Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi Sarkozy est-il incapable de s’ajuster ?

Pourquoi Sarkozy est-il incapable de s’ajuster ?

C’est cette triptyque approche dogmatique, ego hypertrophié et manque d’intelligence émotionnelle qui empêche notre omni président de faire acte de contrition et de s’ajuster comme tout bon leader devrait savoir le faire. Le changement de cap lui est donc impossible.

Son approche dogmatique de la politique

Il est porté par une mission qui s’apparente au divin avec toutes les certitudes qui l’accompagnent. L’histoire nous montre depuis des siècles que cela ne fonctionne pas car la possibilité que l’on se soit trompé et donc que l’on doive s’ajuster n’existe pas. Or la principale qualité d’un leader n’est pas d’être juste capable d’élaborer une stratégie et son application, mais aussi d’être capable de s’ajuster chemin faisant. On pourra lui accorder des circonstances économiques pas très favorables pour dire le moins mais lui reprocher aussi son manque d’anticipation et d’écoute. Je prendrai pour exemple l’avis de tous les économistes de l’OCDE, de l’INSEE ou encore du FMI qui lui disaient que ces prévisions de croissance pour 2008 n’étaient pas réalistes et à qui il avait répondu son fameux ‘la croissance, j’irai la chercher avec les dents’. On connait la suite. Pire que son manque d’anticipation, il y a son incapacité à analyser les éléments nouveaux et à les intégrer dans son action. La crise ne lui sert que d’excuse mais par exemple, il ne se pose pas la question de savoir s’il ne serait pas judicieux de supprimer le paquet fiscal. Nous pourrions regarder cet exemple du paquet fiscal sous deux angles. Le premier, pragmatique, serait de se dire que la France n’a plus les moyens de faire plaisir aux amis de Sarkozy. Le deuxième nous amène à un rappel de ce qu’était censé rapporter le paquet fiscal, appelé T.E.P.A. pour Travail-Emploi et Pouvoir d’Achat. Le moins que l’on puisse dire c’est que ni le travail, ni l’emploi, ni le pouvoir d’achat ne sont au rendez-vous. Alors pourquoi s’obstiner à le maintenir ? Parce que son approche dogmatique le rend aveugle et il ne voit pas ce qui saute aux yeux de tout le monde.
 
Son égo surdimensionné
 
 Il pense en effet que, fort de ses 6 cerveaux, il sait tout mieux que tout le monde et que par conséquent, il ne peut pas faire d’erreur. Les autres, ces pauv’cons, ne comprennent rien. C’est d’ailleurs la raison pour la quelle il communique autant pour « expliquer » encore et encore combien il a raison, combien il est bon et combien il faut continuer dans la même direction. D’ailleurs, il doit penser que le premier ministre, le gouvernement, le parlement, les syndicats, les représentations de tous genres ne servent à rien. Il les écoute mais ne tient pas compte car il sait tout. On pourrait élaborer sur le non-respect de nos institutions dans tout ça, alors qu’il est censé en assurer le respect, mais c’est un autre débat. Revenons sur le fait qu’un seul homme ne peut avoir toutes les qualités et être supérieur à tout le monde dans tous les domaines. Il se prive ainsi de talents, nombreux dans notre pays, dans bien des domaines. Le domaine économique par exemple. Son point faible. En effet, la croissance, le travail, l’emploi, le pouvoir d’achat, la productivité des entreprises ou encore leur compétitivité ne se décrètent pas.Ces sujets, d’un point de vue macro-économique, sont assez compliqués et nécessitent l’avis, l’expertise et l’expérience de tous les spécialistes dans chacun des domaines concernés. Il faudrait, pour qu’il puisse profiter de ces cerveaux, qu’il fasse preuve d’humilité et admette que les connaissances des ces experts sont supérieures aux siennes. On aurait peut-être alors un économiste au ministère de l’économie et des finances pourvus des pleins pouvoirs, accompagné d’un spécialiste du budget. Ce locataire de Bercy pourrait s’appuyer sur l’analyse en termes d’emploi, de fonctionnement des entreprises, de finances publiques sur des professionnels et se voir encadré par le premier ministre comme l’exige notre constitution. Non, nous avons droit aux conseillers-lèches-bottes de l’Élysée qui dictent leur loi au ministre-pantin.
 
Son manque d’intelligence émotionnelle
 
Son intelligence intrinsèque est avérée, peut-être est-elle en deçà de ce qu’il pense, mais elle est annihilée par son incapacité à gérer ses émotions. Ces nombreux dérapages en témoignent. Prenons l’affaire de St Lô. Quand il entend les sifflets, l’homme intelligent devrait se demander pourquoi les gens sifflent, quelle est l’origine de leur colère et non pas la supposer. Il devrait se demander ce qu’il doit faire de différent pour être en phase avec la France et les français, mais non il nous fait une petite colère. Et hop ! On vire le préfet et le directeur de la police. Les décisions prises de façon impulsive son nombreuses et préjudiciables. Quand il est interpelé par des questions embarrassantes, il croit devoir toujours avoir le dernier mot, remballer, gagner la joute verbale et c’est ainsi qu’il se crispe et finit pas dire n’importe quoi. On se rappellera par exemple de sa sortie devant nos gradés quand il disait pour justifier la suppression d’une garnison qu’elle était destinée à nous protéger d’une invasion de l’armée italienne. Il disait qu’à la place de l’armée italienne, on a avait eu Carla et que personne ne s’en plaindrait, surtout pas lui ! J’ai vérifié cinq fois tellement je ne pouvais croire ce que j’entendais. Le problème, c’est que fort d’avoir cloué le bec à tout le monde, car il n’y a rien à répondre à cela, il pense qu’il a raison et s’enfonce dans ses erreurs et ses approximations.
 
Alors cette triptyque approche dogmatique, ego hypertrophié et manque d’intelligence émotionnelle de notre omni président nous assure une obsessionnelle continuité dans son action néfaste pour la France jusqu’en 2012. A moins que quelqu’un puisse dans sa majorité engager et gagner un rapport de force avec lui. Mais qui pourrait en avoir le courage ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Alain-Goethe 25 février 2009 14:49
     
    Le chomage va continuer d’augmenter vachement.

    cf article suivant :
     
    90 000 chômeurs supplémentaires en janvier, selon LCI
    LEMONDE.FR avec AFP | 25.02.09 | 10h08 • Mis à jour le 25.02.09 | 12h40

    Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 90 000 en France en janvier, soit deux fois plus qu’en décembre, rapporte mercredi 25 février la chaîne LCI. Le ministère de l’économie s’est refusé à tout commentaire sur cette information dans l’attente des chiffres qui seront publiés à 18 heures.

    En décembre, le nombre de demandeurs d’emploi avait augmenté de 45 800, à 2,1 millions. Sur l’ensemble de 2008, le chômage a augmenté de plus de 215 000 personnes, soit la plus forte hausse depuis 1993. L’Unedic, qui a fusionné avec les Assedic pour former Pôle Emploi, prévoit 282 000 chômeurs de plus cette année.
    <SCRIPT>
    OAS_AD('Middle1');
    </SCRIPT>
    Invité de LCI en début de journée, le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant avait dit craindre des chiffres plus mauvais qu’en décembre, tout en précisant qu’il n’avait pas encore pris connaissance de la statistique. "Nicolas Sarkozy ne l’a pas caché, nous sommes au cœur de la crise, nous avons encore des mois difficiles, c’est la raison pour laquelle il a demandé au gouvernement et aux partenaires sociaux de mettre en place les moyens de venir en aide sur le plan financier à ceux qui se trouvent privés d’emploi momentanément ou au chômage partiel", a-t-il ajouté.
    Sur l’ensemble de 2008, le chômage a augmenté de plus de 215 000 personnes, soit la plus forte hausse depuis 1993. L’Unedic, qui a fusionné avec les Assedic pour former Pôle emploi, prévoit 282 000 chômeurs de plus cette année.


    France : à part qq secteurs industriels, notre industrie est peu compétitive.
    En plus la DETTE !!
     

    "

    • Traroth Traroth 26 février 2009 11:09

      Et pourtant, vu comme les choses se présentent, 2009 va nous faire regretter 2008... smiley


    • Gabriel Gabriel 25 février 2009 15:46
      Bonjour,

      Intellectuellement paralysé par son idéologie, culturellement limité, physiquement complexé ce petit homme, dans tout les sens du terme, est dans l’incapacité total de se remettre en cause. Son gargantuesque besoin de reconnaissance résultant de ses manques cités plus haut, font de lui un cocktail dangereux pour notre démocratie et nos libertés. L’intelligence étant la faculté de s’adapter aux évènements qui surviennent n’attendons donc pas de lui qu’il s’ajuste. Autant parler philosophie avec une mouette.

      • tomasi75 25 février 2009 20:51

         Vous ne pensez pas que notre président va un peu loin ? N’est il pas entrain de désacraliser le rôle de président de la République ?
        Son idéologie l’aveugle, son narcissisme l’ébloui.

        Il suffit de voir comment notre président a récompenser les hommes qui l’ont porté au pouvoir dans l’aarticle suivant :

        http://voxx.over-blog.com/article-27778604.html

        digne d’une république bananière.


        • Nethan 25 février 2009 21:26

          On pourrait alors se demander si ce n’est pas fait exprès.

          Après tout, comme il le dit lui-même, le « Nouvel Ordre Mondial » s’imposera à tous, qu’on le veuille ou non.

          Pour concevoir des zones géographiques contrôlées par un administrateur, le mieux à faire est encore aux yeux du peuple de retirer l’intêret d’un président et de réduire par extension le sentiment patriotique.

          Je m’emporte sur la théorie du complot généralisée, mais pourquoi pas...


        • Peretz Peretz 25 février 2009 21:40

          Quand les Français comprendront-ils que l’élection d’un Président de la république au suffrage universel direct est une monstrueuse erreur ? Il n’est pas le premier à en profiter. Comme ses prédécesseurs, il a l’intelligence de l’arriviste. C’est la fonction qui devrait faire l’homme. Dans ce cas, comme cette fonction , est totalement artificielle, qu’elle n’a pas lieu d’être dans une démocratie moderne, elle ne peut même pas le faire président !


          • Montagnais Montagnais 25 février 2009 22:23

             On comprend rien à rien si on rappelle pas que Zébulon Premier est un agent (à peine under cover) en mission : y’a pas à adapter, juste faire le Taf. La Frounze au tapis, faut pas jouer subtil, pas de grâces inutiles.

            Mais bon, j’tiens pas à terminer promené en cage dans les jardins de l’Elysée. Vive la Finance ! Vive l’empereur Zébulon Premier !


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 26 février 2009 10:51

              Non, je crois qu’il sait s’ajuster. Mais à l’intérieur de son propre cadre de références, qui, lui, est très limité. Ce qui marchait à Neuilly et dans les Hauts-de-Seine ne marche pas à l’échelle d’un pays comme la France. Il croyait connaître tout de la politique, il a étendu son système à tout le pays, et résultat, ça ne passe pas. A l’Intérieur, il a pu faire illusion, surtout en truquant les chiffres, mais là, ça coince vraiment. Alors il continue et renforce ses vieux trucs (plus de flics, plus de tics, plus de grimaces, plus de "dynamisme", etc.), et ça coince encore plus. Il doit se sentir mal, le pauvre, mais bon, personne ne l’a forcé à se présenter...

              La presse, hypnotisée par son "succès", lui a tressé des lauriers, et maintenant, comme les journalistes sentent bien quand même que le peuple ne suit plus, ils le lâchent. Faudrait d’ailleurs faire une liste des lâcheurs, et comparer leurs écrits à un an de distance, on rigolerait bien. 

              Quant à l’Europe, alors là ça ne passe pas du tout, il continue à se comporter comme s’il était à un dîner parisien chez Séguéla : et que je te bise, et que je te pelote l’épaule, et que je rigole bien fort en contractant tout le visage... Sans oublier les SMS.

              C’est dommage, car toutes ses idées ne sont pas idiotes (eh non, je ne suis pas aussi primaire que l’on peut le croire....). Mais finalement, il a été lancé comme une star du hit-parade, et il lui arrive ce qui arrive aux stars du hit-parade. Pas encore de nouveaux entrants, mais une chute dans le ranking. Bien fait.


              • ddacoudre ddacoudre 1er mars 2009 20:56

                bonjour vilain petit canard

                effectivement cela serait amusant le comparatif de leur discourt, il y a un chercher en économie du cnrs qui l’a fait sur quelques uns dont notamment joffré c’était édifiant.

                cordialement.


              • xray 26 février 2009 10:55

                 

                La MANIPULATION : 

                Avec l’imaginaire, on fait ce que l’on veut. 

                (À trop bien voir l’imaginaire, on ne distingue plus le palpable.) 



                Le pouvoir est entre les mains de ceux qui ont mainmise sur le capital de la Dette publique. 

                Les Politiques ne sont que des porte-cravates, des guignols destinés à animer l’imaginaire des Gogols. 

                Les politiques sont asservis au capital de la Dette publique. Ce capital gagne à pourrir la vie du plus grand nombre et à générer l’insécurité. 

                Le capital de la Dette publique (cinq fois le budget net de l’
                État) est contrôlé par ceux qui bénéficient de la loi 1905. La loi 1905 défiscalise les immenses profits des curés. 


                Les élections démocratiques  : Un simulacre 
                http://les-elections-democratiques.over-blog.fr/ 

                HYPOCRISIE du SYSTÈME, L’emploi, et le chômage face à la productivité.
                http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/30/hypocrisie-du-systeme/ 

                La mécanique du système 
                http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/28/la-mecanique-du-systeme/ 

                La misère les fait vivre ! 
                http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/27/la-misere-les-fait-vivre/ 



                • Traroth Traroth 26 février 2009 11:10

                  En un mot comme en cent : il faut qu’il parte !


                  • gruni gruni 26 février 2009 11:20

                    Je suis d’accord,le paquet fiscal et une aberration surtout maintenant que nous sommes dans une crise grave.Le travailler plus devrait-être,travailler tous ! Et quand j’entends la présidente du Medef demander que l’on facilite les licenciements,je comprends que certains français aient des pensées révolutionnaires.
                     Le choix d’une sixième République,pour limiter les pouvoir du président me parait nécessaire,mais nous avons élu un roi,donc ce n’est pas pour tout de suite.


                    • tomasi75 27 février 2009 14:51

                       Sarkozy est un pourri, j’attendais de voir comment il agirait, j’ai tout compris en apprenant cela :
                      http://voxx.over-blog.com/article-27778604.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès