Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour qui sonne le glas ...

Pour qui sonne le glas ...

Ce lundi 25 août 2014 restera certainement, une date très marquante dans l'histoire de la République. Peut-être aussi importante que fut le 14 juillet 1789 pour la Révolution française.

Personne ne s'y attendait. La veille, à la fête de la Rose à Fangy-en-Bresse, Arnaud Montebourg fustigeait la politique de François Hollande et de son gouvernement. On pouvait facilement penser que, suite à ses propos, le Ministre de l'Économie allait être sanctionné, mais on n'aurait jamais pu s'imaginer que cette attaque pouvait déclencher un séisme au sein du Parti socialiste, comme au plus haut niveau de l'État.

Le nouveau gouvernement Valls qui écarte désormais Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Aurélie Filippetti va être très rapidement confronté à une fronde qui risque de dépasser vite les 40 députés socialistes contestataires. En fait, et globalement, la gauche va se retrouver derrière les non hollandistes, c'est-à-dire tous ceux et celles de la majorité qui ne soutiennent plus le Président de la République dans ses réformes et dans ses actions.

L'heure est grave. La France déjà au bord de la faillite économique et sociale, est plongée maintenant dans une crise politique sans précédent dans toute l'histoire de la cinquième République.

Avec un peu d'imagination et beaucoup de bon sens, on pouvait croire, voici encore quelques heures, que François Hollande et Manuel Valls allaient changer de cap et mettre en place une autre politique. Et même si cette supposition était bien mince, il y avait encore chez les Français une lueur d'espoir susceptible d'entrevoir des horizons nouveaux.

Hélas, le Président et son Premier Ministre persistent, signent et ne s'en cachent pas : ils continueront à suivre la même direction, coutent que coute, même si on va « droit dans le mur ».

Alors, que devrait faire le Chef de l'État face à une situation dramatique ? La logique voudrait qu'il décide la dissolution de l'Assemblée Nationale, ce qui me paraît aujourd'hui, la moindre des mesures. Mais, s'il ne prend une telle décision, sans changer pour autant ses orientations économiques, à l'heure actuelle, toutes désatreuses, François Hollande va entraîner la France dans l'agitation, l'insurrection, et au final dans la débâcle qui elle-même mettra un terme à la démocratie et à la République.

Oui, le glas de la République vient de sonner.

Nous sommes arrivés vers la fin de l'ère républicaine, et très sûrement de la cinquième République ; de la même manière que le 14 juillet 1789 avait sonné en son temps le glas de la monarchie.

Si nous voulons sauver la démocratie, il faut instaurer rapidement une assemblée constituante qui mettra en place la sixième République : une république recentrée sur l'Assemblée nationale avec un peuple français devenu souverain.

Aujourd'hui, François Hollande n'a plus de légitimité. Soit enfin, mais peut-on y croire, il décide de changer sa politique, une fois pour toutes, soit il doit donner sa démission et partir.

Faute de quoi, le peuple de France devra clairement le lui rappeler et en décider autrement.

Pierre Reynaud

écrivain. Auteur de « Révoltez-vous ! »

www.la-r&eacute ;volution2014.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 26 août 2014 11:07

    Voui voui voui


    *baille*

    Bon aller je vais aller me mettre devant la télé moi, on sait jamais, peut être y aura-t-il quelque chose à regarder.

    Les français se désintéressent complètement de la politique. La situation est dramatique ? Les français s’en foutent. La classe moyenne à toujours à manger, à boire, l’électricité et le dernier smartphone à la mode. C’est tout ce qui compte. Oui, qui vient ou qui part du gouvernement, c’est cool d’en discuter au bistrot avec les potes. Cracher sur la gueule des dirigeants, c’est marrant aussi. Monter à Paris gueuler ? La flemme, le billet de TGV coûte trop cher, tu te rend compte combien ça fait en verres de jaune ?

    Je vous parie une pinte que personne ne se bougera. Allez, au pire, un demi-million de manifestants ? C’est à dire rien du tout, sur 65 millions de français. Les guss au pouvoir feront des annonces sur la forme, du genre « je vous ai compris », éventuellement on changera le nom pour être en 6ème république, le peuple sera content et rien ne changera.

    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 26 août 2014 13:43

      Un demi-million de manifestants ? Sortis d’un chapeau ?


    • Gnostic GNOSTIC 26 août 2014 11:11


      Ohé, la révolte

      OU ES-TU ?

       smiley

      • César Castique César Castique 26 août 2014 11:18

        « Avec un peu d’imagination et beaucoup de bon sens, on pouvait croire, voici encore quelques heures, que François Hollande et Manuel Valls allaient changer de cap et mettre en place une autre politique. »


        Il n’y a pas d’autre politique possible que l’application de la feuille de route fournie par Bruxelles. C’est effarant le nombre de personnes qui ne veulent pas le savoir et qui, du coup, parlent dans le vide. 

        L’avant-dernière en date était, tout à l’heure, Gérard Filoche, sur LCI. Du coup, on se demande ce qu’on peut attendre de ce genre d’autruches... A moins qu’elles ne le sachent pertinemment bien, mais qu’elles préfèrent blablater dans le vide que de nourrir l’europhobie.

        • Gasty Gasty 26 août 2014 12:24

          La majorité n’en voulaient pas de cette Europe. Que fait Hollande ? RIEN.


        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 26 août 2014 13:45

          C’est bien pour ça qu’il a été élu, non ?


        • gogoRat gogoRat 26 août 2014 11:58

          * « .. instaurer rapidement une assemblée constituante »  ?
           « ... Aujourd’hui, François Hollande n’a plus de légitimité »  ?

           Il conviendrait de prendre le temps de distinguer les priorités dans la « logique » des arguties « révolutionnaires » .

           Vouloir une assemblée constituante, n’est-ce pas d’abord vouloir changer/faire évoluer notre Constitution ?
           Et, encore en amont : vouloir changer notre Constitution, n’est-ce pas d’abord reconnaître un besoin, voire une nécessité, de transformer soit notre système de pouvoir, soit sa légitimation, soit les deux à la fois ?

           Si on admet que l’actuel principe de légitimation induit aujourd’hui des dysfonctionnements flagrants et préoccupants, ne doit-on pas distinguer entre les soucis relatifs à ce ou ceux qui sont légitimés ... et les errements dus, beaucoup plus fondamentalement, aux principes de légitimation eux-mêmes ? (principes qui ne datent pas seulement d’aujourd’hui, ni même seulement de l’élection d’un Hollande ou d’un Sarkosy ...)
           ( Sous-entendu : la délégation de pouvoir personnel demandée à chaque électeur semble bien induire une démission de ses responsabilités citoyennes personnelles ... )

           Alors, n’est-ce pas un peu abuser ses interlocuteurs que de les inciter à opter (rapidement qui plus est !) pour une solution (constituante) avant même d’exposer à leur sagacité l’énoncé du problème à résoudre (légitimation) ?
           ( Ne saurait-on envisager une infinité de façons de concevoir une nouvelle constitution, en passant peut-être par un sous-ensemble infini - et pas forcément rapide - de concevoir des constituantes ? ... )


          • Loatse Loatse 26 août 2014 12:43

            « Si nous voulons sauver la démocratie, il faut instaurer rapidement une assemblée constituante qui mettra en place la sixième République : une république recentrée sur l’Assemblée nationale avec un peuple français devenu souverain. »

            M’est avis que vous pouvez toujours repeindre « l’appartement » (changer de république), il n’en demeure pas moins que nous n’en sommes plus propriétaires....

            Quand au péquin lambda, il ne bougera pas (du moins tant qu’il a encore de quoi remplir son assiette, jouer au pmu et regarder le foot sur son téléviseur). D’ailleurs est il porteur d’un autre idéal que celui de pouvoir continuer à consommer bien que la qualité de tout ce qu’il consomme devient de plus en plus médiocre, et de demander à sa banque (qui l’escroque de plus en plus) de lui assurer via son plan d’assurance vie, une rente, qu’importe la façon dont celle ci s’est constituée ?... (spéculation sur les matières premières au détriment d’autres salariés, d’autres peuples)

            S’attaquer à la finance, c’est scier la branche sur laquelle nous sommes assis.. mais qui en même temps rétrécit sous nos fesses de jours en jours.... 

            Nous sommes dans une impasse... ceci notre François le sait bien qui tente avec sa caisse à out’ de limiter la casse...en essayant moultes solutions qui finalement s’avèrent pires les unes que les autres... Quand à la bande de bras cassés qui s’égosillent et quittent le navire, que dire sinon que ce faisant ils avouent leur impuissance tout en essayant de sauvegarder leur image ?

            Reste à la barre du bateau France, son capitaine qui tente d’éviter les nombreux écueils, transi, mouillé jusqu’aux os et choisi par sa fine équipe pour servir de punching ball à défaut de pouvoir colmater le trou dans la coque....

            Le naufrage n’est pas loin... préparez les bouées !

            http://www.sudouest.fr/2014/08/25/francois-hollande-un-ete-en-pente-raide-1651314-710.php

            Etat des lieux :

            http://www.crashdebug.fr/index.php/actualites-france/9313-nous-assistons-a-l-ecroulement-d-un-monde-des-forces-immenses-sont-sur-le-point-d-etre-dechainees-frederic




            • filo... 26 août 2014 13:27

              Prochain fois c’est F. Hollande qui prendra la porte.

              Promu, juré !


              • robert 2 septembre 2014 17:46

                Oui promu, mais il y aura le suivant puis l’autre et l’autre encore, il est vital de trouver le moyen de re-prendre la main.


              • Pepe de Bienvenida (alternatif) 26 août 2014 13:50

                Tant que le boulet de la dette ne sera pas évacué, il est inutile de tirer des plans sur la comète politique. C’est une décision qui vaudrait déclaration de guerre, mais il faut savoir ce qu’on veut. Ou on ferme sa g...


                • Loatse Loatse 26 août 2014 13:51


                  celle de l’hélico qui le mènera, pour fuir l’ire populaire -quand les assiettes seront vides, les retraites impayées et la solde de nos soldats - à son riad de marrakech ???

                  (une vision comme ça, qui plus est, tenace :)

                  • claude-michel claude-michel 26 août 2014 14:59
                    Pour qui sonne le glas ....heu..vous vouliez sans doute dire le glan.. ?
                    Nous assistons à un diner de cons.. !

                    • Montdragon Montdragon 26 août 2014 21:40

                      C’est complétement con, la Constitution actuelle permet d’exercer la démocratie !
                      Qu’on arrête de vouloir tout réécrire, pourquoi pas des autodafés et des séances de questions publiques ?
                      La tabula rasa c’est bon pour les chinois voyons Môssieur.


                      • epicure 29 août 2014 17:09

                        oui c’est vrai, la constitution permet à un président, élu pour faire une politique différente de la mauvaise politique de son prédécesseur , la même mauvaise politique que son prédécesseur.

                        Ce n’est donc pas le peuple qui a le pouvoir, mais les élus qui peuvent tout décider.

                        Faut remarquer que les libéraux initiaux étaient contre la démocratie, et ont imaginé le régime représentatif pour que les élus maitrisent le peuple.
                        Objectif atteint à 100% actuellement.


                      • christophe nicolas christophe nicolas 27 août 2014 09:51

                        La volte face des chefs est une chose rare. Aujourd’hui, ils suivent un agenda secret et tiennent un faux discours. La volte face serait de dire la vérité, c’est à dire qu’ils préparent la l’assimilation de la France dans une Europe fédérale avant une assimilation mondiale.

                         
                        Le culte de l’argent veut Babel comme ça les inuits auront la même prise électrique que les Sénégalais et le même service après vente au Bangladesh. Vous croyez que ce sera efficace ? Ils préparent un gigantesque merdier administratif...
                         
                        Qui sont les Chefs qui ont fait volte face ? Clovis dans la bataille, Napoléon qui mit fin aux errements révolutionnaires avant de se laisser griser par l’ambition, De Gaulle...
                         
                        Si on nous tenait le langage de la vérité, la polémique serait ouverte mais là... là, vous êtes face à de la psychologie. Quoique vous disiez, il n’y a pas de débat car on est géré par les contraintes d’un environnement qu’on nous a vendu avec une étiquette mensongère. Certains ont réussi à les convaincre que c’était le seul moyen de sauver la planète car ils n’avaient plus la foi. Ils ont mis en place une sorte d’enfumage des esprits pour clore les débats... malheureusement, toutes leurs hypothèses sont erronées et ils envoient le monde vers Babylone
                         
                        Il n’y a qu’une solution, sortir de l’UE, revenir à la souveraineté garantie par un homme qui aime son pays, tienne la vérité sans dépendre des forces de l’argent, cela s’appelle un Roi. Son rôle est important pour revenir dans la vérité, puis son rôle s’efface une fois les esprits remis d’aplomb. Le Roi n’est pas une star mais un instrument de la vérité et les prophéties désignent Louis XX, pas François Hollande.

                        Il y a du temps d’ici 2017, en attendant, c’est aux hommes de connaissance de changer d’état d’esprit. Qu’ils réfléchissent à l’anisotropie des interactions, à la fusion froide et à l’antigravité... et reviennent de cette alliance contre nature avec ceux qui veulent dominer la terre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès