Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielle : la grande manipulation sondagière

Présidentielle : la grande manipulation sondagière

C'est le drame pour certains, l'espoir qui renaît pour d'autres. Nicolas Sarkozy aurait réussi le tour de force de recoller à la roue de François Hollande, n'étant plus distancé que d'un point dans les intentions de vote du premier tour. Chute, effondrement, déculottée, les adjectifs se succèdent dans les médias pour qualifier la situation de François Hollande. Pourtant, les mêmes enquêtes d'opinion prédisent toujours une large victoire du candidat socialiste avec 58% des intentions devote.

Les prédictions de Romain Pigenel sur son blog Variae prennent corps. Coûte que coûte les communicants de l'Elysée relayés sans plus d'esprit critique par des médias moutonniers tentent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Plus prosaïquement, de nous faire croire à une version moderne de la fable du lièvre et de la tortue avec un Nicolas Sarkozy parti de loin qui coiffe sur le poteau un François Hollande trop sûr de son avance.

C'est de bonne guerre. Ce nouvel exemple de storytelling est basé sur le vieux ressort des discours performatifs du Président : affirmer des choses pour leur donner un caractère de prophétie auto-réalisatrice. Sous le vernis de la modernité, il ne s'agit que d'un bon vieux recours à la méthode Coué pour effacer le doute de la majorité présidentielle dans son champion naturel et les risques de voir émerger un recours à l'échec programmé de Sarkozy en 2012.

Cette vieille figure de style très Mitterrandienne qui vise à d'abord rassembler son camp présente néanmoins l'inconvénient de resserrer, dans un réflexe grégaire, les rangs autour de François Hollande. C'est le paradoxe de la situation actuelle et de la mise en scène de l'effritement présenté comme inéluctable de l'électorat du candidat socialiste.

Le choix stratégique pour le député de Corrèze n'est pas simple. Convient-il de faire le service minimum et de gérer son avance ou à l'inverse de prendre le risque de se découvrir dans une campagne dynamique marquée par des propositions audacieuses qu'il faudra défendre le couteau entre les dents ? Nous devrions être fixé en janvier. D'ici là, fêtes étant, ce devrait être, sans présager d'un Waterloo, être morne plaine.

Le Hollande-bashing peut bien battre son plein, la panique attendra. Le PS n'est pas encore le Titanic. On est loin de voir les courbes de tendance se croiser et s'inverser. Factuellement Nicolas Sarkozy est à ce jour au fond du trou, crédité au second tour des présidentielles de 42% des intentions de vote contre 58% à François Hollande.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Pyrathome Pyrathome 21 novembre 2011 18:31

    Tu n’as rien à lui envier.....


  • Fergus Fergus 21 novembre 2011 13:02

    Bonjour, Henry.

    Il est vrai que l’on assiste actuellement à un grand effort de propagande relayé par la plupart des grands médias.

    La vérité, comme vous le soulignez, est que Sarkozy reste au fond du trou. Certes il a bénéficié d’un rebond en termes de popularité, mais dans sa propre famille électorale. Car le rejet reste pratiquement inchangé, et si Hollande subit une baisse, il la doit essentiellement à une hausse antérieure déraisonnabel.

    A cet éard, le sondage LH2 dont on parle et dont se gargarisent certains journalistes avec une baisse de 9 points de Hollande en intentions de vote au 1er tour, est signifactif : qui a pu croire le mois dernier que Hollande était à 39 % ? LH2 était d’ailleurs le seul à afficher ce chiffres, les autres instituts plafonnant à 34 %. On assiste donc à un rééquilibrage qui ne remet pas en cause la stratégie du candidat socialiste. Celui-ci devra pourtant resserrer les boulons.


    • Taverne Taverne 21 novembre 2011 15:30

      Salut Fergus.

      « Si Hollande subit une baisse, il la doit essentiellement à une hausse antérieure déraisonnable ». Je ne suis pas d’accord, il en est aussi responsable : sa vacuité après les Primaires ont montré aux électeurs le visage d’un candidat bien en-dessous de l’image qu’il donnait aux Primaires.


    • Fergus Fergus 21 novembre 2011 17:20

      Bonjour, Taverne.

      Oui, sans doute aussi, mais je crois vraiment qu’il a bénéficié au moment de la primaire socialiste d’un engouement surévalué, et notamment dans ce sondage LH2.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 novembre 2011 22:48

      Le « sondage » en question est surtout une vaste blague. Il s’agit en réalité d’un quizz, d’un jeu, commandé à Yahoo par un « mystérieux et prestigieux client » qui consiste à appeler des internautes de passage à voter, en cliquant, pour tel ou tel candidat. Il y est par exemple possible d’inviter ses amis à y participer via des appels sur Facebook et Twitter ou sur SMS, ce que n’ont pas manqué de faire - massivement - l’UMP et les jeunes impopulaires. Manque de pot pour Sarkozy, malgré ses efforts, les résultats restent dramatiquement écrasants et inchangés.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 novembre 2011 22:55

      Le rôle de LH2, véritable institut, consistant à « synthétiser » et à officialiser les résultats avec une marge d’erreur de 3%. Ce qui nous renvoie au seul sondage récent fiable* donnant Hollande avec un minimum de 62% au second tour (contre 58% chez les fantaisistes de Yahoo). Dans tous les cas, l’affreux nabot se prend une branlée.

      *Effectué avant l’annonce du plan de rigueur.


    • LE CHAT LE CHAT 21 novembre 2011 13:44

      je pense comme Fergus qu’il a jamais pu chuter de 9% , vu qu’il est inimaginable qu’un tel flan puisse récolter autant de voix !

      il seront l’un et l’autre plus près de 20 % de voix que de 30 ...


      • Taverne Taverne 21 novembre 2011 15:31

        Un flan, ça s’affaisse très vite...


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 novembre 2011 22:57

        Un peu comme les intentions de vote de Bayrou.


      • alphapolaris alphapolaris 21 novembre 2011 14:06

        Le bourrage de crâne a commencé, à défaut de pouvoir bourrer les urnes.

        Entre le précédent sondage OpinionWay dont les accointances avec l’Élysée en ligne directe avec le Figaro ne seront jamais jugées et qui a collecté des opinions dans un timing millimétré, juste après le show Obama/sarkozy mais juste avant l’annonce de la rigueur, et celui-ci, qui fait monter Sarkozy sans trop qu’on sache pourquoi, je pense que la preuve est faite qu’on tente de nous manipuler.

        Ces sondages sont un poison démocratique : ils ont le goût et l’odeur d’un vote, puisqu’ils sont supposés refléter l’opinion du plus grand nombre, mais n’apportent aucunement les garanties et contrôles d’un véritable vote démocratique. On ne devrait pas tolérer que des entreprises privées, proches du pouvoir, utilisant des méthodes opaques et sous couvert de calculs pseudo-scientifique se substituent à un vote démocratique. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : pourquoi aller voter alors que le résultat est connu d’avance ? Ils ne mesurent pas l’opinion : ils la font. Pire : ils stérilisent le débat politique en le déplaçant uniquement sur la personne.

        Pour ces raisons, je suis pour l’extension du secret du vote pratiqué dans l’isoloir. Il devrait être érigé en principe républicain de ne pas donner son intention de vote en vue de statistiques sondagières.


        • Blutgeld Blutgeld 21 novembre 2011 14:09

          Bonjour Henry.

          La fiabilité magique et légendaire des instituts de sondage a encore frappé. 
          Le petit timonier Sarkozy a la mainmise sur ces derniers : 
          BVA & CSA = V. Bolloré, TNS Sofres = M. Sorrell, Ipsos = D. Truchot & JM. Lech, Ipsos = Medef, OpinionWay = H. Cazenave ... 
          Sarkozy qui bat la campagne aux frais de la République, sans l’embarras d’un programme, avec mainmise sur les médias et les instituts de sondage, devrait faire nettement mieux. 
          Ce sondage sur mesure suffira-t-il pour l’encourager à se présenter ? A mon avis, il part de beaucoup trop loin pour espérer décrocher la timbale ... Mais prudence, l’animal sera dangereux jusqu’au terme de son infâme législature. 
          Bien cordialement. 

          • JULIETTE 22 novembre 2011 19:00

            BVA=Bolloré ? Première nouvelle... Bolloré n’a pas un centime dans cette boîte. Renseignez-vous Blutgeld plutôt que de répéter les stupidités du net sans vérifier... ça fragilise la validité de la démonstration.


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 novembre 2011 15:09

            La manipulation fait partie du leurre démocratique, c’est même grâce à la manipulation et à la propagande que le leurre démocratique tient encore !

            Les populations sont travaillées durant des mois et des années pour être amenées à voter pour « leur candidat » !

            Plus une société est évoluée et plus elle est simple à manipuler, la consommation reste le seul lien entre le pouvoir qui la prodigue et le peuple qui la réclame !

            La mondialisation et le pouvoir de l’argent qui a mis en porte-à-faux les États et les gouvernements ont fait qu’aujourd’hui les nations tournent à vide et aucune ne peut concrétiser ses objectifs !

            L’échappatoire « européenne » n’est d’aucun secours pour la France. Ce « projet » non validé par la conscience humaine est synonyme d’échec, il ne peut se réaliser contre le refus des millions de citoyens européens qui ne croient plus aux utopies ...

            La Maison du Sondage, comme à ses habitudes, peut toujours fabriquer ses chiffres et même ses présidents, Sarkozy ou Hollande, c’est du pareil au même : SEUL LE FRONT NATIONAL FERA LA DIFFÉRENCE ET SERA LE RÉGIME LÉGITIME QUI RECONSTRUIRA LA NATION FRANÇAISE !

            Les Français le savent mais n’ont pas le courage de se libérer !

            Mohammed MADJOUR.


            • lebreton 21 novembre 2011 23:28

              @mohamed

              Parce que vous penser que les allemands qui ont permis a hitler de prendre le pouvoir etaient des gens évolués ,hum je pense plutot que le peuple avait faim ,et qu’il a cedé aux sirenes des nazis,comme quelques petits bourges et bourgeoises de merde français ce gargarisent de la propagande de tous les vereux de la sarkozie avec son chef ,un exemple d’honnete sans nul doute le reveil risque d’etre difficile ,mais si les temps ont changés ,c’est aussi valable pour le peuple qui ne s’y fera peut etre plus prendre ,du moins je le souhaite ! 


            • Gérard Menvussa 23 novembre 2011 11:05
              Mais oui, la soupe habituelle : « UMP et PS tous pareils, gna gna gna, pas comme le FN. »

              Marrant ça, comme si le FN n’avait aucun bilan dans ce pays. Pourtant si on cherche bien...

            • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 21 novembre 2011 15:21

              On se demande aussi comment un morceau de fromage aussi impuissant que ce Hollande a pu être choisi par les socialistes. Ils n’avaient rien de mieux, de plus intelligent, de plus courageux, de plus excitant à nous proposer ? C’est vraiment le roi des veaux, cette tarte au flan, ce mari de sa femme débile, ce tas de rien sans couille !  smiley


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 21 novembre 2011 20:43

                En même temps, il faut se dire que ces cons de français ont élu le sinistre roquet actuel qui leur sert de président. Un roquet ou un fromage, super le choix !


              • soubise 21 novembre 2011 17:23

                J’imagine notre sauveur universel le matin prenant les commentaires de ces instituts de sondages.
                Miroir mon beau miroir qui est en avance ce matin...


                • posteriori 21 novembre 2011 18:45

                  J’imagine la tête du maitre sondeur qui, la veille, reçoit un coup de fil de notre sauveur universel pour se faire imposer les resultats du lendemain. Sérieux nico, on va perdre notre crédibilité là...


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 novembre 2011 23:01

                  J’imagine la gueule de l’affreux Sarkozy quand il a appris aujourd’hui qu’il pouvait se mettre son triple A dans le cul : « Moody’s avertit d’une future dégradation de la France »


                • TOHT 21 novembre 2011 19:51

                  Bonjour,

                  Le problème c’est pas Hollande, il est certainement très correct. Le problème c’est le PS, il l’ont flingué regarde sa proposition de février et celle d’aujourd’hui. Désolé mais le projet de société du PS fait peur, qu’en à choisir je préfère garder l’affabulateur sauf si il revient sur le projet sociétal ce qui m’étonnerai après avoir perdu avec les verts la descente post-négo ne fait que commencer. Imagine aujourd’hui il a baissé son froc, vendu ses idées regarde la troupe autour de lui que reste t il pour demain, il n’a pas été assez ferme. Le bonhomme jovial, mais son problème c’est un homme de synthèse donc creux, prêt à se faire enfumer et ils en profitent allégrement. Le problème c’est le PS


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 novembre 2011 23:02

                    Le problème de la France c’est d’abord Sarkozy.


                  • lebreton 21 novembre 2011 23:31

                    Le probleme qui se dessine pour la droite c’est sarkosi ,et la bande !!!!!!!!!!!!!!!!!


                  • TOHT 22 novembre 2011 10:49

                    @Peachy : je ne suis pas Sarkolatre loin de là, je pense même que tout postulant est légitime dans son message propre à la candidature. Que le coup des 500 signatures n’est pas une bonne réponse à la démocratie. Mais soyons lucide, je parle de carrure, de forte personnalité, je parle de programme politique, d’une proposition pour les 20 ans qui viennent. Et je regarde les propositions, les argumentations sur quelques mois. Hollande s’est vendu, c’est un fait, qu’il y ait négociation (pas seulement les verts mais les autre lobbies), quoi de plus normal, sauf que se coucher pour faire « in » ce n’est pas ce que j’attends d’un homme politique surtout pour être au plus haute fonction. J’aurai préféré un(e) autre candidat (plutôt parti politique), mais le fonctionnement politique francais est le bi-partisme PS vs UMP. Si tu regardes bien même objectif l’un comme l’autre on annhile les partis opposants, les hommes/femmes divergeants. Que reste t il, la proposition et la propal du PS montre le peu maturité de ses organes internes pensantes. , regarde la proposition dans son ensemble, ensuite dans le détail et je dis que si c’est cela leur proposition pour 2012 ca craint.


                  • mahatma mahatma 21 novembre 2011 23:44

                    Révons 2 min

                    création d’une association juste pour « l’occasion »,
                    lancement d’un appel aux dons pour une opération sondage d’initiative populaire,
                    embauche de 2 ou 3 notaires respectables pour valider le sondage,
                    puis lancement dans plusieurs grandes villes d’un sondage sur les personnalités politiques,
                    puis publications dans la presse et sur internet des résultats par les notaires ...

                    Cela pourrait mettre fin aux jours de quelques chimères ...


                    • PtitLudo PtitLudo 22 novembre 2011 09:13

                      Le PS ne passera pas le premier tour de toute façon, alors que pour l’UMP la voie est bien dégagée maintenant que Borloo, Villepin sont hors course, ne reste que Morin crédité de 0% dans les sondages !

                      Alors ça ne sert à rien de se faire des noeuds au cerveau, on aura un Sarkozy vs Le Pen.

                      A moins que le PS comprenne une fois pour toute que ce n’est pas en poursuivant une politique qui a fait preuve de ses echecs dans les grandes largeurs qu’il pourra passer.

                      Les primaires avaient donné un espoir avec Arnaud Montebourg, on rêvait même d’une convergence PS-Front de Gauche sur un programme commun de lutte contre ce capitalisme fou, mais ça y est, tout cela est tombé aux oubliettes et on retombe dans la tambouille électorale PS-EELV ...

                      D’un autre côté je me dis que c’est une bonne chose que la gauche (car PS est assimilé à gauche) ne participe pas à la parodie de démocratie que l’on observe actuellement (cf Grèce, Italie, ...).


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 novembre 2011 10:43

                        @Peachy Carnehan (xxx.xxx.xxx.180) 21 novembre 23:02 

                        « Le problème de la France c’est d’abord Sarkozy. »

                        Quand un seul individu élu « normalement »pose problème à un peuple de 65 millions de êtes, là IL Y’A PROBLÈME !

                        La France à un problème avec son leurre démocratique et avec sa chansonnette des droits de l’homo !

                        Mohammed MADJOUR.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès