Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour la rupture avec l’Union européenne

Pour la rupture avec l’Union européenne

JPEG

L’Union Européenne ne fait pas recette chez les travailleurs….

Et cela se comprend : depuis des années et des années, les gouvernements qui se sont succédé ont inscrit leurs politiques dans un respect à la lettre des directives européennes.

Les parlements nationaux ont très peu de marge de manœuvre et souvent les dirigeants de « gauche » expliquent que c’est le cadre de l’Union Européenne qui les contraint à faire cette politique.

Certains, à gauche nous parlent pour la Grèce et pour ailleurs d’un plan B…. Comme si on pouvait réformer l’Union Européenne…..

Cette gauche-là, qui se dit anti libérale se leurre et nous leurre.

Quand est-ce que le Front de Gauche comprendra-t-il qu’il n’est pas possible de réformer une institution comme l’Union Européenne.

Il faut rompre avec l’Union Européenne….

C’est ce qu’ont affirmé et expliqué des syndicalistes et militants ouvriers de plusieurs pays européens au cours du meeting organisé ce samedi après-midi 26 septembre par le Parti Ouvrier Indépendant.

C’est une salle pleine, celle de l’espace Charenton de Paris qui a accueilli plus de 900 personnes.

900 personnes un samedi après -midi à Paris, Il faut le faire, ils l’ont fait.

Cette réussite est la résultante de la capacité militante de ce parti et de l’importance des enjeux.

Ce qui s’est passé en Grèce a montré avec force qu’il faut rompre avec l’Union Européenne et qu’un maintien dans ce cadre libéral ne peut conduire un gouvernement même franchement à gauche d’être contraint de passer des compromis.

Passer des compromis c’est accepter de mener une politique de rigueur et d’austérité et de balayer les acquis sociaux.

Rompre avec l’Union Européenne ne suffit pas, certes, mais c’est un premier pas décisif qui ouvre la voie vers une autre politique.

Les militants grecs, italiens, britanniques et allemands qui se sont exprimés ont montré que dans chaque pays, ce sont les familles et les travailleurs qui payent la note.

Ils ont expliqué que la question de la rupture avec l’Union Européenne se pose dans de nombreux pays…..

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 28 septembre 2015 08:30

    Dès sa fondation, le POI a pris position pour la rupture avec l’Union Européenne et comme le montre la photographie qui illustre l’article :

    déjà sous le premier gouvernement Hollande ce parti luttait contre la politique d’austérité.

    D’autres partis et organisations mènent ce combat contre la rigueur, contre les cadeaux au patronat et pour la défenses des acquis sociaux mais beaucouppensent à tort que l’on peut réformer l’Union Européenne.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 28 septembre 2015 08:32

      C’est vrai..les travailleurs partent rejoindre MLP...c’est un signe de bon sens non.. ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 09:00

        @Le p’tit Charles
        Pour se faire syriser, c’est pas mal...
        L’UPR a promis une caisse de champagne à celui qui trouve dans une profession de foi du FN, qu’il est pour la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN..., personne n’a encore trouvé. Essayez donc :
        Profession de foi FN 2012. Ou bien profession de foi FN élections européennes 2014.
        Si vous trouvez... champagne !!

        PS : Les professions de foi sont les engagements officiels des Partis politiques vis à vis de leurs électeurs.


      • Auxi 28 septembre 2015 14:00

        @Le p’tit Charles


        Non.

      • fred.foyn Le p’tit Charles 28 septembre 2015 16:00

        @Auxi...Tous les sondages le disent...je sais ça dérange un peu certain...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 18:58

        @Le p’tit Charles
        Vous devriez être pourtant habitué, avant les élections les sondages FN sont mirobolants et les médias ne parlent que du FN, c’est pour faire peur, et ça marche !


      • fred.foyn Le p’tit Charles 29 septembre 2015 08:00

        @Fifi Brind_acier...Tous sondages confondus...pas FN...désolé..je ne fais pas de propagande moi...juste un constat.. !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 septembre 2015 09:00

        @Le p’tit Charles
        Le constat, c’est qu’il y a 10 points de moins aux résultats qu’aux sondages.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 08:53

        Enfin Chalot s’y met ! En Angleterre aussi, le principal Syndicat des transports s’est prononcé pour la sortie de l’ UE.

        Il est tout aussi illusoire d’espérer que le FDG change sa politique pro-européenne, que de rêver à changer les Traités européens... Le M’PEP, qui a refusé une alliance avec l’ UPR, pour draguer le FDG, a perdu 3 ans pour rien. Il faut donc laisser de côté les Partis « souverainistes » qui critiquent beaucoup l’ UE, mais ne veulent jamais en sortir, et aller vers une alliance de ceux qui veulent vraiment en sortir : le POI, le PRCF, le M’PEP, l’ UPR et les Syndicats qui le souhaitent.

        •  
        Les autres sont tous des Partis leurres : « pour une autre Europe » et « pour renégocier les Traités ». Et il faut appeler tous ceux qui sont pour la souveraineté à quitter leurs Partis leurre pour rejoindre cette coalition, sinon ils se feront syriser comme les Grecs.

        Ceux qui veulent uniquement rassembler la Gauche pour sortir de l’ UE, font une erreur de timing. Ils comptent sur le Grand soir, mais s’il n’arrive pas, comme on le voit en Grèce, ils n’ont aucun plan B. Les 56% de NON au référendum n’était pas tous de Gauche, tant s’en faut. Les signataires du CNR pas davantage.

        Je ne vois pas ce qui empêche la Gauche de se reconstruire et de construire en parallèle une alliance avec l’ UPR. Le sectarisme n’est pas une base de rassemblement. Il sera rejeté par les citoyens qui ne sont pas majoritairement motivés par le marxisme.

        Il y a des moments dans l’ histoire où il faut savoir s’unir pour l’essentiel, au delà des divergences.


        • Sozenz 4 octobre 2015 15:54

          @Fifi Brind_acier
          tout à fait !!


        • CHALOT CHALOT 28 septembre 2015 09:16

          FIFI !
          Cela fait des années et des années que je suis contre l’Union Européenne....


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 10:26

            @CHALOT
            Des millions de Français sont contre !
            En sortir pose des problèmes de stratégie et de rassemblement.
            Mon commentaire porte essentiellement sur la stratégie. Comment faire ?


            Des petits groupes qui oeuvrent chacun dans leur coin n’ont aucune chance d’aboutir.
            En face, ils sont super bien organisés. Et nous sommes divisés. Le programme du CNR devrait être un dénominateur commun, qu’en pense le POI que j’ai perdu de vue depuis longtemps ?
            Leur site est en travaux. Je n’ai trouvé que l’affiche qui appelle à la réunion du 26.

          • eric 28 septembre 2015 10:36


            Bonjour Chalot !

            Difficile de porter un jugement. Évidemment, les candidats de cette sensibilité parviennent en général, aux élections aux quelles ils daignent se présenter, des scores d’une grande régularité ( entre 0,43 et 0,47%) ; Et cela, qu’elles soient locales ou nationales.

            Dans ces conditions, 900 personnes, c’est pas mal. Notamment pas mal plus que les 278 du congrès fondateur du partis...Mais en même temps, il ne faut pas oublier qu’il en venait de toute l’Europe....

            Un truc frappant, c’est le recroquevillement et l’embourgeoisement. Dans les patrons actuels, certains étaient des infiltrés au PS (comme de vulgaires Jospin en son temps). Désormais ils apparaissent pour ce qu’ils sont, à visage découvert, au sein de leur isolat sociologique.

            Parce que quand on regarde les patrons, on a beau savoir qu’au fond, tous salarié est un ’travailleur’, se nommer PPI eut été plus descriptif de la réalité de cette officine. Il y a plus de profs dans les dirigeants que dans un gouvernement PS ! Et ce n’est pas peu dire...C’est tellement indissociable de ce qu’ils sont qu’on se souvient que Jospin, justement, avait réussi le prodige d’être prof à l’EN après avoir fait l’ENA...

            Bref, on a affaire à des révisionnistes.

            L’UE pas réformable ? Mais de toute façon un vrai trotskiste ne peut pas être pour une réforme quelle qu’elle soit.

            L’UE catastrophe ? Mais un vrai trotskiste ne peut qu’être favorable à l’approfondissement des contradictions d’un système qui le fait courir à sa perte et donc accélère la probabilité de l’avènement du socialisme.

            Une Le penisation des trotskistes qui se tourneraient vers le souverainisme ? On ne peut pas dire les choses comme cela. Dans un parti trotskiste, les militant ne sont pas là pour diriger le prolétariat mais pour le suivre. Il est donc logique, cohérent et respectable, que le POI suive les travailleurs, mais surtout les ouvrier français, qui, en tendance, votent Marine. Cela ne doit pas être facile tous les jours compte tenu du passé.

            Total respect !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 19:09

              @eric
              Vous confondez « souverainisme », qui n’est qu’une critique de l’ UE, avec la nécessité de la souveraineté. La souveraineté est désormais au centre du débat politique, faudra vous habituer, les 56% de Non au référendum de 2005 se font entendre désormais.


              Si les Traités européens ont enlevé aux Etats le droit de légiférer, c’est bien parce que seules les décisions souveraines peuvent réguler, combattre la finance, les multinationales, contrôler la monnaie, faire du social, décider du partage de la richesse produite, remettre en place les frontières, le contrôle des mouvements de capitaux, les prêts à 0% de la banque de France, les quotas aux frontières pour protéger les secteurs stratégiques etc.

              Tout ce qui a été dérégulé par des lois, d’autres lois peuvent le remettre en place.

            • eric 28 septembre 2015 10:53

              PS. Je rappelle qu’une décision de justice avait interdit à Schivardi de se présenter comme candidat des Maires. Il avait finit en candidat de Maires....Ici, on devrait dire parti d’ouvriers indépendants ? Non, cela prêterait à confusion. Parti indépendant d’ouvriers ? Peut être, mais indépendant de quoi, de qui ? Indépendant des ouvriers serait sans doute assez juste, mais peut être un peu trop révélateur...
              Derrière tous cela, il y a quand même des bandes de diplômés qui se sont fait leur pelote avec de l’argent public ( entre autre celui des étudiants) http://www.liberation.fr/societe/1999/01/04/les-trotskistes-et-la-mnef-noyautage-pour-un-joyau-histoire-d-une-imprimerie-qui-vit-un-groupe-de-l-_262618

              Un lointain passé ? Allez voir ou se situe le siège social du parti, qui est le mandataire social de la SCI etc...


              • CHALOT CHALOT 28 septembre 2015 11:06

                Eric !
                Tout ceci est du passé, il y a dans ceci beaucoup de règlements de comptes.
                le POI s’est construit comme parti indépendant et aujourd’hui se défend contre la majorité du CCI
                qui a chassé ses dirigeants du local.
                Pendant des dizaines d’années j’ai combattu l’OCI et surtout ses méthodes....
                Depuis la naissance du POI en 2008 et même un peu avant, il y a un changement notable.
                Comme me l’a avoué au meeting un vieux militant
                HIER AVEC LE POI ET AUJOURD’HUI ENCORE PLUS NOUS TOURNONS UNE PAGE
                Sinon Eric, l’indépendance c’est par exemple celle à gagner des syndicats par rapport à l’Etat et à l’Union Européenne....
                IL Y A DU BOULOT !


                • eric 28 septembre 2015 11:24

                  @CHALOT
                  Je veux bien, mais :
                  1) c’est un passé assez récent...
                  2) cela fait 100 ans que cela dure, ces scissions, rivalités, qui au bout du compte utilisent l’énergie de militant sincères pour au final ne produire que l’arrivisme arrivé des autres ( Camba, Jospin etc....
                  http://www.egaliteetreconciliation.fr/Crise-au-Parti-ouvrier-independant-34184.html

                  A votre place, j’irai quand même un peu voir ailleurs ce qui se passe...

                  ER, il sont moins antisémites qu’on ne le dit mais plus qu’ils ne le croient eux même je pense.
                  FN ce serait trop d’un seul coup
                  Dupont AIgnant ? Son proche conseillé, Dominique Jamet à déménagé récemment pas très loin de chez vous, je pense que vous seriez intéressé par sa dextérité intellectuelle.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 19:15

                  @eric
                  Il n’y a que les incultes et les naïfs qui ne savent pas que l’extrême-droite a toujours critiqué le capitalisme, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre...


                  L’extrême-droite a toujours été la roue de secours du capital quand il faut casser les classes populaires. « Patronat et financiers sous l’occupation » par Annie Lacroix Riz. Soral ferait bien d’en prendre de la graine...

                • Aristide 28 septembre 2015 11:06

                  Une lutte de titans à celui qui sera le plus contre l’UE, l’Euro, ... 


                  Deux partis aussi représentatifs que l’UPR et le POI en tout petit règlement de compte à celui qui a dit le premier ...

                  Affligeant discours de Chalot en écho au non moins affligeant de la groupie de l’UPR.



                  • CHALOT CHALOT 28 septembre 2015 11:18

                    Aristide !

                    Ce ne sont que des composantes de ce combat, d’autres dans les grands partis de gauche ont la même orientation.....
                    Le référendum de 2005 a montré qu’un courant très fort existait.....
                    Il y a beaucoup à faire


                    • Aristide 28 septembre 2015 17:02

                      @CHALOT


                      Ah bon ? 

                      Le problème est que vous arguez de positions individuelles dans les grands partis ou de partis minuscules. Sans qu’il soit démontré que ces positions soient partagées par les citoyens, au contraire même. Enfin, c’est un bon moyen pour laisser croire que LA solution est là.

                      Visiblement le simplisme a de l’avenir, il suffit de désigner LE(S) responsable(s) pour qu’aussitôt les spécialistes en tout vous expliquent que demain, les salaires vont augmenter, le chômage sera un mauvais souvenir, la France va redevenir la puissance de la fin du XIXème siècle, ...

                      En fait, la seule explication est que c’est sur, étonnant de voir comment on peut se satisfaire de ce discours binaire avec le bien et le mal, le vrai et le faux, ...




                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 19:28

                      @Aristide
                      Les 56% de non du referendum de 2005 se réveillent, et les euro-atlantistes commencent à avoir des soucis..., sinon, ils ne taperaient pas comme des sourds sur Chouard, Sapir, Asselineau ou Onfray.


                      Ils utilisent contre ceux qui veulent sortir du carcan européen, ce qu’ils croient être des arguments tétanisants :
                      - « Anti américanisme primaire »
                      - « Extrême-droite, fachos, antisémites »
                      - « Complotistes »
                      - « Fauteurs de guerre comme Poutine »
                      - « Vous allez provoquer un cataclysme ! »
                      - « Vous n’arriverez à rien, vous êtes incompétents ou idiots »
                      - « Vichystes ! », si, si Mélenchon a dit que « le retour au franc était une idée maréchaliste » !

                      ça eu marché, mais ça ne marche plus ! Il faudra vous y faire.
                      56% de non = 20 à 25 millions d’électeurs, une paille !

                    • Passante Passante 28 septembre 2015 11:21

                      il faudrait lister toutes les conditions et situations du concept de 

                      euro-dégradable
                      aussi bien en droit, en économie, etc., 
                      ça permettrait à tout un chacun des glissades impayables sur des kilomètres

                      • zygzornifle zygzornifle 28 septembre 2015 11:23

                        c’est la Musulmanisation, ses coutumes et sa manière de vivre qui va nous faire reculer a leur niveau voire plus bas qui va éclater l’Europe , toutes ces ethnies qui ne se supportent pas entre elles et qui refuseront de s’intégrer et de se mélanger entre elle font se faire la guerre sur notre territoire et les gouvernements coupables mais en manque de coupables diront que c’est de notre faute ....


                        • julius 1ER 28 septembre 2015 11:26

                          sortir de l’Europe sans rompre avec le Capitalisme est un leurre ce ne sera pas mieux bien au contraire.......

                          si l’on sort de l’Europe il faut rompre avec l’Euro sinon cela ne sert à rien, on ne peut pas faire de dévaluation compétitive qui permette de créer un cadre de relance économique....
                          je pense que les réformes doivent commencer au niveau local le cadre démocratique actuel n’est démocratique qu’en apparence là dessus, je suis assez d’accord avec E Chouard pour une modification de la Constitution....
                          déjà rien que pour ces éléments précités, il faut un « énorme » consensus qui n’existe pas à l’heure actuelle..... alors c’est pas demain la veille que l’on aura une société harmonieuse car pour l’instant trop d’intérêts particuliers font obstacle à toute réforme qui iraient dans le sens de la satisfaction de l’intérêt général.....

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 19:35

                            @julius 1ER
                            Pour sortir de l’euro, il faut sortir de l’ UE, il n’existe pas de clause de sortie au Traité de Maastritch.

                            Chouard est d’accord avec Asselineau sur la nécessaire sortie de l’ UE, sauf qu’il attend lui aussi la révolution. C’est la question que je posais plus haut, si tous ceux qui attendent la révolution ne voient rien venir, quel est leur plan B ? Pour l’instant, personne ne m’a répondu.


                            Critiquer sans rien faire, ni rien proposer ne fait pas avancer le schmilblick.
                            « Ceux qui se battent ne sont pas sûrs de gagner, ceux qui ne font rien ont déjà perdu ».
                            Berthold Brecht.

                          • foufouille foufouille 28 septembre 2015 11:38

                            et un nouveau micro parti communiste, un !
                            demander le nouveau micro parti qui servira à rien !


                            • aimable 28 septembre 2015 13:20

                              une Europe :
                               unie en guerre économique
                               en guerre , faite pour les marchands de canons
                              dans les deux cas la classe ouvrière de tous les peuples est la seule perdante


                              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 septembre 2015 14:46

                                Le souverainisme dans tous ses états
                                Reprendre son destin en main en évitant les diktats bruxellois avec ses représentants choisis et achetés par les lobbies est le rêve de tous les partis évincés du pouvoir par le jeu actuel des chaises musicales, mais est-ce possible ?
                                Rappelons que la dette d’état existe est n’est pas un fantasme, que la Grèce s’y est cassé les dents et n’a pas osé franchir le pas du Grexit.
                                Si nous nous retirons de l’UE (ce que je souhaite), il ne faut pas mentir aux gens, la vie sera très difficile pendant quelques années, les dépenses courantes ne seront pas toutes couvertes, car nous ne pourrons pas emprunter alors qu’en ce moment les taux d’emprunt sont ridiculement bas. Devinez pourquoi.


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 2015 19:41

                                  @Gilles Mérivac
                                  La dette est le résultat de l’interdiction faite aux Etats d’emprunter à leur Banque centrale à taux 0%, et de l’obligation d’emprunter aux banques privées, avec intérêts : article 104 dans le traité de Maastritch, devenu article 123 du TFUE. Michel Rocard vous explique.


                                  La Grèce ne s’est cassée les dents sur rien du tout, Tsipras n’a jamais l’intention de sortir de l’euro, ni des Traités européens, tout son cirque n’est que du cinéma.

                                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 4 octobre 2015 12:45

                                  @Fifi Brind_acier
                                  Peu importe d’où vient la dette, elle existe et sera très difficile à gérer. Quant à Tsipras, je ne sais pas encore lire dans les pensées.


                                • France Europe République Fabien de Berchères-en-Beauce 28 septembre 2015 17:19

                                  L’Europe, depuis le traité de Maastricht, n’est que la système des banques d’affaires allemandes... seul le retour à notre indépendance économique et à notre souveraineté permettront au peuple de reprendre le pouvoir effectif.


                                  • Robert Lavigue Robert Lavigue 28 septembre 2015 18:25

                                    Les lambertistes étaient à l’étroit dans leur cabine téléphonique...

                                    Une scission, une de plus, est à prévoir dans les prochains temps !


                                    • rakosky rakosky 29 septembre 2015 00:57

                                      Salut Chalot, j’étais au même meeting que toi et je crois que nous militons dans le même parti.

                                      Je mets un lien sur l’enregistrement que j’ai fait de l’intervention de Daniel Gluckstein, cela répondra à quelques questions posées ici
                                      Fraternellement
                                      Rakosky

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès