Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi je défends Georges Frêche

Pourquoi je défends Georges Frêche

Même si j’ai des attaches personnelles à Montpellier et que j’aime cette ville, je ne connais Georges Frêche ni de près ni de loin, je ne l’ai jamais rencontré et je ne me suis jamais trouvé sur son chemin.

Je ne partage pas bon nombre des idées qu’il exprime entre deux vitupérations.

Je n’aurais donc, a priori aucune raison de prendre sa défense.

Mais voilà, je trouve la belle unanimité, l’indignation générale, le haut de coeur collectif, un peu trop consensuels pour être tout à fait honnêtes. Les félicitations de Fillon, aux socialistes pour leur action (bien que tardive) me posent problème.

Que voulez-vous, j’ai la confiance plutôt émoussée. Quand par les temps qui courent, tout le monde dit la même chose, ça me semble suspect. J’ai donc décidé d’y aller voir par moi même d’un peu plus près.

Il semble, par les témoignages de ceux qui l’ont approché, que le type est plutôt horrible, pas de ceux dont on rêve d’emblée d’être le copain. Arrogant, méprisant, imbu de sa personne, mégalomaniaque, injurieux à l’encontre de ceux qui voudraient s’opposer, souvent incapable de se contrôler et de retenir ses paroles, populiste et condescendant quand le besoin (électoral) s’en fait sentir, il a une tronche pas très catholique.

Tout cela sur le plateau de la balance, ça la fait lourdement pencher du mauvais côté.

Que peut-on mettre de l’autre côté pour équilibrer ? D’abord il doit bien avoir des amis quand même, des gens qui dinent avec lui, qui plaisantent avec lui, qui le trouvent sympa, plein d’humour... (Même Franco faisait sauter ses petits-enfants sur ses genoux).

Ensuite de l’avis général ce fut un bon maire pour Montpellier. La ville est parmi les plus vivantes, les plus dynamiques de France. Elles comptent parmi celles où il fait bon vivre. J’aimerais bien que Limoges ait le quart du dynamisme de Montpellier, même au prix d’un maire peu avenant.

On peut le remercier pour la restauration du vieux Montpellier, où il fait bon flâner, pour le tramway, pour le superbe musée Fabre, moins pour le quartier néo-romain d’Antigone et sa mégalomanie...

Et maintenant venons en au coeur du sujet , à ce qui fait polémique.

D’abord ce fameux « cours » aux étudiants de Droit (2008) , cours ou plutôt sketch digne de Coluche, où il dessine les contours de son action politique.« La politique c’est une affaire de tripes, c’est pas une affaire de tête, c’est pour ça que moi quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. ..Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse. »

Ou encore, définissant le cours de son mandat à la tête de la région : « aujourd’hui je fais ce qui m’intéresse, comme Président de Région, j’aide les lycées, j’aide la recherche et quand je ferai campagne, dans deux ans pour être de nouveau élu, je ferai campagne sur des conneries populaires, pas sur des trucs intelligents que j’aurai fait. Qu’est ce que les gens en ont à foutre que je remonte les digues, les gens s’occupent des digues quand elles débordent, après ils oublient, ça les intéresse pas, les digues du Rhône, les gens ils s’en foutent, ah à la prochaine inondation, ils gueuleront qu’on n’a rien fait. Alors moi je mets beaucoup d’argent sur les digues du Rhône, mais ça ne me rapporte pas une voix, par contre si je distribue des boites de chocolat à Noël à tous les petits vieux de Montpellier, je ramasse un gros paquet de voix. (…) « j’engrane » les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul, etc… ça un succès de fou, ça a un succès fou. iIs disent, merde, il est marrant, c’est un intellectuel mais il est comme nous, quand les gens disent "il est comme nous", c’est gagné, ils votent pour vous.(...)

Vous faites des trucs, vous vous faites élire, 6 ans. Les 2 premières années vous devenez maximum impopulaire, vous leur tapez sur le claque bec, etc… ah salop le peuple aura t’a peau, on t’aura, moi je dis cause toujours, je vous emmerde. Ensuite 2 ans vous laissez reposer le flan, vous faites des trucs plus calmes. Et les deux dernières années, plus rien du tout, des fontaines, des fleurs, et des bonnes paroles, je vous aime, oh catalans, je vous aime, oh occitans mes frères... »

Alors je sais. Vous vous dites : « C’est ça, votre défense de Frêche ? Quel cynisme, quel mépris ! A en vomir »

Sauf que, ce que dit Frêche avec sa faconde vulgaire, sa franchise brutale, son mépris affiché, croyez vous que les autres ne le font pas ?

Et pendant les deux premières années du mandat, lui au moins fait des choses utiles (aider les lycées, la recherche, remonter les digues), au lieu de piquer l’argent des pauvres pour faire cadeau du bouclier fiscal aux copains, de sacrifier les services publics, de démanteler la recherche et l’enseignement, et de monter les citoyens les uns contre les autres.

Quant à l’approche des élections, ne vaut-il pas mieux inaugurer les chrysanthèmes que de faire ressurgir l’éternel sujet de l’insécurité, fonds de commerce dangereux à terme puisque à chaque fois celui qui en vit et n’a rien réglé dans l’intervalle fait la démonstration de son incompétence . Il n’y a que les vieux pour se laisser prendre à l’agitation.

J’ai passé la diatribe sur les catalans, que vous trouverez si vous lisez l’intégralité du texte. Mais on sait bien que le racisme anti-catalans ou anti-auvergnats n’est pas punissable, contrairement à d’autres.

Venons en à ce qui a fait scandale, dont on a tiré une phrase en général bien exploitée.

 

L’équipe de France de foot "Dans cette équipe, il y a neuf Blacks sur onze. La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre (...). S’il y en a autant, c’est parce que les Blancs sont nuls (...). Bientôt, il y aura onze Blacks. Quand je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine."

Grossièrement exprimé, certes... Mais raciste ? Ou alors raciste anti-blancs ! Que constate-t-il ici ? La plus grande volonté des blacks pour s’en sortir ?

Evidemment, ce qui a été retenu c’est : « Georges Frêche déclare qu’il y a trop de blacks dans l’equipe de France » Résumé succinct, non ?

 

Les Harkis : Encore plus caricatural. Lors d’une cérémonie au monument aux Morts, deux harkis qui ont rejoint l’UMP, interpellent le Président de la Région. Celui-ci, en colère leur répond :

« Vous, vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps. .. Alors, vous êtes allés à Palavas avé les députés gaullistes, avé les gaullistes qui ont laissé les harkis se faire massacrer en Algérie. Faut-il vous rappeler que 90 000 harkis ont été égorgés comme des porcs parce que l’armée française les a laissés seuls là-bas ? Alors vous êtes vraiment d’une incurie incroyable . Vous ne connaissez pas l’histoire. Alors écoutez, moi je vous ai donné votre boulot de pompier, gardez-le et fermez votre gueule. Gardez-le et fermez votre gueule ! Hein ? Je vous ai trouvé un emploi et je suis bien remercié. . Allez avé les gaullistes vos frères à Palavas, vous y serez très bien. Ils ont massacré les vôtres en Algérie et encore vous allez leur lécher les bottes. Mais vous n’avez rien du tout, vous êtes des sous-hommes ! Vous n’avez rien du tout, vous n’avez aucun honneur, rien du tout. Il faut que quelqu’un vous le dise, vous êtes sans honneur, vous n’êtes même pas capable de défendre les vôtres. Voilà. Voilà. Alors, dégagez. »

Résumé de la Presse bien pensante : Georges Frêche traite les harkis de sous-hommes. On peut juger !(même si la délicatesse n’apparait pas dans le propos, ce qui est un autre problème). D’ailleurs Georges Frêche a été relaxé pour ces propos, la cour spécifiant que :« les propos ne s’adressaient d’aucune manière à la communauté harkie mais à deux individus ».

 

Enfin, dernier épisode, l’affaire Fabius. Rappel de l’historique. Laurent Fabius, brouillé avec Frêche depuis quinze ans, déclare sur Europe I ,qu’il ne serait pas sûr s’il était en Languedoc-Roussillon de voter Frêche. Réponse par retour du courrier : « Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème : il a une tronche pas catholique. ».Mais poursuivons : « Enfin je n’en sais rien, peut-être après tout que je voterais pour lui »

Bien entendu nos médias ont vu là, immédiatement une odieuse attaque antisémite. Quelle honte ! La meute hurlante s’est déchainée, comme si elle n’attendait que cela, faisant fi du sens de l’expression. Au fait si on disait cela d’un parisien, dirait on que c’est une odieuse attaque anti parisiens, à un charcutier que c’est une violente attaque anti charcutiers ?

Et au fait qu’en est-il de Laurent Fabius ? «  Issu d’une famille juive, Laurent Fabius a été élevé dans la religion catholique. Il se définit aujourd’hui comme "agnostique" et "laïque dans l’âme", tout en reconnaissant : "L’opinion me considère comme juif [...]. Dès lors, je laisse dire, j’assume et même je revendique." (L’Express.fr – 4 Février 2010)

Le procès d’anti-sémitisme tombe un peu à plat, non ? Sans parler des relations privilégiées de l’ancien maire de Montpellier avec les juifs...

 

Voilà de quoi réfléchir. Georges Frêche tout noir ou tout blanc ? Sans doute bien loin de ces stéréotypes.. Sans doute souvent piégé par ses propres défauts. Mais qu’on attend au tournant, comme si guetter chacune de ses paroles pour y trouver un dérapage (au besoin en les arrangeant un peu) était devenu un sport médiatique et politique.

Remarquez qu’à droite l’avalanche de propos racistes de l’un ou de l’autre ne déchaine aucune passion. Sans doute les blagues racistes du Ministre de l’Intérieur sont elles moins scandaleuses que celles de Georges Frêche puisqu’elles font s’esclaffer Copé.

Il est d’ailleurs marrant de voir certains socialistes comme Bartolone et même Martine Aubry demander de ne voter Frêche en aucun cas, quitte à laisser passer la droite. Laquelle avec Jacques Blanc a gouverné sans complexe avec le FN. Bravo les Socialistes !

Enfin selon un sondage, 64% des français approuvent Martine Aubry de présenter une liste anti Frêche.

Heureusement pour lui ce n’est pas l’ensemble des français qui votent. On verra bien.

Finalement si je votais en Languedoc-Roussillon, il se pourrait bien que je vote pour ce vieux type ignoble à la tronche pas catholique.

 

http://www.perpignan-toutvabien.com/post/2009/02/19/Georges-Freche-%3A-Je-fais-campagne-aupres-des-cons-et-la-je-ramasse-des-voix-en-masse

http://www.acrimed.org/article2341.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Philou017 Philou017 5 février 2010 11:59

    Bien dit. Moi aussi, j’aurais envie de voter Frêche rien que pour embêter les imbéciles.

    Ces basses manœuvres me paraissent venir en droite ligne du pouvoir Sarkosiste, qui utilise et instrumentalise Frêche pour déstabiliser le PS. Cela avec la collaboration active du microcosme médiatique, sans doute inspiré par quelques éditocrates dument mandatés.

    Bien plus écoeurant que les quelques propos à l’emporte-pièce du trublion en question. L’accusation sur la « tronche pas catholique » défonce le mur du ridicule, mais rien ne leur fait peur....


    • Algunet 5 février 2010 18:14

      D’accord avec vous mais dire « Ces basses manœuvres me paraissent venir en droite ligne du pouvoir Sarkosiste, qui utilise et instrumentalise Frêche pour déstabiliser le PS. » me semble un tantinet exagéré !!! C’est comme si vous disiez : "Chez moi (Languedoc Roussillon) il a fait froid cet hivers et vu les impôts locaux que je paie, c’est pas normal et c’est surement Sarko (et sa bande) qui a du fomenter une manip avec les sceptiques du réchauffement climatique...


    • Philou017 Philou017 5 février 2010 21:21

      Bien sur que si, il y a toutes les raisons de le penser.

      Pourquoi les médias font-ils tout un tintouin autour d’une phrase somme toute anodine en essayant d’y glisser je ne sais quel antisémitisme ?
      Le tout évidemment en pleine campagne juste avant les élections. En 2002, TF1 avait accru de façon considérable ses reportages sur la délinquance afin de favoriser la droite.
      En 2007, les médias avaient poussé Ségolène pour qu’elle soit élue candidate, avant de la descendre une fois désignée.
      Il faut être naif pour ne voir là-dedans que des hasards. De nos jours, la télé est le principal instrument de pouvoir pour influencer les gens.
      Et ca marche ! Contre toute raison, le PS a désigné une nouvelle candidate en se mettant à dos les militants du Languedoc Roussillon...


    • morice morice 6 février 2010 10:46

      « sous hommes »


      la honte, oui !!! 

    • cathy30 cathy30 5 février 2010 12:42

      Yralim
      nous aussi nous voterons Freche, et pour une fois ce ne sera pas contre quelqu’un, mais pour. Un vote anti-cons.


      • morice morice 6 février 2010 10:47

        vous allez voter pour un con, en pire dans ce cas.


      • Libera menso Libera menso 5 février 2010 12:51

        La vie des grandes gueules est vraiment formidable. Ils sont grossiers, insultants, vantards. Ils écrasent tout le monde autour d’eux en se faisant passer pour le nombril du monde et le jour où en raison de leurs multiples débordements quelqu’un a enfin le courage de se mettre en travers de leur chemin, il y a toujours une bonne âme pour les présenter comme des victimes. Faut croire que la sobriété c’est pas vendeur alors que la vulgarité ça c’est vraiment pittoresque !


        • yralim yralim 5 février 2010 16:41

          Je ne suis pas foncierement en désaccord avec vous sur le fond, mais là n’est pas mon propos. 

           Grande gueule ? oui, grossier surement, L’ennui c’est que ceux qui « se mettent en travers du chemin » traffiquent des morceaux de phrases pour en faire de soi disant preuves. Et moi cette façon de faire dans le but de me manipuler ne me plait pas. 

           Alors raciste Frêche ? Antisémite ? Contre les harkis ? Je n’en sais toujours rien. Les petits arrangements politico -médiatiques destinés à me le faire croire ne m’ont pas convaincu.


          Bizarre qu’il faille autant résumer les propos et les sortir du contexte pour prendre des mines outragées alors que pour d’autres pourtant bien plus clairs on est si indulgent. 

          C’est cela qui m’agace et je le serais tout aussi bien pour d’autres moins grandes gueules 
          Amicalement

        • furio furio 5 février 2010 13:10

          De toute façon y a pas à disucter Freche a été « porté » par une trés trés large majorité de militants PS.
          Si le PS continue, il va de fait amener un ump( vous savez le parti de la honte ) ou un fn ( fn et ump c’est blanc bonnet et bonnet blanc) à la présidence de la Région !!!
          Quand on voit en allant en Hérault le boulot effectué par Freche ça donne mal au cul de penser que ce type pourrait être dézingué par un parti ..de gauche ( la gauche libérale entendons nous quand même)
          A+
           


          • ddacoudre ddacoudre 5 février 2010 14:22

            bonjour yralin

            Mr Frêche a su tirer les leçon du père Couveinnes, le populiste de droite de l’époque premier maire de la grande Motte.

            aussi déplaisante soit les vérité qu’il assène par des propos de charretier, elle sont le reflet de notre miroir, les Montpelilérains seraient des intellectuels, il n’aurait jamais été élu.
            nous avons eu un intellectuel comme candidat avec Mr Jospin, il est passé à la trappe du populisme. c’est son intelligence qui a fait élire notre président où son populisme, est-ce qu’ils défendaient les grands chantiers de réforme du capitalisme et de sa socialisation où le souci des peurs des français. pour passer sa politique sur quoi joue t il, sur les grandes idées où sur des spectacles populistes affligeans d’ignorance et sur la peur des citoyens.

            la manipulation c’est ce qui s’enseigne dans de grande école et je remercie Mr Frêche de dire ouvertement que les cons lui ont permis de faire du bon travail pour sa ville et sa région. merci aux cons. le petit ennui c’est que les cons ont mis un jour un Hitler au pouvoir, donc il faut à un moment avoir tout de même de l’intelligence pour se rendre compte de cela.

            ce n’est pas agréable de travailler avec Frêche c’est un bulldozer, on suis où l’on décroche, sinon ils est pas plus désagréable qu’un autres. quand il n’est pas sur un chantier. le problème c’est qu’il est toujours en chantier, alors les fois ou l’on peut le rencontrer sympa sont rares.

            sur le fond, il devrait prendre sa retraite pour n’être que consultant, le pouvoir isole et use. certains savent se retirer en pleine gloire d’autres attendent.
            son travers c’est de croire que Montpellier et le Languedoc son sa vile et sa région, cette « seignerisation » des comportements révèlent un recul de la démocratie. la démocratie n’est pas le culte du chef même s’il faut un commandement. nous avons franchi ce pas, avec Mr Sarkosy aussi.
             il faut donc virer ces personnages pas pour ce qu’il sont, mais vers ce où ils nous entraine, la « dictature ».

            cordialement.

            per


            • GITIBERT 5 février 2010 14:48

              j’ai voté FRECHE pour qu’il batte la droite. J’ai fait toutes mes études universitaires à Montpellier ou presque et je suis ravi de lire ce témoignage. Bravo ! Une fois de plus ça démontre à quel point les médias ont une mentalité de « charognards » en déchirant des propos pour n’en retirer que ce qui les intéresse. Ce qui ne veut pas dire que j’ai toujours été aveuglément d’accord avec tout ce qu’il a fait. Soit, quel homme politique a réussi à faire plaisir à tout le monde ?
              De toutes façons aujourd’hui c’est la planète entière qu’il faut sauver pour les générations futures. Il suffit de s’embarrasser de bla, bla, bla qui ne servent qu’à déplacer des masses de courants d’air. Il faut voter écolo.


              • PtitLudo PtitLudo 5 février 2010 15:05

                Il est évident que ce dossier a été sorti pour faire du bruit médiatique visant à escamoter le verdict Clearstream et accessoirement embarasser le PS.

                Vous avez d’ailleurs oublié de préciser que les fameux propos dénoncés dans l’express remontent au mois de décembre, ce qui renforce encore plus, s’il le fallait, l’idée d’instrumentalisation.


                • Peretz Peretz 5 février 2010 17:28

                  En somme voter pour lui c’est voter pour un con qui adore les cons ! Il y a beacoup de non-cons qui ne sont pas pour autant des intellos. Pauvre politique d’en arriver là ! Dans tous les cas la provocation n’est pas toujours bonne conseillère. La grossièreté populiste devient à la mode depuis que Sarko a donné l’exemple. C’est d’autant plus con que ça risque de faire perdre lui et son ancien parti. Merdre alors !


                • Maupiti47 5 février 2010 16:19

                  A lire absolument pour comprendre la stratégie des éléphants …
                  Laurent Fabius, la statégie d’enfermement d’Aubry


                  • xray 5 février 2010 21:01


                    POLITIQUE 

                    En politique, rien de se qui se dit et se fait est le fruit du hasard.  

                    En politique, on observe des conflits parallèles entre la droite et la gauche. 
                    Ces conflits de clochers permettent de donner de l’importance à une politique illusoire. 

                    Le Grand Guignol politique 
                    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

                    Le bourbier européen 
                    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 



                    • Arafel Arafel 5 février 2010 21:34

                      « La politique c’est une affaire de tripes, c’est pas une affaire de tête, c’est pour ça que moi quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. ..Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse. »

                      « quand je ferai campagne, dans deux ans pour être de nouveau élu, je ferai campagne sur des conneries populaires, pas sur des trucs intelligents que j’aurai fait.  »

                      Je connais pas cette personne, mais bon, il n’est pas le seul à se comporter comme ça.
                      Et puis, honnêtement, il a raison concernant les deux déclarations ci dessus.
                      Vous pensez que quelqu’un d’intelligent retournera voter pour un gus qui lui aura fait un tas de promesses, qui une fois élu fera le contraire de ce qu’il avait promis, et qui aux élections suivantes revient refaire les promesses qu’il n’a pas tenu pendant son mandat pour se faire ré élir ? On peut se poser quelques questions, puisque regardez les sondages, le parti de Sarkosi est crédité de plus de 30 % des suffrages...........et on sait bien qu’il a tenu toutes ses promesses....
                      Concernant les harkis, il faut citer toute sa phrase, pas seulement un extrait.
                      Je crois qu’il leur reprochait d’aller voter pour un parti qui était l’héritier du RPR, de ceux qui les avait abandonné face au FLN algérien, avec tous les massacres que l’on sait. Vous, vous iriez voter pour un parti qui vous a abandonné à la merci des féllaghas, qui aura tout fait pour empêcher vous et les vôtres de venir en France, et qui aura parqué dans des camps (camps ou vivent encore certains harkis) ceux qui ont réussi à rentrer en France ? Dans une élection municipale annulée pour cause de triche, lorsque le maire a été réélu, j’ai vu des simples citoyens venir avec leur bouteille et sabrer le champagne, parce que « leur » maire avait été élu.Que la cour de monsieur le duc/maire ait sabré le champagne, rien de très normal, la mairie c’est de l’argent, et avec l’élection de leur maitre, ils allaient pouvoir croquer. Mais concernant un simple citoyen, on se demande ce qu’il avait à fêter, hormis peut être le fait que ses impôts allaient augmenter.
                      Mais peut être était-il content que monsieur le conte puisse s’engraisser sur le dos du contribuable dont il fait partie.Alors sans prendre parti dans cette affaire, il faut bien dire que oui, les gens sont pas très fins, et celui qui dira le contraire est un menteur.
                      Alors quand Fréche dit 6 % d’intelligents, et bien il est très généreux.


                      • captroy 5 février 2010 21:58

                        La vieillesse est un naufrage, et Frêche est en train de couler.

                        Vite une place en Maison de Retraite, avec les cons qu’il comprend si bien.

                        • aspic aspic 5 février 2010 22:42

                          Merci Yralim pour cet article.
                          Très bien fait et complèt !
                          Exprimant parfaitement mon sentiment. Je ne peux malheureusement pas participer à ce vote (étant resortissant de l’UE). J’ai deux étudiants à Montpellier, je vis dans la région.
                          Je dois dire que je suis très impressionné par les résultats que Freche à obtenu pour cette ville. Je reçois les infos de la région et je suis impressionné par l’accent qui est mis au développement, bâtir des écoles/lycées, projets, les nouveaux lignes de tram...
                          Bon, le style romain n’est pas vraiment mon genre, ni les féria, chacun sa culture...
                          Le spectacle médiatique que donne le PS est vraiment de très bas niveau, j’espère seulement que cette-fois-ci les gens sauront trouver la vraie information ailleurs que sur les chaines officielles !
                          France Inter a diffusé une fois le contexte avec les propos préalables de Fabius, ensuite : plus de contexte de l’histoire, juste les réactions de horreur contre l’antisémite !


                          • caramico 5 février 2010 22:52

                            Je ne suis pas catholique mais je voterais Frêche aux prochaines élections régionales, et peut-être pas PS aux présidentielles s’ils continuent à faire des choses pas très orthodoxes.


                            • Τυφῶν בעל Perkele Hermann Webster Rorschach 5 février 2010 23:41

                              Il a apparemment des cotés profondément sympathiques, malgré le fait que ce soit une pourriture socialiste.

                              Mais dans ces temps de faux-jeton, rien ne vaux la franchise, rafraichissante et saine comme l’air frais.

                              Typhon


                              • morice morice 6 février 2010 10:45

                                vous n’avez pas à le défendre.


                                • Elisa 6 février 2010 15:48

                                  Pour ou contre Frèche, cela m’indiffère plutôt. Il a certainement beaucoup fait pour Montpellier mais on pourrait dire la même chose des maires des plus grandes villes de France.

                                  En revanche les arguments que l’on se donne pour le condamner aujourd’hui me laissent profondément sceptique.

                                  Les propos sur les Harkis et sur l’équipe de foot sont choquants.
                                  Mais la goutte d’eau est un dérapage verbal qui n’aurait choqué strictement personne si il s’était adressé à un Marocain ou à un « auvergnat » !

                                  Nous sommes actuellement harcelé par une « bien-pensance » qui a pour seul but de traquer tout ce qui pourrait confiner à de l’antisémitisme. Au point qu’il existe une sorte de terrorisme moral qui impose une équation obligatoire entre racisme= antisémitisme=antisionisme. Il suffit même de critiquer la politique de l’Etat d’Israël pour être jugé d’antisémite et de raciste.

                                  Dirait-on que critiquer la politique chinoise ou russe c’est être raciste ?


                                  • GITIBERT 7 février 2010 10:54

                                    quand quelqu’un à l’audace d’être spontané et de dire ce qu’il pense en direct, sans tourner sept fois sans langue dans la bouche, tout de suite, des bataillons de ferrailleurs de bas étages vont lui sauter dessus pour dépouiller chaque mot dont ils peuvent détourner le sens ; telle est cette espèce humaine qui fait ce qu’il faut pour s’exterminer dans les plus brefs délais. Tant mieux, les c... il y en a beaucoup trop qui brassent de l’air à longueur de vie. Demain ce sera la guerre de l’eau, personne n’en parle encore assez, nos enfants et petits enfants vont hérités d’un « merdier » infect pour des centaines de milliers d’années (nucléaires -pesticides etc) mais nos politiques parlent encore de croissance  : NOUS SOMMES ADMINISTRES PAR DES FOUS DANGEREUX et tous ceux qui les suivent ne le sont pas moins. tant pis ! continuez comme ça et prenez du prozac


                                    • Internaute Internaute 7 février 2010 18:54

                                      C’est exactement le même phénomène qui s’est produit pendant 30 ans avec Jean-Marie Le Pen.

                                      Nous avons une équipe de pisse-froids qui définissent tout seuls dans leur coin les règles de morale et de bonne conduite que devraient suivre les citoyens. Ce sont les nouveaux curés, mais ils sont sans un Dieu qui serait au-dessus des hommes. Leur 10 commandements n’existent pas et changent au gré des modes. On est en plein communisme. Nous ne retrouverons notre liberté qu’en remettant les choses à leur place. Les crimes anti-sémites ou racistes sont déjà punissables par le code civil. Il est urgent de supprimer la loi Gayssot et d’interdire aux associations de porter plainte. Cela évitera les dérives scandaleuses de SOS-Racisme, du Mrap, de la LDH et du Crif.

                                      La France était un pays de gouialleurs ayant leur franc-parler où il faisait bon vivre. Les autres se moquaient de nous en disant que les français ne parlaient que de politique. C’est entrain de devenir un goulag où tout le monde à peur de son voisin et évite surtout de parler de politique.


                                      • m1m1 7 février 2010 21:34
                                        Article d’une grande naïveté ou de très mauvaise foie....

                                        A propos de Freche et Montpellier et :
                                        « Elles comptent parmi celles où il fait bon vivre. »

                                        Si tu en as les moyens et si tu aimes les villes bétonnées (ou marbrés) ou rien ne dépasse oui peut etre...

                                        « On peut le remercier pour la restauration du vieux Montpellier, où il fait bon flâner, pour le tramway, pour le superbe musée Fabre, moins pour le quartier néo-romain d’Antigone et sa mégalomanie... »
                                        Pour la restauration du vieux Montpellier et le reste ? Pas un sous de sa poche et je ne l’ai pas vu sur un échafaudage pour ravaler les façade. On peut remercier les contribuables qui ont financés tout ça et les ouvriers qui y ont bossé, mais pas lui ! Pour lui c’était un très bon moyen de développer un peu plus le tourisme et d’arroser ses potes.
                                        Antigone ? On ne le remercie pas du TOUT, au contraire !
                                        Le quartier Néo-classique Antigone est une horreur et un monstre de gaspillage : il n’y a qu’un megalo pret à gaspiller l’argent et l’espace public pour autoriser pareil construction.

                                        Pour une ville de cette taille, avec autant d’étudiants, la vie culturelle de Montpellier parait bien misérable : une dernière salle de concert un minimum « alternative » survit en centre ville difficilement, les autres lieux ont été sabordés au fur et à mesure des années. Il n’y en a que pour la branlette intellectuelle, les restos, les bars et les boites « branchés ».
                                        On a loué le parvis de l’opéra (place de la Comédie) à des cafetiers empêchant maintenant n’importe qui de s’assoir gratuitement sur cet espace autrefois public. Au passage on a nettoyé les « zonars » qui dépassaient de ce décor aseptisé.

                                        Pour l’anecdote : en 2003 la police municipale avait été équipée de 3 grosses Ford américaine à 45000€ pièces : les voitures étaient trop larges et incapable de passer dans la plupart des rues du centre ville, par contre effet Miami beach garantie ! (avec deux ou trois palmiers planté la). On le remercie aussi pour sa crasse connerie aussi ?

                                        Pour ceux que ça intéresse ces gouffres à essence sont peut être encore en vente :
                                        Avec des Rayban c’est idéal pour la frime et les flics à l’époque savait de quoi je parle (cela n’a surement pas changé)

                                        Non Montpellier s’est fait croqué ces 30 dernières années comme toute les grandes villes à fort potentiel touristique et économique (c’était la dernière ville de la cote méditerranéenne à investir à la suite de la côte d’azur), l’argent est allé toujours aux mêmes.

                                        En Freche je ne vois qu’un politicien business man megalo et provocateur (une méthode de communication qui a toujours un franc succès dans le sud de la France) qui a su profiter intelligemment de sa position. DU Business « en famille » c’est tout. Il ne mérite pas une ligne pour sa défense, il est déja « BLINDé ».

                                        J’habite Limoges (que vous citez en exemple) et ouf merci cette ville a su rester à dimension humaine et le dynamisme y est certes tout relatif mais a, lui, survécu en parti aux investi$$eurs sans scrupules ni intelligence sociale.

                                        • yralim yralim 8 février 2010 11:44

                                          m1m1
                                          Naîveté ? oui certainement, je revendique ma part de naïveté. Mauvaise foi ? Bof si la mauvaise foi consiste à ne pas s’en tenir au premier degré, j’assume.
                                          Je me suis déja expliqué plus haut sur ce qui m’avait incité à écrire cet article à propos du trublion du Languedoc. Donc je n’y reviendrai pas.

                                           Mon article suscite un débat j’en suis heureux (à l’exception d’un commentaire qui pue le racisme et l’antisémitisme... mais bon c’est inhérent à ce genre de sujet., et ce serait y donner de l’importance que d’y répondre).

                                          Mais ce qui me fait réagir dans votre commentaire à vous, ce sont vos propos sur Limoges. A croire que nous n’habitons pas la même ville. Je viens à l’instant de passer Rue Adrien Dubouché et j’ai noté au passage quatre magasins fermés, la Rue Haute Vienne est sinistrée.... Désolé je préfère le vieux Montpellier et sa vie active.

                                           Vous dites qu’ici les spéculateurs n’ont que peu agi. Vous plaisantez ? il n’est qu’à voir le nombre d’ensembles immobiliers de piètre qualité construits avant la crise, et dont nombre d’ appartements restent vides...

                                          Limoges est une ville qui a oublié son riche passé , qui a toujours enfoui ses vestiges (de magnifiques thermes romains ont disparu dans un horrible parking souterrain...)
                                          Alors oui, en contrepartie c’est une ville tranquille. Les touristes ne s’y bousculent pas. Cela je vous l’accorde.


                                        • m1m1 9 février 2010 12:37
                                          Effectivement certains choix immobiliers (et même architecturaux) qui ont été fait ces 40 dernières années à Limoges laissent perplexe et ne m’enchantent pas non plus mais je suis avant tout attaché à d’autre choses quand il s’agit d’apprécier le « bon vivre » d’une ville.

                                          Je ne ferais pas la liste des vestiges en tout genre qui ont été enterrés ou détruits un peu partout en France, à Limoges, Montpellier, etc... : croyez vous vraiment que rien ne se trouvait autrefois en lieu et place du quartier Antigone et des parking souterrains du centre ville de Montpellier ? A chacune de ces constructions des vestiges ont été détruits (à moins que jamais l’homme n’est jamais occupé les lieux).

                                          Enfin on pourra comparer sans fin l’économie d’une ville comme Limoges avec celle de Montpellier tant les différences sont énormes : ne serais ce que le nombre de ses habitants : 200 000 pour l’agglo de Limoges contre 500 000 pour l’agglo de Montpellier....
                                          .
                                          Limoges ne profite pas d’une place de choix sur le littoral Méditerranéen (climat, mer, proximité avec l’Espagne) et cela explique beaucoup quand aux différences. Cependant les loyers et la vie y sont très peu chers. La qualité de vie y est plutôt bonne (si on ne considère pas les problèmes de pollution des eaux liés à notre chère Cogema (rebaptisée Areva).

                                          Des commerces qui ferment ? Peut être tout simplement parceque les gens consomment moins ! Mais des quincailleries, des serruriers, des librairies, des artisants .... y survivent très bien. 
                                          En quoi cela serait lié à un quelconque choix politique local ? Faudrait il mettre plus de grandes affiches 4 par 3 dans la ville pour inciter ses habitants à consommer plus ? Est il aussi besoin de rappeler que les temps ne sont pas vraiment propices à l’exercice de certains commerces ? et puis l’argent appelle l’argent et Limoges n’a jamais été très riche de son tourisme.

                                          Vous dîtes que Limoges a toujours enfoui ses vestiges : pas la crypte Saint Martial en tout cas (sous l’horrible place de la République je vous l’accorde ;). Mais je ne vois rien de tout ça sous la place de la Comédie sinon un horrible parking que vous affectionnez tout autant que moi. Donc merci d’être modéré et évitez l’emploi du mot « toujours ».

                                          Enfin vous affirmez que Limoges a oublié son riche passé : interrogez les habitants, jeunes ou moins jeunes : ils sont nombreux à connaitre les immenses catacombes de Limoges et le passé de Lemovices et de ses petites rues. Je n’ai pas eu l’impression que la mémoire de Montpellier ait été entretenu autrement que par des ravalement de façade mais je veux bien que vous me donniez les bonnes adresses Montpellierraines.

                                          Enfin je mesure la qualité d’une ville à sa capacité à préserver des espaces verts en son sain puisque bien souvent c’est le manque de nature qui fait défaut aux zones urbaines et à sa diversité culturelle : la dessus, pour une ville de cette taille, Montpellier m’a complètement déçu, encore plus au regard de la prétention que se donne cette ville. 
                                          Il n’y a bien que le soleil et ses petites rues qui m’ont plu, et ce n’est pas le fait d’un choix politique.
                                          La dimension humaine et un lien fort à sa région (très rurale) de la ville de Limoges m’ont par contre séduit. Mais c’est vrai que c’est une chose sur lesquels les politiques n’ont pas vraiment d’emprise et c’est plus le fait d’une certaine mentalité.

                                          Mais bon, les gouts et les couleurs...

                                          Enfin que ce soit à Limoges, à Montpellier ou ailleurs, je ne donnerais pas crédit à des politiciens qui sont là avant tout pour bien autre chose que l’amour de leur ville et le bien être de ses habitants.

                                          Dans tous les cas merci de m’avoir répondu.

                                        • moebius 7 février 2010 22:18

                                           Puisque cet article est un article ou l’on exprime sa sympathie ou son antipathie vis a vis d’une personnalité Allons y de mon petit pathos... J’aime pas Fréche, j’aime pas les grandes gueules, les mégalos et les cafetiers qui empéchent le citoyen de s’assoir gratuitement sur l’ espace publique. J’aime et j’execre ce copinage a la bonne franquette du sud de la France, ces quasi maffias de gros cons qui boivent du pastis en gerbant avé l’accent sur les autres qui préferrent le thé à la menthe alors qu’il n’y’a pas beaucoup de différence entre eux. Tout ceci me révulse et je compte bientot m’expatrier au Groénland ou en terre de feu. Jee préferre la compagnie des pingouins ou des manchots à celle de monsieur Fréche et de sa clientéle...et hop


                                          • moebius 7 février 2010 22:20

                                            pardon « j’aime pas et j’exècre »...et d’ailleurs je m’en fou, c’est pas ma région


                                            • jacques35 8 février 2010 00:17

                                              Si je comprends bien l’auteur de cet article, il vaut mieux avoir comme représentant une personne qui pratique le clientélisme, même (surtout ?) s’il vous dit (c’est qu’il le pense ou c’est uniquement pour faire parler de lui ?) ouvertement que vous êtes un con que pour une personne qui a la volonté de rassembler et qui se souvient qu’en tant que représentant il se doit d’être un modèle. J’ai de la peine à croire que les français soient tombés si bas qu’ils aient abdiqué tout sens commun et qu’ils sont près à voter pour le premier tribun du moment qu’il les amuse et leur donne à manger... Tiens, cela me rappelle quelque chose : du pain et des jeux !
                                              Monsieur F¨rêche (pas plus qu’aucun personnage public) n’a à tenir les propos qui sont rapportés dans cet article dès lors qu’il agit en tant que personnage public. Que les médias (français) oublient de faire leur travail honnêtement ne me semble pasune raison juste pour soutenir une personne dont l’attitude incorrecte (irrespectueuse) est un contre-exemple alors qu’elle se devrait d’être un modèle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès