Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi j’ai voté carrefour

Pourquoi j’ai voté carrefour

S'abstenir ou s'y tenir, telle est la question.

Pourquoi j’ai voté carrefour.

Le plus grand parti

Comme j’ai la chance d’être né, d’avoir grandi, et de vivre en démocratie, un matin j’ai assumé mon droit, j’ai profité de mon devoir et en l’honneur du rouge sang de mon drapeau, j’ai enfilé mon trois-pièces bleu pour glisser noblement mon enveloppe dans l’urne transparente.

Au premier tour, j’étais venu en guenilles voter blanc parmi les non-votants et les nuls, tendre le majeur de cette majorité formée de mineurs et de démineurs, répondant d’un pouce aux index de mes amis qui défendaient le vote utile pour éviter Totall. Au final, ils avaient raison : grâce au taux d’abstinence et celui de l’audience, c’est bien Carfour et Totall qui sont passés, l’attendu Proxy s’étant étonnamment fait écraser.

Votez Carfour ! disait-on à gauche, disait-on à droite, sous peine d’un demi-tour continuons tout droit ! C’était une évidence et je n’ai pas réfléchi longtemps. Voter blanc une deuxième fois, c’était laisser le champ libre à Totall. Alors j’ai troqué les balles à blanc pour les balles en métal, car désormais, c’était la bataille, c’était plus qu’utile, c’était essentiel, n’importe quelle pompe à fric valait mieux qu’une pompe à essence insensée. D’où le trois-pièces bleu pétrole et la fierté qui m’encensait quand j’ai glissé l’enveloppe. J’en ai frémi, j’en ai râlé j’en ai vomi j’en ai chialé, j’en chiale toujours d’avoir voté Carfour. D’autant qu’il en a tant grossi qu’il est devenu lourd, rond comme un point, vil comme un centre, et d’un aplomb sans fin depuis 95.

Le matin d’après, sans crier gare je me suis garé ; tu t’égares, se gardaient de me dire mes amis qui me regardaient hagards. Allergique à la laine et son égo royal, même si en face c’était des uzis, c’était trop pour moi. En marge donc, tirant d’abord en l’air, puis non, même pas, déjà je ne marchais plus au pas.

J’ai pris la marche des karshers pour me laver un peu les mains avec des mots, et là même assis sur des marches, je fus crémé de lacrymo. Tout démontrait que montrer mon treillis ouvertement ne marchait pas, que la démarche, bien que de bon aloi n’avait pas fait crasher la loi, rien fait contre la loi du marché et pire : le marchand de rêves osa le dire : il s’en foutait complètement, j’avais pas vu sa montre.

Mais par magie ou par hasard, une tournée plus tard au premier tour puis au second, Proxy est passé. Plus proche peut-être qu’un Carfour aux longs rayons, assurément moins loin que les extrêmes de ce petit cercle, oui, le nouveau tire-au-flanc de Proxy est passé devant Carfour et le vent de son petit horloger.

Car le changement part d’un élan et l’élan-même du changement est de tenir en main les rênes, changement seul ne veut rien dire, et maintenant, cela veut dire maintenir… D'ailleurs c’est toujours maintenant. Maintenant c’est toujours. "Le changement c'est maintenant" C’était plus fort qu’Orwell, mieux que le père Noël. C’était une évidence et je n’ai pas réfléchi longtemps. Maintenant le changement, non, l’on te ment, lentement j’ai changé, je n’y crois plus et ca fait du bien. Allez, ca va être au tour de Carfour, surtout maintenant que je sais que Proxy lui appartient et que l’on tourne autour sans fin à l’essence de Totall, car on en hait l’odeur, c‘est à ses pompes qu’on lèche. On est plein à le voir, à le savoir dans nos coins, à s’en rendre compte sur nos bouts de trottoirs. Je reviens au carrefour pour qu’on se rencontre. Pas pour dormir debout, ni pour conter des rêves. Pas pour des petits bouts, ou pour une autre grève. Mais pour qu’on se motive et pour que l’on cultive encore en nos coeurs une vive et furtive alternative à la rancœur. Un fin moyen de mettre fin au culte occulte de la loi des moyens justifiant la faim de nos frères qui donne au pain ce goût amer. Non, l’abstention ne suffit pas. Vive l’abstention !

Abstention


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 29 juin 12:49

    proxy appartient à carrefour. pareil pour les petits partis qui appartiennent aux gros.


    • zygzornifle zygzornifle 29 juin 13:14

      Aux prochaines élection je voterai pour ma machine a laver....Elle au moins propose un programme propre .....


      • Phoébée 29 juin 17:45

        @zygzornifle
        Putain ! j’ai oublié de pendre mon linge à la corde dans mon grenier !! Merci !


      • zoto (---.---.150.101) 29 juin 13:25

        Du grand article
        Leclair - Cousino - Dutermarché - Super O ....
         smiley


        • Jeekes Jeekes 29 juin 17:09

          De quoi ki cause le monsieur ? 

          Pas tout compris... 

           smiley 

          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 juin 23:22

            Voter Carrefour ? Vous êtes le « type » de « l’Union » !


             Y’a t-il vraiment un autre choix dans cette Union-Grande-Surface, comme je l’ai rappelé à « Fergus » suite à son article : 

            • MaxBalance MaxBalance 30 juin 17:59

              @Mohammed MADJOUR

              Voter carrefour avec un petit c

              Je ne sais pas si vous avez lu... Je ne sais pas si je réponds bien à quelqu’un... si c’est le cas, c’est parti :

              Nous nous rejoignons sur le constat d’une Union Européenne qui a pris le pouvoir sur les institutions nationales européennes. J’ajouterai que cette union européenne est un paravent pour la mise en place en Europe de l’auto-proclamé nouvel ordre mondial. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est eux, d’abord dans leur coin par fierté humaine, maintenant sur la place publique pour préparer les mentalités. C’est le temps du leadership.

              C’est donc aussi le temps des challengers.



            • Ouam 29 juin 23:33

              @L’auteur : tu à fait le tour de tous, le motard casqué, ségo laine, l’autre avec sa breloque, etcetc...

              j’ai bien rigolé en te lisant, merci !

              et un beau plaidoyer pour l’abstention en prime au bout, bravo l’artiste !

              c’est juste dommage que tu ne parles pas de démocratie participative au bout, parce que dénoncer est bien, dénoncer et proposer est mieux .. non ?


              • MaxBalance MaxBalance 30 juin 17:40

                @Ouam


                Ah ! Déjà trois rires en tout ! Ca valait le coût !

                Je suis entièrement d’accord avec ton reproche. Cet article n’est pas constructif en cela qu’il ne propose pas d’alternative concrète. Aller au carrefour, c’est se rencontrer. Je ne précise pas de modèle alternatif qui conviendrait mieux.

                Je crois que nous en sommes à la prise de conscience, et que la plupart des flammes qui s’éveillent sont fragiles parmi la tempête. Nous donner confiance les uns aux autres est ma seule bannière en l’état actuel des choses. Sortir un à un du silence.

                Ce que ce groupe fera dépendra d’un chacun, et je ne pose pas d’objectif clivant. C’est le Non qui nous unit, et je ne tiens pas à semer d’autres graines dans ce champ de Plutôt.

              • devphil devphil 30 juin 08:08

                Rien compris .......


                • MaxBalance MaxBalance 30 juin 17:50

                  @devphil

                  Certains l’ont compris car ils voulaient le comprendre, si tu veux le comprendre, il n’y a aucune raison que toi tu ne puisses pas le faire. Débarasse-toi des étiquettes, des marques et des noms. Aie foi qu’un jeu de mot n’est pas une fantaisie. Et que la fantaisie est dans un autre jeu que je décris. Pardonne ma maladresse et glisse-toi dans la pensée qui s’y fond.

                • Jean Keim Jean Keim 30 juin 09:59

                  Notre indécision reflète notre manque de liberté, pas la liberté qui est d’aller hors les murs mais la liberté de penser.

                  Voter c’est accepter les règles qui s’appliquent, en disant cela je ne donne pas une consigne, je ne fais qu’affirmer une évidence et donc ceux qui se présentent, et bien forcément ils les acceptent ces règles.
                  C’est un peu comme si je crie bien haut mon opposion à la violence et que je trucide un fabriquant d’armes ou que je milite pour la peine de mort, mais on vit très bien avec nos contradictions, tout au moins c’est ce que l’on croit, et la névrose est un palliatif.

                  • MaxBalance MaxBalance 30 juin 17:44

                    @Jean Keim

                    Ma décision est très claire, elle est de ne plus voter. Elle est de rassembler cette majorité silencieuse qui ne veut plus jouer au Monopoly. Vous pouvez hurler « c’est ton tour ! » « à toi de jouer » tous les 5 ans, mais pas parler d’indécision ou d’absence de liberté de penser à la chaise vide de votre table de jeu.
                    Quant à la névrose, elle est un frottement, et il y a mieux à faire de l’énergie potentielle des hommes qui vivent justement mal de ces contradictions.

                  • Jean Keim Jean Keim 30 juin 19:28

                    @MaxBalance
                    Mon commentaire, maladroit, venait appuyer votre texte, penser juste est un exercice difficile, une telle pensée si elle va à l’encontre des bien pensants est refoulée comme peut l’être une mauvaise pensée et la névrose s’installe, très très tôt dans nos vies d’ailleurs, penser est déjà en soi souvent une activité névrotique. 

                    Je mets le lien d’un article écrit sur le même sujet.


                  • MaxBalance MaxBalance 30 juin 20:26

                    @Jean Keim

                    En relisant votre premier commentaire je m’aperçois que je l’avais lu de travers effectivement.

                    Je suis d’accord que penser juste est un exercice difficile.
                    Je crois que la pensée n’est névrotique que si elle est stérile. 
                    Il est vraisemblable que notre volonté appliquée au monde ou à l’organisation de nos sociétés reste frustrée toute notre vie humaine si nous comptons voir de nos yeux autre chose que l’ordre établi depuis des siècles. 

                    Cependant, la pensée reste féconde et peut servir à construire des ensembles qui survivent malgré la mort... Il faut la voir comme les mathématiques : d’abord qu’importent les noms des théorèmes et qu’importent leurs écrivains, et par ailleurs qu’importent les « ca sert à rien dans la vie » : cela construit déjà ce qui nous entoure, et cela peut servir à construire à son tour.

                    La pensée suit ses cours, et ses chercheurs de vérité parcourent un réseau de routes déjà entamées, qu’ils prolongent par l’effort de comprendre leurs anciens et par l’échange avec leurs contemporains.

                    Bien sûr, sous la majeure bienpensance, c’est la lucide vision d’un soleil qui fait de nous des aveugles dans cette caverne. N’y retournons jamais. 

                    Je m’en vais lire votre article.

                  • gimo 30 juin 10:28

                     pour quoi faire simple quand on peut faire compliqué et passer a coté de
                    l’(( l’essence ciel))
                    pour tomber dans le (( su .. perfi .. ciel       je touche et je fais mouche -_ toi le nez...
                    n’est par cyrano qui veut !!    merci sans rancune


                    • MaxBalance MaxBalance 30 juin 17:30

                      @gimo

                      J’ai cru lire une question.

                      C’est pour éviter la surface qu’il faut faire, non pas compliqué, mais complexe. Phi et Pi ne sont pas cachés dans la pyramide. Ils sont l’essence de l’union d’un cercle et d’un carré, que l’on peut mettre en forme en les composant géométriquement. Bien sûr en rasant les murs d’un vol pour faire mouche, ou cherchant parmi les non-Cyrano leurs prétendus, l’on peut jubiler longtemps d’avoir survolé le pyramidion et semé dessus son caca. La pierre ne t’en veut pas. L’art est difficile. S’il n’ y avait que l’art.

                    • rocla+ rocla+ 30 juin 10:32

                      Le seul qui ment pas c ’est Edouard .



                      car Monoprix Uniprix  c ’est Saloprix .


                      Alors qu’ Edouard Leclerc  c ’est moins cher .


                      Mais rien vaut une bonne tomate de son jardin . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès