Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour un mouvement antiguerre et contre l’Etat d’urgence

Pour un mouvement antiguerre et contre l’Etat d’urgence

JPEG

Les bouches s’ouvrent, certaines d’ailleurs n’avaient pas cessé de l’ouvrir et plusieurs appels circulent, comme celui des 333

http://www.liberation.fr/debats/2015/12/03/appel-des-333-pour-la-levee-de-l-etat-d-urgence_1418095

 

Un autre appel vient d’être proposé , son objectif affiché est la constitution d’un collectif unitaire contre l’état d’urgence et pour les libertés.

CES DEUX TEXTES NE S'OPPOSENT PAS BIEN AU CONTRAIRE.

Voici le deuxième :

 

« Pour un mouvement antiguerre et contre l’Etat d’urgence

 

Les organisations ont réagi en nombre aux odieux attentats, moins nombreuses contre l’état d’urgence. Et les prises de positions les plus unitaires possible contre la guerre se font attendre. Le but de ce flyer est de réfléchir avec d’autres à la meilleure façon de mettre sur pied un collectif unitaire contre la guerre et l’état d’urgence.

 

- Arrêt de toutes les interventions impérialistes, à commencer par celle de la France et soutien aux forces démocratiques, laïques et émancipatrices : La guerre de l’état français ne date pas du 3 novembre. Afghanistan, Lybie, Mali, il poursuit sa croisade en défense de ses intérêts, à la remorque de l’impérialisme américain et à présent russe. Il participe à la coalition en Syrie et en Irak, dont l’efficacité des frappes contre DAECH reste à prouver. Les augmenter a surtout pour résultats d’accroître les souffrances et l’exil des populations civiles, la déstabilisation des pays et la montée des djihadistes et de la haine qu’ils sèment, y compris en France. Prêts à tout pour hisser le pays au deuxième rang des exportateurs d’engins de mort, nos gouvernants en vendent aux régimes féodaux du Golfe qui soutiennent entre autres al-Qaida au Yémen, commanditaire de l’attentat contre Charlie. Supplantant la Russie, qui devrait repasser devant en tenant un peu plus à bout de bras le tyran Al Hassad… Avec la bénédiction de la France !

 

- levée de l’Etat d’urgence, et refus de sa constitutionnalisation : Les responsables politiques et les médias en rajoutent sur le durcissement des législations sécuritaires, dont le pays détenait déjà le record en Europe, ce qui n’a pas permis d’empêcher les attentats du 13 novembre comme de janvier. En fait, ces mesures -et maintenant l’état d’urgence- servent surtout à réprimer les opposantEs et les mouvements sociaux. Et comme ces surenchères électoralistes s’aventurent sur le terrain des droites extrêmes, elle leur ouvrent un boulevard pour imposer leurs visées racistes et d’exclusion.

Emancipation tendance intersyndicale (RP). Contact : er@emancipation.fr »


Moyenne des avis sur cet article :  2.32/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 décembre 2015 17:30

    Le but de ce flyer est de réfléchir avec d’autres à la meilleure façon de mettre sur pied un collectif unitaire

    Mouarff ! Quel bonheur ce jargon suranné des pédagogos intersyndicalistes révolutionnaires !
    Z’ont du discuter plusieurs heures avant d’arriver à trouver cette formule...


    • eric 5 décembre 2015 20:13

      @Robert Lavigue C’est sur, et cela se sent au résultat...on est dans « l’affaire Corse », ou les indépendantistes condamnent sans désapprouver...ou le contraire, je ne me souviens plus.
      Ici, il est question de « cesser toute intervention pour intervenir en aidant les laïques... » Le débat a été chaud. .Ah Chalot... ! A Palmyre, des laïques, j’en ai pas vu un seul et à Homs, j’en ai rencontré un. Il était chrétien, un des fondateur du BAAS et il sortit de la tôle ou l’avait enfermé Assad Père...


    • Le421 Le421 6 décembre 2015 19:12

      @Robert Lavigue
      Allez...
      Expliquez-nous ça dans un de vos nombreux articles.
      Nous analyserons tranquillement.


    • sarcastelle 5 décembre 2015 17:54

      Un article par jour ! 

      Indignation, quand tu nous tiens...

      • sarcastelle 5 décembre 2015 17:55

        Et pourquoi cette soumission à la langue de l’Empire, avec ce « flyer » complètement inutile en français ? 


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 5 décembre 2015 18:03

          @sarcastelle

          Ben... Parce qu’après débat, le pédagogo intersyndicaliste révolutionnaire collectif et unifié a pensé que tract ça faisait trop ringard !

          N’oubliez pas que Chalot vise un public de djeun’s !


        • Henry Canant Henry Canant 5 décembre 2015 18:17

          « Supplantant la Russie, qui devrait repasser devant en tenant un peu plus à bout de bras le tyran Al Hassad »


          Les tyrans pour Chalot sont les types qui ont été démocratiquement élus mais malheureusement à la tête d’un Etat laïc qui ose se défendre des gentils barbus (armés et soutenus par la France entre autres avant qu’elle ne change d’avis) qui attaquent son pays.
          La laïcité de Chalot ne concerne que les chrétiens et se transforme en militant islamiste quand il s’agit des barbus.

          Chalot approuve la culture saoudienne, qatarie et porte certainement Erdogan, qui a abattu un bombardier de ses salauds de Russes orthodoxes, aux nues.


          • vesjem vesjem 5 décembre 2015 23:54

            @Henry Canant
            tu as oublié de mentionner que chalot est un défenseur des franc-mac


          • njama njama 5 décembre 2015 18:18

            et dire qu’il aura fallu un bataclan, quelques terrasses et plus de 100 martyrs pour réveiller les français de leur torpeur
            Eh oui l’État français fait ses crasses à l’étranger par procuration, à votre insu et en toute impunité ...
            Ces derniers gouvernements ne valent pas mieux que celui de Vichy, ils ont fait allégeance à une nouvelle sorte de fascisme


            • Aristide 5 décembre 2015 18:55

              @njama


              Toujours aussi simpliste dans les explications du monde : les méchants et les gentils. 

            • njama njama 5 décembre 2015 22:30

              @Aristide
              ce qui est extrêmement simpliste et malhonnête est de laisser penser que ce terrorisme serait tombé sur la France un 13 novembre 2015 comme une météorite imprévisible ...
              visitez un peu les coulisses de la politique ...


            • roman_garev 5 décembre 2015 18:42
              @auteur

              C’était quoi, ce balbutiement confus ? On aurait dit une prière, mais à quel dieu ?

              • Aristide 5 décembre 2015 18:58

                @roman_garev


                C’est simple allons, il est pour le bonheur en place de la misère, du bien contre le mal, ... M’enfin c’est simple... euuh, simplet peut être.

              • Henry Canant Henry Canant 5 décembre 2015 20:08

                @roman_garev
                Je te donne réponse :

                C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui ; Le Connaisseur de l’Invisible tout comme du Visible. C’est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui ; le Souverain, le Pur, l’Apaisant, le Rassurant, le Prédominant, le Tout Puissant, le Contraignant, l’Orgueilleux. Gloire à Allah ! Il transcende ce qu’ils Lui associent. C’est Lui, Allah, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c’est Lui le Puissant, le Sage.

              • colere48 colere48 5 décembre 2015 18:45

                Indécrottables !

                 smiley


                • njama njama 5 décembre 2015 22:39

                  Un mouvement anti-guerre ne dérangera personne, et pas même l’armée qui emploie son lot de mercenaires ...
                  mais quand bien même ce mouvement anti-guerre n’aurait qu’une modeste influence c’est important qu’il soit là comme un paquet d’orties pour irriter les bonnes consciences des va-t’en-guerre


                  • rakosky rakosky 5 décembre 2015 22:47

                    Si les 2 appels ne s’opposent pas, pourquoi un second appel ?

                    L’appel des 333 se prononce clairement et explicitement pour la levée de l’état d’urgence Et pour le droit du mouvement ouvrier à s’exprimer librement
                    Les termes dans lesquels il est rédigé permettent le rassemblement le plus large comme l’exprime la qualité de ses premiers signataires.

                    Différents appels circulent, dont celui contresigné par la Libre Pensée, qui non seulement ne demandent pas la levée de l’état d’urgence, mais le justifie
                    Enfin, un appel impulsé par la LCR réclame le droit de manifester...dans le cadre de l’état d’urgence, ce qui revient non seulement à renoncer au combat pour sa levée mais expose les militants à la répression policière
                    Nous avons vu Dimanche à République les conséquences tragique de cette politique aventuriste
                    Afin que chacun puisse juger, je joins les liens pour les différents appels
                    D’autres vont sans doute surgir, tant il est urgent de casser la dynamique qui s’est crée autour de l’appel pour la levée de l’état d’urgence (6000 signatures en ligne ce Samedi soir )



                    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 6 décembre 2015 07:41

                      Tout cela est bien beau et bien gentil, il y a seulement un petit oubli, nous sommes obligés de subir les conséquences des choix qui ont été faits.
                      Même si ces choix ont été désastreux, il est maintenant trop tard pour se désengager des conflits, l’ennemi ne le permettra pas, quand on tient le tigre par la queue, il vaut mieux ne pas le lâcher.
                      Ou plus populairement, ce n’est pas quand on a fait dans son froc qu’il faut serrer les fesses.


                      • EpiqueTête EpiqueTête 6 décembre 2015 08:33
                        En fait, ces mesures -et maintenant l’état d’urgence- servent surtout à réprimer les opposantEs et les mouvements sociaux.

                        Une assertion sans fondement. A l’heure actuelle il y a des perquisitions dans les banlieues, chez des suspects de terrorisme. J’ai entendu parler d’une vague histoire de syndicaliste entraîné sur ce motif, mais je n’ai pas les détails, et je me refuse -vous le devriez aussi- à me laisser aller à la facilité et à me faire peur. D’ailleurs même, ça ne me fait pas peur, tout militant qui défend sa cause devrait être prêt à tout lâcher et à risquer la prison, ce serait même une consécration.

                        • Le421 Le421 6 décembre 2015 19:09

                          @EpiqueTête
                          Qu’apporte de spécial l’état d’urgence en matière de terrorisme ??
                          Rien.
                          Absolument rien.
                          Dans ce cadre*, les perquisitions et autres joyeusetés sont autorisées en temps normal...
                          A n’importe quelle heure et n’importe où.

                          *Quand il s’agit de terrorisme.


                        • njama njama 6 décembre 2015 09:56

                          Un mouvement anti-guerre parce que déjà ces attentats à Paris ont été frauduleusement qualifiés d’actes terroristes en « actes de guerre » ...

                          J’adhère au point de vue de David Van Reybrouck, écrivain et historien néerlandais qui interpelle dans une Lettre parue dans Le Monde le président français sur le champ lexical guerrier de son discours, samedi 14 novembre, lendemain des attentats qui ont endeuillé Paris. Et sur la surenchère que cela pourrait entraîner.
                          Libre à chacun d’accepter ou non cet esprit de guerre.

                          « Monsieur le Président, vous êtes tombé dans le piège ! »

                          Monsieur le Président,

                          Le choix extraordinairement irréfléchi de la terminologie que vous avez utilisée dans votre discours de samedi après-midi [14 novembre 2015], où vous répétiez qu’il s’agissait d’un « crime de guerre » perpétré par « une armée terroriste » m’a interpellé. Vous avez dit littéralement :
                          « Ce qui s’est produit hier à Paris et à Saint-Denis, près du Stade de France, est un acte de guerre et, face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées. C’est un acte de guerre qui a été commis par une armée terroriste, Daech [l’acronyme arabe de l’Etat islamique], une armée de terroristes, contre la France, contre les valeurs que nous défendons partout dans le monde, contre ce que nous sommes, un pays libre qui parle à l’ensemble de la planète. C’est un acte de guerre qui a été préparé, organisé, planifié de l’extérieur et avec des complicités intérieures que l’enquête fera découvrir. C’est un acte de barbarie absolue. »

                          Si je souscris pleinement à la dernière phrase, force est de constater que le reste de votre discours est la répétition angoissante et presque mot à mot de celui que George W. Bush a tenu devant le Congrès américain peu après les attentats du 11-Septembre : « Des ennemis de la liberté ont commis un acte de guerre contre notre pays. »
                          [...]
                          Les conséquences de ces paroles historiques sont connues. Un chef d’Etat qui qualifie un événement d’« acte de guerre » se doit d’y réagir, et de rendre coup pour coup. Cela a conduit M. Bush à l’invasion de l’Afghanistan, ...
                          [...]
                          Et pourtant, que faites-vous ? Comment réagissez-vous moins de vingt-quatre heures après les attentats ? En employant la même terminologie que votre homologue américain de l’époque ! Et sur le même ton, bonté divine !
                          Vous êtes tombé dans le panneau, et vous l’avez fait les yeux grands ouverts. Vous êtes tombé dans le panneau, Monsieur le Président, parce que vous sentez l’haleine chaude de faucons tels que Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen vous brûler la nuque. Et vous avez depuis si longtemps la réputation d’être un faible. Vous êtes tombé dans le panneau.
                          ...
                          http ://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/11/16/monsieur-le-president-vous-etes-tombe-dans-le-piege_4810996_3212.html#


                          • donfredo donfredo 6 décembre 2015 11:51

                            Les seuls a avoir une légitimité en Syrie dans la lutte contre le terrorisme sont les Russes .
                            Les autre n’ont aucun mandat pour bombarder ce pays.


                            • Le421 Le421 6 décembre 2015 18:55

                              Coluche (le regretté) disait :
                              « La dictature c’est ferme ta gueule !!
                              La démocratie, c’est cause toujours !! »

                              En France, Hollande et son orchestre ont regroupé les deux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès