Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi les plans américains, européens et israéliens sur la Syrie sont (...)

Pourquoi les plans américains, européens et israéliens sur la Syrie sont voués à l’échec ?

 DE toutes les guerres, l’histoire retient que ce sont toujours les causes justes qui ont fini par triompher. Des peuples qui ont subi l’opprobre, la déconsidération et l’avilissement et cela depuis la nuit des temps. Si la victoire est donné à une cause injuste, il restera que la victoire, quelle qu’elle soit la durée, n’est donnée que momentanément en attendant que la cause juste se raffermit et reprend le chemin de la victoire. Toutes les guerres en ont été ainsi, et que c’est grâce à la cause juste que les peuples aujourd’hui sont ce qu’ils sont, des pays souverains, évoluant de concert avec les autres nations et ayant pour principal souci la paix et le développement. Or que se passe-t-il en Syrie ? Les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et les pétromonarchies arabes sont en train d’attiser le feu en Syrie. Quant à leurs peuples, malgré le matraquage médiatique permanent ou la soi-disant démocratie à exporter (comme si la démocratie s’exporte), ils ne sont pas dupes, ils n’ont rien à « tirer » d’une guerre civile en Syrie ou ailleurs. Les problèmes économiques et sociaux leurs suffisent. De plus, voir un peuple en l’occurrence aujourd’hui le peuple syrien, disloqué, martyrisé, les révulse. Et ces peuples européens savent que ce sont leurs gouvernements qui poussent aux meurtres. A doter, à financer les rebelles islamistes venus de toutes les régions du monde pour une vague cause de libération.

 Pourquoi l’Occident pousse-t-il aujourd’hui à la guerre ? Pourquoi n’ont-ils pas sauvé le peuple syrien du régime alaouite minoritaire, et par-dessus chiite, il représente 13% alors que les sunnites représentent 83%, les décennies passées ? Le président Bachar El assad a même été invité, encensé en Europe ? Aujourd’hui, il est traité de sanguinaire. Pourquoi ce changement brusque avec le printemps arabe ? Evidemment, les enjeux d’aujourd’hui ne sont pas les enjeux d’hier, la conjoncture d’aujourd’hui est certainement critique pour l’Occident.

 

  1. La « triomphe de la cause juste sur la cause injuste » dans la guerre

 

 Depuis la nuit des temps, depuis l’avènement de l’homme sur terre, la Cause de l’homme a été de tout temps balancée et contrebalancée par deux idées, le bien et le mal, deux faces d’une même médaille. L’une ne peut exister sans l’autre. Pourquoi le mal ? Et la même question se pose, pourquoi la « Cause injuste » ? D’emblée, on peut apporter cette réponse : « N’est-ce pas elle qui, à travers son libre-arbitre, l’homme choisit irrésistiblement voire même instinctivement son contraire, i.e. un « inné » qui participe de son essence à son être, qui prouve à la fois son existence et surtout sa raison d’être dans cette dualité du bien et du mal, de cause juste et injuste. » Les manichéens disent que le bien et le mal habitent chaque homme. 

 Si on enlevait le mal, ou par extension la « Cause injuste », la vie ne serait simplement pas la vie. Le sens même de la vie aurait disparu. Les Religions n’auraient plus raison d’exister. Même la mort n’aurait plus de sens. C’est précisément ce mal, la « Cause injuste » à travers la lutte vers le bien, vers la « Cause juste » qui donne sens à l’humanité. Qui lui constitue à travers elle une lutte, un combat jamais arrêté par lequel l’humanité se sent vivre et se garantit l’« essence » même de son existence. Le monde moral, la religiosité humaine dépend avant tout de cette dualité nécessaire, « deux faces d’une même médaille ». Et l’humanité intrinsèquement est cette « médaille », un « milieu entre le bien et le mal », un « milieu entre la cause juste et injuste ». L’homme n’y peut rien, c’est le tribut à payer pour son existence. Et cela se traduit par toutes sortes de maux, et entre autres les guerres.

 Le « libre-arbitre » n’est pas seulement le choix de s’affirmer entre les deux, i.e. de distinguer une cause absolue du bien d’une cause absolue du mal, mais de combattre en lui-même, en-soi, les forces du mal qui l’assaillent, pour échapper à ce mélange explosif du mal et du bien qui est ce par quoi il est, ou tout court sa destinée. Pour comprendre, prenons, par exemple, les guerres qui sont des cas extrêmes du mal, et donc de la cause injuste. La guerre du Vietnam qui a vu la plus grande défaite de l’histoire de la superpuissance mondiale face à un peuple chétif, écrasée par la puissance adverse, mais pourtant très combatif, transportant des pièces de mortier, de canon (que lui fournissent les pays amis) sur son dos, dans la forêt. Un peuple qui ne mangeait pas à sa faim, un courage exemplaire, un sacrifice ultime, disposant moins d’armement, mais convaincu de sa cause, a mis en échec la première armée du monde, et obligé les États-Unis d’évacuer son territoire. C’est un exemple de victoire de la cause juste sur la cause injuste, ou encore les « forces du bien contre les forces du mal ».

  En Afghanistan, la même situation a prévalu. Des musulmans qui ne mangeaient pas à leur faim, aidés eux aussi par des puissances amies, très combatifs parce qu’ils étaient animés par cette foi de vaincre, ont eu raison de la deuxième armée du monde, l’armée rouge de l’URSS. En Algérie, même processus dans la guerre de libération (1954-1962), la « cause juste a prévalu sur la cause injuste ». Dans les années 1990, malgré la dispersion tactique des forces terroristes islamiques et la durée du conflit, les forces armées algériennes épaulées du peuple ont eu raison du terrorisme islamiste. La encore, la « cause juste a prévalu sur la cause injuste ». Aucun système politique dans le monde n’est parfait. Ni la corruption, ni autre tare ne peut justifier un terrorisme contre son propre peuple. Il restera toujours la cause juste pour trancher sur la cause injuste.

 La guerre en Irak, encore plus récente, a tranché avec tous les autres guerres, y compris celle du Vietnam. Un peuple sous dictature ; les Américains ont détruit 80% de l’armée irakienne ; l’embargo et des raids anglo-américains périodiques ont duré douze longues années ; le désarmement de tous les moyens balistiques a été opéré par l’UNSCOM (ONU) ; un pays qui n’a ni URSS ni Chine derrière lui comme ce fut pour le Vietnam ou la Corée du Nord. Cet affaiblissement extrême de l’Irak a entraîné une courte guerre (environ un mois), sans réels combats, suivie d’une occupation par les forces américaines et la fin de l’Etat irakien. Un gouvernement irakien nommé par la puissance occupante, l’Irak est revenu 2000 ans en arrière, au temps de Ponce Pilate, de l’empire de Rome.

 Puis le miracle. L’Irak considéré comme mort, l’URSS a cessé d’exister, la Chine reconvertie à l’économie de marché, aucune issue pour le peuple irakien ! Et même les autres régimes arabes qui, apeurés, ont commencé à courber le dos pour se montrer « agréable » à la première puissance du monde, devenue par la rhétorique guerrière, menaçante. Nombre d’Etats arabes sont allés en Chine quémander une virtuelle protection. Comme si la Chine pouvait la leur fournir. L’« impensable arrive », le peuple irakien, libéré de la peur à la fois de la dictature et de l’agression de l’Amérique, a puisé des forces en lui comme ce qui fut pour les Vietnamiens, les Algériens et les Afghans, pour mener un combat sans merci aux forces américaines, obligeant les hauts responsables américains à se « bunkariser » dans la zone verte. La route qui mène de l’aéroport de Bagdad à la zone verte a été surnommée la « route des RPG-7 ». La Syrie et l’Iran ont certes aidé l’Irak, ce qui entre dans leurs droits légitimes. Les États-Unis n’ont-ils pas utilisé un prétexte d’un incident en mer pour, en déclarant la guerre à l’Allemagne nazie, venir en aide aux puissances européennes alliés. N’ont-ils pas aussi formé, armé et financé Israël (qui a spolié les terres palestiniennes) contre le monde arabe ?

 Précisément ce prodige du peuple irakien, un exemple fort du « triomphe de la cause juste sur la cause injuste », des « forces du bien sur les forces du mal » doit faire penser les grandes puissances. Paradoxalement, ils ne les font pas penser parce que la « cause juste » est un, et les priorités de la « cause injuste » une autre. Comme d’ailleurs, la spoliation des terres par les sionistes s’est transformé en Etat est une cause injuste, ce qui, par son existence, sa réalité, et aujourd’hui avec l’acceptation du fait accompli et la nouvelle politique arabe « la paix contre la terre », va au-delà des « causes justes et des causes injustes ». L’Etat d’Israël est devenu une « Nécessité historique », ce qui veut dire qu’il ne relève plus des peuples mais de l’« Essence ». Et on ne peut demander à l’« Essence » pourquoi le monde est.

 

  1. La Syrie, objet d’une machination occidentale

 

 Pourquoi durant toutes ces guerres, les puissances occidentales font bon ménage avec la cause injuste ? Ce qui veut dire que les Américains comme les Européens, face à des « priorités », prennent la cause injuste pour la cause juste parce que des « priorités » les dictent. Les Américains, en envahissant l’Irak, ont pensé que leur guerre contre l’Irak s’inscrivait comme une cause juste. Ils en ont même appelé à l’Eglise, à Dieu (Bush à l’Eglise). Ils étaient convaincus que leur cause était juste malgré le prétexte fallacieux des « armes de destruction massive » qu’ils ont évoquées pour justifier le déclenchement des hostilités, qu’ils ont ensuite reconnues faux quand la défaite des forces américaines se précisait.

 Précisément, aujourd’hui le même phénomène prévaut. Leur fuite en avant contre la Syrie relève des mêmes considérations que celles qui ont prévalu pour l’Irak. Sauf que cette fois-ci, échaudée par la débâcle américaine en Irak, la puissance américaine rejointe par les puissances européennes et les pétromonarchies arabes préfèrent que le « travail » soit exécuté par des groupes autochtones ou puisés des pays arabes voisins. Cette fuite en avant, cependant, ne concerne pas tous les pays européens, nombre d’entre eux tentent d’éviter d’être entraînés dans la tragédie syrienne.

 Ceci étant, qu’en est-il de cette priorité qui fait passer la « cause injuste » pour une « cause juste » ? Pour comprendre, il faut se dire que les guerres relèvent de considérations géostratégiques et géoéconomiques graves pour les puissances. Souvent des événements urgents, peu palpables pour un profane, montrent que le primat de la politique défensive pour une cause donnée ne s’exerce pas sur la guerre mais dans la guerre elle-même, à travers le primat de la défense des enjeux hautement stratégiques. Et où la cause juste et la cause injuste s’entremêlent, chaque puissance qui craint pour sa position s’estime lutter pour la « Cause juste ». L’URSS ne s’est-elle pas crue dans la cause juste, en envahissant l’Afghanistan. Et ce sont ces enjeux et les guerres qui ont suivi dans la « fausse cause » qui ont fait reculer ou disparaître un pays ou des pays du jour au lendemain de l’ordre de puissance. L’URSS en cessant brusquement d’exister n’a-t-elle pas laissé une Russie amputée de son empire ? La fin de l’Allemagne nazie n’a-t-elle pas laissée un pays divisé en deux, puis un pays unifié mais dépendant pour sa sécurité des grandes puissances. Ces évolutions sont tout à fait naturelles, chaque puissance a un rôle dans l’histoire. L’URSS a terminé son histoire en 1991 en tant que contrepoids à l’impérialisme américain. L’Allemagne nazie a terminé son histoire en 1945, en disloquant les empires coloniaux pour que renaissent les pays du tiers monde. Mais dans ces évolutions, ni l’Allemagne nazie ni l’URSS n’ont visé ces effets inattendus, ce qui nous fait dire que ces ex-puissances ont été instrumentalisées par l’Histoire. Aujourd’hui la Russie a une nouvelle histoire et il faut dire qu’elle la mène admirablement comme d’ailleurs la Chine, dans cette nouvelle distribution des rôles de puissances.

  Aujourd’hui la tragédie en Syrie s’inscrit, comme au Vietnam, en Irak… , dans une nouvelle machination subversive menée par l’Occident et les pays arabes alliés. Aussi peut-on dire que les mêmes causes produisent les mêmes effets. 

 

  1. Des plans occidentaux contre la Syrie voués à l’échec

 

 Des enjeux considérables qui ont été développés dans des articles précédents opposent aujourd’hui les grandes puissances. Le processus en cours montre pour les puissances monétaires et les pétromonarchies arabes le danger de voir les politiques monétaires n’influençant plus les cours pétroliers et les matières premières. Un « flottement pur » régirait à la fois les monnaies internationales et les prix du pétrole, des matières premières et des produits de bases agricoles, au seul jeu de l’offre et la demande sur les marchés, contrairement au « flottement impur » aujourd’hui des actifs qui subissent en permanence les interventions des Banques centrales des quatre zones (dollar, euro, livre sterling, yen). Précisément, l’arc chiite avec, en tête de file, l’Iran et ses exportations pétrolières libellées en yuan, en troc ou en monnaie autre que le dollar et l’euro mettent en danger dans un horizon relativement proche les grandes puissances monétaires. 

 La crise mondiale et les difficultés auquel fait face l’Occident pour sortir de la crise désignent le régime politique syrien comme le maillon faible à abattre pour ensuite annihiler l’Iran qui fait pièce au système monétaire international dominé par l’Occident. Evidemment les États-Unis, qui ont été sérieusement secoués par l’Irak et par l’Afghanistan, ont compris qu’il n’était plus question d‘envoyer en terre musulmane des troupes. Aussi doivent-ils s’employer à trouver des alliés régionaux susceptibles de fournir les forces notamment sur le terrain. On comprend mieux alors ce déploiement de mercenaires arabes, de djihadistes qui peut-être croient lutter pour la noble cause, mais en fait ne sont qu’instrumentalisés par les grands banquiers du monde, via leurs gouvernements respectifs et leurs services de sécurité.

 Mais les États-Unis, la France, l’Angleterre et Israël peuvent-ils croire qu’ils atteindront leurs buts ? N’oublient-ils pas les leçons de l’Histoire ? Combien même ils ont entraîné, en mai 2013, les autres pays d’Europe, réticents à leur politique agressive, à lever l’embargo sur les armes pour les rebelles syriens, cette décision ne changera rien au rapport des forces. Pour cause, deux années sont passés, et le conflit armé piétine toujours. Plus encore, malgré qu’une partie de la Syrie soit détruite, les ardeurs à la guerre n’ont pas diminué pour les deux camps. En ce qui concerne l’Irak, la situation n’est guère meilleure. Un premier ministre Nouri El-Malik arc bouté sur la population chiite majoritaire sur le plan démographique se complaît dans cette nouvelle posture et tente de « domestiquer » une minorité sunnite qui a longtemps dirigé l’Irak. Ce qui nous fait dire que l’Irak, après l’occupation américaine, vit lui aussi une nouvelle phase de son Histoire. Les guerres confessionnelles qui se jouent, aujourd’hui, entre les chiites et les sunnites, bien qu’ourdies par les complots extérieurs, n’éludent pas le vrai problème entre les parties, le « partage équitable de la rentes pétrolière ».

 Cependant, dans cet arc chiite, la Syrie paraît le pays le plus fragile, vu l’alliance scellée entre l’Occident, Israël, les pétromonarchies et les nouveaux régimes islamistes arabes. Mais l’est-elle réellement ? Dans cette guerre subversive contre la Syrie, les Occidentaux oublient que la minorité alaouite, vilipendée aujourd’hui, et qui a dirigé longtemps la Syrie et la dirige encore, a tenu la dragée haute à Israël et aux puissances occidentales pendant trente ans. Il était le seul pays à tenir au plus fort de la guerre au Liban. Une des guerres civiles les plus meurtrières au monde qui a duré quinze longues années. Israël avec toute sa puissance militaire n’a pas tenu trois ans dans le bourbier libanais (juin 1982- début 1985). Depuis le milieu des années 1970, la Syrie a joué un rôle central dans l’équilibre géostratégique au Moyen-Orient. Elle a servi de contrepoids à la puissance israélienne, sauvant ainsi les autres peuples arabes du diktat américano-israélien. Sans la Syrie, sans sa présence militaire au Liban pendant plus d’un quart de siècle, Israël aurait procédé à une « épuration » du Liban et transféré les Palestiniens en Jordanie. Et probablement annexé d’autres territoires arabes. Le Hezbollah n’aurait pas existé, et un autre plan, à l’instar des accords Sykes-Picot, en 1916, qui a donné naissance aux micro-pétromonarchies pétrolières du Golfe, aurait de nouveau reconfiguré le monde arabe. Or, au lieu de la reconnaissance, la majorité de la ligue des 22 pays arabes se sont ligués contre la Syrie. 

 Ceci étant, les États-Unis, l’Angleterre, la France et Israël peuvent-ils penser sérieusement que si trente ans durant ils n’en sont pas venus à bout, ils le seront aujourd’hui ? Deux années de guerre civile face à un pays qui a été depuis la défection de l’Egypte, après 1973, le principal opposant à l’Etat hébreu. De plus, « une agression doublée d’une instrumentalisation d’une partie du peuple contre l’autre partie du peuple, en vue d’éliminer un premier obstacle pour dominer les gisements de pétrole du Moyen-Orient, est par essence une cause injuste ». Par conséquent, les plans américains, européens, israéliens et des pétromonarchies arabes, ne peuvent qu’être voués à l’échec. L’histoire retient que ce sont toujours les « causes justes » qui ont fini par triompher sur les « causes injustes ». Et la Syrie ne peut faire exception.

 

Medjdoub Hamed

Chercheur spécialisé en Economie mondiale,

Relations internationales et Prospective.

www.sens-du-monde.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Rensk Rensk 2 juin 2013 17:51

    Je peu vous dire une chose... Tous les pays qui étaient prêt a vendre du pétrole sans passer par le $ ont eu droit a la guerre, tout pays qui demande de rendre l’or qui lui appartiens entreposé dans des coffres étranger prend le même risque. La planche a billet US en est la cause.


  • BlackListed BlackListed 1er juin 2013 15:23

    - Les européens n’ont aucun plan et sont même en désaccord sur l’idée d’ avoir un plan smiley


    - Les Etats-Unis ont un plan, celui de se désengager du Moyen-Orient pour se consacrer au marché asiatique.

    - Les israéliens ne sont concernés que par leurs survie et le risque de voir le Hezbollah acquérir des armes perfectionnées. Pour le reste, Ils préfèrent un dictateur prévisible et rationnel à une coalition imprévisible et irrationnelle.






    • HELIOS HELIOS 3 juin 2013 10:24

      Votre avis est plein de bon sens et releve, même s’il y a quelques fanatiques ayant perdu le nord, de l’evidence.

      Il reste toutefois, a l’instar des commentateurs qui recueillent une forte audience pour cette article, des avis sans aucun fondement, juste etayés par des haines envers l’occident ou Israel.

      Point est necessaire d’aller plus loin dans l’explication, tout le monde a compris et a deja reflechi. Ceux qui se regardent le matin sans honte dans le miroir le savent, les autres se mentent a eux-même... il reste ensuite quelques malades qui pourissent la vie de tous.

      Bonne semaine a tous.
       


    • Talion Talion 1er juin 2013 16:04

      Annonce de dernière minute qui vaut son pesant d’or !!!

      Une véritable armée de volontaires russo-ukrainiens (ainsi que de pays à dominance orthodoxe et membres de l’ancien glacis soviétique) est entrain de se mettre en place afin d’aller aider les forces loyalistes à écraser les renégats en Syrie.

      On parle d’un contingent dont les effectifs compterait de 50 000 à 72 000 anciens militaires et militaires de réserve qui se sont vu offrir directement par le gouvernement syrien la possibilité d’acquérir la nationalité syrienne (et de s’installer sur place) une fois la victoire remportée.

      http://avicennesy.wordpress.com/2013/05/30/les-europeens-de-lest-partent-en-croisade-contre-les-extremistes-en-syrie/
      http://www.liveleak.com/view?i=311_1369928086

      Si ça se confirme, c’est une véritable croisade orthodoxe qui est entrain de se mettre en place dans le but d’exterminer toute l’internationale du Djihad qui fout la merde depuis deux ans en Syrie.

      On est peut-être entrain de vivre un moment historique, d’autant plus que tous ces braves gens ont clairement indiqué que c’était en représailles du raid aérien israélien qu’ils comptaient intervenir.

      En faisant l’erreur d’attaquer la Syrie, Israël a peut-être signé son arrêt de mort... En effet ces volontaires est-européens sont tous d’anciens militaires parfaitement structurés, encadrés et entrainés qui haïssent les sionistes.

      Le rêve américain du « Grand Moyen Orient » vient probablement de mourir sous nos yeux.


      • BlackListed BlackListed 1er juin 2013 17:34

        La chute de Bassar Al-Assad n’est pas dans l’intérêt d’Israël. 

        Israël sur le problème syrien s’est aligné sur la stratégie russe, contrairement à l’Europe et aux Etats Unis.

        Benjamin Netanyahou lors de sa récente visite à Moscou a révélé les convergences d’intérêts avec Vladimir Poutine. 

        Il a reçu des assurances que les russes n’avaient pas l’intention de gêner Tsahal s’il ménageait l’armée syrienne et se cantonnait à attaquer les forces du Hezbollah, si l’aviation israélienne acceptait de considérer la base russe de Tartous en Méditerranée comme sanctuaire inviolable et si Israël persistait dans sa neutralité dans le conflit en n’aidant pas les rebelles syriens. 

        Il a eu l’assurance que les missiles Yakhont anti navires, récemment livrés, n’avaient pour but que d’interdire une intervention maritime armée occidentale contre le régime syrien pour laquelle Israël était peu concerné. 

        Des assurances ont aussi été données que, si des missiles S-300 étaient livrés à la Syrie, ils seraient contrôlés et manipulés par des servants russes qui s’assureraient qu’ils n’étaient utilisés que contre des forces d’intervention occidentales. 

        Tsahal restant libre de procéder à ses missions de surveillance contre son ennemi le plus direct, le Hezbollah. Les russes se méfient en effet de ces milices islamistes qui ont des dents longues et qui risquent d’accaparer le pouvoir en cas de chute de Bassar Al-Assad. 
        Ils comptent sur Israël pour limiter leur influence.


        • Talion Talion 1er juin 2013 17:46

          Et encore une fois la Hasabara essaye de nous faire bouffer ses couleuvres...

          C’est bon les mecs, on n’est pas dupes : Vous vous êtes ramassé sur toute la ligne et maintenant que votre petit plan de destruction de la Syrie s’est vautré comme une merde vous vous activez à tenter de réécrire l’histoire dans la panique la plus totale.

          Israël était le marionnettiste en chef du projet d’anéantissement de la Syrie et de génocide des chrétiens du Moyen-Orient et il est légitime que votre petit état fasciste de merde voit très bientôt l’addition de toutes ses conneries lui être présentée.

          Vous avez tenté -par pantins wahhabo-satanistes interposés- de génocider deux minorités confessionnelles dans la région... Le moment est venu d’assumer les gars.


        • BlackListed BlackListed 1er juin 2013 18:05
           Hasabara 
          Israël était le marionnettiste en chef du projet d’anéantissement de la Syrie et de génocide des chrétiens du Moyen-Orient 
          petit état fasciste de merde 
          pantins wahhabo-satanistes 

          Phraséologie militante pompeuse caractéristique du type borné et dogmatique complètement déconnecté des réalités. 
          Je vous laisse dans votre monde imaginaire, vous n’êtes qu’une caricature sans grand intérêt pour le débat ou l’information. 

        • Talion Talion 1er juin 2013 18:15

          Dis plutôt que votre recette ne marche plus et que vos artifices de propagande sont désormais usés jusqu’à la corde.

          En somme vous avez bouffé votre pain blanc.

          C’est con, hein ?...  smiley 


        • BlackListed BlackListed 1er juin 2013 18:36
          Il faut savoir aussi qu’Israël envoie régulièrement ses commandos militaires sur place en Syrie pour s’informer de visu. 

          Le but n’est pas de s’interposer dans les combats, mais de suivre les mouvements d’armes chimiques, de contrôler les transferts d’armement, de surveiller l’évolution des lignes de front des combats et d’analyser le comportement des miliciens du Hezbollah sur le terrain. 

          L’État-Major israélien, et par conséquent le gouvernement, sont ainsi au fait de la situation réelle qui prévaut aujourd’hui en Syrie.

          Tant que les commandos pourront apporter des informations de terrain en temps réel ,Israël pourra adapter son attitude vis à vis de ce conflit. 


          • Rensk Rensk 2 juin 2013 18:01

            Vous êtes assez incroyable vous...

            Essayez encore une fois d’attaquer la Syrie, non seulement vous allez devoir rendre le Golan mais vous allez recevoir une sacrée déculottée et ce même si vous avez plusieurs centaine de bombes atomique où chimique et bactériologique... Arrêtez de vous croire au dessus des autres peuple du monde.


          • Lord WTF ! R.I.P. Lord 1er juin 2013 18:40

            allons, allons, gentlemen, on se relaxe...pas dit que les Hizb-à-barbes et les Chionistes se foutent forever sur la gueule...je vous invite à visionner un ’ti film indie made in Zion « Cannon Fodder » (= chair à canon) qui envisage une possible collaboration ( dans le futur proche) entre forces chionistes et hizbourriques, avec pour conséquence la relance du processus de paix dans le coin...bon OK, je dois confesser que c’est assez spéculatoire, le film envisageant une invasion de zombies qui pousserait les déprépucés casher et halal à se battre ensemble...mais sait-on jamais !

            sinon, niveau plan dans le M.O, ils ont généralement tendance à foirer dans le coin, plan de 47, planS de paix, planS d’eau, etc...y’avait bien un plan élaboré par certains thinktankistes yankistanais il y a de cela 30 ans, visant à créer x bédouinats et ethno-enclaves en Muzzlandie, et à détruire les formes tradi d’islam (le pétrowahhabisme ayant l’avantage d’être économiquement soluble dans le McWord > sous sa burka, Fatma s’habille chez Prada et a une platinuum nichée dans son wonderbra, well c’est ce qui se dit du côté de Ryad) ....

            le hic c’est qu’à l’époque où cet evil-génieux géopolitoplanning avait été élaboré, y’avait des arabistes (= turbanologues, muzzologues et bougnologues...on se comprend) parmi les thinktanistes yankee avec un minimum de perspective à long terme...or le neuneu texan les a tous viré avant de lancer sa globocroisade (et Obwana les a pas rembauchés)...il aurait suffit d’un seul muzzologue ou bédouinologue au Dpt of State ou DoD digne de ce nom pour être à même de déduire que ben un bédouin (terme générique pour les biques-à-turban vivant en terres arides) non seulement n’est pas forcément = à un autre bédouin (turban ou pas, n’y changeant rien) et que derrière le bédouin un autre peut se cacher (voir toute une smala inconnue jusque là)...et que donc M.O. (au carré, au cube ou tout court) = SOUK...so yes, ça part en glaoui...pour les loukoums, faudra attendre.     

            • agent orange agent orange 1er juin 2013 21:08

              Kwoa ? Le lutteur King Obama « I have a drone » n’a pas réembauché Zbiniou ?
              Plan yankitankistes ? You mean, le plan Oded ?
              Peu importe, welcome back sur agogovox. Long time no read ur prose...
              Congrats pour votre « promotion ». Après Lord, c’est le « Sun » ?


            • Constant danslayreur 1er juin 2013 21:18

              Mouais,
              souhaiter le welcome back à un lâcheur pareil, il faut vraiment ne pas être rancunier... hein smiley
               


            • Lord WTF ! R.I.P. Lord 1er juin 2013 21:38

              hmmm..


              Si’Jojo votre rancucugnerie frise (sans référence à votre chevelure !) la kafiritude, so je vous renvoie à un H(alal)oly Book que vous devez connaitre (well, ana can be wrong !) : 3:134, 24:22, 7:199, etc...tous ces chiffres bédouins me foutent la migraine, so vous devrez vous en contenter...

              ...juste un « rappel » du Lord smiley 

            • Constant danslayreur 1er juin 2013 22:05

              La première suffisait largement smiley

              Un honneur de vous savoir de retour Monsieur.


            • HELIOS HELIOS 3 juin 2013 10:32

              Le dominant pardonne, le dominé se soumet et... se venge !


            • OMAR 1er juin 2013 20:03

              Omar 33

              Bonjour Hamed :« Pourquoi l’Occident pousse-t-il aujourd’hui à la guerre ? »

              Une raison parmi d’autres : détourner l’attention de la communauté internationale afin de permettre à Israël de continuer à annexer totalement Jérusalem et aux colonies sionistes de se propager dans ce qui reste comme territoire palestinien.

              http://www.liberation.fr/monde/2013/05/30/nouvelles-constructions-a-jerusalem-est-les-efforts-de-paix-de-kerry-detruits_906834

              .


              • viva 1er juin 2013 23:27

                Dans cette affaire, la France à été viré des discussions, il n’est même pas certain que Fabius puisse participer si ce n’est qu’en tant qu’observateur. La négociation va être mené entre les états unis et la Russie. La Russie et El Assad sont en position de force tant politiquement que militairement.


                La négociation portera sur la façon de ne faire perdre la face à personne, les usa veulent se désengager, les Turques se révoltent contre leur gouvernement, le liban prend position sur le terrain militaire via le hezbollah. Israél tente d’éviter de voir le conflit s’étendre à son territoire.

                Les seuls bellicistes encore actifs sont des djihadistes wahabites et le Qatar et son valet la France, et la GB ça c’est le camp des perdants.

                L’affaire est pliée, c’est l’opposition de l’intérieure qui va négocier avec le gouvernement en place, tout est déja ficelé, avec l’organisation d’élection en 2014 et la réforme du système politique qui s’ensuivra.

                Une seule bonne nouvelle c’est que l’armée de conscrit syrien à liquidé des dizaines de milliers d’extrémistes venu du monde entier. C’est la débandade, ceux qui parviennent à fuir les zones de combats se font lyncher par les populations, ou abattre aux frontières, les autres sont encerclés sans possibilité d’être approvisionnée. L’armée Syrienne n’a engagé que 20 % de ses troupes contre les extrémistes religieux, le restant s’occupant de la protection du territoire en cas d’invasion étrangère.

                GAME OVER

                • viva 1er juin 2013 23:34

                  Pour le coup Israèl a agit intelligement, en ne voulant pas s’engager dans un conflit qu’elle ne veut pas. Contrairement à ce qui ce dit, Israel n’est pas aux commandes, ce pays est aussi dépendant économiquement et militairement de notre maître à tous via quelques partis extrémistes.


                  • QAmonBra AmonBra 1er juin 2013 23:49

                    @ l’auteur

                    Merci pour cette approche originale (philosophique ?) et rafraîchissante de l’histoire contemporaine.

                    L’aveuglement de l’occident $ionisé a vouloir imposer et maintenir, par tous les moyens, la domination de $ion sur le reste de l’humanité, en effet, porte en lui même sa propre destruction.

                    L’histoire de cet occident sans âme peut se résumer en quelque mots : A chercher ce qu’il ne doit chercher, il trouvera ce qu’il ne cherche pas.

                    @ Talion
                    Merci pour l’info, si cela se confirme et, surtout, devient une réalité sur le terrain, alors effectivement un tournant historique et passionnant se dessine inéluctablement sous nos yeux. 
                    Je ne peux y penser sans un frisson, car Imran Nazar Hussein dans son eschatologie musulmane prédit une alliance des « Rum » orthodoxes et des vrais musulmans dans ce que l’Islam nomme la « Malhama » (Bataille ultime) et le christianisme l’Apocalypse. (Révélation)

                    @ listenoire
                    $ion se fout complètement de ses alliés $alafistes ou de Assad, son seul objectif est que cette guerre sans nom dure le plus longtemps possible, pour une destruction voulue comme irréversible de la nation syrienne.
                    A ce titre, un scénario type guerre Irak-Iran lui conviendrait très bien.

                    Hier, elle bombardait les troupes d’élite syriennes pour soulager les $alafistes et surtout faire durer davantage l’horreur, demain, s’ils prennent le pouvoir, elle les frappera au nom de la lutte antiterroriste et, au passage, annexera le maximum de territoire syrien en plus du Golan, au nom de son espace vital.

                    Est il utile de préciser que $ion voit d’un très mauvais œil les possibilités d’un règlement politique du conflit à Geneve 2, on peut donc lui faire confiance pour essayer de tout faire pour le torpiller, bien sur sans en avoir l’air, c’est a dire par vassaux interposés.

                    Plus que jamais $ionisé, l’état français en fait partie. 

                    Lors du sondage européen de 2003, 60% des européens consulté ont estimé que $ion était la première menace pour la paix mondiale, la conscience, l’âme des peuples ne dort pas, malgré tous les mensonges soporifiques dont on l’abreuve quotidiennement.

                    Devenue borgne, l’oligarchie ne peut et/ou ne veut l’admettre, alors gare à elle quand la goutte fera déborder de colère le vase . . .

                     


                     

                     

                    • vesjem vesjem 2 juin 2013 00:03

                      salut hamed
                       je comprend comme beaucoup tous les vils stratagèmes qui émaillent le conflit syrien ; cela n’augure pas pour autant que le bien va triompher du mal ;
                      pour s’en convaincre , il suffit de demander l’avis « post mortem » à CHACUN des individus trucidé à la surface de notre précieuse terre au nom du « bien » ou du « mal » ;
                      tu prends tes désirs pour des réalités
                      pense aux indiens d’amérique du sud et du nord par exemple ; où est le bien pour ces millions de morts de ce continent ? idem des camps de la mort de tous horizons ; idem des ravages des guerres d’expansion ou d’annexion ou de religion ;
                      tu appliques les mots bien et mal à des nations , à des peuples ; çà n’a pas de sens sur le plan humain ; cette évaluation d’un sentiment bipolaire appliqué à des groupes d’humains peut nous déshumaniser ;
                      salutations   


                      • Serpico Serpico 2 juin 2013 02:18

                        Pourquoi l’occident brûle aujourd’hui ce qu’il complimentait hier ?

                        Parce que le double langage est dans sa nature. Parce que le mensonge est sa seconde nature. Parce que le coup en traître est sa spécialité.

                        Pourtant ses intellectuels médiatiques redoublent de férocité quand il s’agit de traquer le « double langage » de Ramadan, étalant leur morale commerciale et de circonstance avec un aplomb de prostituée.

                        Ils savent vous monter un traité des bons sentiments en deux coups de cuiller à pot. Larmes de crocodile à flots, vocabulaire de saint-père et de prof de morale laique à la fois.

                        Tout est bidon de A à Z. Une bande de commères doublées de vampires et de pyromanes, voulant à tout prix du sang comme pour purifier l’atmosphère et se purifier elles-mêmes dans un spectaculaire bain de sang. Ca adore foutre la merde en faisant semblant de s’indigner de choses qu’elles ont contribué à mettre en place.

                        Une belle bande de salauds, complices d’Israel et de tous les assassins de la Terre.

                        Honte à eux ! voir les Palestiniens crever comme des rats et continuer à chipoter sur qui a commencé et qui a fait quoi, tout en prenant des poses tristes, en soupirant comme des vieilles putes pendant que des enfants meurent, en déplorant tel massacre MAIS se référant sans cesse à la shoah, à « lolocoste », comme si tout le monde devait payer pour leurs propres crimes et de préférence les bougnoules d’abord.

                        Il n’y a pas d’innocent parmi ceux qui approuvent ces tueries. Et ils les approuvent : leurs tergiversations ne sont que feintes.


                        • Jonas 2 juin 2013 09:26

                          Lorsqu’un Arabo-musulman fait de la géopolitique la main sur le Coran et la bouche rempli du nom prophète Mohammed ( QSSSL ) comme ils disent.


                          Que dit notre arabo-musulman ahmed. : Tout ce qui se passe en Syrie pays sous la dictateur Bachar al-Assad et ses 100.000 morts ( une bagatelle en 2 ans)

                           Tout est par la faute des Américains des Européens et des Israéliens.

                          1) La mort dès le début de la révolte du petit syrien de 13 ans HAMZA AL-KHATIB, torturé et mutilé à mort par les moukhabarat , les terribles services de renseignements du « héros de la résistance » Bachar al-Assad. Ce sont les Américains, les Européens et les Israéliens qui ont commis ce crime pour entamer la noble figure du « héros dictateur de Syrie ».

                          2) La fameuse vidéo du cannibale arabo-musulman Abou Sakkar découpant la poitrine d’un autre arabo-musulman en extraire le coeur et faire mine de le bouffer , puis en invitant les autres rebelles arabo-musulmsans ( sunnites) de faire de même pour tous les « Alaouites ».

                          Ce montage ( voir YouTube) est fait par les Américains , les Européens. Abou Sakkar de son vrai nom Khaled Al-Hamad n’est pas en fait un arabo-musulman mais un israélien. . Toujours pour salir Bachar al-Assad et l’islam.

                          3) La vedette médiatique des musulmans sunnites , Youssef Al Qaradaoui vient de prendre position contre le dictateur syrien sous la grande influence des Américains , des Européens et des Israéliens pour qui il a une grande sympathie toute musulmane.

                          Que dit Youssef Al Qaradaoui sous la dictée des Américains, des Européens et des Israéliens :

                          « Tout musulman( sunnite) ayant reçu un entraînement militaire doit se rendre disponible pour soutenir les rebelles en Syrie où le conflit a fait + de 94 000 morts depuis mars 2011.
                          Et la grande figure religieuse musulmane sunnite ajoute sous la pression des Américains, des Européens et des Israéliens :

                           » Pourquoi devrions-nous rester impassibles pendant que l’Iran ( pour ceux qui ne le savent pas c’est un pays musulman chiites à 98%) envoie des armes et des hommes pour appuyer le régime syrien , et chose nouvelle , il a qualifié le HEZBOLLAH ( parti de Dieu) de« Parti de Satan ». Ah ! la dialectique arabo-musulmane.

                          L’homme d’Allah et du prophète Mohamed ( QSSSL) continue :

                          « Le chef du » Parti de Satan« ( le Hezbollah) est venu en Syrie pour combattre les sunnites. Maintenant nous savons ce que veulent les iraniens . Ils veulent poursuivre les massacres pour tuer les sunnites »
                          « Comment 100 millions de chiites à travers le monde peuvent-ils vaincre 1, 7 milliards de sunnites ? » C’est parce que les musulmans sunnites sont faibles ". L ’homme du prophète Mohamed ( QSSSL) ne connaît rien aux chiffres. Mais quelle importance. Ce qui compte c’est ce qu’il dit et non la réalité dans cette contrée.
                           

                          • Hamed 2 juin 2013 14:12

                            De l’auteur@ Lg

                            Bonjour

                            Pour la précision que vous me demandez, vous la trouverez dans les deux articles précédents publiés dans agoravox.

                            Vers un nouvel ordre monétaire international : ajustements, crises et douloureuses mutations

                            Et le second : Vers un troisième choc pétrolier, « une Nécessite historique… »

                            Cordialement

                             


                            • Martha 2 juin 2013 14:28

                               Le mensonge permanent devient insupportable, il est contraire à notre éducation, à nos traditions et aux valeurs auxquelles nous sommes le plus attachés.
                               La France que l’on nous a fabriqué, contre notre gré, est de moins en moins celle des Français.

                               Vous avez raison, l’édifice monstrueux et instable, qui veut nous écraser, construit sur ces bases malsaines* va s’écrouler d’un coup.

                              PS : *Depuis celui méga du « 911 », on ne les compte plus....


                              • bluerider bluerider 2 juin 2013 16:12

                                et la mère de toutes les causes justes qui gouvernent le rétablissement de la paix au Moyen Orient, c’est la VERITE sur le phénomène qui a tout déclenché : les attentats de 2001.


                                • bluerider bluerider 2 juin 2013 16:13

                                  oups, le lien s’est effacé lors de l’envoi :

                                  http://www.consensus911.org/fr/points-de-consensus-sur-le-119/


                                  • Zangao Zangao 2 juin 2013 20:43

                                    En ce moment c’est double ration de « reportages » sur l’emploi d’armes chimiques et sur la bravoure de ces valeureux « résistants ».

                                    les studios du Qatar doivent tourner a fond !


                                    • Mr Mimose Mr Mimose 3 juin 2013 15:30

                                      Comment se fait il que l’on n’entend plus BHL en ce moment ? Il a pourtant réussi a importer la démocratie en Lybie !!
                                      Contre toute attente et bien que dans nos merdias ont nous répète depuis deux ans que Bachar va tomber, il semble que celui qui a trébuché soit l’homme au sang contaminé (alias Fabius).

                                      Prenez ça dans les dents bandes de sales rats.
                                      Vive la Syrie ! Vive la Russie !

                                      <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                        • Chris De Baün 4 juin 2013 00:38

                                          The system of anarchy that is the near future of tomorow  smiley



                                          • Jonas 4 juin 2013 10:08

                                            A l’auteur de l’article Ahmed.


                                            Que pensez-vous de cet article paru dans le journal Palestinien « Al-Qods » de vendredi 31 mai 2012. concernant « l’idole religieuse » du monde arabo-musulman le cheikh Youssef Al-Qaradaoui. Je cite :

                                            « Le Cheikh Youssef Al-Qaradaoui qui a longtemps défendu le Hezbollah notamment pendant et après la guerre de l’été 2006 contre Israël., vient de présenter ses excuses aux Oulémas saoudiens , estimant qu’ils étaient plus clairvoyants que lui » en voyant dans le Hezbollah le pire ennemi de l’islam avec l’Iran.

                                            Quant au journal Egyptien - Al-Masri Al-Yom - lui écrit :

                                            « Le cheikh Youssef Al-Qaradaoui appelle les sunnites à se mobiliser pour défendre les sunnites de Syrie sans attendre les aides des Occidentaux ».

                                            Où sont les Américains, les Occidentaux et les Israéliens dans cette guerre atroce que livre le dictateur héréditaire Bachar al-Assad à son propre peuple ? 

                                            En deux ans presque 100 000 morts dont les enfants et les femmes ne sont pas épargnés . Comme le sauvage arabo-musulman qui fait mine de manger le coeur de son adversaire après avoir découpé la poitrine de ce dernier .

                                            Cela se passe en l’an de grâce 2013.

                                            Son dictateur de père Hafez al-Assad avait massacré en 1982 dans la ville de Hama entre 35 000 et 40 000 « Frères musulmans ».

                                             Dans le domaine du massacre entre-eux les Arabo-Musulmans sont es-qualité.

                                            Au Liban dans son conflit interne + de 150 000 morts.

                                            En Algérie , conflit entre islamistes et l’armée du FLN = de 200 000 morts 

                                            Au Soudan entre Nord et Sud + de 2 millions de morts + les 300 000 morts au Darfour et ce n’est pas fini.

                                            La Guerre entre les deux Yémen ( Nord et Sud)+ de 100 000 morts.

                                            Le règne du Héros arabe Saddam Hussein + de 600 000 morts.

                                            En Indonésie en 1965 massacre des musulmans par l’armée de Suharto entre 650 000 et 800 000 morts.

                                            La Turquie dans son conflit contre les kurdes en 20 ans + de 45 000 morts .

                                            Je vous laisse continuer si vous avez le courage et la connaissance des conflits entre pays Arabo-Musulmans et notamment la guerre entre le Maroc et l’Algérie, Egypte / Libye etc.

                                            Bonne journée Ahmed.




                                            • Hamed 4 juin 2013 13:09

                                              De l’auteur

                                              A Jonas

                                              Et que pensez-vous de la seconde guerre mondiale qui a fait plus de 50 millions de morts en moins de 6 ans, de 1939 à 1945. Certains auteurs parlent de 80 millions de morts.

                                               10 millions de morts pour l’Allemagne, 20 millions pour l’URSS, 600 ou 700 mille morts pour la France, autant pour l’Italie…..

                                              La guerre a changé de camp. Que Qadraoui, etc., disent des choses ne changera rien à la marche du monde. Ii y a des forces… et elle résumée par Par Chris De Baün. Et je le remercie pour cette idée que je partage…

                                              « De la Barbarie en Orient, et la Décadence en Occident… », dont il faudrait bien en sortir. Les trois mondes  de religion monothéiste sont devenus une risée pour les trois millions d’Asiatiques, et c’est probablement pour cette décadence qu’ils ont l’ascendant sur le monde judéo-islamo-chrétien.

                                              Bonne journée


                                            • Jonas 4 juin 2013 15:19

                                              Cher Ahmed,


                                              « Les trois mondes de religions monothéistes sont devenues une risée pour » les trois millions d’Asiatiques et c’est pour cette décadence qu’ils ont l’ascendant sur le monde judéo-islamo chrétien« .

                                              Vous êtes fâché avec les chiffres comme le cheikh Youssef Al-Qaradaoui, qui totalisait les chiites de 100 millions et les sunnites de 1,700 millions soit 1,800 millions de musulmans alors que l’ensemble fait 1,400 millions. Les Asiatique font 3 milliards et non trois millions à peu près.

                                               Et ces trois milliards d’Asiatiques sont de différentes religions issues de ce continent + des religions musulmanes , chrétiennes, sans religions etc.

                                              En effet l’Europe a connu des guerres effroyables qui ont fait des millions de morts et des hommes de ce continent ont forgé des systèmes idéologiques criminels dont hélas ce sont inspirés tous les régimes arabo-musulmans jusqu’à présent, dictatures, fascismes, autoritarismes, culte de la personnalité , propagande mensongère, tromperie etc.

                                              Une chose ne peut être discutée c’est la victoire de l’Occident non pas parce que cette civilisation est supérieure aux autres mais parce que les autres ont adopté la sienne. Et c’est en s’appuyant sur cette civilisation que les pays émergents cherchent à imiter pour sortir et briller. Chine-Inde-Japon-Corée du Sud etc. 

                                              Les droits de l’homme, le respect des minorités politique et religieuse, la liberté de pensée, la liberté de la presse , les droits de la femme etc viennent de l’occident.

                                              Le dernier drame au Bangladesh pays musulman le démontre. Pays sans lois et sans respect des individus. Ce sont des organismes Occidentaux qui ont imposé des nouvelles lois et des règles contre les hommes au pouvoir en place.

                                              En Chine les protestataires ne s’appuient pas sur les lois de leur pays ni sur leur civilisation pour agacer le pouvoir en place mais sur les lois universelles de l’occident.

                                              Le drame des pays arabo-musulmans qui n’ont jamais connu ni démocratie ni laïcité sont une preuve. Jamais ce monde n’a connu la moindre liberté ni de liberté religieuse. Depuis le Prophète de l’islam, en passant par les quatre Califes dont un seul est mort de mort naturelle les trois autres furent assassinés et notamment Ali et ses fils d’où le schisme jusqu’à aujourd’hui dans cette religion.

                                              L’islam religion tardive ( naissance du prophète vers 570/571 de notre ère ) a laissé faire des criminels islamiques pour la salir et donner une image d’elle repoussante.

                                              C’est la seule religion monothéiste qui fait les titres des journaux dans les faits divers , les crimes, les massacres, attentats etc.

                                              Tout ceux qui connaissent bien le monde arabe, tous ceux qui maitrise la langue ( pour converser tranquillement sans témoins ) savent q’un grand nombre de musulmans se convertissent au christianisme mais ne peuvent pas le faire ouvertement ( règle de l’apostasie) et pour protéger leur famille. ( En occident la liberté de changer librement de religion n’est pas une décadence) Même le paisible Maroc a émit une fatwa affirmant que le musulman qui change de croyance mérite la peine de mort. ( Institution de Mohammed VI » Commandeur des croyants " ( Amir Al-Moumnime ) 

                                              Donc l’Occident est décadent mais tout le monde veut y venir , alors qu’il y a la Chine-l’Inde , les 57 pays arabe-musulmans et les 54 pays africains. 

                                              Si l’Occident est décadent que sont les pays cités plus haut et dont certains n’arrivent même pas à nourrir leur population, à la soigner et à les l’éduquer ?

                                              Ce ne sont pas les occidentaux qui fuient leur pays.
                                              Ce ne sont pas les occidentaux qui font la grève de la faim, pour ne pas rentrer dans leur pays.

                                              Ahmed , sur les 165 prisonniers restant à Guantanamo. Pourquoi 85 refusent de rejoindre leur pays et veulent un pays occidental comme les deux anciens prisonniers Algériens Lakhdar Boumédienne et Saber Lahmar ? C’est parce que l’Occident est décadent.

                                              Une grande révolution dans le monde islamique : Des femmes djihadites. Ce sont des femmes pieuses et d’une grande charité. Elles se sont engagées pour veiller au bien être des soldats de Dieu. Ce qui prouve encore une fois les prouesses sociales des djihadistes , le recyclage de toutes les prostituées et les femmes abimées par la vie pour rejoindre le paradis. Mais , je ne sais pas si 72 hommes vierges les attendent.
                                               







                                              • Hamed 5 juin 2013 03:24

                                                Bonsoir mon ami,

                                                Je ne suis pas fâché avec les chiffres. Je vois que vous en avez plein le cœur des Arabes, des Musulmans. Mais vous reconnaissez  quand même que l’Europe a connu des guerres effroyables qui n’étaient pas comptables. C’était une orgie de morts, les 900000 morts en deux ans en Syrie, c’était en deux ou trois jours, durant le second conflit mondial.

                                                De plus l’Islam, comme le christianisme ou le judaïsme n’ont rien à voir avec les guerres, avec les qadraoui, etc. Ces religions parlent à la conscience des hommes. Que qadraoui appelle au meurtre, l’Islam n’a rien à voir. Maintenant que les Musulmans se sont inspirés des Européens, ou qu’il y ait des dictatures, fascismes, etc., prouvent simplement qu’ils sont en retard. C’est-à-dire n’ont pas encore atteint le développement technologique, scientifique, organisationnelle, économique, démocratique de l’Occident d’autant plus que la plupart de ces pays dépendent du pétrole. Ce qui veut dire que leurs gouvernements ne dépendent pas du bulletin de vote de chaque citoyen comme cela se fait en Europe, des citoyens qui travaillent, créent de la richesse qu’ils exportent. C’est la raison pour laquelle les gouvernements musulmans gèrent la chose publique comme ils veulent et avec la bénédiction de l’Occident qui sont leurs acolytes. La rente pétrolière se  partage entre eux. Et probablement une part de pétrole via votre gouvernement viens à vous aussi sans que vous le sachiez sous une forme ou une autre, dans votre salaire, l’aide que vous percevez, sécurité sociale, etc. Donc l’Occident, par leur intérêts pétro-monétaires, sont non seulement parties prenantes dans ces conflits, mais attisent le feu. Ceci d’une part. Les Arabe ou Musulmans, en général, sont aussi des hommes qui s’entredéchirent quel que soit le coût pour cette rente. Donc tout est lié au pétrole et au dollar. La religion n’est qu’une couverture, qu’un épouvantail pour entraîner les masses. Tout est lié à la finance mondiale, aux intérêts stratégiques des puissances, au partage de la rente pétrolière.

                                                Quant à l’Islam, comme vous dîtes, seule religion monothéiste qui fait les titres des journaux dans les faits divers, les crimes, les massacres, attentats, etc., l’Islam n’a rien à voir, c’est le PETROLE qui est derrière. Les gens s’entretuent y compris avec l’aide des forces occidentales, en Irak, en Libye, et ailleurs, c’est pour le pétrole. Je J’espère que vous n’êtes pas naïf au point de ne pas comprendre les enjeux dans le monde.

                                                Ceci étant, je vous fais savoir que je suis très touché par votre humanisme. Mais que voulez-vous, le monde est ainsi fait, tanguant entre le bien et le mal. L’essentiel est que l’opinion mondiale prenne conscience des enjeux, que les élites et surtout les décideurs occidentaux, qui sont je suppose les plus informés du monde, prennent conscience que leurs guerres sont inutiles. La guerre d’Irak par exemple, etc. Qu’il y a d’autres moyens plus subtils d’aider ce monde et d’aider le leur. Qui aide son prochain aide soi-même. Sachez que l’avenir des peuples dominants et des peuples dominés est un !

                                                Dominés dans le sens faible par rapport au fort.


                                              • Jonas 5 juin 2013 09:33

                                                Cher Ahmed.

                                                Pouvez-vous me dire la différence entre le capitalisme occidental et le capitalisme des « ablutions » des pays arabo-musulmans ? Est-ce qu’ un dollar occidental est différent d’un dollar arabo-musulman ?

                                                En dehors des hydrocarbures pouvez-vous me citer ce qu’exporte les arabo-musulmans depuis des décennies ?

                                                Que vont faire les pays arabo-musulmans avec leur pétrole alors que grâce au gaz de schiste selon les banques Goldman Sachs et Citigroup, les Etats -Unis d’Amériques , le Canada vont avoir une quantité importante d’or noir. 

                                                Le Marché ne sera plus dominé par les pays arabo-musulmans. Vous accuserez comme d’habitude les Américains , les Occidentaux et les Israéliens de vouloir affamer les peuples arabo-musulmans.

                                                 Ruse de l’histoire les Etats-Unis remercie avec jubilation l’OPEP pour ses augmentations successives des prix des hydrocarbures.

                                                Bonne journée, Ahmed.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Hamed


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès