• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi j’ai voté Marine Le Pen

Pourquoi j’ai voté Marine Le Pen

Pourquoi j’ai voté Marine Le Pen ?

Lorsque j'ai annoncé à mes proches que j'avais l'intention de voter Marine Le Pen aux dernières élections, le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas rencontré un franc succès !

Comment moi, gaulliste depuis toujours, militant RPR depuis 1977, petit-fils d'émigré juif, fils de combattant de la France Libre, pouvais-je envisager un seul instant d'envisager de soutenir le racisme, l'antisémitisme et le fascisme ?

Grave question qui ne m'avait pas échappé, mais qui suscitait en moi une autre interrogation :

Pourquoi ceux qui prônent la tolérance, et ils ont raison de le faire, ne demandent-ils jamais à ceux qui leur font part de ce qu'ils considèrent comme une transgression, quelles sont les raisons qui peuvent justifier un tel choix ?

Ont-ils peur d'entendre des réponses ou des arguments qui pourraient les conduire à réfléchir à leur tour, ou bien ont-ils déjà fait le tour de la question ? Ou bien ont-ils peur d'être contaminés par simple transitivité du fait qu'accepter la discussion pourrait les mettre sur la voie d'un consensus ?

Nous vivons dans une drôle de société qui est à la fois rationnelle, aboutissement d'une pensée qui place, de par la hiérarchie du bien et du mal, la valeur de la vie humaine au-dessus de toute autre considération, ce avec quoi on ne peut être que d'accord, et qui dans le même temps est prête à accepter d'une manière totalement irrationnelle la perspective d'une mondialisation dominée par la dictature d'un tout petit nombre. Si encore ces gens-là étaient des sages jouissant d’une réputation méritée et incontestée acquise d’une manière irréfutable au fil du temps, ayant fait vœu de pauvreté pour s’élever au-dessus des contingences bassement matérielles, on pourrait à la rigueur tenter l’expérience. Mais tel n’est pas le cas. Nous préférons ne pas voir ce qui nous attend afin de ne pas bousculer notre vision de l’ordre des choses et nous continuons de faire référence à un passé qui n’a plus aucun rapport avec l’actualité. Le Front National est un parti d’extrême droite. Peu importe de savoir ce que pensent ses sympathisants, ils ne peuvent être que racistes et fascistes.

Gaulliste, je souscris par conviction profonde à la vision de de Gaulle, qui disait : « la seule réalité internationale, ce sont les nations ! »

J’ai adhéré au RPR grâce à une phrase de Jacques Chirac : « Nous devons faire l’Europe sans défaire la France » Au risque de passer pour un imbécile, je n’ai pas changé d’avis et je suis persuadé, sans toutefois savoir expliquer cela par des considérations rationnelles, que ces entités qu’on appelle « nations » et que les théoriciens de la mondialisation accablent de tous nos maux passés ont encore un bel avenir. J’en veux pour élément probant la disparition des ensembles tels que l’Union Soviétique ou la Yougoslavie. Hélène Carrère d’Encausse avait, avec sa clairvoyance, décrit dans « L’empire éclaté » ce qui se passerait à la fin de l’URSS.

Je ne vais pas refaire ici un panégyrique de l’état- nation, que d’autres plus talentueux que moi (Charles Péguy notamment) ont développé, mais je voudrais revenir un instant sur le référendum du 29 mai 2005. Les Français ont exprimé ce jour-là une croyance forte. Les partisans du mondialisme ont voulu l’interpréter comme un refus de l’Europe, une volonté frileuse de garder nos portes fermées. Cette interprétation ne correspond pas à la réalité. Les Français, dans leur immense majorité, ont intégré l’existence des autres pays avec lesquels ils tiennent à nouer ou conserver des relations au travers desquels certains problèmes, qui peuvent et qui doivent être réglés au niveau de la planète doivent être abordés. Mais les dés ne doivent pas être pipés par l’apparition d’un pouvoir mondial qui ôterait toute représentation démocratique aux peuples pour le bien desquels il est censé agir. Il est assez curieux de voir tous ces européistes nous expliquer que seul le fédéralisme européen est de nature à encadrer nos dirigeants politiques, pourtant élus au terme d’un processus démocratique, et de les empêcher de revenir sans cesse à leur vieux démons que sont le laxisme budgétaire et l’endettement perpétuel, alors que ce système néo libéral qu’ils vont ainsi contribuer à mettre en place va encore augmenter notre déséquilibre budgétaire et donc notre endettement.

Mais revenons aux élections. Troublé par l’attitude de mes proches, j’ai donc cherché d’une manière objective quel candidat serait le plus à même de promouvoir les idées que je viens d’évoquer. J’ai donc passé en revue toutes les possibilités. Un premier balayage m’a dissuadé de voter pour les produits traditionnels, tels que l’UMP ou le PS car, en ce qui concerne l’UMP, la quasi-forfaiture du contournement du résultat du référendum de 2005 faite par N Sarkozy était sans appel et la décision de remettre, sans aucune contrepartie, la France sous le commandement intégré de l’OTAN n’a pu que valider cette décision. Pour le candidat du PS, j’ai hésité un peu plus car, DSK (néolibéral et mondialiste) ayant été écarté, je manquais un peu d’éléments concrets. J’avais des pressentiments mais je cherchais à rester objectif. Bien sûr, F Hollande avait voté et fait voter « oui » au référendum de 2005, mais j’avais encore le fameux doute qui doit profiter à l’accusé. Ce n’est que lorsque, s’adressant au 1er ministre britannique pour lui dire qu’il était de son coté, en totale contradiction avec ses propos de meeting, que je l’ai définitivement écarté.

Je pouvais trouver une certaine convergence de vues dans le discours de JL Mélenchon. Mais une analyse un peu plus poussée me dissuada assez vite de poursuivre dans cette voie. Certes, il dénonçait la dictature de la finance, mais il proposait surtout, au travers d’un changement de constitution, un retour vers le « grand soir » de la dictature du prolétariat, c'est-à-dire plus ou moins un échange d’une dictature pour une autre.

 JM Poutou et N Arthaud m’ont semblé plutôt dans la lignée de la grande internationale socialiste et le discours d’E Joly montrait clairement sa conviction euro fédéraliste.

JP Chevènement aurait pu avoir mon adhésion, car son discours était quasiment gaulliste, mais il a retiré sa candidature, tout comme D de Villepin et MC Boutin, pour lesquels je n’aurais pas pu voter de toutes façons. Le premier parce que complètement dans le système mondialiste, comme la grande majorité des gens passés par le moule de l’ENA et la seconde parce que je ne comprenais pas son discours ni sa position. Ou se situe-t-elle exactement ?

Je passe pour mémoire sur le cas de J Cheminade, qui dit certaines vérités mais ne propose rien de concret. F. Bayrou, en digne héritier de l’UDF est un fédéraliste, bien qu’il m’ait semblé un peu moins convaincu. Il ne nous à pas refait son numéro sur R Schuman et j’avoue que je ne le regrette pas, surtout que grâce à F Asselineau, nous en savons un peu plus sur la réalité du personnage.

Restaient en lice N Dupont Aignan et M. Le Pen.

Là, il a fallu pousser l’analyse un peu plus loin ; N Dupont Aignan est certainement celui dont je me sentais le plus proche, mais je le voyais assez mal à l’aise sur l’éventualité d’une sortie de l’Union Européenne, point de passage obligé pour une sortie de la zone euro en raison de l’absurdité de la rédaction du traité instituant cette zone. Il est quand même hallucinant de constater que vous pouvez être dans l’Union Européenne sans être dans la zone euro mais que si vous voulez sortir de l’euro, pour quelque raison que ce soit, vous devez quitter l’Union Européenne. Et puis, si on voulait regarder les choses en face, il devenait probable qu’une recomposition politique aurait lieu dans notre pays, une fois passée la période électorale et les promesses de campagne oubliées.

Par contre, voter pour M Le Pen me posait un problème, lié à l’inconscient collectif et à l’image même du FN. Curieux dilemme, en vérité, que de n’avoir d’autre choix que celui d’une candidate exprimant la seule réelle pensée « gaulliste » de la campagne, défendant l’idée la patrie, de la nation souveraine et de la place de notre pays en tant que référence internationale, mais sur l’image de laquelle se dessine en filigrane, d’une manière un peu subliminale, la silhouette de son père. Or, et c’est un euphémisme, il est patent que JM Le Pen n’a jamais été un soutien indéfectible de de Gaulle, et qu’il a toujours condamné à la fois ses idées et ses décisions. De plus, et même si j’ai la totale conviction qu’il n’a jamais ni partagé, ni défendu les idées nazies, il faut reconnaître que certains de ces propos, même si la façon de les présenter en les sortant de leur contexte était visiblement partisane, étaient quand même de nature à susciter certaines interrogations.

D’un autre côté, devait-on rendre la fille comptable des propos du père et lui faire endosser par simple transitivité de la relation de filiation ? Voilà donc dans quel état d’esprit je me trouvait au début de la campagne officielle.

D’une manière quelque peu paradoxale, c’est le discours de N Sarkozy qui a emporté la décision. Plus que M Le Pen, il a permis de lever l’interdit qui frappait encore un certain nombre de sujets que personne n’avait osé aborder, non pas en raison de leur manque d’intérêt, mais plus probablement par manque de courage politique et par peur que leurs propos soient interprétés comme une certaine forme d’adoubement du FN. Il faut reconnaître que N Sarkozy a fait preuve de courage, peut-être par simple calcul politique, mais il les a abordés. La réduction du nombre d’immigrés, la perméabilité de nos anciennes frontières, l’identité nationale, bref, tous ces sujets n’ont plus été tabous. Personnellement, ce ne sont pas des sujets qui me passionnent ou même me préoccupent. Ayant peut-être la chance de résider dans une région ou l’immigration ne pose pas ces problèmes avec une telle acuité, je nourris, peut-être à tort, plus d’inquiétude quant aux perspectives économiques et financières. Je me suis simplement fait la réflexion que si le Président en titre convenait de lui-même d’aborder ces questions, on ne pouvait pas faire grief à M Le Pen d’en parler.

J’ai donc voté, non pas sans quelques réticences, pour M Le Pen, après avoir pesé longuement, ce qui me semblait, en fonction de mes propres priorités, le plus compatible avec ce que je pense comme étant l’intérêt de notre nation.


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (108 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • kingfausto kingfausto 9 juillet 2012 15:15

    Bah le mieux, au delà des convictions, ça serait ptet de voter pour l’homme ou le parti qui traine le moins de casseroles ! Voilà une bonne raison de ne pas voter FN !!

    Une Petite PME familiale qui pete dans la soie et qui fait son petit commerce de la peur bien lucratif depuis 40 ans !

    Voilà ils ont fait le plein d’adhérents, ils ont rerempli les caisses... bizarrement je sens qu’on va pas entendre parler d’eux pendant les 3 prochaines années... Et après y aura une nouvelle presidentielle, ils pourront refaire tourner leur presse à bobards !


    • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 16:20

      Oui, surtout que depuis que le Front National existe, il a beaucoup moins de casseroles que les autres partis, on ne va pas dresser la liste, trop longue... smiley


    • Robert GIL ROBERT GIL 9 juillet 2012 16:26

      il ne faut pas voter pour des gens qui ont moins de casseroles, mais pour des gens qui n’ont pas de casserole, c’est une grosse difference...


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 16:57

      Bonne Fête @licia (qui n’en rate pas une) ou plutot bonne nuit...

      Le Front National 1992-1996, condamné pour avoir vendu une investiture.Le Front National 2002, condamné pour avoir utilisé de manière dévalorisante l’image d’une personne.Le Front National 2002, condamné pour avoir utilisé sur son site les clichés protégés de l’AFP.Le Front National 2008, condamné pour avoir utilisé sans autorisation, en la détournant, la célèbre photo du « Che au béret et à l’étoile ».Le Front National 2007-2009, condamné à rembourser plus de 6,3 millions d’euros de dettes majorées de près de 600 000 euros d’intérêts à Fernand Le Rachinel.Le Front National 2009, condamné à détruire ses tracts.Le Front National 2010, condamné à retirer ses affiches litigieuses.1995, trois colleurs d’affiches du Front National ont été condamnés pour le meurtre d’Ibrahim Ali-Abdallah.2004, un membre du Front National dont l’identité n’a pas été révélée a été mis en examen et écroué pour la profanation de 127 tombes du cimetière juif de Herrlisheim.2007, un membre du Front National dont l’identité n’a pas été révélée a été mis en examen pour l’assassinat de Karim Zaiter, un pilote de quad, la veille de Noël, puis incarcéré. Il affirme avoir tiré au hasard sur un des engins qui tournaient sur le square sans vouloir tuer.2009, quatre membres du Front National dont les noms n’ont pas été révélés ont été condamnés pour coups et blessures après avoir attaqué un homme noir une fois le repas patriotique organisé par le FN terminé.Alexandre Gabriac (FN) 2007, mis en examen pour ses liens étroits avec un commando d’extrême-droite ayant tenté de cambrioler un stand de tir à Saint-Andéol-le-Château, dont l’aventure s’est terminée par le meurtre du Gendarme Ambrosse.2009, condamné pour apologie de crime contre l’humanité, injures à caractère raciste et violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours Alexandre Simonnot (FN) 2006-2010, condamné pour avoir détruit un préservatif géant à l’occasion de la journée mondiale contre le Sida.Antoinette Martinet (FN) 1997 à 1998, condamnée pour provocation à la haine, à la violence et à la discrimination.Bruno Gollnisch (FN) 2004-2007, condamné en première instance et par le Conseil d’État pour contestation de l’existence de crime contre l’humanité (négationnisme), la Cour de Cassation va pourtant casser sans renvoi l’arrêt de la cour d’appel. 2008-aujourd’hui, poursuivi en justice pour incitation à la haine  raciale.Bruno Mégret (Fondateur du MNR et membre du FN) 1998, condamné pour avoir tenu des propos sur l’inégalité des races. 2002-2002, condamné pour avoir envoyé aux frais de la commune de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer sa candidature pour l’élection présidentielle.2006, condamné pour détournement de fonds.Calude Jaffres (FN) 1997, condamné pour usurpation de fonction.Catherine Mégret (FN) 1998 et sa Mairie de Vitrolles furent condamnés pour discrimination et incitation à la discrimination.2002, condamnée pour avoir envoyé aux frais de la commune de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer la candidature de son époux pour l’élection présidentielle.2006, condamnée avec son mari pour détournement de fonds.Cédric Bégin (FN) 1999-2002, condamné pour détention sans autorisation de munitions et d’armes, condamné pour incitation à la haine raciale.Christophe Klein (FN) 1999-2002, condamné pour provocation à la discrimination raciale.Claude Jaffrès (FN) 1997, condamné pour abus d’autorité et usurpation de fonction.Daniel Simonpieri (FN puis UMP), condamné pour favoritisme, fausses factures et emploi fictif. Condamné pour harcèlement moral.Denis Monteillet (FN) 1995, condamné pour avoir inscrit plusieurs personnes de son voisinage sur la liste présentée par son parti au municipales sans les avoir prévenues. Le Conseil d’Etat a annulé les élections des conseillers municipaux FN pour « liste irrégulière ».Emilien Bonnal (FN) 1985, ex-candidat FN aux cantonales et municipales, a été reconnu coupable de meurtre, alors qu’il collait des affiches pour le FN, pour avoir tué Abdallah Moktari, 23 ans ; qui l’avait insulté. 8 ans de prison.Francis Watez (FN) 1995, condamné pour incitation à la discrimination raciale pour avoir collé des affiches proclamant : « Musulmans, Barbaresques, Algériens, terroristes ou non, tous dehors » et "Refuser l’intégration de ces sauvages est un devoir national". (2 ans d’inéligibilité et 50 000 F  d’amende).François Nicolas-Schmitt (FN) 1997, condamné pour détournement de fonds.Gilles Lacroix (FN) 1997-1997, condamné pour complicité de violence en réunion, avec arme et préméditation et pour complicité de destruction de biens.Georges Theil (FN) 2001,  condamné pour contestation de crimes contre l’Humanité. 2004-2006, de nouveau condamné pour contestation de crimes contre l’humanité.Guy Cannie (FN) 2009-2011, condamné pour escroquerie en bande organisée.Jacky Codvelle (FN) 1990, condamné pour avoir mis le feu à la voiture du député du Rhône et maire PS de la ville, Jean Jacques Queyranne pour fêter le 14 juillet.Jacques Bompard (FN) 2008-2010, mis en examen pour prise illégale d’intérêt.Jacques Coutela (FN) 2011, mis en examen pour incitation à la haine raciale suite à son apologie d’Anders Behring Breivik, auteur des attentats d’Oslo.Jean Holtzer (FN) 1990, ex-candidat FN aux cantonales a été reconnu coupable de vol à main armé pour avoir braqué une banque (8 ans fermes). Cet ancien avocat général avait un jour réclamé la peine de mort pour une histoire identique.Jean-Claude Poulet (FN) 1992, condamné pour avoir battu sa femme pendant quinze ans pour "la stimuler au travail... Il fallait que je la stimule assez fréquemment"Jean-Marc Maurice (FN) 2004 à 2009- 2010 à 2011, 6 condamnations. Condamné pour outrage à agent dépositaire de l’autorité publique, vol, escroquerie, banqueroute, travail dissimulé et non déclaré, abus de bien sociaux.Jean-Marie Le Chevallier (FN), condamné pour subornation de témoin dans l’affaire du meurtre de son directeur de cabinet.Jean-Yves Douissard (FN) 1999-2002, condamné pour incitation à la haine raciale.Joël Klein (FN) 1998, condamné pour coups et blessures sur un Nord-Africain.Laurent Mirabeau (financier de JM LePen) 1994, condamné pour escroquerie et exercice illégal de la profession de banquier.Louis Aliot (FN) 2008, condamné pour diffamation.Louis de Noëll (FN) 1997, condamné pour détournement de fond. Il avait utilisé de l’argent de la société dont il est le gérant pour s’acheter un appartement à Paris, un autre à Perpignan et une villa sur la mer. 1 an avec sursis et 50000F d’amende.Marc Georges (FN) 1995, condamné pour avoir blessé par balle un jeune homme.Marc Lyoen (FN) 1997, condamné pour avoir employé des clandestins.2008 : Candidat régulier du F.N condamné cette fois pour fraude au RSA. L’ancien dirigeant départemental du FN devra payer une amende de 500 euros et rembourser 15 000 euros au Conseil Général de Maine et Loire. Marcel Mazières (FN) 1995, condamné pour avoir envoyé à un professeur de philosophie une lettre anonyme injurieuse. Extrait : « Vous transformez nos classes en goulag politique, votre aspect physique est disgracieux et, apprenant que vous êtes homo, cela est risible ».Marine Le Pen (FN) 2008, condamnée pour diffamation.Pascal-Bernard de Leersnyder (FN) 1991, condamné pour actes de torture sur un enfant de cinq ans.reconnu coupable de violence sur mineur pour avoir appris l’allemand au fils de sa compagne à coup de poing (jusqu’au sang) et pour lui avoir plongé la tête dans les WC ( "Il n’était pas digne de la salle de bains" ). 13 mois de prison dont 10 fermes.Patrick Bassot (FN) élu dans le Vaucluse 2012, a été condamné à 1.000 euros d’amende pour « incitation à la discrimination, à la haine et à la violence à l’encontre des immigrés ».Patrick Binder (FN) 2010-2011, condamné pour injure publique et provocation à la haine raciale. 2004-2005, condamné pour injures racistes en public.Philippe Bernard (FN) 2004-2008, mis en examen pour faux et falsification, abus de confiance et escroquerie.Philippe Viard (FN) 1998, mis en examen et probablement condamné depuis pour discrimination en raison de l’origine, de l’appartenance ou la non-appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation ou une religion non déterminée. Condamné pour injures et pour délit de fuite après avoir renversé un  enfant.Pierre Van Dorpe (FN) 1989, condamné pour avoir tiré à l’aide de son fusil à pompe sur un groupe de jeunes d’origines maghrébine en blessant au dos l’un d’eux parce qu’il faisait trop de bruit. Le FN lui paye ses 15 000F de caution. 15 mois avec sursis.Raynald Liekens (FN) 1994, condamné pour le meurtre d’une juive. Il a déclaré : « Elle était plus gentille avec moi que personne ne l’avait été jusque-là. Mais, quand j’ai appris qu’elle était juive, j’ai décidé de la tuer car les juifs sont les ennemis de la race blanche ».Richard Jacob (FN) 2010-2011, condamné pour outrage et rébellion.Roger Fabregues (FN) 1996, condamné pour trafic de drogues. Il avait profité d’un voyage au Maroc pour importer du haschisch (2 ans de prison).Sylvain Ferrua (FN) 1996, condamné pour proxénétisme 1 ans avec sursis et 50000 F d’amende.Tanguy Deshayes (FN) 2008-2009, mis en examen pour menaces de mort, il a confirmé en être l’auteur. Quelques années auparavant il avait été condamné pour bagarre ainsi que pour port d’arme.Valls et André (FN), condamnés pour violence avec arme.Xavier Voute (FN) 1997, condamné pour avoir aspergé de gaz lacrymogène des militants de Ras l’Front (mouvement anti-FN).Yannick Lecointre (FN) 2010-2011, condamné pour trafic de drogue (transport, détention, acquisition, cession et emploi non autorisés de stupéfiants).

        Jean-Marie Le Pen (FN) : reconnu coupable par le tribunal administratif de fraude fiscale

      (Redressement de 1,4 Millions de Francs), reconnu coupable d’apologie de crime de guerre dont la déportation pour l’édition d’un disque sur lequel on peut entendre « un hymne du parti nazi » et "Vive Hitler", reconnu coupable d’antisémitisme insidieux, reconnu coupable de banalisation d’actes jugés constitutifs de  crimes contre l’humanité (11/10/1989) pour avoir qualifié les chambres à gaz de « point de détail » de la 2ème guerre mondiale, reconnu coupable de captation d’héritage, 5000F à verser, reconnu coupable d’agression d’un candidate socialiste, 3 mois avec sursis, 20 000F d’amende, 2 ans d’inéligibilité, reconnu coupable d’avoir tenu des propos sur l’inégalité des races avec B.Megret. Condamné à verser 10 000F a L’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) et à publier à ses frais le jugement dans 3 hebdomadaires (30 000F par publication).

      Liste de ses condamnations :1960, condamné pour menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de Police.1964, condamné pour coups et blessures volontaires.1969, condamné pour coups et blessures volontaires.1971, condamné pour apologie de crime de guerre.1986, condamné pour antisémitisme insidieux.1986, condamné pour apologie de crimes de guerre dont la déportation.1987, condamné pour provocation à la haine, à la discrimination et à la violence raciale.1991, condamné pour trouble manifestement illicite à l’ordre public.1991, condamné pour banalisation de crimes contre l’humanité et consentement à l’horrible.1992, condamné pour diffamation.1993, condamné pour injure publique.1995, condamné pour oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer.1996, condamné pour avoir tenu des propos ayant gravement porté atteinte au président du tribunal d’Auch.1997, condamné pour avoir injurié l’association Ras l’front (mouvement anti-FN) de « mouvement de tueurs de flics ».1997, condamné pour avoir injurié le président de SOS-Racisme.1997, condamné pour banalisation de crimes contre l’humanité et consentement à l’horrible.1998, condamné pour injures publiques et violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions.1998, condamné pour avoir présenté une tête en carton à l’effigie de Catherine Trautmann.1998, condamné pour avoir déclaré « Je crois à l’inégalité des races ».1999, condamné pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre.2002, condamné pour avoir reproduit sans autorisation un reportage de treize photographies prises par l’AFP.2004, condamné pour provocation à la haine raciale.2005, condamné pour incitation à la haine raciale.2008, condamné pour complicité d’apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l’humanité.

      Source médiapart


    • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 16:58

      si vous en connaissez des plus intègres qu’au FN-RBM, donnez-moi vite la liste de ces partis


    • plancherDesVaches 9 juillet 2012 16:58

      Voter F-Haine est de toute façon une erreur grave.

      Les vieux Allemands avec lesquels j’ai discuté m’ont tous dit qu’ « ils ne savaient pas » ce qu’Hitler leur réservait.

      Et c’est néanmoins très pratique car, quoiqu’il se passe, c’est toujours de la faute des autres.

      Et ça, c’est le pied. smiley


    • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 16:59

      Mais c’était avant Marine Le Pen, allez vous coucher maintenant, bonne nuit smiley


    • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 17:01

      Vous avez encore de veux réflexes gauchistes, vous, pas grave, vous finirez pas changer d’avis.
      Car il n’y a que les imbéciles etc...


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 17:04

      Maintenant il existe un mur des condamnation... ^^


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 17:04

      condanations !


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 17:05

      condamnations... Je vais y arriver, désolé !


    • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 17:09

      Vous pourriez dresser la liste des condamnations des autres partis, svp, merci .
      De plus, depuis que Marine est à la tête du mouvement, c’est différent.
      En outre , il est question de l’Europe dans l’article et je suis d’accord aussi pour sortir de cette usine à gaz européenne.
      Vos commentaires ressemblent à ceux de « Morice », un cousin ?


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 17:14

      Flute et pipeau...


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 17:15

      Et Morice fait beaucoup moins de fautes d’orthographe que moi, c’est d’une évidence... ;)


    • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 17:25

      Marine Lepen condamnée...

      En octobre 2008, Louis Aliot, secrétaire général du FN, avait accusé Christian Baeckeroot, un ancien cadre du FN, d’avoir traité Roger Holeindre de « merde », d’« ordure » et de « salopard ». Marine Le Pen ayant repris ces accusations dans une lettre ouverte à Carl Lang, Christian Baeckeroot porte plainte pour diffamation contre Marine Le Pen et Louis Aliot, qui sont condamnés à 1 500 € d’amende avec sursis et à verser solidairement 1 000 € au plaignant au titre des dommages et intérêts, et 500 € chacun au titre de l’article 475-1 du Code de procédure pénale. Leur peine est aggravée en appel en janvier 2011 et les dommages et intérêts passent notamment à 5 000 €... (widipedia)

      Marine lepen mise en examen :

      La présidente du Front national Marine Le Pen comparaîtra le 11 octobre devant le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais) pour l’affaire du « faux tract » de Hénin Beaumont...
      (Libération)

      ca commence bien...


    • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 18:52

      Hé bien, Aliot peut lui aussi se montrer grossier quand on l’attaque comme d’autres l’ont été souvent dans les autres partis.
      Ce que je comprends même si je ne souscris pas. Mais parfois, avec certaines engeances, j’ai du mal, moi aussi à garder mon calme...


    • non667 9 juillet 2012 21:37

      à king
      si la famille le pen avait seulement détourné 1 € cela aurait fait la 1 des médias pendant toute l’année et tu n’aurais pas manqué de le rappeler !
      mais le passage de joxe ,badinter ,dumas ,charasse au gouvernement et qui malgré toute leur envie n’ont rien pu faire  vaut un blanc seing à jmlp . même pour l’héritage lambert !
      réaction critique qui s’applique 100 fois plus a l’umps qu’au fn smiley smiley
       !
       


    • ALasverne ALasverne 10 juillet 2012 11:14

      Sans doute intéressant ton message...Mais il faut faire des paragraphes, sauter des lignes régulièrement pour un texte sur écran, sinon c’est illisible... smiley


    • ALasverne ALasverne 10 juillet 2012 11:16

      Mon message au-dessus était destiné au texte de Prismo Esse - j’avais pas vu le long échange qui suivait et qui me repoussait derrière ;)


    • Beaurepaire Beaurepaire 10 juillet 2012 11:33

      Je crois que le système et ses marionnettes - que symbolisent bien l’image de kingfausto, un enfant qui mange des saloperies genre Mac Do - ne doivent pas s’imaginer ne plus entendre parler de Marine et de son équipe lol. Le combat ne fait que commencer !

      Marine depuis Tours est passée de 9 à 18% soit 6.400.000 voix. C’est beaucoup que les 4.800.000 de 2002. Cet électorat est aussi très différent de son père. Il est le plus jeune de France et de + en + féminin. Ils sont là pas seulement pour contester le système. C’est un vote d’adhésion. Et on l’a vu aux législatives et aux cantonales beaucoup d’électeurs de droite comme de gauche votent RBM au 2e tour. Ce n’est plus la haine comme en 2002 et 2007. 

      Ces citoyens, et c’est mon cas,sont là pour un programme basé sur des analyses de grands économistes qui s’avèrent chaque jour un peu plus vraies. Marine propose des solutions protectionnistes, de contrôler les banques, de nationaliser Total et Areva, d’imposer les entreprises du CAC au moins autant ou plus que les PME. Un programme aussi très social le SMIC, aider les PME, les pêcheurs, l’agriculture familiale, les parents isolés... 

      Ce programme est chiffré et très complet. Il se soucie même de protection animale ou du contenu de notre assiette (halal pour les non-musulmans et OGM) !

      Ces solutions ont permis à l’Argentine et la Russie de sortir de crises analogues en 2000/2001. Certes 82 % des Français assistent encore impassibles au versement de dizaines de milliards pour payer la dette de nos voisins par les incapables de l’UMPS. Cependant le chiffre des béni/oui/oui risque de baisser le jour où ils comprendront que ce ne sont pas Hollande et Sarko qui vont payer, mais eux et leurs enfants. Et ce jour est proche ! 

      Marine partage avec NDA et le Chévenement de 2002 la volonté de refaire de la France une nation puissante et indépendante... et pas un état vassal d’une Europe à la botte des capitalistes allemands revanchards, de l’OTAN, du Qatar. 

      Et puis en ce début de siècle qui ne voit pas l’alliance qui se renforce chaque jour un peu plus des financiers de Wall Street avec les communistes-capitalistes chinois et les émirats islamistes. 

      Chez nous la laïcité et la sécurité sont menacés par des islamistes souvent liés à la délinquance. Arnaud Montebourg et Marine ont pu voir Le Figaro soutenir Mélenchon candidat certes des islamistes, mais surtout des vieux communistes et des jeunes gauchistes, pour servir les intérêts de Sarko et de la Parizot.

      Les émirats semblent tirer leurs épingles du jeu. Avec notre argent ils implantent l’islam et achètent notre patrimoine national et privée. Montebourg a pu empêcher que des fonds du Qatar aillent à des chefs d’entreprises islamistes et soient répartis aux PME. Mais ne va t’il pas se faire acheter comme Sarko ? http://www.leparisien.fr/economie/fini-le-fonds-banlieues-vive-le-fonds-pme-23-06-2012-2062219.php 

      On peut choisir de résister ou comme en 40 capituler. D’ailleurs les gaullistes comme Couteaux, NDA, Florian Philippot ont choisi leur camp. Se faire traiter de nazi ou de fasciste par des gens qui vénèrent Mitterrand, Jospin, Hollande, qui l’ont été ou n’ayant pas l’âge c’étaient leurs pères est habituel.

      J’ai connu cela enfant. Chez nos voisins le père tirait avec une carabine à jumelle sur les aviateurs américains. Il servait une pièce de la Flak en Autriche. Les Allemands ont vu qu’il aimait tuer. Son fils, un peu simplet, le prenait pour un héros. pour ces faits ignobles. J’avais 14 ans le jour où ils m’ont expliqué qu’ils avaient craché en 40 sur des réfugiés juifs. Ils étaient PSU, puis Lutte Ouvrière. Pour eux de Gaulle était un fasciste, Giscard un ancien officier SS . Marchais n’avait jamais été travailleur volontaire... http://www.de-gaulle-edu.net/recreation/caricatures/galerie/images/pcf/vivelarepublique.jpg



    • Yurf_coco Yurf_coco 10 juillet 2012 13:06

      A vomir !


      C’est contre l’extrême droite qu’il fallait lutter en 40... pas contre les républicains... Et croyais moi, on est des millions encore là pour continuer le combat contre vous !


    • louphi 10 juillet 2012 13:43

      Prismo Esse

      C’est génial d’avoir reproduit cette biographie plus qu’éloquente de Jean Marie Le Pen.

      Joli coup. 


    • doslu doslu 10 juillet 2012 14:10

      AHHHHH la le pen

      Le Procès du livre de Caroline Fourest et Fiammetta Venner devient celui de « Marine Le Pen »
      http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2012/07/06/2355-le-proces-du-livre-de-caroline-fourest-et-fiammetta-venner-devient-celui-de-marine-le-pen

      trés instructif sur le comportement de la blondasse et de ses sbires


    • Yurf_coco Yurf_coco 10 juillet 2012 15:39

      Vous avez de sérieux problème concernant l’Histoire mon bon Actias... à un tel niveau ce n’est plus du gouroutisme, c’est pathologique...


      Là vous avez atteins le paroxysme du déni d’extrême droite...

      Je vous remets les faits : Avant guerre existait les Ligues (ndlr d’extrême droite), toute monarchique et antisémite, sauf pour une seul (La croix de feux (Colonel laroque) ce à quoi vous faites peut être référence... (la seule) c’est bien maigre de ne garder que ça, et d’occulter le reste) :

      Ces ligues (que tout le monde pourra aller vérifier) : 
      - Action française (par Charles Mauras)
      - Solidarité française (ça sentait déjà bon)
      - jeunesse française (ça vous rappel quelque chose ça ?)
      - La Cagoule (qui va tenté de faire un putsch)

      Ces ligues se définissent comme antiparlementaire, parfois paramilitaire) et organise les émeutes du 6 février 1934, manifestation clairement antiparlementaire... ça en dit long sur l’idée de la république sous l’extrême droite (1800 blessé : police, pompier etc...)

      Sous l’occupation, certes certains se range du coté de La Roque... mais l’extrême droite, sous Charles Mauras (Action française) est le seul mouvement français, qui au contraire soutient Vichy, les déportations et donc l’occupation.

      Ou encore Joseph Darnand qui va créer LA MILICE... dont la réputation n’est plus à faire.


      Et vous osez dire que c’est l’extrême droite qui définis la naissance de la résistance... alors qu’ils ont soutenu l’occupation (même si pas tous, la position de l’extrême droite n’est pas ce qu’on peut appeler clair... ce qui aurait du être.

      Voyez vous, au lieu de me traiter de facho (pour noyer le poisson), vous ne devriez pas cité l’histoire de l’extreme droite... car son tableau n’est pas jolie jolie

    • Yurf_coco Yurf_coco 11 juillet 2012 00:28
      C’est plutôt : « on a trouver des résistants dans l’extrême droite et on a trouver des collabos chez les communistes », admettez le !

      Vous dites que les communistes ont été collabo pour qui ? une poignée de personnes ? Froussard qui a été ministre sous pétain, ou Doriot, qui a juste tourné extrême droite pour se battre contre les communistes justement ?

      Est-ce là votre argument ?

      Les communistes (le peu qu’il en restait) ont été pourchassé par la police française de Vichy et déporté !
      Je vous donne le chiffre officiel : 20 000 communistes fusillés ! Pourchassé par l’extrême droite en place. Et l’extrême droite fidèle à elle même, continue cette guerre contre le communisme (pour pas perdre de client), comme vous, toujours maintenant !
       
      Votre manège qui consiste à pointé du doigt les autres, pour esquiver comme un froussar la vérité est affligente. C’est de la manoeuvre politique que JMLP et Marine font très bien depuis des années, et ça fonctionne tellement bien que vous utilisez la même technique aujourd’hui. 

      Vous dites des mensonges, pour que des crédules attrapent le virus

      Alors je fais une petite piqure de rappel :

      Joseph Darnant, ancien combattant de la première guerre, activiste d’extrême droite a créer sous l’occupation, la MILICE. la police nazi française en gros. Voici tout simplement l’introduction de l’article sur la milice dans wikipedia :

      La Milice française, souvent appelée simplement Milice, fut une organisation politique et paramilitaire française créée le 30 janvier 1943 par le gouvernement de Vichy pour lutter contre la Résistance, qualifiée de terroriste. Supplétifs de la Gestapo et des autres forces allemandes, les miliciens participèrent aussi à la traque des Juifs, des réfractaires au STO et de tous les déviants dénoncés par le régime de Vichy et les collaborateurs parisiens. C’était aussi la police politique et une force de maintien de l’ordre.

      Le chef officiel de la Milice était Pierre Laval, Chef du gouvernement, mais le véritable responsable de ses opérations était son secrétaire général, Joseph Darnand, fondateur du Service d’ordre légionnaire (SOL), précurseur de la Milice française.

      Organisation de type fasciste, elle se voulait un mouvement révolutionnaire, à la fois antirépublicain, antisémite, anticommuniste, anticapitaliste, nationaliste et autoritaire. Elle sembla avoir ambitionné de devenir l’équivalent d’un parti unique de l’État français. Sa montée en puissance marqua en tout cas, selon Robert Paxton et Stanley Hoffmann, la fascisation finale du Régime de Vichy.

      Comme les nazis, les miliciens usaient couramment de délation, de torture, de rafles, d’exécutions sommaires et arbitraires, voire de massacres. Leur pratique systématique de la violence et leurs nombreuses exactions, tout comme leur collaborationisme jusqu’au-boutiste, contribuèrent à les faire rester très minoritaires au sein d’une population qui les rejetait largement. La Milice n’eut jamais plus de 35 000 membres (29 000 adhérents en automne 1943 selon Francis Bout de l’An, sur lesquels, d’après le chef du service des effectifs, l’enseigne de vaisseau Carus, seulement 10 000 étaient actifs). Même après son développement en zone nord, la Milice ne dépassera jamais 15 000 militants réels au total.

    • Cadoudal Cadoudal 11 juillet 2012 00:30

      Darlan 1941 :
      « Je suis un homme de gauche »


    • Yurf_coco Yurf_coco 11 juillet 2012 09:51

      Bien sûr...


    • Prismo Esse Prismo Esse 11 juillet 2012 13:36

      @ actias ! Vous soutenez donc que ceux qui défendait l’occupation allemande contre le bolchévisme faisaient partis avec les bolchévique des résistants contre l’occupation allemande ?
      C’est pitoyable de maladresse et de négationnisme imbécile.

      Une misérable idiotie...


    • latortue latortue 9 juillet 2012 16:35

      Moi je ne trouve absolument pas cet article confus ,quand a dire que le vote de l’auteur n’est pas assumé c’est ridicule ,ce vote est le fruit d’une réflexion saine que peu d’électeur ont faite ,car ,il ce sont contenté ,sans se poser trop de question, de voter pour celui qui parle le plus fort et qui brasse du vent dixit le sieur Mélenchon qui n’a basé sa campagne que sur le refus du FN ,comme si cela était le sujet du monde ouvrier qu’il était censé représenter .Quand on veut dénigrer un parti ,on agit de manière a apporter a ses électeurs ce que ce parti n’apporte pas ,que nous a apporté Mélenchon a part des cris, des insultes et de la provocation !!..............RIEN .Voir ici sa couadise en provoquant avec délectation ce pauvre type alors que son garde du corps est a deux pas ,triste personnage que ce bonhomme

      http://www.youtube.com/watch?v=etdtZN0BU3s&feature=channel&list=UL

      Merci a l’auteur pour sa franchise ,et ,je pense que l’avenir apportera de l’eau a votre moulin ,vous avez fait il me semble le bon choix ,en accord avec votre conscience et sans vous soucier des calomnies idiotes qui fleurissent sur MLP .
      Quand nous sommes dans l’isoloir chacun vote en son âme et conscience, mais combien ce sont posé la question est ce que mon vote est le bon !!!!!!!!!!!! vous au moins vous avez eu cette démarche avant et c’est tout a votre honneur .



      • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 16:06

        Vous prêchez pour votre « paroisse », réaction de dénigrement normale, habituelle qui ne convainc plus personne à part une poignée de personnes qui essaient de justifier leur haine


      • Yurf_coco Yurf_coco 11 juillet 2012 00:43

        Quel déni.


        Dans cet articles, les phrases sont pourtant pas compliqué. 



      • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 15:53

        « Au risque de passer pour un imbécile, je n’ai pas changé d’avis et je suis persuadé, sans toutefois savoir expliquer »....

        Vous avez gagner, maintenant c’est public...


        • Prismo Esse Prismo Esse 9 juillet 2012 15:54

          « Au risque de passer pour un imbécile, je n’ai pas changé d’avis et je suis persuadé, sans toutefois savoir expliquer »....

          Vous avez gagné, maintenant c’est public...


          • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 16:01

            Beau travail de l’auteur et courageux article.
            En espérant que les commentateurs se montreront corrects avec vous



            • alinea Alinea 9 juillet 2012 16:27

              C’est gentil de nous faire part de toutes vos hésitations en faisant votre marché ! Vous avez bien fait de voter le Pen parce que c’est un vote qui ne sert à rien, peut-être juste à rassembler ceux qui ne savent pas, pour ne pas dire les ignorants, assez égocentrés pour ne pas penser.
              Vous nous rassurez : vous êtes un gentil, vous regardez tout le monde ; vous avez fait montre d’un grand courage pour passer à l’acte. Bravo !


              • Alicia fFrance aliciabx 9 juillet 2012 16:55

                Oui deux députés à l’assemblée, c’est peu pour représenter 6.5 millions personnes, grâce à l’UMPS qui a asphyxié les petits partis depuis 30 ans.
                Quant au vote ces électeurs comme celui de l’auteur, ils serviront très bientôt.


              • non667 9 juillet 2012 21:50

                à alinea
                c’est un vote qui ne sert à rien
                propos ’une laquais du N.O.M. umps modemeelv+fdg .
                chaque vote rapporte une petite somme et permet a ce parti de continuer à exister et à proposer SEUL une alternative a la dictature du N.O.M.


              • SergeL SergeL 10 juillet 2012 11:54

                 

                c’est peu pour représenter 6.5 millions personnes

                FN : législatives 2012 :

                3 528 663 voix soit 3 millions de moins.

                2 députés, c’ est le refus de 80 % des électeurs de confier des responsabilités à ce parti.

                À la proportionnelle, le FN vaut 8 % !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

cliquet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès