Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielle Académy : le 4e pouvoir sert-il la démocratie (...)

Présidentielle Académy : le 4e pouvoir sert-il la démocratie ?

« Staracadémisation », « peoplelisation » et dépolitisation de la vie politique française à l’orée de la campagne présidentielle de 2007.

Alors que les Français désespèrent de la classe politique (un sondage récent indiquait que la moitié des Français ne faisaient confiance ni à la gauche, ni à la droite, pour résoudre leurs problèmes quotidiens), les présidentiables de gauche et de droite jouent du ping-pong médiatique, s’affichant tour à tour en couple ou avec des personnalités du sport ou de la culture... qui sont censées faire bénéficier leur candidature d’un crédit supplémentaire, notamment de sympathie. Mais si c’est le résultat escompté, les électeurs les suivront-ils jusque dans les urnes ?

  1. La « staracadémisation » de la vie politique française, pour reprendre la formule de Marie-George Buffet, fonctionne à plein depuis que le Ken français, ministre de l’Intérieur et président de l’UMP, et sa principale rivale (selon un sondage d’Expression publique, 62% d’internautes donnent raison à François Bayrou qui accuse les médias d’orienter les Français « vers un choix tout fait entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal en 2007 »), la Barbie socialiste, sont officieusement entrés en campagne. Chacun des deux protagonistes se prêtant évidemment au jeu, se répondant par plateaux télé ou par couvertures de magazine interposés. Le premier, bien qu’à l’Intérieur, n’hésitant pas à aller à l’extérieur, rencontrer G. W. Bush dans sa Maison-Blanche, pour le convaincre de s’encarter à l’UMP avec l’argent du contribuable français. La seconde faisant assaut de « sourires chauds » (J.-P. Raffarin), telle la Joconde en Italie et si l’on a le malheur d’insister, alors là, elle craque...« Elle perd ses nerfs », reconnaît l’éléphant DSK. C’est que dans la Star-Ac’politique, on brille à l’ombre des projecteurs, trop près, on brûle. Jack Lang l’a compris, c’est pourquoi, il essaie de monnayer en poste gouvernemental un éventuel ralliement à Ségolène.
  2. Autre phénomène notable de la précampagne, celui de « peoplelisation ». Dire que l’on a le soutien de telle ou telle personnalité qui n’a rien à voir avec la politique, est-ce véritablement servir son image de présidentiable ? Commençons par l’UMP qui a fait venir à son université d’été « bras dessus, bras dessous, un vieux rocker et un jeune rappeur », comme l’a noté Ph. de Villiers. Est-ce qu’il suffit que je sois fan de Johnny pour voter automatiquement Sarkozy, ou ne plus acheter aucun disque du rockeur ? Ou encore, est-ce qu’il suffit que Sarkozy embrasse Doc Gyneco (un sondage d’Expression publique donnait 50% d’internautes pensant que Sarkozy avait eu tort de s’afficher avec Doc Gyneco) pour ne plus voter pour lui ou pour devenir fan du rappeur ? Voyons ce qu’il en est pour les artistes et sportifs porte-voix de l’opposition (PS). Ségolène Royal peut compter sur Renaud, lui, l’anti-bobo, votera pour elle si elle passe au second tour. Il y a aussi Balasko et Benabar posant avec les squatteurs de Cachan, et les footballeurs Thuram et Viera les invitant à un match au « SDF », qui font, d’ailleurs, moins de cas des SDF, ce qui ne les empêche pas de placer leurs milliers de bas de laine au Luxembourg à l’abri du fisc français. Mais, là, on rejoint peut-être une préoccupation de Johnny, le sans-papier belge, qui pense payer moins d’impôt avec Sarko en 2007. Donc, résultat du match : UMP-PS, 1 partout.
  3. Le troisième phénomène, qui est peut-être une conséquence des deux premiers, est la « dépolitisation » qui conduit à une adhésion molle à des principes, à des idées, à des valeurs. Ainsi, on peut se demander si cette surenchère dans le racolage politique du show-biz est vraiment une solution au désamour de la moitié du peuple français envers ses politiques, qui ne place plus qu’un maigre espoir dans les extrêmes, ou qui est totalement indifférent à la vie de la cité. En effet, n’appartiennent-ils pas déjà au même « monde », ces gens riches et célèbres, celui des élites, malgré leur talent ? Le non du 29 mai au projet de traité européen a montré l’ampleur du fossé qui les séparait des Français, nul besoin de remonter au 21 avril, il n’y a pour cela qu’à regarder encore une fameuse couverture de magazine caricaturé en « Ils (Hollande/Sarkozy) se sont dit oui, dites-leur non ».
Enfin, on peut affirmer sans crainte que certains présidentiables sont prêts à tout ou presque pour être élus. Pour autant, les citoyens français face à cette « présidentielle académy » qui sonne la fin des débats de fonds et de l’appel à l’argumentation, assisteront-ils impuissants dans leur canapé à la télé-décadence de la société politique, ou retrouveront-ils dans sursaut « patriotique » l’intelligence de maîtriser leur propre destin ? Autrement dit, de sortir la France de ce mauvais feuilleton dont ils sont en quelque sorte les otages. A vos blogs, citoyens !

Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • internaute de passage (---.---.180.54) 14 septembre 2006 15:30

    Le 4e pouvoir, pour vous, ce sont bien les médias ?

    Dans ce cas, le titre de votre article ne correspond en rien à son sujet. Vous parlez de la « peoplisation » de la politique sans émettre la moindre analyse sur ces gens des médias qui par leurs pratiques, ont conduit à et autorisent cela.

    Ce que vous dénoncez, ce sont plutôt les excès du marketing politique, qui vident de sa substance le fond du débat politique. Les prétendants en abusent, en manipulant la presse (voir le poids des agents de com’ dans les partis).

    La question qui me semble intéressante est celle-ci : pourquoi la presse, les médias, marchent-ils comme un seul homme (ou presque) dans ce petit jeu ? Et les réponses sont multiples, et ont été maintes fois exprimées (audimat, « faut vendre du papier », format de la diffusion de l’actualité, collusions presse/politiques/industriels, convergence d’intérêts (voir le ’oui’ au référendum), panurgisme, élitisme, ...).

    La parole des politiques est en grande partie déformée par le canal qu’elle utilise pour nous parvenir.


    • minijack minijack 14 septembre 2006 16:09

      Oui, on peut vous suivre dans la dénnciation de cette peoplisation, mais on reste sur sa faim concernant le rapport des médias avec la politique.

      A la limite, on pourrait vous reprocher la même chose qu’à eux : faire un effet d’annonce sur un titre, mais surtout éviter de traiter le sujet en profondeur pour ne mécontenter personne.

      .


    • bernard29 candidat 007 14 septembre 2006 15:35

      A vos blogs, citoyens !!

      Bizarre comme appel pour quelqu’un qui n’en possède pas, de blog. (du moins vous n’en mentionnez pas dans votre fiche de rédacteur). Aussi, votre critique du cirque politico-médiatique tombe à plat !!!

      En revanche tous les rédacteurs d’Agoravox (trés nombreux) qui se plaignent de l’état de notre démocratie,OUI, il serait bon que chacun s’investisse dans un blog sur la démocratie ou un blog spécifique aux questions institutionnelles et démocratiques, pour développer des revendications, soumettre des propositions. Si chacun s’y met avec sa propre imagination, son énergie propre, ses contacts persos et publicités particulières, attirant l’attention sur la dégénerescence de notre démocratie, et soulignant l’urgence d’une réforme institutionnelle, alors oui, une telle communication pourrait avoir un effet boule de neige tout à fait conséquente, d’ici à 2007.

      Vous mêmes vous pouvez et devez y participer en raison de votre article. Qu’est-ce qui vous en empêche ?


      • sixrepublique (---.---.102.41) 14 septembre 2006 17:26

        voila du contenu pour la 4em force. Ma solution pour rembourser la dettes financiére de la France .

        Je ferai un référendum sur la fermeture des 400 embasades dans le monde, les bases militaire en dehors du territoire de la France ( 17000 hommes à l’extérieux de la France), les casques bleue n’ont jamais empéché les guerres(le Liban),( 100 millions d’euros chaque année pour le droit de la base d’jbouty,) Sur la moitier des bombes nucléaire, arrêté les coopérations militaire, 35,4 milliards d’euros chaque année le prix de la défence,Réduire à 27 milliards,ne plus acheter les énergies 2 fois le prix du marché exemple ;gaz et pétrole d’Algérie . taxe à l’importation des produits revercé pour remboursé la dette.

        Toute forme de Soldes interdites parce que la dette et l’Ecologie commence par là !.

        UTOPIE ;N’oubliez pas que c’est la République qui paye l’école parce que vous même vous ne le pourai PAS !( 15 euros de l’heure à 8 heures de cours pour apprendre à lire et écrir ,20jours = 2400 euros par MOIS,donc je ne voix pas pourquoi une personne qui fait des études doit avoir un salaire plus que les autres.c’est pour cela que je demande le même salaire pour tous, logique ,vous préférez l’anarchie !?

        Les états ont les pouvoirs qu’ils se donnent.

        A quoi Servent vos impôts ?

        Enseignement et Recherche 100,4 milliards d’euros (aulieu de 80).Défense 15,4M Justice 40M, Sécurité 10M, collectivités territoriales 25M, dette et engagements financiers 0M,travail,emploi et Solidarité 25,4M, union Européenne 18M,transports,ville,et logement 36,8M,autres missions 0M,Hopitaux 11,6M Dépenses 282,6M. 

        Recettes 282,6M : tva 125,7M,impôt sur le revenu 57,5M,impôt sur les sociétés 41,5M, taxe intérieure sur les produits pétroliers 19,3M, autres recettes fiscales 13,7M, autres recettes24,9M

        http://blogs.aol.fr/sixrepublique/sixiemeRepublique2007


        • Céline Ertalif Céline Ertalif 14 septembre 2006 23:14

          Le problème de la classe politique nationale, c’est peut être aussi et surtout que le pouvoir lui échappe. La dimension nationale de la politique est en crise, mais les médias ne sont pas encore affectés par cette crise de la dimension nationale.

          Il n’est pas évident que la France ait un grand avenir politique. Ce n’est peut être pas une catastrophe pour les français, mais cela inquiéte les médias franco-parisiens pour leur propre avenir. Ou, en tous cas, ça devrait les inquiéter.


          • (---.---.141.228) 15 septembre 2006 16:11

            pourquoi dites vous « media franco parisiens » vous n’avez pas de journeaux en province, dites plutot parisiens tete de chien ou parisiens tete de veaux c’est mieux


          • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 08:43

            Bon, je vois que certains en sont à leur dépucelage !

            Dites vous bien : une campagne, c’est ca, et ca toujours été comme cela. C’est ca la démocratie. Rien de nouveau sous le soleil.


            • duong (---.---.194.89) 17 septembre 2006 18:33

              c’est pour ça qu’il faut en finir avec la présidentielle !


            • arturh (---.---.119.98) 15 septembre 2006 09:11

              « La « staracadémisation » de la vie politique française, pour reprendre la formule de Marie-George Buffet,... »

              C’est vrai que pour une Marie-George Buffet qui est là grâce à la stalinisation de la politique française, la staracadémisation ça fait peur.


              • (---.---.59.170) 15 septembre 2006 09:34

                Wouarf !

                Trés bon :))


              • Bloggy Bag (---.---.152.115) 15 septembre 2006 11:46

                Le plus marrant, c’est que ce soir la star’ac (celle de tf1) accueille Nolwenn en guest star et a nominé Fafa !

                 smiley


              • (---.---.141.228) 15 septembre 2006 16:18

                et pas commme marie georges marchaix ,quelle scandale !La mode c’est Sego ; c’est pas Buffet et c’est dommage mais c’est comme ça maame Muche ha !la la ! que je vous parle de ma flebite maintenant.


              • duong (---.---.123.107) 15 septembre 2006 11:00

                Nous sommes condamnés !

                Même Montebourg pose dans Gala !

                Lui qui pourfendait les politiques passant dans les émissions de divertissement !

                Ca me terrifie !

                http://www.liberation.fr/opinions/rebonds/204513.FR.php


                • (---.---.141.228) 15 septembre 2006 16:24

                  C’est qui ce monsieur Montebourg qui s’expose dans Gala ? Qui peut m’indiquer ou l’on peut se procurer cette revue ;j’ai hate de m’informer et de faire oeuvre citoyenne.


                • dotmic (---.---.60.151) 15 septembre 2006 14:29

                  Du bla bla et du vent, en 1981 Mitterrand faisait campagne avec Charles Trenet et plein d’autres, à l’époque personne de hurlait à la pipolisation ou je ne sais quoi de la vie politique ! Il n’y a vraiment rien de neuf là dedans en France ... sauf la bêtise de ceux qui veulent nier à tout le monde (artistes inclus) de témoigner de leur engagement au nom de je ne sais quel grand principe qu’ils viennent de s’inventer devant leur clavier ... navrant.


                  • (---.---.141.228) 15 septembre 2006 16:31

                    Merdre alors ! en 81 j’ai vote pour Charles trenet... mais en 2007 sur ,je vote pour ce charmant jeune homme, Qui repond au doux nom de Gyneco, medecin aux hopiteaux de Paris je crois.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès