Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi le FN a remporté les élections européennes

Pourquoi le FN a remporté les élections européennes

Dimanche, un quart des électeurs ont voté pour le parti de la famille Le Pen, provoquant un séisme politique ressenti dans le monde entier. S’il ne faut en aucun cas stigmatiser ce vote, sans ignorer néanmoins les limites de ce parti, il faut bien davantage chercher à en comprendre les ressorts, en écoutant ses électeurs, qui ne méritent pas moins de respect que les autres.

Un vote, malheureusement, logique
 
Cela fait 30 ans que PS et UMP mènent notre pays dans une impasse, dont les panneaux signalétiques sont souvent ornés de la raison européenne. En 1983, Mitterrand, Delors et Mauroy avaient choisi l’orthodoxie budgétaire pour ne pas trop céder sur la parité du franc et avaient théorisé la désinflation compétitive. Quelle meilleure illustration du fait que les choix politiques actuels ne sont que les descendants directs de ceux des décennies précédentes ! Au début des années 1990, gauche et droite ont fait le choix détestable de taux élevés, comme l’Allemagne, qui affrontait un léger regain d’inflation du fait de la réunification, envoyant au moins un million de personnes au chômage pour défendre le franc cher ! En 2008, ces deux partis ont ignoré et trahi le « non » de 2005 en ratifiant le traité de Lisbonne. Et depuis 2011, ils mènent des politiques d’austérité suicidaires qui ont provoqué une nouvelle envolée du chômage. Face aux résultats désastreux des politiques menées par le PS et l’UMP, à la proximité de leurs choix, et à leur absence complète de remise en question, il est bien logique que les Français cherchent à exprimer leur colère.
 
Et assez logiquement, cette colère est plus forte pour les classes sociales les plus touchées par ces politiques délirantes : les jeunes et les ouvriers notamment. Plus les personnes sont protégées, moins elles sont susceptibles de voter FN. Car ce vote est de plus en plus, et logiquement, un vote social. Comme le démontrent remarquablement Emmanuel Todd et Hervé Le Bras dans leur livre, il est directement corrélé au degré de souffrance à l’égard de la mondialisation. Les classes populaires, en votant FN, expriment un rejet des politiques menées par le PS et l’UMP, sous couvert de l’Union Européenne. Ce faisant, il y a bien une part d’adhésion à son discours, notamment sur les questions de la mondialisation et de l’Europe. Le grand succès du FN (et l’échec du FG lors de ces élections européennes), c’est d’avoir réussi à incarner cette opposition clairement et fortement, grâce à son discours, sa taille, mais aussi au traitement médiatique et aux choix du PS et de l’UMP (j’y reviendrai plus longuement demain).
 
Le plafond de verre : cassé ou déplacé ?

Il faut bien reconnaître que le plafond de verre historique du FN, que l’on pouvait estimer entre 18 et 19% dans le passé, a largement été dépassé dimanche. Certes, la participation n’a été que de 43%, ce qui relativise le score. D’ailleurs le FN a réuni moins de voix qu’à la présidentielle, au contraire de DLR, seul parti, avec les écologistes, à avoir progressé sur deux ans. Néanmoins, il ne faut pas oublier que la participation a tendance à être plus faible dans les catégories sociales ou le FN est fort. La question qui se pose, c’est de savoir si le plafond de verre a été simplement déplacé ou s’il a été carrément cassé, au point où les routes du pouvoir sembleraient pouvoir s’ouvrir pour le parti de la famille Le Pen. Le contexte exceptionnel (6 ans de crise, PS et UMP aussi ineptes l’un que l’autre) et le fait que traditionnellement, les élections européennes sont l’occasion de surprises, poussent à considérer ce score avec prudence. A moins que l’on considère que la situation ne va pas vraiment s’arranger dans les prochaines années, ce qui est malheureusement une hypothèse crédible, qui pourrait alors nourrir de nouvelles révoltes électorales.

Mais c’est une chose que de voter pour des parlementaires européens au pouvoir finalement limité, c’en est une autre de donner le pays à un parti. S’il est plus que probable que la majorité des électeurs du FN préfèrerait que la famille Le Pen prenne le pouvoir au PS et à l’UMP, des sondages récents indiquaient aussi que la crédibilité du parti n’était pas si grande, y compris parmi ses électeurs. En outre, il est probable que l’immense majorité de ceux qui ne votent pas FN ne veulent pas en entendre parler, malgré l’ineptie du PS et de l’UMP. Même si la situation est critique, et surtout si elle venait à l’être un peu moins, la route pour convaincre une majorité des électeurs semble très longue, pour ne pas dire inatteignable. La poussée actuelle est totalement logique dans les circonstances actuelles mais il est encore beaucoup trop tôt pour en tirer la conclusion que ce parti aux relents parfois nauséabonds pourra aller plus loin. Pire, on peut se demander si cela n’aide pas le camp euro-béat, dont les 4 principaux représentants (UMP, PS, centristes et écologistes) ont pris 4 des 5 premières places dimanche et plus de 50% des suffrages dimanche.
 
D’ailleurs, c’est la question que doivent se poser les électeurs du FN, malgré ce grand succès. Certes, ils peuvent croire aux lendemains qui chantent. Mais ce parti existe depuis 42 ans, ce qui met en perspective un tel espoir. A titre personnel, je persiste à penser que le FN est (heureusement, en partie) une illusion car c’est une chose de réunir 25% des voix, c’en est une autre d’en réunir plus de 50%...
 

Demain, je reviendrai à nouveau sur les raisons de ce vote


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Croa Croa 27 mai 2014 15:31

    Sauf que par rapport à la dernière fois l’abstention n’a pas augmenté !


  • Pere Plexe Pere Plexe 27 mai 2014 21:00

    Je ne sais pas ce qui ne sidére le plus :

    l’abstention ou le fait qu’un quart des votants aient choisi un parti sans aucun programme...

  • doctorix doctorix 27 mai 2014 22:41

    Si on réfléchit bien :

    le FN sur les huit circonscriptions recueille 4,7 millions ce qui fait 10, 33 % des inscrits. Je rappelle que Madame Le Pen, pour le premier tour de la présidentielle le 22 avril 2012 avait recueilli 6,4 millions de voix, c’est-à-dire 13,95% des inscrits.
    Lire la suite : http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/272829653/
    C’est-à-dire qu’elle avait 40% de plus il y a deux ans.
    On cherche vainement où est l’écrasante victoire.
    Malgré les chiffres, toujours facétieux, il s’agit d’un recul net et sans bavures.
    Asselineau, par contre, est passé de 0 voix à 75900 (Une colonne de français se tenant par la main de Paris à Chartres). Tout cela avec 90 secondes de passage le 1er Mai à 07 h du matin sur France Inter, point final...Alors qu’on a généreusement offert 11 heures 18 minutes à MLP sur tous les media de france. Soit 450 fois plus !
    Demandez vous juste pourquoi !
    Il est certain que lui ira loin.
    Voyons sa réaction pertinente comme toujours :




  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 2014 06:46

    Topaze sort de son trou au nom d’Asselineau comme d’habitude..., bon troll !

     L’UPR est passée d’une centaine d’électeurs à la partielle du Lot & Garonne à 77 136 électeurs cette fois, en étant toujours censurée.

    Les adhésions vont bon train : entre 20 et 40 de plus par jour, ce qui ne doit pas être fréquent par les temps qui courent dans les autres formations politiques... , où l’heure est plutôt au reflux.

    Le fait de censurer un mouvement politique dans une période où les Français sont de plus en plus en plus en colère contre cette classe politique, et cherchent une issue ailleurs, cela rend l’ UPR d’autant plus attractive et les gens curieux... , mes condoléances !


  • robin 28 mai 2014 09:04

    Par Pere Plexe (---.---.151.253) 27 mai 21:00

    Je ne sais pas ce qui ne sidére le plus :

    l’abstention ou le fait qu’un quart des votants aient choisi un parti sans aucun programme...
     ------------------------
    Parce qu’entre des partis qui n’ont aucun programme autre que la misère de masse depuis des decennies et un parti prétendument sans programme qui n’a pas encore gouverné le choix bien que dangereux est facile.

  • doctorix doctorix 28 mai 2014 10:32

    Topaze n’aime pas les chiffres qu’il ne peut pas manipuler.

    Ces 40% lui restent en travers du gosier. Parce qu’on sait très bien que les extrémistes votent toujours à 100% (comme dans le temps les communistes que les militants allaient chercher chez eux par la peau des fesses).
    Il y a donc bien une perte sèche de 1.700.000 électeurs FN, malgré les apparences.
    Par contre, Asselineau à une progression de 77.136 : 189 ; ce qui veut dire qu’il a multiplié son score par 408 sans publicité.
    Et cette publicité ne lui est refusée que parce qu’on le sait dangereux, contrairement au FN qui ne dépassera jamais le second tour.


  • César Castique César Castique 27 mai 2014 11:16

    « Certes, la participation n’a été que de 43%, ce qui relativise le score. »


    La Caste médiatico-politique ne se lasse pas de le répéter, mais moi,.je ne me lasse de répéter qu’un sondage de l’IFOP montrait, la semaine dernière, que si le vote avait été obligatoire, la répartition des voix entre les différentes formations eût été la même 

    Sondage exclusif.L’Ifop et “Valeurs actuelles” ont posé la question de leur choix, en cas de vote obligatoire, à ceux qui s’apprêtent à s’abstenir le 25 mai. Surprise : le FN fait là encore la course en tête devant l’UMP et le PS — qui dispose des plus faibles réserves de voix !

    À contre-pied des idées reçues, notre sondage Ifop-Valeurs actuelles le révèle : aux européennes, les abstentionnistes voteraient… comme ceux qui votent (lire notre tableau ci-dessous). Un pavé dans la mare de ceux qui annoncent déjà, pour le 25 mai, un scrutin dénaturé par l’abstention massive.

     

    D’ailleurs le FN a réuni moins de voix qu’à la présidentielle, au contraire de DLR, seul parti, avec les écologistes, à avoir progressé sur deux ans.

    Mais les écologistes ont perdu près de la moitiè de leurs voix par rapport à 2009, et la progression de Dupont-Aignan, fait penser à ces pays sous-développés dont on annonce triomphalement que le PIB a augmenté de 7 %, alors que leur PIB/hab est à 3 chiffres smiley


    • 1871-paris 1871-paris 27 mai 2014 11:24

      Sondage bidon fait sur une population non précarisé !

      c’est pas une découverte, les peureux de nantis votent pour le FN en majorité !


    • César Castique César Castique 27 mai 2014 11:37

      « Sondage bidon fait sur une population non précarisé !  »


      Je reconnais qu’il y avait quelques faiblesses, dans ses résultats... Ainsi le Front de Gauche était-il grossièrement surévalué avec 7,5 % d’intentions de vote, et le NPA avec 1.5 %

    • VivaLaRevolucion VivaLaRevolucion 27 mai 2014 11:17

      Ce n’est pas compliqué :
      - promotion incessante dans les médias
      - forte mobilisation des électeurs FN
      - forte abstention des modérés

      Au final si on regarde les chiffres dans l’absolu on a une baisse du FN :
      - 4.7 millions de personnes ont voté FN en 2014 : 10,3% des inscrits
      - 6.4 millions de personnes ont voté FN en 2012 : 13,9% des inscrits
      Donc dans l’absolu le FN a perdu des électeurs.

      Tout ceci est bien expliqué dans cet article.


      • 1871-paris 1871-paris 27 mai 2014 11:26

         oui mais leur electorat reste tres mobilisé dans l’ensemble contrairement au autres formation. ceci est a prendre en compte pour étudier les ressorts d’une tel mobilisation.


      • César Castique César Castique 27 mai 2014 11:51

        « Tout ceci est bien expliqué dans cet article. »


        Et c’est signé Asselineau, qui a obtenu 0.58 % des voix en Ile-de-France. CE qui le situe entre le NPA et... les « Citoyens du vote blanc » qui ont trouvé 17’139 gugusses (à peine 708 de moins seulement que l’UPR) qui se sont mélangés les pinceaux, en votant quand même

        Je n’ai pas de conseil à lui donner, au Gourou, mais plutôt que de consacrer la moitié de sa vie à poursuivre le FN de sa hargne impuissante, il ferait mieux de prendre des cours de communication et de stratégie politique. Mais je crains que Sa Suffisance ne soit trop prétentieuse pour admettre qu’elle pourrait encore avoir quelque chose à apprendre.

      • Martha 27 mai 2014 13:49


         Ce sont les médias et ceux qui les pilotent dans les coulisses, qui sont les grands gagnants de la manip « élections Européennes » 2014.

         Ils ont mis Marine Le Pen sur le devant de la scène, avec sa fausse image de rebelle. Montage très subtilement mis au point...

         Résultat : - la France en noir, dès le soir même sur les cartes de l’Europe, pour les résultats, mais c’est très lourd de sens. Et on voit très bien où ils veulent en venir.
         - Le pouvoir affaiblit.
         -Les médias grands maître en France : ils tiennent MLP + la gauche et la droite.
         Ils n’y avait qu’eux et MLP qui riaient dimanche soir. MLP avait-elle conscience de ce qu’ils allaient faire d’elle par la suite. 10 à 11 % des Français ont voté pour les listes FN, c’est très peu. Cela fait 89 à 90 % de mécontents, qui se sentent embarqués malgrès eux dans une bien sale histoire.

         A noter que le parti UPR à eu le suffrage de 77136 votants, c’est à dire 0,41 % des votes exprimés. Ce parti a été complètement black-listé et ne parait nul part dans la presse « officielle ».

         Enterrée bien profond, la démocratie...


      • VivaLaRevolucion VivaLaRevolucion 27 mai 2014 14:18

        @ César Castique
        Depuis quand juge-t-on de la véracité d’une analyse au résultat d’une élection ?


      • VivaLaRevolucion VivaLaRevolucion 27 mai 2014 14:29

        @ César Castique
        En général quand on a pas beaucoup d’arguments à faire valoir lors d’en débat on attaque le porteur du message... Il semblerait que vous n’ayez pas grand chose à dire sur le fond du problème smiley


      • VivaLaRevolucion VivaLaRevolucion 27 mai 2014 20:00

        Encore une fois depuis quand juge-t-on de la véracité d’une analyse aux résultats d’une élection ?

        Quelle est votre analyse Topaze ?
        Quoi vous n’en avez pas ?
        C’est tellement plus facile les attaques personnelles quand on pas d’argument...

      • César Castique César Castique 27 mai 2014 20:13

        « Depuis quand juge-t-on de la véracité d’une analyse au résultat d’une élection ? »

         

        Je ne juge pas l’analyse par le résultat de l’élection, je rappelle qui est l’auteur : François Asselineau, maître distillateur aux démonstrations alambiquées, impeccables, d’un cartésianisme à toute épreuve, mais qui, par leur alambiquage même échouent à convaincre les non-convaincus, et qui du coup se trouve complètement à côté de la plaque, dans ce qui est, par excellence, le domaine des impressions, des sentiments et des passions, et où la raison est définitivement inopérante : la politique.

         

        S’il fallait un permis de politiser, Asselineau se serait fait recaler à tous les examens, théoriques et pratiques, autant de fois qu’il aurait fallu pour qu’il parvienne à la conclusion que sa dangerosité est telle, que la caste ne le lui décernerait jamais, ce fameux permis.

         

        « En général quand on a pas beaucoup d’arguments à faire valoir lors d’en débat on attaque le porteur du message... »

         

        On parle d’Asselineau, pas de n’importe qui. Prenez sa démonstration tendant à prouver que le FN stagne, s’il ne recule pas : elle le fait passer pour un hurluberlu aux yeux de 80 ou 85 % des Français, qui « voient » bien que le Front national est le premier parti de France et qu’il est en pleine progression. Ce n’est qu’une illustration de plus de la bêtise politique d’Asselineau. 


        Il fait penser au pathétique Chirac qui disait sentencieusement : « On ne vote pas avec ses tripes, on vote avec son cerveau. » Ça, ça ne lui avait pas été soufflé par un spin doctor smiley


      • César Castique César Castique 27 mai 2014 20:28

        « C’est la 2° fois qu’il se fait éjecter fermement par ces électeurs et sans appel ! »


        Je viens de m’aviser que dans les deux cas, son score a été le même à... 7 millièmes près :

        Villeneuve-sur-Lot :
        189 voix/32848suffrages exprimés = 0.575 %

        Ile-de-France :
        17’847 voix /3 065 594 suffrages exprimés = 0.582 %

        Ça cache quelque chose une aussi stupéfiante régularité...




      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 2014 06:51

        César castique,
        Vous deviez fair un tout sur la page Facebook d’Asselineau..., il y a un compteur des adhésions en temps réel.

        Vendredi soir, le compteur des adhésions était à 5306, mercredi matin, il est à 5393, ce qui fait 87 adhésions de plus en 4 jours.

        C’est la seule chose qui compte pour arriver à ne plus être censurés.


      • César Castique César Castique 28 mai 2014 08:20

        « ...., il y a un compteur des adhésions en temps réel. »


        Moi, ce qui m’intéresserait plutôt, c’est l’état de son QIP (quotient d’intelligence politique)... Parce que là, il y a du Guiness dans l’air. Moi je le situerais dans la catégorie 21 à 50, plus près de 21 que de 50, ce qui pour le quotient intellectuel proprement dit, correspond à « retard mental moyen (imbécillité) ».

      • brieli67 28 mai 2014 20:10

        intervention TROIS de Madame PIPI


        CROISSANTS & Pasqua

      • 1871-paris 1871-paris 27 mai 2014 11:19

        Que ni ni, Monsieur Pinsolle.

        Regardez quelques chiffres :

        73% des moins de 35 ans se sont abstenues a cette élection européenne !
        L’abstention maintenant, sur 46 millions d’électeur elle représente 26,3 millions d’électeurs !!! c’est tout simplement ahurissant ! je pense que lorsque une élection n’atteint pas au moins la moitié de sa population totale qui se déplace pour voter, ont peu légitimement dire que cette élection ne représente RIEN ou ne correspond a RIEN dans l’esprit de la plupart des électeurs !
        Maintenant le FN, il fait 25% mais an absolu il ne représente que 10,65% de la masse électorale, ce qui fait 5,9 millions d’électeurs, un beau chiffre je le reconnais, d’une. De deux, en comparaison a la précédente élection national, celle du premier tour des présidentiel, il est en légère baisse de manière absolue, ainsi au 1er tour de la présidentiel de 2012 il y eu 6,5 millions d’électeurs a voté Bleu marine. Le 25 mai 5,9 millions pour rappel, donc légère baisse. Mais une chose à constater, c’est que cet électorat se « sédentarise », ce n’est plus de simple électeurs contestataires. Ils adhèrent totalement a une idéologie rascialiste latente, la désignation de l’immigré comme essence de beaucoup de nos problèmes n’est plus a démontrer pour eux, le travail d’intégration des gens d’origines autres que Française, n’est pas a faire, Enfin les replis sur lui du peuple gaulois est un postulat de base non discutable. Ces gens savent ce qu’ils veulent, et ils commencent a ce mobiliser régulièrement car les médias leur font écho en leur donnant la confiance qui leur manquait.
        De plus à l’inverse du fait de 73% des moins de 35 ans non pas voté, on peut légitimement en conclure » sans trop d’hésitation », ce qui n’est pas une découverte, que ce troupeau d’électeurs FN est plutôt vieillissant.


        • Garance 27 mai 2014 12:06

          1871


          Quand on veut se lancer dans le vieux françois on le fait correctement : 

          « Que nenni » et non « que ni ni » : c’est d’un ridicule....vraiment.....

          Quand à l’article de Pinsolle

          Pas encore digéré la branlée apparemment le Pinsolle : l’ulcère le guette

          Alors pour se soulager , il tord et retord les « chiffres », comme si cela pouvait y faire grand’chose

          Le FN : 25 % des votes exprimés

          L’UMP : 20,3 % des votes exprimés

          Le PS : 14,7 % des votes exprimés

          Le reste : du pipi de chat

          Il n’y a pas à sortir de ça : faudra que Pinsolle s’y fasse ou qu’il consulte



        • Abou Antoun Abou Antoun 27 mai 2014 11:19

          Un peu de modestie SVP.
          Juste pour ’le séisme ressenti dans le monde entier’.
          Encore cette France nombriliste qui se prend pour le centre du monde. La presse européenne (le plus souvent à la solde de l’UE) tente une dramatisation en affichant des titres catastrophiques. Mais à la vérité, les lecteurs, à 99%, se foutent complètement des élections françaises. Ceci n’inquiète que les états-majors des partis inféodés à l’Europe et à Washington. Ils veulent faire croire que leur électorat partage leurs appréhensions.


          • 1871-paris 1871-paris 27 mai 2014 11:26

            1 seisme médiatique surtout...


          • VivaLaRevolucion VivaLaRevolucion 27 mai 2014 11:44

            La preuve que le FN ne fera rien pour modifier le système est que la bourse n’a même pas frémit à l’annonce des résultats des élections.
            C’est dire la crainte qu’inspire le FN aux grands groupes financiers.
            Le FN fait parti intégrante de ce système.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 2014 07:06

            Anti gauchiste,
            L’UPR ne vise pas le « segment FN », mais les abstentionnistes.
            Voici le rapport de force politique réel en France en ce moment.

            Par contre, sur l’ UE, l’euro de l’OTAN, avec ses analyses et son programme, l’ UPR a certainement bien plus de choses à dire, intelligentes, républicaines et démocratiques que ce pauvre FN, englué dans ses dérapages viennois, ses propos racistes et xénophobes qui révulsent la majorité des Français.

            Emmanuel Todd : « Le FN souille la vision d’un avenir heureux pour les Français »

            Le FN souille tout ce qu’il touche, c’est pourquoi le système lui fait prendre en charge la sortie de l’ UE, pour souiller l’idée de souveraineté.
             C’est son rôle d’idiot utile du système.

            Qui lui rapporte gros, le FN vient de toucher l’euro-million, et vous êtes bien incapable de montrer la moindre intervention au Parlement européen demandant la sortie de l’ UE, des 4 élus qui y étaient déjà !!!


          • César Castique César Castique 28 mai 2014 08:04

            Emmanuel Todd : « Le FN souille la vision d’un avenir heureux pour les Français » 


            Todd ? Ça reste pour l’éternité, le mec qui, en avril 2012, assénait à un Florian Philippot hilare : « Dans deux semaines, on ne parle plus du Front national ».

            Et il fait une belle paire avec le pontifiant Asselineau, le ringard qui croit qu’on peut conquérir le pouvoir à coups d’exposés magistraux.

          • brieli67 28 mai 2014 20:14

            intervention QUATRE de FIFI-PIPI

            TUUUUUUUUUUUUUUT TUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT

            annoncé la pieuvre du JOUR Manu TODT

            aux croissants et Charly Pasqua au portable

          • claude-michel claude-michel 27 mai 2014 11:31
            Pourquoi le FN a remporté les élections européennes...Parceque les gens n’ont plus peur de voter pour le FN tout simplement...c’est aussi simple que l’eau du robinet.. !

            • Croa Croa 27 mai 2014 16:04

              Nombreux sont les gens qui ont comprit que l’Union Européenne est construite conformément à une classe de prédateurs.

              Le FN a prit une position sur l’UE qui tenait debout donc ce résultat est normal..

              Cependant l’analyse de l’UPR, meilleure encore n’a pas été suivie, ce que je ne m’explique pas !

              Oui, il y a une part de mise en confiance qui n’explique pas tout ! (Une part de manipulation des médias vers le moindre mal pour l’oligarchie peut-être ?)


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 2014 07:08

              Croa,
              Comment voulez vous que les électeurs se mobilisent pour l’ UPR dont 99% ignorent l’existence ?
              Le FN a bénéficié de 450% de temps dans les médias de plus que l’ UPR !


            • brieli67 28 mai 2014 20:16

              intervention CINQ de FIFI-PIPI


              Pasqua encore au phone.

            • bourrico6 27 mai 2014 11:47

              C’est la qu’on va rigoler.

              C’est gentil de rassembler les mécontents de tous bords, on va voir ce qu’il en restera quand il faudra tenter de satisfaire tous ces électeurs.

              N’oubliez pas que le FN ratisse à droite, ça c’est historique, mais que la nouveauté, c’est son ratissage à gauche, avec la reprise des thèses populistes de l’extrême gauche.

              Ca va être marrant de concilier des types comme.. euh.... celui qui bosse avec Menard à Béziers (un bon gros néonazi comme on les cache), et ceux des banlieues rouges qui y voient un nouveau parti communiste.

              Le FN, c’est comme, la gauche, ça doit rester une force d’opposition mais en aucun cas gouverner, le père le savait, mais j’ai l’impression que la fille à décidé de prendre le risque de se brûler les ailes.


              • DanielD2 DanielD2 27 mai 2014 13:22

                Vous dites ça parce que vous ne comprenez rien au nationalisme, englué que vous devez être par la lutte des classes et autres clivages ...

                Électorat incompatible ? En attendant il est là, et pour longtemps. 


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 mai 2014 07:10

                Daniel
                S’il perd 2 millions d’électeurs à chaque élection, il n’en restera pas grand chose...


              • brieli67 28 mai 2014 20:19

                INTERVENTION SECHS SEX SIX


                La ligne du fasko FA scintille

              • xmen-classe4 xmen-classe4 27 mai 2014 12:34

                il y a pas d’europe il y a l’allemagne et d’autre pays qui ont des problemes d’inégalités et de droit pour tous.


                • Scual 27 mai 2014 12:38

                  C’est la victoire du poulain des médias.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès