Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour la République et pour lui-même, Eric Woerth doit démissionner

Pour la République et pour lui-même, Eric Woerth doit démissionner

Depuis qu’il est avéré qu’Eric Woerth a menti au sujet de la légion d’honneur de Patrice de Maistre, tous les observateurs décrivent la situation du ministre comme intenable. Et pourtant dimanche sur Europe 1, Eric Woerth a réaffirmé son souhait de rester au gouvernement. Dire le contraire aurait certes contribué à affaiblir un peu plus un ministre avec lequel les organisations syndicales ne veulent plus traiter. Mais, s’entêter à rester c’est contribuer par le biais des conflits d’intérêt à affaiblir la République et à nourrir le populisme dans un sentiment de tous pourris. C’est aussi jouer avec les limites de la résistance d’un homme utilisé en fusible par ses amis comme si son propre camp, inconsciemment, était à la recherche d’un martyr dans la lignée de la descente aux enfers de Pierre Bérégovoy marquée par l’épilogue que l’on sait.

En apparence, Éric Woerth est droit dans ses bottes. Touché peut être mais pas coulé. Excédé sûrement mais déterminé à ne pas démissionner. Pathétique dans tous les cas. Invité dimanche du Grand Rendez-vous Europe1 - « Le Parisien » - « Aujourd’hui en France », le ministre du Travail n’a eu de cesse de marteler « Je n’ai qu’une mission, celle de conduire à son terme la réforme des retraites », « Je n’ai rien à me reprocher, pourquoi voulez-vous que je démissionne ? » Un leitmotiv paravent d’un malaise intérieur qu’il se refuse à avouer. Comme si démissionner c’était admettre tous les griefs qui lui sont reprochés.

« Je me bats pour mon honneur, ma famille et dans le cadre de la mission qui m’a été confiée » clame le maire de Chantilly. Mais, jusqu’à quand ? Eric Woerth s’enferme dans le déni. Une dissonance cognitive profonde par laquelle il ne veut pas s’avouer qu’il est, à cet instant « t », politiquement carbonisé.

« Je veux rester au gouvernement ». Accroché à son ministère comme une moule à son rocher Eric Woerth ne semble pas croire que, tel le phénix, une fois la page tournée, il pourra revenir sur le devant de la scène.

Pris à son propre piège, le ministre sait que la mise au grand jour de son rôle de grand argentier de la Sarkozie l’a fait passer du rôle de ministre brillant et compétent à celui « d’homme qui en savait trop » voué à subir la question . On comprend les sueurs froides qui peuvent être les siennes tant, jour après jour, le fil de l’affaire Bettencourt tire l’enquête vers des soupçons de favoritisme et de financement politique illégal autour des grands donateurs de l’UMP.

Mediapart et Laurent Mauduit son fin limier, semblent avoir levé un nouveau lièvre l’affaire Wildenstein présentée comme ressemblant à s’y méprendre à l’affaire Bettencourt. A défaut de pouvoir être offensif, Eric Woerth est donc condamné à adopter une posture défensive façon fort chabrol , à dénoncer l’acharnement des médias et l’électoralisme de l’opposition.

« Je pense que le PS devrait baisser au niveau de l’agressivité, il y a une agressivité folle, c’est extraordinairement inquiétant », a lâché le ministre. C’est sans doute un peu vrai mais, en s’obstinant à vouloir traverser la tempête la grande voile déployée, Eric Woerth prend tous les risques.

Gérard Carreyrou qui fût l’ami de Pierre Bérégovoy invite dans France Soir le ministre à démissionner de son propre chef du gouvernement. Le journaliste estime que « Pour Eric Woerth une démission choisie et rapide vaudrait mieux qu’une lente destruction ».  Pour la république aussi au moment où a été instituée une commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêts dans la vie publique. Il est encore temps de faire d’un mal un bien, reconnaître les erreurs passées pour tenter de donner corps à cette « république irréprochable » promise par le candidat Sarkozy.



Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 13 septembre 2010 11:48

    seppuku , s’il avait un minimum d’honneur !


    • Marianne Marianne 13 septembre 2010 16:08

      Oui, Seppuku, sauf que pour Eric Woerth, « Haras qui rit » signifie joie sur les hippodromes avec les chevaux de course et concours de chapeaux pour ces dames ... smiley


    • Krokodilo Krokodilo 13 septembre 2010 11:50

      Il ne doit pas seulement démissionner, il doit faire l’objet d’une enquête judiciaire (car les Commissions parlementaires malheureusement sont rarement autre chose que l’enterrement d’un scandale), sur ses multiples conflits d’intérêt, sur le soupçon de financement illégal de la campagne électorale de NS (on ne sait pas à qui étaient destinées les énormes sommes en espèces des comptes Bettencourt) et sur la vente sans appel d’offre de l’hippodrome, illégale d’après le précédente ministre...
      C’est à ce prix que ce gouvernement amoral regagnera un peu de crédibilité et que NS pourra perdre son surnom de président des riches.


      • verdan 13 septembre 2010 16:34

        Bonjour Tutti

        Bien vrai. La démission est un préalable secondaire.
        Il doit répondre devant la justice point à la ligne.

        Dans une république  honnête , il serait déjà dans les fers. Notre régime bananier lui donne la parole au 20h00 pour se « victimiser ».

        Qu’attendre d’autre que la colère gronde ? 

        Quand on pense qu’il faille donner dans « M. le Ministre » à ce genre voyoucrate....

        Il est prouvé que ce type est : dangereux (évasion et bricolages en tout genre ), voleur( son enrichissement lui et épouse), traître (enron, France).

        Que les matons se substituent aux huissiers ; voilà tout pour l’entourer.

        malgré tout cela, il continue....pffffff

        Cordialement


      • Menouar ben Yahya 13 septembre 2010 12:23

        Les institutions, ont-elles la capacité, le ressort suffisant pour amener ce Monsieur vers notre réalité ! C’est à dire qu’il sois poursuivi pour fraude comme est poursuivi n’importe quelle fraudeur ! J’en doute, à moins qu’un juge d’instruction soit saisi directement puisque le parquet aux ordres ne saisira lui aucun juge !
        Hortefeux condamné en premiére instance pour propos raciste, ne part pas, (un prêfet avait été limogé pouir moins que ça...) alors pourquoi lui qui est soupçonné de « péccadilles » partirait doit-il penser ?
        D’accord pour dire que Monsieur a certainement des qualités morales ou autres mais dans un tribunal on appel ça des circonstances atténuantes. On ne peut pas s’interdire de poursuivre un délinquant sous prétexte qu’il a certe enfreind la loi mais tous ceux qui le connaissent s’accordent à dire que c’est un gars bien ! Si on applique ce principe, c’est sur les tribunaux vont être désengorgés et les prisons moins surchargées...


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 septembre 2010 12:35

          Bonjour,

          « Un leitmotiv paravent d’un malaise intérieur qu’il se refuse à avouer.  » j’ai écouté attentivement cet homme se débattre maladroitement entre dix et onze heure dimanche. Il a répété cent fois problème, tentant de l’effacer, retraite, sans penser à prendre la sienne, politique, et bafouiller sans arrêt pour essayer de ramener le débat vers son ultime bouée, le rôle pour lequel il est placé, cette réforme antidémocratique. Le tout dans une confusion aux antipodes du confucianisme...pathétique !


          • Fergus Fergus 13 septembre 2010 13:23

            Bonjour, Henri.

            Oui, Woerth, désormais totalement caramélisé, devrait démissionner. Et avec lui Hortefeux, auteur d’une circulaire raciste venant après une condamnation pour racisme. Ces deux-là (et quelques autres) ne font honneur à leur pays ni à la fonction politique que le premier entraîne dans les coulisses nauséabondes du fric et le deuxième dans un caniveau encore plus puant.

            Concernant Fort Chabrol, j’avais moi-même écrit dans les colonnes d’AgoraVox un article sur ce thème : « L’étonnante histoire de Fort Chabrol ».


            • frugeky 13 septembre 2010 17:28

              Je ne vois vraiment pas pourquoi il s’en prend au PS qui l’égratigne bien timidement sur ce coup là. Pourtant à chaque fois qu’un membre du Ps n’a été, ne serait-ce que mis en examen, l’UMP ou le RPR n’ont jamais manqué de crier harault sur le baudet et de réclamer sa démission. Et les PS de s’incliner. C’est vrai que pour l’instant Woerth n’est pas mis en examen alors qu’il devrait au moins être en détention préventive pour troubles à l’ordre public et pour préserver sa sécurité.


                • gogoRat gogoRat 13 septembre 2010 20:20

                  Intéressant !
                   Et que l’on ne nous dise pas que cette information fait partie d’un « complot » pour déstabiliser le ministre chargé de La « réforme » des retraites ! ...


                  • Pyrathome pyralene 13 septembre 2010 20:54

                    euh non , trop blanc celui-là, plutôt ça.....


                  • Katinka 13 septembre 2010 21:02

                    pyralène s’est trompé de slip :

                    543_1.jpg (Image JPEG, 600x600 pixels) 


                  • Katinka 13 septembre 2010 21:03

                    Pyralène
                    Il faut dire ceci :

                    « WOERTHGATE »


                  • Pyrathome pyralene 13 septembre 2010 22:09

                    hummm, bien au-delà....Sarkogate or stargate, vite ouvrez la porte..... !
                    direction.....  smiley...


                  • Zangao Zangao 13 septembre 2010 20:49

                    Les suisses disent aussi qu’il ne faisait pas la fine gueule quand il venait chercher les valises de biftons.............

                    Ils parleront peut être bientôt de sarko qui accompagnait ses riches clients pour ouvrir des comptes en suisse ! (voir H.Leconte)

                    Quelle bande de rats !


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 septembre 2010 01:07

                      +1

                      La question est la suivante : Sarkozy acceptera-t-il de laisser filer dans la nature un type qui connaît tout de son système ? Suspens.


                      • kiouty 14 septembre 2010 10:46

                        Pendant qu’on parle d’Eric Woerth, au moins, on ne parle pas des retraites ni de la loppsi 2... Ni du Traité ACTA...


                        • kisssky kisssky 14 septembre 2010 10:53

                          ce mome de droite mertiterait une bonne lecon de savoir vivre et de respect (le terme chien terrible franchement...non mais qu’il vienne discuter en public on va se marrer un coup) , on voit bien l’idée que se font nos politiques actuelles des inquiétudes du peuple au sujet de leur vie ; il mériterait à l’occasion de prendre quelques claques ....toujours le même leitmotiv de défense obsolète qui ne démontre qu’une chose : il n’en n’ont rien à foutre du peuple ils vivent dans leur petit monde de bisounours et le reste basta ! il est temps que les français comprennent que cette reforme est une mascarade en puissance au service de l’Europe qui continue dans ses méthodes bureaucratique à servir les intérêts de la finance ....
                          viva révolution


                          • L'Auvergnat L’Auvergnat 14 septembre 2010 10:54

                            Les carottes sont cuites et Sarko doit faire Woerth-face.
                            Woerth, ne sera pas le seul à avoir fréquenté le quartier VIP de la santé,

                            Les Carrignon, Noir, Tapie.......... ont goutté à cette délicieuse traversée que sont nos prisons Françaises.

                            A sa sortie le boug sera plus humble.......


                            • Gérard Luçon Gerard Lucon 14 septembre 2010 17:40

                              grave erreur d’analyse, le gouvernement actuel joue 2012, tout est pensé dans ce but (et arrêtez de les prendre pour des cons, SVP !), le seul ticket gagnant est la sécurité, si 54% ont pu être menés par le bout du nez en 2007, imaginez vous sérieusement que ce pourcentage ait diminué ?
                              Le bon peuple veut de la répression, et les Rom c’est bien, ils partent à l’étranger ....personne n’ose s’attaquer au vrai problème, ces petits connards de fils et petits fils d’immigrés qui font leur loi dans les banlieues, car eux sont français et on les retrouvera demain sur le perrron du bloc.

                              or, le roi actuel des français est pervers et le peuple de France est lâche !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès