• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi voter « dégagiste » ?

Pourquoi voter « dégagiste » ?

La fête, c’est-à-dire la victoire (c’est-à-dire l’immense « dégagisme » politique) ne doit pas être gâchée, altérée, diminuée à cause de la découverte d’un habile et cynique enrichissement personnel sur le dos de mutualistes trop confiants, trop naïfs, trop vulnérables. Certes, les électeurs peuvent craindre d’être plus tard eux aussi victimes d’arnaques à petite ou grande échelle. D’autant plus que d’énormes arnaques se poursuivent publiquement aujourd’hui encore en toute impunité. Deux gigantesques escroqueries, couvertes et protégées par l’ancien gouvernement et par l’ancienne majorité parlementaire, qui ont coûté et vont coûter des milliards aux contribuables. Et cela sans que personne n’ait daigné en parler pendant les municipales et les régionales ni pendant cette élection présidentielle et législative. Deux dossiers explosifs que mêmes les autres partis s’entêtent à ignorer malgré nos dizaines de milliers de tracts et la dizaine d’articles alarmistes sur Agoravox. Aujourd’hui, face à cette corruption massive suspectée, face à ces années de torpeur généralisée du grand public, je préfère maintenir mon soutien au seul homme que je pense apte à juguler ces deux périls financiers.

Cet homme ne m’a fait aucune confidence ni promesse. Dans son programme officiel, il n’a jamais abordé les sujets qui préoccupent notre petite association. Notamment concernant l’aide aux SDF (plus nombreux que sous Sarko) et aux retraités en manque d'annuités à cause du chômage, les centrales nucléaires sans uranium (au thorium, plus sécuritaire et non militaire), l’indispensable réforme officielle du Coran (pour espérer mettre fin au terrorisme), la représentation des usagers dans les conseils de l’administration (pour moins de gaspillages et d’injustices) et l’encadrement des banques (pour mettre fin aux taux variables abusifs et aux excès spéculatifs spoliateurs). Son programme, fade émanation de sociétés de communication type « Walt Dysney- Hollywood chewing gum », conçu pour avoir le moins possible d’aspérités, fait penser à un gruyère plein d’énormes trous, voire à une sorte de subtile suppositoire de vaseline électorale. Le pire est ailleurs. Chez les politiciens incompétents et corrompus qui nous tondent depuis 30 ans ? Certes. Mais aussi chez les grands médias, complices de cette omerta politique générale en refusant de poser certaines questions gênantes pendant toute l’année de campagne (par peur de quoi ? D’une perte d’accréditation ou d’emploi ?).

 

Parmi les divers dossiers « orphelins » que j’ai tenté de promouvoir par tracts et sur Agoravox, deux concernent le monde des banques et de la haute finance. L’un aborde les milliers de collectivités territoriales arnaquées par des prêts toxiques aux taux variables abusifs. Un scandale qui a fait l’objet de trois décisions de justice (8 février 2013, 7 mars 2014, TGI de Nanterre et 25 Juin 2014, TGI de Paris) ordonnant le remboursement de 18 milliards d’euros d’intérêts excessifs à un premier lot de 270 communes. Obstruction du gouvernement Hollande et du Parlement en votant une loi rétroactive afin de bloquer ce remboursement. Intervention du Conseil Constitutionnel, en vain. Action en appel auprès de la Cour Européenne de Justice, avec l’espoir de briser cette incroyable collusion entre les parlementaires PS et les banques ripoux sur le dos des contribuables.

 

L’autre scandale concerne la liberté totale laissée aux forces financières pour échafauder une immense « pyramide de Ponzi » de produits spéculatifs nommés « dérivés ». Cette deuxième arnaque massive gangrène la France, l’Europe et l’ensemble du Monde industrialisé. Ces milliers de milliards d’Euros en produits spéculatifs pourris représentent plusieurs fois le PIB mondial (rien que dans la « vertueuse » Allemagne, l’énorme bulle de produits spéculatifs « dérivés » représente 60 fois le PIB allemand !). Nous avons osé réclamer que ces produits spéculatifs soient progressivement retirés du marché et interdits à la vente (au moins en France) dans un délai de douze mois. Je vous laisse imaginer la réaction des traders et des politiciens (socialistes ou non) complices…

 

Malgré ces deux monstruosités financières systématiquement occultées et impunies, je maintien paradoxalement mon soutien ferme et déterminé à Emmanuel Macron. Pour moi, faire élire un maximum de candidats de République En Marche permettrait de virer d’un coup un maximum de députés sortant ayant clairement failli à leur tâche. Un record de « dégagisme électoral » inscrit dans le livre d’histoire de la Veme République aurait une grande valeur pédagogique pour les futures générations de politiciens.

 

Je sais maintenant que prêt de 80% des candidats censés représenter la « société civile » sont en réalité des apparatchiks socialistes. Il y aurait eu jusqu’à 22.000 candidatures, mais les 525 finalistes ont été soigneusement sélectionnés par l’équipe de l’entourloupeur Richard Ferrand au sein même des cabinets et de l’appareil PS. Cependant, j’estime qu’il vaut mieux voter pour eux et pour les plus débutants « fans-zombis » de Macron, plutôt que pour un de ces députés sortant parfaitement au courant des scandales financiers non traités, parfaitement au courant des trois décisions de justices ordonnant le remboursement des communes, parfaitement au courant de la loi rétroactive abjecte du Sénat (cassée par le Conseil Constitutionnel le 29 décembre 2013). Je préfère voter pour le plus inculte des nouveaux candidats débutants que pour les sortants complices n’ayant cessé de couvrir l’incurie et l’amoralité. Ce vaste renouvellement parlementaire est une question de salubrité publique.

 

Prions que ce nouveau Président se bonifie ensuite à la tâche grâce au renforcement de son entourage et qu’il puisse se libèrer complètement de ses mentors les plus « encombrants », comme a su le faire l’imparfait Poutine.

 

 

NB/ Dans l’enveloppe reçue contenant la profession de foi des 26 partis en lice dans ma 6eme circonscription de Paris, 11eme arrondissement (je dis bien vingt six partis, un record !), j’ai constaté qu’aucun n’a abordé nos thématiques. J’ai bien écrit AUCUN. En sus d’avoir un PS éclaté, une droite divisée et un paysage politique français éparpillé façon puzzle, le grand débat médiatique national attendu n’aura pas eu lieu. En attendant ce large débat d’idées réclamé en vain depuis des années, que l’implacable faux électorale fasse donc son radical office ! Et que le sympathique et dynamique Pierre Person (ex UNEF, fondateur des « jeunes pour Macron »), sélectionné à ma place pour cette circonscription, devienne le plus jeune député de France. Pour ma part, le « vioc macronien critique » et jeune papa soixantenaire que je suis, continuera de vous lire et d’écrire, en attendant de pouvoir œuvrer un jour, avec d’autres « bouledogues de la République »,…

…au Sénat !

Documents joints à cet article

Pourquoi voter « dégagiste » ?

Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • petit gibus 9 juin 09:18
    « Prions que ce nouveau Président se bonifie ensuite à la tâche grâce au renforcement de son entourage »

    Combien de pater et d’ave faut il réciter ???

     smiley smiley smiley smiley smiley

    • REMY Ronald REMY Ronald 9 juin 19:24

      @petit gibus
      Le renforcement de l’entourage de Macron avec des gens honnêtes , expérimentés, intelligents est indispensable pour lui éviter des précipitations catastrophiques comme...
      ... comme cette injuste et inutile saillie à Alger contre la France et les pieds noirs accusés de crime contre l’humanité en Algérie (sous l’influence de filou Richard Ferrand ?) ou
      ... comme cette dernière précipitation sur le projet de loi antiterroriste mal ficelée à peine 2 jours avant le scrutin des législatives (sous l’influence de quI ?).
      .
      Tant quà faire des bourdes, autant attendre deux jours, non ? 
      Deux petites journées sans conneries, ce n’est pas trop vous demander là haut sur vos nuages ? Faire un splendide sabotage électoral en fin de campagne(comme l’avait fait à l’époque Borloo en proposant une hausse de TVA la veille du scrutin), ce n’était vraiment pas... intelligent.
      .
      Je repète donc calmement et avec insistence ma question : Une belle gaffe, juridiquement sulfureuse, sous l’influence de qui exactement ? Merci aux internautes de nous informer pour qu’on le rajoute sur la « black list » du gouvernement « Macron 1 » inaugurée par...
      ...Richard Ferrand.
      A+
      Cordialement.


    • Ouallonsnous ? 9 juin 22:55

      @REMY Ronald

      Dans l’enveloppe reçue contenant la profession de foi des 26 partis en lice dans ma 6eme circonscription de Paris, 11eme arrondissement (je dis bien vingt six partis, un record !), j’ai constaté qu’aucun n’a abordé nos thématiques.

      Et pour cause, il s’agit de diviseurs des votes qui au deuxième tour vont tous se désister en faveur des listes Macron !!!


    • zygzornifle zygzornifle 9 juin 09:37

      quand on dégage a la poubelle des inutiles on est obligé parfois de tout ressortir pour aller rechercher un truc finalement utile ....


      • zygzornifle zygzornifle 9 juin 09:41

        Faut être bien naïf et atteint du syndrome de Stockholm pour croire en Macron , il va vous en mettre plein le berlingot et tout verrouiller comme cela a la moindre contestation la police calmera le jeu .....


        il me fait peur , il me rappelle le succès et la montée en puissance d’un petit peintre dont le nom est devenu Chutttttt sous peine d’être accusé de tout les mots de la terre .... 

        • hellpast hellpast 9 juin 10:55

          « Malgré ces deux monstruosités financières systématiquement occultées et impunies, je maintien paradoxalement mon soutien ferme et déterminé à Emmanuel Macron. Pour moi, faire élire un maximum de candidats de République En Marche permettrait de virer d’un coup un maximum de députés sortant ayant clairement failli à leur tâche. 
          Un record de « dégagisme électoral » inscrit dans le livre d’histoire de la Veme République aurait une grande valeur pédagogique pour les futures générations de politiciens. »

          Hey Donald, (ce pseudo te va à ravir), on t’as payé pour faire ce genre de grand écart et promouvoir cet ancien de chez Rothschild, ou alors t’as mal digérer ton picon bière ? Franchement tu es pathétique à dénoncer des scandales financiers tout en promouvant Macron. 

          • REMY Ronald REMY Ronald 9 juin 11:43

            @hellpast
            Bonjour.
            Le sobriquet Donald m’est hélas familier depuis mon enfance. Je suis donc habitué  smiley).
            .
            Non, on ne m’a pas payé pour mes nombreux articles ainsi que pour les milliers de tracts sur pare-brises qui reprennent à chaque fois l’article paru.
            .
            Oui, Macron est un ex banquier qui connait donc mieux le système bancaire et financier que les autres politiciens de droite et de gauche qui ont échoué depuis 30 ans et dont le peuple paye financièrement les conséquences.
            .
            Oui, je rêve d’une éventuelle intervention de sa part pour mettre de l’ordre dans le désordre financier français, européen et mondial. Un bordel qui risque de tous nous exploser à la figure dans un an ou deux, en bien pire qu’en 2008.
            .
            Hélas, on découvre à nouveau être les seuls au milieu de 26 partis à dénoncer ces périls, dont l’énormité du danger est inversement proportionnelle à la non-mobilisation de la classe politique et des médias.
            .
            Comme Diogène (et sa lanterne allumée en plein jour), avec nos maigres moyens, nous continuons notre travail d’alerte effectué depuis des années, bien avant que Macron soit candidat. En attendant d’être un éventuel Alexandre moderne, Macron s’avère déjà être la faux qui va couper électoralement des centaines de têtes politiciennes incompétentes ou corrompues. Ce sera déjà çà de gagné. Et nous l’aidons à optimiser au maximum ce « renouvellement politique ».
            .
            Dommage que notre répétitif travail d’alerte n’ait jamais été relayé AVANT l’élection de Macron. On aurait gagné du temps, évité ce grand « dégagisme » et limité la pression des taxes et des impôts qui nous asphyxient depuis des années.
            .
            Nous sommes libres et poursuivrons ce travail ingrat pendant tout son quinquennat et après son quinquennat. D’encombrants bouledogues renifleurs et vigilants qui vont vite agacer Macron s’il décide de faire comme tous les autres avant lui, c’est-à-dire de ne rien tenter pour mettre de l’ordre dans le système bancaire et financier. J’espère que notre travail d’harcèlement envers les médias et politiciens aveugles de droite et de gauche nous évitera un nouveau 1789 (c’est de plus en plus le peuple et les plus faibles qui subissent les dégâts collatéraux des révolutions, alors que les puissants peuvent délocaliser leurs trésors avec quelques clic d’ordinateurs)
            A+
            Cordialement.


          • leypanou 9 juin 11:10

            Malgré ces deux monstruosités financières systématiquement occultées et impunies, je maintien paradoxalement mon soutien ferme et déterminé à Emmanuel Macron.  : ce n’est pas mal, c’est comme soutenir un maquereau pour défendre la cause des prostituées.

            Vous êtes génial : le mot n’est pas assez fort.


            • Laulau Laulau 9 juin 11:38

              L’auteur confond dégagisme et recyclage.
              Et puis j’ai pas mal de doute sur son aptitude au raisonnement, il écrit :

              "Je sais maintenant que prêt de 80% des candidats censés représenter la « société civile » sont en réalité des apparatchiks socialistes
              "

              Très bien

              les 525 finalistes ont été soigneusement sélectionnés par l’équipe de l’entourloupeur Richard Ferrand au sein même des cabinets et de l’appareil PS.

              D’accord, mais alors pourquoi :

              Ce vaste renouvellement parlementaire est une question de salubrité publique.

               ???? Salubrité publique en votant pour ceux que « l’entourloupeur Ferrand » a sélectionné, à 80% parmi des apparatchiks socialistes ????

              On se perd dans les méandres d’un tel « raisonnement ».


              • REMY Ronald REMY Ronald 9 juin 12:20

                @Laulau
                Bonjour.
                Votre réaction est logique et votre questionnement légitime.
                .
                Nous espérons qu’au moins 400 députés sur 570 vont être virés.
                .
                Mais oui, hélas, vous avez raison, ce n’est pas nous, les « bouledogues » de la République« (ou vous-même) qui allons remplacer les sortants. Croyez-moi, je ne suis pas le seul à avoir demandé avec insistance l’investiture pour devenir député à la place de ceux qui ont failli (et qui se sont parfois servi au passage). On me signale que le nombre de candidats a même dépassé 22.000 à la fin du processus. Cela fait beaucoup de déçus. Nombre d’entre eux vont donc faire comme nous et surveiller de prêt cette sélection d’appartchiks soupçonnés d’avoir été sélectionnés pour leur extrême docilité.
                .
                Pour ma part, ce vaste renouvellement me satisfait déjà à la base, en espérant, bien sûr, bien entendu @Laulau, qu’il n’y aura pas que des »fans-zombis« aveugles et silencieux au Parlement. On a besoin de croire et de faire confiance un petit peu, ne serait-ce que pour ne pas péter les plombs...
                Sachez que la moitié de notre petite association m’a tiré les oreilles en me montrant l’absence totale de promesses sur les grands dossiers qui nous motivent. Chirac avait au moins promis une lutte contre la fracture sociale (avant que cette promesse soit enterrée avec la nomination d’Alain Juppé). Sarkozy avait au moins promis une action pour les SDF (avant de s’en désintéresser une fois élu). Etc. Etc. 
                .
                Donc vous avez raison @Laulau (et vous avez tous raison chers amis »Bouledogues de la République« qui m’accompagnez avec grand scepticisme), mon appel à soutenir Macron n’est pas basé sur des promesses concernant des thèmes qu’il n’a même pas abordés, mais sur le fragile espoir qu’il soit un meilleur Président que les précédents.
                .
                L’espoir fait vivre, dit-on. Y compris quand il est irrationnel. Jamais la désespérance.
                .
                Après le »dégagisme" viendra le temps des dossiers concrets et donc le temps de l’interpellation régulière de la nouvelle élite installée au pouvoir exécutif et législatif par Macron.
                A+
                Cordialement


              • Odin Odin 9 juin 13:17

                « je préfère maintenir mon soutien au seul homme que je pense apte à juguler ces deux périls financiers. »

                Il est le disciple de Pompidou, lui aussi de la banque Rothschild, qui nous a pondu, avec Giscard, la loi du 3 janvier 1973, Micron est donc certainement la personne la plus qualifiée contre les périls financiers smiley 

                Je pense qu’avec le développement exponentiel d’alzheimer dans notre pays, Micron va pouvoir suivre les GOPÉ sans problèmes, qui sont similaires à la commission Attali dont il était le rapporteur.

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès