Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielle : Borloo se dégonfle sous la pression de Sarkozy

Présidentielle : Borloo se dégonfle sous la pression de Sarkozy

Borloo renonce à être candidat à la présidentielle. Après quelques mois de velléités, le président du Parti Radical Valoisien, qui avait repris sa liberté au printemps dernier, en quittant l’UMP, déçu de ne pas avoir été nommé Premier ministre par Sarkozy, a finalement décidé de ne pas y aller.

Parmi plusieurs candidats du centre, il recueillait entre 7 et 10%. Bayrou et Villepin (s’il se présente) devraient naturellement être les bénéficiaires de ce renoncement, qui fait grincer au Parti radical !

"Les temps sont suffisamment troublés pour ne pas ajouter de la confusion à la confusion". Jean-Louis Borloo a décidé de décrocher, dimanche soir, de la course à la présidentielle. Selon lui « la dynamique des centres n’était pas suffisante pour porter une candidature (…) au second tour de la présidentielle ».

Bien entendu, dès l’annonce faite hier sur TF1, l’équipe de racoleurs (euses) ump s’est mise en action. Durement critiqué, il y a six mois, par Nathalie Kosciusko-Morizet (ministre de l’Ecologie), celle-ci avait, hypocritement, les yeux de Chimène pour son ancien ministre de tutelle avec qui, pourtant, les rapports n’ont jamais été simples.

Le Nouveau Centre se déchire

Bruno Le Maire, responsable de l’élaboration du programme sarkozien 2012-2017, avait presque des trémolos de sincérité dans la voix pour appeler Villepin à rejoindre la majorité, tandis que Borloo était mielleusement invité à apporter sa contribution, à la condition toutefois qu’il précise le contenu de ses idées sociales (l'extrême-droite sarkozienne, c'est pas Mélenchon, faut quand même pas rêver).

Au Nouveau Centre en revanche, c'est la cacophonie. Si Maurice Leroy, le ministre de la ville, s’est lui aussi réjoui de la nouvelle, il a, par contre, sévèrement taclé son ami et président du parti, Hervé Morin. Déçu (comme Borloo) d’avoir perdu le portefeuille de la Défense, il s’est dit plus déterminé que jamais à entrer dans la bataille de la présidentielle. Cà promet quelques palabres entre hobereaux !

Rama Yade, l’opportuniste, qui avait tourné casaque et misé sur le cheval Borloo, va devoir prestement changer de monture, si elle veut rester sous les feux de la rampe. Reviendra-t-elle dans le giron de son mentor Sarkozy ? L’ambitieuse arriviste n’est pas à une volte-face près pour parvenir à ses fins.

Bayrou bénéficiaire du renoncement de Borloo

Qui de Bayrou ou de Villepin sera le principal bénéficiaire du renoncement de Borloo ? Les intentions de vote des trois additionnées se situent entre 17 et 22%. Bayrou et Borloo enregistrent jusque-là des scores comparables, entre 6 et 9% pour le Béarnais et 7 à 10% pour l’ancien maire de Valenciennes. Villepin n’enregistrant, jusque-là, probablement à cause de l’affaire Clearstream à propos de laquelle, la cour d’appel de Paris vient de le blanchir définitivement, que 2 à 5%.

Si la candidature du président du Modem paraît indubitable, celle de Villepin reste pour l'instant incertaine. Le positionnement clair de Bayrou attirera sans doute plus naturellement à lui les électeurs qui accordaient leur confiance au président du parti radical. Un parti ébranlé par la nouvelle, qui pourrait tenir dans la foulée une assemblée générale extraordinaire. Certains, se sentant trahis par leur chef de file, exigent à présent sa démission.

Cette nouvelle, pour médiatique qu’elle soit, n'a cependant rien d’étonnant. Les considérations personnelles ont probablement pesé dans la décision de Jean-Louis Borloo.

Ministre d’Etat de Sarkozy : un bilan difficile à assumer

Connaissant parfaitement la rancœur et la hargne de l’agité de l’Elysée, Borloo, ancien avocat de Tapie, a estimé plus sage de rester en retrait, sans doute pour éviter de tomber dans le maelstrom des affaires. La rumeur est une des armes privilégiées de certains partis politiques. Borloo le sait qui a eu à subir les quolibets incessants à propos d’une prétendue propension à la boisson.

Les considérations politiques ont évidemment pesé dans la balance. Difficile pour cet homme, à la fibre pourtant humaniste, qui a collaboré durant près de quatre ans, comme ministre d’Etat (Economie puis Ecologie, Développement et Aménagement Durable) avec Sarkozy, d’assumer le bilan désastreux de sa politique de déstructuration massive du tissu social et économique du pays. Ce qui n’est pas le cas de Bayrou !

Jean-Louis Borloo a, en outre, fait les frais de la multiplication des candidats à la marge de Sarkozy. Du coup, avec seulement 7 à 10% d’intentions de vote, sa candidature n’a pas réussi à décoller ! Insuffisant pour atteindre le second tour.

Suffisant pour prétendre agglomérer les « centres », afin de faire renaître l’UDF de ses cendres, dans l’hypothèse d’une explosion de l’ump, ! C’est ce que lui reprochent ses amis, qui se sentent aujourd’hui trahis, lesquels, en coulisse, ne croient plus en une victoire de Sarkozy.

Sarkozy fébrile, Alain Juppé prêt à y aller

En renonçant, dans un contexte d’affaires explosif, avec un président dangereusement incontrôlable, Borloo a, aussi, sans doute préféré ne pas prendre le risque d’atteindre les limites d’un engagement, qui se serait soldé par un échec politique doublé d’une descente aux enfers personnelle !

Une chose paraît évidente, cette annonce révèle la fébrilité de l’Elysée, qui n’a eu de cesse, depuis des mois, de faire pression sur Borloo, pour qu’il ne soit plus une épine dans le pied du timonier sur talonnettes. Manifestement l’intimidation s’est avérée payante !

Sarkozy en tirera-t-il profit ? C'est bien entendu ce qu'il espère. Rien n’est moins sûr ! En plein séisme du sarkogate, devant faire face à une fronde des parlementaires de province, après la cuisante défaite des sénatoriales, sa cote d’impopularité demeure obstinément haute. D’aucuns à l’UMP verraient d’un bon œil un autre candidat à sa place, pour au moins sauver les meubles.

Alain Juppé est manifestement l’homme du plan B. Il n’en a pas fait mystère sur France 2 !

Verdi Lundi 3 octobre 2011


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Jean Eymard-Descons 4 octobre 2011 09:49
    Amis turfistes, bienvenus au PMU !

    La course est encore longue, tous les bourrins ne sont pas encore connus, le suspens promet d’être haletant...

    J’espère bien avoir votre avis tous les jours !

    Kalki : à toi de jouer !!!


    • Gabriel Gabriel 4 octobre 2011 10:07

      Cher Jean Eymard Descons, vous me semblez blasé. Seriez vous à ce point désespéré que vous ne crussiez plus en nos hommes politiques poussés par l’altruisme, l’abnégation et l’honneur ? Tsss tsss, vous voilà bien peu reconnaissant envers ces êtres exceptionnels qui poussent le sacrifice en faisant don de leur personne afin de servir la nation et indiquer le chemin de la modernité, de la croissance et du bien être à nos autres les simples d’esprit. HAARRRGGG, putain ça fait du bien !!!! 


    • BABAYAYA BABAYAYA 4 octobre 2011 10:40

      @ Gabriel, dis mon chef, ton clavier n’a pas fumé après que tu aies écrit tout ça ???

      moi le mien ne supporterai pas la moitié de ce que tu as écrit....
      mouarf !!!

      bonne journée !

    • Jean Eymard-Descons 4 octobre 2011 11:02

      Gabriel, tout le monde devrait saluer votre sens du sacrifice...


    • Ariane Walter Ariane Walter 4 octobre 2011 12:50

      JED-Tall,

      « Kalki, à toi de jouer » ! MDR !!!!!!


    • Jean Eymard-Descons 4 octobre 2011 13:32

      Ariane,

      Ma présence en ces lieux n’a d’autre finalité :

      apporter quelques grammes d’humour dans une agora de brutes...


    • Ariane Walter Ariane Walter 5 octobre 2011 09:54

      Occupation quasiment philosophique. Notre Diogène !


    • Taverne Taverne 4 octobre 2011 10:47

      Le retrait de Borloo n’empêchera pas Waterloo...

      Ce n’est plus un retrait qu’il faut à Sarlozy, c’est sonner la retraite ! Il est en train de faire gagner la gauche ce con-là, et pas la meilleure des gauches. Loin de là. Voilà le résultat de sa politique injuste et arrogante !


      • Vipère Vipère 4 octobre 2011 12:08

        Bonjour à tous

        Jean Louis Borloo s’est dégonglé comme une baudruche !

        Abrogé aussi, les permis et l’exploitation des gaz de chiste à Total et Consorts, signés sous son mandat !

        Le glas de l’oubli a sonné !!!


         





        • goc goc 4 octobre 2011 12:23

          non, pas tous les permis, seulement 3 parmi 64

           à priori seul la fragmentation serait interdite, mais rien n ’empêche les sociétés de nous pondre un système identique voir pire, mais dont le nom « scientifique » aurait été changé


        • goc goc 4 octobre 2011 12:19

          @ l’auteur
          Sarkozy en tirera-t-il profit ?

          il apparait clairement que le nain joue sur la division de la gauche (PS-EELV-Front_de_gauche) pour empêcher le candidat du PS d’etre au second tour, ce qui lui ouvre la voie royale a sa re-élection face au FN. Toutefois son calcul pourrait bien etre simpliste, car d’une part, rien ne dit que ce sera le FN, on pourrait bine avoir Bayrou. Et même face au FN, s’il est assuré de la victoire, il se retrouvera obligatoirement avec une majorité parlementaire de gauche. Je vois mal les français obligé de voter à reculons, pousser le masochisme jusqu’à lui donner une majorité ump


          • Ariane Walter Ariane Walter 4 octobre 2011 12:58

            Cher verdi,

            A cette heure, 67% des « lecteurs » ne sont pas d’accord ! Alors que tous les commentaires sont positifs !
            Ils sont vraiment paresseux les ennemis ! Ils se contentent de moinsser en vitesse puis retournent à leur bricolage !

            Ce qui est écoeurant dans cette politique, ce sont les manœuvres qui sont tellement visibles. Ainsi Montebourg pour coller à Hollande qui défend des positions opposées avec pour argument, de la part de Montebourg, qu’il est en train de faire changer Hollande !!!
            Comme tu le dis dans ton article il y a deux ambitieux qui doivent en crever : Morin et Yade !
            Très drôle tout ça !

            Pendant ce temps, les indignés New-Yorkais prévoient une grande manif pour mercredi et Soros les soutient ! (je pense que bientôt Obama va aussi les encourager !

            Ah ! Ils n’ont pas honte !
            Merci, en tout cas, de ce bon moment de lucidité !
            Magouille-land nous voici mais dans la hâte de la campagne, on n’a pas trop le temps de raffiner les faux-semblants !


            • Ariane Walter Ariane Walter 4 octobre 2011 13:50

              Christian,

              Bon. Admettons que l’on puisse être pour Borloo et sarkozy et que l’on moinsse.
              Mais l’article de verdi parle surtout des manœuvres politiciennes. Et il y en a de tous les côtés, non ?
              Quant à critiquer Avox, c’est quand même un des rares medias à donner la parole à tous les courants de pensée même si cela fait raler , à tour de rôle, les uns et les autres ! Bien à vous.


            • Verdi Verdi 4 octobre 2011 14:15

              Chère Ariane,

              Georges Soros avec les indignés à New-York, çà ne me surprend qu’à moitié, je trouve çà plutôt réjouissant !

              S’agissant de mon « modeste » papier, je constate effectivement (ce que j’ai remarqué depuis un certain temps d’ailleurs), l’absence de commentaires de mes « ennemis » ! Probablement l’usure d’affronter quelqu’un qui répugne à répondre à la provocation gratuite et aux insultes des fanatiques centurions du sarkozysme.

              D’autres, aigris, s’en prennent injustement à ceux dont la plume intéresse les lecteurs. Est-ce la faute d’Ariane Walter, pour ne citer qu’elle, si les lecteurs d’Agoravox lui reconnaissent un talent fou ? Ecrire pour être lu, n’est-ce pas, en dehors de toute considération égotique, le plus satisfaisant ! 

              Beaucoup écrivent pour eux, pour se rassurer, et oublient cette règle de base. A eux de méditer sur leur « insuccès », relatif ou passager, sur Agoravox, qui reste un des sites les plus ouverts sur le net ! 

              Merci Ariane.

              A bientôt


            • zadig 4 octobre 2011 20:05

              A Verdi,
               Navis

              Ne ne suis pas auteur,

              J’ai remarqué depuis un certain temps que certains auteurs étaient plus égaux
               que les autres.
              En outre j’ai remarqué l’arrivée des lobbystes.
               (Certains étaient vraiment rigolos, par exemple l’homme aux dents blanches)
              .La solidarité (vacherie quelquefois ! ) entre les auteurs est aussi à remarquer.

              Mais ce qui m’intéresse surtout est de comprendre la motivation profonde
              des auteurs.
              Là je fais des découvertes intéressantes : mais chut ;c’est in petto

              Un moment je pensais faire un article de synthèse sur le sujet.
               Sans citer de nom bien sur.
              Mais l’article aurait été refusé c’est évident.

              En attendant je teste certains auteurs ; banderilles,cajoleries,ironie, etc
              Bref , je m’amuse. (mais quelquefois je suis sérieux )

              Néanmoins, je respecte la plupart des auteurs car j’ai compris que c’était
              un investissement sérieux (en fait tâcheron bénévole)

              J’ai un doute affreux, je suis peu être un lutin (troll !)


              Cordialement

              PS : A Navis vous ressemblez à mon fils ainé d’une façon extraordinaire.
               Je m’interroge avec vos lunettes !


            • Ariane Walter Ariane Walter 5 octobre 2011 09:57

              Verdi,

              Bon. Là je suis toute rouge comme si j’avais pris un méga coup de soleil sur la figure !
              Merci, monsieur Verdi de faire de moi une héroïne d’opéra !


            • Verdi Verdi 5 octobre 2011 10:59

              Chère Ariane,

              Teint hâlé par le fard piqué... Esclave de la plume... Princesse d’Agora...

              Je vous verrais bien en Aïda !

              Je persiste et je signe, vous avez du talent, cela va sans dire, mais cela va encore mieux en le disant (Talleyrand).

               

              Bien à vous !


            • Antoine 5 octobre 2011 12:07

               Magie du hasard, mon deuxième prénom est Ramadès et j’ai une plume...


            • Antoine 5 octobre 2011 12:11

              Flûte, mon acte de naissance indique Radamès ouf !


            • zadig 4 octobre 2011 13:12

              Bonjour,

              Depuis toujours je n’aime pas les centristes (et assimilés)
              Pour moi un candidat est surtout marqué par ses soutiens et son financement.
              Votre article me dépasse, je me dépolitise de plus en plus.
              Je voterai oui, mon bulletin virtuel est ma main.

              Salutations


              • zadig 4 octobre 2011 13:29

                A l’auteur,

                Une bonne nouvelle, d’après le pape les anges existent.
                Plus fort encore chacun de nous dispose de cet accessoire.

                Mais problème !! un ou une ?
                Moi je veux une, d’ailleurs j’ai choisi et elle traine dans les parages.

                Un petit problème, je suis désormais adepte des rites sataniques.
                Elle devra donc se convertir au succubisme (hum ! )

                Mes excuses pour cette petite digression.
                Mais je viens de réaliser que ce courant de pensée n’est pas représenté
                parmi les candidats potentiels.

                Cordialement


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 octobre 2011 16:59

                  Je crois que l’Elysée s’est encore prématurément réjoui.

                  Selon L’IFOP, « les 7% d’intentions de vote attribués à Jean-Louis Borloo au premier tour de la présidentielle sont redistribués en défaveur de Nicolas Sarkozy. 2% pour François Bayrou, 2% pour François Hollande, 1% pour Marine Lepen, 1% pour Eva Joly et... 1% pour Nicolas Sarkozy. »

                   smiley


                  • Verdi Verdi 4 octobre 2011 17:31

                    Bonsoir Peachy,

                    J’ajoute, « une fois encore » et ce n’est pas fini. Sa seule issue, comme l’a écrit Fergus, une division de gauche. Comme on dit, çà commence à sentir le roussi en Sarkozie !

                     


                  • Fergus Fergus 4 octobre 2011 18:00

                    Bonjour, Verdi.

                    La désertion du piteux Borloo, traître à tous ceux qu’il a entraînés dans cette lamentable aventure et abandonnés sans un mot d’avertissement, servira surtout les intérêts de Bayrou. Le Béarnais devrait s’en trouver boosté, et cela d’autant plus que Villepin, fragilisé par les mallettes de la Françafrique et par un manque cruel d’appareil, n’ira probablement pas.

                    On dit, ici et là, que Sarkozy se réjouit du renoncement de Borloo. Il a bien tort car la majorité des électeurs potentiels du Vaenciennois vont aller chez Bayrou et par conséquent soutenir un discours politique très agressif contrre le pouvoir en place. Difficile dans ce cas d’espérer pour Sakozy qu’ils rentrent au bercail lors du 2e tour.

                    Cordiales salutations.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès