Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielles de 2012 : mauvais sondage pour Aubry et Sarkozy

Présidentielles de 2012 : mauvais sondage pour Aubry et Sarkozy

Le remaniement si attendu du gouvernement pourrait connaître un nouveau rebondissement avec la publication d’un sondage Marianne-Harris Interactive sur les présidentielles de 2012. Selon celui-ci, François Fillon aurait plus de chances que Nicolas Sarkozy de l’emporter face à la gauche. Même s’il ne s’agit que d’une simple estimation à quinze mois de l’échéance fatidique, ce sondage ne peut que modifier les relations dans l’attelage actuel de l’exécutif appelé, semble-t-il, à perdurer. La vraie surprise vient cependant du faible niveau d’intentions de vote en faveur de Martine Aubry.

 

À eux seuls, les chiffres sont parlants. François Fillon l’emporterait au second tour de la présidentielle de 2012 avec 51% des voix face à Martine Aubry (49%), alors que Nicolas Sarkozy serait battu avec le même écart par la première secrétaire du PS.
 
La situation devient délicate pour Nicolas Sarkozy qui voit fondre son atout majeur à savoir, demeurer le champion de la droite, le seul en capacité de faire gagner son camp. Que faire dès lors ? Sortir le concurrent du gouvernement pour l’isoler et le priver de toute fenêtre médiatique ou à l’inverse, l’étouffer dans une stratégie « du boa » ?
 
Un beau dilemme pour l’Élysée au moment où celui-ci compte sur la scène nationale et la présidence du G 20 pour reconquérir une stature de chef d’État et faire oublier, les nombreuses affaires qui polluent le mandat. Oui mais voilà, le risque serait que le Storytelling si cher aux communicants du Château ne prenne des airs de Nicolas Coeur de Lion et de François Sans terre. Le premier tenté par des aventures lointaines, le second par un trône vacant.
 
Séisme à droite sans doute mais à gauche, également. Alors que le PS devra passer par les fourches caudines des primaires pour choisir son candidat, Martine Aubry qui, dans une stratégie mitterrandienne a fait alliance avec l’aile gauche de son parti pour l’emporter, se retrouve, comme Nicolas Sarkozy, mise en difficulté par le sondage Marianne- Harris.
 
Le très faible score de la Maire de Lille au premier tour est préoccupant pour Solférino. La patronne des socialistes serait largement distancée par François Fillon et Nicolas Sarkozy qui feraient jeu égal au premier tour avec 26% des intentions de votes, alors que Martine Aubry n’en recueillerait que 20%. Le PS et sa dirigeante se voient facturer au prix fort leur absence leur cabotage dans le conflit social sur les retraites.
 
Un mauvais résultat au mauvais moment pour la Première secrétaire qui tente de faire barrage à un retour éventuel de DSK en ancrant le PS le plus à gauche possible. La question de la crédibilité posée à l’occasion du débat sur l’égalité réelle par l’aile droite du PS retrouve dans les sondages toute sa pertinence.
 
Sans que l’on puisse vraiment tirer d’enseignements fiables de telles enquêtes d’opinion, il semblerait toutefois que les Français, échaudés par les promesses faciles du candidat Sarkozy et la déception qui avait entouré l’accession de la gauche au pouvoir en 1981, soient demandeurs, dans la tourmente économique, d’un cap politique clair et d’annonces de mesures certes perçues comme justes mais aussi, techniquement et financièrement réalisables. L’inverse somme toute de l’image offerte à la fois par Nicolas Sarkozy et par Martine Aubry.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 13 novembre 2010 15:01

    avec un peu de chance , Marine contre Melenchon au second tour !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 novembre 2010 17:11

      Le Chat :


      Marine contre Melenchon. C’est une boutade, bien sûr, mais qui exprime une réalité : les Français veulent du neuf. Humiliés de s’être fais renvoyés au dortoir avec un pensum, comme des gamins mal élevés, après les sorties guidés des récentes manifestations, ils seront ravis d’une vengeance velléitaire dans les isoloirs du prochain scrutin. Plus que jamais, je crois a l’apparition d’une Jument Verte.


      Pierre JC Allard



    • kemilein 13 novembre 2010 19:27

      avec un peu de chance , Marine contre Melenchon au second tour !

      bah au moins avec ça on ferait face à l’Europe, celle qui restaure l’esclavage et la dictature.
      je ne suis pas favorable à la politique « exclusionniste » de marine le pen.

      mais entre deux maux celui inhumain de jeter dehors les « immigrés » (qui pour ma part n’ont rien fait qui mérite pareil sanction) ou celui pire encore de revenir à l’age dictatorial esclavagiste aliénant d’une monarchie, qui, celle là s’appliquerait non pas à 5 millions (maximum) mais bien à l’ensemble du peuple Français.

      de deux maux je choisis le moindre, notre souveraineté retrouvée de paire avec notre indépendance, nous aurions tous loisir de « reconsidérer » l’immigration.


    • JL JL 13 novembre 2010 19:30

      PJCA : Une jument verte«  ? »Avec ou sans jeu de mot ?


    • Gorg Gorg 13 novembre 2010 15:02

      @L’auteur

      Mr Moreigne, juste une petite remarque, ou plutôt une petite question : vous assimilez le PS à la gauche vous ? Moi je dirais qu’il se situe au centre, centre droit …. Non ? C’est pourquoi les sondages sur un millier de personnes peut-être et si loin de 2012, on s’en fout un peu.

      Au fait, vous ne nous avez pas dit quel score feraient les autres candidats potentiel.

      Bien à vous


      • Ouallonsnous ? 13 novembre 2010 19:52

        A l’auteur dans la continuité du post de GORG

        Vous ne nous dites surtout pas qu’un démaguogue à talonnettes et une jument de retour ne sont absoluments crédibles pour les français qui aprés avoir étés bernés pendant 40 ans par la pseudo alternance gauche droite, droite gauche aspirent à autre chose de constructif.
        Nous ne sommes pas des « américains » pour nous contenter de ce faux duel, bonnet blancs et blancs bonnets !


      • Henry Moreigne Henry Moreigne 14 novembre 2010 10:26

        @Gorg

        Bonjour c’est exact, je me suis limité aux deux favoris. Vous avez en revanche le lien hypertexte pour les résultats complets. L’intérêt du sondage réside toutefois dans le sens qu’il rebat les cartes et confirme que rien n’est joué .

        Cordialement,


      • Pyrathome pyralene 13 novembre 2010 15:59

        En quoi est-ce que Fillon serait meilleur que son mentor ??
        même racaille, poubelle, les sondages avec......
        Ça a largement le temps de changer d’ici 1 an et demi, surtout que la deuxième vague des banqueroutes arrive à grand pas, inflation avec et troubles sociaux très graves, les données du problème seront encore pires qu’aujourd’hui .......il se pourrait bien que le deuxième tour révèle de belles surprises avec l’élimination des principaux prétendants....


        • asterix asterix 13 novembre 2010 16:29

          Un duel Eva Joly - Marine Le Pen aurait beaucoup plus de gueule, non ? Marre des has been et autres clowns d’appareil !


          • JL JL 13 novembre 2010 16:43

            Si Eva Joly et Chantal Jouanno, pour ne citer qu’elles, boudent Mélenchon et Marie Georges Buffet pour ne citer que ces deux-là, c’est encore la droite qui tirera les marrons du feu.

            Le programme social qui fait défaut à Europe écologie et les verts se trouve au Front de gauche, et réciproquement, l’écologie qui défrise les communistes se trouve en face. Peut-être que les communistes se rendront compte enfin qu’entre peste (décroissance) d’un coté et choléra (régression sociale) plus peste à droite, il n’y a pas photo !

            Et si les décroissants admettaient que ce n’est pas en demandant aux classes populaires de manger de la brioche s’ils n’ont plus de pain, qu’il y arriveront. Nicolas Hulot devrait commencer par réduire son empreinte carbone et avec cet argent là, remplir les frigos des Restos du coeur par exemple.


            • JL JL 13 novembre 2010 16:46

              PS. Pour Aubry, je ne crois pas que ce soit un bon cheval : les désistements c’est de famille chez les Delors ! Ceux qui ont de la mémoire comprendront.


            • tvargentine.com lerma 13 novembre 2010 18:36

              Soyons réaliste

              La crise financière du capitalisme aura marqué par l’absence d’idées et de propositions du Parti socialiste

              Ce parti est mort en 2002 et les egos des éléphants pour faire croire qu’il existe encore démontrent bien que ce parti est vide de sens idéologiquement

              Reste le cas DSK

              Regardons sa gestion au FMI et comparons avec la gestion de ses prédécesseurs

              C’est effectivement la même politique d’appauvrissement et de régression sociale qui prêche aux Grecs et demain aux espagnols ,aux irlandais,aux portugais...

              Qui ira en France,voter pour Mr RÉGRESSION SOCIALE qui envoi sa femme le faire passer pour un « socialiste » ????

              Aucune chance

              Reste EVA JOLY,qui me semble beaucoup plus crédible comme candidate et sera bien présente au 2eme tour face au Président Nicolas Sarkozy

              Sa présence sera un signal populaire de l’électorat de gauche pour dire,qu’il est temps de reconstruire un nouvelle gauche sans le PS actuel

              http://www.tvargentine.com


              • eugène wermelinger eugène wermelinger 14 novembre 2010 10:56

                Bonjour Michel Lerma.

                Eh bien, dites donc, vous devez être sacrément déçu de votre champion de Nicolas pour ainsi avoir changé votre opinion à 180 ° !
                Avant vous encensiez et disiez :

                La politique sociale du président Nicolas Sarkozy.

                Le RSA est un formidable outil pour sortir de l’exclusion sociale des personnes laissées sur le chemin de l’intégration sociale et économique depuis la création du RMI par les socialistes.

                et des bien meilleures encore.

                Consolons-nous : il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.


              • JL JL 14 novembre 2010 11:04

                Bonjopur Eugène Wermelinger : peut-être que celui qui paraissait être un soputien incinditionnel de cette politique de régression sociale n’était en réalté qu’une de ces nombreuses abusées par la propagande calamiteuse de l’establishment. Un idiot aussi utile que pugnace et convaincu. Ce sont ces gens qui ont permis à NS d’être élu.

                Mais reconnaissons qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, et comme vous le dites, seuls les imbéciles, mais aussi ceux pour qui ça passe ou ça casse, ne changent pas d’avis. Et ces derniers sont « la garde rapprochée » du pouvoir.


              • oncle archibald 14 novembre 2010 16:01

                « Reste EVA JOLY,qui me semble beaucoup plus crédible comme candidate et sera bien présente au 2eme tour face au Président Nicolas Sarkozy. Sa présence sera un signal populaire de l’électorat de gauche pour dire,qu’il est temps de reconstruire un nouvelle gauche sans le PS actuel » 

                Un signal pour 2017, parce que si le second tour était entre Eva et le petit Nicolas, les socialistes, comme en 2002, n’auraient plus qu’à analyser les causes de leur échec et à nous expliquer une fois de plus que les électeurs sont des cons .. Freche, au moins, avait le culot de le dire en face ! Mais ils l’ont exclu. Il s’était fait mal dans la rue, mais on l’a soigné autre part, et il est mort ! ... comme le constatait Boby Lapointe.


              • steve 14 novembre 2010 21:18

                et qu’est-ce que vous faites de ségolène royal qui tout demême a obtenu 47 % des voix et 60 % aux régionales !!! elle est très active, très combattante - je ne suis pas contre Eva Joly, mais jetrouve sa candidature un peu prématurée, pour tenir le premier rôle, elle serait un très bon ministre de la Justice,. enfin c’est un peu tôt pour trouver un leader, mais pas trop tôt pour dire qu’on en a marre de ce gouvernement et de son roi


              • juluch 13 novembre 2010 18:50

                Les sondages changeront d’ici 2012.

                Un duel entre Eva Joly et Marine Le Pen, ça aurait de la gueule en effet !

                Lol !!

                • desmotscratie 13 novembre 2010 19:10

                  2012 : la campagne de désinformation continue avec Marianne

                  (source : L’observatoire des sondages )

                  Le magazine Marianne publie samedi 13 novembre un sondage en ligne de Harris Interactive selon lequel « Fillon l’emporterait au 2e tour sur Aubry. Sarkozy battu ». Il s’agit bien sûr d’une supercherie qu’il faut une nouvelle fois expliquer :

                  1 - Un sondage sur les intentions de vote n’a aucun sens plus d’un an avant des élections tout simplement parce qu’il n’y a pas d’intentions pour un vote qui n’est pas d’actualité.
                  2 - Le résultat de 51%-49 % devrait faire dire qu’il y a égalité puisque, la taille de l’échantillon étant de 910 personnes, la marge d’erreur est de plus ou moins 4%.
                  3 - Il s’agit d’un sondage en ligne soit un vote de paille redressé selon la méthode des quotas. La fiabilité de ses résultats est donc à peu près nulle. Par contre, les sondés volontaires ont été amenés à répondre par l’espoir d’une gratification. En somme, la sélection des candidats à la présidentielle se fait aujourd’hui par l’achat des votes. La commission des lois du Sénat vient de proposer d’interdire de telles pratiques de corruption. On attend que la loi le fasse.
                  4 - Le sondages signé Harris Interactive – Marianne est probablement offert par le sondeur au magazine. Du sondeur, il n’y a rien à attendre en matière d’éthique. Du magazine, si. On regrette que Marianne se livre à nouveau à une opération de désinformation. A quel titre un journal peut-il ensuite donner des leçons de vertu ?
                  Article :
                  http://www.observatoire-des-sondages.org/2012-la-campagne-de-desinformation.html


                  • desmotscratie 13 novembre 2010 19:12

                    Compte-tenu des restrictions énoncées par l’Observatoire des médias, ce billet s’avère d’une légèreté méthodologique affligeante !


                    • liberta 13 novembre 2010 19:22


                      Il est pourtant clair qu’Aubry garde la place au chaud pour DSK s’il décide de se présenter, et il serait temps de comprendre que cette aile du PS , en cas de victoire en 2012 appliquera les ordres du NOM et il faudrait être aveugle pour ne pas voir les amitiés de ce PS et du CRIF, ce qui devrait mettre en alerte les inconditionnels du PS


                      • easy easy 13 novembre 2010 19:52

                        Poutine a réussi un coup assez extraordinaire de placer un Medvedev aux commandes tout en gardant pour lui le meilleur de la fonction d’Etat (Il s’amuse bien plus depuis que Medvedev est à la corvée qu’avant) 

                        Nicolas Sarkozy, s’il se voit empêché de second mandat présidentiel, pourrait avoir envie de rééditer le coup de Poutine. Après avoir fait de Matignon un palais de pure forme, il pourrait trouver très avantageux d’y prendre des vacances.

                        Sans blague, la place de la Reine d’Angleterre, de prince consors, de premier ministre français, c’est la meilleure non ?


                        • sisyphe sisyphe 14 novembre 2010 17:31

                          Attention ; la donne change...


                          Voilà de quoi bouleverser tous les pronostics : 

                          Claude Allègre : mon plaidoyer pour Nicolas Sarkozy
                           smiley 
                          Vu le nombre d’imbéciles qui continuent à soutenir le clown Allègre et ses thèses à la mords-moi-le-je, va-t-on assister en même temps à la victoire de Sarkozy, et au refroidissement de la planète ? 

                          suspense.....................

                          • JL JL 14 novembre 2010 17:38

                            Je ne veux pas dire, mais je crois que voiilà un bel exemple d’amalgame imbécile. Et qui ne fait pas avancer les chose, bien au contraire.

                            Sisyphe serait-il un indécrottable autoritarien ?

                             smiley


                          • sisyphe sisyphe 14 novembre 2010 17:53

                            Tiens ! 


                            JL s’est senti concerné ! smiley 

                            Pas de dépit, JL ; juste un peu de cohérence ; je sais ça fait mal de voir ainsi divaguer ses idoles, mais la connerie, chez Allègre, c’est chronique, et sur tous les sujets...
                            Faut s’y faire...
                             smiley 

                          • JL JL 14 novembre 2010 18:02

                            Sisyphe, je me moque d’Allègre, et si vous ne pouvez pas comprendre ça, c’est que vous n’avez pas compris ce qu’est un autoritarien.


                          • JL JL 14 novembre 2010 17:51

                            Il est clair que cette stratégie a sa logique : L’on sait bien qu’aucun premier ministre en exercice n’a été en situation d’emporter la présidentielle. NS qui était de fait le premier ministre se retire donc pour préparer sa campagne présidentielle.

                            Pourrait-on envisager une dissolution sournoise de l’assemblée nationale afin de mettre le PS aux manettes et lui faire porter le châpeau du mécontentement et disqualifier ainsi son candidat avant la présidentielle ?

                            L’objection que ça modifierait le calendrier électoral ne tient pas avec NS puisque l’on sait qu’il navigue à vue, en témoigne son habitude de dire tout et son contraire. Cette façon de faire est propre aux gens qui ne respectent pas leurs engagements : « Je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas, je ne changerai pas l’âge de départ à la retraite ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès