Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi Bayrou ? Le programme – article 4/4

Pourquoi Bayrou ? Le programme – article 4/4

J'ai commencé à publier des articles qui devraient permettre à tous et toutes de juger de la solidité et de l’évidence même de la candidature de François Bayrou.

Ces articles correspondent à 4 grandes catégories de raisons pour lesquelles je le soutiens : l'homme, les valeurs, l'équipe et le programme.

Vous pouvez aussi retrouver ces textes et d'autres informations sur mon blog www.desmotscrates.com

Ci-dessous le dernier de la série de quatre : le programme

 
Un article sur le programme…dois-je en faire une liste de mesures et de propositions ?
 
Sans doute pas, sachant que ce programme est clairement présenté sur le site de campagne.
 
Je vous invite aussi à télécharger le « Journal » qui reprend, dans un format extrêmement agréable à lire, les principaux éléments du plan de redressement que propose François Bayrou, avec la mise en exergue des actions des 6 premiers mois qui suivraient son élection.
 
Parlons plutôt des quatre leitmotivs de la campagne de François Bayrou, des priorités qu’il a fixées pour la France, et surtout de certaines différences avec les deux favoris des sondages. 
 
Une logique implacable
 
En six-huit mois, nous avons parcouru ensemble le chemin de la reconstruction qui peut se résumer en quatre phrases clefs :
 
  • 2012. Etat d’urgence  : le livre-diagnostic pour fixer les priorités
  • Gouverner, c’est prévoir  : la méthode pour s’en sortir
  • Un pays uni, rien ne lui résiste  : la volonté de rassembler
  • La France solidaire  : le livre-programme pour reprendre espoir
Je pense que le fait de s’arrêter une seconde avant de faire un choix, et s’attarder sur la démarche qui nous a permis de construire ce programme est extrêmement révélateur de la façon dont Bayrou pourrait gouverner : une vision plutôt que l’improvisation.
 
Les Français reconnaissent bien cette capacité, et un récent sondage TNS-Sofres diffuse sur iTele montre bien que le candidat qui a la meilleure vision et le meilleur projet est François Bayrou, devant François Hollande et Nicolas Sarkozy.
 
 

Des priorités clairement énoncées
 
Une excellente interview de François Bayrou est parue dans Le Monde du 6 avril « La France est dans un état critique » ou il accuse les responsables politiques et les media d’éluder les sujets sur lesquels le débat électoral devrait porter. 
 
Quels sont ces sujets ? Ceux qu’il avait identifiés dans son livre « 2012 Etat d’urgence » l’an dernier, et qu’il a développé tout au long de sa campagne.
 
Le désendettement, la production, l’éducation, la moralisation de la vie publique.
 
Simples à retenir, essentiels pour le pays.
 
Dans le livre-programme « La France solidaire », il explique :
 
 « Une stratégie, c’est un plan de bataille : la direction de l’attaque, le but à atteindre, les étapes du combat. Les étapes du combat sont celles-ci : la disparition des déficits publics en deux ou trois ans ; le retour a une dette publique maitrisable en cinq années supplémentaires. La reconstruction du « produire en France » par la reconquête de nombreux marches perdus, aussi bien que par l’exploitation de nos réussites a l’exportation, en cinq années. La restauration de notre école, de la maternelle à l’université, en cinq années. La refondation de la République en quelques semaines. Car ce chantier-la au moins ne demande rien d’autre que de la rigueur personnelle, de l’honnêteté insoupçonnable et de la détermination. Ce chantier-la au moins ne coute rien, et même il rapporte par les économies réalisées sur le train de vie de l’Etat et la disparition des abus. » 
 
Des différences avec les deux candidats favoris des sondages
 
Je n’aurai pas assez d’un article pour mettre en avant les différences qui sont nombreuses. J’ai donc choisi deux sujets. Un qui touche d’abord à l’aspect démagogique et irréaliste des programmes de Hollande et Sarkozy sur l’économie, l’autre qui met en avant une vraie différence de philosophie et qui concerne l’aide aux jeunes.
 
D’abord sur l’économie, avec les hypothèses (promesses) de croissance : François Hollande retient 2% à 2.5% d’ici a 2015, tandis que Nicolas Sarkozy reste à 2% et François Bayrou ne dépasse pas 1.5%. Sur les dix dernières années, le taux de croissance moyen de la France a été de 1.46% et n’a été supérieur à 2% qu’en 2004, 2006 et 2007, donc avant la crise. 
D’après les « favoris », dans un contexte Européen récessioniste, ca n’est même plus une sortie de crise pour la France, c’est carrément le festival de Woodstock revisité !
 
Le problème est que la mécanique de leurs programmes repose sur ces hypothèses. Pour voir ce qu’en disent certains analystes, il est intéressant de regarder ce commentaire de Nicolas Doze sur Hollande (je n'ai pas choisi le titre « nigaud de flamby ») et lire un article du Point du 5 avril sur Sarkozy.
 
 
Michel Rocard lui-même a expliqué que « l'hypothèse de croissance de Hollande n'est pas plausible », et Jacques Attali a titré 7 mai, gueule de bois en évaluant que « soit François Hollande est élu, soit Nicolas Sarkozy est réélu. Dans les deux cas, les scénarios sont ceux d'une grave crise, parce que la campagne est passée à côté des vrais sujets »
 
Et j’aurais pu utiliser beaucoup d’autres exemples, car parmi les analystes, journalistes, experts, il semble y avoir une très paradoxale « unanimité silencieuse »…
 
Ensuite, différences sur une mesure. Non pas qu’elle soit l’une des principales, mais elle représente pour moi un fin marqueur des différentes valeurs politiques de ces trois candidats Pour aider les jeunes à financer leurs études, nous avons :
  • Hollande : allocation d’autonomie accordée sous conditions de ressources. Un pas de plus vers l’assistanat – le socialisme
  • Sarkozy : création d’une « banque de jeunesse » pour garantir les emprunts des jeunes auprès des banques – les banques qui font des prêts garantis par l’Etat (quel régal !) et l’étudiant endetté dès le début (comme aux Etats-Unis) – le capitalisme
  • Bayrou : améliorer la vie étudiante par l’ouverture nocturne des équipements universitaires, bibliothèques etc.… assurée par des étudiants bénéficiant d’une bourse à cet effet. Un acte de service rendu à leurs pairs, et donc rétribué par une bourse – l’humanisme.
J’ai déjà eu l’occasion de parler de ces différences de valeurs dans un article précédent, et non pouvons facilement l’illustrer en une simple mesure !
 
La pression des extrêmes, la démagogie des propositions, le manque de vision, de réalisme ou de courage… autant de raisons qui font que cette campagne aura bien été un cran au-dessous, compte tenu des enjeux auxquels le pays fait face, et François Bayrou un cran au-dessus par rapport à ces concurrents.
 
Le 22 avril, c’est NOUS qui votons !
 
Votons utile… pour la France.

Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Pale Rider Pale Rider 18 avril 2012 10:49

    J’ai moi-même écrit ici deux articles en faveur de Bayrou. Ce qui me frappe, c’est que tous ceux qui osent encore penser dans notre pays reconnaissent, en le disant explicitement ou implicitement, que Bayrou a raison.
    S’ils sont timorés ou serviles, ils appellent à voter pour l’Innommable.
    S’ils sont un peu humanistes et un peu intelligents, ils appellent à voter Hollande.
    Il resterait à ces derniers à être courageux, à sortir de la logique de parti, et à appeler, comme les 40 gaullistes, à voter Bayrou.
    Rocard, et aussi Attali (personnage protéiforme plus contestable) devraient tirer la conclusion qui s’impose. Pourquoi donnent-ils raison à Bayrou tout en appelant à voter pour celui qui, plus brutalement que Mitterrand en 1982, devra faire marche arrière toute ?
    ça me rappelle cette vidéo d’une R5 montant une pente de l’ordre de 15% avec une énorme caravane au derrière. Le joint de culasse pète, ça fume, et tout l’attelage redévale la pente en marche arrière, avec le résultat inévitable.
    Voter Bayrou, c’est éviter de s’enfoncer encore davantage pendant un an. C’est-à-dire le temps que Bayrou soit appelé par Hollande à être Premier Ministre pour nous tirer du bourbier. En attendant, vie à crédit, chômage. Et les riches qui auront quand même bien rigolé.
    BAYROU OU LE CHAOS ! VOTEZ POUR L’HOMME QUI DIT VRAI !
    CAR VOUS SAVEZ QUE BAYROU DIT VRAI.


    • J-J-R 18 avril 2012 13:41

      Bayrou a raison..Certes ses constats sont plutôt pertinent mais il propose quoi de transcendant pour incliner un changement ? Il remet en cause la loi de 1973 ? Réponse non. Alors ça sert à quoi de nous bassiner avec la dette publique et de demander encore et toujours aux bosseurs de ce pays de se serrer la ceinture, franchement ?


    • SergeL SergeL 18 avril 2012 11:02

      « François va sans doute laisser ses électeurs choisir au second tour. Mais lui va voter Sarko » : voilà ce que Marielle de Sarnez, directrice de campagne de François Bayrou, confie aux journalistes ces derniers jours, selon le « Canard enchaîné ».


      • Nanar M Nanar M 18 avril 2012 11:25

        M’étonne pas !


      • Pale Rider Pale Rider 18 avril 2012 11:26

        Bayrou, voter pour l’enfant barbare ? N’importe quoi. S’il n’avait pas voté pour lui en 2007 alors que l’horreur du personnage n’était pas encore manifestée dans toute son ampleur, pourquoi le ferait-il en 2012, après avoir payé au prix fort son opposition constante à l’Innommable (ce qui n’est pas le cas de tout le monde...) ?


      • Traroth Traroth 18 avril 2012 16:58

        Dans le monde politique, il y a bien longtemps que la personnalité de Sarkozy est bien connue. Chirac a même dit quelque chose comme « si les gens connaissaient Sarkozy, il ne ferait pas 5% », bien longtemps avant les élections de 2007 !


      • caillmi 18 avril 2012 11:20

        Je trouve cet article tout à fait pertinent. J’ai étudié les discours de Marseille, Lyon, une très belle cohérence et réalisme dans les programmes de F.Bayrou.

        Un seul regret, en tant que seul (avec E.Joly) candidat réellement européen, il n’a pas suffisamment utilisé la carte « Europe ». Un peut trop d’autocensure à mon goût, considérant sans doute que le thème européen ( et même l’Europe fédérale) est trop impopulaire. Dommage car beaucoup d’électeurs de gauche ne se reconnaissent pas dans ceux qui ont largement tué l’idée d’Europe dans le coeur des français ( Fabius, Hamon et autres Mélenchon, politiques qui au pouvoir vont neutraliser toute initiative de Hollande dans ce domaine, alors qu’il est primordial de mettre en pool progressivement nos souverainetés, si l’on veut adapter nos sociétés aux défis de la globalisation).
        Et aussi des électeurs de droite, qui, lucides, ont sans doute compris que l’intergouvernemental de Sarkozy est un retour en arrière dramatique.

        • pajejazz 18 avril 2012 11:40

          bonjour


          on ne peut pas laisser le rose envahir nos mairie nos conseils regionaux ,nos departements le senat et maintenant la presidence
          on ne peut pas laisser le nain reprendre la main

          le seul vote utile et de plus sensé c’est Bayrou un point c’est tou

          • lebreton 18 avril 2012 16:04

            @ pajejazz


            avec une clarinette on fait des canards ! avec l’orthographe un point c’est tout prends un TTTTTT

            lol

          • Agerate Agerate 19 avril 2012 13:34

            @lebreton

            Et les phrases commencent par une majuscule. Pas vrai ?


          • Pale Rider Pale Rider 18 avril 2012 11:40

            Voici une vidéo très amusante qui montre le sort promis à l’Innommable ou à Hollande si l’un ou l’autre devient président de la République : http://www.youtube.com/watch?v=DltYGfeeRUw


            • musashi 18 avril 2012 12:05

              le programme de Bayrou : http://bayrou-programme-2012.fr/


              • mbdx33 mbdx33 18 avril 2012 18:34

                François Bayrou est un homme politique français, né le 25 mai 1951 à Bordères dans les Pyrénées-Atlantiques.

                Ministre de l’Éducation nationale sous trois gouvernements différents de droite, député des Pyrénées-Atlantiques depuis 1986, ancien député européen et conseiller du président du Parlement européen, deux fois président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, conseiller municipal de Pau, il a été aussi président des partis Centre des démocrates sociaux (CDS), Force démocrate, l’Union pour la démocratie française (UDF) et du Mouvement démocrate (Modem) qu’il a fondé.

                Il réunit 18,57 % des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle de 2007, et fonde peu après un nouveau parti qui se veut au centre de l’échiquier politique : le MoDem, successeur de l’UDF, dont il est le président.
                En 2012, il ne parvient cependant qu’à réunir 9.8% des suffrages et n’atteint pas le second tour. Il prends alors sa retraite et se consacre pleinement à son élevage.


              • Agerate Agerate 19 avril 2012 13:40

                @mbdx33>

                Et dans dix ans, quand vos enfants vivront dans un pays à l’agonie, et qu’ils vous demanderont pourquoi les français n’ont pas voté pour Bayrou alors que la majorité savait qu’il avait raison, vous leur ferez une blague sur les chevaux ?


              • Olivier Des Mots Crates Olivier Des Mots Crates 18 avril 2012 13:02

                Quel SCANDALE !


                « En réponse au Canard Enchaîné : C’est une manoeuvre, une manoeuvre de plus. Et sans doute pas la dernière ! 
                Ça prouve que ceux qui en sont à l’origine ne me connaissent pas vraiment. 
                Mais c’est très révélateur de leurs méthodes, de leurs pratiques, et plus encore de leur fébrilité ». (Marielle de Sarnez sur Facebook)

                La question est : ya t il quelqu’un derriere... ? Le seul moyen d’etre certain de sortir de ce genre de polemique, et de voter Bayrou ! Quand les media commencent a avoir peur de changer le pouvoir en place dans un pays, c’est que les choses ne tournent vraiment pas rond !

                • SergeL SergeL 18 avril 2012 15:50

                  Le Canard Enchainé est un média de contre pouvoir .

                   http://www.mediapart.fr/journal/france/130412/jean-francois-kahn-si-bayrou-fait-le-moindre-deal-avec-sarkozy-il-est-mort

                  Bayrou dévisse : « François Bayrou a estimé mardi que Nicolas Sarkozy s’était »un tout petit peu amélioré« depuis 2007 » ( la place de 1er Ministre ?)


                • Agerate Agerate 19 avril 2012 13:42

                  Le Canard parle du fond aussi. Et lui aussi rappelle que Bayrou est le seul à ne pas mentir sur la situation du pays :
                  http://a59.idata.over-blog.com/648x848/1/88/76/52/presidentielles2012/Le-Canard-enchaine---avril-2012—2-.jpg


                • Marianne Marianne 18 avril 2012 15:31

                  Merci Olivier pour cet article. L’exemple donné sur les mesures en faveur des jeunes est très éclairant sur les attitudes différentes qui motivent les propositions.


                  C’est dommage que les gens ne regardent pas plus les projets, ne passent pas plus de temps à les comprendre, les comparer, car en effet c’est l’évidence que Bayrou a la meilleure vision et peut nous sortir du pétrin. Je pense qu’avec Hollande ou Sarkozy, cela va nous tomber dessus, comme en Espagne, et là ce sera très dur ! Hollande ne pourra pas tenir ses promesses et les gens vont déchanter.

                  Il est encore temps de voter Bayrou ! Bayrou lui peut l’emporter face à Hollande (51%). Laissons-lui sa chance !

                  • Traroth Traroth 18 avril 2012 16:41

                    « Pourquoi Bayrou ? » : L’auteur doit être l’un des derniers à se poser cette question !


                    • celui qui maugréé celui qui maugréé 18 avril 2012 17:22

                      Le problème avec Bayrou, Melenchon et NDA est un peu le même :

                      Sont ils des anciens du système certes mais qui ont enfin compris qu’il nous mène à notre perte et qui le renient au moins en partie ?

                      Sont ils plutot des opportunistes qui vient le vent tourner et ne cherche que leur profit ou même en divisant l’adversaire ou l’ancien allié ?

                      A première vue ces gens semblent francs dans leurs idées respectives. Mais on ne sait pas c’est sincère et justement nous sommes nombreux a être désabusés et décus de la politique.

                      Bayrou est tentant oui, mais ...

                      => résultat encore beaucoup de gens tentés par un vote utile (en fait lâche mais chut la presse n’aimerai pas cela) ou par l’abstention ou le vote blanc.


                      • Traroth Traroth 18 avril 2012 21:40

                        Je vois où vous voulez en venir, mais je ne mettrais pas Mélenchon et Dupont-Aignan (dont je suis loin de partager les opinions) d’une part et Bayrou d’autre part dans le même sac. Quoi qu’on en dise, Mélenchon et Dupont-Aignan ont une certaine constance dans leurs opinions et dans leur parcours politiques, bien avant de fonder leurs propres partis, là où Bayrou n’est qu’un opportuniste qui a cru pouvoir la faire à l’envers à tout le monde en 2007 en surfant sur la notoriété acquise en giflant un gamin !


                      • Agerate Agerate 19 avril 2012 13:50

                        @Traroth>

                        Sauf que Dupont-Aignan et Mélenchon reconnaissent eux-même que Bayrou est, comme eux, quelqu’un d’honnête qui se bat courageusement pour ses idées. Les trois, en vérité, se respectent.

                        Les trois ont le même parcours (prise d’indépendance difficile et risquée des deux partis majoritaires).

                        Les trois sont favorables à une grande réforme institutionnelle (sensiblement la même). D’ailleurs la VIème République de Mélenchon est celle de Bayrou... en 2007.

                        Enfin, je ne veux pas brusquer vos certitudes.

                        PS : quand à la ’claque’, aller chercher un événement aussi anodin datant de... 10 ans. Faut-il que vous n’ayez aucun argument concret pour en arriver là ?


                      • Traroth Traroth 19 avril 2012 16:03

                        Dupont-Aignan, je ne sais pas, mais Mélenchon a eu des mots bien plus durs que ça envers Bayrou !

                        Je maintiens en outre que la prise de risque de Bayrou était clairement plus opportuniste : il pensait pouvoir se faufiler entre Sarkozy et Royal puis entre Sarkozy et Hollande, selon le principe du « si Bayrou est au deuxième tour, il est élu » dont on nous rabat les oreilles depuis 2007.

                        « je ne veux pas brusquer vos certitudes » : Je défends mes opinions et je ne vois pas ce qui vous permet de me contester ce droit.

                        Concernant la claque, est-ce que vous contestez que c’est l’événement fondateur des ambitions de Bayou, pas vraiment considéré comme un personnage politique de premier plan avant ça. Je ne vois pas ce que la durée y change.


                      • volpa volpa 18 avril 2012 20:36

                        Je voudrais bien qu’ Imhotep écrive des articles.


                        • verseau 18 avril 2012 23:08

                          Si vous votez pour Sarkozy.... vous aurez Hollande ! 


                          c’est pas plus compliqué à comprendre.
                          Mes compatriotes n’ont pas le courage de voter pour BAYROU. Le seul qui dit la vérité aux Français, les UMP et PS sont dans le déni le plus total.

                          Faut-il qu’ils aient peur de BAYROU pour lui faire les « yeux doux » et faisant fuiter des rumeurs de ralliement absurdes ?.
                          Ils n’ont encore pas compris que Bayrou est INDEPENDANT ! Bayrou a plus de 60% de bonnes opinions de la part des Français de tous partis confondus et même de ceux qui n’appartiennent à aucun parti !

                          Alors restez sur vos positions, revotez pour Sarkozy ou votez pour Hollande... les 2 qu’on vous met en avant depuis presque 6 mois tous les jours sur les journaux et à la TV.

                          Ils vous ont formatés, vous ne pensez plus rien par vous-mêmes !!
                          La France sera repartie pour 5 ans avec les mêmes qui viennent de quitter la droite alors qu’ils ont été ministres de Sarkozy, ils vont devenir ministres de Hollande. Bayrou appelle ça « la transhumance », ceux qui se rapprochent du vainqueur des sondages et RIEN ne changera...

                           Quelle bêtise ! Quel gâchis ! 

                          Mais ne venez pas vous plaindre le 7 mai d’avoir la gueule de bois !

                          Il vous reste une seule chance : VOTER BAYROU aux 2 tours !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès