Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour un Versailles à 500.000 euros : le costard présidentiel semble encore (...)

Pour un Versailles à 500.000 euros : le costard présidentiel semble encore un peu petit

Nicolas Sarkozy a donc fait son road-show devant les parlementaires réunis à Versailles. Le coût de cette intervention est estimé au bas mot à 500.000 euros.

Voici l’intégralité du discours d’une douzaine de pages.

J’ai trouvé ce discours assez faible en teneur, les thèmes principaux sont toujours là systématiquement en opposition à des soi-disant présupposés de gauche. La ritournelle des lendemains qui chantent est nouvelle par contre. C’est sans doute le symbole de la deuxième partie de mandat du président qui s’offre à nous. "La Force Tranquille" n’est pas son crédo, c’est une évidence.

Après les échecs successifs de Sarkozy I, dont Hadopi est le plus récent mais également un des plus cuisant, se cache encore la volonté d’en découdre, il reste juste à trouver de quoi au juste. Sous réserve que ce président ne souhaite encore en découdre avec son infantilisme béat, un boulevard s’offre à lui. Et ce ne sont pas les parlementaires socialistes qui auraient moufté aujourd’hui puisqu’il avaient fait voeux de chasteté politique.

Quelques points m’ont cependant surpris :

  • "Nul, dans ces circonstances, n’est assuré de détenir la vérité". Comprendre le contraire.

  • La thématique de la crise est l’articulation du discours, elle sera également celle du mandat avec deux années de retard sur les faits. (il vaut mieux réagir tard que pas du tout)

  • Les manichéïsmes outranciers sont légions, ils sont par ailleurs faux mais là n’est pas la question. J’en ai repéré trois pour vous :

  1. "Il y’a deux types de mondialisation : Celle qui privilégie la croissance externe, chacun cherchant par tous les moyens à prendre les emplois et les marchés des autres.

    Celle qui privilégie la croissance interne, c’est-à-dire un modèle de développement dans lequel chacun produisant plus et consommant davantage contribue au développement de tous."

  2. "La première (NDA : mondialisation) est conflictuelle.La deuxième est coopérative."

  3. "La première (NDA : mondialisation) oppose le progrès économique et le progrès social.
    La deuxième au contraire les lie l’un à l’autre"

  • "Comment affronter notre avenir si nous ne sommes pas assurés de nos valeurs ?" personnellement je suis très confiant dans mes valeurs, il semble cependant que le président ne partage mon avis à ce sujet.

  • Sur la laïcité : rien de nouveau

  • Concernant la Culture, la bataille Hadopi est perdue...mais pas la guerre puisque "C’est l’avenir de la création. J’irai jusqu’au bout". Jusqu’à présent la France s’est distinguée par son jusqu’auboutisme effréné sur ce sujet là. Il semble que cela va continuer. Nous pouvons prévoir un nouveau coach pour le successeur d’Albanel à coup sur.

  • Coté Economie, simplifions et grossissons le trait : "Il y a le mauvais déficit. et Il y a le déficit qui est imputable à la crise et puis Il y a enfin le déficit qui finance les dépenses d’avenir". J’ai immédiatement pensé à la pub des nuls pour Tonyglandil - c’est sans doute très personnel, je dois l’avouer.

  • Tiens une nouvelle recette de moins pour l’état au profit des entreprises : la taxe professionnelle devrait disparaitre.

Voilà pour les points saillants mais cependant mineurs du discours.

Sarkozy II, le retour

Le nouveau dada présidentiel réside dans la nouvelle écurie de formule1 présidentielle. On renvoie les bourins ministres à leurs tambouilles. Et on en retrouve des frais qui ont envie de foin. Visiblement c’est fait, le nouvel attelage sera présenté par le secrétaire François Fillon mercredi. Les coachs des futurs ministres seront choisis ultérieurement.

Bref, pour alimenter toute cette ménagerie, c’est bien le foin qui manque comme je l’ai précisé cet après-midi. C’est 280 milliards de déficits publics, et 50 milliards de déficit de la sécurité sociale, en 2009 et 2010. Soit, 330 milliards d’euros pour financer notre train de vie et les abattements fiscaux divers et variés des années précédentes.

Comment faire ? c’est simple, il faut faire un emprunt d’état afin de laisser cette dette à ceux qui voudront bien la payer un jour.

sarkozy 1 était basé sur un jugement erroné de l’état de l’économie Française et internationale, ses solutions étaient donc anachroniques. Sarkozy II démarre sur une dette (nous allons voir le montant d’ici à quelque jour) qui va être à la hauteur de l’égo de son auteur : pharaonique.

Le cartable sur le dos des enfants devient de plus en plus lourd, et le péché originel de Sarkozy II va peser pour beaucoup dans ce handicap là. Travaillez à l’école les enfants, le président Sarkozy pense à vous en vous léguant le coût de la crise actuelle ainsi que les dégrèvements fiscaux du patronat Français.

Publié sur peuples.net

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Jérôme M. 23 juin 2009 11:34

    A environ 2000-2500 nouveaux chômeurs par jour, on aurait pu donner une prime de bienvenue au chômeurs d’hier de 200 euros. Cela n’aurait servi à rien, comme ce congrès, mais ça aurait fait plaisir à au moins 2500 personnes, là, ça à fait chier tout le monde.


    • plancherDesVaches 23 juin 2009 16:53

      Il aura servi à une chose, ce « congrés ».

      Regardez, COMBIEN va nous couter cet emprunt....

      Suivez BIEN le truc. Car cet emprunt, qui sera bien rémunéré, va faire AUSSI bénéficier d’une CONFORTABLE niche fiscale.
      Vous allez voir ce que ça va couter à notre pays, encore, cette distribution d’argent public.


    • furio furio 23 juin 2009 12:39

      ...derrières les tentures de la galerie des glaces ?

      600 à 1 million ça fait cher la crotte !


      • yoyo 23 juin 2009 13:41

        Vous êtes méprisant, ça fait a peine 42 ans de SMIC, même moins car il ont quand même augmenté ce dernier de 16€ ... pour un temp plein ... brut...

        c’est un projet tres ambitieux pour le bon francais qui aura ca Rolex a temp :
        travailler plus
        plus longtemp
        automatisé plus
        plus de rendement
        avec moin de personnel
        payer toujours moins

        cependant il reste une question a laquel je ne trouve pas de reponse, dans cet immence machine a crevard, on va le vendre a qui le fruit de tout c’est effort ? on fait tous des Rolex et des yatchs ?


        • anny paule 23 juin 2009 15:40

          Et on boude les urnes, ce qui fait qu’ils pavoisent avec 28% de 40%, c’est-à-dire 12% max !
          Laissons leur croire qu’ils sont les plus forts... Laissons-les s’enfoncer ! C’est ca ???
          Tout est sacandale ! Mais rien ne bouge ! C’est sûr que ça fait peur !


          • SURVEYOR 23 juin 2009 18:32

            Putain y en marre de ce type qui nous fait les poches et nous baisse le froc pour mieux nous enc........
            Sortons les pics....


            • jeanclaude 23 juin 2009 18:42

              Pas très excitantes les réactions. On aimerait des critiques plus cadrées sur les sujets que NS a abordé. Cela demanderait un peu plus de travail préalable, c’est sûr.

              La personne qui est contre l’emprunt, intéressant pour ceux qui y souscrivent, j’en conviens, que propose-t-elle d’autre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès