Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi un accord Iran-États-Unis sur le nucléaire iranien (...)

Pourquoi un accord Iran-États-Unis sur le nucléaire iranien ?

L'Accord IRAN-États-Unis à propos de l'industrie nucléaire iranienne a été accepté par les représentants de l'IRAN, suite il est vrai à un embargo et à des sanctions illégales (en droit international).

Algérie Patriotique : L’actualité est dominée par l’accord sur le programme nucléaire iranien, qu’en pensez-vous ? Qui cet accord arrange-t-il le plus ? (1)

Robert Bibeau : L’accord Iran-États-Unis à propos de l’industrie nucléaire iranienne a été accepté par les représentants de l’Iran, suite il est vrai à un embargo et à des sanctions américaines et européennes illégales (en droit international).

Tout de même, c’est le choix du gouvernement iranien légitime de convenir d’une telle entente. L’indépendance de la nation iranienne lui donne le droit de signer les accords qui lui conviennent. Tout autre peuple ou nation ne peut que s’incliner devant la volonté du gouvernement de l’Iran concernant ses relations internationales avec l’impérialisme américain. Cependant, on est en droit de se demander pourquoi n’y a-t-il pas réciprocité ? Où est l’accord États-Unis-Iran sur le nucléaire étatsunien ? Après tout, l’Iran n’a jamais lancé de bombe nucléaire sur Hiroshima et Nagasaki.

J’espère toutefois que par cet accord l’Iran ne renonce pas à son programme d’enrichissement nucléaire et de développement d’une industrie de l’énergie nucléaire. J’espère que l’Iran ne renonce pas à ses droits légitimes et fondamentaux car l’Iran représente le symbole d’un État tenant tête à l’une des grandes alliances impérialistes spoliatrices (2).

En termes géostratégique cet accord révèle qu’un grand réalignement des forces impérialistes mondiales est en cours. Je m’explique :

Les États-Unis d’Amérique, grandement affaiblis sur le plan économique, industriel et financier, ont de moins en moins les moyens militaires de leurs ambitions hégémoniques. Après leurs échecs militaires répétés en Afghanistan – d’où ils sont chassés par les Taliban, des gueux armés de dynamite et de fusils – et en Irak où après avoir détruit le pays ils ont laissé en plan une guerre civile larvée qui demain pourrait couper les exportations de pétrole de ce pays. Présentement, seule l’intervention impérialiste de l’Iran dans les affaires internes de l’Irak, par milices chiites interposées, permet au pétrole irakien de sortir du pays pour approvisionner l’Europe et le Japon. L’échec en Libye où la guerre civile pourrait là aussi, d’un jour à l’autre, perturber l’exportation du pétrole vers l’allié européen. L’échec de l’agression militaire en Syrie que les monarchies du Golfe maintiennent à flot via des bandes de mercenaires armés (pseudo djihadistes) qui seront peu à peu exterminées par l’Armée arabe de Syrie et ses milices. Bref, les USA obnubilés par leur grand ennemi, la Chine, ont décidé de jeter du lest sur le front iranien et de recentrer leurs activités militaires vers l’Asie-Pacifique, là où se jouera le prochain grand cycle impérialiste.

Pour le moment l’Union européenne joue les faire-valoir et suit la parade dans ce foutoir, avec le président Hollande de France qui comprend bien la joute en cours, mais ne sait pas quelle position adopter au nom de son pays en ruine (financièrement parlant).

La France, telle la grenouille se croit capable de prendre la place du bœuf américain sur la scène du Moyen-Orient et de l’Afrique. Le prochain printemps africain devrait lui faire réaliser la futilité de ses visées hégémoniques. C’est la raison pour laquelle, au moment où l’accord sur le nucléaire iranien se conclut à Genève, au grand dam de Netanyahou, le petit Président de France déambule en Israël afin d’offrir ses bons offices aux sionistes désemparés, pensant ainsi récupérer la mainmise sur l’État impérialiste sioniste comme avant la guerre des Six Jours. Mais le monde a changé depuis l’attaque du « Young Kippour » et la France n’a qu’à compter ses porte-avions, ses drones, ses bombardiers furtifs, ses divisions de combats pour comprendre qu’elle ne fait pas le poids. A peine peut-elle se maintenir au Mali et en République Centre-Afrique, et encore la partie n’est pas finie. Là où la puissance militaire américaine déclare forfait (Syrie-Liban-Irak-Iran-Libye), la France croit-elle pouvoir reprendre le flambeau et poursuivre l’agression contre ces guérillas anti-occupation ? Poser la question c’est y répondre.

Israël est évidemment le grand perdant de cet accord inter-impérialiste. Il y a trois ans que nous répétons que le sionisme et les tenants de la religion juive ne gouvernent pas le monde. Qu’ils ne dirigent même pas la politique américaine du Pentagone et de la Maison-Blanche ; que le pouvoir de l’AIPAC à Washington est directement proportionnel à la convergence des intérêts de la grande puissance impérialiste américaine et de la petite puissance impérialiste israélienne ; que le jour où les intérêts économiques, financiers, politiques et militaires de la superpuissance de 15 000 milliards de PIB annuel divergeront des intérêts du petit pays impérialiste de 240 milliards de PIB par an, vous verrez le chien reprendre la maîtrise de sa queue et balayer le petit État génocidaire. Israël tout en feignant de penser le contraire convient de ces constats. Le petit État encerclé s’agite en menaçant d’attaquer l’Iran soutenu en cela par quelques sous-fifres monarchistes du Golfe Persique. Tout ceci n’est que bouffonnerie. Sans les satellites américains pour diriger les avions de combat – sans l’accord du maître américain et son parapluie antimissile et ses pièces de rechange pour l’armement, l’État voyou est démuni.

Comment l’armée israélienne (Tsahal) embourgeoisée, battue à deux reprises par la milice du Hezbollah – présentement occupée à s’entraîner et à éradiquer les criminels de guerre exfiltrés en Syrie – peut-elle laisser présager qu’elle pourrait attaquer la farouche armée iranienne ? Les pseudo-experts analystes militaires occidentaux devraient cesser de paraphraser les communiqués de la NSA et de la CIA (3).

Enfin, l’accord entre l’Iran et les États-Unis est une victoire retentissante pour les diplomaties russe et chinoise qui s’activent en coulisse. La victoire russo-chinoise a débuté après le coup fourré de la résolution onusienne 1973 contre la Libye que la Chine et la Russie ont laissé passer au Conseil de Sécurité contre la promesse que la Syrie serait épargnée. Sitôt que les puissances occidentales pensèrent en avoir fini avec le clan Kadhafi et la Libye, la Syrie fut attaquée par les puissances occidentales camouflées en bandes armées. Les puissances impérialistes russes et chinoises décidèrent de ne plus rien céder et d’affronter l’alliance occidentale (OTAN) en Syrie jusqu’au dernier Syrien si requis. Ayant gagné la guerre de Syrie, la route militaire vers Téhéran est fermée aux puissances occidentales. Le gouvernement iranien ne s’y est pas trompé qui a soutenu énergiquement le gouvernement syrien contre ces attaques de mercenaires criminels (4).

Algérie Patriotique : Vous estimez que l’agression militaire contre la Syrie visant à faire tomber son président, Bachar Al-Assad, a totalement échoué. Comment voyez-vous la sortie de ce conflit ?

L’agression militaire occidentale (par bandes armées interposées) visait secondairement à abattre le Président Bachar Al-Assad. Elle visait premièrement à imposer une autre défaite militaire à l’alliance russo-chinoise – à ouvrir la voie militaire vers l’Iran afin de menacer ce pays pour qu’il rompe son alliance avec la Russie et la Chine et reprenne la devise américaine (dollar) dans ses échanges pétroliers. L’affaire de l’énergie nucléaire iranienne n’est qu’un prétexte pour justifier ces pressions. Les États-Unis d’Amérique propriétaires de 3 500 vecteurs thermonucléaires n’ont rien à craindre de la future-éventuelle bombe iranienne. Chose que nous avions signalée dès 2010 (5).

La personne de Bachar Al-Assad a peu d’importance dans ce bras de fer impérialiste. La coalition impérialiste Russie-Chine-Syrie-Iran ayant gagné temporairement la partie, la seule sortie envisageable au conflit ne peut être que le massacre (en cours) des mercenaires encerclés dans quelques poches de résistance en Syrie. Ces hobereaux seront sacrifiés par leurs sponsors disqualifiés. Les rencontres prévues à Genève en janvier 2014 ne visent qu’à négocier l’exfiltration de ces assassins – s’ils en restent de vivants – du sol syrien.

Ce sera la mise en veilleuse de la Coalition pour la libération de la Syrie qui sera maintenue en léthargie afin de réguler la pression sur le gouvernement syrien – une monnaie d’échange – pour la suite des choses. Peut-être que lors des prochaines élections présidentielles syriennes vous verrez Bachar prendre sa retraite, mais je ne suis pas convaincu que le camp russo-chinois accorde ce prix de consolation aux Européens, aux monarchies du Golfe et aux Étatsuniens vaincus. Nous sommes loin du Grand Réaménagement du Moyen-Orient que les pseudo-experts occidentaux annoncent depuis longtemps (6).


La semaine prochaine : LES TROIS FORMES DE L’ÉCONOMIE IMPÉRIALISTE Les éditoriaux de Robert Bibeau » http://www.robertbibeau.ca/palestin...


1. Voici le texte de l’interview réalisée par Kamel Moulfi et Mohamed El-Ghazi du webzine Algérie Patriotique le 3 décembre 2013. http://algeriepatriotique.com/artic... 2. http://www.alterinfo.net/Sous-nos-y... 3. http://www.michelcollon.info/Le-lob... 4. http://www.agoravox.fr/tribune-libr... et http://www.oulala.info/2013/05/la-g... 5. http://www.les7duquebec.com/7-au-fr... et http://www.palestine-solidarite.org... et http://www.agoravox.fr/actualites/i... 6. http://www.lnr-dz.com/index.php?pag... et http://www.les7duquebec.com/7-au-fr...

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 21 décembre 2013 09:54

    Le pognon tout simplement mon bon...Les USA s’ouvrent un énorme marché ( grâce à Fabius nous passe sous le nez).. !
    Comme pour le rafale avec le Brésil... !


    • Massada Massada 21 décembre 2013 12:20

      Les communistes parlent aux ..... hello, y a quelqu’un ?



      • cathy30 cathy30 21 décembre 2013 14:33

        Vous dites :

         Après tout, l’Iran n’a jamais lancé de bombe nucléaire sur Hiroshima et Nagasaki.

        Comment l’Iran aurait pu lancer une bombe sans l’avoir ?

        Votre journalisme est très orienté, sans vision objective. Pendant la guerre du Golfe, Israël à sauvé l’Iran de Saddam Hussein, Tout comme Kadafi, il avait l’intention de créé un panafrique avec ses conditions. Ne vous inquietez pas pour l’Iran, la Russie bientôt redeviendra l’Urss et englobera sûrement l’Iran, le nucléaire est sans doute un cadeau de bienvenue.


        • non667 21 décembre 2013 14:37

          à robert

          que le jour où les intérêts économiques, financiers, politiques et militaires de la superpuissance de 15 000 milliards de PIB annuel divergeront des intérêts du petit pays impérialiste de 240 milliards de PIB par an, vous verrez le chien reprendre la maîtrise de sa queue et balayer le petit État génocidaire
          je suis moins optimiste que vous !
          au usa comme en france les jeux de la démocratie sont pipés !et il suffit de corrompre une minorité d’ édouard martin pour que celle-ci défende des intérêts étrangers contre son propre pays(rebelles syriens .....etc ...)
           la puissance d’israël étant à 95% hors de ses frontières je ne crois pas que celle-ci ait baissé en tout cas pas en france ou c’est kouchner, bhl,le crijf ,qui décident des guerres ! 


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 21 décembre 2013 16:00

            Je sais que les conspirationnistes aiment croire aux conspirations - aux menées secrètes. De l’autre côté les conspirationnistes adorent le vedettariat.

            Prenons un exemple tout simple. Vous dites que BHL et Kouchner le CRIF décident des guerres en France. 1) La France ne mènent que des guerres ridicules dans des pays d’Afrique exsangues. Si les USA n’était pas venu au secours de Sarkozy en Libye - la France aurait été battu par ce bédouin dans son désert.

            2) Ce n’est pas BHL, Kouchner et les autres qui mènent la politique - ce sont les potentats - milliardiares Français derrière les rideaux qui jettent ces pantins Kouchner et BHL en pâture au public via leurs médias à la solde afin que ces cons pétrissent l’opinion publique et je vous dirais pire - même si l’opinion publique s’oppose les milliardaires ils vont la faire avec ou sans votre accord avec ou sans Kouchner le guignole leur guerre la et ou et quand ils le voudront.

            3) Ne radotez plus d’histoire à propos de la démocratie et des voteurs et du vol des élections bidon - une mascarade ridicule sans importance ou les riches vous permettent de libérer votre conscience blanc- rouge ou rouge - blanc à vous de choisir mais ce sera la même politique au bout de l’isoloir.

            Oulala  


          • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 16:08

            Vous avez raison c’est tout comme le flicage internet et la fin de l’anonymat sur internet, là aussi ce n’est pas documenté...

            Vous plaisantez ?


          • cathy30 cathy30 21 décembre 2013 14:45

            http://www.avatareditions.com/435/eurasia-%E2%80%93-semestriel-de-geopolitique :

            Depuis une quinzaine d’années, une nouvelle idéologie politique a surgi dans la Russie post-soviétique. Bien qu’encore peu connue en Occident, cette doctrine s’est fortement développée et enrichie, se diffusant surtout parmi les élites russes mais aussi celles de « l’étranger proche » (principalement les républiques musulmanes anciennement soviétiques) et même en Europe, en Turquie, en Iran, etc. Cette nouvelle idéologie s’appelle l’eurasisme, et elle est inséparable de la figure de son fondateur, le philosophe et géopoliticien russe, Alexandre Douguine.

            Le premier eurasisme fut fondé en 1920 par des intellectuels russes de l’émigration (N. Trubetskoy, P. Savitsky, N. Alexeiev, etc.). Ceux-ci affirmaient que l’identité russe était née d’une fusion originale entre les éléments slave et turco-musulman, que la Russie constituait un « troisième continent » situé entre l’Occident (dénoncé comme matérialiste et décadent) et l’Asie. Le livre-manifeste du mouvement était d’ailleurs intitulé Tournant vers l’Orient (Petr Savitsky, 1921). Les eurasistes se démarquaient des nationalistes classiques et des slavophiles. Sans être communistes, ils n’étaient pas opposés à l’expérience soviétique, qu’ils regardaient comme la continuation de l’idée impériale russe.


            • HELIOS HELIOS 21 décembre 2013 16:03

              ... cher auteur...
              Les americains ne sont pas blanc-bleu dans ces affaires, mais votre vision est altérée par je ne sais quelle influence... votre epouse ou vos amis sont ils algeriens ?

              Que le France soit une petite nation, avec son porte avion et sa bombinette qui est refusée aux iraniens, d’accord....
              Que Israel soit un pays confessionnel, pas la peine de le redire, et qu’il defende ses interets on est bien d’accord la dessus, la maniere ensuite ne se juge qu’a l’aune de ses propres valeurs... qui ne sont pas les leurs.

              Que les americains, pensez vous, aient perdu tous les engagements dont vous parlez, là c’est une autre vision. Perdre militairement et gagner economiquement, quel est la bonne solution. connaissez vous les objectifs etablis dans l’arriere bureau des maitres du Pentagone et de la Maison Blanche ?

              A ce jours, les americains aux 15 000 millirads de PIB, les pauvres, arment les nations libres du monde pour se defendre contre les distortions des interets regionaux et cela fait partie de leur vision du monde, pouvez vous le leur reprocher, vous qui justement vivez dans un pays qui lui-même en beneficie ?

              A ce jour, toujours, les americains tentent avec un certain succes d’unifier une partie du monde occidental sous leur mode de fonctionnement... est-ce selon vous, justement qui avez deja subi cette pratique, un anomalie ou un exces que vous puissiez le leur reprocher ? Apres tout, nous pourrions tous refuser ou tout du moins amenager a notre sauce cette evolution !

              OU SONT LES MESURES QUI VONT A L’ENCONTRE DE CETTE VOIE ?... qui sont mises en oeuvre dans votre pays, qui lui aussi, aves les australiens, soutiennent les americains ?

              Est-ce le peuple americain qui est en cause ? est-ce le peuple canadien qui est responsable ? est-ce le peuple israelien qui est aux commandes ?

              OU BIEN, dans votre raisonnement, seraient-ce les forces financieres mondiales qui jouant de leur puissance illegitime, exigent des « arrangements » avec la legalité et les valeurs des peuples... que font, par exemple, vos societés minieres, qui ravagent l’amerique du sud, de moins que ce que font ceux que vous stigmatisez... ces societes qui sont dans le sillage des armées et obligeant les gouvernements des pays « conquis » a signer des contrats leonins et abusifs autorisant les pillages...

              Votre vison selective et votre haine transparait a travers vos ecrits. Je vous conseille de regarder le monde sans cette haine, ce sera surement meilleur pour votre santé...

              Et si votre engagement persiste, je vous conseille de commencer par le commencement, c’est a dire de balayer devant votre porte et empechant qu’il existe des entreprises canadienne plus riches et plus fortes que la moitié des 198 etats inscrit a l’ONU... attaquez vous, au minimum dans vos ecrits, a Barrick (par exemple, mais choisissez, il y en a d’autres) et lorsque votre combat sera victorieux, vous pourrez poursuivre chez les autres....


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 21 décembre 2013 17:29

                A HELIOS

                1) Perdre militairement e gagner économiquement écrivez-vous ??? Sur quelle planète vivez-vous ? LES USA sont en faillite totale financièrement, industriellement, monétairement. Ils ne vivotent que parce que leur monnaie encombre encore le monde et l’IRAN n’a pas accepté que je sache de rétablir l’étalon DOLLAR dans son commerce international... Le véritable enjeux de ce rapport de force mais comme vos médias bourgeois n’en parlent pas vous vous l’ignorez.

                2) Il vous faudrait un grain d’intelligence HELIOS pour ne pas m’assimiler au gouvernement honni de mon pays qui me répugne que j’occirais sans pitié si l’occasion m’en était donné. Alors un peu d’intelligence je ne comprends rien à vos propos à propos de l’Australie - et de mon pays qui bénéficierait de quelque chose dont je n’ai rien à foutre. Je ne suis pas du tout nationaleux contrairement aux chauvins français américains et je suis anti-gouvernement canadien.

                3) Autre conneries stupide que de me mettre sur le dos la responsabilité des exactions des compagnies minières canadiennes ou je n’ai pas un sous d’actif qui ne m’appellent surtout pas avant de commettre des crimes en Afrique et en Amérique du Sud et que je recommande à tout pays censé de NATIONALISER SANS AUCUNE COMPENSATION dès qu’un gouvernement révolutionnaire s’installera au pouvoir au Pérou ou à Bamako ou au Viêt-Nam ou ...........

                4) Voyez-vous Helios vous êtes probablement un milliardaire détenteurs de millions d’actions de CIE françaises et vous défendez vos intérêts de classe par vos propos je ne l’excuse pas mais je le comprends et je ne l’accepte pas. 

                5) Pour ce qui est de nuire aux compagnies canadiennes comptez sur moi, et je ne répugne pas à l’occasion de crachez sur les sionistes fascistes, sur les USA en déroute et sur les morpions français (pas le peuple français - les nazis français - faut faire la différence) qui ont toujours `ter plus haut que leur trou du cul comme on dit par chez-nous.

                 


                • HELIOS HELIOS 22 décembre 2013 05:40

                  ... que dire a cette réponse... je compatis a votre douleur.

                  Hela, le monde n’est pas celui que vous decrivez, heureusement.
                  Il a ses defauts, de gros defauts que je denonce, mais, coup de chance, on en est pas arrivé où vous souhatez aller... et les USA sont loin, tres loin d’être en faillite comme vous semblez le croire.

                  Je ne suis ni miliardaire, ni rien de tout cela, mais je suis pragmatique et realiste. On a besoin des compagnies minieres pour ce qu’elle extraient... mais cela doit se faire sous un controle renforcé, notament ecologique (pas l’ecologie de salon actuelle)...

                  Quand a mon intelligence, elle est ce qu’elle est et elle s’applique aussi a un minimum de reconnaissance du ventre pour mon pays, qui m’a soigné depuis ma naissance, m’a eduqué, m’a permis de vivre et le fait encore, avec plus de difficulté, soit, mais est quand même present et m’accompagne même si je souhaiterai que ce soit un peu differement...
                  vous devriez consacrer un peu de la grande quantité d’intelligence que vous avez en plus de moi pour soutenir si necessaire ou faire evoluer le votre en comprenant mieux la difference entre « patriotisme » (mot qui vous semble inconnu) et nationalisme.


                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 21 décembre 2013 19:11

                  Merci pour les bonnes nouvelles.

                  Mais je ne partage pas votre optimisme.
                  Si vous refusez de voir de quelle manière les USA sont inféodés à la politique israëlienne, c’est votre problème.
                  Pour ma part, je vois la puissance de l’AIPAC dont on a vu il y a peu qu’elle pouvait faire voter le sénat étasunien à 100% pour les lois qui l’intéressent.
                  C’est même plus de la république bananière, c’est pire.
                  Les sénateurs opposés à cette loi l’ont quand même voté car ils savaient que c’était peine perdue et qu’il serait idiot de se mettre l’AIPAC à dos et de briser ainsi leur carrière.

                  Bref, je crois que le toutou USA va marcher jusqu’à ce qu’il en crève et c’est d’ailleurs ce qui va lui arriver si on en juge déjà par l’économie. Sa puissance guerrière incontestable n’est précisément pas spécialement rassurante.


                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 décembre 2013 05:27

                    Mon pessimisme a trouvé à s’alimenter : Meyssan fait une analyse ravageuse du nouvel accord.
                    A l’évidence, l’Empire ne lache rien.
                    Ce sont les iraniens qui ont capitulé...

                    http://www.voltairenet.org/article181267.html


                  • Robert Bibeau Robert Bibeau 22 décembre 2013 20:34

                    Petit cours de science politique 101.

                    1) L’AIPAC a-t-il encore de l’influence sur la politique américaine ? OUI.

                    2) Pourquoi l’AIPAC a-t-elle cette influence ? Parce que l’AIPAC CE sont les organisateurs d’élection américains qui y siègent et font l’AIPAC. C’est une sorte de club fermé ou ils s’assemblent et se concertent. Tant qu’une politique fera l’affaire et des USA et d’Israel et de l’Europe pas de problème. C’est quand les deux ou les 3 intérêts divergeront radicalement que vous aurez le vrai test... (A VENIR)

                    3) Meyssan annonce que l’accord est une victoire américaine et que l’IRAN se couche. J’avais vu cette analyse avant d’écrire mon papier. Je maintiens ma thèse.

                    4) Voici pourquoi. Meyssan gobe la propagande et diffuse la propagande du Pentagone et de la NSA et du Mossad a l’effet qu’il y a conflit USA-Israel vs IRAN à propos du nucléaire iranien. Si un « analyste » accepte et propage la propagande israélienne sur cette affaire il arrive nécessairement à la conclusion qu’il y a recul iranien puisque l’Iran était censé vouloir s’équiper de bombe nucléaire et qu’elle semble se créer de grande difficulté et y renoncer par le présent accord.

                    5) Personnellement je refuse la propagande israélienne et je crois que la soi-disant bombe iranienne n’a jamais inquiété les États-Unis. Les bombes chinoises et Russes inquiètent les USA pas l’hypothétique futur bombette iranienne toute seule contre 3 500 vecteurs américains.

                    6) Il s’ensuit du point 5 que c’est autre chose que cherchait les USA en coinçant l’IRAN. C’est de lui faire lacher la Syrie, l’Alliance Russo-chinoise et de lui faire réadopter le dollar américain dans son commerce pétrolier. L’embargot avait pour prétexte la bombette iranienne mais le vrai motif il est ici la bombe pétrolière et pétro-dollar (Israël n’a aucune influence ni aucun poids politique dans cette affaire). 

                    7) Sur ces points ci-haut l’IRAN n’a rien lâché n’a pas reculer d’un pas et se maintien comme réserve de pétrole pour la Chine le jour ou elle en aura besoin... L’Iran maintient sa pression sur le détroit d’Ormuz. L’Iran maintient son appui à la Syrie.

                    8) Elle signe ce qu’elle était prète à signer il y a deux ans - elle ne veut pas de bombe et elle continuera d’enrichir son uranium.

                    smiley

                     


                    • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 21:15

                      Vous avez tout bon sur toute la ligne.
                      Prochain choc possible la guerre des monnaies et la devise internationale.
                      Là c’est plus larvé mais beaucoup plus chaud.


                    • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2013 15:34

                      Qui fera l’homme et qui fera la femme ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès