Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi voter Marine Le Pen ne changera rien

Pourquoi voter Marine Le Pen ne changera rien

Pour diverses raisons, l'opinion semble de plus en plus encline à voter pour Marine Le Pen en 2017 d'après ce qu'il ressort de certains sondages. Un vote qui se veut radical pour "enfin" changer la France. Mais un président peut-il vraiment changer le pays ? Décryptage.

Pour savoir qui fait quoi dans nos hautes institutions, il faut se référer à la Constitution. C'est elle qui définit le rôle des différentes institutions, leurs prérogatives et les conditions d'actions.

Un exécutif bicéphale

Tout le monde sait que le pouvoir législatif (députés et sénateurs) votent les lois alors que le pouvoir exécutif les appliquent et peut prendre certaines mesures sur la politique de la nation.

Ce que certains comprennent moins en revanche c'est que notre exécutif est bicéphale : le Président d'un coté et le Gouvernement de l'autre. Il s'agit, et c'est important de le comprendre, de deux entités distinctes. La France a, pour ainsi dire, deux patrons différents. Président et Gouvernement ne forment pas une seule et même entité.

De même que dans le pouvoir législatif nous avons des députés et des sénateurs, le pouvoir exécutif comporte un Président et un Gouvernement.

Qui gouverne la France ?

Les médias font très souvent la confusion : dès qu'il y a un problème, c'est le Président le responsable. Mais constitutionnellement, ce n'est pas fondé.

D'après l'article 5 de notre Constitution, le Président "veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat. Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités".

Voilà ce pourquoi nous élisons un Président.

En revanche, le Premier Ministre "dirige l'action du Gouvernement" (art. 21). Et, plus important, le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation. Il dispose de l'administration et de la force armée" (art. 20).

Entre le Président et le Premier Ministre, c'est le Premier Ministre qui dirige vraiment la France. La France n'est en effet pas un régime présidentiel - contrairement à ce que certains pensent - ni même un régime parlementaire : la France a un régime mixte, plutôt parlementaire. Le Général de Gaulle s'était fait voter l'art. 16 de la Constitution (les "pleins pouvoirs" en cas de crise) ce que certains ont perçu comme l'avénement d'un régime présidentiel, mais il n'en est rien constitutionnellement.

Quels sont les pouvoirs du Président de la République ?

En fait, pour ce qui est de diriger la France, ils sont assez peu nombreux, pour ne pas dire inexistants. Pour ne pas alourdir le discours, je vais simplement défaire quelques idées reçues.

Le Président n'a pas l'initiative de la loi, seul le Premier Ministre l'a au sein du pouvoir exécutif. Ce qui veut dire qu'un Président ne peut pas écrire une loi et la proposer directement au vote des parlementaires. Ce ne peut être que le fait du Premier Ministre (art. 39).

Le Président n'a pas l'initiative du référendum : de lui-même, le Président ne peut pas proposer un référendum aux Français. Article 11 : sur proposition du Gouvernement ou sur proposition conjointe des deux assemblées, le Président peut soumettre un projet de loi au référendum. L'article est clair, ce n'est pas le Président qui en a l'initiative.

Le Président n'a pas l'initiative de la révision de la Constitution. Là encore, c'est seulement sur proposition du Premier Ministre ou des parlementaires que le Président peut agir (art. 89).

Le problème de la coabitation

Le Président nomme le Premier Ministre (art. 8). En théorie, il peut nommer qui il veut, aussi bien un énarque que le premier venu dans la rue. En pratique, c'est plus compliqué.

Dans la pratique, le Président est pratiquement obligé de prendre un Premier Ministre du même parti politique que celui qui a la majorité à l'Assemblée Nationale. Simplement parce que l'Assemblée dispose de la motion de censure qui, si elle est votée, oblige le Premier Ministre à remettre au Président la démission du Gouvernement (art. 50).

Donc si le Président nomme un Premier Ministre qui n'a pas la majorité à l'Assemblée, l'Assemblée peut faire démissionner le Gouvernement.

Ce qui veut dire que Président et Premier Ministre peuvent ne pas être de la même famille politique (souvenez-vous Chirac et Jospin). Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de nuisance de la cohabitation : c'est la paralysie du pays presque assurée.

Conclusion

Elire Marine Le Pen Présidente de la République ne changera rien ; du moins pas autant que ce qui peut être espéré. Tout d'abord parce qu'elle n'aura pas la majorité à l'Assemblée Nationale et que par conséquent voter Marine Le Pen revient à entrer en période de cohabitation.

Elire Marine Le Pen ne lui permettra pas de voter des lois ni d'avoir recours au référendum. Elle n'en aura pas l'initiative.

Enfin élire Marine Le Pen ne changera rien au fait qu'en France, c'est le Gouvernement qui détermine et conduit la politique de la Nation, pas le Président de la République.


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • caillou40 caillou40 16 août 2014 09:45

    Article mensonger..Chez nous c’est le président qui décide de tout et le premier ministre n’est qu’un larbin au service du président...Enfin les politiciens de tous bords qui gouvernent depuis le départ de De Gaulle sont des incompétents..facile de s’en rendre compte en regardant dans quel état se trouve notre pays d’avoir voulu se mettre au service de l’Allemagne dans l’UE...

    Déséquilibre financier au sein de cette Europe de dupe (faite pour les banquiers et les marchés)..Depuis sa création elle passe son temps a sauver « L’EURO »..pas les peuples..
    A l’est des salaires de misères qui attirent tous les industriels de notre pays..à l’ouest le vide..le néant..une province de la Germanie..qui coule sous la dette le chômage et la pauvreté...Hier le président à encore dit que notre nation était la cinquième puissance du monde...FAUX nous sommes dépassé depuis longtemps par les pays émergents...A quoi bon rester dans ces conditions dans une Europe destructives pour notre pays..vous avez devant les yeux la réalité..même l’UE ne s’en sort pas alors que le reste du monde avance.. ?
    Chassons ces menteurs qui sont au pouvoir une bonne fois pour toute.. !

    • yann56 16 août 2014 13:56

      entièrement d’accord...



    • mmbbb 17 août 2014 08:47

      Ne croyez vous pas aussi les francais ne meritent pas cette situation L’education nationale est devenu un foutoir je m’etais pris avec de violent propos avec Sempiero le gauchiste lorsque je lui faisais remarquer que j’avais eu de pietres professeurs et il me retourna ce compliment « n’ etes s vous pas sur que c’est vous le pietre » c’est a cause des salopards de gauchiste que la France en est la . Quant a la promotion de cette europe de Masstrich c’est Mitterand qui en fut le promoteur et les nonistes comme Seguin furent voues aux gemonies Cette europe qui devait nous apporter prosperite Elle fut bien vendu par ses promoteurs Les francais doivent assumer leur choix La gauche a un visage de janus elle a servie aux liberaux a prendre le pouvoir Le peuple s’est fait avoir 


    • Robert GIL ROBERT GIL 16 août 2014 10:15

      le FN ne l’emportera que quand une fraction significative de la grande bourgeoisie décidera de jouer cette carte ! Cela arrivera sans doute, lorsque les autres solutions seront jugées usées ou inopérantes dans la défense des intérêts bourgeois. Comme Hitler en 31, Marine devra alors mettre en veilleuse les oripeaux quelque peu irisés de couleur « socialistes » de son programme. Mais ce ne sera pas trop difficile, car inutile de se leurrer, tout au long de son histoire, les forces de« la droite nationaliste » ont toujours œuvré pour le grand patronat. Briseurs de grèves, casseurs de manifestations …, ils ont toujours défendu le capital. Qu’est ce qui pourrait nous faire croire qu’ils ont tellement changé ? Jusqu’à défendre les salariés et les plus faibles ? Il faut vraiment ignorer l’histoire pour se laisser berner à ce point. Quant aux prétendues mesures sociales, c’est comme le rêve américain, il faut être endormi pour y croire !

      Voir : LE FN AU POUVOIR, EST-CE CREDIBLE ?


      • foufouille foufouille 16 août 2014 10:34

        autant que PCF qui expulse des squatteurs : un parti crédible.

        ce sont les abstentionnistes qui voteront peut être


      • julius 1ER 16 août 2014 18:42

        De même pour Hitler qui généralisera à toute la population l’assurance vieillesse, pour les accidents et celle pour la santé où il rendra l’accès aux soins illimité.


        @anti-gauchiste,
        j’ai bien noté que tu étais anti-gauchiste mais alors comme connard tu atteints la stratosphère, allez chercher Hitler et Mussolini comme bienfaiteurs et chantres du progrès social, là c’est du très lourd, l’Europe à moitié rasée, avec plus de 60 millions de morts, des destructions incommensurables puis un recul social de 30 années, il faudra attendre le début des années 70 pour retrouver le PIB des années d’avant-guerre........ on devrait interdire ce genre de forum à des gens comme toi, mais on laissera aux agoravoxiens le soin de faire la part des choses...
        c’est sûr qu’avec des gens de ton calibre il y a de quoi avoir peur d’un avenir bleu -marine !!!!!!!!!!!!!!!

      • epicure 16 août 2014 22:02

        @Par julius 1ER (---.---.---.109) 16 août 18:42

        oui le bouffon propagandiste a oublier de rappeler comment les nazis ont favorisé la protection de la santé et du droit du travail des juifs. Tout comme les handicapés, les tziganes etc....

        De grands humanistes ces nazis.....

        Et puis aussi ils ont favorisé l’union des prolétaires de tous pays, sous la menace des baïonnettes nazis....
        Parce que ce soit le moustachu ou le chauve, ils ont tous deux interdits les syndicats et le droit de grève. Les prolétaires de tous pays unis dans la soumission au grand capital copain des élites nazis et fascistes.


      • HELIOS HELIOS 16 août 2014 10:24

        Excellent raisonnement technique qui explique clairement que quel que soit le président, celui ci n’a aucun pouvoir, et donc qu’il ne faut absolument rien changer a ce que nous avons aujourd’hui.


        Qu’attendons nous alors pour remettre a sa place François Hollande, c’est a dire a inaugurer les chrysanthèmes ?

        La réalité est plus que légèrement différente. Si nous voulons nous retrouver en 2017 avec la même chose qu’aujourd’hui, il y en a surement qui aiment, alors il faut continuer a stigmatiser le FN et voter pour les mêmes.

        ... personnellement je voterai FN, peu importe qui sera a sa tête, l’important c’est d’avoir un président et évidement cela serait mieux, un parlement ,qui retrouvent la volonté de défendre les intérêt de notre pays.

        • caillou40 caillou40 16 août 2014 10:46

          Par HELIOS...Le président à tous les pouvoirs...et ne s’en sert pas par manque de courage et surtout d’incompétence comme le reste de son gouvernement.. !


        • Fergus Fergus 16 août 2014 11:48

          Bonjour, Hélios.

          Pour la présidente, c’est possible si les Français ont envie de faire sauter le système. Pour l’Assemblée Nationale, strictement aucune chance de passer de 2 à 289 ! Cf. mon commentaire ci-dessous.


        • claude-michel claude-michel 16 août 2014 12:38

          Bonjour Fergus il existe des coups d’état pour bien moins que ça...les Français feraient bien d’y songer et vite ça urge.. !


        • julius 1ER 17 août 2014 07:40

          lol ça c’est leur militarisme et racisme rien à voir leurs réformes sociales anti-capitalistes

          @anti-gauchiste,
          comme si une politique ne faisait pas un tout !!!!
          les réformes sociales de Hitler ....... payées par qui crétin moyen ???????
          d’abord par quelques millions d’opposants au régime totalement spoliés, puis par tous les pays envahis dont la France qui envoyait 80% de sa production (tous biens confondus aider l’effort de guerre allemand) ah le grand Adolphe , il aurait pu baisser l’age de la retraite à 25 ans tellement les richesses pillées dans les pays envahis lui avait rapporté................ seulement le hic...c ’est que les millions de jeunes allemands tués au front n’ont pas dû beaucoup profiter de leur retraite...... mais çà pas sûr que tu puisses le comprendre anti-gauchiste au cerveau de diplodocus !!!!!!!!!

        • Dany romantique 16 août 2014 10:37

          Il serait inexorable d’aboutir à une cohabitation, si MLP était élue et ceci dès le lendemain de son élection. Les français au pire peuvent renverser la table en élysant MLP mais la puissance politique des élus restera (même en proportionnelle intégrale mais pas possible constitutionnellement à ce stade car il faut déjà un gouvernement pour une loi référendaire ) aux partis traditionnels UMP, PS, UDI, EELV,PC, qui feront jouer de fait un front dit « républicain » qui certes est incohérent comme attelage mais qui est surtout représentatif du pouvoir ...économique. Tous le monde le sait. Les français ont pu dire Non au référendum de 2005, qu’est ce que cela a changé ? vous avez vu un « plan B » ?. Sarko et le PS ont ratifié le traité de Lisbonne qui est réservé aux « grandes personnes »...fini la cour de récréation.

          Les « marchés », les places boursières de la City, Wall Street, Paris,Hong Kong feront chuter les cours à un niveau insoupçonné, les grandes banques, les institutions de Bruxelles et l’U.E, les USA, l’OMC, le FMI, les décideurs aristocratiques des « élites »de Davos et Bideilberg, les mass médias françaises et européennes, les « intellectuels », les fonctionnaires, les commentateurs des chaîne TV, les hebdos, les journaux, la radio, TOUS ce beau monde n’ayant pas grand chose à voir en harmonie de rapports de classes sociales, vont quand même se coaliser pour bloquer la vie politique et...économique. En outre il adviendra que, DANS CE CAS c"est le gouvernement d’opposition qui a les prérogatives hormis la qualité dédiée de chef des armées qui reste au président. La cohabitation est une originalité qui déconstruit la gouvernance car, le parlement, pour le coup, officie et joue son rôle. Sous Mitterrand c’est Chirac ou Balladur qui gouvernaient en opposants au président. Sous Chirac, c’est Jospin qui gouvernait. C’est cadenassé par plusieurs soupapes, c’est ainsi. 
          CQFD. 

          • Garance 16 août 2014 11:17

            L’auteur


            Pourquoi ne pas nous avoir fait cet article avant l’élection du Bouffi ?

            Pourquoi nous le faire pour Marine Le Pen ?

            Pas la peine de répondre : on a bien compris pourquoi

            Vous êtes du genre Bobo- Donneur de leçons à deux balles

            Les perspectives pour votre Parti n’augurant rien de bons vous sonnez le tocsin

            Signe d’impuissance assez réjouissant en fin de compte

            A vous relire l’auteur car ce sera un bon signe pour la vraie démocratie que vous voulez nous faire croire vouloir défendre smiley






            • epicure 16 août 2014 22:14

              tout simplement parce que l’auteur savait que le bouffi menteur aurait une majorité parlementaire.

              Ce qui fait toute la différence par rapport aux propos de l’article.

              Si du fait de la dispersion des voix au premier tour présidentiel, et une abstention d’une partie des électeurs pour qui lepen ou l’autre candidat ce serait pareil, marien lepen arrivaient tête pour être élue.
              Ce scénario ne pourra pas se produire au niveau des législatives où les électorats sont inégalement répartis dans les circonscriptions par rapport au niveau national. C’est à dire que dans nombre de circosncriptions, on pourra facilement trouver des majorité hors front national, sans parler des figures locales qui seront élues pour des raisons locales.

              Et c’est donc cette histoire que raconte l’article.


            • Jean nemare roiubu77 16 août 2014 11:33

              Votre analyse est sans doute juste sur le fond, mais vous semblez oublier que le Front National est un parti d’extreme-droite, anti-républicain et anti-démocratique, et la seule possibilité pour lui effectivement, de gouverner la France sera d’imposer la dictature ! 


              Les institutions, les autres partis ainsi qu’un grand nombre de Français ne le laisseront pas faire ! Quelle sera la réaction des forces armées puisque le Président est le Chef des armées ? Vont-t’elles se rangées derrière l’autorité de Marine le Pen ou bien la renverser pour éviter une dictature ??? 

              Même si elle est élue démocratiquement, je pense qu’il faudra la renverser, je le dis sans complexe et sans honte afin d’éviter la mise en place d’une dictature légalement comme avec Hitler, qui je vous le rappelle à conquis le pouvoir le plus démocratiquement du monde...on a vu le résultat ensuite !!!

              • GANYMEDA 16 août 2014 14:40


                Mais ils n’auront pas le choix, c’est ça que tu n’as pas compris et si ça leur pose un net problème, ils dégageront de la FRANCE comme toi, tu dégageras de la FRANCE également ! Quant à l’idée de l’anti-républicanisme, je n’en suis pas encore arrivé là personnellement, mais j’y suis presque ! Continues à te comporter ainsi et à distiller ton venin sur elle et je serais à deux doigts de l’encenser et de lui donner parfaitement raison !

                Ceux qui engendrent l’idée de l’Anti-République dans la tête des gens sont les gens comme toi, pas elle, à savoir les individus qui se croient carrément intouchables, supérieurs à l’autorité des gens qu’ils n’apprécient guère et au dessus des lois parce que confortablement encroutés dans leur République dépassée de parvenus corrompus qui font leur beurre sur la MONDIALISATION, l’abrutissement de POPULATION et l’IMMIGRATION de masse !! Sincèrement, y’en a marre des individus comme toi qui nous disent comment on doit penser et ce que l’on doit penser, et de leur République qui date de Mathusalem et qui ne fonctionne de toute façon plus le moins du monde ! Il faut aussi apprendre à regarder la réalité bien en face au bout d’un moment !! A-t-on encore le droit d’exister et de vouloir un monde sans la domination des JUIFS dans les médias ou autre, et sans immigration du TIERS-MONDE sans se faire perpétuellement comparer à HITLER ?? Ce n’est pas trop vous demander, non ?? Vous êtes insultant et j’espère que vous serez l’un des premiers à y passer lorsqu’elle sera élue, je l’espère de tous cœurs car votre état d’esprit n’est qu’un état d’esprit de sale traitre à la Nation Française, je dis bien française de souche, pas française avec tout les pires débiles immigrés qui soient et qui sortent de leur bled pourri et paumé !! 


              • non667 16 août 2014 15:59

                à roi ubu
                possibilité pour lui effectivement, de gouverner la France sera d’imposer la dictature !

                archi faux /con
                la seule solution pour mlp de gouverner face à la chienlit organisée pour la renverser par les gauchiasseux sera l’appel (comme degaulle en 68 ! ) au référendum et aux réélections législatives que les gauchiasseux ne pourront refuser sous peine de se discréditer  smiley smiley smiley smiley

                Même si elle est élue démocratiquement, je pense qu’il faudra la renverser, je le dis sans complexe et sans honte afin d’éviter la mise en place d’une dictature légalement comme avec Hitler
                n’est-ce pas la le propre du fascisme ?
                un procès d’intention contre des actes concrètement fascistes !


              • Jean nemare roiubu77 16 août 2014 17:19

                Vous êtes pathétique et bien faible d’esprit, comme tous les décérébrés qui votent F-haine...Ne vous en déplaise, Marine Le Pen si elle est élue, devra être destituée ou renversée, il en va de la paix civile en France. C’est à cause de gens comme vous, sans aucune intelligence, qui votent pour un parti dangereux pour la démocratie et le vivre ensemble que nous serons obligé de faire un coup d’état parce que vous allez nous mettre dans les pattes cette pauv’ conne...


                Et puis, vous me faites bien rire quand vous dîtes que vous voulez un monde sans la domination des juifs, alors que vous aller voter pour une pauv’cruche qui sert le système avec zèle, dommage pour vous, Marine le Pen sert la soupe a Nazisland ( Israël) : http://goo.gl/WsCG1o



              • epicure 16 août 2014 22:23

                "

                la démocratie violé c’est le référendum de 2005 non respecté, le parti unique umps, un gros lard ayant tous les pouvoirs avec 15 % d’opinions favorables et élu à la base avec 1/3 des français de + de 18 ans au 2nd tour, un gars avec plus de 50 % de sièges en ps à l’assemblée alors qu’au 1er tour il a eu 30 % des voix ((moins de 25 % en fait en comptant tous els français ayant voté personne), c’est loppsi, loppsi 2, l’arbitraire des juges et leur non-indépendance, , hadopi, la nsa, la vidéo surveillance massive, les lobbys primant sur la volonté citoyenne, les vrais centres de décision opaques et à l’abri du processus démocratique (bilderberg, trilatérale...), la censure de plus en plus massive au nom de « la lutte contre la promotion du terrorisme, la haine, le racisme, l’homophobie, l’antisémitisme », 90 % des pouvoirs aux mains d’organisations non élues (omc, ue, otan, fmi, oms...), indect, acta, les lois liberticides sarkozy, les lois « anti-terroristes » liberticides, la multiplication des violences policières, le médias détenus par l’oligarchie du cac 40... ça c’est ta démocratie, bientôt avec la puce rfid ?

                "

                Attention tu défends la démocratie, tu dénonces des dérives autoritaires, donc tu défends un modèle où l’individu a son autonomie vis à vis d’autorité transcendantes. Il y a même des élans égalitaires, universalistes dans tes critiques.
                 Donc tu te relève être un individualiste, donc un libéral, un partisan de l’uniformité, selon tes propres propos.

                Autoritaire et particulariste pratiquement tout le temps , anti autoritaire et anti inégalitaire quand ça lui chante pour critiquer le système actuel.... voilà notre bon antigauchiste dans la plénitude de sa cohérence.


              • foufouille foufouille 16 août 2014 11:41

                « Même si elle est élue démocratiquement, je pense qu’il faudra la renverser, »

                c’est pareil pour les autres ploutocrates ?

                si le peuple ne peut décider, supprime les élections.


                • Jean nemare roiubu77 16 août 2014 11:50

                  Je maintiens ce que j’ai dit : il faudra la renverser ou bien que le Parlement vote sa destitution. Ce n’est quand même pas de la faute des Français responsables si toute une partie de la population vote comme des manches en pensant que Marine le Pen va « sauver » la France ! 


                  Si elle est élue, ça risque d’être très rapidement la guerre civile en France, alors je préfère de loin qu’elle soit destituée ou renversée. Je ne pense pas que l’Armée acceptera un telle « Chef » de toute façon, et donc ça va chauffer pour ses fesses à la truie...grouik ! grouik ! 

                • Fergus Fergus 16 août 2014 11:43

                  Bonjour, Taneleo.

                  Depuis fort longtemps, et cela s’est aggravé depuis l’arrivée de Sarkozy, c’est bel et bien le Président qui dirige le pays, et non le Premier ministre qui n’est qu’un majordome en chef chargé de faire tourner la boutique.

                  Pour ce qui est du vote Le Pen en 2017, il aurait au moins le mérite de faire exploser la Ve République car la présidente élue (en admettant qu’elle puisse l’être, ce qui est infiniment peu probable) n’aurait aucun pouvoir pour cause de majorité parlementaire UMP ou PS. Et pas de possibilité pour elle de dissoudre l’Assemblée Nationale élue avant un an. Une telle configuration ouvrirait donc une crise de régime qui pourrait se révéler salutaire.


                  • Tanéléo Tanéléo 16 août 2014 12:28

                    En période de non cohabitation, il s’est en effet créée depuis quelques années une pratique qui vise à mettre le Président en avant, comme si nous étions dans un régime présidentiel. Mais, d’un point de vue du droit, ça reste du spectacle : même si un Président peut demander à son Premier Ministre de transmettre une loi rédigée par ses soins aux parlementaires, si le Premier Ministre refuse, le Président n’y pourra rien.

                    En période de cohabitation, le « spectacle présidentiel » s’arrête très vite. Il ne faut pas oublier qu’historiquement la France est parlementaire. Elle s’est un peu présidentialisée avec de Gaulle (constitutionnellement parlant), puis plus récemment avec notamment N. Sarkozy, mais surtout de manière médiatique cette fois.

                    Les blocages que connaissent la France viennent peut-être justement d’être un peu trop entre les deux régimes et les incompréhensions des Français viennent peut-être du fait qu’ils élisent un Président qui n’a finalement pas les moyens d’actions pour mener sa politique. Faut-il une VI République qui soit un régime présidentiel ?


                  • jullien 16 août 2014 12:54

                    Une telle configuration ouvrirait donc une crise de régime qui pourrait se révéler salutaire.
                    Je doute fort qu’il y ait une crise de régime. Plus vraisemblament, Marine Le Pen tentera d’obtenir une coalition UMP-FN. Si elle n’y parvenait pas, elle se ferait sans doute une joie d’utiliser l’article 11 pour réformer l’État via des référendums.


                  • jullien 16 août 2014 12:54

                    vraisemblament
                    vraisemblablement


                  • HELIOS HELIOS 16 août 2014 12:58

                    Si Marine Le Pen était élue, je pense sérieusement que de nombreuses vestes vont se retourner !

                    Des Ciotti et autre vont avoir envie d’accéder (surement provisoirement) a des postes intéressant

                    Une fois le ménage fait, la vie quotidienne va revenir doucement au calme.

                    Les députés voterons comme il se doit et il n’y aura pas de guerre civile, tout simplement parce que ce n’est pas possible sans rien perdre, que les français ne veulent pas perdre leurs avantages, qu’après tout il y a beaucoup plus de patriotes que ce qu’on pense et que si la révolution était possible, elle serait déjà arrivée.


                    Les anti-republicains d’aujourd’hui, ceux qui prétendent que le FN mettra en place une dictature (savent -ils vraiment ce qu’est une dictature) verront rapidement ce que « républicain » veut dire et découvriront que leur position est intenable.

                    Ce qui est sur c’est que rien ne sera facilité.
                    La France va surement rencontrer quelques difficultés diplomatiques, les autres pays d’Europe ne vont pas soutenir une telle remise en cause, mais rien ne dit non plus que certains pays n’y voient une opportunité pour réviser quelques traités bancals, notamment la Hollande, l’Irlande et pourquoi pas la Pologne !

                    Dans tous les cas, la volonté des électeurs est a respecter. parler de guerre civile, par exemple est totalement infondé. Il y en a qui prennent leurs désirs pour des réalités. pourquoi ne sont ils pas dans la rue, aujourd’hui ?

                  • Fergus Fergus 16 août 2014 13:00

                    @ Tanéléo.

                    « si le Premier Ministre refuse, le Président n’y pourra rien ». En théorie car c’est le Président qui dispose de la légitimité de l’élection alors que le Premier ministre n’est, hors cohabitation, qu’un « collaborateur » comme l’ont rappelé, de manière différente, Chirac, Sarkozy et Hollande

                    Quoi qu’il en soit, notre système est absurde dans la mesure où le rôle du Premier ministre peut changer radicalement selon la configuration du moment ; C’est pourquoi je suis farouchement pour une réforme des institutions visant à mettre en place un système parlementaire primo-ministériel comme il en existe en Allemagne, en Espagne, en Grande-Bretagne ou en Italie, le rôle du chef de l’Etat étant, dans ces pays celui d’un simple garant des institutions.

                    Bonne journée.


                  • heliogabale heliogabale 16 août 2014 14:42

                    @Helios

                    En fait il y a plusieurs scenarii :

                    1/ le scenario révolutionnaire que j’ai évoqué plus haut

                    2/le scenario à la Hongroise
                    Le FN devient dominant au sein de la politique française avec une gauche en lambeaux et un parti à sa droite (émergence des identitaires). Elle met en place une politique autoritaire et assez en accord avec son programme et avec l’assentiment du peuple. Le « règne » dure vingt ans...

                    3/La coalition
                    Elle forme une coalition élargie suite au ralliement de plusieurs personnalités politiques (plus ou moins opportunistes).

                    Le problème est qu’elle devrait renoncer à bon nombre de ses propositions de campagne : sortie de l’UE notamment.

                    Regardez comment la déception fut grande avec Hollande dont le programme était d’une mollesse caractérisée.

                    Si par ailleurs la situation économique se dégrade ou ne s’améliore pas, elle risquerait d’affronter la colère d’une gauche revigorée, renouvelée et radicalisée. En voulant passer une réforme ultralibérale, elle se prendrait des manifs Devaquet à la puissance 10. On reviendrait presque au scenario 1.


                  • GANYMEDA 16 août 2014 14:47


                    Les vestes qui se retournent surtout gauchistes, on n’en voudra pas plus qu’auparavant !! On veut bien de leurs électeurs parce qu’on estime qu’ils sont naïfs et donc irresponsables de la situation de la FRANCE actuellement, mais pas d’eux, en aucun cas !! On ne veut que des individus loyaux et intègres vis à vis de la FRANCE, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle MARINE LE PEN est exclue d’office car elle n’est pas tout à fait aussi intègre qu’elle le prétend, croyez-moi !! Donc, de toute évidence, elle ne sera jamais élue mais ce qui est certain, c’est qu’au FN, nous n’aimons pas le manque de loyauté et beaucoup commencent également à ne plus trop approcher ou apprécier JM LE PEN et à s’éloigner de ses idées jugées un peu trop excessives, donc rassurez-vous sur ce point-là !! JM LE PEN devient nauséabond même au sein de son propre PARTI, et je peux vous le certifier ! Il continue de faire son fanfaron mais pour ce qu’il lui reste à tirer de toute manière, ses idées de gros durs fachos ne seront jamais appliquées même avec la meilleure volonté du MONDE !!


                  • non667 16 août 2014 16:11

                    à jullien
                    . Si elle n’y parvenait pas, !

                    le si est de trop vu que le crijf interdit toute alliance avec le fn !
                     
                    sauf changement de tactique du crjif/nathanniaou


                  • reveil 16 août 2014 12:38

                    La Vème république est morte avec le quinquennat, la France avec.


                    • heliogabale heliogabale 16 août 2014 12:48

                      L’utilité du vote Marine Le Pen serait d’enclencher un processus révolutionnaire qui aboutirait à la fin de la cinquième république et à une constitution démocratique permettant de faire table rase du passé, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite.

                      Le scénario serait le suivant :

                      -second tour Marine Le Pen face à Sarkozy

                      -élection de Marine Le Pen avec un taux d’abstention record (>50%)

                      -manifestations pour une constituante et une réduction drastiques des prérogatives du président de la république suivies par une grève générale si le mouvement n’est pas entendu.

                      -boycott des législatives (dont le scrutin ne rend pas compte de la pluralité des opinions) rendant illégitime le pouvoir élu

                      -occupation si nécessaire du Palais Bourbon jusqu’à l’obtention de la constituante et appel à la démission du Président et des députés.

                      -Révolution : assemblée constituante élue avant fin septembre, le président du conseil constitutionnel assure l’intérim durant l’été


                      • HELIOS HELIOS 16 août 2014 13:00

                        ... vous voyez, rien que pour un scenario de ce type, il faut voter FN !!!


                      • heliogabale heliogabale 16 août 2014 13:45

                        Dans tous les cas si Marine Le Pen réussissait à devenir présidente et à former une majorité « consensuelle » autour d’elle (FN+UMP+soc-"traîtres), je ne lui donne pas trois ans avant de se rétamer.

                        Ce cartel ne ferait qu’empirer la situation économique...


                      • yann56 16 août 2014 14:04

                        je pense qu’au lieu de tirer des plan sur la comète et de faire des conclusions sur des choses qui ne sont pas arrivé il vous serais profitable d’apprécier la situation de ce pays comme il se doit , et de reconnaître qu’il faudrait plus se concentrer sur les erreur que font les hommes politique qui nous gouvernent

                        plutôt qu’essayer de faire porter des chapeaux a d’autre qui ne sont pas aux responsabilité
                        et qui n’y seront certainement jamais
                        la gauche et la droite derpuis 30 ans coule ce pays
                        ca c’est grave...

                      • GANYMEDA 16 août 2014 14:50


                        Arrête de te faire des films, ça n’ira pas jusque-là !! Ne pense qu’à deux choses : DEHORS les IMMIGRES et ADIEU à la MONDIALISATION !! C’est tout ce à quoi il faut songer dans le type de perspective économique pitoyable dans laquelle nous demeurons actuellement !!


                      • GANYMEDA 16 août 2014 14:52


                        C’est FAUX et même archi-faux !! Ce que vous dîtes est grotesque et vous le savez aussi bien que moi !! La MONDIALISATION tue notre pays et même notre continent qui devient donc incontinent, à petits feux !!


                      • non667 16 août 2014 16:19

                        à yann
                        se concentrer sur les erreurs
                        y a pas d’erreurs les objectifs s’atteignent  :
                        tuer les nations, ruiner les peuples , au profits du N.O.M. judéo-américano -mondialo-capitaliste !


                      • reveil 16 août 2014 18:54

                        Marine le Pen vient de déclarer son soutien à la politique d’Israël, elle se saborde avant même d’avoir pu approcher le gouvernement. MDR

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès