Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi Mélenchon fait partie du système

Pourquoi Mélenchon fait partie du système

Jean-Luc Mélenchon a tranché. En vue de sa campagne pour 2012, à la tête du Front de Gauche, on pouvait s’attendre à ce que toute son énergie soit consacrée à la lutte contre le système capitaliste, la suprématie des banques ou le patronat. Et bien non, son objectif est tout autre. « Mon adversaire, c’est elle ! » a-t-il prévenu.

Elle, c’est… Marine Le Pen, présidente du Front National. Devant ce sens des priorités pour le moins farfelu, on en vient à se demander qui est au pouvoir (politique) depuis des décennies. Est-ce le Front National ou la fausse alternance UMPS qui occupe le trône surplombant le tas de ruine qu’est devenue la France ? Et comment se fait-il qu’un prétendu adversaire du système ait les mêmes ennemis prioritaires que ce dernier ? Analysons.

Qu’est-ce que le système ?

Si l’on regarde la situation d’un œil conceptuel : l’antithèse (ici, le PS) s’oppose à la thèse (l’UMP). Au fur et à mesure que l’affrontement dure – et cela fait déjà bien longtemps -, les deux blocs parviennent petit à petit à des compromis, s’influencent l’un l’autre, se mêlent, et finissent au final par ne faire qu’un, ou presque. De cette fusion naît la synthèse. Cette synthèse, c’est l’UMPS d’aujourd’hui.

Car mis à part quelques sujets de société, force est de constater que les deux forces politiques dominantes sont en parfait accord, bien que tout cela soit habilement dissimulé, sur l’essentiel de leurs positions (à ne pas confondre avec leurs postures). La même politique économique libérale, européiste, soumise à la finance internationale. La même politique étrangère interventionniste, impérialiste et atlantiste. Je passe sur bien des points, sur lesquels souvent, seul le discours varie.

Tel est l’UMPS, telle est la synthèse, tel est le système. Mais ce dernier ne se résume pas qu’à ses seules forces majoritaires. Tout corps périphérique se soumettant, s’alliant, ou négociant avec l’une de ces deux forces fait, de facto, partie intégrante du système. Et aujourd’hui, nombre de formations politiques (Nouveau Centre, Modem, EELV…) font, par intérêt sans doute, corps avec lui. Jean-Luc Mélenchon, aussi, en fait partie.

Qui est vraiment Mélenchon ?

Car pour ceux qui ne le savaient pas encore, Jean-Luc Mélenchon n’est pas « le bruit et la fureur », la voix du peuple en colère. Il n’est rien d’autre que l’agitateur de l’aile gauche du PS, tout au mieux. Car si en 2012 – c’est un fait objectif – ses chances d’accéder au second tour sont minces : qu’importe, puisque cela fait partie du projet. Attirer, à coups de grands discours, la petite jeunesse perturbée, les universitaires idéalistes, les déçus du Parti Socialiste, les jeunes bobos, l’esprit plein de rêves révolutionnaires, qui soulageraient ainsi leur conscience de petits bourgeois des centres-villes.

Les attirer, pour leur offrir cette impression d’air nouveau. Un air, qui ne sera pourtant nouveau que le temps d’un premier tour. Ceci fait, sous couvert de négociations – bien que perdues d’avance -, le leader du Front de Gauche en appellera à ses ouailles : il faut faire barrage à la droite, se rassembler à gauche. En d’autres termes : voter PS. Bien faible projet, pour un révolutionnaire.

Révolutionnaire, qui plus est au passé douteux. Ancien ministre et député socialiste, il a tout dernièrement encore validé l’intervention militaire en Libye, ce qui a fait se demander à Pierre Carles, journaliste dissident, si sa posture révolutionnaire n’avait pas ses limites. Il y a peu encore, l’ancien éléphant du PS, dont certains soupçonnent des liens avec la franc-maçonnerie, avait également nié connaître l’existence du dîner du Siècle… Peu crédible. Enfin, il ne faut pas oublier ses projets d’alliance avec Cohn-Bendit (oui, l’ultra-mondialiste) en 2009, et son vote en faveur du « oui » à Maastricht en 1992.

Malgré tout ce qui vient d’être exposé, on pourrait croire, à l’écoute des discours populistes et démagogiques de Jean-Luc Mélenchon, grand orateur qu’il est, que le Front de Gauche est hors du système. Il n’en est rien. L’extrême gauche, sous influence trotskyste, fait depuis des années, avec ses rêves internationalistes d’abolition des frontières et de régularisation massive des sans-papiers, le jeu du patronat. Comme si cela n’était pas encore assez, cette même extrême gauche complice se voit dirigée par des gens qui, à l’image de Mélenchon, s’empresseront au second tour de diriger leurs électeurs, en criant au rassemblement de la gauche, vers le Parti Socialiste, partie intégrante du système.

L’épouvantail FN

Autre connivence avec ce système, et non des moindres : ils agitent un même épouvantail nommé Front National – la bête immonde. Lors de leur université d’été, les militants du Parti de Gauche ont même planché en atelier spécial sur les moyens de contrer l’ascension de Marine Le Pen. Dans leur esprit, le vilain système capitaliste est déjà loin. Il s’agit désormais de s’allier à lui pour faire face à la menace fasciste. Comprenez que la candidate frontiste a toutes ses chances d’accéder au second tour de la présidentielle, et que sa présence est l’alibi idéal pour qu’une alliance avec le PS ne soit pas trop mal perçue.

Jean-Luc Mélenchon l’avait dit à Marine Le Pen lors du débat qui les a opposés sur BFM TV : « Contre vous, on fera tous bloc à gauche ». Ce à quoi la présidente du FN avait rétorqué qu’« il y a toujours des bonnes excuses pour aller au soutien de la gauche ». Une gauche, « qui se regroupe depuis 200 ans » rappellera plus tard Mélenchon (discours du 29 août 2011), en « priant » (lui, l’anticlérical acharné) ses « camarades socialistes » de débattre – et de s’entendre – avec lui.

On en appelle à l’alliance suprême de la gauche, parfois même au Front Républicain, bien plus large, pour défier l’infâme extrême-droite. La stratégie fonctionne, et les naïfs électeurs du Front de Gauche se prennent déjà pour des résistants alors qu’ils ne sont, en réalité, et bien malgré eux, que de simples idiots-utiles qu’on garde de côté, au cas où. Ils ne savent pas que la véritable fracture se trouve ailleurs. Le patriotisme face au mondialisme, telle est la véritable opposition.

Mais ceci n’est pas, on l’a vu, dans l’intérêt de Jean-Luc Mélenchon, fidèle rabatteur socialiste. Avec des révolutionnaires de la sorte, les oligarques peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Car pour reprendre ses propres paroles, qui parlent d’elles-mêmes : l’adversaire, l’ennemi prioritaire, la cible ultime, ce ne sont pas eux, « c’est elle ». Cherchez l’erreur…

Christopher Lings ( Enquête & Débat )


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (136 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • Melara 7 septembre 2011 10:13

    Au poil cet article.
    On y trouve le catalogue de tout ce qui est brandi par ceux qui veulent donner une image détestable de M. Melenchon.
    Pour ceux qui prendront le temps de vraiment connaître le bonhomme et ses positions politiques, il y a son blog ;

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/


    • onetwo onetwo 8 septembre 2011 00:14

      Quel manque de culture politique. Je comprends mieux qu’il soit si facile de vous faire gober n’importe quelle théorie du complot.

      Mélenchon est franc-maçon. C’est clair.

      Mais il n’est pas juif, il a été enfant de coeur.

      Il n’est pas sioniste :

      http://www.dailymotion.com/video/xdiiqe_jean-luc-melenchon-condamne-l-attaq_news

      Il n’est pas pro-américain :

      http://www.dailymotion.com/video/xjjfiz_quot-les-francais-caniches-d-obama-quot_news

      Il est pour la sortie de l’OTAN comme a fait De Gaulle.

      Il est depuis longtemps pour la sortie d’Afga :

      http://www.dailymotion.com/video/xjju4g_melenchon-devoile-la-conspiration_news

      Il soutient l’Islande qui pour écrire sa nouvelle constitution applique la méthode décrite par Mélenchon dans son livre « Qu’ils s’en aillent tous ».


    • Zousch Zousch 7 septembre 2011 10:24

      On sent l’extrème droite peiner et suer à grosses gouttes pour tenter de dézinguer Mélanchon. Des gouttes de peur !


      • Jean Lannes Christopher Lings 7 septembre 2011 11:42

        C’est le comble ça. Et lui avec ses « mon adversaire c’est elle » et ses « on fera tous bloc contre vous », ça le fait pas suer à grosses gouttes ?

        Et puis, dans votre message, bonjour les arguments... Habitude d’extrême gauche peut-être


      • Zousch Zousch 7 septembre 2011 12:10

        @ Christopher Lings

        Il n’y a effectivement pas à argumenter ici par rapport à une histoire, à un scénario que vous vous racontez en boucle. Pour tenter d’exorciser la crainte que vous procure Méluche.


      • Jean Lannes Christopher Lings 7 septembre 2011 13:45

        Toujours pas d’arguments. Merci de vous décrédibiliser tout seul ;)


      • Dolores 7 septembre 2011 18:13


         Chaque politique qui se présentera aura comme adversaires tous les autres !
        Tapez sur Hollande (ou Aubry) qui aura comme adversaires Sarko, Le Pen, Joly et ... tous ceux qui se présenteront.
        Tapez sur Sarko qui sera face à Hollande,etc....etc.
        Tapez sur Le Pen qui sera face à tous, à moins que l’UMP se rallie à elle !
        Mélenchon ne prendra pas de voix à l’UMP ni au PS, mais il peut espérer en prendre au FN. C’est pourquoi Le Pen est sa principale adversaire.C’est évidemment très difficile à comprendre !

        Qu’est-ce qui vous dérange tant chez Mélenchon ?
        Ah,oui ! Populiste !!!!!
        C’est vrai que pour le politiques et les grands penseurs tels que vous, se préoccuper du sort du peuple est une véritable abjection. Il est bien connu, depuis la royauté, que le peuple est grossier, vil, bas et stupide. Sa seule raison d’exister est de subir la volonté de ceux qui se prennent pour des élites et de les servir sans mot dire étant donné qu’il est incapable de décider par lui-même ce qui est bien et bon pour lui.

        Il me semble pourtant que dans la constitution il est écrit :...« le gouvernement du peuple par le peuple, pour le peuple »...
        Notre constitution est donc de nature populiste !
        Quelle horreur ! Va falloir changer ça !...


      • onetwo onetwo 8 septembre 2011 00:12

        Mélenchon a aussi déclaré vouloir prendre 2 à 3 millions de voix au PS, voire plus...

        Pourquoi ne pas écrire un article sur cette déclaration ?


      • LE CHAT LE CHAT 7 septembre 2011 10:34

        @Pérséus

        ne te réjouis pas trop vite , les instituts de sondages sont entiérement soumis à l’UMPS et jouent leur rôle de manipulation de l’opinion ,jamais Hollande n’aurait 30% des voix au premier tour ! Quand à Méluche , il aura même pas la moitié des voix de Marine , ne rêve pas ! attend la dégringolade du système bancaire imminente et la chute de ceux qui ont proné la mondialisation qui s’en suivra ...


      • LE CHAT LE CHAT 7 septembre 2011 11:04

        @perséus

        moi non plus , pas plus que d’avoir Flamby ou la Brochen , ces larbins du NWO ....


      • Jean Lannes Christopher Lings 7 septembre 2011 11:48

        @Perseus

        Décidément, les contre-arguments sont inexistants ici.

        1) Tu dis que mon papier est stérile mais celui-ci se base sur des sources, déclarations et faits concrets. Ta réponse, elle, n’est que digne de toutes les autres. Sans intérêt, juste pour amuser la galerie.

        2) Ma vie ne tourne pas autour des instituts de sondage, au cas où la tienne oui.

        3) "Mais dites-moi, fin stratège que vous êtes, si Mélenchon fait partie du sytème (comme tous) et qu’il fait de Marine une de ses priorité, c’est donc que Marine Lepen fait également partie du même système, nan ?« 

        Je te conseille de lire ce passage, de te relire, puis de te servir de ton cerveau :
         »Tout corps périphérique se soumettant, s’alliant, ou négociant avec l’une de ces deux forces fait, de facto, partie intégrante du système."

        Tu entends ? S’alliant, se soumettant ou négociant... pas combattant ! Mais quelle catastrophe intellectuelle tu fais.


      • Zanini 7 septembre 2011 12:01

        Mais dites-moi, fin stratège que vous êtes, si Mélenchon fait partie du sytème (comme tous) et qu’il fait de Marine une de ses priorité, c’est donc que Marine Lepen fait également partie du même système, nan ? 

        Et oui ce n’est pas l’UMPS mais le FNPA.


      • Jean Lannes Christopher Lings 7 septembre 2011 13:47

        @Perseùs

        Je ne suis pas au FN. Je m’appuie sur des hommes et des femmes comme Marine Le Pen, Dupont-Aignan ou François Asselineau, sur des idéaux, des visions de la France... et non sur des partis comme vous le faites.


      • Xtf17 xtf17 7 septembre 2011 14:46

        @C. Lings
        Si vous préférez des idéaux à des partis, alors justement soutenez Mélenchon !!!
        Il n’est pas candidat d’un parti lui !!!
        Il est candidat commun d’un rassemblement appelé Front de Gauche (qui regroupe accessoirement le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire (scission du NPA), la Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique, République et Socialisme, et Convergence et Alternatives).


      • Jean Lannes Christopher Lings 7 septembre 2011 14:55

        Je ne peux pas le soutenir si je ne partage pas ses opinions. Comme je ne vous demande pas de soutenir Marine Le Pen ou NDA si vous ne vous y reconnaissez pas


      • onetwo onetwo 8 septembre 2011 00:05

        Quel manque de culture politique. Je comprends mieux qu’il soit si facile de vous faire gober n’importe quelle théorie du complot.

        Mélenchon est franc-maçon. C’est clair.

        Mais il n’est pas juif, il a été enfant de coeur.

        Il n’est pas sioniste :

        http://www.dailymotion.com/video/xdiiqe_jean-luc-melenchon-condamne-l-attaq_news

        Il n’est pas pro-américain :

        http://www.dailymotion.com/video/xjjfiz_quot-les-francais-caniches-d-obama-quot_news

        Il est pour la sortie de l’OTAN comme a fait De Gaulle.

        Il est depuis longtemps pour la sortie d’Afga :

        http://www.dailymotion.com/video/xjju4g_melenchon-devoile-la-conspiration_news

        Il soutient l’Islande qui pour écrire sa nouvelle constitution applique la méthode décrite par Mélenchon dans son livre « Qu’ils s’en aillent tous ».


      • onetwo onetwo 8 septembre 2011 00:08

        Le FN est utile au système.

        Il pousse les électeurs à voter utile dès le 1er tour pour éviter un 2d tour Sarko / Marine ou Aubry / Marine.

        Le FN est l’idiot utile du système.


      • onetwo onetwo 8 septembre 2011 00:10

        Je n’ai vu nulle part que le Front de Gauche voulait se soumettre où négocier avec le PS.

        Pouvez-vous citer vos sources ?


      • Jean Lannes Christopher Lings 8 septembre 2011 13:33

        Il vous suffit d’écouter le discours qu’il a fait aux « remues-méninges » il y a deux semaines


      • onetwo onetwo 8 septembre 2011 20:34

        Mélenchon propose un débat avec le PS.

        Vous connaissez le mot débat.

        Par exemple il y a toujours un débat entre les deux tours de l’élection présidentielle.


      • LE CHAT LE CHAT 7 septembre 2011 10:28

        rien d’étonnant , quand on compare les cartes des anciennes zones d’influence du PCF avec celles où le FN est puissant actuellement , qu’il essaie de faire revenir les travailleurs ecoeurés par la gauche plurielle !
        mais en même temps il tend la main au PS , ce qui le décrédibilise complétement !


        • Renaud Séchiant 8 septembre 2011 09:35

          ahaha l umps contre attaque !!
          moinssoyons !!
          il n y en a que 2 pour qui je voterait si j etais francais !
          Et ce ne sera pas lui finalement , mais se sera l autre , lui est bien trop comprehensif envers la racaille , dommage......

          Lui est assez intelligent pour savoir que ’la racaille’ comme tu l’appel est un pur produit de notre système, une conséquence et non une cause ! On appel ça la sociologie et la prévention. Marine le pen, elle, préfère vociférer son racisme et préférera mettre en avant la répression. Bien sûr, rien de neuf. Sarkozy a appliqué la même recette populiste et l’a mise en application : On voit le résultat ! Mais bon je suppose que ce sont ceux qui se sont fait enfiler une fois par Sarko qui se referont enfilé une deuxième fois par le Pen. Le coup du Carsher et des charter ne vous a pas suffit ! On vous ressort la même recette qui, on le constate grâce à sarkozy, ne marche pas et vous foncez front baissé. Le vote Marine est un vote clairement raciste puisqu’on en revient toujours au même argument en faveur de marine : La racaille ! Pitoyable ! Nul besoin de programme. Il suffit de cracher sa haine sur les immigrés et les déshérités sociaux pour prendre vos voix.


        • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2011 10:47

          L’auteur dénonce à juste titre le système UMPS. C’est la partie la plus intéressante et la plus convaincante. Je l’ai moi-même évoquée dans plusieurs articles :

          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-parti-socialiste-gagne-les-84236

          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-veritable-enjeu-politique-de-83855

          Thèse, anti-thèse, synthèse.

          Logiquement, (mais s’en rend-il compte ?), l’auteur reproduit le même schéma en opposant le Front National et le Front de Gauche comme s’il considérait que les 2 partis ne sont pas si éloignés et qu’ils partagent le même électorat.

          Le plus curieux parce que paradoxal, est la façon dont l’auteur décrit cet électorat du candidat Mélenchon au discours démagogique et populiste :

           "la petite jeunesse perturbée, les universitaires idéalistes, les déçus du Parti Socialiste, les jeunes bobos, l’esprit plein de rêves révolutionnaires, qui soulageraient ainsi leur conscience de petits bourgeois des centres-villes".

          Il serait plaisant de savoir comment Mélenchon voit l’électorat du FN.

          Quoi qu’il en soit, tous les partis font partie du système y compris le FN. Le nier n’est que posture politique ou alors que le FN annonce publiquement un projet de société et de nouvelle Constitution en rupture avec le système actuel dans l’hypothèse où il deviendrait majoritaire à l’assemblée nationale après la victoire au présidentielle.

          A ce sujet, si par un nouveau coup ironique du destin, il fallait choisir entre la peste et le choléra, c’est à dire Sarkozy et Le Pen au 2ème tour, j’invite les électeurs de gauche à voter pour Le Pen puis à se mobiliser pour gagner les législatives, car ne l’oublions pas, c’est le premier ministre qui gouverne sous le contrôle du parlement.


          • Renaud Séchiant 8 septembre 2011 09:36

            Il serait plaisant de savoir comment Mélenchon voit l’électorat du FN.


            Il les voit comme ils sont tout simplement ....

            Merci pour ce petit retour à la réalité Soulmanfred !

          • Robert GIL ROBERT GIL 7 septembre 2011 10:52

            Melenchon et son front de gauche ont qu’en meme participé a tout les gouvernements socialistes et ont accepté sans bouger toutes les mesures anti-sociales et liberales...

            Pour protester contre le systeme et donner de l’espoir a des millions de travailleurs, precaires ou chomeurs il n’y a le choix qu’entre le NPA et LO. On ne demande pas a ce que ces partis gouvernent, mais si l’un d’eux passait la barre des 10% cela ferait du bruit dans le microcosme politique et les partis « dit de gauche » seraient obligé d’en tenir compte.....


            • Nanar M Nanar M 7 septembre 2011 13:57

              Faux, le front de gauche n’a participé à aucun gouvernement socialiste.
              Ils ne s’agit plus de protester contre le système mais de le renverser.
              Les groupuscules npa et lo feraient mieux de se rallier au front de gauche plutot que de rester dans leurs stériles dénigrements.


            • Xtf17 xtf17 7 septembre 2011 14:33

              vu que le Front de Gauche a été créé en 2009...
              vu que la gauche n’est plus au pouvoir depuis 2002...
              vu que Mélenchon a quitté le PS fin 2008 pour créer le Parti de Gauche qu’il préside depuis...
              vu que le Front de Gauche n’est pas un parti mais une alliance de plusieurs partis, donc n’est pas à Mélenchon qui n’en est que le candidat commun désigné depuis cet été...
              vu que protester sans gouverner, bah je vois pas l’intérêt...
              vu l’enfilage d’erreurs dans ce commentaire...
              Bref le PS n’aura plus mon vote, et LO et NPA qui boudent dans leur coin et bien qu’ils y restent.
              La démocratie est le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple : pas que pour les ouvriers, les urbains, les bobos, les riches, ou les blancs...
              A nous de décider au lieu de faire les autruches ou les moutons.


            • dawei dawei 7 septembre 2011 17:04

              mais si l’un d’eux passait la barre des 10% cela ferait du bruit dans le microcosme politique et les partis « dit de gauche » seraient obligé d’en tenir compte.....
              En meme temps, Sarkozy n’a jamais représenté plus de 20 % des sensibilités française, est ce que la majorité minoritaire a été écoutée pour autant ? Non !! Il a meme réussi parfois a faire des choses même contre l’avis d’une partie de ses petits 20 % de partisans et des autres toujours(commendement de l’Otan, bouclier fiscal, proposer Jean Sarkozy à l’EPAD, renflouement des banques, traité de Lisbonne, alliance/fusion militaire avec l’Angleterre, tente de bedoin pour Kadafi , renflouement de la Grece, pillage de la Lybie, vente d’arme et de centrales aux dictatures etc ...). Tzarkozistes doivent avoir mal au cucu.
              Aujourd’hui faudrait etre ultra subversif ou totalement aliené pour chanter son amour de la sarkozie


            • Renaud Séchiant 8 septembre 2011 10:15

              Melenchon et son front de gauche ont qu’en meme participé a tout les gouvernements socialistes et ont accepté sans bouger toutes les mesures anti-sociales et liberales...

              Il me semble avoir vu Mélenchon dans les manifestations du côté des ouvriers et des plus mal lôtis. Ou était Marine pendant ce temps. La jet-setteuse (voir les dossier du Canard) se pavanait dans ses club préférés !

              Alors si Mélenchon ne bouge pas sur la piste lui, il bouge sur le terrain politique en tout cas !


            • chapoutier 7 septembre 2011 11:09

              Loin de défendre « les petits contre les gros », le programme du FN aggrave les inégalités, favorise les plus riches et en fait supporter les charges aux plus modestes. Qu’iraient donc faire les salariés dans cette galère si contraire à leurs intérêts ? Dans tous les pays d’Europe où des partis populistes ou de droite extrême ont participé à un gouvernement (Italie, Autriche, Pays Bas ...), les politiques mises en oeuvre ont été les mêmes : Accélération de la destruction du droit du travail, remise en cause des droits des chômeurs, du droit des femmes (droit à la contraception et à l’avortement notamment), démantèlement des services publics et, dans le même temps, assouplissement des législations et des contrôles en matière de transparence financière. Les alliances de la droite et de l’extrême droite ont toujours travaillé et travaillent toujours pour les plus riches.




              • RECULER ?JAMAIS ! 7 septembre 2011 16:05

                C’est vrai, heureusement que le fn n’est pas un parti d’extrême droite !


              • malqp 7 septembre 2011 19:50

                Quand on veut combattre un ennemi, et apparement c’est ton cas, le minimum s’est de le connaitre, hors toi tu en es encore au fn des années 80, si tu vas sur le site du fn, tu verras qu’ils proposent des solutions pour tout un tas de question, hors en allant sur les sites des autres partis politique, mise à part les 2 ou 3 problèmes qui font la une des journaux, il n’y a rien. ce n’est plus Jean-Marie qui est à la tête du FN mais sa fille Marine... Elle parle de relocalisation, de défense des droits des travailleurs, des salaires, des retraites etc... Certains de ses discours suivent d’ailleurs une rhétorique marxiste. On est me semble-t-il loin du libéralisme de son père.Le FN est devenu un parti de masse avec des gens venus de tous les horizons politiques. Beaucoup viennent de la gauche..Quand Challenge, journal de la gauche libérale, annonce dans sa pub TV « Quand Marine nous mène à la ruine », le « nous » évoque, sans le dire évidemment, tous les nantis du système qui veulent que surtout rien ne change, à savoir grand patronat, traders, banquiers, actionnaires, politiciens profiteurs etc…
                Pour info, de nouvelles études indépendantes démontrent qu’au contraire, le programme économique du FN est sans doute le meilleur de l’échiquier politique. Le meilleur pour le peuple français, pas pour Challenge et ses copains, bien entendu.


              • Renaud Séchiant 8 septembre 2011 09:57

                Quand on veut combattre un ennemi, et apparemment c’est ton cas, le minimum s’est de le connaitre, hors toi tu en es encore au fn des années 80, si tu vas sur le site du fn, tu verras qu’ils proposent des solutions pour tout un tas de question, hors en allant sur les sites des autres partis politique, mise à part les 2 ou 3 problèmes qui font la une des journaux, il n’y a rien

                Pour ma part je me fout pas mal du programme du FN. Je ne voterai jamais pour un parti clairement raciste et xénophobe. Point ! Et à ceux qui disent le contraire, allez chercher les infos. Ce n’est pas parce-que l’UMP a banaliser et mis le racisme à la mode que je me suis laissé influencer comme les même qui ont voté sarko.

                en effet qu’ils sont beau les militants de la Marine !

                http://www.gauchemip.org/IMG/jpg/Marine.jpg

                Alors qu’avez vous à dire messieurs les militants ? ça ne vous gêne pas de la voir souriante avec deux militant néo-nazi ? Vous êtes la honte de l’histoire et de l’humanité mes pauvres !


              • Renaud Séchiant 8 septembre 2011 10:36

                Ben alors les lepenistes, on vous entends plus ? Ces photos ne vous évoquent aucunes réaction ?

                Mais c’est bien connu : qui ne dit mot consent ! Le même argument qui vous fait généraliser sur tout les musulman quand quelques extrémistes foutent la merde. Ils ne disent rien : Ils sont complices.

                Je note donc votre complicité et votre racisme.


              • Japp Japp 8 septembre 2011 11:32

                Le FN est un parti ultra-libéral donc l’allié de rêve de l’UMP ! à vomir...


              • lolet lolet 9 septembre 2011 13:27

                le programme économique du FN, c’est celui de Reagan : les ouvriers comprnedront mais trop tard !
                Beaucoup d’entre eux votent FN parce qu’ils sont racistes.
                Ils comprennent toujours trop tard que leur haine joue contre eux ...

                Mais où sont passé les anars ouvriers qui pensaient ?
                la TV et la culture actuelle a lobotomisé une bonne partie de la classe ouvrière.


              • foufouille foufouille 7 septembre 2011 11:35

                on attend toujours son vrai salaire
                ou il sait pas lire son releve de compte
                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès