Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi le FN ne passera pas par moi (1/2)

Pourquoi le FN ne passera pas par moi (1/2)

La victoire du Front National lors des élections européennes a été l’occasion de nouveaux débats enflammés sur les raisons de cette victoire et sur l’attitude à avoir vis-à-vis de ce parti. Voilà pourquoi je souhaite revenir sur ce sujet, dans une série de deux papiers.

Une opposition paradoxale ?
 
Un certain nombre de frontistes, quelques uns semblant encore me lire malgré des prises de positions, affirment qu’il serait paradoxal que j’exprime une position aussi radicalement hostile à l’encontre de leur parti. Ils affirment que les positions de DLR seraient très proches, quand ils ne disent pas que ce sont les mêmes. Certains vont même jusqu’à évoquer une attitude politicienne de ma part, le fait que je ne ferai que défendre ma boutique politique par rapport à la leur. Cet argument est assez difficilement recevable étant donnée ma prise de position de septembre 2012 ou ma récente décision de m’éloigner de DLR. Néanmoins, il faut bien reconnaître que je partage bon nombre de motivations des électeurs de ce mouvement, à savoir un ras-le-bol des grands partis traditionnels ainsi qu’un refus de cette mondialisation anarchique qui mène à une loi de la jungle destructrice de notre modèle social et de notre identité.
 
Mais ce n’est pas parce que je partage une partie des motivations des électeurs du Front National que cela doit me pousser dans les bras du parti de la famille Le Pen. Si je respecte leur vote et les ai même défendus par occasion (quand Sophia Aram les a traités de cons ou en disant que ce vote est, logiquement, social, dès 2011), cela ne change pas mon jugement à l’égard du parti pour lequel ils votent, et dont les scores actuels doivent principalement à la crise terrible que nous traversons et à la décomposition du PS et de l’UMP, dont le bilan au pouvoir est tout simplement calamiteux. Mais même si j’ai un jugement très dur à l’égard des partis qui se partagent le pouvoir (que je critique au moins aussi souvent que le FN), mon opposition au Front National ne me semble absolument pas paradoxale. D’abord se pose un problème de personnes. Comme je le soutiens depuis le début, la famille Le Pen me semble extrémiste, pas sérieuse et démagogue (ce sur quoi je reviendrai précisément demain).
 
Et au final, le paradoxe est levé par le rapport au gaullisme. Devant les professions de gaullisme de Florian Philippot, Marine Le Pen a cru bon de rassurer une partie de ses militants en précisant bien qu’il était un cas isolé. Si l’on rapproche l’extrême-droite nationaliste du gaullisme, du fait de l’attachement à la nation, toute l’histoire montre qu’il y a une différence profonde entre ces deux mouvements de pensée. Quand l’extrême-droite a une vision de la nation identitaire, xénophobe, voire isolationniste, le gaullisme a une vision de la nation plus ouverte et surtout bien plus progressiste qu’identitaire, quoiqu’en disent ceux qui rapportent de temps en temps une phrase non officielle du Général, en oubliant tout le reste. C’est ce que j’avais théorisé en parlant des deux familles de l’ordo-souverainisme. En outre, il y a de nombreuses différences, sur la peine de mort, l’IVG, l’immigration, les immigrés présents en France, ou même les questions économiques, traitées avec bien moins de cohérence et de sérieux. Ce n’est pas parce que l’on est attaché à la France que toutes les différences sont gommées du jour au lendemain.
 
Le vote utile souverainiste ?

L’autre reproche traditionnel, c’est de dire que nous diviserions le camp patriote et que de toutes les façons, pour changer le cours des choses, il n’y a que le FN qui pourra y arriver. Comme je l’ai rappelé, ce n’est pas parce que l’on est attaché à la France que toutes les différences sont effacées. Pour paraphraser Romain Gary, « le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres  », ce qui fait toute la différence entre le gaullisme et l’extrême-droite et aujourd’hui entre DLR et le FN à mon sens. De même que le camp des adorateurs de l’UE compte plusieurs partis, celui de ceux qui pensent que la nation doit rester l’épine dorsale de notre organisation politique peut tout aussi bien rester divers étant donné qu’il y a des interprétations très différentes de cette idée. Pourquoi faudrait-il donc avoir un choix binaire. Ce n’est pas comme cela que notre vie politique s’est organisée depuis des décennies.

Sur la question de la capacité à changer les choses, les partisans du FN soulignent que ce parti a réuni un quart des électeurs fin mai et que le chemin qui pourrait le mener au pouvoir semble bien plus court que celui des autres partis dits souverainistes. Néanmoins, on ne peut pas juger au seul score d’un instant T la capacité d’un parti à arriver au pouvoir. Dans le passé, les communistes n’ont pas su transformer leur importance politique en capacité à prendre les rênes du pouvoir, malgré des scores encore supérieurs à ceux du FN en mai. Certes, ils ont été des partenaires au sein de coalition, mais ils n’ont jamais été à la tête de ces coalitions et ont souvent été contraints d’avaler leur chapeau pour y rester. En outre, il faut bien constater que le FN est un vieux parti de 42 ans, qui pèse lourd dans la vie politique française depuis 30 ans, donc on peut questionner sérieusement sa capacité à prendre le pouvoir démocratiquement étant donnée l’hostilité qu’il suscite dans une large majorité de la population.
 
Bien sûr, les partisans du FN peuvent dire que Marine Le Pen a changé les choses, qu’elle a dédiabolisé son parti, ce que pourrait montrer le score du 25 mai. Néanmoins, il faut rappeler qu’il y a perdu plus d’un million et demi de voix de moins qu’en 2012 et que ces élections sont souvent des défouloirs et qu’elles se sont tenues dans des circonstances incroyablement favorables (6 ans de crise économique, un PS très impopulaire et une UMP inepte). Ce n’est qu’en 2017 que l’on pourra statuer sérieusement si autre chose qu’une opposition radicale et stérile au système ressort de ce parti, ce qui me semble tout sauf évident étant donnés les dérapages récurrents de ses dirigeants et de ses membres, qui cantonnent légitimement ce parti dans des extrêmes inéligibles. Si le Général de Gaulle a réussi à balayer la Quatrième République, c’est parce qu’il occupait une position beaucoup plus centrale et donc rassembleuse sur l’échiquier politique, chose qui me semble totalement impossible pour le FN.

Bref, ce sont pour des raisons de fond (différends programmatiques, qui perdurent, et plus encore, une différence fondamentale de philosophie globale) qui font que je m’oppose à ce parti, dont je persiste à croire qu’il ne sera pas le mouvement qui redonnera à la nation ses lettres de noblesse. Demain, je reviendrai également sur les questions de personnes.


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 23 juin 2014 10:33

    comme Asselineau , la moitié de vos articles sont pour cracher sur le FN dont vous êtes jaloux !
    en fait , vous n’êtes qu’une diversion de l’UMPS , lancée uniquement pour diviser les voix des souverainistes ! voter pour vous ne sert stritement à rien !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 juin 2014 11:12

      Bonjour,
      d’accord avec l’auteur sur la légitimité d’autres formations « souverainistes » que le FN :
      plus on est, mieux c’est. L’accusation de « diviser » n’est pas pertinente à mon sens.
      Si des communistes, des socialistes (re)devenaient souverainistes, j’applaudirais.

      D’autant que le scrutin majoritaire à deux tours impose de rassembler une coalition majoritaire au 2e. On n’est pas dans des scrutins « à l’anglaise » à la majorité simple à un tour. Aucun parti/homme politique n’a jamais pu rassembler à lui seul 50% des voix plus une. Même De Gaulle avait dû chercher des alliés, c’est dire si le FN seul ne le pourra pas.

      Pour autant, il faut choisir ses adversaires.
      Alors que DLR ne se transforme pas en Mélenchon : « l’humain d’abord ! » puis la croisade grotesque d’Hénin-Beaumont. Le FN n’est pas l’adversaire principal ; on ne peut pas le rendre responsable de la situation actuelle, lui qui n’a jamais gouverné et s’est toujours mis dans une opposition de principe, comme le PCF en son temps.
      De même, je vois difficilement comment on pourrait en faire abstraction :
      que ça plaise ou non, le FN a sa légitimité aussi car beaucoup votent fidèlement pour lui.
      Qu’il y ait des querelles de boutique parisiano-parisiennes certes. Que certains cadres du FN soient peu fréquentables c’est certainement vrai. Mais je pense qu’il faut aller au delà de ça car on n’a pas le temps de s’amuser avec ces broutilles. D’ailleurs je ne pense pas qu’elles soient comprises par un électorat assez proche.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 2014 20:06

      Prenez donc les Français pour des andouilles ! 78% ne veulent pas du FN à la tête de l’ Etat, et le FN a fait 10% des inscrits. Il a gagne, parce que les autres n’intéressent plus les électeurs : au royaume des aveugles, les borgnes sont rois !
      Ce n’est pourtant pas faute de passer dans les médias !

      Ce qui intéresse l’auteur, ce sont les divisions du PS et de l’ UMP.
      Debout la République avait pourtant souvent fait du pied au FN...
      Ce qui rapproche le FN de DLR, c’est qu’ils sont pour la construction européenne, ils en veulent une autre, mais toujours rester dans l’ UE.

      DLR sait bien que les Français ne veulent pas du FN, et il espère que la désagrégation du PS et de l’ UMP va être pour DLR une chance historique...

      Dupont Aignan a toujours refusé de faire un débat public avec Asselineau, ce qui prouve qu’il ne s’intéresse ni au programme du Conseil National de la Résistance, d’origine gaulliste, ni à la souveraineté prônée par De Gaulle, qui passe forcément par la mise en cause des USA et la sortie définitive de la construction européenne.


    • LE CHAT LE CHAT 24 juin 2014 09:37

      fifi ,
      tu ferai mieux de la boucler , 99, 6% des votants ne veulent pas de l’UPR , et 99,9%
      des inscrits !
      vous n’existez pas !


    • lsga lsga 24 juin 2014 18:03

      ah ! nanigogo s’est finalement réveillé !

       
      ça va ? Bien dormi ? Tu as pris un bol de chocolat au lait avec des BN à ton réveil à 16h du matin ?
       
      Bon faut dire, tu es jeune, tu as besoin de sommeil, et comme tu te couches à 5h du mat...
       
      Bon, sinon, aujourd’hui, tu vas encore consacrer 15h à troller et à lire des commentaires médiocres jusqu’à 4h du mat, ou bien tu va utiliser ces 15h pour finir de lire le Manifeste ? 
       


    • César Castique César Castique 23 juin 2014 11:11

      « Quand l’extrême-droite a une vision de la nation identitaire, xénophobe, voire isolationniste, le gaullisme a une vision de la nation plus ouverte et surtout bien plus progressiste qu’identitaire... »


      «  Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture greque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées !  » 
      (Cité par B. Stora, Le transfert d’une mémoire, Ed. La découverte, 1999)

      «  Evidemment, lorsque la monarchie ou l’empire réunissait à la France l’Alsace, la Lorraine, la Franche-Comté, le Roussillon, la Savoie, le pays de Gex ou le Comté de Nice, on restait entre Blancs, entre Européens, entre chrétiens... Si vous allez dans un douar, vous rencontrerez tout juste un ancien sergent de tirailleurs, parlant mal le français ». (Cité par J.R. Tournoux, La tragédie du Général, Ed. Plon 1967)

      « ...quoiqu’en disent ceux qui rapportent de temps en temps une phrase... »  :

      «  Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas, vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très intelligents. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se séparent de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber 10 millions de musulmans qui demain seront 20 millions, et après demain 40 ?  » (Cité par A. Peyrefitte. C’était de Gaulle. Ed Gallimard, 2000. Propos tenus le 5 mars 1959)

      « Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L’élément décisif pour moi, c’est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l’histoire de France à partir de l’accession d’un roi chrétien qui porte le nom des Francs.  »  (David Schoenbrun, Les trois vies de Charles de Gaulle, Ed Julliard,1965)

      «  Sur le plan ethnique, il convient de limiter l’afflux des Méditerranéens et des Orientaux, qui ont depuis un demi-siècle profondément modifié les compositions de la population française. Sans aller jusqu’à utiliser, comme aux Etats-Unis, le système rigide des quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Suisses, Hollandais, Danois, Anglais, Allemands, etc.) » directive au Garde des Sceaux, 12 juin 1945 (Cité par Plein Droit, n°29-30 Novembre 1995).

      Voilà pour LA citation et j’en ai de rab...

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 juin 2014 11:24

        oui on n’a bien compris votre obsession césar caustique, mais maintenant, il faut arrêter de se la jouer Zemmour ou Finkelkraut :
        vous proposez quoi ? La séparation forcée ?


      • César Castique César Castique 23 juin 2014 11:36

        « vous proposez quoi ? La séparation forcée ? »


        La séparation existe de facto, et le « white flight » n’est pas près de se tarir. En témoignent fortement ces villes, comme Roubaix ou Mulhouse, où se sont installés de dizaines de milliers de musulmans mais où la population n’a pratiquement pas augmenté depuis soixante ans, lorsqu’elle n’a pas régressé.

        Et je ne crois pas que forcer à vivre ensemble des gens qui ne sont pas faits pour ça, puisse donner de bons résultats à terme. C’est ce que verraient les autruches, si elles sortaient la tête du sable.

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 juin 2014 11:45

        Oui c’est bien ce que je disais, vous constatez sans rien proposer, ou en laissant les gens faire leurs déductions tout seul.
        C’est très 2e degré en fait !


      • César Castique César Castique 23 juin 2014 12:00

        « Oui c’est bien ce que je disais, vous constatez sans rien proposer... »


        C’est tellement prématuré. 

        J’ai déjà écrit ailleurs - provoquant (encore) les hurlements indignés des progressistes et des nationalistes -, qu’un jour il faudra leur lâcher deux départements, peut-être trois, où ils bénéficieront d’une large autonomie interne. 

        Je ne crois pas à l’inversion des flux migratoires. Les pays d’origine sont déjà trop peuplés et leurs dirigeants sont trop contents d’être débarrassés d’une partie de leurs urplus de population. Je viens d’apprendre que le Maroc refuse même de laisser rentrer ceux de ses citoyens dont les demandes d’asile politique en Suisse n’ont pas abouti

        Pour moi, la seule question non résolue, c’est celle de savoir si la partition se fera avant ou après la guerre civile

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 2014 20:11

        Cesar Caustique,
        D’où viennent les immigrés ? Ils tombent du ciel, comme les météorites ?

        Depuis la 2e guerre mondiale, toutes les guerres menées par les USA et l’ OTAN ont provoquées 50 millions de réfugiés, déplacés, demandeurs d’asile, migrants économiques, fuyant la misère et la guerre.

        Surtout, continuez bien à vous en prendre aux conséquences plutôt qu’aux causes...


      • mmbbb 23 juin 2014 20:37

        on ne peu mieux juger les choses lorsque l’on les a vecues J’ai passe mon enfance entre Nantua et bellegarde J’avais du coeur a l’ouvrage et j’aimais les etudes Je fus interne et me fis quand meme bien chier dans cette jeunesse avec des blancs assez abrutis alors qu’elle aurait due etre rayonnante Les esprits fermes ne s’occuperent guere de cette jeunesse bouillonnante et je ne fus jamais un chance pour la France In fine nous sommes partis et les Turcs vinrent remplacer cette generation ( foulard de nantua ) Je n’ai rien a cacher mais bon les gens de droite dans les campagnes s’en foutaient un peu de notre avenir moi maintenant si la France devient arabe je m’en fous un peu aussi Je ne saisi pas trop cette mentalite ou contrairement a ce que dit de Gaulle les blancs ne sont pas si soilidaires entre eux Comme je l’ai dit ma jeunesse aurait pu etre rayonnante elle fut triste et lorsque je suis retrourne danc ce vilage et a nantua bien evidemment j’ai rencontre beaucoup de femmes turcs voilees mais je n’ai pas eu un remords je ne suis pas responble apres tout puisque ces personnes travaillent dans la plastic valle d’oyonnax et les patrons y font leur beurre Quoi qu’il en soit notre taux de natalaite est du aussi a cette immigration . Les francais se reveillent un peu tard tant pis pour eux il aurait fallu que la france prennent soin de sa jeunesse moi cela ne m attriste pas 


      • OMAR 23 juin 2014 22:01

        Omar33

        « Ce que nous devons dire aux algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais c’est la France qui a besoin d’eux. ......Nous avons besoin de vous, vous étes la jeunesse de la nation... ».

        Jean Marie le Pen
        Discours à l’Assemblée Nationale, 28 Janvier 1958.
        http://www.youtube.com/watch?v=9JLhlefcXj8

        Césare, pas la peine d’etre plus Caustique que cet extrémiste fondateur du F. Haine qu’est Jean Marie le Pen...


      • OMAR 23 juin 2014 22:24

        Omar33

        Autre chose Césare

        De Gaulle, nul en chimie, t’a fait gobé que l’huile et le vinaigre ne s’intègrent pas.

        Complétement faux : Il suffit de leur ajouter un émulsifiant ou un tensioactif.
        Par exemple, pour la vinaigrette, celle-ci peut être rendue cinétiquement stable en ajoutant de la moutarde. Les cellules de moutarde broyées libèrent des phospholipides, un tensioactif.

        Et pour l’Algérie, les émulsifiants furent : « La Paix des Braves » et « Algérie Française » :
        https://www.google.dz/search?q=De+Gaulle+pour+une+alg%C3%A9rie+fran%C3%A7aise&newwindow=1&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr:official&channel=fflb&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=8IeoU475KMmP0AWezYGIBQ&ved=0CDkQsAQ&biw=1366&bih=608

        Alors, comme en chimie, Charles t’a mené en bateau.
        D’ailleurs, pour lui, les français ne sont que des veaux...


      • César Castique César Castique 23 juin 2014 23:20

        « Surtout, continuez bien à vous en prendre aux conséquences plutôt qu’aux causes... »

        Désolé, je ne peux pas remonter dans le temps pour aller les supprimer, disons à partir de 1963... Je ne doute pas qu’Asselineau en soit capable, moi pas. Donc, je fais avec les conséquences, c’est-à-dire huit ou dix millions d’immigrés et d’issus de l’immigration alterculturels, alterreligieux et alterethniques.

        « Ce que nous devons dire aux algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais c’est la France qui a besoin d’eux. ......Nous avons besoin de vous, vous étes la jeunesse de la nation... ».

        Eh oui, à l’époque, il croyait, et il n’était pas le seul, qu’il était possible d’en faire des Français comme les autres et, double erreur, il croyait qu’ils n’aspiraient qu’à être des Français comme les autres, alors qu’ils savaient, au fond d’eux-mêmes, qu’ils ne le seraient jamais.

        Ils sentaient bien, et De Gaulle aussi, que les *NOUS* arabes ou berbères et musulmans ne seraient jamais des *EUX* de race blanche, de civilisation chrétienne et de culture grecque et romaine.

        « De Gaulle, nul en chimie, t’a fait gobé que l’huile et le vinaigre ne s’intègrent pas.  »

        C’est une métaphore, et dans laquelle il n’est question ni d’émulsifiant ni de tensioactif. Mais serait-elle complètement fausse, qu’il resterait que deux civilisations ne peuvent cohabiter que si l’une d’entre elle domine et tant que l’autre accepte cette domination. Ce qui est de moins en moins le cas, de la part des musulmans, et qui nous conduit lentement mais sûrement à l’affrontement. 

        Pour l’heure, il suffit de le savoir. Et c’est pour cela que je pense qu’il serait souhaitable de leur lâcher deux départements, ou trois, à titre préventif. Tout en sachant que je ne serai pas plus entendu que le Raspail du « Camp des Saints ».


      • OMAR 24 juin 2014 00:42

        Omar33

        @Cesare

        Vous connaissez Bougherra El Ouafi ?
        Non ?
        Pas étonnant, il est mort en 1959 à Saint-Denis.
        Il permit au drapeau tricolore de flotter très haut aux J.O d’Amsterdam, en 1928.

        Et Zinrddine Zidane ?
        Oui, Zizou...
        Et Djamel Bouras, Fadela Amara,Azouz Begag, Kader Arif, Karim Boudjema, Rachid Bouchareb, Ramdan Issaad, Soumia Malinbaum, Kad Merad, etc... ?

        Et ces dizaines de milliers de harkis ?
        Ces « Arabes-Berberes » qui, pour être dignes de devenir français, ont trahi leur pays, leur peuple et changé leur religion.
        De Gaulle les déporta à Rivesalte et autres camps de concentration, en 1962...
        Et hop, aux oubliettes...

        En fait, même si un algérien se conforme totalement aux conditions les plus draconiennes pour s’intégrer, pour une minorité psychopathe, xénophobe et anti-islam, il restera un... bougnoule..

        Que la crise économique s’amenuise ou disparaisse, et vous verrez que votre parti chéri, le F. Haine fondra comme un glaçon au soleil....

        Ma parole....


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juin 2014 05:46

        anti gauchiste,
        Contrôler l’immigration suppose de sortir du Traité d’Amsterdam, des accords de Schengen, des accords sur les travailleurs déplacés, donc de sortir de l’ UE.

        Vous prenez toujours les problèmes à l’envers !

        Au lieu de vous en prendre à l’ UE, vous vous en prenez aux immigrés, le seul effet est de soutenir « le conflit de civilisations » du Pentagone.


      • César Castique César Castique 24 juin 2014 10:09

        « Vous connaissez Bougherra El Ouafi ? (…)  Malinbaum, Kad Merad, etc... ? »

         

        On ne parle pas de personnalités, plus ou moins bien intégrées et non assimilées, et qui doivent leur notoriété au fait qu’ils ont pu s’installer en France, mais de millions de personnes qui sont à des années-lumières de la psychologie et du mode de vie des Français.

         

        « Et ces dizaines de milliers de harkis ? Ces « Arabes-Berberes » qui, pour être dignes de devenir français, ont trahi leur pays, leur peuple et changé leur religion. »

         

        Ils n’ont pas trahi leur pays, ils considéraient que leur pays, c’était la France, mais ils étaient très minoritaires, et s’ils ont trahi quelque chose, c’est leur ethnie. Mainteant,s’ils sont vraiment traîtres à leur peuple, alors on peut en dire autant des Français de souche qui poussent à l’accueil plus massif encore de populations allogènes.

         

        « En fait, même si un algérien se conforme totalement aux conditions les plus draconiennes pour s’intégrer, pour une minorité psychopathe, xénophobe et anti-islam, il restera un... bougnoule.. »

        Ben ouais, s’il a une tête de bougnoule – je vous cite -, c’est-à-dire une tête d’étranger, une tête de *EUX* par rapport aux têtes de *NOUS * comme c’est le cas, par exemple, des descendants de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais...

        C’est pareil pour l’Antillais perçu, à première vue, comme une sorte d’Africain, ce qui n’était pas le cas à l’époque où Gaston Monnerville était l’intérimaire désigné pour assumer la présidence de la République, en cas de vacance. Cela a duré 10 ans sans que personne ne remarque qu’un métis était président du Sénat. Et il avait même de chauds partisans à l’extrême-droite « Algérie française » pour avoir accusé De Gaulle de forfaiture.

        « Que la crise économique s’amenuise ou disparaisse, et vous verrez que votre parti chéri, le F. Haine fondra comme un glaçon au soleil.... »

         

        Cela, c’est ce que disent ceux qui ont besoin de se rassurer. Mais l’instinct de conservation des peuples autochtones s’expriment aussi dans des pays prospères comme la Norvège, la Finlande, la Suisse, le Danemark ou la Suède, et la poussée migratoire allogène constante renforcera ce mouvement, parce que le problème n’est pas économique il est numérique. La crise accélère la prise de conscience de la menace pesant sur le territoire, mais rien de plus.

         

        Vous devriez aussi réfléchir au fait que ceux qui se résignent au « white flight » ne sont pas des victimes de la crise, mais ceux qui ont les moyens de déménager et, bien souvent, de payer un loyer plus élevé.


      • César Castique César Castique 24 juin 2014 10:13

        « …le seul effet est de soutenir « le conflit de civilisations » du Pentagone. »

        Le conflit de civilisation, c’est le jeans taille basse contre le foulard islamique, le niqab et la burqa, et aussi le mariage pour tous contre la criminalisation de l’homosexualité. Le Pentagone n’a strictement rien à voir là-dedans.

        Tariq Ramadan l’a trés bien défini, ce conflit, et sans avoir, lui non plus, besoin du sempiternel Pentagone :

        Etre contre les excès de l’Occident et de sa violence symbolique, quant au modèle de vie qu’il veut imposer, me paraît un indice de bonne santé spirituelle, intellectuelle et morale...


      • OMAR 24 juin 2014 12:09

        Omar33

        @Cesare :....une tête d’étranger, une tête de *EUX* par rapport aux têtes de *NOUS * comme c’est le cas, par exemple, des descendants de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais...".

        Vous etes marrant, vous savez....
        Vous pouvez faire la différence entre un italien et un espagnole, ou un portugais et un algérien,
        Parce que c’est inscrit sur le front d’un Zizou, d’une Dati ou d’un Naceri ?

        Vous êtes de ceux qui veulent faire avaler que le Christianisme est né en Europe et que le Christ était blond avec des yeux bleus.
        Comme le concevait Hitler...
        https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20071114043300AALRNG1


      • César Castique César Castique 24 juin 2014 12:59

        « Vous pouvez faire la différence entre un italien et un espagnole, ou un portugais et un algérien... »


        Tout le monde peut distinguer un Européen d’un Nord-Africain, à quelques exceptions près. Même les flics ! Vous n’avez jamais entendu parler des contrôles au faciès ? Pour le reste, il est souvent plus facile de distinguer un Chinois d’un Japonais qu’un Italien d’un Espagnol. Mais si vous mettez côte à côte, par exemple, une photo de Massimo d’Alema et une d’Alberto Contador, vous ne pouvez pas vous tromper.

        Par ailleurs, si vous aviez bien lu, vous auriez compris que les descendants de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols et de Portugais, ont des têtes de *NOUS« , ce qui fait qu’ils sont non pas intégrés, mais assimilés, puisque celui qui n’est pas assimilé est celui qui n’est pas perçu comme un étranger.

         »Vous êtes de ceux qui veulent faire avaler que le Christianisme est né en Europe..."

        Je ne vois pas le rapport. Le faciès du Christianisme n’est pas vraiment typé, à la différence de celui de Debbouze, de Smaïn, de Boubakeur ou de Mimoun. Quant à Jésus qu’il ait été Bochiman, Lakota ou Kukukuku, me laisse également indifférent

      • César Castique César Castique 24 juin 2014 14:44

        RECTIFICATION


        « ...puisque celui qui n’est pas assimilé, est celui qui est perçu comme un étranger. »

        Désolé, j’avais rendez-vous à 13 heures, je n’ai pas eu le temps de relire...

      • lsga lsga 24 juin 2014 18:04

        ah ! nanigogo s’est finalement réveillé !

         
        ça va ? Bien dormi ? Tu as pris un bol de chocolat au lait avec des BN à ton réveil à 16h du matin ?
         
        Bon faut dire, tu es jeune, tu as besoin de sommeil, et comme tu te couches à 5h du mat...
         
        Bon, sinon, aujourd’hui, tu vas encore consacrer 15h à troller et à lire des commentaires médiocres jusqu’à 4h du mat, ou bien tu va utiliser ces 15h pour finir de lire le Manifeste ? 
         


      • lsga lsga 24 juin 2014 23:39

        ça y est : il est presque minuit, nanigogo est bien réveillé !

         
        c un grand fan de twilight, c pour ça. D’ailleurs, il est incapable de lire le Manifeste, mais par contre, il a lu tout Harry Potter.
         
        Bon nanigogo, les gens qui travaillent te souhaitent bonne nuit. Bon trollage tout seul jusqu’à quatre du mat. Demain, quand tu te réveilleras comme aujourd’hui vers les 16h du matin, profites bien de ton bol de chocolat au lait et de tes BN.
         


      • lsga lsga 24 juin 2014 23:40

        ça y est : il est presque minuit, nanigogo est bien réveillé !

         
        c un grand fan de twilight, c pour ça. D’ailleurs, il est incapable de lire le Manifeste, mais par contre, il a lu tout Harry Potter.
         
        Bon nanigogo, les gens qui travaillent te souhaitent bonne nuit. Bon trollage tout seul jusqu’à quatre du mat. Demain, quand tu te réveilleras comme aujourd’hui vers les 16h du matin, profites bien de ton bol de chocolat au lait et de tes BN.
         


      • lsga lsga 25 juin 2014 10:05

        voilà, nanigogo a encore passé sa nuire à lire et à écrire des commentaires médiocres... maintenant, il va dormir du sommeil de l’enfant jusqu’à 16h du matin....

         
        Tout ce temps consacré à cette médiocrité, au lieu de finir le Manifeste (un livre de moins de 100 pages).

      • christophe nicolas christophe nicolas 23 juin 2014 11:23

        « le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres  » de Romain Gary alors pourquoi s’est-il engagé dans l’aviation en Angleterre ? Quand on se défend, les deux notions se confondent. Quand on attaque, c’est effectivement plus du national-socialisme. Avec l’Europe, le souverainisme est une réaction de défense salutaire. patriotique et nationale. Il n’y a aucun souci métaphysique.

        Ceci dit une rapide petite excursion en char du coté de Bruxelles permettrait de remettre les idées en place à Rompuy. C’est juste histoire de dire que Bruxelles, on s’en tape... ,les circulaires, on les déchire, les retraites sont annulées...

        Ils ont dû faire des immeubles modernes en aciers, alors je propose des armes à effet de champs du style de celles utilisées en Irak et pour le 11 septembre... d’après le CERN, il n’y a aucun risque, c’est faux... La recherche Européenne est aussi compétente que l’Union Européenne, enfumage, enfumage, enfumage total depuis 70 ans... c’est « Branleurs and co », c’est affreux comme ils nous prennent pour des cons.

        J’aimerais bien qu’ils accélèrent la mondialisation, je ne voudrais pas trop tarder pour Armageddon, j’ai des plein de trucs à faire, nourrir les poules, réparer ma porte, ...

        Je les attends de pieds ferme...c’est comme une course où vous essayez de prévenir votre mauvais adversaire de ne pas aller dans le précipice. Il vous crache dessus, vous humilie, vous ruine, vous ternit la réputation pour continuer d’accélérer vers le précipice... Armaggedon, ils peuvent être aussi puissants qu’ils veulent, c’est plié d’avance... Avec la souveraineté, on évitera les fameux dommages collatéraux... ce n’est pas plus compliqué.

        Pour parler de trucs inintéressants, j’ai inventé le principe du pistolet à souder les matériaux pour une amie, un truc marrant. J’en ai plein les placards des trucs comme ça, du style encastrer du bois ou du plastique dans du métal, les designers vont adorer, dans quelques années tout de même, il faut déjà se faire Armageddon avec les puissants de ce monde afin qu’ils ne nous prennent plus pour des crétins.

        • HELIOS HELIOS 23 juin 2014 13:00

          ... Pinsolle fait parti de ces « parleurs », toujours prêts au « bon mots » dont on doute qu’il en connaisse le sens.


          Ce qui est a noter, c’est que ce sont ce genre de gens, pleine de bonnes intentions, plein d’humanité apparente qui utilisent la violence verbale pour écraser ceux qui ne pensent pas comme eux... et qui se permettent de réécrire l’histoire !

          un exemple, il nous dit : le FN est un vieux parti de 42 ans, qui pèse lourd dans la vie politique française depuis 30 ans, donc on peut questionner sérieusement sa capacité à prendre le pouvoir ...
          Il oublie tout simplement la loi électorale majoritaire faite pour éliminer les petits partis, il oublie le « front républicain » espèce d’ostracisme auquel le mot « républicain » n’appartient pas, il oublie tout simplement la désinformation et la honte que la classe politique fait porter aux électeurs du FN, en 2002 il y a même eu une sorte de cabale organisée par les enseignants pour mettre dans la rue les enfants qui ne comprenaient pas tout. Ces mêmes enfants se sont bien vengés depuis, avec 12 ans de plus ils ont voté cette fois et apparemment a 25% pour le FN si la répartition statistique est normale... bref Pinsolle raconte n’importe quoi en pensant que c’est la vérité puisque c’est lui qui le dit !

          Alors, encore une fois, repeindre la réalité, faire semblant d’impartialité par des exemples pas convaincants du tout, c’est possible, mais ça reste du Pinsolle, a des années-lumière des français qui ont et auront encore le droit de choisir leurs élus, même si cela ne plait pas a ceux qui croient être incontournables.


          • Garance 23 juin 2014 13:00
            Pinsolle

            « Le FN ne passera pas par moi »

            Tant mieux pour lui : il ne s’en portera que mieux

            Vous êtes le passé : il est l’avenir

            • juluch juluch 23 juin 2014 13:11

              Comme dis par Garance......


              Il passe pas par vous ??

              Tant pis....... 

              • juluch juluch 23 juin 2014 19:54

                Bientôt dans l’Ile.....


              • bogue 23 juin 2014 13:31

                « Le FN ne passera pas par moi »...mais qu’est-ce qu’on s’en fout ! Pinsolle 2 fois sur 3 vous pondez un avis pour « taper » sur le FN...venant d’un militant de DLR c’est que vous en êtes secrètement amoureux, non ?


                • legrind legrind 23 juin 2014 14:54

                  L’immigration-chance/richesse, l’islamisation (un mythe selon un sociologue de gauche -pléonasme) , l’insécurité-construction médiatique/sentiment .. sont des sujets clivants en effet : une accusation de racisme est si vite arrivée , les souverainistes de bac à sable ont raison de rester entre eux à ne pas se salir les mains, à risquer de prendre des coups s’ils sont trop sensibles, par contre ce que je n’admets pas et qu’ils hurlent avec la meute contre le FN.


                  • non667 23 juin 2014 14:56

                    pinsolle/asselineau : ses attaques contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M.
                     destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ,.............

                     pignolles toi tant que tu veux contre le fn . jean marie le seul homme politique a avoir les couilles de s’attaquer au système front ripoublicain complice du N.O.M. judéo américain !
                    conclusion logique pour un anti gogo : le pen vite smiley smiley smiley

                    la propagande ripoublicaine ne marche plus ! même les ouvriers encartés s’en sont aperçu et ont voté fn aux dernières :  smiley smiley smiley


                    • Onecinikiou 23 juin 2014 17:02

                      Ma main à couper que Pinsolle est membre d’une fraternelle. 

                      Tout son verbiage, ses critiques, le antiracisme d’opérette auquel il adhère quasi-intégralement, ses références pseudo-modernistes qui font le jeu en réalité des euro-mondialistes qu’il prétend combattre, ses indulgences coupables vis à vis du vénérable Mélenchon et du mouvement qu’il préside, mettent en évidence son tropisme pro-maçonnique. 

                      C’est une évidence pour quiconque sait lire entre les lignes.

                    • Marais 23 juin 2014 16:39

                      Mr Pinsolle, vous critiquez le FN. Fort bien. Il a ses défauts et ses faiblesses, certes, mais quelles solutions politiques proposez-vous ? DLR ? UPR ? PRCF ? Ou un autre parti souverainiste ?

                      Actuellement, la seule force politique patriote crédible est le FN, ne vous en déplaise.

                      Si les autres patriotes ne veulent pas du FN comme chef de file du mouvement patriote, ils n’ont qu’à se rassembler pour barrer la route au PS et à l’UMP être une force crédible.
                      Il faut être réaliste : le FN est la seule voie possible à l’heure actuelle. Ceux qui vitupèrent contre le PS et l’UMP mais sont contre le FN ressemblent aux Byzantins qui s’interrogeaient sur le sexe des anges quand leur capitale était assiégée.
                      La maison est en train de brûler alors il faudrait arrêter de repousser le pompier.

                      • Onecinikiou 23 juin 2014 17:09

                        Pinsolle fait partie de la coalition anti-patriote. Au même titre que les associations tribalo-communautaires, les gauchistes sous sponsoring mondialiste, les politicards soumis et carriéristes, et les mass-médias aux ordres du grand capital.


                        Une preuve de plus des connivences objectives, s’il le fallait encore !


                      • Marais 23 juin 2014 18:07

                        Le problème est que le patriotisme est un terme flou : les révolutionnaires étaient patriotes mais aussi franc-maçons et libéraux, beaucoup étaient étrangers, ils provoquèrent même la mort de 2 millions de français.

                        Il y a aussi le patriote De Gaulle qui fit beaucoup pour la France malgré ses zones d’ombre.

                        On peut analyser cette dichotomie par les termes « pays réel » et « pays légal » de Charles Maurras : le patriote du pays légal croit en la démocratie, les droits de l’Homme, en la République, il est pour la paix dans le monde, contre le racisme, la xénophobie... c’est Jules Ferry.
                        Le patriote du pays réel est contre l’euro, l’UE, l’américanisation de la France, contre l’atlantisme et le sionisme, contre l’immigration, il est catholique et est pour la défense de l’identité nationale, celle décrite par De Gaulle...

                        Le patriote du pays réel doit donc se décrire comme nationaliste, car c’est un terme clair, et ceux qui l’ont en horreur sont les mêmes que ceux qui étaient pour l’euro et l’immigration.

                        Je pense que Laurent Pinsolle est un patriote de ces deux pays à la fois, et c’est pour cela qu’il pointe du doigt les problèmes du système en même temps qu’il attaque violemment le FN, comme François Asselineau. Après tout, ces deux personnages sont à l’aise avec la République, illusion étendue à toute une société.

                      • lsga lsga 23 juin 2014 19:02

                        mais tu n’en sait foutre rien nanigogo : tu es incapable de lire un livre.

                         
                         tu as déjà passé plus de 5 heures sur Agoravox aujourd’hui, largement de quoi lire le Manifeste.
                         
                        Mais non : tu ne l’auras toujours pas lu. Tu auras préféré troller.

                      • Marais 23 juin 2014 19:53

                        Je sais Anti-gauchiste, tous les révolutionnaires n’étaient pas ceci ou cela. C’était une généralité : ainsi, le journal Le Monde titrait en avril 2014 : « les Français sont de moins en moins tolérants ».

                        C’est bien ce que je reproche au terme « patriotisme » : il peut être lié à n’importe quoi, au nationalisme ou à la République.
                        C’est justement parce que les nobles étaient infectés par l’idéologie des Lumières que la royauté est tombée.


                        Quant à la responsabilité de la République dans la trahison des idéaux de la Révolution... vous connaissez la parabole de Jésus-Christ sur l’arbre et ses fruits : comment la Révolution a-t-elle pu accoucher de régimes mauvais si elle était bonne dans son essence ? Ce serait comme affirmer que Marx avait raison mais que ceux qui ont appliqué ses idées ont eu tort.


                        Pour la vision ethnique de la Nation : c’est ce que reproche le sociologue Sylvain Crépon à Marine Le Pen.

                        La vision ethnique de la Nation est plutôt chez De Gaulle, et celle de la République est non-ethnique. D’ailleurs, qu’y a-t-il de mal à penser en termes ethniques ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès