Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielle : Une entente entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy (...)

Présidentielle : Une entente entre Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy ?

Le doute planait déjà sur l’étrange non-présence de Dominique de Villepin au second tour de l’élection présidentielle. D’après ses dires, l’ancien Premier ministre ne serait pas parvenu à réunir ses 500 signatures de maires. Difficile à croire… et les doutes se sont bien vite confirmés avec les récentes révélations du Canard Enchaîné.

Depuis 1995, quand Nicolas Sarkozy soutenait Balladur et Dominique de Villepen penchait pour Jacques Chirac, les deux hommes ont toujours eu des relations tendues, bien vite transformées en guerre ouverte avec l’affaire Clearstream. Alors qu’ils ne s’étaient plus rencontrés depuis 2 ans, ces derniers se sont rencontrés à deux reprises en février puis en mars dans le cadre du sommet du G20.

Après l’été, leurs rencontres se sont encore intensifiées, de petits déjeuners en consultation à propos de la politique étrangère. À ce stade, une candidature de Dominique de Villepin à l’élection présidentielle de 2012 pouvait paraitre de plus en plus improbable, des arrangements ayant pu avoir lieu lors de ces réceptions multiples. Ainsi, tout le monde s’attendait plus au moins à ce que l’ancien premier ministre se retire au profit de Nicolas Sarkozy.

Mais dimanche soir, au journal de 20h, surprise ! Face à Claire Chazal, Dominique de Villepin a surpris tout le petit monde médiatico-politique en annonçant sa candidature. Finalement, il n’est pas si soumis que cela le grand Dominique, était-on en droit de se dire. Pas si sûr….

Un arrangement pour le premier tour ?

En effet, il aura suffit d’attendre le mois de mars pour constater que l’homme du « non » à la guerre en Irak n’était pas parvenu à récolter ses 500 parrainages. Étrange… Surtout lorsque l’on sait que des candidats bien plus « petits » que lui seront présents au premier tour. Nicolas Dupont-Aignan, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou… Ainsi le jadis très populaire – et toujours très médiatique – Dominique de Villepin n’aurait pas réussi, avec l’aide de son parti République Solidaire, à convaincre 500 élus, mais seulement 460, selon ses propres dires.

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour se rendre compte de cette fumisterie. Selon le Canard Enchaîné du 21 mars, le candidat Villepin en avait recueilli bien assez. 600 pour être exact. Mais alors pourquoi ? Pourquoi l’ancien Premier ministre se serait-il ainsi retiré ? Ici on évoque la peur d’un échec humiliant au premier tour, là on parle d’un manque de financement. Mais les raisons pourraient être bien plus sournoises…

Comme précisé plus haut, de fréquentes rencontres ont suivi la guerre ouverte entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin. Ce dernier s’était d’ailleurs fait bien plus discret à l’égard du Président de République. Les attaques personnelles et politiques furent bien moins nombreuses. D’où la grande surprise qu’a représenté cette candidature dissidente.

De là à penser que des accords et arrangements ont pu avoir lieu entre le Président-candidat et son ancien Premier ministre, il n’y a qu’un pas. Un pas que beaucoup ont hésité à franchir. Mais devant toutes ces étrangetés, l’on est en droit de se poser des questions – qui trouveront certainement leurs réponses au lendemain de l’élection présidentielle…

 

Christopher Lings ( Le bréviaire des patriotes )


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 28 mars 2012 15:05

    « Le doute planait déjà sur l’étrange non-présence de Dominique de Villepin au PREMIER tour de l’élection présidentielle. »


    « Depuis 1995, quand Nicolas Sarkozy soutenait Balladur et Dominique de VILLEPIN » et non Villepen 

    Hormis ces quelques fautes , oui cela est bien étrange , car la maxime diviser pour mieux régner prend son contre sens en regrouper pour mieux rempiler.

    que des candidats comme Cheminade , Poutou , Dupont Aignan ait eu lors 500 signatures alors qu’un ancien premier ministre ne puisse pas les avoir est plus qu’étrange....
    De même que le rabibochage Boorlo , Sarko , le petard mouillé de Boutin , beaucoup de candidature à droite puis on se retrouve avec Sarko et Lepen à droite au premier tour.
    Il ne pouvait pas oter les voix du FN par la non présence de Marine sinon elle aurait fait exploser le paysage politique alors que les autres sont de gentils petits toutous.
    Au mieux le FN est au deuxième tour avec sarko et c’est la reconduction assuré pour 5 ans sinon en frontal avec la gauche , le nabot espère récupérer les voix du fn 

    Philippe
     


    • Patrick Samba Patrick Samba 29 mars 2012 14:35

      Bonjour,

      tss, tss...en fait dans l’esprit de l’auteur peut-être n’y avait-il pas d’erreur. Pour lui quelque part il s’agissait bien de Villepen. Je décompose : lui aussi un Vil Le Pen !

      Il a suffit pour cela à l’auteur d’avoir lu Patrick de Saint-Exupéry - Wikipédia , l’un des fondateurs de l’excellente revue XXI (pour 21ème siècle).
      Puis de s’être souvenu du voyage de Sarkozy au Rwanda en février 2010.... 


    • jaja jaja 28 mars 2012 15:10

      Qui peut croire que De Villepin n’a pu avoir ces 500 signatures ?


      • xray 28 mars 2012 16:03


        SARKOZY sert le capital de la Dette publique. 
        Il est l’instrument de l’axe CIA-VATICAN. 
        Il n’a pas de compte à rendre aux Français. 

        Sarkozy sera réélu. Les US ont besoin de lui pour porter la guerre en Syrie et en Iran. 

        Le Grand Guignol politique (L’Europe des curés) 
        http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

        Le capital de la Dette publique 

        La Taxe Tobin  (Le face à face de l’économie active et des marchés boursiers) 



        • dawei dawei 28 mars 2012 18:21

          la guerre sera d’abord civile avant qu’il ne puisse le faire en Syrie ou en Iran


        • volpa volpa 28 mars 2012 20:06

          Le croc de boucher s’est émoussé.


          • cathy30 cathy30 29 mars 2012 10:47

            Oui effectivement attendons.
            Pourtant le mot d’ordre aux maires était pas de signature pour de Villepin.
            Sa femme l’a plaqué pour son retour en politique. Ses affaires en justice peuvent ressortir à tout moment, Chirac n’est plus là pour un soutien, alors qui sait ?
            Est-ce que le jeu en vaut la chandelle, je ne pense pas.


            • morice morice 29 mars 2012 12:41

              découvrir la Lune ça s’appelle.


              le hic c’est 0,1 % des cent des intentions de vote ça rapporte rien.

              c’est donc FAUX


              Sarkozy ne négocie pas avec du VENT.

              • latortue latortue 29 mars 2012 13:07

                Bonjour
                sauf que Monsieur Sarkozy a démarré si bas qu’il avait même besoin du vent ou en d’autre terme du peu de voix qu’aurait représenté Villepin, je dit aurait, car on ne sait pas quelle aurait été ce pourcentage ,pour un ancien premier ministre c’est impensable qu’il n’ait pu réunir les 500 signatures, de même pour Asselineau .Sarkozy est un pourri pret a tout pour se rassoir sur son fauteuil de président, prêt a toutes les turpitudes et les accords foireux, donc je ne serai pas étonné qu’il en soit arrivé là rien ne m’étonne venant de ce genre de personnage .


              • mortelune mortelune 29 mars 2012 12:51

                Ces deux oiseaux là sont des oiseaux de mauvais augure pour les français. Ils se ressemblent en tout et surtout en tricheries en tout genre et nous prennent pour des c.. assez clairement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès