Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour Karoutchi aussi, c’est reparti comme en 40 !

Pour Karoutchi aussi, c’est reparti comme en 40 !

Vent d’hystérie collective en Sarkozy : le président ne s’en sort plus, ses ministres ne l’épargnent pas, sa majorité l’évite, sa femme s’emporte et la presse bobo de gauche lance des pétitions contre lui. Il est grand temps que son ami Bolloré lui offre quelques vacances.

Après une semaine marquée notamment par (la mort d’un chanteur gai) l’interview désastreuse de la nouvelle première dame de France et la proposition peu défendable d’offrir en mémoire vive le corps lointain d’un enfant déporté à chaque élève de CM2 (depuis le président, faute de munitions sans doute, a reculé à un mort par classe), après donc une semaine qui au final a vu notre président rapide mais brouillon s’écraser un peu plus dans les sondages, voilà que ça continue mal pour le monarque élu cher à Joffrin : Roger Karoutchi s’est mis en tête de voler à son secours.

Roger qui ? Roger Karoutchi, 57 ans, secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement auprès du Premier ministre, à ce poste depuis le 18 mai 2007. Sous Fillon, donc, dans l’ombre depuis tout ce temps. Jusqu’à hier. Hier, Karoutchi a décidé de faire sa Carla, en montant au créneau pour défendre son président. Défendre ce dernier notamment contre « l’appel républicain » de l’hebdomadaire bobo Marianne, petit texte embrouillé et insignifiant censé démontrer à quel point Nicolas Ier est en train de dévoyer, jour après jour, frasque après frasque, yacht après yacht, la « fonction présidentielle ». Comme s’il n’y avait qu’une seule « bonne » façon d’être président de la République, qu’une seule bonne façon d’habiter cette fonction. Ce texte, qui se veut « appel » donc, est une sorte de bréviaire néoconservateur, néocon comme on dit aux Etats-Unis, mais surtout pour le coup l’œuvre d’anciens cons, pas vraiment perdreaux de l’année et habitué ces dernières élections davantage aux défaites « encourageantes » qu’aux victoires significatives : j’ai nommé, dans le désordre, Noël Mamère, François Bayrou, Dominique de Villepin, Bertrand Delanoë, Nicolas Dupont Aignant, Corinne Lepage, on le voit, un assortiment varié mais homogène de derniers de la classe qui pour certains devraient dans quelques semaines connaître de nouveaux revers.

« La liste est longue des stupéfiantes innovations, que, volontairement ou involontairement, Nicolas Sarkozy a introduit dans la politique présidentielle. Ce nouveau cours suscite donc des inquiétudes, une anxiété même », nous disent ces courageux pompiers de l’ombre, qui ne devraient pas tarder à se proclamer « résistants », c’est tellement à la mode en ce moment. Ils se trompent bien sûr : ce qui suscite inquiétude et anxiété chez Sarko, c’est qu’il ne fait pas assez de politique, qu’il ne s’occupe pas assez des vrais problèmes, pas qu’il se lance dans des « innovations » ou qu’il prenne quelque liberté avec le protocole. Sarkozy peut se marier avec Amy Winehouse demain, on s’en moque. L’essentiel est qu’il se mette enfin à faire de la politique, ce que Fillon s’échine lui à faire depuis qu’il est en place. Et ça paie. « Si cet appel a recueilli la signature de plusieurs hommes et femmes politiques de la droite républicaine, c’est bien que le contexte politique créé par huit mois de sarkozysme est totalement inédit. » Là encore, Marianne se trompe : il n’y a rien d’inédit à ce qu’un attelage de bras cassés se regroupe derrière une même bannière pour rappeler qu’ils existent. Cet appel, en somme, censé pointer les errements du règne sarkozien, sonne creux et n’atteint pas d’autre objectif que de détourner l’attention, une fois de plus, des vrais problèmes.

Mais Roger Karoutchi, donc, a vu dans cet appel, autre chose. Comme Carla Bruni, qui voyait avant de se déjuger dans l’affaire du SMS du Nouvel Obs quelques réminiscences des années sombres de la France, Karoutchi voit dans l’appel de Marianne quelques « relents des années 30 » : "On a l’impression d’un vent de folie qui respire les années 30 avec ce que cela a de plus nauséabond". Ah bon. "Il y a des types qui n’ont toujours pas accepté que Sarkozy gagne les élections. C’est du déni de démocratie"(...)"du fascisme rampant". Ah oui ? Du fascisme rampant, ni plus ni moins. Carla Bruni, qui avait sous-entendu que sous Vichy, les journalistes du Nouvel Obs auraient sans doute dénoncé les juifs, s’est vite excusée. Qu’en fera Karoutchi ? Rengainera-t-il, à son tour, sa mauvaise rengaine ? Et puis, plus loin que le cas Karoutchi, quand finira-t-on, en France, dans les journaux ou sur les blogs, d’utiliser à tort et à travers les termes « résistants », « fascistes », « antisémites » ou « nazis ». La langue française est-elle à ce point limitée qu’on ne trouve d’autres injures à envoyer à la face de toute personne qui ne pense pas comme vous ? Fondamentalement, ce n’est pas rien de traiter quelqu’un de « facho », ce n’est pas anodin, ce n’est pas neutre. Pourtant, il semble que ce soit entré dans le langage courant, comme un équivalent de « con », par exemple. Plus personne, aujourd’hui, ne se fait traiter de con, même pas en chanson, mais dans le même temps, combien de fachos, combien de nazis, combien de dénonciateurs, combien de vichystes ! Et combien de résistants ! Même Cali résiste ! Même Biolay ! Même Béart ! C’est plus une armée des ombres, ce sont des légions sous les projecteurs !

L’emballement de Karoutchi, à la remorque de l’emportement de Bruni, à la suite de l’appel des « 17 » du 14 (février) participe du délire mal maîtrisé qui accompagne actuellement l’orbite sarkozienne. Il y a comme un affolement dans la majorité qui ne profite pourtant pas à une opposition trop impatiente qui s’éparpille, peu intelligente, pas du tout intelligible. Les municipales s’annoncent confuses.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • toubakouta 18 février 2008 10:01

    Cet appel dans Marianne c’est le bal des mauvais perdants et des faux-culs. Il ne jurent que par l’ expression démocratique mais ne respectent pas le verdict du suffrage universel.

    C’ est une coalition de loosers aigris et anti-démocrates qui font un appel bidon dans un torchon même pas digne d’emballer du poisson.


    • goc goc 18 février 2008 10:08

      lerma sort de ce corps !!!


    • goc goc 18 février 2008 10:15

      il est clair que tout va etre bon pour essayer de remonter la pente. Le plus inquietant c’est que ce grand "nimporte quoi" ne debouche sur des methodes encore moins honorables, tel par exemple que l’excitation des banlieues dans l’espoir de voir un embrasement juste avant les elections. il pourra aussi compter sur des individus genre val (du pourri charlie-hebdo) pour danemarkiser le pays.


    • philou 18 février 2008 10:16

      Karoutchi et autres serveurs de soupe patentés la joueront plus modeste après les municipales. Il s’occuperont sainement à essayer de mater la fronde des députés ayant pris leur déculottée aux municipales.


    • Gazi BORAT 18 février 2008 10:16

      à Toubakouta

      "mais ne respectent pas le verdict du suffrage universel"

      Ah bon ?

      Il serait donc interdit de critiquer un président élu ?

      Curieuse conception de la démocratie...

      La vie politique républicaine a toujours vu s’affronter deux camps : celui de la majorité et celui de l’opposition. De plus, les programmes et promesse annoncés par les candidats à la présidentielle ne sont pas toujours tenus.

      Il est donc légitime de leur demander des comptes..

      gAZi bORAt


    • toubakouta 18 février 2008 10:24

      Critiquer pourquoi pas. Mais découvrir au bout de 50 ans que la Vieme republique est une monarchie élective parce que Sarkozy est au pouvoir c’est de la mauvaise foi pure et simple. Ca ne genait parsonne quand Mitterrand ou Chirac étaient présidents. Etrange non ?


    • Le péripate Le péripate 18 février 2008 10:33

      Il y a eu depuis les débuts de la Veme quand même quelques modifications qui ont leur importance. Le quinquennat d’abord (Chirac), puis le déplacement des législatives après la présidentielle (Jospin). Du coup notre régime présidentiel ressemble plus au système russe qu’au système états-unien. Et Bling-blang habite merveilleusement ce régime en prenant des décisions personnelles, en défaisant la valeur du référendum, et un parlement dont on se demande quel est son usage, à part d’approuver servilement le président.


    • Emile Red Emile Red 18 février 2008 10:39

      La Vème montre que dans le déséquilibre de la confiance un président peut devenir à loisir un dictateur sans coup férir, elle s’appuie entièrement sur la pondération et la responsabilité démocratique des élus, équilibre rompu aujourd’hui.


    • philou 18 février 2008 10:41

      @toubakouta

      Mitterrand a dit "avant moi les institutions de la Veme étaient dangereuses, après moi elles le redeviendront".

       


    • Traroth Traroth 18 février 2008 10:51

      @goc : Dans la série "T’en parle, le v’la" : Intervention policière à Villiers-le-Bel, Gonesse et Arnouville pour arrêter les émeutiers de novembre. A 3 semaines des élections. Etrangement, quand j’entends ça, j’ai des images de la gare du Nord qui me viennent. ’Me demande pourquoi...


    • toubakouta 18 février 2008 10:53

      @ Philou

      La phrase de Mitterand ne manquait pas d’humour... une excellente analyse de la tartufferie de cet appel dans Marianne sur le blog de JM. Aphatie...

      http://blogs.rtl.fr/aphatie/

       


    • goc goc 18 février 2008 10:57

      c’est clair

      entre le forcing communautariste (cm2-shoa), la raffle de ce jour, et demain la resortie des dessins satyriques anti-musulmans, on aura tous les ingrediants pour que ca explose


    • Napakatbra Napakatbra 18 février 2008 11:15

      Charognards antisémites, dénonciateurs de juifs, terroristes staliniens, et apprentis fascistes... les journalistes, intellectuels et critiques politiques ont les oreilles qui sifflent. Les courtisans pètent un câble. Marianne (la vraie), relève-toi, ils sont devenus fous !

      http://lesmots.freelatitude.net

      ...


    • philou 18 février 2008 11:21

      Aphatie a raison, de Gaulle a exercé le pouvoir de façon très personnelle "les Français sont des veaux" mais dans l’intérêt de tous et non de lui-même "Pourquoi commencerais-je à 68 ans ..." ni des puissants lobbies qui financent le train de vie de monsieur. Le Général tenait sa légitimité de l’appel du 18 juin. O tempora o mores ...


    • chris11 18 février 2008 18:27

      "Ca ne genait parsonne quand Mitterrand ou Chirac étaient présidents. Etrange non ?"

      Oui , mais eux ,s’ils faisaient des conneries , c’était pas une par jour ,et ils ne cherchaient pas à diviser pour mieux régner ,ou quand ils le faisaient , ça se limitait aux politiques.Ils n’ont jamais cherché a éclater la france .


    • snut snut 18 février 2008 10:34

      un point godwin pour karoutchi...


      • Emile Red Emile Red 18 février 2008 10:35

        Goc : "tel par exemple que l’excitation des banlieues dans l’espoir de voir un embrasement juste avant les elections."

        Ca commence ce matin 18/02, un millier de policiers dans les rues de Villiers-le-Bel, réaction 3 mois en retard mais moins d’1 mois avant les municipales, retour à la politique sécuritaire et aux pieds sous la table du FN.

        Parions que la Shoa et autres avatars Bruni, vont diparaître au profit de l’intensification des actions policières et répressives.


        • non666 non666 18 février 2008 11:14

          Histoire de souligner les propos de l’infame emile red, rajoutons en une couche .

          Les premiere grande emeutes ethniques se sont stoppées gràce...à la meteo.

          Apres un automne particulièrement long et des nuits fort douces les pluies verglaçantes, plu que les policiers ont mis fin aux evenements.

          Meme elements a villiers le bel et dans les autres emeutes passées.

          Choisir l’approche du printemps, un redoux qui coincide avec les municipales n’est pas innocent.

          On voudrait provoquer des emeutes, les voir durer jusqu’aux municipales pour forcer le vote qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

          "Avec les emeutiers OU derriere le président"....

          "Avec nous(les gentils) ou contre nous (les mechants) , encore et encore.

          Sarkozy de Nagy Bosca n’en finit pas de decliner cette bonne vielle diabolisation pour forcer la solidarité derriere lui reprenant une a une toutes les idées utilisées par Chirac en 30 ans...

          Moi je dis qu’un attentat pour sauver Sarkozy serait quand meme vachement bienvenu , en ce moment.

          Dis monsieur Ben laden, tu pourrait nous organiser ça pour les prochaines elections( un mois avant ça ira...) ?


        • coati coati 18 février 2008 13:32

          @non666

          Vous dîtes : "On voudrait provoquer des emeutes, les voir durer jusqu’aux municipales pour forcer le vote qu’on ne s’y prendrait pas autrement."

          Je ne suis pas d’accord avec votre analyse. On veut montrer qu’on donne la réplique aux dernières émeutes. Pas jouer sur le schéma peur => vote UMP, à l’approche d’élection. Si c’est le cas c’est à mon avis une erreur.

          Si jamais de nouvelles émeutes sont déclenchées, aux yeux de la population cela démontrera plus l’inefficacité voir l’inexistence, de la méthode sarkozy pour lutter contre les sauvageons (que je considère moi comme les vrais fascistes).


        • Niamastrachno Niamastrachno 18 février 2008 13:55

          Le schéma PEUR = VOTE UMP est largement éprouvé mister


        • tvargentine.com lerma 18 février 2008 10:39

          Vous dites "Après une semaine marquée notamment par (la mort d’un chanteur gai) "

          Peut etre pourriez vous nous citez son nom ???? (l’artiste qui est décédé) MERCI

          car vous lançez une affirmation et vous devez nous donner un nom

           

           


          • Emile Red Emile Red 18 février 2008 10:42

            Gai et non "gay"....

            Lerma il faut lire la presse, écouter la radio ou regarder la TV avant d’intervenir bètement.


          • Le péripate Le péripate 18 février 2008 11:04

            Il suffit d’un piège à cons pour que certain se précipite dedans... Je ne donnerai pas le nom, il se reconnaitra lui-même... peut-être.


          • philou 18 février 2008 11:32

            Et quel rapport avec le décès de Mr Henri ? C’est du n’importe quoi ...


          • Mescalina Mescalina 18 février 2008 10:52

            Bonne analyse Lilian, je rajouterai ROYAL à la liste des losers. Comme Hollande, elle a pris position en faveur de la mesure de Sarkozy, "il n’y a pas de quoi polémiquer" avat t’elle lancé, avant de se rendre compte qu’il ne s’agissait pas d’une mesure appréciée, et donc de se rétracter. Ceux deux la s’enfoncent encore un peu plus. Et Sarkozy, l’homme "qui ne transigerait sur rien", n’est pas le dernier en ce moment.

            Cette démocratie d’opinion me débecte.


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 février 2008 11:02

              Cet article montre à quel point en est arrivé le débat : si on parle des SMS de Sarkozy sur son site, on est un collabo dénonçant des juifs, si on critique Sarkozy avec un mystérieux appel du 14 février, on est un facho , si on n’aime pas le dernier Goncourt, c’est que... eh oui, on est antisémite et certainement collabo, et encore si... etc. C’est devenu un tel lieu commun de se traiter de collabo et d’antisémite, que n’importe qui y a droit, maintenant. La Shoah ? C’est devenu un must de la culture, et maintenant un passage obligé pour tout enfant de CM2. et puis, il y a des images, ça, coco, c’est bon pour l’audience. Pour ces gens-là, Auschwitz et Eurodisney, c’est pareil : ça fait de l’audience... Des mots, des coups médiatiques, du superficiel.

              Il est piquant de noter que l’esprit de mai 68, qui traitait déjà les CRS de SS, est encore bien vivant... à l’UMP !

              Alors, Marianne est fasciste ? En tout cas, Karoutchi est con, mais s’il n’y avait que lui...


              • COLRE COLRE 18 février 2008 11:15

                Pauv’ petit moussoulier qui s’indigne… de quoi ? ben, de l’actualité la plus indigne, voyons ! pas du tout ce que vous croyez, non, non, de l’indignité des qques politiques qui ont le culot, ces demi-sels, ces loosers (pouah !) de protester contre la dérive du pouvoir personnel du petit dictateur irresponsable !

                Voilà ce qui méritait bien de perdre tant de tmps et d’énergie à nous faire partager sa si intéressante révolte…


                • wizi 18 février 2008 12:00

                  On peut espérer que cette fois ci, la majorité des citoyens va qd meme se rendre compte des basses vues électoralistes de cette opération policière volontairement médiatisée...

                  Après le retour de rambo 2008, le retour de Sarko dans son rôle le plus adulé : sarkocops

                  Cependant, je suis peut etre un peu optimiste, en pensant que tout le monde va facilement se rendre compte de la machination.


                  • Céphale Céphale 18 février 2008 12:23

                    Les lecteurs d’AgoraVox auraient intérêt à connaître le parcours politique de Maurice Barrès, l’écrivain qui a favorisé l’accession au pouvoir de Pétain, car c’est le même itinéraire que celui de Nicolas Sarkozy et de son confident, Henri Guaino.


                    • Gazi BORAT 18 février 2008 12:34

                      à Cephale

                      Ce n’est pas le moindre des paradoxes de Nicolas Sarkozy : d’un côté il s’inspire de Barrès (par ailleurs antisémite forcené) pour son concept d’Identité Nationale, de l’autre, il instaure un rituel mémorielle sur l’extermination des Juifs de France, dont les persécuteurs locaux furent inspirés par Barrès...

                      gAZi bORAt


                    • snoopy86 18 février 2008 13:22

                      Barrés (mort en 1923) qui favorise l’ascencion de Pétain !!!

                      Barrés antisémite !!!!

                      Mais où donc avez vous pris celà ?


                    • Gazi BORAT 18 février 2008 14:01

                      à Snoopy86

                      C’est sur le plan des idées que Barrès favorisa le courant politique qui amena le Maréchal Pétain au pouvoir..

                      Ses idées sur l’identité nationale mettaient en avant le thème de "l’enracinement" et le peuple juif, de par sa nature diasporique à l’époque ne pouvait qu’en être exclu.

                      Pour Barrès, qui par ailleur fut un fervent antidreyfusard, un Juif ne pouvait être français. Rappelons ainsi son célèbre :

                      "Que Dreyfus est capable de trahir, je le conclus de sa race"

                      CITATION

                      "Elaboré à une époque où la question de l’immigration commence à être présentée par la droite comme le principal « problème » de la vie politique française, le discours de Barrès sur « l’identité nationale » prend d’emblée les immigrants pour cible. En 1893, il se fait élire député à Nancy, avec un programme intitulé : « Contre les étrangers ! ». Il faut préciser que le nationalisme barrésien intègre une composante antisémite qu’on ne trouve pas dans les discours de Nicolas Sarkozy. Néanmoins, se réclamer de Barrès aujourd’hui, c’est réhabiliter sur la scène politique, l’un des écrivains français qui a le plus contribué à populariser l’antisémitisme, en reprenant à son compte les thèses développées peu de temps auparavant par Edouard Drumont dans la France Juive. Chef de file du camp antidreyfusard, Maurice Barrès n’a pas ménagé ses efforts pour légitimer la condamnation du capitaine Dreyfus "

                      extrait de - "Les usages de l’histoire" par le CVUH, comité de vigilance sur les usages de l’histoire (Université de Tours)

                      gAZi bORAt

                       


                    • Gazi BORAT 18 février 2008 14:21

                      @ Snoopy (suite)

                      Pour en terminer avec Barrès, je vous cite un commentaire tiré d’un site clairement positionné à droite :

                      "Bien sûr, il n’est pas question ici de nier que l’engagement de Barrès dépassa parfois la mesure et à relire certaines des phrases qu’il écrivit lors de l’affaire Dreyfus, on est saisi de stupeur et d’effroi.

                      Mais encore faut-il, sans excuser, replacer l’ensemble dans son contexte pour essayer de comprendre et ne pas, comme a trop tendance à le faire notre temps repentant, juger les actions du passé à l’aune des valeurs d’aujourd’hui.

                      D’autres que Barrès, et plutôt de gauche, ne sont pas exempts de ce racisme, Zola en premier lieu. Là encore, il faut accepter toute la complexité barrésienne. Si le Barrès antisémite de l’Affaire Dreyfus est condamnable, il ne doit pas occulter l’autre Barrès, celui qui, en 1917 dans Les Diverses familles spirituelles de la France, au nom de la fraternité au combat et de l’Union nationale, rendit grâce aux juifs français. "

                      http://www.jeune-france.org/Nos%20immortels/Barres.htm

                      gAZi bORAt


                    • chris chris 18 février 2008 14:41

                      Moi, je crois que Vercingétorix, qui criait à ses guerriers "mort aux romains !" a inspiré Pétain...


                    • Gazi BORAT 18 février 2008 17:48

                      @ Chris

                      Votre exemple d’appel à la résistance contre un envahisseur impérialiste aurait mieux convenu à De Gaulle...

                      Philippe Pétain en aurait appelé à la collaboration avec Jules Cesar et accusé les congés payés d’alors d’être la cause de la défaite gauloise..

                      gAZi bORAt


                    • philou 18 février 2008 18:05

                      @snoopy

                      On a lu ça dans ses écrits : « que Dreyfus est capable de trahir, je le conclus de sa race »

                       


                    • snoopy86 18 février 2008 20:21

                      @ Gazi et Philou

                      "C’est sur le plan des idées que Barrès favorisa le courant politique qui amena le Maréchal Pétain au pouvoir.."

                      On peut tout aussi bien dire que le courant d’idées de Barrès est celui dont se réclamait Charles de Gaulle...

                      Pour son antisémitisme, je vous renvoie simplement au lien wikipédia qu’a donné Céphale

                       


                    • Gazi BORAT 19 février 2008 12:38

                      @ snoopy

                      "On peut tout aussi bien dire que le courant d’idées de Barrès est celui dont se réclamait Charles de Gaulle..."

                      Cela est vrai aussi.. Philippe Pétain et Charles de Gaulle avient une formation idéologique commune, l’Histoire les a ensuite séparé..

                      gAZi bORAt


                    • morice morice 18 février 2008 12:34

                      La victimisation s’avère pratique quand on ne sait pas répondre aux critiques. Le procédé, contrairement à ce que dit Karoutchi a aussi été employé par Vichy contre ses détracteurs... a regarder l’affaire Stavisky, on trouve beaucoup de similitudes avec aujourd’hui... (http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Stavisky) bientôt un soulèvement d’extrême droite ??? Heureusement que le Canard de l’époque veille : « Stavisky s’est suicidé d’une balle tirée à 3 mètres. Voilà ce que c’est que d’avoir le bras long ».


                      • Bulgroz 18 février 2008 12:42

                        Avec Massoulier, Marianne et sa bande de pequenots morveux et gateux, Sarkozy est tranquille, il sera reelu les mains dans les poches.

                        La France a bien de la chance d’avoir un tel president.

                        Ceci dit, qu’ on m’explique en quoi Sarkozy abuse de ses pouvoirs ? Hein ? en quoi par rapport a avant  ? je comprends pas , ya kechose qui a change sur le plan institutionnel ? Il met en prison les opposants ? Help, aidez moi, je vois pas.

                        Ah, tous ces resistants me font rire.

                        10 ans de Sarko !!! Oui, la France a bien de la chance .

                         

                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès