Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour les instituts de sondages, la présidentielle est jouée

Pour les instituts de sondages, la présidentielle est jouée

Intérêt pour la campagne, participation au vote et par conséquent taux prévisibles d'abstention… Il n’y aurait rien à redire au sondage réalisé par TNS Sofres sur les intentions de vote aux présidentielles si les indécis n’étaient pas, une fois de plus, les grands oubliés de ce type d’enquête. 

Vous hésitez encore sur l'identité du candidat pour lequel vous voterez à la prochaine présidentielle ? Dites-vous bien que, pour la Sofres, vous n'existez pas. Dans son dernier sondage réalisé sur les intentions de vote aux présidentielles, l'institut dénombre bien des "sans opinion" mais uniquement sur la question de l'intérêt (1% ne s'estime pas en mesure de dire s'il s'intéresse à la campagne) et de la participation éventuelle au scrutin (6% des personnes interrogées ne savent pas si elles s'abstiendront ou non d'aller voter).

Pour le reste, c'est-à-dire l'issue de l'élection, tout semble joué. Concernant les intentions de vote au premier et au second tour, aucun Français n'hésite. 15% disent qu'ils n'iront pas voter mais, à l'exception de ces abstentionnistes, TNS Sofres est formelle : toutes les personnes interrogées sont certaines de leur choix. Pour le second tour, l'état présent de l'opinion se matérialise même par un tableau à la simplicité troublante :

- François Hollande : 60%

- Nicolas Sarkozy : 40%

Et si on arrêtait de faire croire que l'opinion des Français était arrêtée ? En prenant en compte les indécis et en les ventilant par candidat, on comprendrait mieux pourquoi l'opinion évolue d'un sondage à l'autre. Faute de quoi, certains pourraient bien finir par se demander pourquoi les instituts refusent de donner cette information pourtant primordiale...

Franck Gintrand

L'intégralité du sondage TNS Sofres : Présidentielle 2012 : Intentions de vote - vague 5

Sur le même sujet : Sondage Marine Le Pen : le truc que personne n’a vu – Agoravox et Sondages présidentiels 2012 : mais où sont passés les indécis ? – Le Monde


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 19 décembre 2011 10:24

    @ l’auteur.


    Observations fort pertinentes. 
    Ce type de sondage relève de l’escroquerie intellectuelle.
    A croire que le Président Hollande a été élu le 16 octobre 2011. 
    Il n’y a qu’à écouter M. Sapin sur France Inter ce lundi 19 décembre 2011 et le doux ronronnement politique d’une machine parfaitement huilée pour se convaincre que les jeux sont faits.

    Bien à vous,

    Renaud Bouchard

    Source :



    « Devant de nombreux militants et journalistes, François Hollande a pris acte du résultat, « qui avec plus de 55% des suffrages me donne la majorité large que j’avais sollicitée (...) Cette victoire me confère la force et la légitimité pour gagner en 2012 ».« Je mesure la tâche qui m’attend, lourde et grave. Je dois être à la hauteur des Français qui n’en peuvent plus de la politique de Nicolas Sarkozy (...) Ce soir, j’ai reçu un mandat impérieux, celui de faire gagner la gauche. J’y consacrerai toute mon énergie », a-t-il déclaré. « C’est le rêve français que je veux réenchanter, celui qui a permis à des générations, durant toute la République, de croire à l’égalité et au progrès. Et c’est pourquoi j’ai fait de l’école de la République la grande priorité de ce qui pourra être demain mon prochain quinquennat, » a-t-il annoncé. Le vainqueur de la primaire a ensuite appelé au rassemblement : « J’ai besoin de l’unité, du rassemblement, d’un PS solidaire »,a -t-il déclaré, avant de saluer la « dignité » de Martine Aubry. »


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 décembre 2011 10:30

      Il y a vraiment une chose qui cloche avec ces études d’opinions. Je comprends que les instituts s’amusent à faire des projections de second tour avec Hollande, le favori des sondages, mais je me demande ce qui les oblige à toujours l’opposer au tocard Sarkozy.

      Pour quand des projections Bayrou-Hollande, MLP-Hollande, voire des Bayrou-MLP, etc ?


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 décembre 2011 16:29

        @ Peachy Carnahan



         Il suffirait pourtant d’une stratégie simple que Sun Tzu aurait mise en place avant de prendre son petit déjeuner, pour que ce scénario s’évanouisse et qu’on puisse répondre au voeu de la majorité des Français : éliminer ces deux types dont on ne veut pas, car ils n’ont qu’une seule politique.

         Vite, une primaire au Centre ! (Voir ci-dessous)


        Pierre JC Allard

      • Micka FRENCH Micka FRENCH 19 décembre 2011 18:23

        De l’Ecossaise..

        Vous avez parfaitement raison.

        Mais pourquoi balayer d’un revers de manche le VERITABLE Peuple de la vraie gauche socialiste démocratique et républicaine (j’ai en horreur les « ISTES ») qui va voter pour monsieur Mélenchon ?

        Un 10% pour monsieur Mélenchon au premier tour obligerait monsieur Flanby à abandonner sa future politique de droite UMPiste telle qu’il l’a planifiée, non ???

        Micka FRENCH sur le Web
        http://mickafrench.unblog.fr


      • JL JL1 19 décembre 2011 10:41

        Sauf erreur, l’Elysée nous a annoncé une annonce importante en cette fin d’année.

        Peut-être que Sarkozy est ’fatigué’ ?

        Les sondages publiés ne le sont qu’à l’initiative de ceux qui les ont commandés : ces sondages ne servent pas à informer, mais à former l’opinion dans le sens voulu par le média qui les publie ; et ce n’est pas notre ami Vilach qui me contredira ici.


        • Fergus Fergus 19 décembre 2011 13:03

          Bonjour, JL1.

          Pas d’accord. On fantasme énormément sur les sondages dès lors qu’ils ne vont pas dans le sens que l’on souhaite. Mais, au risque d’être moinssé, je continue de penser qu’ils sont globalement plutôt fiables. Le fait d’ailleurs que les instituts et les commanditaires soient très différents vient plutôt conforter cette idée car il y a grosso modo convergence. Enfin, souvenons-nous de 2007 : après avoir été longtemps assez nettement en tête dans les enquêtes effectuées par les différents instituts, Royal a commencé à décliner jusqu’au moment où (vers février-mars, de mémoire) les courbes se sont inversées. 2 mois avant cette inversion, ce sont les Sarkozistes qui contestaient les résultats, 2 mois après les Royalistes !


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 décembre 2011 17:48

          Salut Fergus.

          Exact. On peut le vérifier avec ses sondages de 2007, semaine par semaine, qui sont détaillés ici (lien).

          En novembre 2006 Ségolène Royal était en tête de toutes les études avec un score aux alentours de 51%. En décembre certains instituts (re)commençaient à placer Sarko à sa hauteur, mais c’est en janvier 2007, au lancement de sa campagne (et du début du pilonnage de Royal) qu’il prenait les devants (51 à 52%) pour ne plus les lâcher jusqu’en mai.

          Ce qui affole aujourd’hui l’Elysée c’est le score himalayesque de Hollande (60%) à l’approche de janvier malgré deux mois et demi d’attaques en règle. J’ai lu dans l’Express (ou le Point, je ne sais plus) que les conseillers de Sarko en étaient désespérés. Selon eux, je cite de tête, « dans une projection de second tour il est possible de reprendre trois, quatre ou cinq points, mais pas vingt ». Ils ajoutent que « si au quinze janvier, après les fêtes, les sondages restent inchangés, alors l’affaire sera pliée ».

          Visiblement Sarko, lui, prend les sondages au sérieux.


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 décembre 2011 17:53

          C’est également dans la période décembre-janvier que Chirac a rattrapé Balladur en 1995.


        • crazycaze 20 décembre 2011 01:23

          @ peachy : compte tenu des marges d’erreur (3à5%), pronostiquer des 49-51 relève de la plus simple forfaiture... tout sondage qui se respecte devrait avoir l’honnêteté de proposer des fourchettes liés à ces marges d’erreur... mais ce serait montrer à quel point ils ne servent pas à grand chose, sinon à manipuler les opinions... et à motiver les indécis !!

          @ JL 1 : Personnellement, j’ai pronostiqué qu’il ne se représenterait pas s’il n’était pas sûr de gagner dès qu’il a annoncé, vite après son élection, qu’il ne ferait qu’un mandat !! Et cela s’explique assez bien pour des raisons de stratégies politiques... s’il perd, il est grillé, sa vie politique carbonisée, même dans son parti, et peut alors aller vaquer à récupérer tous les retours d’ascenseurs qui l’attendent (option 1). Mais si la politique c’st sa vie, alors il vaut mieux se défausser et laisser un autre prendre une gamelle, pour dans un deuxième temps reprendre les rênes du parti sans avoir le poids de la défaite. Et d’ailleurs, je fais l’hypothèse que sa condition de « paternité » (supposée ou avérée) ne sera pas étrangère à un choix de refus de briguer un second mandat.. Tout cela n’est que pure spéculation gratuite, bien sûr, mais... :->


        • JL JL1 21 décembre 2011 08:42

          Bonjour Fergus,

          vous avez raison, mais mon seul tort est d’avoir écrit : « ces sondages ne servent pas à informer, mais à former l’opinion dans le sens voulu par le média qui les publie »

          au lieu de : « ces publications ne servent pas à informer, mais à former l’opinion dans le sens voulu par le média », puisque le propriétaire du sondage - le donneur d’ordre - ne communique ses résultats qu’à qui il veut, et quand il veut.

          Maintenant, ce qui fait croire à l’honnêteté des sondages, à l’indépendance des sondeurs, relève due la même mécanique que l’éditocratie et les faux débats : tous semblent avoir leur vision originale ; ils ne sont tous que les porte parole du même thème, ce qu’on appelle la pensée unique.

          Les ’vilains petits canards’ sont rapidement éjectés du système, aussi surement qu’un footballeur qui marquerait contre son camp trop souvent.


        • BOBW BOBW 25 décembre 2011 11:01

          Aprés ces résultats, j’aimerais être une mouche(m.a.m...) pour voir ce clown s’agiter, trépigner,gesticuler,aprés avoir fumé pétard sur pétard et engueulé« la valetaille » tout autour de son auguste Majesté smiley


        • Scual 19 décembre 2011 10:45

          Sur son blog Jean-Luc Mélenchon critique une fois de plus les sondages aux résultats très curieux dans son dernier billet.

          C’est vers la fin mais le début aussi est très intéressant.

          http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/12/18/plutot-hitler-que-le-front-populaire/


          • Asp Explorer Asp Explorer 19 décembre 2011 11:28

            Sarkozy était vomi par une majorité des Français avant son élection, et ce n’est que l’absence de candidat de gauche qui lui a permis d’être élu en 2007. S’il y avait besoin de deux clous pour sceller son cercueil, il se les est plantés lui-même avant son entrée en fonction, en allant fêter sa victoire avec ses commanditaires du Fouquet’s avant de partir prendre quelques congés sur le yacht de son ami Bolloré - comment témoigner de façon plus éloquente du mépris que l’on a du peuple qui vous a élu.

            La tragédie de Sarkozy, c’est qu’il a été élu en 2007 sur un projet de société qui a été invalidé en 2008 par la crise financière : globalisation des échanges, endettement abyssal, Europe à tous les étages et abandon des souverainetés nationales, c’était ça, le programme du candidat Sarkozy. Il est peu responsable de la situation, mais il l’a appelée de ses voeux, et on voit le beau résultat. Si l’on ajoute le fait qu’une bonne partie de ses électeurs de 2007 sont décédés depuis (c’est le problème des électorats âgés), on se demande par quel miracle il pourrait remonter 20 points en cinq mois avec de tels handicaps.


            • JL JL1 19 décembre 2011 11:40

              Non !

              La tragédie de Sarkozy, n’est pas qu’il a été élu en 2007 sur un projet de société qui a été invalidé en 2008 par la crise financière, contrairement à ce que dit Asp ci-dessus.

              La tragédie de sarkozy, ou plutôt, la tragédie des Français, c’est qu’ils ont élu un candidat du système invalidé aujourd’hui par des propres contradictions.

              ET Hollande, et Asselineau, et Le Pen sont des candidats de ce système.

              On a longtemps dit que le capitalisme était immortel parce qu’il se nourrit de ses contradictions. Mais c’est ignorer que les arbres ne grimpent pas jusqu’au ciel - le amoureux de La Fontaine diraient : « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse » -

              Le capitalisme est moribond parce qu’il a épuisé la planète.

              A ce propos, lire ce Copié-collé


            • Fergus Fergus 19 décembre 2011 13:10

              @ JL1.

              Oui, le capitalisme est « moribond ». Mais il ne faut pas se leurrer : nous n’échapperons pas au « système » en 2012, il est beaucoup trop tard. C’est pourquoi il faudra une mobilisation de tous ceux qui veulent que les choses changent dès l’automne 2012 : créer des comités citoyens dans toutes les villes de France, faire de la communication tous azimuts, de l’évènementiel didactique pour faire émerger une voie de changement profond et se donner les moyens de peser sur les prochaines échéances électorales sans être tributaires des partis traditionnels.


            • Old Dan Old Dan 19 décembre 2011 13:25

              Oui, je crois que Fergus a raison :
              Changer de président ne changera ni le système financier, ni la mondialisation et le chômage, ni la crise capitalistique
              En changeant de président, on ne change que de sujet de conversation à la caffetaria...
              Bof !


            • Croa Croa 19 décembre 2011 23:20

              à JL1,

              Hollande est un candidat du système,

              Pour les deux autres cités c’est moins sûr.


            • non666 non666 19 décembre 2011 11:57

              Les instituts de sondages sont des faiseurs d’opinion et pas les instruments de mesures neutres qu’ils pretendent etre.

              L’effet principal sur lequel ils jouent s’appelent le band wagon effect
              http://en.wikipedia.org/wiki/Bandwagon_effect.
              Chez nous autres, civilisés francophones, on dirait instinct gregaire, effet de meute ou conformisme social.

              Les instituts de sondages appartienent aux memes groupes medias que ceux qui font 95 % de l’actualité en France.
              En ce moment, la decote de Sarkozy, qu’ils ont mis en place pour « punir la France » de ne pas avoir suivi le nouvel ordre mondial en Irak et la mise hors jeux de DSK, violé a l’insu de son plein gres par une domestique qui a abusé de lui (.... !) les rends mefiants.
              Pour neutraliser la presidentielle, leur interet est de faire comme pour les dernières elections passées : les rendre ininterressante pour demotiver les français d’y pârticiper.
              Si seuls les pom-pom girls inconditionnels de Sarkozy et du PS sont motivé a « y aller » , ils ont peut etre une chance d’etre en finale....
              Parce qu’au rythme ou se degrade les choses, c’est bien de cela dont on parle.

              TOUT ce que les nationalistes annoncent depuis le debut de la CEE, puis depuis l’entrée de la grande bretagne dans celle ci arrive.
              TOUS les pouvoirs souverains que nous avons abandonné n’ont pas été donné a l’Europe, qu’on agite devant nos yeux pour nous leurrer, mais a des instances non elues, privées ou sous controle des etats unis.

              Les forces armées sont desormais sous controle de l’Otan , donc des etats unis.
              Les banques centrales sont sous controles d’interets privés.
              la diplomatie est neutralisée et la dernière qui avait encore un peu d’independance vis a vis des etats unis vient d’etre egorgé et souillée par Sarkozy et ses sbires.

              Les reformes financières, celles des privilèges bancaires, celles des bourses ont été faite sur demandes d’interets privés CONTRE les interets des peuples aussi bien par le PS (Delors, DSK, Fabius) que par L’UMP.
              Alors oui, ils chient tous dans leurs frocs.



              • NEPNI NEPNI 19 décembre 2011 16:57
                Les sondages sur mesure - Les Guignols de l’Info
                il y a des petites perles des fois chez les humoristes
                http://www.youtube.com/watch?v=64XKWP4nseQ

                http://www.youtube.com/watch?v=DgB8CL5I5Jw


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 décembre 2011 12:37

                Il faut en effet se méfier des sondages.
                Ils ne sont que l’expression d’une situation à un moment donné (à la même époque en 2007, ils donnaient Mme Royale gagnante)
                Ils ne prédisent en aucune manière l’avenir
                L’équipe de François Hollande doit se méfier, les indicateurs des abstentionnistes sont au rouge.
                Il est temps que cette campagne démarre et donne au coeur des français de l’énergie et un peu d’espoir.

                http://jmpelletier52.over-blog.com/


                • Fergus Fergus 19 décembre 2011 13:13

                  Bonjour, Jean.

                  D’accord avec votre commentaire : les sondages ne sont pas forcément de bons augures, mais ils ne sont pas aussi caricaturalement manipulateurs qu’on le prétend en général. Vous parlez de Royal, j’y ai fait allusion un peu plus haut dans le même sens.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 décembre 2011 15:48

                  Bonjour Fergus,


                  Oui, mais ils peuvent parfois servir (innocemment ?) à des manipulations, exemples :
                  marteler sans cesse que Hollande gagne à 60/40 , puis passer à un sondage où il ne fait plus que 58/42 et en conclure qu’il est en perte de vitesse, me parait un peu manipulatoire.
                  je ne rejette donc pas les sondages, mais il faut vraimment les lire à la loupe avec beaucoup d’attention et de prudence.

                  bien à vous

                  http://jmpelletier52.over-blog.com/


                • fred 19 décembre 2011 22:51

                  donner de l’espoir...


                  On dirait que vous n’avez pas encore compris ce qui s’est passé en 2007.

                  Il n’y a PAS d’exutoire avec ce système.

                • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 décembre 2011 13:11

                  Déjà faudrais que les sondages reprennent tous les candidats à la présidentielle !

                  Ici, un sondage permanent avec 20 candidats :

                  http://resultatselections-2012.over-blog.fr/


                  • Luc le Raz Luc le Raz 19 décembre 2011 13:16

                    Ce que j’aimerais voir dans un sondage :

                    Si vous étiez amené à choisir entre Pierre et Paul qui n’ont pas été un des candidats que vous aviez choisis au 1er tour, CONTRE lequel pensez vous voter au 2ème tour ?


                    • Dornach Dornach 19 décembre 2011 15:58

                      Et j’espère que Sarkozy ira en prison pour les affaires qu’il a aux fesses !

                      Sarkozy serait aussi complice des banksters responsables de la crise !

                      La crise un complot politico-financier : http://wp.me/p1WnGr-3X ?


                      • spartacus spartacus 19 décembre 2011 16:42

                        Si vous êtes sondés « répondez n’importe quoi ! »

                        Au moins il y aura du suspens

                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 décembre 2011 23:06

                          Mdr. Je leur ai fait le coup l’année dernière quand j’ai été sondé par l’Ifop pour Le Figaro, lors des régionales. J’ai répondu à la demoiselle du téléphone que je voterai « assurément » pour la liste UMP alors que j’ai glissé un bulletin Front de Gauche dans l’urne. Résultat, 21 régions sur 22 perdues pour Sarko.

                           smiley smiley


                        • JL JL1 20 décembre 2011 10:02

                          Si les gens du camp d’en face font pareil, on ne risque pas d’avancer.

                          En refusant de répondre, ils ne pourront plus se fier eux-mêmes à leurs sondages. Moi je ne réponds jamais aux sondages d’aucune sorte.


                          • ddacoudre ddacoudre 19 décembre 2011 19:01

                            bonjour franck
                            heureusement que les sondages sont globalement fiable, même si nous devons ne pas oublier que les questions dans leurs formulations dirigent les réponses, comme tu le faits observer.
                            certes les indécis compterons et les abstentionnistes adeptes du vote blanc aussi.
                            mais de toutes les façons à moins d’un revirement dramatique Sarkozy sera éliminé.
                            ddacoudre.over-blog.com.
                            cordialement


                            • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 décembre 2011 20:22

                              Le sondage d’opinion est la discipline qui consiste à prendre ses désirs pour des réalités, et ce faisant, la créer.

                              Qui habet aures audiendi audiat smiley


                              • neurone 19 décembre 2011 21:43

                                ../..

                                Hollande 60% (au second tour) ?! ... faudrait il encore qu’il passe le premier tour, non pas qu’il ne le passerait pas s’il se présentait, mais se présentera t-il au premier tour ?!

                                L’une des hypothèses, est d’imaginer qu’il n’arrive pas au premier tour et se flingue avant !!! car entre nous, qui pouvait parier sur la non-candidature de DSK, au 1er janvier 2011 ?! Il pourrait bien se flinguer tout seul le bonhomme, n’ayant pas forcément les épaules pour porter les costards qu’on lui taille, ou finira pas vouloir échapper ce à quoi il n’a peut-être pas vraiment cru, m’enfin je pourrais bien parier une bière ou deux sur le sujet !?

                                ABe Neurone,


                                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 décembre 2011 23:16

                                  Si Hollande évite les hôtels Sofitel jusqu’au mois d’avril ça devrait bien se passer.


                                • colza 25 décembre 2011 22:58

                                  @ neurone

                                  Je suis assez d’accord avec vous. J’ai le sentiment que Hollande s’est trouvé « propulsé » candidat, à l’insu de son plein gré, à la suite du naufrage DSK. Il n’y était pas vraiment préparé... et ne me fait toujours pas l’impression de l’être.
                                  Il nous joue « le radeau du médusé » et ça se voit.

                                • Pablito Waal Pablito Waal 19 décembre 2011 22:26

                                  L’auteur a raison de signaler qu’il y a toujours, quatre mois avant le premier tour d’une présidentielle, une fraction importante d’électeurs qui ne se sont pas décidés. Et, qui sait, ces électeurs pourraient complètement changer la balance ?
                                  Sauf que, dans les faits, cela arrive rarement. Les résultats des élections sont prévisibles, et changer le jeu des partis est quasiment impossible pour la base.

                                  http://www.arsin.fr/pages/contributions/a-quoi-servent-les-partis-politiques-par-l-arsin.html


                                  • crazycaze 20 décembre 2011 01:28

                                    Il est quand même étonnant que l’on fasse des sondages en proposant comme candidat de l’UMP quelqu’un qui ne s’est pas déclaré candidat à l’heure actuelle... pourquoi n’ya t’il pas de sondages qui feraient figurer d’autres candidates ump possibles... comme Fillon, Juppé, voir Copé ???... Les résultats donneraient-ils la nausée ???  :->


                                    • riverpower 20 décembre 2011 02:42

                                      Le discrédit des politiques n’ayant jamais été aussi grand, il semble inévitable que Lepen participera au second tour. L’autre place devrait se jouer entre Hollande, Bayrou et Sarkozy. En supposant que Lepen se fasse battre, je pense que les présidentielles se joueront au premier tour.

                                      Enfin bon, il peut se passer tellement de chose d’ici là qu’il n’y aura peut être même pas d’élections. 

                                       


                                      • Metais 20 décembre 2011 06:17

                                        Je ne dois pas être le seul à avoir eu sous les yeux les enquêtes d’opinion qu’utilisent les gens chargés des opérations électorales au sein des partis politiques. Cela n’a rien à voir , mais vraiment , avec les conneries que nous fourguent les journaux ! C’est beaucoup plus détaillé , compartimenté et précis . D’ailleurs je ne comprends pas pourquoi les journalistes n’en parlent pas , après tout c’est une information comme une autre et je ne suis pas certain que cela influencerait le résultat final parce franchement j’imagine mal l’électeur moyen se lancer dans l’étude de tels documents...

                                        En gros on y trouve l’opinion supposée à un moment donné des différentes couches de la population par tranche d’âge et par milieu socio- professionnel ! Il y a des tableaux comparatifs région par région et l’historique des dernières élections avec des courbes sensées rendre compte des variations ou de l’évolution de l’opinion des électeurs potentiels en fonction de tout un tas de trucs , même la météo ou les résultats sportifs , ça me fait bien rigoler...Savoir si tout cela est exact , aucune idée ?. L’impression générale , c’est qu’on est dans un business , avec un produit d’un côté ( et tout ce qui va avec : la pub...etc ) et de l’autre l’acheteur , le consommateur , ce con d’électeur...En ce moment ça doit donner cela : « c’est bientôt Noél , il faut lui foutre la paix qu’il se détende et achète , on reprendra le matraquage à la rentrée : dettes , rigueur , austérité...On la jouera moins guerrière cette fois , le sang et les larmes on n’en parle plus ,faut rassurer et materner maintenant ! La perte du triple A , il y a peu joyau du patrimoine national , c’est pas grave , c’est un incident de parcours mineur ! Ce qui compte c’est que Président soit à la barre , avec lui la tempête et les marchés n’ont qu’à bien se tenir ! »....et pendant ce temps là Babar sur son pédalo fait la tournée des popotes... ! Putain , ils sont entrain de nous refaire le coup de « Couille » molle et des guignols de C+...
                                        Sondages ou pas sondages , je ne sais pas si c’est joué pour 2012 ( à condition bien sûr que Miss Le Pen n’arrive pas au 2° tour ! ). Ce que j’aimerais simplement qu’on m’explique c’est d’où vont venir les 20 ou 25 % d’électeurs qui s’ajoutant à ceux du 1° tour vont permettre à Hollande ou Sarkozy de franchir la barre du second tour ?  

                                        • Lath 20 décembre 2011 06:44

                                          « Et si on arrêtait de faire croire que l’opinion des Français était arrêtée ? »

                                          Je ne suis pas d’accord sur ce point, l’opinion des francais es je pense très arrêté quand à la solvabilité de sarkozy par exemple
                                          Et bon nombre d’entre eux votrons MLP quoi qu’il arrive. Ce n’est pas des effets de manche ou de la com qui changera quoi que ce soit, au contraire, overdose de menssonge et autre foutage de geule (cf joly, ps, ump, bref tous sauf les le pen qui cri au loup depuis trop longtemps pour être des guignole).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès