditer François Bayrou dans les forums et blogs http://militant.parti-socialiste.fr/2007/01/24/arguments-ripostes-3-critique-positionnement-francois-bayrou/

                          Tssssss, vive le copier/coller intellectuel où comment détourner l’esprit des blogs.


                        • chris (---.---.187.98) 29 janvier 2007 00:03

                          Si l’udf doit être identique à l’ump, je ne vois pas l’intérêt d’avoir 2 partis ! A la création de l’ump une fusion a eu lieu entre les différents partis de droites et du centre. Ceux qui ont choisi de rejoindre « la nouvelle udf » étaient clairement pour le choix de se distinguer de l’ump.

                          Bayrou propose une voix différente, et c’est un plus pour notre démocratie de ne pas tomber dans le jeu sarko / sego qui propose la même politique que nous avons depuis 30 ans et qui nous a conduit là où nous sommes.

                          Pour la majorité à avoir, n’oubliez pas que les élections législative vont suivre de peu l’élection présidentiel et que les français donneront une majorité au président élu.


                        • www.jean-brice.fr (---.---.2.227) 29 janvier 2007 09:23

                          Pour lolokerino : je pense que votre analyse est bonne et correspond à la réalité. Voter BAYROU, c’est voter à terme SARKOZY : néammoins les cartes ne sont pas encore entièrement distribuées. L’ENARCHIE de droite ne s’est pas encore manifestée ...


                        • www.jean-brice.fr (---.---.233.177) 5 février 2007 08:16

                          BAYROU, c’est la IV ème République : je ne pense^pas que ce soit cela que les Français veulent ...


                        • K-U (---.---.108.62) 27 janvier 2007 15:04

                          Je ne pense pas que Bayrou soit le seul à présenter des contradictions dans son positionnement...

                          Avouez quand même qu’entre un candidat qui rejette l’UMP et le PS, mais qui les aime suffisamment pour gouverner avec, une candidate PS qui a un discours de droite, un candidat UMP qui cite Jaurès et Blum, c’est de plus en plus difficile d’y voir clair.


                          • christelle (---.---.1.94) 27 janvier 2007 21:53

                            Je suis ravie de ce débat. Certes les députés ou les sénateurs qui quittent l’UDF le font, d’après mes informations, souvent pour des enjeux personnels : présidence de commisions à l’assemblée ou au sénat ou pour pouvoir conserver des mandats de maires ou autres. Il ne fait pas beau être député UDF dans les Hauts de Seine.. En ce qui concerne Christian Blanc, il était apparenté UDF et je ne trouve pas que ses positions étaient réellement éloigné de celle de Bayrou actuellement. Après tout est histoire de projet et de lignes personnelles.. Par rapport aux questions de majorité à constituer pour gouverner, je pense que l’exemple est donné par de nombreux pays européens qui gouvernent avec des coalitions. L’UDF fera des alliances et bien oui, où est le problème... Il est clair que les Réformateurs de l’UMP ou Jean Marie Bockel du PS ont de nombreuses idées communes. Il y a toujours possiblités de faire travailler des gens pour résoudre les problèmes que notre pays traverse. Je ne suis pas très sûre que Royal et Sarkozy souhaite réellement résoudre les problèmes ; leurs programmes évoluent au vue des résultats des sondages sur les préoccupations des gens ; leurs lignes politiques n’est pas claire. Pour moi le positionnement de Bayrou est essentiellement un choix pragmatique : il y a des solutions qui viennent de droite, d’autres de gauche. ALors on se met autour de la table et on a tous un seul objectif : SORTIR LE PAYS DE LA M... Il n’y a pas plus simple.. Mais la classe politique française est bien loin de pouvoir fonctionner comme cela et elle passe plus de temps à se préoccuper de sa carrière que du devenir du pays...

                            En tous les cas débattons et surtout pas de sectarisme.. L’objectif à atteindre est simple mais les voies pour y arriver sont complexes. Cela fait trente ans que rien n’est vraiment fait, il est peut être temps de passer à autre chose....


                            • PauLo (---.---.87.26) 28 janvier 2007 15:10

                              Dommage que Beyrou soit EUROPEISTE...

                              Dommage pour lui et surtout pour la France, la Corse et l’Outre Mer, NOTRE PATRIE ruinée par cette UE construite sur le modèle soviétique.

                              Dommage pour Beyrou et celles et ceux qui croient en lui.

                              Il peut encore s’amender honorablement : EN REJETANT CLAIREMENT L’UNION EUROPENNE !...

                              A suivre...


                              • (---.---.225.122) 28 janvier 2007 15:32

                                Bèrou a le crane de sa tête tout entier recouvert d’une couche de kevlar. Ca empêche ses idées de se développer ;

                                Ca leur permet de se renforcer puisqu’elles ne s’éparpillent pas, mais surtout ça le protège contre les nouvelles idées qu’on voudrait lui faire rentrer dedans.


                                • crou (---.---.207.202) 29 janvier 2007 00:39

                                  Et vous, c’est à l’intérieur de votre crâne que se situe le kevlar !!!

                                   smiley -1


                                • chris (---.---.187.98) 28 janvier 2007 23:37

                                  energie 2007 c’est tout le contraire de ce que défends sarko !!!!!!

                                  Je veux une France qui innove, qui invente ... et pas un candidat de l’immobilisme hors sarko même s’il essai de tromper tout le monde c’est l’immobilisme !

                                  Rien de nouveau dans son programme, par contre, la défense des lobbies d’influence, des cartels, la politique des « amis » ...

                                  Bayrou lui a au contraire des propositions concrètes pour faire bouger notre pays : rénovation des institutions, politique en faveur des PME et de l’innovation, ...


                                  • Julden (---.---.60.232) 31 janvier 2007 23:48

                                    C’est amusant... Depuis que Bayrou monte et que les gens s’intéressent à lui il y a un regain de haine envers cet homme.

                                    De plus en plus de commentaires sont de vrai « torchon » anti bayrou ou anti centrisme. (je dis torchon dans la bassesse du développement où on atteint le même niveau de bêtise qu’entre PS et UMP).

                                    Durant les dernières années, l’UDF a été liés au RPR de Chirac. Il s’agissait d’une entité réduite en taille et plus modérée que le fameux parti gaulliste. Cette position un peu ambiguë avait deux fonctions majeures et habile, tout du moins pour le RPR : permettre aux personnes qui ne se reconnaissait pas dans le PS et l’UMP de s’exprimer, tout en assurant un réservoir de voix pour Chirac. Pour l’UDF cela permettait de travailler avec le gouvernement et donc d’influer (très peu) sur les décisions, ce que souhaite continuer à faire le groupe énergie 2007.

                                    Après le constat voici la critique : Dans ce parti il existe un très grand nombre de personnes qui ne sont pas là par opinion réellement centriste, ni même par une volonté de voir l’UDF dans une position de gouvernement. Leur objectif est simple : entrer dans un parti de taille plus réduite dans l’espoir de monter plus vite et de figurer sur les listes électorales...

                                    Je me suis inscrit à l’UDF lors du vote de la motion de censure. Pourquoi ? Parce que je suis centriste, et pas juste une personne de droite en version ramolli ! Le liens avec l’UMP est rompu j’espère définitivement pour moi comme pour la forte proportion de gens qui ont rejoins l’UDF à cet instant, ce moment où le centre a pris sont indépendance. J’invite tous les moutons qui sont à l’UDF et se sentent de droite à se barrer avec la queue entre les jambes pour suivre l’UMP. Si votre conviction est entièrement vouée à votre carrière, aucun doute que vous aurez votre place là bas. Aux autres, les vrais centristes (centre gauche et centre droit) les choses bougent. Votre conviction, votre refus du carriérisme et votre volonté finiront par payer...

                                    Il est plus que temps que la France se rappelle ce que signifie le mot politique. Pour moi ce mot est bien d’avantage qu’un synonyme de coups bas et manipulations.

                                    Julden

                                    PS : désolé pour le coté un peu partisan mais au fur et à mesure de l’écriture je me suis (un peu) enervé sur mon clavier smiley


                                    • PauLo (---.---.211.140) 4 février 2007 14:56

                                      Certes... mais il est aussi bien dommage pour lui que François Beyrou soit encore et toujours EUROPEISTE ! Dommage pour lui qu’il ait appelé à voter oui au funeste projet de constitution européenne en mai 2005... Dommage pour lui... mais surtout dommage pour la France, la Corse et l’Outre-mer ruinés par la politique commune européiste des deux Partis Socialo-Gaullistes ! Dommage pour Beyrou... mais surtout pour les Françaises et les Français, tous réduits progressivement mais inéluctablement à la PRECARITE et à la MISERE par les eurocrates et leurs supports ou suppôts français dont malheureusement F. Beyrou... Bien triste ! Mais le peuple réagira... bientôt...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès