Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour saluer la victoire de Barack Obama

Pour saluer la victoire de Barack Obama

1804-2008, 204 ans après la création de la Première République Noire du monde, les Etats-Unis d’Amérique ont élu le premier président noir le plus puissant du monde.

Le 1er janvier 1804, La République d’Haïti a écrit la plus belle page d’histoire du monde en devenant la première république noire Indépendante du monde.

Aujourd’hui, la première puissance du monde, les Etats-Unis d’Amérique ont emboîté le pas en élisant son premier président noir de toute son histoire. C’est la première fois qu’un pays occidental, pas le moindre, les Etats-Unis d’Amérique, ont brisé le rideau de fer du racisme, doctrine selon laquelle il existe une hiérarchie des races humaines, c’est à dire : la race blanche serait supérieure par rapport aux autres races et surtout par rapport à la race noire.

Au XIX e siècle, Joseph Arthur, Comte de Gobineau, écrivain et diplomate français, dans son livre à caractère raciste « Essai sur l’inégalité des races humaines », écrit ce qui suit : « Les civilisations se sont développées en fonction de leur appartenance à une race. Il y a trois races humaines de base : la noire, la jaune et la blanche. Les races humaines sont inégales. La noire est la plus humble et gît au bas de l’échelle. La jaune est dotée de raison pratique, mais se dénote par un penchant naturel à la médiocrité. La blanche a le sens de l’honneur et possède une aptitude civilisatrice supérieure. En Europe, il n’existe nulle part de véritable civilisation, sauf chez les nations où la race aryenne a dominé ».

Heureusement, il y avait un grand anthropologue Haïtien du nom de Joseph-Anténor Firmin pour contredire la thèse machiavélique de Gobineau.

En 1885, Firmin publia son traité « De l’égalité des races humaines. Anthropologie positive », dans laquelle il règle ses comptes avec les doctrinaires de l’inégalité des races dans le monde scientifique de la deuxième moitié du XIX e siècle, lesquels pratiquaient principalement une anthropologie physique.

Contre ces pseudo-scientifiques, l’auteur définit une anthropologie critique, sociale et culturelle, laquelle entend prouver scientifiquement, par une démarche positiviste, l’égalité de toutes les races humaines et leur perfectibilité. L’auteur réévalue ici le rôle essentiel des cultures africaines dans l’histoire de la civilisation, des Egyptiens à la première République noire d’Haïti.

Firmin le disait fort bien :

« A toute cette phalange hautaine qui proclame que l’homme noir est destiné à servir d’étrier à la puissance de l’homme blanc, à cette anthropologie menteuse, j’aurai le droit de dire : Non, tu n’es pas une science ! » (Publié par Harmattan, 2003 / ISBN 2747553027, 9782747553025 / 407 pages).

Aujourd’hui 4 Novembre 2008 :

204 ans après la création de la Première République Noire du monde ;

123 ans après la réplique de Firmin contre le racisme de Gobineau ;

63 ans après l’abolition de la ségrégation raciale par le Congrès des Etats-Unis en 1945 ;

48 ans après le démantèlement du Ku Klux Klan par le FBI pendant les années 1960 ;

45 ans après l’organisation, par Martin Luther King, apôtre de la non-violence, de la Marche sur Washington en 1963, tandis que Malcolm X milite pour un État noir Indépendant ;

43 ans après le « Voting Rights Act » d’ août 1965 par le Congrès et la mise en place, par le président Johnson et le Congrès, de la discrimination positive dans les universités ;

les Américains élisent leur premier président noir de leur histoire.

Quel jour historique pour l’Amérique et pour le monde ! Quelle fierté pour nous autres les Noirs à travers le monde !

Cette victoire n’appartient pas seulement au peuple Américain - qui a tourné une page sombre de sa politique ségrégationniste -, mais c’est aussi une victoire pour nous autres Haïtiens qui avaient tracé le chemin de la liberté et d’égalité de toutes les races.

Aujourd’hui, j’invite mes compatriotes Haïtiens et mes frères Africains à regarder vers l’avenir.

A croire dans notre capacité en tant que peuple noir. A unir toutes nos forces pour changer la condition de vie des plus faibles, les plus marginalisés, les laissés-pour-compte, afin que nous puissions réduire la pauvreté en Haïti et dans le monde.

« Yes we can ! », Oui nous pouvons !

Le peuple Américain nous a montré qu’il était prêt à élire un noir pour le gouverner. Nous devons être capables à mettre de côté nos divergences, nos différences pour construire une autre Haïti.

Plus question de noirs et de mulâtres. Plus question de riches et de pauvres. Plus question de lettrés et d’illettrés. Plus question de lavalas et de convergence. Plus question de citadins et de campagnards. Plus question de « GNB » et de « Rat pa kaka », parce que nous sommes tous des Haïtiens.

Je dis bravo au peuple Américain et je souhaite succès à Barack Obama.

Nous espérons et nous croyons qu’il va continuer à faire notre fierté. La tâche ne lui sera pas facile, mais, avec l’aide du Tout Puissant, il réussira son pari.

Vive l’Amérique de Barack Obama, vive Haïti de Toussaint Louverture, vive l’Afrique de Nelson Mandela, que la paix règne dans le monde !

Muller Anselme

En prévision de la victoire de Barack Obama

Boston, 3 Novembre 2008, 1:40 PM

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 6 novembre 2008 13:50

    N importe quoi .... Quelle est la couleur de Condelezza Rice, ou du general Powell ?, verte peut etre ?


    • Muller Muller Anselme 6 novembre 2008 20:45

      @ Faxtronic

       

      Ce n’est pas du n’importe quoi. C’est une vérité historique et tout le monde doit l’accepter. Que l’on veille ou non, le peuple Haïtien a tracé le chemin de la liberté et de l’égalité des Noirs et des Blancs en devenant la Première République Noire indépendante du monde. Condoleezza Rice, Colin Powell, le pasteur Jesse Jackson, Nelson Mandela ils sont beaucoup plus fières aujourd’hui le fait que le président de la première puissance économique et militaire du monde (Les Etats-Unis d’Amérique) est un Noir. Les Blancs qui ne sont pas racistes sont fières aussi de voir que le monde (par le bais des Etats-Unis) vient de tourner une page sombre de l’histoire universelle.


    • Baloo 7 novembre 2008 09:38

      Bonjour Muller,

      Oui BRAVO pour OBAMA et c’est vrai je pense qu’il remonte l’honneur et le moral des gens de couleur et des metis du monde entier, bref de tout celles et ceux qui ont été un jour victime dans leurs vies de brimades,ra cismes ou autres ç cause de leurs noms, leurs couleurs ou leurs origines, pour cela il faut se réjouir sans limmite et laisser notre joie s’exprimer.
      D’un autre côté, Mohammed a raison, car ce que les medias n’ont pas trop relevé (volontairement) c’est qui a "sponsorisé" Obama.....à savoir Georges Soros et Warren Buffet qui se foutent bien de la couleur des gens !
      De pus Obama affichait sans honte dans son QG de campagne les insignes francs maçonniques si cher à la racialle des corporations mondiales en place bien en vue sur le mur principal (voir dailymotion et autres) donc n’ayez pas trop d’illusions de façon à éviter les grandes déceptions car au vu de l’état du pays (US) il a peu de chance de se révolter contre les désidératas des Rockefeller et autres Rothshild donc....il faudra qu’il marche dans le sens voulu sinon dixit JFK , telle a été l’histoire amis souhaitons qu’elle change, pour cela je te redirige sur "Zeitgeist" car m^me si nous en sommes encore loin, le type de société proposée sera cette fois humain tout simplement.
      Pour finir je trouve scandaleux ce que la France et les autres pays firent et font à Haïti donc réjouissons nous tout de même de chaque pas de fourmi que cette foutu société fait pour aller vers l’égalité.
      Il n’existe nulle race ou classe supérieure et oui nous sommes bien tous "connectés" .
      bien à toi brother smiley
      Les Zeitgeist I & II :
      http://www.dailymotion.com/relevance/search/Rechercher/video/x4jhkg_zeitgei st-remasterise-complet_news

      http://video.google.fr/videoplay?docid=-3962070356288160346&ei=ySkDSZXhDI2A2wLz2IgG&q=zeitgeist+addendum+fr


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 6 novembre 2008 16:17

      A L’AUTEUR

      Souhaitons aux Etats unis de ne pas suivre les traces de la république d’Haiti, premier Etat noir indépendant et à la pointe de la misère . Y a t’il un rapport ?

      Salut et fraternité .


      • Muller Muller Anselme 6 novembre 2008 20:24

        @ CAMBRONNE

         

        Je sais que beaucoup de gens mises sur l’échec d’Obama pour discréditer beaucoup plus les Noirs mais nous avons confiance  en lui  et nous croyons qu’il va réussir là ou les autres ont échoués.  Il va montrer au monde entier que les Noirs sont capables de réaliser de grandes choses comme les Blancs et les Jaunes.

         

        Si nous (les Haïtiens) sommes  si pauvres aujourd’hui c’est parce que nous avons été colonisé par des pays européens qui ont  dérobés nos richesse. Vingt ans après notre indépendance, nous avons été contraints de payer à partir de 1825 une indemnité à la France pour la reconnaissance de notre indépendance. Nous sommes pauvres mais nous sommes un Grand Peuple et nous sommes fières d’être Noir, d’être Haïtien.

         

        Peut être vous allez nous demander aussi est ce qu’il y a un rapport entre la lutte de Martin Lutter King contre la ségrégation raciale et la victoire de Barack Obama, alors je vous réponds oui. Avant Martin Lutter King, il y avait les Noirs haïtiens qui luttaient pour l’égalité et la liberté des peuples. Les Noirs haïtiens tels que Toussaint Louverture, Jean Jacques Dessalines et autres étaient les précurseurs de cette lutte pour l’égalité et la liberté des Noirs. Les Noirs haïtiens avaient tracé le chemin de la liberté et de l’égalité pour tous. Martin Lutter King a poursuivi la lutte, aujourd’hui les Américains moins hypocrites que beaucoup d’Européens qui prétendent être le champion des droits de l’homme, élisent leur premier président noir. Ce qui est impossible aujourd’hui dans les pays européens. Les européens eux même le disent.


      • Muller Muller Anselme 6 novembre 2008 21:18

        Je sais que beaucoup de gens misent sur l’échec d’Obama au lieu de Je sais que beaucoup de gens mises sur l’échec d’Obama .


      • Arnes Arnes 6 novembre 2008 16:44

        Oui, je salue aussi Toussaint Louverture, mais quel triste destin d’avoir transformé ce reve en un cloaque dans une ile paradisiaque.



        • Mohammed MADJOUR Mohammed 6 novembre 2008 17:40

          AgoraVox s’est emballé avec un foisonnement d’articles consacrés à l’élection américaine !


          La "communauté politique" française parle avec amertume du passé comme du futur... Des "occasions perdues", peut-être ! Quelle nostalgie, mes petits compatriotes !


          Je vous dis que ce n’était que du spectacle électoral à l’américaine, un spéctacle "intelligent" bien sûr.
          Un Noir qui gouverne les Visages pales : Est-ce le changement significatif qu’attend l’Humanité ?

          Si cela doit vous rassurer : Barack OBAMA changera l’Amérique comme Nicolas SARKOZY
          a changé la France !

          L e changement ? Ce n’est pas pour demain !



          Mohammed MADJOUR.


          • Lapa Lapa 6 novembre 2008 19:20

            L’auteur s’est-il rendu compte qu’Obama n’est pas noir ou qu’il est autant blanc que noir ?


            • Muller Muller Anselme 6 novembre 2008 21:01

              @ Lapa

              Avant la victoire de Barack Obama tout le monde se posait cette question » « est que les Etats-Unis étaient prêts à élire son premier président noir » Aujourd’hui il est élu Lapa et beaucoup d’autres bien sure disent qu’il (Obama) n’est pas noir. Tout ceci pour ne pas reconnaître la valeur du peuple Noir. Je sais qu’il est de père Noir et de mère Blanche mais dire qu’il n’est pas Noir est absurde, de même que dire qu’il est Blanc ou moitié Noir et moitié Blanc est incompréhensible. A mois que vous acceptez que l’homme Noir éduqué et riche est Blanc et l’homme Blanc non éduqué et pauvre est Noir. A vous de juger.


            • apami 7 novembre 2008 12:48

               @ Muller Anselme 

              Ce qui est extraordinaire c’est que la Nation américaine dans son ensemble a su ignorer la couleur de peau et l’origine pour choisir son président. Le fait que ceux qui se ressentent blancs, hispano, noirs, etc... ont réussi à ignorer le fait que Obama ne semble pas être ni vraiment blanc ni hispano ni tout a fait noir... et à voter pour lui, ca c’est merveilleux. Bien sur les noirs américains se sont sentis proche de Obama car la perception américaine est de dire qu’un enfant de noir est noir, mais c’est une vue de l’esprit de dire que Obama est noir ou blanc.

              Dire qu’Obama est soit noir soit blanc ne correspond à rien d’autre que une définition empreinte de racisme. Une définition de "noir" qui supposerait qu’il suffit d’un ancêtre "noir" pour être classé comme "noir", tout le monde perçoit tres bien le concept qui se cache derrière. Ca parle de ’pollution’ du sang et de choses comme cela. Ca parle d’esclavage : "un enfant d’esclave serait un esclave". C’est indéfendable. Dans le sens contraire dire qu’Obama est blanc n’est pas plus sensé. Dire qu’obama est blanc, vous auriez raison, ce serait probablement pour nier la valeur du peuple noir.

              Mais vous prétendez que dire qu’Obama n’est pas noir signifie l’on ne veut pas reconnaître la valeur du peuple noir. C’est accuser bien rapidement votre interlocuteur. Pour certains cela peut être vrai. Pour des personnes habitués/conditionnés à considerer qu’un descendant de noir est noir, c’est tres vrai que pour ces personnes, se mettre à "chipoter" sur la couleur d’Obama est tres significatif !

              Mais dans le contexte d’agoravox.fr c’est un peu different. La plupart des interlocuteurs en France (je parle de ce que je connais, dans un milieu ouvert) sont conditionnés à ne pas classer les gens en terme de couleur ou de race. C’est même puni par la loi dans de nombreux cas. Je peut personnellement témoigner que, par exemple dans le contexte professionnel, evoquer la couleur de peau est quasiment tabou.

              Un exemple : dans une entreprise Française, se tient une réunion comprenant quelques personnes dont plusieurs de "minorités visibles", en particulier une personne de couleur noire, appelons le "Jean". Quelques jours apres la réunion lors d’une discussion informelle, on cite le travail de Jean, et quelqu’un demande "C’est lequel Jean ?" Quelqu’un répond : "C’est celui qui est noir". Une grosse gêne c’est installée et s’est résolue par des rires. Pourtant rien d’extraordinaire dans cette réponse. Quelqu’un aurait répondu "C’est celui qui est roux" ou "Il est indou" cela n’aurait pas causé (tant de) gêne.

              En fait la gêne en question existerait de même si on faisait reference à un aspect physique négatif de la personne pour la désigner : Il ne serait pas correct de dire "C’est celui qui a une tache de naissance (comme Gorbatchev)" ou "celui qui est handicapé". On obtiendrait la même réaction génée. C’est cette comparaison qui éclaire le racisme sous jacent à la réaction génée pour "il est noir" : Celui que est géné met en évidence que pour lui "etre noir" est un aspect négantif.

              Toujours en France, une personne possédant (visiblement) des ancêtres mélés, peu importe lesquels, sera qualifiée de métis. Elle même en général s’en prévaudra. Globalement le terme "métis" n’est pas plus chargé négativement que le terme "noir" ou "magrébin", souvent moins. Par exemple dans le contexte professionnel cité ci dessus réponde "C’est celle qui est métisse" ne causerait pas (beaucoup ?) de gêne. Le terme métis a une connotation positive : On entent dire frequemment que les métis/ses sont plus beaux/belles.

              Donc vous avez probalement tort d’accuser Lapa de dénigrer le "peuple noir". Lapa ne fait que vous faire remarquer que si aux USA, "dire qu’il est [...] moitié Noir et moitié Blanc est incompréhensible", en france c’est considéré comme parfaitement admissible et même souvent comme positif. C’est assez amusant de constater que des "blancs" (pas tous) ici ne sont pas conscient que certaines personalités (présentateurs télé par exemple) sont métis. En fait, en france, qualifier un métis (blanc/noir) comme noir est considéré comme une faute.

              En tout cas, il faut saluer la victoire de Barak Obama, et saluer les Etats Uniens qui on su là se dépasser et montrer l’exemple à tous !




            • Act 6 novembre 2008 19:25

              Bravo Muller Anselme !

              Les rabat-joie peuvent aboyer, la caravane de l’histoire ne s’arrêtera pas pour autant. Anténor Firmin finira par être reconnu et Haïti (qui a ouvert la voie de l’indépendance à l’Amérique du sud) réhabilité. C’est jour de réjouissance pour l’humanité.

              A chacun de prendre ses responsabilités, le colibri lui fait déjà son job.


              • Lapa Lapa 7 novembre 2008 11:00

                vos commentaires puent le racisme "la valeur du peuple noir" on croît rêver et tout le monde sait depuis un bail qu’Obama est un METIS ça été dit et redit dès les primaires démocrates. Vos considérations raciales font pitié au 21ème siècle. Un mec n’est pas 100% caucasien donc il est noir... mais bien sûr.
                Voyez les symboles que vous voulez dans cette élection ; il faut dire qu’après la crise financière et 8 ans de Bush le candidat républicain n’aurait pas dû faire plus de 20%...
                Bon courage à lui en tout cas et si des mecs se sentent proches de lui uniquement parce qu’ila le teint légèrement foncé, tant mieux pour eux même si je les plains...


                • Muller Muller 10 novembre 2008 01:32

                  @  Léon

                  Pour vous les Noirs peuvent réussir que dans le sport (et la musique). Quelle hypocrisie ! Grace aux Noirs votre pays devient champion du monde (lors de la coupe du monde de football)  en 1998. Aujourd’hui vous les considérez comme des gens inferieurs. Je pense et je le crois que vous êtes vraiment minoritaire tous ceux qui pensent de cette façon. Vous ne représentez pas le peuple français, parce que vous ne faites pas son honneur. Cette victoire de Barack Obama est le commencement d’une révolution en douceur qui se s’achèvera partout dans le monde occidental. Aujourd’hui les Noirs peuvent rêver qu’il n’y pas seulement le sport et la musique pour y arriver. Ils peuvent arriver n’importe où, même à la maison blanche, pour diriger la première puissance du monde, le maitre du monde (après Dieu) les Etats-Unis d’Amérique. Cette révolution se fera bientôt au Vatican et dans les pays européens.


                • Muller Muller 10 novembre 2008 01:42

                  @Lapa

                  Permettez moi de vous dire que le mon métis ne veut rien dire pour les américains de même que le mot mulâtre.  C’est vrai que ces mots existent dans le dictionnaire mais si vous allez au fond vous pouvez déterminer l’origine du mot. Ils ont été inventes par le maitre blanc lors de la colonisation. Ils désignent le mélange de sang blanc qu’un individu de race noir a dans le corps. Ces mots en tant que tel, servait d’outil de domination pour le colon. Ils aidaient à créer une certaines ségrégation. Plus le mélange de sang est proche de celui du blanc plus on était proche de lui plus on pouvait prétendre à une certaine supériorité, à un certain privilège par rapport aux autres ayant un mélange de sang plus proche de celui de l’individu de race noir.

                  Il est notoire que dès qu’un individu possède une goutte de sang noire dans les veines il appartient à la race noire. C’est pourquoi les américains disent souvent « Black American » ou « Afro-American ». Je ne vois pas pourquoi vous criez haut et fort pour dire qu’Obama n’est pas Noir, qu’il est métis ou mulâtre. Pourquoi dire qu’il n’est pas Noir quand Obama lui-même témoigne haut et fort qu’il est Noir. L’une de ses phrases favorites – «  Quand vous êtes un homme noir avec pour patronyme Barack Obama et que vous êtes candidat à l’élection présidentielle, il vaut mieux avoir de l’espoir  » - a fait mouche à chaque fois dans les meetings.

                  Comme je l’avais déjà signalé c’est pour ne pas reconnaître les valeurs du peuple Noir que vous et beaucoup d’autres disent qu’il n’est pas noir, qu’il est métis, qu’il est autant noir que blanc. Alors laissez-moi vous dire que si Obama devrait prendre le bus pendant la période ségrégation raciale il ne pouvait pas s’assoir dans les sièges réservés aux Blancs mais dans ceux réservées aux Noirs. Il le sait bien.

                  Vous dites que mes commentaires puent le racisme « la valeur du peuple noir ». Vous vous êtes grandement trompé. Moi, je constate le contraire, puisque c’est vous qui refusez d’admettre qu’Obama est Noir pour ne pas reconnaitre la valeur du peuple Noir et pour minimiser la leçon de morale et de grandeur d’âme que les Américains venaient de donner aux pays occidentaux qui se déclarent être le champion des droit de l’homme et de l’intégration. Parce que, vous ne supporterez pas qu’un noir puisse devenir dans un avenir proche président d’un des grands pays européens. Nous avons qu’à faire une petite rétrospection lors de l’élection de Nicolas Sarkozy (Il est né en France et il a la peau blanche), pourtant, ils étaient légions, ceux qui disaient qu’il n’était pas français parce qu’il est le fils d’un immigré Hongrois.

                   Je ne veux pas alimenter une discussion de race sur AgoraVox, mais je voulais simplement souligner l’impotence de la victoire de Barack Obama pour nous autres les Noirs. Et retracer le chemin parcouru par les Noirs dans la lutte de la liberté et de l’égalité de tous. Depuis, Toussaint Louverture, en passant par Jean Jacques Dessalines (premier président de la première République Noire indépendante du monde), Nelson Mandela (pour sa lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud), Martin Luther King (pour sa lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis), pour arriver aujourd’hui à victoire de Barack Obama.

                  Aba la haine et le dégout. Vive un monde plus uni, plus juste, sans raciste et la xénophobie.


                • nephilim 7 novembre 2008 12:28

                  Haiti une democratie mdr ce qu’il ne faut pas lire ici lol
                  Haiti n’a rien ouvert si ce n’est son pays à la CIA c’est l’un des pays les plus pauvre du monde ses gouvernements sont constitués de maffieux qui ont ruiné le pays !!
                  Alors gardez vous de donner haiti en exemple c’est une catastrophe sanitaire à lui tout seul ce pays.
                  Vous devez être un de ses representants (de l’etat haitien) car dans votre pays l’education est en option ; elle est reservée à l’elite pour vous donner une idée les hatiens sont tellement pauvre qu’ils preferent aller se faire traiter en esclave en Republique Dominicaine plutot que de crever de faim, de maladies dans leur si beau pays.
                  Stop votre propagande indescente svp Monsieur Lapa, vous n’etes pas haitien vous etes un de ses exploiteurs, enfin je ne connais pas de Haitien equipé en PC avec ligne internet sauf les vendus de ce pays qui le saignent toujours plus jours apres jours.


                  • nephilim 7 novembre 2008 12:32

                    Oups désolé Lapa je m’adressais à l’auteur et non à vous veuillez m’excuser de vous avoir nommé.


                  • Al 8 novembre 2008 08:30

                    Nephilim,
                    Je respecte tes deboires mon cher ! Mais il reste un fait, qui que tu sois, t as AUCUN DROIT de te moquer de nous autres Haitiens ! Tu ne connais rien d’Haiti. Je parie que tu es l’un de ces capitalistes qui ont pille notre pays. Tu peux te sentir vexer qu’on fasse comparaison a cette victoire d’Obama a celle d’Haiti en 1804. Tu peux aussi ne pas vouloir reconnaitre qu’Haiti a cree la liberte pour tous les noirs ! Si t’es pas d’accord avec ce fait, t’as qu’a re-ecrire l’histoire ! Et ton cynisme fait peur mon cher ! Quelle honte pour un etre humain de vouloir traiter ceux qu’il ne connait pas en sous-homme. Tu reagis en bon [illetre], je le dis. Qui que tu sois, tu n’accepteras jamais que quelqu’un se moque des tiens ! Alors, Haiti a marque l’histoire ; je ne sais pas si on t’as montre ca a l’ecole mais c’est un fait ! C’est grace a cette Haiti, Kiskeya, que tous les Afro-Americains peuvent vraiment savourer le pain de la liberte. 1791 doit etre une date dans les annales de tes parents de colons. Date a laquelle NOUS autres Haitiens ont abolit les prescrits de l’epoque.
                    Vas chercher une education mon cher ! Tu verras qu’on ne se moque pas d’une nation dans la facon dont tu t’etais pris. Nous n’etions pas devant tes ancetres a demander grace. Toussaint, Hedouville, Santonax ont beau essaye... Mais avec le prix du sang, on est arrive a savourer cette liberte. Si notre situation te touche, qu’il en soit ainsi, mais TU N’AS AUCUN DROIT.......  :-> Et tes jugements arbitraires revelent le niveau d’un etudiant Haitien en cours moyen ! Vas t’informer mon frere ! Dieu te sera reconnaissant !
                    Parles de ce qui te regarde ! Souviens-toi que je parle pour les 8 millions que tu viens juste de passer sous les talons ! 


                  • Muller Ansey 8 novembre 2008 11:23
                     
                    Je vous pardonne, puisque vous ne comprenez pas ce que vous venez de lire ni ce que vous avez écrit. Je dois vous dire mon cher que vos commentaires vous déshonorent, votre famille et votre pays. Vous n’avez pas même la force de caractère pour accepter la vérité telle quelle est. Alors, vous n’êtes pas un homme. Vous êtes tellement intolérant, vous demandez à ce qu’on ne publie rien qui a rapport à Haïti, parce que pour vous, c’est un pays de…. Je n’ose pas citer le mot que vous avez employez parce que mon éducation ne me le permet pas. Que vous déblatérez ou non, Haïti restera le pays qui a tracé le chemin de la liberté pour tous les Noirs. Vos cancanes ne changerons rien dans notre fierté en tant que la Première République Noire indépendante du monde. Et nous sommes fières d’êtres Haïtiens. Comme disait mon compatriote, vous êtes peut être « l’un de ces capitalistes qui ont jadis pillé l’or et la richesse de notre pays ». Vous êtes probablement sans nul doute le descendant des colons que nos ancêtres ont combattus pour nous affranchir de l’esclavage et nous rendre libre au prix de leur sang. Si c’est le cas, vous devez être honte deux fois. Dans votre charabia, vous parlez de CIA. Je me demande est ce que vous connaissez la définition parce que je ne comprends pas ce que vous dites.
                     
                    Je l’ai déjà dis que nous sommes pauvres mais nous avons la dignité et nous sommes un grand peuple. Si nous sommes si pauvres c’est parce que nous avons été exploites par d’autres nations. Nous n’avons jamais exploité personne. C’est ce qui nous donne cette grandeur d’âme et ce sentiment de fierté. Nous avons aidés les Etats-Unis d’Amérique, nos frères de l’Amérique latine et de l’Afrique à obtenir leur liberté. Espérant, vous avez appris cela à l’école. Si c’est le cas vous faites semblant de ne rien savoir. Vous traitez notre gouvernement de maffieux. Alors, laissez-moi vous dire qu’il y a de maffieux partout. Votre gouvernement n’est pas meilleur que le notre. Le peuple Français est morale, le peuple Haïtien est moral, le peuple Américain est moral mais pas leurs gouvernements. Ils sont tous corrompus. Vous n’avez qu’à voir la crise financière. Qui sont les responsables ? Les gouvernements occidentaux et les multinationales. Ce sont eux qui ont volés nos argents. Alors, vous n’avez aucune leçon à nous donner sur ce point.
                     
                     Avec toute la richesse de votre pays, combien de gens qui n’ont pas accès aux soins médicaux. Ils sont légions, vous avez qu’à voir les reportages et des documentaires des chaines de télé et des media de votre pays. Je ne vais pas vous répondre sur votre accusation en m’accusant d’être un membre du gouvernement haïtien parce que vous n’avez pas les yeux pour voir que je ne vis pas en Haïti. Malgré que je vis dans un pays étranger, qui vient de donner une leçon aux pays européens, (en élisant un président Noir, ce qui est impossible dans votre pays) je reste un Haïtien conséquent qui aime mon pays et qui ne le donnerai pour aucun autre. Vous dites que dans notre pays, l’éducation est réservée aux élites. Vous auriez peut être raison si l’élite haïtienne était constituée de 70 % de la population puisque 70% de la population haïtienne est scolarisé ou à accès à l’école primaire. Alors, je vous conseillez de dire ce que vous savez, ne dites pas ce que vous ne savez pas. Malgré nos faibles moyens j’ai pu constater que les élèves élémentaires et moyens haïtiens sont plus calés en français que beaucoup élèves élémentaires et moyens français. Vous n’avez qu’à aller sur des Forums pour faire le constant vous-même. Pour finir je vous invite à visiter Haïti pour constater de vos propres yeux. Je suis sure que vous trouverez quelque choses de mieux à dires au lieu de vitupérer les Haïtiens. Vous verrez qu’il y a des cybers café partout dans le pays et que ce peuple vive sa vie quotidienne en toute dignité malgré son faible moyen. Je m’excuse auprès du peuple Français qui est un grand peuple et que j’admire beaucoup, mais je ne pourrais pas laisser à ce quidam jeter ses venins de racisme et de Xénophobie pour avilir la Première République Noire du Monde.
                     
                    P.S. Vous ne faites pas honneur à votre description posté dans votre profile. Relisez-le et réfléchissez. « Je suis un privilégié, j’ai un travail. Je suis laïque et citoyen français. Je suis contre les privilèges. Je suis favorable à une justice égale pour tous. Je hais le CAC 40. Je hais tf1 france2 france3 M6. Je hais les larmes j’aime les états d’âmes. J’aime la mélancolie. J’aime cette planète qui ne nous mérites pas ».

                  • alighiero 8 novembre 2008 15:52

                    Dearest Ansey,

                    you’re absolutely right in saying that there are excellent reasons to feel proud after MR Obama’s election,
                    unfortunatetly the people who write contributions to this web site were born angry, full of hatred and disgust about all what concerns the US. Grand ideas of hope for a better future is beyond their reach. I’ve been wondering why for quite a while, then, after close scrutiny of what can be read between the lines, my feeling is that they think of themselves as intellectuals, (being French, you know, it’s a must) but the average degree of academic education is low (most of their way of thinking was picked in the last edition of some radical left
                    newspaper) and basically a mixture of bitter anti-captalist, anti-liberal, anti-everything I might say. I wonder why you stooped to answer. May I tell you that your contibution was interesting, and that the majority of the French generally speaking support Mr Obama — the last figures amount to something like 84 to 90 per cent. It’s been a great event for many people in this country, and those who write lengthy comments stating the contrary are liars. Best regards.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès