Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour Terra Nova la gauche doit abandonner les classes populaires (...)

Pour Terra Nova la gauche doit abandonner les classes populaires !

Terra Nova, laboratoire d'idées français, proche de la gauche française fondé en 2008 se fixe comme ambition de « contribuer à sortir le progressisme de l’impasse dans lequel il se trouve », notamment « en produisant et diffusant des propositions de politiques publiques en France et en Europe ».

Dans son essai publié le 10 mai 2011, Terra Nova souligne que la gauche a perdu son plus fort potentiel électoral : la classe ouvrière. Le think-thank d'obédience progressiste ne veut pas rompre avec la social-démocratie. Mais il faut faire des choix... Ce sera donc la rupture avec l'électorat traditionnel : les classes populaires... C'est irrémédiable !

Voici l'extrait publié sur leur site :

«  Il n’est pas possible aujourd’hui pour la gauche de chercher à restaurer sa coalition historique de classe : la classe ouvrière n’est plus le coeur du vote de gauche, elle n’est plus en phase avec l’ensemble de ses valeurs, elle ne peut plus être comme elle l’a été le moteur entraînant la constitution de la majorité électorale de la gauche. La volonté pour la gauche de mettre en oeuvre une stratégie de classe autour de la classe ouvrière, et plus globalement des classes populaires, nécessiterait de renoncer à ses valeurs culturelles, c’est-à-dire de rompre avec la social-démocratie. »

Ca ne va pas forcément plaire ni à Benoit (Hamon), ni à Martine (Aubry), encore moins à Jean-Luc (Mélenchon) mais DSK, lui, devrait être content.

 

------------------------------------

Autre extrait, qui permet de mieux comprendre cette rupture de la gauche avec la classe ouvrière :

 

A L’ORIGINE DU DIVORCE : UN CHANGEMENT DE VALEURS

Historiquement, la gauche politique porte les valeurs de la classe ouvrière, tant en termes de valeurs socioéconomiques que culturelles. Elle est la porte-parole de ses revendications sociales et de sa vision de l’économie : pouvoir d’achat, salaire minimum, congés payés, sécurité sociale, nationalisation des grandes entreprises, encadrement des prix… Et l’une comme l’autre restent relativement conservatrices sur le plan des mœurs, qui demeurent des sujets de second plan par rapport aux priorités socioéconomiques.
 
A partir de la fin des années 1970, la rupture va se faire sur le facteur culturel. Mai 68 a entraîné la gauche politique vers le libéralisme culturel : liberté sexuelle, contraception et avortement, remise en cause de la famille traditionnelle… Ce mouvement sur les questions de société se renforce avec le temps pour s’incarner aujourd’hui dans la tolérance, l’ouverture aux différences, une attitude favorable aux immigrés, à l’islam, à l’homosexualité, la solidarité avec les plus démunis. En parallèle, les ouvriers font le chemin inverse. Le déclin de la classe ouvrière – montée du chômage, précarisation, perte de l’identité collective et de la fierté de classe, difficultés de vie dans certains quartiers – donne lieu à des réactions de repli : contre les immigrés, contres les assistés, contre la perte de valeurs morales et les désordres de la société contemporaine.
 
Malgré cette discordance sur les valeurs culturelles, la classe ouvrière continue au départ de voter à gauche, qui la représente sur les valeurs socioéconomiques. Mais l’exercice du pouvoir, à partir de 1981, oblige la gauche à un réalisme qui déçoit les attentes du monde ouvrier. Du tournant de la rigueur en 1983 jusqu’à « l’Etat ne peut pas tout » de Lionel Jospin en 2001, le politique apparaît impuissant à répondre à ses aspirations. Les déterminants économiques perdent de leur prégnance dans le vote ouvrier et ce sont les déterminants culturels, renforcés par la crise économique, « hystérisés » par l’extrême droite, qui deviennent prééminents dans les choix de vote et expliquent le basculement vers le Front national et la droite. (...)
 
 

UNE NOUVELLE COALITION EN VOIE DE STRUCTURATION

LE NOUVEL ELECTORAT DE LA GAUCHE : LA FRANCE DE DEMAIN

Si la coalition historique de la gauche est en déclin, une nouvelle coalition émerge. Sa sociologie est très différente :
 
1. Les diplômés. Ils votent plus à gauche que la moyenne nationale (+2 points en 2007). Le vote à gauche est désormais corrélé positivement au niveau de diplôme : plus on est diplômé, plus on vote à gauche ; moins on est diplômé, plus on vote à droite.
 
2. Les jeunes. C’est le cœur de l’électorat de gauche aujourd’hui (...)
 
3. Les minorités et les quartiers populaires. La France de la diversité est presqu’intégralement à gauche (...).
 
4. Les femmes. Nous vivons un renversement historique : l’électorat féminin, hier très conservateur, a basculé dans le camp progressiste. (...)
 
La nouvelle coalition de la gauche n’a plus rien à voir avec la coalition historique : seuls les jeunes appartiennent aux deux. L’identité de la coalition historique était à trouver dans la logique de classe, la recomposition en cours se structure autour du rapport à l’avenir. La nouvelle gauche a le visage de la France de demain : plus jeune, plus féminin, plus divers, plus diplômé, mais aussi plus urbain et moins catholique . Elle est en phase avec la gauche politique sur l’ensemble de ses valeurs.
 
Contrairement à l’électorat historique de la gauche, coalisé par les enjeux socioéconomiques, cette France de demain est avant tout unifiée par ses valeurs culturelles, progressistes : elle veut le changement, elle est tolérante, ouverte, solidaire, optimiste, offensive. C’est tout particulièrement vrai pour les diplômés, les jeunes, les minorités . Elle s’oppose à un électorat qui défend le présent et le passé contre le changement, qui considère que « la France est de moins en moins la France », « c’était mieux avant », un électorat inquiet de l’avenir, plus pessimiste, plus fermé, plus défensif. (...)

Moyenne des avis sur cet article :  2.73/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Cocasse Cocasse 12 mai 2011 12:21

    C’est nase, mais au moins franc et réaliste.
    A terranova, on a pas peur d’être des crapules de droite néolibérale décomplexées.


    • OuVaton OuVaton 12 mai 2011 15:13

      >>>>>je n’y lis même pas une analyse néolibérale mais une non analyse.C’est quoi le progrès que l’on met derrière ce mot de « progressiste » ? Qu’est ce que ça veut dire ? Est-ce qu’un jour on va prendre en compte le fait qu’il n’y a plus de travail pour tout le monde et que la politique doit organiser la société selon des besoins sociaux et non plus des besoins économique strictement lié à une pseudo concurrence des nantis qui empochent les profits artificiellement crées ? 


      Il y a une alternative !!! La logique de la Sainte Economie du XIXième est caduque. Il faut organiser la société selon les besoins des gens et plus selon les profits d’une minorité. Terra Nova, c’est comme Sarko, ce sont des archaïques !

    • NeverMore 12 mai 2011 17:52

      Et dire que l’on qualifie le FN d’extrême droite alors que c’est le seul parti qui défend la classe ouvrière.

      Je ne suis pas pour la réorientation des idées, mais pour la rectification des noms : le FN est à gauche, le PS est à droite, l’UMP est du côté de la soupe (et proche de la gamelle, j’espère).

      Pour un complément sur la rectification des noms, allez voir aussi Mordillat sur un autre billet Agoravox...


    • Robert GIL ROBERT GIL 12 mai 2011 12:46

      terra nova ou l’institut montaigne meme combat ?
      un a gauche et l’autre a droite ?
      voir cet article sur les propositions de l’institut montaigne...

      http://2ccr.unblog.fr/2011/03/10/linstitut-montaigne/


      • beo111 beo111 12 mai 2011 13:03

        Je ne suis pas très optimiste pour une alliance de classe qui incluerait les diplômés, car plus on réfléchit, moins on a envie de voter.


        • enréfléchissant 12 mai 2011 13:36

          ANARCHISME, seule alternative désirable, durable et réaliste.

          Seulement on ne vous en parle pas à la télé, ah si, parfois en fin de manifestations de dangereux anarchistes ne veulent pas quitter la place de la Bastille.
          Je crie à la propagande et à la néocensure !

          • manusan 12 mai 2011 14:23

            Anarchisme de droite ou de gauche ?


          • pjf971 12 mai 2011 13:46

            Terra Nova, c’est la droite de la gauche, ou bien la gauche de la drote ?


            • docdory docdory 12 mai 2011 18:58

              @ Pjf 971

              Sachant qu’au parlement européen, les textes sont votés à 90 % par la gauche et la droite réunie, la différence entre les deux est aussi fine que du papier à cigarettes !

            • Ariane Walter Ariane Walter 12 mai 2011 14:21

              je ne comprends pas. expliquez-moi.

              cet article dit la stricte vérité, non ?
              Ou alors je suis mal réveillée...
              Dsk et les socialistes sont un parti de droite, non ?

              et qu’ils ne s’intéressent plus à leur électorat populaire c’est quand même clair et évident. Il sont dans la hotte du père Noêl US !


              • kiouty 12 mai 2011 14:31

                MDR, en gros la gauche ne peut plus être de gauche, il faut qu’elle soit de droite.

                Bon, ben on est tous d’accord en fait, sauf sur le fait que « la gauche » ne devrait plus être appelée « la gauche » grosso modo.

                Bon, et il a fallu un think tank pour nous pondre une trouvaille pareille !

                Les déterminants économiques perdent de leur prégnance dans le vote ouvrier et ce sont les déterminants culturels, renforcés par la crise économique, « hystérisés » par l’extrême droite, qui deviennent prééminents dans les choix de vote et expliquent le basculement vers le Front national et la droite.

                Diagnostic complètement à côté de la plaque j’ai l’impression....


                • manusan 12 mai 2011 14:31
                  1. Les diplômés. endoctrinés par les syndicats étudiants.

                  2. Les jeunes. endoctrinés par les prof de lycée.
                   
                  3. Les minorités et les quartiers populaires. endoctriné par la promesse d’une rente à vie sans rien faire. Ce seront les premiers à se plaindre quand l’état-providence sera en faillite.
                   
                  4. Les femmes. endoctrinées par les mouvement féministes dans leur jeunesse, mais se posent des question aujourd’hui face à la montée de la délinquance et de la détérioration de l’état providence. On voit de plus en plus de femmes à l’extrême gauche et l’extrême droite.

                  • jluc 12 mai 2011 16:55

                    Terra Nova est un think-thank de la gauche, c’est à dire en français : un groupe de réflexion de la gauche !
                    Regardez-vous dans dans un miroir... vous comprendrez !


                    • Strawman Strawman 12 mai 2011 18:29

                      Terra Nova, projet 2012, Contribution n°1
                      « Gauche : Quelle majorité électorale en 2012 ? »
                      http://www.tnova.fr/sites/default/files/Rapport%20Terra%20Nova%20Strat%C3%A9gie%20%C3%A9lectorale.pdf

                      "Au coeur de ces quartiers populaires, il y a les Français de la diversité. [...] Le rapport de forces gauche-droite y est extrême, de l’ordre de 80-20 voire 90-10. Il se vérifie quelle que soit l’origine nationale. Il est le plus massif pour les Français d’origine africaine (tant sub-saharienne que maghrébine) et se renforce nettement pour la seconde génération par rapport à la première (de l’ordre de 10 points).
                      [...]

                      La population des Français issus de l’immigration est en expansion démographique et en mutation identitaire :
                      En 2006, près de 150.000 acquisitions de la nationalité française ont été accordées, + 60% par rapport à 1995

                      [...]
                      Dans l’hypothèse d’une continuation à l’identique, ce sont entre 500.000 et 750.000 nouveaux électeurs, naturalisés français entre 2007 et 2012, qui pourront participer au prochain scrutin présidentiel sans avoir pu participer au précédent.
                      (…) 300.000 individus supplémentaires devraient devenir majeurs et être en mesure de voter en 2012.
                      "

                      A comparer aux propos de Cohn-Bendit :

                      « Nous, les Verts, devons lutter afin que le maximum d’étrangers viennent s’installer en Allemagne. Quand ils seront en Allemagne nous devrons lutter pour qu’ils obtiennent le droit de vote. Quand cet objectif sera atteint nous aurons alors le nombre suffisant d’électeurs pour changer cette république » fin de citation.

                      A comparer également avec ceci :

                      « J’apprends que le gouvernement estime que le peuple a « trahi la confiance du régime » et « devra travailler dur pour regagner la confiance des autorités ». Dans ce cas, ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? »

                      Brecht avait lancé ce pamphlet contre la RFA, mais la dernière phrase restait du domaine de la boutade. S’il savait que la gauche du 21ème siècle l’appliquerait littéralement, il se retournerait dans sa tombe...


                      • Elisa 12 mai 2011 18:30

                        Disons les choses autrement : pour Terra Nova la social-démocratie est le visage avenant de la droite capitaliste.

                        Mais le plus triste c’est l’aveu cynique de l’abandon de l’électorat ouvrier et populaire : les « gens de peu » sont trop nases pour qu’on s’en soucie, autant les laisser à l’extrême-droite.

                        Bref ce think-tank ne fait plus illusion, c’est la boîte à idée « moderniste » du libéralisme économique et le faux-nez des néo-cons.


                        • docdory docdory 12 mai 2011 18:49
                          La « gauche » telle qu’elle se regarde dans un miroir par l’intermédiaire du réservoir de pensée ( ? ) socialiste ( ?? ) Terra Nova se présente telle qu’elle est : une alliance bizarre entre des bobos post soixante-huitards libéraux-libertaires, les « jeunes » et les « représentants de la diversité », surtout celle qui est adepte de la religion mahométane ! [ ah, cette désolation condescendante du document de terra nova vis à vis de cette composante de la diversité que sont les asiatiques, lesquels s’obstinent à rester à droite , avec cette explication accablante : « La seule exception est la première génération d’origine asiatique, qui reste polarisée à droite par anticommunisme. » ( page 35/82 ) ]
                          La difficulté ensuite sera de trouver un « programme commun » entre la gauche caviar ( ou plutôt la gauche vroum-vroum en Porsche ) les « jeunes » et les « minorités » . En mathématiques , dans la « théorie des ensembles » ont appelait l’intersection de plusieurs ensembles n’ayant aucun élément en commun « l’ensemble vide » . Vide comme le programme du PS ?

                          Une recette de cuisine électorale qui qui, si elle était connue, ne serait sûrement pas du goût des classes populaires, et serait de nature à les faire choisir le FN plutôt que la « gauche » .
                          Mais, au vu des sondages récents, on peut se demander si celles-ci n’ont pas déjà parfaitement compris les conclusions de Terra-Nova ... avant même d’en avoir entendu parler ?
                          Pauvre « gauche » (?) version 2011 ! A la lecture de ce document , on ne sait pas si elle inspire de la pitié ou du mépris...

                          • Canine Canine 12 mai 2011 19:07

                            Donc, du point de vue de Terra Nova, ce n’est pas la gauche qui a trahi le peuple, c’est le peuple qui a trahi la gauche, c’est intéressant....


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 12 mai 2011 19:26

                              La gauche n’a pas de nécessité de quitter ceux qui l’ont quittée....Ce que peut écrire Terra Nova n’aura aucune incidence sur les candidats de gauche ni sur les électeurs du monde ouvrier. Ne croyons pas trop à la puissance des conseilleurs, ni à la force de ce qu’on peut écrire.
                              Chacun vote selon ses convictions et ne raconte pas forcément comment il va voter ni comment il a voté.
                              C’est une occasion de découvrir Terra Nova, donc une petite réussite en pub.


                              • jaja jaja 12 mai 2011 19:51

                                Terra Nova c’est le PS, ce parti mort dès 1914 à la suite de l’assassinat de Jaurès ,du moins dans ses prétentions à « changer le monde » au profit de la classe ouvrière.

                                PS qui a de grandes chances d’arriver à nouveau au pouvoir en 2012 tant Sarko est détesté.par la majorité du peuple.

                                Ce qu’il est urgent de construire c’est une force qui s’oppose à tous ces partisans du « libre marché » capitaliste qu’ils soient de la gauche PS ou de la droite UMP et FN.

                                Ce dont cette force en rupture avec les partis de l’Ordre bourgeois a besoin c’est de militants prêts à affronter les temps difficiles que chacun pressent. Pas de simples électeurs passifs.

                                Une force qui n’hésitera pas à combattre la droite ou à être une opposition de gauche à la gauche de gouvernement...


                                • ELCHETORIX 12 mai 2011 20:01

                                  Terra Nova , ce me semple est un think tank du PS proche de DSK , il prêche pour cette gauche qui n’a rien de sociale , qui est pour l’économie ultralibérale donc pour ce capitalisme sauvage , de plus ce sont des mondialistes qui veulent détruire les états donc la nation et la République - ce sont des vendus au monde Anglo-Saxon et plus particulièrement aux oligarques US .
                                  Ils souhaitent pour après 2012 une union « marchande » de l’UE avec les USA ( le grand marché atlantique ) .
                                  Le PS n’est pas de gauche ni de droite , il est mondialiste et pour l’oligarchie qui acaparre toutes les richesses de la planète , du moins à 90% .
                                  Pour 2012 , il faut donc voter pour un souverainiste patriote qu’il soit issu des dites « droites » ou « gauches ».

                                  Les classes ouvrières et moyennes doivent ignorer et rejeter ces partis mondialistes qu’ils soient de « droite » ou de « gauche » .

                                  RA .


                                  • jaja jaja 12 mai 2011 20:34

                                    RA tu oublies que l’internationalisme s’oppose au nationalime borné. « Les prolétaires n’ont pas de patrie » disait Marx et les drapeaux des révolutionnaires sont les mêmes partout dans le monde : rouges ou noirs....

                                    Et c’est l’internationale (et pas les hymnes nationaux) qui réunit anarchistes, communistes et tous les autres révolutionnaires de ce monde.

                                    Le nationalisme patriotard c’est la défense de l’État bourgeois. Car tout État (avec son armée et sa police) n’est que l’outil de domination d’une classe sur les autres.


                                  • ELCHETORIX 12 mai 2011 21:43

                                    Bonsoir JAJA le prolétariat est international donc partout sur la planète et comme la classe sociale ouvrière et moyenne est majoritaire elle devrait dicter ses lois justes aux autres classes dominantes et minoritaires - donc une solidarité de ces classes majoritaires devrait s’organiser pour renverser cet ordre économique capitaliste financier et industriel pour un système social à économie auto-gestionnaire basée sur des produits durables accompagnée d’une énergie écologique et d’une gestion horizontale et non pyramidale .
                                    J’appuie donc les théories d’un monde socialiste pas productiviste mais pour le bien-être des citoyens dans leur cadre défini de chaque nation à égalité de droits et devoirs , ainsi JAJA sans être nationaliste je pense que chaque état doit subsister et cette fois-ci dans un cadre de relations internationales basées sur la solidarité le respect , les échanges commerciaux équitables et l’entre-aide et non la concurrence et la compétition absurde .
                                    Donc une lutte à l’échelle de la planète pour changer cet ordre bourgeois , mais en gardant chacun son territoire ce qui suppose un retraçage des « frontières » de tous les pays anciennement colonisés d’AFRIQUE , de l’ASIE du Sud-Est , du Moyen-Orient et du Proche-Orient , vaste programme tout de même qui suppose de réduire à néant le rôle des BANKSTERS , de la Couronne Britannique et celle des Pays-BAS ainsi que celui des Multinationales et Transnationales aux budgets souvent supérieurs aux budgets de certains états .
                                    A +
                                    RA .


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 12 mai 2011 20:11

                                    je suis d’accord avec terra nova nous avons abandonné la gauche hé hé celle qui nous à vendue pieds et poings liés à la mondialisation, la gauche qui est passée avec armes et
                                    bagage du coté de ceux qu elles nous imposent dans nos quartiers et nos lycées pas sur son palier « faut pas déconner cette gauche qui aime les immigrés meme sans papier mais met ses gosses à l’abri dans les ecoles et lycées select.Cette gauche qui nous as imposée maestrich qui à cédé les droits régaliens de la Nation aux banksters et cooptés de bruxelles la gauche de jospin faisant entrer les assurances privées dans nos mutuelles ouvriére
                                    la gauche de straus khan larbin du fmi qui assassine et démentele la Grece le portugal ect ;;
                                    la gauche consanguine de l ump partageant cabinets turpitudes et coucherie journalistique , la gauche parisienne de delanoé reservant la capitale aux bobos nantis et favorisant les communautarismes religieux et comportementaux , la gauche des cantines halal et piscine municipale unisexe de Aubry , ben oui les ouvriers français la quitte ces memes prolos qui utilisent la cgt pour defendre le travailleur et le fn pour défendre le français .Jespere que nousnous limiterons pas à la quitter cette » goche" donneuse de leçons dont
                                    les notables petits ou grands ont confisqué l’ascenceur social à l’usage de leur progéniture je souhaites que nous la culbutions cette difuseuse d ukhases de la bienpensance et qu’elle rejoigne sa place naturelle aux tinettes de l histoire !


                                    • pastori 12 mai 2011 20:38

                                       


                                      Atavus, alias Spy999, alias « Marion Anne Perrine Le Pen » ; alias Covadonga n’aime pas la gauche, il est lepéniste.. vu ses choix ça parait normal, mais bizarre quand il parle de la quitter « j’espère que nous nous limiterons pas à la quitter cette » goche«  »

                                      de même que lorsqu’un meurtre est commis en France mr cavadonga s’en déclare co-responsable (belle hauteur d’âme), il parle de quitter un parti qui n’est pas le sien. il est co-responsable dans tous les domaines. smiley

                                      comme dit l’auteur  plus on est diplômé, plus on vote à gauche ; moins on est diplômé, plus on vote à droite.

                                      pourquoi ? parce qu’un diplômé ne fera pas ( en principe) comme  ceux qui se plaignent que le ps n’est plus assez à gauche, et donc vont chercher à l’extrême droite capitaliste et libéral cette gauche qui leur manque ! ce qui est le comble de l’intelligence smiley

                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 12 mai 2011 22:44

                                        pour les alias vous ne devriez pas croire les racontars que vous entendez c’est me preter beaucoup et outre que cela vous confere un statut de denonciateur calomniateur c’est faux 

                                        « plus on est diplômé, plus on vote à gauche ; moins on est diplômé, plus on vote à droite ».

                                        c’est vrai mon viatique se borne au certificat d’étude ce qui si je comprend votre discour
                                        m ’interdit de m’exprimer , seul les éduqués auraient donc droit à la parole , bien nous voila averti nous le troupeau mis au travail à 16 ans vous les diplomés vous vous etes auto proclamés porte parole du monde du travail et nous sommes invités à nous taire baste nous nous passerons de vos avis ce monde n’est point votre gageons qu’il redeviendra
                                        notre un beau jour hé hé .

                                        pour le reste tot ou tard vous ou moi chacun recevras selon son du il suffit d’attendre
                                        seules les montagnes sont éternelles .
                                        Asinus : ouvrier qualifié ne vous en déplaise


                                      • pastori 12 mai 2011 23:52

                                          il ne faut pas agresser les gens qui ne vous demandent rien. j’ai une mémoire excellente.


                                        plus on est diplômé, plus on vote à gauche ; moins on est diplômé, plus on vote à droite.

                                        c’est terra nova qui dit ça. pas moi. mon opinion sur cette officine se trouve quelques posts plus loin. mes diplômes sont bac -1. bien que venant du tertiaire, je me considère comme un ouvrier car seuls les nantis peuvent perdre un bras et continuer à être riches car ils ont assuré leurs arrières
                                         les salariés eux, quelque soit leur emploi, leur grade, n’ont que leurs bras et peuvent du jour au lendemain n’être plus rien.
                                         aussi bien qu’ayant fait une assez belle carrière à force de travail et de nuits blanches à étudier, je ne me suis jamais pris la tête, ma place a toujours été aux coté des plus humbles, comme l’étaient mes parents.

                                        c’est pourquoi voir aujourd’hui des gens du peuple voter pour la droite et son cortège de misères, ça me fait mal au coeur. guérir le mal par plus de pal mal, quelle aberration !

                                         mon vote à gauche depuis toujours fait mentir terra nova.

                                      • pastori 12 mai 2011 20:50

                                        ce qu’on appelle la gauche, ce ne sont pas des hommes, pierre, paul ou dupont, mais une philosophie, des valeurs.


                                        valeurs de solidarité, de partage, de justice sociale, de justice tout court.

                                        ces valeurs sont totalement opposées à celles de la droite et son extrême, le FN, qui prônent l’égoïsme, l’exploitation des autres hommes pour avoir toujours plus, l’enrichissement à n’importe quel prix étant le but final, tous les coups étant permis ! leur dieu est le fric, et ses apôtres les terroriches , adulés parce qu’enviés, parce que possédant tout.

                                        ceux qui en souffrent doivent conserver leur âme , et si tel ou tel homme politique de gauche leur déplaît, c’est de lui qu’il faut se séparer, pas de ses valeurs ! un simple vote suffit.

                                        alors ne confondons pas les hommes et les idées. on peut changer les hommes par un simple bulletin de vote, mais les gens de gauche ne doivent pas cracher en permanence sur leurs valeurs, la droite suffit bien pour cette sale besogne. Car n’ayant rien de concret et de favorable à vendre, elle se contente de taper sur ses adversaires, et ça marche !

                                        • pastori 12 mai 2011 21:24

                                          terra nova, qui signifie « terre neuve » veut donc que la gauche abandonne la classe ouvrière, les classes populaires et tous ceux qui souffrent de ce capitalisme débile pour se ,consacrer aux classes moyennes qu’ils appellent « le nouvel électorat de la gauche » !.


                                          la gauche restera la gauche, ancrée sur ces valeurs. c’est donc plutôt à terra nova et tous ceux qui souscrivent à ce virage d’abandonner la gauche. 

                                          qu’ils aillent là où il doivent aller, ou leur intérêt les guide car la gauche sans eux se portera bien mieux.

                                          de même, qu’ils aillent là où il doivent aller toute cette frange de la classe ouvrière qui croit trouver plus de gauche dans les bras de l’extrême droite. la gauche sans eux gardera intactes ses valeurs humanistes et se portera mieux.

                                          Mélenchon avait raison : qu’ils s’en aillent tous ! mais tous !

                                          • spartacus spartacus 12 mai 2011 21:48

                                             « think-thank » Traduction : pensée dans un réservoir. Il ne peut sortir que des idées « bidon ».

                                            Par ailleurs quel crédit d’indépendance accorder à ce groupement PS financé par des multinationales ? wikipedia

                                            Argent et politique...

                                            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 12 mai 2011 23:01

                                              Terra nova est un salmigondis de cultureux, de fonctionnaires improductifs du CNRS (branche sociologie) et d’étudiants boutonneux de science po, dont seul Claude Askolovitch semble se réjouir.


                                              • jluc 12 mai 2011 23:25

                                                déjà, rien que de s’appeler Terra Nova et de se dire « think tank » veux bien dire que l’on ne s’adresse ni aux ouvriers ni aux paysans, ni aux ptits vieux, ni même aux français d’ailleurs. Par contre ça fait partie du langage des multinationales.
                                                 smiley à nous de traduire en français
                                                même Terra Nova comment peut-on le comprendre ? Une nouvelle terre... mais pas en français ! C’est-à-dire une nouvelle appropriation... par qui ?


                                                • ELCHETORIX 13 mai 2011 00:21

                                                  Excellent commentaire jluc , on pourrait extrapoler Terra Nova et le NWO , vaste programme des ATTALI et consorts pour une « gouvernance » mondiale alors que gouverner un pays quel qui soit est déjà de l’ordre du peu commun !
                                                  RA .


                                                • LE CHAT LE CHAT 13 mai 2011 09:37

                                                  c’est clair , pour les ouvrier et les employés , il faudra voter pour Marine , la gauche n’en a plus rien à foutre des prolétaires !


                                                  • jaja jaja 13 mai 2011 09:41

                                                    Tandis que Marine en emploie quelques uns dans son château... smiley


                                                  • lloreen 13 mai 2011 11:05

                                                    Ils ont quelque chose à dire d’intéressant à ce sujet, Terra Nova ?Faudrait leur demander.
                                                    www.dailymotion.com/video/xiic5b_esclavagisme-pouvez-vous-voir-la-cage_webcam


                                                    • Ecométa Ecométa 13 mai 2011 12:13

                                                      Ce qui, dans une société, vaut pour la classe populaire, doit valoir aussi pour la classe moyenne, et inversement ! Par contre, ce qui vaut pour la classe supérieure ne vaut généralement pas pour la classe populaire ou moyenne...

                                                      Ce ne sont pas les riches, comme le pense à l’évidence Nicolas Sarkozy, ou visiblement Terra Nova, qui font l’économie d’une Nation mais l’ensemble des citoyens ; avoir une chance de gouverner passe par le fait de rassembler les classes, de faire en sorte que tout le monde y trouve son compte... et non les diviser !


                                                      •  C BARRATIER C BARRATIER 13 mai 2011 20:09

                                                        Nous parlons des classes populaires sans les avoir définies, ce qui enlève toute valeur à ce qu’on raconte ! Il est peu probable que pour chacun des intervenants le terme ait le même sens. Je crois qu’il n’existe pas de classe, déjà parce que l’appartenance à celle ci est « dans la tête » des gens.
                                                        Mais il y a bien les profiteurs politiques et financiers qui eux s’identifient à une classe qui serait supérieure.
                                                        Je pense que les gens pourraient se mettre d’accord pour chasser tous ces prétentieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès