Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi l’Union Européenne est-elle un désastre ?

Pourquoi l’Union Européenne est-elle un désastre ?

Quel désastre cette Europe... C'est une tristesse de commencer un article de cette façon mais je pense pourtant être réaliste. Pour expliciter cela, citons quelques points :

- Un président de l'UE non-élu par le peuple et désigné par l'Allemagne : Herman Van Rumpoy. Impossible pour le peuple de le révoquer. Demandez donc aux gens dans la rue s'ils le connaissent, vous verrez.
- Une sorte de premier ministre de l'UE non-élu non plus, également impossible à révoquer : Monsieur Barroso. Un homme politique purement Atlantiste. (1)
- Des pays d'Europe de l'Ouest dirigés par des partis Atlantistes. (2)

- Une Merkel qui fait nommer à la tête de l'Italie, un ancien conseiller de la banque américaine Goldman sachs sous couvert des partis atlantistes italiens : Mario Monti, non élu par le peuple, mais élus par les partis via l'ancienne élection. (3)
- Une Merkel qui place à la tête de la BCE un autre haut placé de la même banque : Mario Draghi, ex-vice-président de la branche européene de cette banque. (3)
- Une zone euro qui ne dévalue pas, au mieux pour aider les pays de l'est, au pire pour ne pas concurrencer les USA (toujours penser au pire). Alors même que les USA annoncent une dévaluation progressive de 33% de sa monnaie à raison de 1.5% par an. (4)
- Une Europe qui pratique le libre-échange alors même que notre coût du travail est trop élevé pour être compétitif dans le libre échange... Ce même coût du travail qui est déjà trop élevé pour un modèle protectionniste, et combien plus pour un modèle libre-échangiste. (5)
- Le Royaume uni, qui n'accepte pas cette tournure dictatoriale prise en Europe est mis sur le banc des accusés et invité à s'exclure de l'europe s'il n'accepte pas ces conditions.
Ne pensez pas pour autant que le Labour et les Conservateurs britanniques soient contre cela... Mais le UKIP au Royaume-Uni est sur le point de négocier un référendum sur la sortie de l'UE, grâce à ses bons sondages récents. (6)(7)

Et pour conclure, une petite statistique qui illustre le tout... La durée moyenne du chômage dans une petite liste de pays en 2011 (8) :
- Australie 2 mois
- Canada 4.9 mois
- Norvège 6.4 mois (pétrole)

- Allemagne 8 mois**
- Royaume Uni 8.9 mois****
- USA 9.1 mois

- France 15 mois**
- Italie 15.5 mois**
- Grèce 35.7 mois**
- Espagne 36.4 mois**

Bref : Seul un parti était un parti démocrate et pragmatique lors de la dernière élection (déduisez vous-même de qui il s'agit). Aucun parti Europeiste ne peut se prétendre démocrate et accepter que nos budgets soient contrôlés par des gens que le contribuable n'aurait pas élu. Et ne vous trompez pas dans le choix de ce parti : faire des programme ultra-dépensiers ou basés sur un électorat xénophobe n'est pas non plus être un démocrate.

Pauvre génération que nous sommes, nous, moins de 35 ans. Après nous avoir endetté, nos parents nous ont entraîné dans le cycle infernal de l'UE Atlantico-Allemande, on ne connaîtra en France que l'appauvrissement. (9)

Espérons que le salut vienne du Royaume-Uni... Un référendum sur leur sortie de l'UE créerait une onde de choc salvatrice face à cette domination des idées Atlantistes en Europe.
 
 
Nous pourrons alors la quitter nous aussi, et refonder notre politique avec des pays ayant une histoire et une culture commune. Que cela soit une Fédération Gallo-Romaine en soutenant l'indépendance de nos amis Catalans et d'Italie du Nord. Ou plus ambitieux une Union Latine. Mais vouloir créer des concepts supra-nationaux qui ne seraient basés sur rien, cela crée cette Europe où le plus puissant domine tous les autres. Rappelons tout de même que le général De Gaulle a pensé l'Europe comme un moyen pour la France d'avoir des Etats Vassaux avec lesquels influer sur la scène internationale. Il n'a jamais eu pour la France de positions Atlantistes, et a toujours mis le peuple Français dans ses priorités.
 
Geoffrey.
 
 
(1) : Son principal fait d'arme dans la politique portuguaise est d'avoir soutenu l'intervention militaire en Irak, et d'avoir annoncé le retrait du Portugal du projet d'avion militaire Européen, au profit des Etats Unis. Et sa principale conviction au niveau Européen aura été d'orienter l'Europe vers le libre-échange malgré son coût du travail moins avantageux que celui des Américains.
 
(2) : Le soutien à José Manuel Barroso, l'adhésion à l'OTAN, le fait de faire croire à la population que sans cette Europe Atlantiste ce serait la guerre. Le fait que les "oppositions" ne songent pas à se retirer de l'OTAN, etc. Toutes ces choses sont autant de preuves des idées Atlantistes qu'ont nos dirigeants.
 
(3) : 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/14/goldman-sachs-le-trait-d-union-entre-mario-draghi-mario-monti-et-lucas-papademos_1603675_3214.html

(4) http://dailyreckoning.com/the-federal-reserves-explicit-goal-devalue-the-dollar-33/

(5) Pour expliquer cela simplement, deux modèles économiques marchent : 

- un modèle protectionniste qui protège les secteurs d'avenir à haute valeur ajoutée, basé sur une bonne rémunération, il vise à être au top de l'innovation avec les meilleurs salariés du monde, donc mieux payés. C'était le modèle de De Gaulle. C'est celui de l'Australie et de la Nouvelle Zélande.

- un modèle libre-échangiste prôné par les libéraux de droite (à ne pas mixer avec les libéraux de gauche) qui compense les salaires moins élevés par un coût du travail moins cher. Le but étant de dévorer les pays avec lesquels les accords de libre échange ont eu lieu. Et d'attirer les investissements avec les taxes les plus basses possible. C'est le modèle Américain pré-Obama, celui des Républicains et de l'aile droite des Démocrates.

- un modèle à cheval entre les deux précédents : C'est celui de la Corée. Sorte de pays protectionniste à bas salaire qui compense cela par une durée légale de travail énorme. Ce modèle marchera jusqu'à ce que les Coréens vivent leur front populaire.

Pour ce point (5) je ne peux que vous inviter à calculer le coût horaire du travail, en y incluant les cotisations patronales, et de le rapporter au PIB par habitant. Et vous comprendrez pourquoi seul les pays à bas coût parviennent à maintenir un faible chômage dans le libre-échange.

(6) http://www.lejdd.fr/International/UE/Actualite/Merkel-n-exclut-pas-une-Europe-a-deux-vitesses-517328

(7) http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/politics/4433335/EU-challenge-to-PM-by-UKIP-demanding-a-referendum-on-Europe.html

(8) http://stats.ocde.org

** : Evaluation faite sur la base des chiffres Européens, mise en proportion avec nos taux de chômage respectifs. L'OCDE n'ayant pas publié de données pour ces pays.

**** : Evaluation faite, elle, sur la base des chiffres Americains, mise en proportion via le taux de chômage Américain et Britannique. Le droit du travail Britanique étant plus proche du droit américain que du droit de l'Europe Continentale.

(9) : La croissance ne reflète pas l'enrichissement ou l'appauvrissement d'un pays. Ce qui le reflète, c'est ce calcul : E/A = Croissance - évolution démographique - excédent/déficit budgétaire net. Tant que ce calcul sera négatif, l'année calculée sera une année d'appauvrissement caché par l'augmentation de notre dette.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 22 septembre 2012 13:04

    Désastre que l’UE ?
    Pas pour tout le monde. L’UE a été mise en place notamment pour servir les intérêts des multinationales, leur permettre de grandir, s’affranchir des frontières, rechercher le moins disant social, et ... le maximum de profit.
    Pour elles, donc leurs actionnaires, c’est une grande réussite.

    Evidemment, pour le vulgus pécum ... c’est un désastre, oui.


    • Ariane Walter Ariane Walter 22 septembre 2012 13:04

      Que de vérités, que de vérités !
      Et encore une , celle-là saumâtre, le fait que la plupart de nos concitoyens ignorent tout de ce drame moderne.
      je vois aussi sur Avox que 40% des lecteurs pensent qu’après 5 ans de Hollande ça ira mieux...Alors là, je m’étouffe !
      Merci pour ce récapitulatif, clair et efficace !


      • Pie 3,14 22 septembre 2012 19:22

        Que de lamentations stériles surtout.

        Quand je vois l’auteur se demander ce que l’Europe nous a apporté, je me demande si nous vivons sur la même planète.

        L’Europe, c’est d’abord une union économique qui permet à la France d’être le 6ème exportateur mondial, le quatrième destinataire des investissements directs étrangers.
        60% de nos échanges extérieurs se font dans l’UE, 80% de nos échanges sont en euro.

        Nous sommes un pays puissant, ultra-productif, les trois-quarts des entreprises du CAC40 sont leaders mondiaux dans leur domaine. En réalité, nous faisons partie des grands gagnants de la mondialisation et en grande partie grâce à la construction européenne à l’oeuvre depuis 60 ans.

        On peut critiquer le fonctionnement politique de l’UE, trouver qu’elle est trop libérale et pas assez sociale, vouloir moins de bureaucratie et plus d’efficacité. Tout cela est légitime, mais rejeter tout en bloc et prendre exemple sur les anglais qui ont passé leur temps à vouloir profiter de l’Europe sans en assumer les devoirs est la pire des solutions.

        L’UE est un bouc-émissaire facile. Je pense que beaucoup n’ont aucune idée de ce qu’aurait été l’ampleur de la récession économique en Europe après 2008, si nous n’avions pas eu l’Euro et les mécanismes de soutien aux pays en difficulté. Il suffit pourtant de jeter un oeil sur ce qu’a subi l’Amérique du Sud il y une dizaine d’années, l’Asie du Sud après 1997 ou le monde après 1929. Nous serions tous devenus grecs, et les grecs seraient encore deux fois plus pauvres.
        Nous nous en serions remis mais le choc aurait été cataclysmique et destructeur.

        L’UE n’est pas un désastre, elle nous a évité le désastre.


      • Geoffrey59300 23 septembre 2012 10:43

        Pie, 


        Vous êtes comme la plupart de nos politiciens en Europe : aveuglé par votre rêve. Comme le dit Nigel Farage, vous parler avec vous c’est comme débattre de la scientologie avec un scientologue.

        L’impulsion Européiste part surtout de Giscard, le fait de se priver de la planche à billets et de réguler le cours du franc aussi. Les autres dirigeants français ont continué le boulot en allant toujours plus loin.

        Les Néo-Zélandais ne sont dans aucune grande union et s’en sortent très bien.
        Les Australiens ne sont dans aucune grande union et s’en sortent très bien.
        Les Singapouriens ne sont dans aucune grande union et s’en sortent très bien.
        Les Coréens ne sont dans aucune grande union et, par leur travail de forcené (certes) et leurs innovations, ont réussi à passer de « pays en ruine » à « pays occidental » en un temps record, et sans grande union.
        Le Canada, bref, passons...
        S’unir n’est pas un gage de richesse, c’est même l’inverse car on s’éloigne d’une politique adaptée au terrain. Donc cet argument ne tient pas la route !
        S’unir n’a de sens que diplomatiquement et militairement, cela s’arrête là.

        Et je précise que je ne fais pas partie de la frange xénophobe des Eurosceptiques. Si les Allemands ne sont pas nos frères, ils demeurent des cousins, et je les respecte, comme ça, les commentateurs suivant ne m’accuseront pas, j’anticipe...

      • Geoffrey59300 23 septembre 2012 10:56

        Inutile de dériver ce sujet dans un gauche/droite stérile.


        Un néolibéral de gauche (un peu comme Charles De Gaulle, en fait) protège son industrie... Ne les confondez pas avec le terme « Libre-Echangiste ». 

        Mais oui, un néolibéral de droite type Républicains Américains n’a pas besoin de la protéger car il a un avantage comparatif en maintenant des salaires extrêmement bas... Je vous demande simplement de ne pas tout englober dans vos critiques, même si ce n’est pas votre intention à la base. De toutes façons ces libéraux là n’existent pas en France... Il existe un parti qui se veut être héritier d’Alain Madelin mais il est petit et peu influent.

        En revanche, un social-démocrate européen restera neutre dans la parole, mais dans les faits participera à la promotion du libre-échange (à tort). Ne vous y trompez pas !
        Ne vous y trompez pas non plus quand après deux Chiraquie et une Sarkozie nous ayions un niveau de dépenses si élevé : UMP et PS sont tous deux des partis sociaux-démocrates, dans la fond. Il n’y a qu’un concours de « à qui planifiera le plus/moins ».

        Pour en revenir à ce que je disais : Je sais bien que les gens ne sont pas aux commandes du pays, et qu’ils ne sont donc pas responsables. Néanmoins les politiciens de leur époque le sont, et c’est en fait bien les politiciens que je dénonce.

        Bien amicalement !

      • filo... 22 septembre 2012 16:22

        Union européenne est un mal nécessaire. Pour des multiples raisons.
        Déjà à l’époque Victor Hugo l’a compris et il la surnommé « Les État Unis d’Europe »

        Europe doit être et rester européenne. Il faut que les 2 membres égocentriques France et Allemagne cessent de tirer la couverture sur soit. L’une voulait faire une Europe française et l’autre Allemande. Avec le résultat que l’ont connait.
        La France et Allemagne sont membres de cette Europe et rien de plus. En créant Union européenne l’esprit colonial et néo colonial doit définitivement disparaitre.
        Rappelez vous que l’Europe n’a jamais était aussi mal que pendant le règne du couple Merkozi.


        • Geoffrey59300 23 septembre 2012 11:16

          La lutte des classes est un concept basé sur une théorie des prix fausse, Marx a reconnu son erreur et disait qu’il n’était pas Marxiste à cause de ça, donc allez y mollo dans vos commentaires tout droit sortis de la fête de l’humain !


          Certes, le fait que nous empruntions aux banques plutôt que de monétiser a contribué lourdement à augmenter la part de notre dette. Et je suis moi aussi un partisan de l’ancienne méthode (sans en abuser). Mais il ne faut pas oublier que si on dépense plus d’argent que nous n’avons, c’est notre faute à nous, et même en monétisant, cela reviendrait quand même à nous endetter pour financer un niveau de vie plus élevé que le nôtre.

          Mais revenons en aux faits : les performances en zone euro sont pitoyable. L’Allemagne, moins pitoyable que nous, reste pitoyable quand même. La Finlande, seul pays riche de la zone à s’en sortir, menace de sortir de l’euro. Non pas pour faire marcher la planche à billets : la dette Finlandaise est négative ! Mais bien parce que l’Euro est un poids lourd à porter, car c’est une grosse monnaie utilisée dans les échanges internationaux.

          Le dollar l’est aussi, du reste, et même plus !
          Mais les USA se basent sur un coût du travail discount. Pour financer leur dollar cher (dévalué, mais cher) et leur unité nationale, ils doivent le compenser en ayant un coût du travail extrêmement faible comparé au niveau de vie moyen du pays. Le Smicard américain est le sacrifice nécessaire à l’unité nationale. Et croyez moi, la crise se terminant là bas, grâce à ça, ils retrouveront leur plein emploi. Désirez vous cela en Europe ?
          Personnellement je préfère conserver notre SMIC fort (eh oui il l’est !) et ne plus faire partie de la zone euro. Et de toutes façons, au vu de la vision marxiste de la société qu’ont les français, je ne pense pas que les Etats-Unis d’Europe soient compatibles.

          Comme vous pouvez le constater malgré le début de mon commentaire, on ne vote peut-être pas de la même manière, mais moi aussi je suis du côté du peuple.

        • tf1Goupie 23 septembre 2012 15:13

          Si la Finlande envisage une sortie de l’Euro ce n’est pas parce que « l’Euro est lourd à porter » ; ce que la Finlande trouve lourd c’est de payer pour l’incurie d’autres pays comme la Grèce ou la France qui ne veulent rien faire pour avoir une économie saine, qui pleurnichent sur le TSCG.

          La Finlande ne veut plus lier son avenir à celui de pays inconséquents ; et je la comprends tout à fait.


        • Geoffrey59300 23 septembre 2012 17:06

          Il faut que je t’explique comment qu’une grosse monnaie c’est demandé dans les échanges internationaux ? Donc demande plus élevée : prix plus élevé.

          Tu sembles vouloir nier l’évidence. Si l’euro était si merveilleux, même la Suisse, la Norvège et le Royaume Uni s’y seraient mis !

          Pourquoi crois-tu que les américain soient autant opposés aux systèmes scandinaves (sociaux-démocrates) et même Australien/Canadien/Suisse (plutôt social-libéral) ? Parce que avec une monnaie comme la leur, pour maintenir le plein emploi, l’amérique a besoin de brader son coût du travail. Ils ne le font pas par manque de compassion mais par soucis de conserver le dollar, ciment de l’unité nationale !

          Et oui, bien sûr, payer pour la mauvaise gestion des autres n’arrange rien à l’affaire, les deux pèsent dans la balance, c’est sûr. Tu sais je suis autant horripilé que toi par le concours de dépense publique qu’on a eu lors de la présidentielle.

        • alinea Alinea 22 septembre 2012 19:56


          Depuis le début l’Europe a été proposée comme un Empire ; depuis 1992, il n’y avait plus d’ambiguïté.
          Je veux bien qu’un Empire, vu d’un certain point de vue apporte prospérité. On l’a dit de l’Empire Mongol de Genghis Kahn ; mais que de douleurs pour le peuple !
          Comme je déteste les empires, les ordres et lois venus d’on ne sait où (ou trop bien !), je déteste cette Europe. Je la subis, elle me nie.
          Tout le monde a pu constater qu’à peine Maastricht voté, l’Europe centrale et de l’est volait en éclat !
          C’est bizarre, non ?
          Toute machination artificielle et rigide ne peut induire que du malheur ; et je me tape comme de l’an 2 du taux de change et de la productivité !


          • Geoffrey59300 23 septembre 2012 11:26

            Tu t’en tapes, mais cela affecte ta vie au quotidien : réfléchis avant de penser de la sorte !


            L’Europe apporte prospérité ? Pas du tout !
            Sauf si nous avions compensé l’Euro par un coût du travail bradé comme les Américains le font pour compenser le coût du dollar. Dans un cas l’Euro améliore la vie des cadres au détriment du populo, et la croissance est au RDV, mais dans l’autre (l’actuel), elle n’améliore la vie de personne.

            Moi, c’est pour retrouver notre souveraineté et toutes nos commandes économiques que je dénonce cette Europe. C’est aussi parce que je suis un démocrate et que la tournure que cela prend ressemble plus à une tournure bureaucrato-fasciste.

            Enfin, et ça t’intéressera sans doute plus : avoir une petite monnaie faible a l’avantage de permettre de conserver nos haut salaires sans avoir avec cela un chômage qui ne descend jamais sous les 7%. Ça, ce n’est pas négligeable tout de même. smiley

          • tf1Goupie 23 septembre 2012 11:36

            Quand on voit où nous a menés notre « souveraineté économique », est-ce une bonne idée de la réclamer ?


          • Geoffrey59300 23 septembre 2012 11:44

            Tu veux peut-être parler du grand empire Français sous Napoléon ?

            Ou du redressement économique sous Colbert ?
            Ou peut-être des 30 glorieuses et de la présidence de De Gaulle ?

            Ne dis pas d’idiotie. Ta phrase est un non-sens venant de quelqu’un qui rêve d’Europe mais qui ne sait pas comment démontrer en quoi j’aurais tort.

          • tf1Goupie 23 septembre 2012 14:35

            Non je parle des dernières années appelées les 30 piteuses pendant lesquelles la dette et le marasme économique se sont installés en France : on était souverains et cela nous a conduit à un "merdier souverain« ... C’est cela dont tu as la nostalgie ??

            La réalité montre que tu as tort, je n’ai rien à démontrer.

            Pendant que des pays comme l’Allemagne et les pays Nordiques ont fait évoluer leurs systèmes sociaux la France est restée engluée dans l’immobilisme, les manifestations et gesticulations permanentes. Elle est brillante ta »souveraineté".


          • Geoffrey59300 23 septembre 2012 17:15

            La souveraineté est partie à cause de Giscard, ça remonte à plus loin ça.


            Ça a commencé lorsqu’on s’est privé de la planche à billets et qu’on a commenté à mener une politique monétaire Européenne. C’est plus vieux que tu ne le penses !

            Mais oui, instaurer la règle d’or est une excellente chose : souveraineté et règle d’or vaut mieux que règle d’or seule. Moi aussi je me désole de la politique menée ces 40 dernières années.

            Oui, notre système est pourri, mais l’europe l’est aussi. J’aimerai autant que nous soyions l’Australie par exemple !

          • mehdi 22 septembre 2012 21:05

            @par pi


            vous etes carrement a coté de la plaque, la crise economique est un leurre, pour nous faire accepté une europe federale, la fin du reste de notre souveraineté, bruxelles a lancé un seul mot d’ordre, reduire les depenses publique par la reduction des depenses publique = moins de croissance, on n’a vu le resultat en grece, italie etc..., une fois l’europe federale crée, la situation va s’empirer, car l’europe n’a aucune strategie, tout les grandes puissance etablissent des strategies, bruxelle se contente de couler l’economie europeenne, afin que le moment venu, l’europe n’aura pas d’autre choix que de suivre les usa, dans une nouvelle guerre mondiale chine-usa, islam-occident accompagner de guerre civile en france et en europe, les etats unis ont besoin de l’europe pour mené a bien leur strategie du choc des civilisations, aujourd’hui les medias plus que d’habitude, vendent de l’angoisse, de la peur, que nos valeurs sont en danger, la construction de l’ennemi, ils preparent les peuples psychologiquement les peuples a une grande guerre.

            • Pie 3,14 22 septembre 2012 21:19

              Il ne vous reste plus qu’à creuser un abri dans votre jardin en attendant la guerre.

              Une autre solution consiste à arrêter de vous faire des films et ne pas tout amalgamer.

              La crise économique n’est pas un leurre, l’Europe est toujours et pour longtemps encore la première puissance économique du monde, la peur est souvent mauvaise conseillère.


            • mehdi 22 septembre 2012 23:07

              @par pi


              a voir sur you tube les aveux de jacque attali, ils nous explique, qu’on savait que la crise allé arrivée, tout le monde le savait, l’euro sans une europe federale ne pas fonctionner, s’ils ont fait l’euro en premier sans une banque federale des le depart, car ils savait que des boucliers souverainiste aurai fait barrage, c’est une manipulation du differé.

            • stanh 22 septembre 2012 22:17

              Parce que l’Europe des peuples ça n’a rien à voir avec leur Europe, celle des financiers et autres institutions anti-démocratiques.


              • mehdi 22 septembre 2012 23:21

                @par pi


                nous sommes en guerre froide, chine-usa conflit hegemonique, a lire sur le net pdf chine-usa gerald fouchet, a lire pdf revolte arabe par alain chouet, a lire la fabrication de l’ennemi de pierre conesa, a lire terrorisme (islamique) fausse piste vrai danger par alain chouet, a lire les ennemis intimes de la democratie par tzevan todorov, a lire israel risque t’il de disparaitre pdf gerald fouchet.

                je vous invite a lire tout ces ouvrages, aucun de ces chercheurs vous donnera les reponses toutes faites, leur ouvrage sont des clés pour comprendre l’actualité, chacun a leur maniere mettent le doigt sur un sujet precis, je n’invente rien, je fais que reunir toutes ces infos, qui permet de comprendre la situation, lisez les tous et vous serez ce qui nous attend a tous.

                • mehdi 22 septembre 2012 23:34

                  il est difficile d’entendre et de s’imaginé que nous allons vivre une guerre mondiale, la realité parfois on refuse de la voir, cela crée un gene, un malaise en nous, nous preferons reduire cette dissonance cognitive, par un raisonnement plus ou moins logique, moi j’appelle cela se mentir a soi meme, une auto-protection, les conflits d’aujourd’hui, sont la pour preparé le conflit de demain, mais refusé cette realité, c’est se protegé soi meme, cela nous depasse et nous pourrons rien ni faire.



                  averroes : l’aveugle se detourne du fossé, le clairvoyant tombe dans le fossé.

                  la realité au plus a la voit et au plus 

                  • tf1Goupie 23 septembre 2012 11:34

                    Oui, un peu comme l’Euro est un désastre ... ou plutôt « était » un désastre puisqu’on nous avait sans cesse annoncé sa disparition pour début 2012.

                    Et puis il n’a pas disparu ce con d’Euro....

                    Alors on passe à un nouveau thème : l’Europe est un désastre / où ai-je mis ma souveraineté / c’était mieux avant.

                    Ce que je trouve désastreux c’est le pessimisme et l’aigreur qui s’expriment sans arrêt à propos de l’Europe.
                    On se met à détester les Allemands comme il y a 100 ans, c’est dire.


                    • Geoffrey59300 23 septembre 2012 11:54

                      Il faut une volonté politique pour qu’une monnaie cesse mon ami... Il n’y en a pas.

                      Si une monnaie plombe notre système social et notre compétitivité, elle ne s’arrêtera pas d’elle-même.

                      Accepter l’euro, c’est accepter le modèle américain avec les salaires très bas, sans quoi nous aurons chômage et manque de compétitivité.
                      L’accepte-tu ? Si oui, au moins, tu es cohérent, et je respecterai ton droit à avoir ton opinion.
                      Si non, alors tu vis dans le rêve.
                      Ça c’est le débat sur l’euro.

                      Autre question : te sens-tu proche des peuples Allemands (ouaip, il y en a plusieurs), Franconiens (notamment Hollandais), Anglais, Slaves, Ouraliens et Scandinave ?
                      Personnellement non !
                      Enfin certes, ils sont plus proches de nous que ne le sont les Vietnamiens, cela reste des cousins, mais je ne vois pas en quoi ils nous seraient nécessaires, alors que l’on peut déjà s’unir entre latins.
                      Mais si tu te sens proche d’eux, alors là aussi, je dois respecter ton choix.
                      Ça c’est le premier débat sur l’UE.

                      Dernière question : Accepte-tu la tournure dictatoriale cachée que prend l’UE ? Pas moi.
                      Si tu l’acceptes ou si tu le nies, le débat s’arrête ici.
                      Ca c’est l’autre débat sur l’UE.

                    • tf1Goupie 23 septembre 2012 14:29

                      Tu me fais bien marrer : tu dois être nouveau sur Avox pour ne pas avoir lu tous les articles qui prédisaient un effondrement de l’Euro.

                      Oui je me sens proche des Allemands et d’autres Européens ; il m’est arrivé de travailler souvent avec eux.

                      Quand un correspondant allemand de mes enfants vient en France je ne le traite pas de Schleu ou de Nazi, je l’écoute et je vois à quel point il est proche de moi.
                      Pour cela il faut être ouvert d’esprit, et souvent c’est lié à l’âge.

                      La « dictature de l’UE », une belle connerie, et je pense qu’il est inutile d’en débattre avec toi quand je vois que c’est surtout une profession de foi en ce qui te concerne, et ce discours est un désastre ...


                    • Geoffrey59300 23 septembre 2012 16:56

                      Je ne prédis pas la fin de l’Euro ni de l’Europe, j’explique en quoi c’est un désastre, ça s’arrête là.


                      Mes cousins sont allemands, donc ne me juge pas sans me connaître. Je les aime bien malgré tout, bien qu’ils soient différents. Je ne suis pas un xénophobe.

                      Décidément tu ne lis pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Geoffrey59300


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès