Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour un débat du premier tour sur AgoraVox

Pour un débat du premier tour sur AgoraVox

A un moment où existent à la fois un fort intérêt pour la politique et une terrible impression de confusion, une très grande majorité des Français souhaitent un débat du premier tour entre les principaux candidats. Hélas, à dix-huit jours du premier tour, un tel débat semble de plus en plus difficile à réaliser à la TV. En effet, comment l’organiser avec douze candidats, en respectant l’égalité des temps de parole ?

Il existe pourtant une façon efficace de contourner tous ces obstacles : Internet. Il y a plus de 28 millions d’internautes, dont 13 millions d’abonnés ADSL, soit au minimum 50% des foyers français susceptibles de voir sur Internet des images dans de très bonnes conditions. Les contraintes du CSA ne s’appliquent pas à notre média : les trois ou quatre principaux candidats peuvent tout à fait décider de débattre, et fixer, en toute liberté, les conditions du débat.

Pour la première fois, Internet deviendrait l’élément positif et essentiel d’une grande élection. Pour cette raison, nous avons décidé d’organiser en direct sur AgoraVox un débat entre les principaux candidats. Nous avons commencé à prendre contact avec les différents partis et tous se sont montrés très intéressés. D’ailleurs, comme le montre ce récent article du Figaro, Bayrou a toujours été favorable à ce débat et Ségolène Royal se déclare prête à un débat avant le premier tour. Nicolas Sarkozy a dit qu’il n’y était pas hostile mais il ne souhaitait pas le faire à la TV à cause des contraintes du CSA jugeant que l’égalité du temps de parole rendait difficile l’organisation d’un tel débat.

Ces contraintes étant tombées, il n’y a en principe plus aucune difficulté pour empêcher un tel débat.

Nous travaillons sur ce projet depuis plusieurs jours, et les choses semblent se préciser et même se précipiter en ce moment. Je vous tiendrai informés des nouveautés directement ici.

MAJ (03 avril 19h50) : Nicolas Sarkozy vient de refuser l’idée d’un tel débat. A l’inverse de ce qu’il avait déclaré sur Le Figaro, il précise dans une dépêche AP que "un débat à quatre serait contraire à la règle d’égalité du temps de parole imposée par le CSA".... Néanmoins, nous pensons que grâce à Internet il est tout à fait possible de trouver des formules de débat afin que le pluralisme souhaité par Nicolas Sarkozy puisse être assuré. Est-ce que Monsieur Sarkozy va accepter de participer si les 12 candidats pourront s’exprimer (par exemple sous forme de 3 débats différents) ?

MAJ (03 avril 21h00) : Ségolène Royal vient d’accepter l’invitation et l’a communiqué ce soir au Grand Journal de Canal+. Le Pen également.

MAJ (03 avril 22h00) : Premières retombées de notre initiative dans les médias notamment avec Le Figaro, TF1, Le Monde, L’informaticien....

MAJ (04 avril 12h) : Un nouveau site essaye de coordonner les différentes initiatives autour du projet : http://debat.agoravox.fr et T. Crouzet a fait une nouvelle proposition.

MAJ (11 avril 09h) :

Les internautes appellent les candidats à débattre le 16 avril (communiqué commun)


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (819 votes)




Réagissez à l'article

285 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 3 avril 2007 16:07

    Ce serait une excellente nouvelle !

    Cette campagne manque de véritables débats, on assiste à des monologues sans contradiction (même les journalistes politiques évitent de contredire les deux favoris).

    Il est temps que les positions de chacun s’affrontent, et internet est efefctivement le meilleurs média pour cela.

    Bonne chance (même si j’ai quelques doutes sur la bonne volonté des deux favoris à participer).


    • Neos 3 avril 2007 17:28

      Oui, ce serait une bonne idée. De plus, Agoravox possède en son sein d’excellents modérateurs.

      Nous pourrions, par exemple, inviter nos lecteurs et rédacteurs à préparer un certain nombre de questions précises et à les poser pendant l’événement.

      Le contact virtuel pourrait prendre la forme d’un chat entre les candidats et les Internautes. Peut-être pourrions-nous ainsi nous inspirer de ce que Le Monde fait dans sa rubrique ’Chat’ tous les jours en fin d’après midi. Le concept est intéressant et pourrait retenir notre attention.


    • Neos 3 avril 2007 17:35

      Je n’avais pas lu la réplique, plus bas, de Carlo Revelli. Un débat ’filmé et diffusé’ sur vidéo.

      Why not. L’expérience vaut d’être tentée. Après tout, le futur Président se doit d’être (ou apparaître) un Président moderne, n’est-il pas ? S’il peut-être en plus un précurseur en matière d’interactivité avec son bon peuple, quel bonheur !


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 3 avril 2007 17:42

      Bien sûr le but n’est pas du tout de ridiculiser le CSA. Le but est de faire discuter les candidats entre eux. D’une manière ou d’une autre, il faudra trouver une formule pour que les 12 candidats puissent participer aux discussions. On y réflechit.


    • Rage Rage 3 avril 2007 17:54

      Bonjour Carlo,

      Bien sûr que la solution Internet est à proposer ! F.Bayrou et S.Royal viennent d’ailleurs d’aller en ce sens, puisque, derrière le prétexte médiatique, c’est surtout la confrontation des idées qui fait peur à M.Sarkozy et autres.

      Internet pourrait une nouvelle fois mettre les médias face à leurs contradictions et offrir ce que le CSA s’efforce méticuleusement de flinguer sous couvert « d’équité ».

      Dans « ma » fonction publique, cela s’appelle user d’un prétexte cachant le motif réel : protéger le candidat du parti unique des attaques pouvant briser le masque.

      Monsieur médias aurait-il peur d’affronter ses « challengers » ?

      Si on est le meilleur, alors il faut le prouver dans une compétition à ciel ouvert. Voilà pourquoi je suis plus que FAVORABLE à un débat sur le net ET à la TV.

      Et si on cherche des « poseurs de questions », je veux bien être de ceux-là : croyez moi, ça ne sera pas des questions de « cour des miracles », mais des questions de fond et de vision de société. (instant com’ !)


    • Dan66 (---.---.252.2) 3 avril 2007 21:39

      Dans toutes les démocraties européennes dignes de ce nom, il y a des débats et il y a une limite fixée, celle de 5% des suffrages.

      Si cette règle s’appliquait, elle permettrait un débat avec les candidats représentant les partis qui ont eu plus de 5% à la dernière élection de ce type.

      Je rappelle donc ceux qui avaient obtenu plus de 5% en 2002 : RPR 19,88%, Front national 16,86%, Parti socialiste 16,18%, UDF 6,84%, Lutte ouvrière 5,72%, Les Verts 5,25%

      Dans une démocratie normale et digne de ce nom, il devrait être possible d’organiser un débat entre ces personnes qui représentent tout de même un fort pourcentage de Français et les courants les plus représentatifs du pays.

      Je ne comprends pas le sens de la question concernant le FN qui a recueilli plus de voix que le PS à la dernière élection. Il faudrait arrêter d’empêcher la respiration démocratique en France. Dans tous les pays vraiment démocratiques une telle question ne se poserait pas.

      Les Français qui ont une forte conscience politique pourront juger des projets de chacun lors d’un débat sur internet, filmé et organisé par AGORAVOX.


    • Romain Baudry 4 avril 2007 00:03

      Je suis opposé à cette idée de seuil. Il y a douze candidats à l’élection présidentielle et chacun d’entre eux devrait avoir l’occasion d’exposer ses idées (et ses lacunes) en un débat qui permettent aux électeurs de comparer et de se forger une opinion. Même Nihous et Schivardi peuvent avoir des perspectives intéressantes à apporter à un débat et, si certains candidats mineurs font des « impasses » dans certains domaines, cela apparaîtra très vite.


    • (---.---.51.126) 4 avril 2007 10:44

      « nous avons décidé d’organiser en direct sur AgoraVox un débat entre les principaux candidats »

      C’est ce que dit l’article. C’est donc bien une « opération Bayrou », exactement dans la ligne de ce que venait de réclamer le candidat UDF. Carlo Revelli n’a toujours pas répondu sur l’apparence d’impartialité d’Agoravox, dont le contenu et la modération sont pro-Bayrou, de même que le « livre collectif » diffusé à un mois des présidentielles.

      Plutôt que de répondre, des commentaires ont disparu.


    • la fee carabosse (---.---.242.62) 4 avril 2007 11:13

      tip top niveau ça


    • Asu Asu 3 avril 2007 16:10

      Bah bonne chance alors, ca pourrait etre drole xD


      • eLE A (---.---.47.116) 3 avril 2007 16:14

        Arrete l’acool ?


      • bernard29 candidat 007 3 avril 2007 16:13

        Pour éviter le brouhaha général et « ... une terrible impression de confusion... », il serait bon de limiter les questions aux compétences de la fonction présidentielle.

        je rappelle qu’il y a les élections législatives qui suivent et qui permettront, elles, le débat sur les détails des questions programmatiques, économiques et sociales.


        • Marie Pierre 3 avril 2007 16:25

          Excellent commentaire de Candidat007 ! Cessons de confondre présidentielles et législatives.


        • toto (---.---.130.101) 3 avril 2007 18:37

          Effectivement, il ne faut pas confondre la présidentielle et les législatives.

          Cependant, personne ne peut dire que le résultat de la présidentielle n’influera pas sur les législatives. D’ailleurs, dans l’esprit du législateur (CHIRAC pour l’UMP, JOSPIN pour le PS), le quinquénat (présidentielle + législative) est une machine à fabriquer la bipolarisation de la vie politique française, c’est à dire à faire disparaître plus de 50% des électeurs.

          Le vote utile, c’est voter en concience. VOTONS MG BUFFET


        • toto (---.---.130.101) 3 avril 2007 19:06

          Il est par contre nécessaire de faire participer les 12 candidats puisqu’il s’agit du débat du premier tour.

          Par contre limiter le débat entre grands candidats est particulièrement anti démocratique : c’est décider avant les électeurs les candidats importants. Sur quel(s) critère(s) ? Les sondages, les dernières élections présidentielle, législatives, les meetings... ?

          Attention, 1/3 des français qui hésitent, c’est que rien n’est joué : des petits candidats peuvent devenir grands et l’inverse aussi !

          MG BUFFET parmi les grands, c’est plausible au vue des 15000 à Bercy. Cela donnerait de la couleur à la gauche.


        • toto (---.---.130.101) 3 avril 2007 19:18

          C’est quoi un(e) petit(e) candidat(e) ? Un(e) candidat(e) qui peut devenir grand(e) !

          Avec 1/3 d’indécis, rien est figé.

          Au vue des 15 000 personnes à Bercy ce dimanche, MG BUFFET fait parti des grands.

          Donnons de la couleur à la gauche.


        • Romain Baudry 4 avril 2007 00:16

          Si on s’en tient à la lettre de la Constitution, les pouvoirs du président sont limités. Mais on sait bien qu’il n’en est rien en pratique. De plus, la victoire aux présidentielles aura un impact déterminant sur les législatives.


        • non666 non666 3 avril 2007 16:25

          Candidat 007 lance un coup bas : « Pour éviter le brouhaha général et »... une terrible impression de confusion..., il serait bon de limiter les questions aux compétences de la fonction présidentielle.

          je rappelle qu’il y a les élections législatives qui suivent et qui permettront, elles, le débat sur les détails des questions programmatiques, économiques et sociales. "

          Mais si on fait cela, on risque de parler de sujets qui fachent :

          Le referendum sur le TCE car le president est le signataire de tout traité international...

          Les limites de l’Europe.

          Le role de l’Otan...

          Le Type d’Europe que l’on souhaite

          Ce qu’est etre français car le president est garant de l’unité « nationale ».

          bref on va faire tache avec les candidats reels qui parlent de tout et de n’importe quoi...sauf de sujets presidentiels !


          • Vincent 3 avril 2007 16:27

            Houlà que voilà une bonne idée, à ceci prêt : Prendre ouvertement les gens du CSA pour des cons, et s’assurer des représailles en conséquences.

            Les contraintes techniques : est-ce que les serveurs d’Agoravox supporteraiennt un nombre assez énorme de connexions, déjà qu’en temps normal ça rame un peu.

            Comment s’assurer qu’il s’agisse bien d’un direct et que les interventions n’allant pas dans le bons sens (suivez mon regard) ne soient pas squizées par un quelconque problème technique.

            Et puis au cas ou certains ne seraient pas inviter, n’y trouveraient-il pas un moyen après le premier tour de faire invalider celui-ci sous prétexte qu’ils n’ont pas eu accès à ce type de débat.

            Ces quelques remarques immédiates formulées, oui effectivement ce serait pas mal, mais qui inviter, et comment s’intercaler dans des plannings de campagne déjà surchargés.

            Si l’idée de départ me semble excellente, la réalisation me parait plus que scabreuse, d’autant plus que ce site est fréquenté par une majorité de pro-Bayrou.

            Mais pour conclure vous avez mes encouragements monsieur Carlo.


            • Carlo Revelli Carlo Revelli 3 avril 2007 16:43

              Ca va de soi que si on arrive à l’organiser les débats seront dirigés par un journaliste reconnu pour son indépendance. Et il y aura aussi plein de journaliste présents forcément pour vérifier que tout se déroule bien. Pour les contraintes techniques, nous mettrons en place les solutions techniques pour supporter la montée en charge bien sûr.


            • Vincent 3 avril 2007 17:27

              Allez une p’tite boutade pour rire un peu

              Carlo, une petite suggestion de journaliste indépendant au hasard et libre de tout engagements en ce moment :

              Un certain Alain D.......


            • Yannick J. Yannick J. 3 avril 2007 17:29

              ou alors un certain Jean Pierre E.....  smiley


            • Michel (---.---.205.224) 3 avril 2007 17:33

              « Ca va de soi que si on arrive à l’organiser les débats seront dirigés par un journaliste reconnu pour son indépendance. »

              ça existe encore ce genre de journaliste ? D’ailleurs pourquoi ça devrait être un journaliste ? Pourquoi pas un prof en sciences politiques ?

              Mais pour organiser un débat politique de fond, les meilleurs spécialistes se trouve ... en suisse, le pays de la democratie directe et du débat d’idées. Et en plus ce serait un gage de neutralité.

              ça a l’air d’une boutade mais plus j’y pense, plus je me demande si ce n’est effectivement pas une bonne idée !


            • Yannick J. Yannick J. 3 avril 2007 17:39

              « Je vois déjà les titres : »Les trois ou quatre principaux candidats s’entendent en douce pour débattre loin de la foule des petits !« Dés que ça se concrétisera, ça sera une levée de boucliers généralisée au nom du principe de l’égalité des temps de parole, même si formellement vous avez la loi pour vous. Je ne vois pas bien comment contourner l’obstacle du 4ème, 5ème...Nième pouvoir...Bon courage quand même. »

              Et si réellement là venait le temps du Nième pouvoir ? Si justement les médias étaient obligés de se rendre compte que malheureusement par décompte officiel (sous forme d’un huissier ou autre...) ce débat avait été suivi par un vrai panel représentatif de la population française ??? (disons qu’a partir de 10000 personnes ça fait 10 fois plus que les sondages tout de même...)

              je ne fait que poser ces questions, non pas mettre en doute votre commentaire...


            • Yannick J. Yannick J. 3 avril 2007 17:43

              pardonnez moi ce commentaire est au mauvais endroit... oupsssss smiley


            • Cyprien (---.---.204.8) 4 avril 2007 10:01

              Y a t-il une autre solution pour diffuser ce débat que d’utiliser la propre connexion des internautes ? (genre P2P, bittorent ou autre ???)


            • Yves (---.---.182.250) 5 avril 2007 13:48

              C’est une chose que je ne comprends pas : pourquoi ne parle-t-on que d’un débat video filmé autours d’une table ? en quoi cela en fait il autre chose qu’un débat télé ? Le propre du net est la communication textuelle. C’est moins spectaculaire mais ça véhicule plus efficacement les idées.
              Je propose plutôt d’ouvrir un forum internet qui ne serait ouvert qu’aux douze candidats. Chacun pourrait y poster et y répondre, répondre aux réponses, etc... C’est la forme la plus pure du débat. Ainsi les douze candidats peuvent tous parler de ce qu’ils veulent et répondre à chacun des autres. Il s’agirait d’un vrai débat internet et ça ne consommerait pas la quantité de bande passante qu’exige une diffusion vidéo.

              Et si certains ne peuvent s’empêcher de faire du spectacle, les candidats peuvent aussi bien poster une video qu’un laius en guise de réponse, mais je ne pense pas que ça les serve beaucoup.

              Qui pourrait ainsi dire que le CSA serait directement attaqué ?


            • Statis Statis 5 avril 2007 16:49

              Très bonne idée creusée par Thierry Crouzet comme le signale l’auteur

              Il faut faire en sorte que TF1 et compagnie accepte un tel débat. J’ai proposé une idée inspirée par T. Crouzet et tous les autres contributeurs http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21892#commentaire896643 avec tous les candidats volontaires parmi les 12, chacun étant filmé en simultané mais dans des salles séparées et répondant en même temps à la même question.

              Peut-être qu’une chaine de télé est capables de faire du multiplexe (à 12) dans ce cas cela résoudrait la difficulté sur la capacité du réseau si une chaîne a le droit de diffuser en exclusivité (dans ce cas ce serait France Télévision). Ou à défaut peut-être douze chaînes TNT pourraient reprendre chacune un candidat : problème laquelle prend en charge quel candidat.

              Ensuite le différé serait en intégral sur le net (sur un site à créer).

              Statis


            • 1984 1984 3 avril 2007 16:41

              Très bonne idée, espérons que vous arriviez à la mettre sur pied avant l’échéance.


              • (---.---.102.38) 3 avril 2007 16:42

                Vu la politique suivie en matière de « modération » (lire censure), très favorable à l’UDF et à des courants « rassemblables » dans la politique préconisée par François Bayrou, il paraît raisonnable de penser qu’Agoravox n’est pas plus impartial que les grandes chaînes de Télé. Et que les prétendus « débats » dans un tel contexte n’offrent guère d’intérêt.

                D’ailleurs, on ne peut pas valablement parler de « journalisme citoyen » lorsqu’on fonctionne de cette façon, car la différence avec un blog proche d’un parti politique s’efface considérablement.

                Quant à Yahoo ! Actualités, source privilégiée de promotion d’Agoravox, sa politique n’est pas très claire, non plus, sur le plan de l’impartialité. Le choix des blogs-éditos paraît très « orienté au centre ».

                Il serait intéressant de voir de près quels sont les intérêts des multinationales de la « Toile ».


                • (---.---.101.26) 4 avril 2007 12:42

                  Ce commentaire caché est intéressant. A lire absolument, comme la plupart des commentaires cachés.


                • (---.---.101.26) 4 avril 2007 13:16

                  Dans un commentaire de « le mave » à 11h38, déjà caché par une trentaine de voix contre, à l’article :

                  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21743

                  on peut lire :

                  " J’AVAIS ECRIT DANS UN ARTICLE REFUSE

                  "Bayrou sera t il présent au second tour ?

                  Et comment ferait il ... ? "

                  [fin de citation]

                  Un autre article réfusé par Agoravox :

                  http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR?p=79

                  « François Bayrou, candidat entre deux eaux et à coloration variable »


                • (---.---.35.134) 4 avril 2007 13:35

                  La Toile n’a jamais été « libre ». Lire, par exemple :

                  http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-57ABH50kfLRheGdMlyU-?cq=1&p=8

                  Contrôle de la Toile, intérêts privés et mythe du « pouvoir internaute »

                  La campagne en vue des élections présidentielles françaises étale au grand jour la course aux blogs politiques de la part des principaux partis dits « de gouvernement » et l’emprise à des degrés divers de ces partis sur des sites présentés comme citoyens, « neutres » et ouverts à tous. A cette situation s’ajoute le contrôle stratégique de la Toile par un certain nombre d’entités privées : moteurs de recherche, hébergeurs, entreprises diverses... qui offrent des services payants ou sont susceptibles de développer des intérêts politiques. Paradoxalement, l’évolution de plus en plus nette dans cette direction est masquée par une propagande sur le prétendu « pouvoir des internautes ». Ce « pouvoir » aurait même rendu réelle une démocratie que de plus en plus de citoyens considéraient de pure façade. Mais, tout compte fait, la situation est-elle vraiment si différente sur la Toile, au-delà des apparences et des discours publicitaires, par rapport à ce qu’on a connu avec d’autres moyens de communication ? S’ajoute à cette question un problème encore plus grave : de quel moyen de contrôle effectif disposent les citoyens sur les technologies de « surveillance » de l’Internet et d’intervention sous toutes ses formes que développe le secteur privé ?

                  (...)


                • (---.---.35.134) 4 avril 2007 13:37

                  Même à l’intérieur de ce qui se dit « citoyen », qui peut contrôler la modération d’un site ou d’un forum, les intérêts de ses détenteurs, les choix des moteurs de recherche ?

                  Le « petit internaute » est bien démuni.


                • maxim maxim 3 avril 2007 16:43

                  pour la durée des debats et la tranche horaire ,qu’y a il de prévu ?????

                  les commentaires seront ils filtrés ?????

                  sinon,oui l’initiative est louable .....


                  • demos demos 3 avril 2007 16:51

                    Monsieur Revelli, je préfère être franc : bravo. Nous ne le voulons pas ce débat, nous l’exigeons ! Je suis convaincu que votre proposition est innovante et de nature à élever le débat ... nous ferons tout ce qui est possible pour la soutenir et la promouvoir ...


                    • (---.---.199.18) 4 avril 2007 00:34

                      « je commençais à m’ennuyer sérieusement sur AgoraVersailles et quand je m’ennuie je deviens mordant les cuisses. »

                      Essaie donc de trouver un boulot, tu verras ça occupe bien les journées.


                    • Karel (---.---.39.32) 3 avril 2007 16:55

                      Une excellente idée, mais ATTENTION !

                      L’accès technique au débat sera un gros enjeu. Vos serveurs sont-ils capables de supporter un taux très élevé de connexions simultanées ? Si votre site plante, cela sera un fiasco.


                      • demos demos 3 avril 2007 17:02

                        Au contraire ... ça prouverait le succès ... question d’état d’esprit et de com ...


                      • ExSam (---.---.119.133) 3 avril 2007 17:10

                        Ca me paraît une bonne initiative.

                        Le problème étant les 50% de non connectés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès